Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?
30 Août 2014, 02:25:40
Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous

+  S.O.S. 112
|-+  Acteurs
| |-+  SAMU - SMUR - SMUH
| | |-+  Pourquoi dans certains SMUR ou SAMU c'est un AS qui conduit le VLM ?
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] 2 3 4 5 6 7 8 ... 10  Toutes Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Pourquoi dans certains SMUR ou SAMU c'est un AS qui conduit le VLM ?  (Lu 101311 fois)
pascal
Invité
« le: 30 Septembre 2004, 09:53:20 »

Salut à toutes et tous.
Quel est le profil de poste pour un futur conducteur de vml (SMUR ne disposant pas d'UMH ) ?.
CCA / DEA obligatoire ou pas ?.
FAE , donc stage de conduite au préalable ?.
Permis VL, poids lourds ou transports en commun ?.
Actuellement les vmls sont elles conduites par des IDEs.
Ayant entendu dire qu'à partir de 2005 les ambulanciers seraient obligatoires dans tous les SMURs, mieux vaut anticiper ...  Roll Eyes

Question subsidiaire pour les anciens du milieu  Wink
- quel type de formation faut il avoir pour postuler sur un emploi d'ambulancier s.a.m.u ..?  
- le CCA/DEA suffit il ??

merci pour vos réponses.
amicalement.

Sujet ancien qui a vu la fonction de conducteur évoluer... voir la fiche ci-dessous en téléchargement !
Journalisée
TOM11
Bonne participation
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 17


« Répondre #1 le: 25 Juin 2005, 09:59:41 »

Salut
1/ Pour travailler  dans le cadre d'un Service mobile d'Urgence et de Réanimation vous devrez passez par la FAE ( formation d'adaptation à l'emploi... ce n'est pas un diplôme).

Citation

Arrêté du 26 avril 1999 relatif à la formation d'adaptation à l'emploi des conducteurs ambulanciers de service mobile d'urgence et de réanimation de la fonction publique hospitalière. ( Version en vigueur au 28 août 2014 ) http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=C8A0B6E1D028428D78DAFD5BD2CA9215.tpdjo12v_2?cidTexte=LEGITEXT000005627942&dateTexte=20140828

Art. 2. - Pour être affectés dans un service mobile d'urgence et de réanimation, les conducteurs ambulanciers de la fonction publique hospitalière doivent avoir bénéficié de la formation d'adaptation à l'emploi et avoir effectué, au préalable, un stage de sécurité routière et de conduite en état d'urgence dans un centre de formation agréé.
Art. 4. - La formation d'adaptation à l'emploi ne peut être discontinue et doit se dérouler dès la nomination du conducteur ambulancier de la fonction publique hospitalière au service mobile d'urgence et de réanimation et, dans tous les cas, avant la prise de fonctions.
Cette formation d'adaptation à l'emploi est validée par une attestation de suivi de formation délivrée par le centre d'enseignement des soins d'urgence.

L'ambulancier qui exerce dans une structure de soins (CHU, CHR, CHG, Clinique...) peut être salarié de cette dernière ou lié par voie de conventionnement.
Autant l'ambulancier standard est reconnu comme personnel de soins, autant l'ambulancier SMUR est un personnel technique (au même titre que l'électricien ou le jardinier de l'hôpital).

Sa Mission générale :
Prendre en charge, avec l'équipe médicale, dans une structure de transport (ASSU ou VSAV) différentes catégories de personnes souffrantes d'une détresse vitale patente mettant en jeu le pronostic vital.

Ses missions permanentes :
Entretien, contrôle, maintenance des véhicules (AR et VLM) et du matériel embarqué.
Nettoyage et décontamination journalière du véhicule et du matériel.
Conduite en urgence et /ou adaptée à la pathologie du patient.
Brancardage.
Participation à la prise en charge du patient en respectant les règles d'asepsie.
Transmissions écrites et orales de fin de service.
Participation à l'élaboration des protocoles du service.
Encadrement.



2/ la possession du DEA et du DEAS (passerelle + 4 modules identiques ce qui fait 12 modules au lieu de 16 font faire des économies de temps et d'argent) vous ouvrira plus de possibilités d’embauche car vous pourrez, s'il n'y a pas de transport, faire des soins ou de la surveillance en salle de réveil en attendant.

3/ Bien que vous n'aurez, peut-être, qu'une idée en tête celle d'exercer votre talent d'ambulancier dans un SAMU ...!.. Sachez que le métier d'ambulancier est diversifié... et que les transports en VSL peuvent avoir aussi beaucoup d'attraits pour ceux ou celles qui aiment les contacts humains et être à l'écoute des autres... Il y a des missions choquantes ou rébarbatives aux urgences graves.. (sang, cris, agitation, décès.. etc..) bien que cela fasse partie intégrante de notre métier elles sont éprouvante physiquement et psychologiquement pour l'humain.

Donc, bien sur pour être ambulancier, il faudra réussir votre DIPLÔME D'ÉTAT ou si vous pensez commencer par être Auxiliaire ambulancier, obtenir l'A.F.G.S.U ... revenez au départ si vous n'avez pas tout suivi ! ....
Le profil de l'ambulancier d'un SMUR http://www.ambulancier.fr/ambulancier-smur/

Dans ces deux cas il vous faudra réaliser un beau CV avec une lettre de motivation très bien étudiée... et avoir de la patience !
Sachez tout de même que très souvent c'est l'entretien que vous décrocherez qui fera pencher la balance en votre faveur....
ou pas  Cry
Journalisée
leburon63
Excellente participation
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 834



WWW
« Répondre #2 le: 25 Juin 2005, 10:19:16 »

Salut
il te faut peut être aussi le permis poids lourd ( C ou C1 ; ça dépendra des véhicules et même si c'est pas obligatoire officieusement ça peut être utile )
Après ils te feront une formation adapté à l'ambulancier en SMUR.

A ceux qui oublieraient leur rôle d'ambulancier et se mettraient à jouer au médecin urgentiste... et outrepasser leurs droits au risque de faire de l'exercice illégal de la médecine, rappelons aimablement cette circulaire qui traite à la fois de la formation et de la limite du cadre d'intervention des ambulancier SMUR de la fonction publique hospitalière
>>> ../... Ministère de l'emploi et de la solidarité
Circulaire adressé à :
- Madame et Messieurs les préfets de région? Direction régionales des affaires sanitaires et sociale pour information.
- Mesdames et Messieurs les préfets de département. Directions départementale des affaires sanitaires et sociales pour mise en oeuvre.
- Mesdames et Messieurs les directeurs d'agences régionales d'hospitalisation pour information.

Lettre circulaire N° 21675 DH/FH3 du 8 Nov 1999
relative à l'arrêté du 26 avril 1999 relatif à la formation d'adaptation
à l'emploi des conducteur ambulancier de services mobile d'urgence
et de réanimation de la fonction publique hospitalière

L'arrêté du 26 avril 1999 défini les objectifs et le contenu de la formation d'adaptation à l'emploi susceptible d'aider les conducteurs à appréhender leurs fonction dans le cadre de l'activité SMUR.

Il s'agit de renforcer la connaissance et le professionnalisme de ces personnels, quel soit leur grade dans le corps des conducteurs ambulanciers, dans des domaines plus particulièrement concerné par l'activité d'un SMUR.

Ces domaines sont ceux contenus dans les quatre modules (radiotéléphonie, hygiène, décontamination et désinfection ; situation d'exception ; participation à la prise en charge d'un patient au sein d'une équipe médicale) mentionné à l'annexe de l'arrêté du 26 avril 1999 auxquels s'ajoute un stage obligatoire de sécurité routière et de conduite en état d'urgence. Ils doivent permettre aux conducteurs ambulanciers de se familiariser avec l'utilisation des nouveaux matériels de radiophonie et de guidage dans la mesure ou la rapidité avec laquelle une équipe se rend sur les lieux d'une intervention est déterminante pour les patients à prendre en charge , une formation plus approfondie aux principes d'hygiène, de décontamination et de dé désinfection est également apparue primordiale pour les conducteurs ambulanciers, confrontés à des pathologies diverses et pouvant présenter des risques pour eux-mêmes mais aussi pour le patient et l'équipage du SMUR ; cette formation d'adaptation à l'emploi, prévoit en outre, un module destiné à préparer les conducteurs ambulanciers aux situations d'exception en las aidant à mieux se situer dans la chaîne médicale des secours (vis-à-vis par exemple des pompiers) et en les faisant participer activement à la logistique déployée pour de telle situations.

Enfin un dernier module se propose d'approfondir les connaissance techniques des conducteurs ambulanciers, pour les aider à préparer le matériel embarqué à bord du véhicule en fonction de la nature de l'intervention.

Cette formation n'a pas pour but de se substituer au certificat de capacité d'ambulancier (CCA) don chaque conducteur ambulancier doit être titulaire, mais d'en  approfondir les enseignements plus particulièrement spécifique à l'activité d'un SMUR.

Elle n'a également pas pour objectif d'attribuer de nouvelles missions aux conducteurs ambulanciers de SMUR, qui restent celles définies par leur statut particulier (décret N°91-45 du 14 janvier 1991 portant statut particuliers des personnels ouvriers, des conducteur d'automobile, des conducteurs ambulancier et des personnel d'entretien et de salubrité de la fonction publique hospitalière).

En effet, les apprentissages des conducteurs ambulanciers, décrit par l'annexe de l'arrêté du 26 octobre 1999, s'inscrivent dans le cadre strict de leur attribution, définies à l'article 32 du décret du 14 janvier précité.

Il est donc important de rappeler que cette formation ne donne pas vocation aux conducteurs ambulanciers de SMUR d'aller au delà de ces apprentissages en effectuant les gestes et actes dévolus aux médecins ou aux infirmiers ayant pris place à bord du véhicule. Ils pourraient en effet se trouver en situation d'exercice illégale de la médecine ou de la profession d'infirmier et donc soumis aux sanctions pénales prévues par le code de la santé publique.

J'attire ainsi votre attention sur l'obligation faites à ces personnels de suivre cette formation avant leur affectation en service mobile d'urgence et de réanimation.

Enfin, les conducteurs ambulanciers déjà affectés en SMUR peuvent prétendre au bénéfice de cette formation dans le cadre du plan annuel de formation de l'établissement dont il relèvent. Il en va de même pour les conducteurs ambulanciers qui remplacent occasionnellement les conducteurs  ambulanciers de SMUR ou qui sont envoyés ponctuellement en renfort.

Vous voudrez bien diffuser la présente lettre-circulaire aux directeurs des établissements mentionnés à l'article 2 de la loi du 9 janvier 1986 précité de votre département et tenir informés mes services des difficultés susceptibles de se présenter dans l'application de ces mesures.

Pour la ministre et la secrétaire d'État et par délégation, le Directeur des hôpitaux
Journalisée
manualex44
Invité
« Répondre #3 le: 25 Juin 2005, 11:50:44 »

salut
Le poids lourd en 2005 était purement sélectif, la FAE et de bons pistons sont souvent inséparables. Je te mets le Décret n°91-45 du 14 janvier 1991 qui concerne les conducteurs et l'Arrêté du 26 avril 1999 relatif à la formation d'adaptation à l'emploi des conducteurs ambulanciers de service mobile d'urgence et de réanimation de la fonction publique hospitalière.
@+++

TITRE II : LE CORPS DES CONDUCTEURS AMBULANCIERS

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=760FBA14542974A37C5102C717A6ADF4.tpdjo13v_2?cidTexte=LEGITEXT000006077088&dateTexte=20140828
Version en vigueur au 28 août 2014

Décret n°91-45 du 14 janvier 1991 portant statuts particuliers des personnels ouvriers, des conducteurs ambulanciers et des personnels d'entretien et de salubrité de la fonction publique hospitalière


http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000005627942
Arrêté du 26 avril 1999 relatif à la formation d'adaptation à l'emploi des conducteurs ambulanciers de service mobile d'urgence et de réanimation de la fonction publique hospitalière

Suite au déterrage par visiteur je complète le sujet :

Ambulancier(ère), Famille : Services logistiques - Sous-Famille : Opérations transports.

Activités

    Accueil et installation du patient, aménagement de l'environnement (confort et sécurité)
    Intervention et traitement d'urgence suite à alerte ou / et situation à risques dans le domaine hygiène-sécurité-santé-environnement (HSE)
    Nettoyage et entretien des équipements, machines, outillages, véhicules spécifiques à son domaine d'activité
    Recueil / collecte de données ou informations spécifiques à son domaine d'activité
    Rédaction de documents techniques, relatifs à son domaine d'activité
    Surveillance de l'état de santé des personnes (patients, enfants, etc.), dans son domaine d'intervention
    Transport de patients
    Vérification / contrôle du fonctionnement et essais de matériels, équipements/ des installations spécifiques à son domaine.

Permis B, C1 ou C, D, titulaire du certificat d'ambulancier,
Formation d'adaptation à l'emploi pour les personnes affectées au SMUR
Tests psychotechniques

À compter du 19 janvier 2013 : A qui est destiné le tout nouveau permis C1 ?
Les centres de formation se posent beaucoup de questions afin de savoir à quel public s'adresse le nouveau permis C1. Les SAMU et les SMUR sont déjà concernés car les ambulances équipées dépassent désormais les 3500 kg, ...
Ce permis C1 devrait se faire avec des modules de 35 heures et donc en une semaine pour tarif de 800 euros H.T. environ.
La catégorie C1 (durée de validité de cinq ans) est une variante de la catégorie C (poids lourd) pour la conduite de véhicules comportant 8 places maximum (outre le conducteur) et dont le PTAC est compris entre 3,5 et 7,5 tonnes + remorque de moins de 750 kg
La catégorie C1 sera obtenue à +18ans à la suite d'une épreuve théorique et d'une épreuve pratique ainsi que d’une visite médicale. Les épreuves seront inspirées de celles nécessaires pour l’obtention de la catégorie C.

Source http://www.metiers-fonctionpubliquehospitaliere.sante.gouv.fr/spip.php?page=fiche-metier&idmet=58#ancre5
Journalisée
Rusty
Membre d'honneur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3187



WWW
« Répondre #4 le: 25 Juin 2005, 12:47:56 »

La base du truc,c'est de connaitre un peu de monde,sinon c'est tres tres dur! Lips Sealed

Et effectivement,de tout ceux que je connais qui sont rentrés en smur recemment,privé ou public,aucun n'a le PL et il n'est pas vraiment en projet de leur faire passer... Roll Eyes
Journalisée
kts
Invité
« Répondre #5 le: 25 Juin 2005, 20:24:29 »

le voila le lien que propose manualex44

http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnDocument?base=LEGI&nod=SQI57XXXXXXA00AAXXXXXXAA

Arrêté du 26 avril 1999 relatif à la formation d'adaptation à l'emploi des conducteurs ambulanciers de service mobile d'urgence et de réanimation de la fonction publique hospitalière - NOR: MESH9921503A

Le secrétaire d'État à la santé et à l'action sociale,
Vu la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière ;

Vu le décret n° 91-45 du 14 janvier 1991 portant statuts particuliers des personnels ouvriers, des conducteurs d'automobile, des conducteurs ambulanciers et des personnels d'entretien et de salubrité de la fonction publique hospitalière ;

Vu le décret n° 97-619 du 30 mai 1997 relatif à l'autorisation des services mobiles d'urgence et de réanimation et modifiant le code de la santé publique (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat), notamment l'article R. 712-71-3,

Article 1
La durée de la formation d'adaptation à l'emploi des conducteurs ambulanciers de la fonction publique hospitalière affectés dans un service mobile d'urgence et de réanimation est fixée à quatre semaines.

Article 2
Pour être affectés dans un service mobile d'urgence et de réanimation, les conducteurs ambulanciers de la fonction publique hospitalière doivent avoir bénéficié de la formation d'adaptation à l'emploi régie par le présent arrêté et avoir effectué, au préalable, un stage de sécurité routière et de conduite en état d'urgence dans un centre de formation agréé.

Article 3
La formation comprend quatre modules décrits en annexe et dispensés par les centres d'enseignement des soins d'urgence. Les modalités d'enseignement reposent sur les techniques de pédagogie active :

Module 1 : radiotéléphonie (deux jours) ;
Module 2 : hygiène, décontamination et désinfection (deux jours) ;
Module 3 : situation d'exception (deux jours) ;
Module 4 : participation à la prise en charge d'un patient au sein d'une équipe médicale (neuf jours).

Au cours de la formation d'adaptation à l'emploi régie par le présent arrêté, un stage pratique d'une durée d'une semaine qui fera l'objet d'un rapport de stage sera effectué dans un service mobile d'urgence et de réanimation de l'interrégion. La liste des services mobiles d'urgence et de réanimation est proposée aux stagiaires par le centre d'enseignement des soins d'urgence.

Article 4
La formation d'adaptation à l'emploi ne peut être discontinue et doit se dérouler dès la nomination du conducteur ambulancier de la fonction publique hospitalière au service mobile d'urgence et de réanimation et, dans tous les cas, avant la prise de fonctions.

Cette formation d'adaptation à l'emploi est validée par une attestation de suivi de formation délivrée par le centre d'enseignement des soins d'urgence.

--> plus une Fac de médecine qui fait de la formation :

http://medecine.u-pec.fr/enseignements/formation-medicale-continue/formation-d-adaptation-a-l-emploi-ambulancier-smur-327404.kjsp?RH=spip184

Bonne route à tous
Journalisée
Ambu17
Invité
« Répondre #6 le: 01 Juillet 2005, 11:03:02 »

Bon histoire de relancer le sujet mais je voulais savoir s'il fallait de l'ancienneté en tant qu'ambulancier pour pouvoir postuler en SAMU/SMUR ?

Notez cependant que l'ambulancier d'un Samu/Smur est un agent de la fonction publique.

Les ambulanciers de la fonction publique hospitalière peuvent suivre une formation complémentaire destinée à l’adaptation à l’emploi des conducteurs ambulanciers de service mobile d’urgence et de réanimation dans la fonction publique hospitalière (SMUR).

La durée de la formation est de quatre semaines.
Elle comprend :
- quatre modules d’enseignement : radiotéléphonie, hygiène, décontamination et désinfection, situation d’exception et participation à la prise en charge d’un patient au sein d’une équipe médicale ;
- Un stage dans un service mobile d’urgence et de réanimation, d’une durée d’une semaine qui fait l’objet d’un rapport de stage.
Pour être affectés dans un SMUR, les conducteurs ambulanciers de la fonction publique doivent avoir suivi cette formation et effectué, au préalable, un stage de sécurité routière et de conduite en état d’urgence.

Les statuts diffèrent selon le secteur d’activité.

Dans le secteur privé, les ambulanciers relèvent de la convention collective nationale des transports sanitaires et des dispositions du Code du travail.
Dans le secteur associatif, ils disposent d’un contrat spécifique.
Enfin, dans le secteur public, ils relèvent des dispositions relatives aux conducteurs ambulanciers de la fonction publique hospitalière.

CARRIERE d'un ambulancier suivant le secteur d'activité :

Dans le secteur libéral, après quelques années d’exercice, le conducteur ambulancier peut devenir régulateur. Sa fonction consistera à recevoir les appels, coordonner les demandes et établir le planning des courses.

Dans la fonction publique hospitalière, le recrutement des conducteurs ambulanciers s’effectue directement par les établissement de santé, sur la base d’un concours sur titres.
La carrière de ces personnels se déroule dans un corps classé en catégorie C constitué en 3 grades (conducteurs ambulanciers de 2ème catégorie,1ère catégorie et hors catégorie). La promotion des agents à l’intérieur du corps est réalisée en fonction de critères d’ancienneté et appréciation de la valeur professionnelle des agents.

L’accès à la 1ère catégorie est ouvert aux conducteurs ambulanciers de 2nde catégorie qui doivent avoir atteint le 5ème échelon de leur grade. Les conducteurs ambulanciers de 1ère catégorie peuvent être promus au grade de conducteur ambulancier hors catégorie s’il justifient d’au moins deux ans d’ancienneté dans le 9ème échelon de leur grade. La promotion dans ce 3ème grade s’effectue dans la limite de 10 % de l’effectif total du corps de l’établissement. Lorsque ce pourcentage n’est pas applicable, une nomination peut être prononcée s’il n’existe aucun titulaire de ce grade dans l’établissement.
Infos extraite du site :
-http://cybsante.free.fr/concours.php3?fiche=4

Pour la fonction publique hospitalière, une formation complémentaire est destinée aux titulaires du DEA pour les fonctions de conducteur ambulancier de service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR, SAMU).
Cette formation comprend un stage de sécurité routière et de conduite en état d’urgence ; quatre modules d’enseignement :
- radiotéléphonie,
- hygiène,
- décontamination et désinfection,
- situation d’exception et participation à la prise en charge d’un patient au sein d’une équipe médicale plus un stage dans un service mobile d’urgence et de réanimation,
d’une durée d’une semaine qui fait l’objet d’un rapport de stage.

Les Instituts de Formation d'Ambulanciers (IFA), présents en général dans les grands hôpitaux départementaux assurent la sélection et les formations des futurs ambulanciers.

-http://concours-fonction-publique.publidia.fr/concours/conducteur-ambulancier/ambulancier-fonction-publique
Journalisée
kts
Invité
« Répondre #7 le: 01 Juillet 2005, 19:50:56 »

Salut, tout d'abord, avant de postuler pour le SAMU, va lire ce document qui parle de la formation d'adaptation à l'emploi des conducteurs ambulanciers de service mobile d'urgence et de réanimation de la fonction publique hospitalière.

Après son diplôme, l’ambulancier DEA embauché dans un SMUR (service mobile d’urgence et de réanimation) devra suivre une Formation complémentaire d’Adaptation à l’Emploi (FAE). Cette formation est assurée par les CESU (centres d’enseignement des soins d’urgences) et  dure 4 semaines.

Je reste à ton service même si je n'excelle pas en matière d'ambulancier du secteur public...

Journalisée
Ambu17
Invité
« Répondre #8 le: 01 Juillet 2005, 20:10:33 »

Merci pour l'info kts. Je ne savais pas qu'il existait une formation pour être ambulancier smur.
Journalisée
kts
Invité
« Répondre #9 le: 01 Juillet 2005, 20:23:59 »

hoo !! que si ... et en général... il faut en plus du permis B et la visite d'aptitude avoir le permis poids-lourd ...

http://www.infirmiers.com/le-metier-dambulancier-diplome-detat

je reste à ton service et te propose de lire les fiches ci-dessous.
Journalisée
Olivier37360
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 9


« Répondre #10 le: 30 Juin 2008, 16:39:28 »

J ai l'ambition de rentrer plus tard au SAMU donc j aimerais connaitre les demarches qu il faut faire pour celà   Roll Eyes
Journalisée
YoYo
Excellente participation
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 690


« Répondre #11 le: 30 Juin 2008, 16:44:41 »

Déjà avoir les condition minimales

- CCA ou DEA
- Permis C ou D
- FAE de SMUR  ... ( Formation d’Adaptation à l’Emploi des conducteurs ambulanciers de SMUR ) http://www.chu-toulouse.fr/f-a-e

Stage de conduire d'urgence niveau 1 et 2 ( optionnel )

Connaître et appliquer le référentiel Conduire Juste à la mission spécifique du conducteur d’Unité Mobile Hospitalière :

Objectifs et Contenu
S’approprier les 4 grands thèmes du référentiel Conduire Juste :
- « se préparer à la conduite »,
- « Voir »,
- « Prévoir »
- « Anticiper »
afin de tout mettre en œuvre pour ne plus jamais se placer en situation d’urgence.

Savoir mettre en application le référentiel Conduire Juste lors d’une situation professionnelle :
- Test de conduite sur piste à vitesse réelle sur U.M.H. incluant un exercice de gabarit et une manœuvre complexe.
Savoir adapter une trajectoire sûre et confortable
- Test de conduite sur piste.
Faire l’expérience des contraintes physiques d’un véhicule lors d’une perte d’adhérence99
- Test de conduite sur piste
Savoir conduire en convoi
- Exercices à vitesse réelle sur piste en U.M.H..

N.B. Ces exercices sont réalisés tout à tour au poste de conduite, en position de malade allongé et en passager arrière.
Faire l’expérience de freinages d’urgence sur sol sec et mouillé
- Tests sur piste à vitesse réelle avec exercices d’évitement.
Connaître la réglementation applicable aux véhicules du SMUR
- Théorie réglementation.
Savoir mettre en application l’ensemble des points clés de la formation.
- Test de conduite sur piste à vitesse réelle sur U.M.H..
Il est recommandé de cumuler les niveaux 1 et 2 sur 2 jours consécutifs.
infos extraites du site ci-après :
-http://www.conduirejuste.com/pdf/formation-specifique/urgences-medicales_cjum2.pdf
Journalisée
jp77
Membre d'honneur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1942


« Répondre #12 le: 30 Juin 2008, 16:47:24 »

cela depend des samus , je m'excuse YOYO je connais des ambulanciers qui sont dans des samus et qui n'ont pas le poid lourd(AP, et d'autre samu) et surtout beaucoup de piston
Journalisée
YoYo
Excellente participation
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 690


« Répondre #13 le: 30 Juin 2008, 16:50:31 »

Ça reste assez rare, et de toute façon ça fera très certainement un plus. Il me semblait que c'était obligatoire pour les assurances, mais je ne certifierai rien.
Mais faut aussi penser au PC, ou au véhicule de matériel du PMA qui sont bien souvent des véhicules demandant le poids lourd

En tout cas, là où j'étais, c'était obligatoire
Journalisée
J.R.
Membre d'honneur
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1810



« Répondre #14 le: 30 Juin 2008, 17:25:47 »

Le plus simple pour rentre dans un SAMU est d'y pousser la porte...  Evil
Bon d'accord je sais... j'avis faire un effort.

Mais si je réponds à la question d'Olivier, j'aimerais savoir ce que tu veux y faire. Bosser dans un SAMU, tu n'y feras d'intéressant que de la régul au sein du CRRA. Je rappelle que le SAMU est un service fixe, chargé de réguler les appels 15. Dans ce cas, c'est le boulot des PARM (Permanenciers Auxiliaires de Régulation Médicale). Une formation a été créée il y a peu de temps, la FAE PARM (Formation d'adaptation à l'Emploi). Cette FAE est définie par la circulaire N°DHOS/P2/2005/32 du 18 janvier 2005 (NOR : SANH0530058C)

Et si comme YoYo en fait tu parlais d'ambulancier dans un SMUR (et non plus un SAMU), puisqu'il s'agit d'un service Mobile, je te renvoi vers l'arrêté du 26 avril 1999 relatif à la formation d'adaptation à l'emploi des conducteurs ambulanciers de service mobile d'urgence et de réanimation de la fonction publique hospitalière (NOR : MESH9921503A).

Les conditions d'accession à un poste d'ambulancier SMUR sont souvent identiques à tous les SMUR : le DEA étant le minimum (accompagné de toutes les vaccinations obligatoires ainsi que la carte jaune ou permis ambulance, appelle le comme tu veux).
Certains SMUR accepteraont des personnels n'ayant ni la FAE ni le PL ou TC. D'autres exigeront les deux. La FAE est de plus en plus demandée, le PL de moins en moins. Les PC/PMA sont de plus en plus petit. Par contre, on pourrait te demander le permis E(b).
Journalisée
Pages: [1] 2 3 4 5 6 7 8 ... 10  Toutes Haut de page Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.397 secondes avec 19 requêtes.