Auteur Sujet: Enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin  (Lu 7217 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 862
  • Sexe: Homme
    • www.sos112.fr
Enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin
« le: 25 mai 2004, 16:18:34 »
Un homme âgé de 34 ans et six personnes de son entourage ont été interpellés lundi dans le cadre de l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin, une fillette disparue le 9 janvier 2003 à la sortie de l'école à Guermantes (Seine-et-Marne), ce qui pourrait relancer l'enquête sur cette affaire.

Six personnes de l'entourage de cet homme - une tante, quatre amis et sa petite amie - ont également été interpellées mardi matin. Trois d'entre elles, dont la petite amie du suspect, l'ont été à Guermantes.

Par ailleurs, une perquisition "approfondie" a débuté mardi matin à son domicile de Muirancourt (Oise). Une première perquisition rapide avait eu lieu tout de suite après l'arrestation de cet homme, lundi vers 18h00.

Le suspect et ses proches de Guermantes avaient été entendus en décembre 2003 lors d'une vague d'auditions policières. Aucune suite directe n'y avait été donnée.

Jusqu'en juin, l'homme interpellé résidait à Guermantes. Il a déménagé dans l'Oise quelques jours après la diffusion d'un portrait-robot qui n'a donné aucun résultat à ce jour.

"C'est une piste qu'il fallait vérifier, mais il n'y a pas d'élément tangible pour l'instant contre lui", indiquait mardi une source judiciaire.

Cette interpellation, qui coïncide avec la journée internationale des enfants disparus, organisée ce mardi, suscite de fortes réserves de la part d'Eric Mouzin, le père d'Estelle.

"Le SRPJ nous avait informés que cette personne faisait l'objet d'attention, et je trouve indécent le fait qu'il ait été procédé à cette interpellation [...] aujourd'hui", a-t-il estimé mardi sur RTL. "Cela aurait pu être fait n'importe quand avant, ça m'étonnerait qu'il y ait eu des éléments nouveaux qui justifiaient que cette action se déroule aujourd'hui."

 
Il y a deux semaines déjà, lors d'un point de presse annonçant la journée internationale, M. Mouzin avait ironisé sur un possible rebondissement dans l'enquête tenant davantage, selon lui, de l'effet d'annonce que de réelles avancées.

"A chaque fois que nous essayons de faire bouger les choses, on nous dit que quelque chose va se passer dans l'enquête. Ne vous en étonnez pas, c'est une manière de dire que les choses avancent dans notre beau pays", avait-il lancé aux journalistes.

Les choses se compliquent encore lorsque l'on sait que l'homme interpellé l'est également dans le cadre d'une information judiciaire pour stupéfiants ouverte à Meaux "il y a quelques mois", selon la même source judiciaire.

Connu de la police pour des trafics de cannabis, il a d'ailleurs justifié son déménagement soudain dans l'Oise par sa crainte d'être mis en cause dans une affaire de ce type.

Mardi midi, devant l'école de Guermantes où Estelle était scolarisée, mamans et grand-mères venues récupérer leurs enfants étaient plutôt dubitatives.

"Je comprends les doutes de M. Mouzin", expliquait Anabelle, maman d'un petit garçon de six ans. "Si c'est un coup de pub pour la justice ou la police, c'est très blessant pour la famille", s'inquiètait Myette, une grand-mère de trois petits-enfants, dont Morgan qui a joué avec Estelle.

"C'est un peu bizarre. Pourquoi s'intéresser seulement aujourd'hui à un homme qui a déménagé depuis le mois de juin", s'interrogeait une autre maman.

Mardi soir, Myette et d'autres mamans allumeront des bougies devant chez elles pour répondre à l'appel de l'association Estelle pour tous les enfants disparus.

source AFP 25/05/2004 - 15:15

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 862
  • Sexe: Homme
    • www.sos112.fr
Enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin
« Réponse #1 le: 28 mai 2004, 10:40:28 »
Les sept personnes ont été disculpées de la disparition d'Estelle.
L'homme, par contre a été accusé de traffic de drogues.