Auteur Sujet: Vigipirate - Sécurité, les plans et nivaux !  (Lu 6694 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Vigipirate - Sécurité, les plans et nivaux !
« le: 22 mai 2004, 11:00:53 »
Le plan Vigipirate de prévention du terrorisme sera porté au niveau "rouge" à partir de lundi et pendant toute la période de la commémoration du débarquement allié du 6 juin 1944, a annoncé Matignon.
"Le plan Vigipirate sera porté à 'rouge' à partir du lundi 24 mai dans la zone du débarquement, puis étendu à l'ensemble du territoire métropolitain pour la période de commémoration", ont indiqué les services du Premier ministre dans un communiqué.

"Le gouvernement sait pouvoir compter sur la vigilance et la compréhension de tous pour garantir le succès de ces manifestations", a ajouté Matignon.

Le plan Vigipirate est actuellement au niveau orange, sauf dans les cas particuliers des gares et des aéroports où il est au niveau rouge.

Dix-sept chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus du 5 au 7 juin en Normandie pour les célébrations du 60e anniversaire du débarquement allié de juin 1944.

Le point d'orgue des manifestations sera une cérémonie à Arromanches, le 6 juin, en présence de Jacques Chirac et de ses homologues George W. Bush (Etats-Unis), Vladimir Poutine (Russie), du chancelier allemand Gerhard Schröder, des reines Elisabeth II d'Angleterre et Béatrix des Pays-Bas, et du roi Harald V de Norvège.

George W. Bush devrait arriver le 5 juin à Paris pour s'y entretenir avec Jacques Chirac et repartir pour les Etats-Unis le 6 juin en fin d'après-midi.

source Reuters

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Re : Vigipirate - Sécurité, les plans et nivaux !
« Réponse #1 le: 30 mai 2004, 02:04:38 »
La sécurité sera renforcée au niveau maximum en France à partir de mardi et pendant toute la période de la commémoration du débarquement allié du 6 juin 1944, en particulier en Normandie et à Paris.

Le plan Vigipirate de prévention du terrorisme sera porté au niveau "rouge", quasiment le plus élevé, dès le 1er juin sur l'ensemble du territoire.

Dix-sept chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus du 5 au 7 juin en Normandie pour les célébrations du 60e anniversaire du débarquement allié.

A Paris, le préfet de police, Jean-Paul Proust, a annoncé l'interdiction de manifester dans un large secteur du centre de la capitale pendant toute la semaine.

Le plan Vigipirate à Paris montera en puissance progressivement pour atteindre son maximum les 4 et 5 juin, précise un communiqué.

En marge de leur venue aux cérémonies en Normandie, George Bush et Vladimir Poutine rencontreront en effet Jacques Chirac à Paris le 5 juin.

Le préfet de police de la capitale a pris un arrêté "portant interdiction de manifestation et de rassemblement à caractère revendicatif" sur un secteur incluant l'Elysée, Matignon et l'ambassade des Etats-Unis.

L'interdiction prendra effet le mardi 1er juin à 0h00 jusqu'à dimanche 6 juin minuit, précise la préfecture.

Trois manifestations, dont une visant la politique américaine en Irak, sont prévues le 5 juin mais en dehors du périmètre de sécurité.

La préfecture a également appelé tous les responsables d'établissement recevant du public (grands magasins, musées, salles de spectacle, cinémas) à "renforcer la vigilance", par une "surveillance systématique des entrées du public et un contrôle sélectif des bagages".

Le plan Vigipirate avait déjà été porté au niveau rouge dès lundi 24 mai dans la zone du débarquement.

Le point d'orgue des manifestations sera une cérémonie à Arromanches, le 6 juin, en présence de Jacques Chirac et de ses homologues George Bush et Vladimir Poutine, du chancelier allemand Gerhard Schröder, des reines Elisabeth II d'Angleterre et Béatrix des Pays-Bas, et du roi Harald V de Norvège.

source Reuters 29/05/2004 - 11:40

Hors ligne gendy

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 864
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.sos112.fr
Re : Vigipirate - Sécurité, les plans et nivaux !
« Réponse #2 le: 04 juin 2004, 01:48:42 »
Un dispositif hors normes, fort de près de 19.000 personnes, a été mis en place pour assurer de samedi à lundi la sécurité de centaines de milliers de visiteurs et de dix-sept chefs d'Etat et de gouvernement attendus aux cérémonies du 60e anniversaire du Débarquement.

Plus de 14.000 militaires dont 6.000 gendarmes, 3.300 policiers et 1.500 pompiers ont pour mission de "gérer des événements qui s'enchaînent rapidement, avec des marges de manoeuvre qui ne dépassent pas dix minutes", selon le préfet de la région Basse-Normandie, Didier Cultiaux.

Dans les airs comme en mer, des zones de restriction, voire d'interdiction de navigation, ont été décrétées. A terre, une zone s'étendant sur 100 kilomètres de littoral et s'enfonçant de 25 à 35 kilomètres dans les terres, fera l'objet d'un strict quadrillage. La circulation y sera réglementée et un système de navettes a été mis en place dimanche 6 juin.

 
Interdit depuis le 1er juin, le site de la cérémonie internationale à Arromanches a été véritablement sanctuarisé. Quatre cent soixante et un membres du service de protection des hautes personnalités assureront la sécurité des grands de ce monde, dont les présidents américain, français et russe George Bush, Jacques Chirac et Vladimir Poutine, le Premier ministre britannique Tony Blair et la reine d'Angleterre Elizabeth II, ainsi que le chancelier allemand Gerhard Schroeder. En plus, chacun sera accompagné de son propre service de protection.

Un système de cartographie numérisée permettra de suivre en temps réel le déroulé des cérémonies, le positionnement des forces et le déplacement des chefs d'Etat. La sécurité a été l'un des principaux sujets de la quarantaine de réunions entre Français et délégations étrangères, selon un responsable de l'organisation.

Le poste de commandement à Caen sera en lien permanent avec une cellule interministérielle présidée au ministère de l'Intérieur par Dominique de Villepin.

 
Entre une très faible attitude et 6.500 mètres, rien ne devrait échapper aux yeux et oreilles de l'armée de l'air qui a installé sur l'aéroport de Caen-Carpiquet une "base interarmées de mise en oeuvre d'aéronefs" (Bimoa), une initiative courante à l'étranger mais rarissime sur le territoire national.

Outre la couverture radar nationale habituelle, un avion Awacs scrutera la zone sur un rayon de 350 kilomètres, et des radars sont en place au sol pour les faibles altitudes.

Tout aéronef suspect s'approchant de la zone sera intercepté dans un délai de "une à cinq minutes", explique le général Christian Van Duyns. Des Mirage 2000 ont été positionnés à Evreux (Eure), des avions Tucano, moins rapides, et des hélicoptères sont également mobilisés.

Depuis le PC de la Marine à Port-en-Bessin, au nord-ouest de Caen, la mer fera l'objet de la même attention. Deux mille sept cents hommes et 17 bâtiments seront à pied d'oeuvre.

La cellule de la gendarmerie chargée du risque NRBC (nucléaire, radiologique, biologique et chimique) est mobilisée, tout comme 350 pompiers spécialisés. Des équipes d'élite d'intervention de la gendarmerie et de la police (GIGN et RAID) seront prêts à être héliportés.

Des centaines de scénarios de tous ordres, du simple incident à la catastrophe, ont été analysés. "Il n'y a aucune zone d'ombre. On a tout prévu, même de gérer l'imprévisible", assure Gérard Perraudin, chargé de mission auprès du préfet.

Le défi le plus difficile à relever sera peut-être d'accorder ces mesures avec "l'oeuvre de mémoire et de reconnaissance" que le préfet Cultiaux entend offrir à des vétérans qui, pour beaucoup, vivront leur dernière commémoration décennale.

source AFP 03/06/2004 - 15:22

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Vigipirate - Sécurité, les plans et nivaux !
« Réponse #3 le: 23 novembre 2014, 14:00:47 »
« Il ne faut pas hésiter à signaler une valise oubliée ou quelque chose de suspect »
Le plan Vigipirate normal ou renforcé ne va pas bouleverser les habitudes. Il ne faut pas s’attendre à voir arriver des camions de forces supplémentaires. « Nous respectons le message ministériel en faisant plus avec autant au prix d’une priorisation », souligne le directeur de cabinet du préfet.

La police, la gendarmerie et les militaires vont continuer à patrouiller dans les sites sensibles et touristiques avec une vigilance accrue, notamment sur tout ce qui concerne les colis abandonnés ou suspects. Une attention qui doit également concerner les usagers des transports en commun dans les bus et les trains mais également dans les lieux qui accueillent du public (école, grand magasin, hypermarché…).

« Cette communication ministérielle sert surtout à rappeler que la vigilance est une affaire de tous et qu’il ne faut pas hésiter à signaler une valise ou un paquet oublié ou quelque chose de suspect, sans céder à l’esprit de panique », indique le chef du service interministériel de défense et de protection civile à la préfecture. Si le renforcement du plan Vigipirate est un signe que le gouvernement se prépare à toute menace potentielle, le seuil d’alerte, lui, n’a pas été relevé. « Le plan Vigipirate était déjà “rouge” depuis 2005, année des attentats dans les transports publics de Londres et le stade “rouge renforcé” était déjà en vigueur depuis le début de l’intervention militaire lancée par la France au Mali en janvier pour stopper une avancée des islamistes armés vers le Sud.
Plusieurs mesures, concernant tout particulièrement les transports publics ferroviaires et aériens, la sécurité des bâtiments recevant du public, la sécurité des rassemblements de personnes, ont déjà été renforcées au regard de la situation au Mali ».

Le plan VIGIPIRATE a pour objectifs :

-  d’assurer en permanence la protection des citoyens, du territoire et des intérêts de la France contre la menace terroriste ;

-  de développer et maintenir une culture de vigilance de l’ensemble des acteurs de la Nation, afin de prévenir et de déceler le plus en amont possible toute menace d’action terroriste ;

-  de permettre une réaction rapide et coordonnée en cas de menace caractérisée ou d’action terroriste, afin de renforcer la protection, de faciliter l’intervention, d’assurer la continuité des activités d’importance vitale, et donc de limiter les effets du terrorisme.

Le plan VIGIPIRATE a été rénové selon deux grands axes :
http://www.service-public.fr/actualites/001793.html

-  la visibilité et de la compréhension du plan ont été renforcées en associant un périmètre plus large d’acteurs, en renforçant la communication publique pour mieux informer la population et les opérateurs ;

-  le fonctionnement du plan bénéficie d’une amélioration de l’évaluation de la menace terroriste et d’un pilotage plus précis des mesures de protection.

Il s’articule en deux parties :

-  un document public, visant à informer la population des mesures de protection et de vigilance qui la concernent et à mobiliser l’ensemble des acteurs du plan ;

-  un document classifié, destiné aux pouvoirs publics et aux opérateurs d’importance vitale, comprenant toutes les précisions nécessaires à sa mise en œuvre.

Le plan VIGIPIRATE comporte deux niveaux : la vigilance et l’alerte-attentat. Ils sont destinés à signifier la vigilance de la Nation et, en cas de nécessité, la mise en alerte du pays.

-  La vigilance correspond à la posture permanente de sécurité. Elle se traduit par la mise en œuvre de mesures permanentes d’intensité variable, dans le but d’assurer au quotidien la sécurité de tous. Pour faire face à une augmentation ponctuelle de la menace terroriste ou de certaines vulnérabilités, la vigilance peut être renforcée par la mise en œuvre de mesures additionnelles plus contraignantes, mais temporaires et ciblées sur une zone géographique ou dans un secteur d’activité donnés.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Vigipirate - Sécurité, les plans et nivaux !
« Réponse #4 le: 14 février 2015, 18:03:06 »
La gendarmerie dans le dispositif Vigipirate, une action renforcée  8)

Hier en images, aujourd'hui en vidéo, retrouvez nos camarades mobilisés aux côtés des autres forces de sécurité dans le dispositif Vigipirate « alerte attentat ».

Sous terre mais aussi en surface, des escadrons de gendarmerie mobile veillent jour et nuit sur la sécurité des citoyens dans les lieux publics, les transports en commun, les sites sensibles et touristiques.

Comme eux, soyez acteur de votre sécurité en restant vigilant.
Vidéo

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Vigipirate - Sécurité, les plans et nivaux !
« Réponse #5 le: 24 janvier 2017, 16:26:08 »
[VIGIPIRATE] CONSEILS UTILES
Le plan Vigipirate est un des outils du dispositif français de lutte contre le terrorisme. Il se situe dans le champ de la vigilance, de la prévention et de la protection. La menace reste toujours aussi présente en France.  :-\  :-[
En cas d’événement grave de type terroriste :
- Échappez-vous si vous en avez la possibilité sinon cachez-vous,
- Barricadez-enfermez-vous dans un endroit hors de la portée des agresseurs,
- Éteignez les lumières ; allongez-vous au sol derrière plusieurs obstacles solides,
- Respecter le silence absolu (portables en mode silence, sans vibreur) et décrochez les téléphones fixes.
- Restez proche des personnes manifestant un stress et rassurez-les.
- Appelez les forces de sécurité intérieure au 17, 112 ou 114 en mode SMS (pour les personnes ayant des difficultés à entendre ou à parler).
Pensez également à vous formez aux premiers gestes de secours (formation au PSC.1)

NE PENSEZ PAS QUE D’AUTRES ONT DONNÉ L’ALERTE, FAITES LE 112 !

COMPRENDRE LE PLAN VIGIPIRATE
https://www.gouvernement.fr/risques/comprendre-le-plan-vigipirate

LE CITOYEN AU CŒUR DU NOUVEAU DISPOSITIF VIGIPIRATE
Comment se préparer à une situation potentiellement violente ?
Comment identifier un comportement suspect ?
À qui signaler une situation à risque ?
Que faire si l’on est témoin d’une attaque ? Qui alerter ?
Où se former aux gestes de premiers secours ?.....
Ce document recense de façon exhaustive et pédagogique de nombreuses recommandations permettant à chacun de développer une plus grande vigilance et des réflexes pour mieux se protéger (et aider les autres) en cas d’attaque....
Télécharger la fiche ci-dessous