Auteur Sujet: Enquête Jeanne-Marie  (Lu 12207 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 867
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Enquête Jeanne-Marie
« le: 19 juin 2004, 13:07:46 pm »

Les recherches menées dans la nuit de vendredi à samedi pour retrouver une fillette de 11 ans disparue vendredi en milieu de journée à Rhinau, à environ 40 km au sud de Strasbourg, ont été infructueuses, a indiqué samedi matin un officier de gendarmerie.

Plus de 120 gendarmes et pompiers ont été mobilisés samedi matin à la reprise des recherches, a indiqué le capitaine Jean-Pierre Potot, commandant de la compagnie de Sélestat. "Nous n'excluons aucune hypothèse", a-t-il ajouté.

La petite Jeanne-Marie jouait dans le jardin avec son vélo devant sa maison à Rhinau (Bas-Rhin) lorsque ses parents ont constaté sa disparition vers 12h35, avant de prévenir la gendarmerie vers 14h00. Seul le vélo de la petite fille a été retrouvé, à environ 200 mètres de sa maison, près d'un court de tennis du complexe sportif du village.

Les recherches ont mobilisé une centaine d'hommes jusqu'à minuit. Des plongeurs ont inspecté en vain un plan d'eau que semblait avoir marqué l'un des chiens des deux équipes cynophiles, a indiqué le capitaine Potot.

 
La brigade fluviale a inspecté les berges du Rhin canalisé, au bord duquel est situé le village, ainsi que les plans d'eau aux alentours. Le service de bac sur le Rhin, qui relie Rhinau à la rive allemande du fleuve, a été mis sous surveillance dans l'après-midi.

L'enfant a des cheveux châtain foncé avec une frange et des yeux marrons. Elle mesure 1,40 m et est de corpulence normale. Elle portait au moment de sa disparition un bermuda bleu marine et un T-shirt gris foncé, selon les informations communiquées à la presse par la gendarmerie.

AFP 19/06/2004 - 9:21

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 867
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Enquête Jeanne-Marie
« Réponse #1 le: 20 juin 2004, 02:51:30 am »
Jeanne-Marie, une fillette de 11 ans disparue vendredi en milieu de journée à Rhinau, à environ 40 km au sud de Strasbourg restait toujours introuvable samedi soir en dépit de la mobilisation de quelque 150 personnes.

"Toutes les hypothèses sont explorées", a indiqué le procureur de la République de Strasbourg, Jacques Louvel. "Nous devons envisager trois pistes: que l'enfant soit partie à l'aventure, un accident ou un enlèvement", a-t-il précisé.

"Nous avons à nouveau inspecté la zone proche du domicile que nous avions parcourue vendredi et nous élargissons le périmètre des recherches au fur et à mesure", a déclaré de son côté le capitaine Jean-Pierre Potot, commandant de la compagnie de Sélestat (Bas-Rhin).

"On peut encore tout envisager", a-t-il assuré en soulignant que "c'est une enfant débrouillarde". "Il n'y a pas de raisons apparentes qui pourraient expliquer une fugue", a-t-il cependant ajouté. La fillette, septième d'une fratrie de huit enfants, n'a jamais fugué auparavant, a encore précisé le capitaine Potot.

 
Jeanne-Marie jouait dans le jardin avec son vélo devant la maison de ses parents à Rhinau lorsque ses parents ont constaté sa disparition vers 12h35, avant de prévenir la gendarmerie vers 14h00. Seul le vélo de la petite fille a été retrouvé, à environ 200 mètres de sa maison, près d'un court de tennis du complexe sportif de ce paisible village qui étale le long du Rhin ses villas soignées.

L'enfant a des cheveux châtain foncé avec une frange et des yeux marrons. Elle mesure 1,40 m et est de corpulence normale. Elle portait au moment de sa disparition un bermuda bleu marine et un T-shirt gris foncé, selon les informations communiquées à la presse par la gendarmerie.

Samedi matin vers 8H00 les recherches ont repris avec de nouveaux renforts qui ont porté les effectifs à environ 150 personnes entre gendarmes, pompiers, gardes-pêche, gardes-chasse et bénévoles ainsi qu'une quinzaine de policiers allemands. Des maîtres-chiens et un hélicoptère ont participé à la battue.

La veille, les recherches avaient aussitôt mobilisé une centaine d'hommes jusqu'à minuit. Des plongeurs avaient inspecté en vain un plan d'eau que semblait avoir marqué l'un des chiens des deux équipes cynophiles, a indiqué le capitaine Potot. La brigade fluviale a inspecté les berges du Rhin canalisé, au bord duquel est situé le village, ainsi que les plans d'eau aux alentours. Le service de bac sur le Rhin, qui relie Rhinau à la rive allemande du fleuve, a été mis sous surveillance vendredi dans l'après-midi.

AFP 19/06/2004 - 18:03

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 867
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Enquête Jeanne-Marie
« Réponse #2 le: 20 juin 2004, 16:49:09 pm »
La petite Jeanne-Marie a "vraisemblablement" été enlevée vendredi près de la maison familiale de Rhinau, mais les recherches se sont poursuivies dimanche pour la troisième journée sur les rives française et allemande du Rhin.

"L'enlèvement est en l'état l'hypothèse la plus vraisemblable" pour expliquer la disparition de la fillette âgée de 11 ans, a déclaré dimanche le procureur de la République de Strasbourg Jacques Louvel.

"Au fur et à mesure que les investigations avancent, on est amené à considérer plus particulièrement l'hypothèse de l'enlèvement mais les autres pistes ne peuvent être exclues", a-t-il ajouté lors d'un point de presse à la mairie de Rhinau.

Les recherches ont repris dimanche matin pour tenter de retrouver la fillette, et "les investigations sur le terrain se poursuivent avec la même détermination", a-t-il dit.

"Rien ne permet d'alimenter l'hypothèse d'une fugue", selon M. Louvel qui a souligné que Jeanne-Marie est "une enfant sans problème vivant dans une famille paisible et qui ne partirait pas sur une foucade". Jeanne-Marie, septième enfant d'une fratrie de huit, est décrite comme une fillette "débrouillarde".

 
"Il reste toujours l'hypothèse d'un accident dans le cadre de jeux", a poursuivi le magistrat qui a convenu qu'en dépit des importants moyens déployés pour les recherches, "aucun élément ne permet d'abonder cette hypothèse". Il a évoqué "l'attente douloureuse de la famille" et l'émotion de la population du village qui "n'hésite pas à collaborer".

Une photo de la fillette disparue a été affichée à la porte de l'église de Rhinau où le curé a demandé aux fidèles lors de la messe dominicale de prier pour la famille, connue pour sa piété.

Les recherches étaient toujours menées dimanche côté français par plus de 150 personnes, dont 120 gendarmes, une vingtaine de pompiers, un hélicoptère et des plongeurs. La battue s'est concentrée avec le concours de volontaires sur les nombreuses zones humides bordant le Rhin, les berges du fleuve et les zones boisées et difficiles d'accès, a expliqué le capitaine Jean-Pierre Potot, commandant de la compagnie de Sélestat (Bas-Rhin).

Par ailleurs, des patrouilles mobiles ont été chargées de "suivre les accès en étoile" autour du lieu présumé de la disparition, a encore indiqué le capitaine Potot, chargé de la coordination des recherches.

 
Les recherches ont également été intensifiées côté allemand où a été envoyé un officier de liaison français, a déclaré le lieutenant-colonel Jean-François Giéré, commandant le groupement de gendarmerie du Bas-Rhin. Plus d'une centaine de policiers et pompiers allemands ainsi qu'un hélicoptère ont été mobilisés pour inspecter les berges du Rhin et ratisser un périmètre de 5 km autour de l'embarcadère du bac qui fait la navette entre les rives française et allemande.

Il a également été décidé de distribuer des photos et des avis de recherche de Jeanne-Marie au parc d'attraction allemand Europa Park situé à proximité.

L'enfant jouait vendredi dans le jardin avec son vélo devant sa maison lorsque ses parents ont constaté sa disparition vers 12h35, avant de prévenir la gendarmerie vers 14h00. Seul le vélo a été retrouvé, à environ 200 m de la maison, près d'un court de tennis du complexe sportif de ce paisible village.

AFP 20/06/2004 - 16:09

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 867
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Enquête Jeanne-Marie
« Réponse #3 le: 22 juin 2004, 00:05:16 am »
Trois jours après la disparition à Rhinau (Bas-Rhin) de Jeanne-Marie, 11 ans, les enquêteurs ont élargi lundi leur zone de recherches et commencé à étudier de nombreux indices et témoignages, sans faire état d'aucune piste sérieuse.

"Avec le temps qui passe, l'hypothèse de la fugue devient assez dépassée", a souligné le procureur de la République de Strasbourg Jacques Louvel, confirmant que la piste d'un acte criminel était sérieusement étudiée. Le magistrat a ainsi précisé qu'il "envisage" d'ouvrir mardi une information judiciaire contre X pour enlèvement et séquestration de mineur de 15 ans.

Après avoir passé au peigne fin, pendant le week-end, les plans d'eau, berges du Rhin et autres bunkers désaffectés des environs, les gendarmes sont entrés lundi dans le vif de l'enquête judiciaire, en multipliant les contrôles d'identité, les fouilles de véhicules, et surtout l'analyse des "nombreux" indices et témoignages recueillis.

 
"Nous avons reçu un certain nombre d'informations, de témoignages, que nous devons vérifier point par point", a indiqué lors d'un point presse le lieutenant-colonel François Gieré, commandant du groupement de gendarmerie du Bas-Rhin. "Il y a de nombreux témoignages, la difficulté est de les hiérarchiser", a-t-il ajouté.

Cinq enquêteurs spécialisés de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie sont arrivés dimanche après-midi à Rhinau pour analyser les différents indices, dont ni les gendarmes, ni le parquet, n'ont voulu révéler la teneur.

Par ailleurs, un escadron de 50 gendarmes mobiles est venu s'adjoindre aux forces déjà déployées sur place pour participer à l'enquête de voisinage. "Nous procédons notamment à des contrôles d'identité, à des fouilles de véhicules et de coffres", a expliqué le capitaine de gendarmerie Jean-Pierre Potot. "Nous ne pouvons pas sonner à toutes les portes des environs, mais rien ne doit être négligé".

Les enquêteurs ont élargi la zone dans laquelle ils recherchent la jeune disparue. "On travaille dans une zone de 30 km sur 20 km environ", a précisé le capitaine Potot.

 
Sur la rive allemande du fleuve, juste en face de Rhinau, où une centaine de policiers avaient participé ce week-end aux recherches, des portraits de la petite fille, avec des indications en allemand, ont été placardés un peu partout dans les villages. Sa photo a également été transmise à tous les services de police et de gendarmerie français ainsi qu'à Interpol.

"Tant qu'on n'a rien découvert qui permette d'affirmer (que l'enfant est décédée), on se raccroche à un petit fil qui pourrait laisser penser qu'il nous mènerait à Jeanne-Marie", a indiqué le procureur.

Jeanne-Marie, septième enfant d'une fratrie de huit, jouait vendredi dans le jardin avec son vélo lorsque ses parents ont constaté sa disparition vers 12h35, avant de prévenir les gendarmes vers 14h00. Seul le vélo a été retrouvé, à environ 200 m de la maison, près d'un court de tennis du complexe sportif de ce paisible village.

AFP 21/06/2004 - 19:18

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 867
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Une adolescente reste recherchée dans le Bas-Rhin
« Réponse #4 le: 27 juin 2004, 01:10:17 am »
Une centaine de gendarmes et de pompiers étaient mobilisés samedi autour de Schirmeck (Bas-Rhin) pour rechercher une jeune fille de 15 ans disparue depuis la veille au soir.

L'adolescente, qui se prénomme Julie, est partie vendredi vers 17h00 de Russ, pour rejoindre le domicile de ses parents, à Schirmeck, soit un parcours de six kilomètres dans la vallée de la Bruche, selon les informations fournies lors d'un point de presse à Schirmeck en fin de matinée.

Ni le vélo, ni la jeune fille, qui venait d'obtenir son brevet et devait participer samedi à une excursion dans la région, n'ont été retrouvés.

Les recherches, auxquels participent des volontaires du Club vosgien, portent notamment sur les zones montagneuses boisées qui entourent ce fonds de vallée vosgienne. Les gendarmes ont établi des barrages à l'entrée de Schirmeck.

Le lieutenant-colonel François Giéré, commandant le groupement de gendarmerie du Bas-Rhin, a indiqué que les enquêteurs n'excluaient ni l'accident, ni la fugue, ni l'enlèvement.

Cette disparition intervient huit jours après celle de la petite Jeanne-Marie, 11 ans, à Rhinau, également dans le Bas-Rhin.

Six personnes ont été mises en examen dans cette affaire, l'enquête ayant permis de déterminer que l'enfant avait été heurtée par un automobiliste qui avait emporté le corps avant de s'en débarasser.

Les recherches se poursuivaient samedi dans ce dossier, pour tenter de retrouver la voiture et le corps de la fillette.

Le lieutenant Colonel Géré a mis en garde contre tout parallèle hâtif entre les deux affaires, soulignant que de nombreuses disparitions sont signalées chaque année en France et que toutes ne se terminent pas tragiquement.

Reuters 26/06/2004 - 14:12

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 867
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Enquête Jeanne-Marie
« Réponse #5 le: 29 juin 2004, 21:29:50 pm »
Le corps de Jeanne-Marie, 11 ans, a été découvert mardi après-midi à moitié immergé dans un cours d'eau, le Kirneck, à Valff, près d'Obernai (Bas-Rhin), a déclaré le procureur de Strasbourg.

"Les investigations ont permis de découvrir des vêtements qui ont amené à l'identification de la petite Jeanne-Marie", a déclaré Jacques Louvel lors d'une conférence de presse.

Il a précisé que "des chaussures de type bateau, couleur bleue, et surtout le bermuda marqué à son nom et à son prénom ne laissent aucun doute à cet égard".

Jeanne-Marie, 11 ans, a été percutée par une voiture à Rhinau le 18 juin mais son corps n'avait pas été retrouvé jusque-là.

Ce sont des enfants qui ont aperçu le cadavre et donné l'alerte. Deux médecins légistes se sont rendus sur place, a précisé le magistrat.

Le corps, entièrement dénudé, étant en état de décomposition avancé, les enquêteurs n'avaient pu déterminer immédiatement l'âge et le sexe de l'enfant.

Reuters 29/06/2004 - 20:05

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 867
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Enquête Jeanne-Marie
« Réponse #6 le: 30 juin 2004, 08:56:11 am »
Le corps de Jeanne-Marie, 11 ans, disparue depuis le 18 juin, a été découvert mardi après-midi à moitié immergé dans un cours d'eau, le Kirneck, à Valff, près d'Obernai (Bas-Rhin), a déclaré le procureur de Strasbourg.

"Les investigations ont permis de découvrir des vêtements qui ont amené à l'identification de la petite Jeanne-Marie", a déclaré Jacques Louvel lors d'une conférence de presse.

"Des chaussures de type bateau, couleur bleue, et surtout le bermuda marqué à son nom et à son prénom ne laissent aucun doute à cet égard", a-t-il précisé.

Jeanne-Marie, 11 ans, a été percutée par une voiture à Rhinau le 18 juin et six personnes ont été mises en examen dans cette affaire, dont le conducteur de la voiture, mais le corps n'avait pas été retrouvé jusque-là.

Ce sont des enfants qui ont aperçu le cadavre et donné l'alerte mardi en début d'après-midi. Deux médecins légistes se sont rendus sur place, a précisé le magistrat qui a indiqué que les investigations se poursuivaient à l'institut médico-légal de Strasbourg.

Le corps, entièrement dénudé étant en état de décomposition avancé, les enquêteurs n'avaient pu déterminer immédiatement l'âge ni le sexe de l'enfant.

La commune de Valff se trouve au pied des Vosges, à une vingtaine de kilomètres en ligne droite de Rhinau, qui est situé au bord du Rhin.

Dans la journée de mardi, les plongeurs de la gendarmerie continuaient de fouiller le Rhin à la recherche du véhicule responsable de l'accident dans lequel ils avaient espoir de retrouver le corps.

LE PRINCIPAL SUSPECT GARDE LE SILENCE

Septième d'une famille de huit enfants, Jeanne-Marie avait disparu sans laisser de trace alors qu'elle faisait du vélo dans le jardin familial. Seule sa bicyclette avait été retrouvée à quelques centaines de mètres de là.

Grâce à des témoignages recueillis par les gendarmes, la thèse de l'accident suivi de l'enlèvement du corps a pu être confirmée.

Le conducteur du véhicule, Georges Remetter, âgé de 34 ans, qui roulait sous le coup d'une suspension de permis, a été mis en examen pour «blessures involontaires» et «enlèvement de mineure de quinze ans suivi de mort». Il n'a toujours pas avoué les faits, a déclaré mardi le procureur de la République.

Son frère, âgé de seize ans et demi, qui était passager du véhicule et a, de son côté, reconnu l'essentiel des faits, a été mis en examen pour enlèvement suivi de mort.

Les quatre autres personnes sont poursuivies pour non-assistance à personne en péril et non-dénonciation de crime concernant un mineur.

Tous appartiennent à une même famille de nomades sédentarisés décrits comme marginaux par leur environnement social.

Les deux juges désignés pour instruire le dossier se sont déplacés mardi à Artolsheim, une commune située au bord du Rhin, à une vingtaine de kilomètres au sud de Rhinau, où vivait cette famille, en présence de deux des mis en examen.

L'avocat de Georges Remetter, Me Eric Braun, a précisé que son client n'avait pas été entendu.

«Il a une position qui est assez actée depuis le début de cette affaire, depuis une douzaine de jours, il n'envisage pas de dire quoi que ce soit. On verra dans les jours qui viennent si la découverte du corps change quelque chose à sa position», a-t-il dit à des journalistes.

Reuters 29/06/2004 - 21:26

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 867
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Enquête Jeanne-Marie
« Réponse #7 le: 01 juillet 2004, 10:00:48 am »
L'explication des circonstances précises de la mort de Jeanne-Marie, 11 ans, dont le corps a été retrouvé mardi dans un ruisseau à Valff (Bas-Rhin), était suspendue mercredi aux résultats de l'autopsie pratiquée dans la journée.

Le corps dénudé de Jeanne-Marie, gisant à plat ventre dans la Kirneck, a été découvert mardi vers 15H00 par trois enfants du village qui jouaient le long de ce cours d'eau situé à une vingtaine de kilomètres de Rhinau (Bas-Rhin), où la fillette avait disparue onze jours auparavant.

Le petit cadavre, en état de décomposition relativement avancée, a pu être identifié grâce à des vêtements découverts à proximité, selon le procureur de la République de Strasbourg Jacques Louvel.

L'enfant semblait avoir été déposée dans la rivière, selon le substitut du procureur de Saverne Jean-Luc Jaeg.

"Ce lieu est relativement facile d'accès. C'est une petite rivière avec au maximum 10 cm d'eau en ce moment", a déclaré le maire de Valff, André Schwartz, assurant qu'on ne pouvait voir l'endroit depuis le chemin qui passe à une dizaine de mètres de là.

 
Dans l'attente des résultats de l'autopsie, pratiquée mercredi mais dont les résultats pourraient ne pas être disponibles avant jeudi ou vendredi, selon une source proche du dossier, le parquet de Strasbourg n'a pas communiqué mercredi.

Quatre hommes et deux femmes appartenant à la même famille ont été mis en examen et écroués la semaine dernière dans cette affaire, dont deux frères de 34 et 16 ans suspectés d'avoir heurté Jeanne-Marie alors qu'ils circulaient en voiture.

Après le choc, Georges, l'aîné des deux frères, au volant alors qu'il n'avait plus le permis, se serait arrêté. "L'enfant aurait été chargée dans la voiture, ramenée au sein de la famille (à Artolsheim, Bas-Rhin, à une quarantaine de km de Valff, ndlr) et ensuite abandonnée dans des conditions mal déterminées", selon M. Louvel.

"A l'heure actuelle, il (Georges) n'a cessé de dire qu'il n'a rien à voir avec cette histoire et qu'il ne comprend pas pourquoi il est mis en cause", a déclaré mercredi son avocat Me Eric Braun.

Selon une source proche de l'enquête, Georges et trois des six autres personnes mises en examen avaient été emmenés mardi à Artolsheim, avant la découverte du corps, dans l'espoir d'obtenir des révélations sur la localisation de la fillette et du véhicule.

Des plongeurs sondaient d'ailleurs toujours le Rhin mercredi à la recherche de cette voiture, selon la gendarmerie.

Toujours à Artolsheim, les enquêteurs ont entendu mardi deux enfants du village dont les témoignages ont conduit à l'arrestation de la famille, selon la même source.

Ils auraient vu, après la disparition de Jeanne-Marie, plusieurs membres de la famille réunis autour d'une voiture d'où un corps aurait été sorti.

Les deux enfants ont fourni des "déclarations cohérentes et concordantes" sur ce qu'ils avaient vu, a-t-on appris de même source.

Georges est mis en examen pour blessures involontaires et enlèvement suivi de mort, son jeune frère pour enlèvement suivi de mort et les quatre autres pour non-assistance à personne en péril et non-dénonciation de crime concernant un mineur.

AFP 30/06/2004 - 18:55

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 867
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Enquête Jeanne-Marie
« Réponse #8 le: 29 juillet 2004, 09:44:18 am »
Trois hommes et trois femmes ont été mis en examen mercredi pour non dénonciation de crime et placés sous contrôle judiciaire dans le cadre de l'enquête sur la mort de Jeanne-Marie, 11 ans, a-t-on appris de source judiciaire.

Au total, 19 personnes ont été mises en examen dans cette affaire.

Les six dernières personnes font partie de l'environnement familial de 12 des mis en examen, dont trois pour "enlèvement suivi de mort", qui sont tous membres d'une famille de tziganes sédentarisés résidant près de Rhinau (Bas-Rhin), où avait disparu la fillette le 18 juin dernier.

Le dangereux repris de justice Pierre Bodein, dit Pierrot le Fou, est également mis en examen dans cette affaire pour "enlèvement suivi de mort". Il est par ailleurs soupçonné du meurtre de Julie, une adolescente de 14 ans disparue une semaine après Jeanne-Marie dans la même région.

Une septième personne, une femme placée en garde à vue mardi en même temps que les six hommes et femmes mis en examen mercredi, a été remise en liberté, a-t-on précisé de même source.

Selon les déclarations toujours confuses de plusieurs membres de cette famille, Georges R., 34 ans, considéré comme "dominant" dans le clan familial, pourrait avoir percuté la fillette lors d'un accident de voiture, avant de la charger dans son véhicule où se trouvait également son frère de 16 ans.

Ils auraient ensuite ramené Jeanne-Marie au domicile familial d'Artolsheim (Bas-Rhin) avant de se débarrasser du corps dans des conditions indéterminées.

Les obsèques de Jeanne-Marie, dont le corps portant des traces de lacération avait été retrouvé dans un ruisseau 11 jours après sa disparition, auront lieu samedi prochain à Rhinau.

AFP 28/07/2004 - 18:28

 

Follow @SOS112FR