Auteur Sujet: Une fillette de 3 ans meurt étouffée par le jouet d'un œuf surprise !  (Lu 2083 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Saint-Elix-le-Château (31), est en émoi. Ce village de 900 âmes situé dans le département de la Haute-Garonne a vécu ce week-end un drame épouvantable. Une petite fille de 3 ans et demi est morte étouffée après avoir avalé une petite pièce de ces «minimécanos» en plastique ; jouet surprise que l'on trouve au cœur d'un œuf enrobé de chocolat.

Depuis plusieurs jours, la fillette avait réussi à assembler les éléments de ce petit jouet surprise, très prisé par les enfants. L'œuf recèle parfois des petits personnages ou des vélos ou voitures à reconstituer.

Samedi vers midi, en l'espace d'une seconde, l'enfant a trompé la vigilance de sa maman et porté une des roulettes de ce jouet à la bouche, s'étouffant avec.:-[ Immédiatement alertés, les pompiers ont tenté durant 30 à 40 minutes de ranimer la petite victime qui présentait les signes d'un arrêt cardiaque. Ils étaient rejoints par une équipe du Samu du CHU de Toulouse.

L'enfant avait semble-t-il repris connaissance mais son état était jugé très critique lorsqu'elle est arrivée au service des urgences pédiatriques de Purpan. Malheureusement et malgré tous leurs efforts, les médecins n'ont pu que constater la mort de l'enfant. Une autopsie pratiquée hier à l'institut médico-légal de Rangueil a confirmé la mort accidentelle par étouffement.
Une enquête avait été ouverte par le parquet de Saint-Gaudens afin de déterminer avec exactitude les causes du décès.

Les gestes de premier secours, selon un urgentiste

Cette tragique nouvelle a plongé le village de Saint-Elix dans la consternation. Ici comme aux alentours, on connaissait la jeune maman résidant dans le nouveau lotissement. Sa famille est très connue et estimée à Saint-Elix-le-Château.

L'enfant, fille unique, fréquentait l'école maternelle où il a fallu expliquer le drame aux autres petits écoliers.

Pour un médecin urgentiste, les signes cliniques de l'obstruction totale des voies aériennes sont de trois ordres :
- l'enfant ne tousse plus,
- ne parle plus,
- ne respire plus et s'agite.
Il faut alors immédiatement procéder à la tape dorsale pour ébranler le corps étranger en maintenant bien la tête.
Dans le même temps il faut appeler le 15 (Samu).
Par contre si l'enfant tousse, il faut le laisser tousser.
Mais dans tous les cas, les gestes salvateurs doivent se faire en attendant l'arrivée des secours.

Citer
La fillette décédée ce week-end à Toulouse a bien avalé une partie d'un "jouet Kinder", a indiqué mercredi le procureur de la République de Saint-Gaudens.
Une enquête a été ouverte "pour recherches des causes de la mort" après le décès de la petite fille de trois ans, dans la nuit de samedi à dimanche à l'hôpital des enfants de Purpan à Toulouse.
Une autopsie pratiquée mardi a conclu "à un décès suite à une asphyxie mécanique", selon  la procureure Cécile Deprade. Interrogée par la gendarmerie du Fousseret, la mère de la fillette a indiqué "qu'elle se trouvait dans le salon de son habitation en compagnie de sa fille lorsque celle-ci avait avalé une petite roue en plastique provenant d'un jouet Kinder", poursuit le texte. "La petite roue était désolidarisée du jouet en lui-même", selon le rapport de la mère citée par le parquet.

La désobstruction des voies aériennes / Vidéo

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Urgences vitales :  Obstruction des voies aériennes
Objectif : Identifier une obstruction aiguë des voies aériennes et réaliser les gestes adéquats. http://www.formationambulancier.fr/01-cours/m1/0208-gds-obstruction.html

Les voies aériennes (bouche, épiglotte, trachée, bronches, bronchioles, alvéoles) permettent l’entrée et la sortie de l’air dans les poumons, l’oxygène est ainsi transporté jusqu’aux alvéoles pulmonaires, là où se font les échanges avec les globules rouges, qui le transportent vers les organes via la circulation sanguine. Au retour, même processus dans le sens inverse pour expulser le dioxyde de carbone.

Causes des détresses respiratoires :
1/ L’air n’arrive plus aux poumons (obstacle) : L'inhalation de corps étranger dans l'arbre laryngo-trachéo-bronchique (fausse route) est un accident fréquent chez l'enfant entre six mois et cinq ans et la personne âgée.
2/ Réflexes de sécurité abolis : Vomissements, chute de la langue en arrière, fausses routes
3/ Muscles ventilatoires mal commandés en rapport avec centres nerveux du cerveau : AVC, intoxications (éthylisme, médicaments,…)
4/ Air pauvre en O2 : Air vicié, incendies (intoxications au monoxyde de carbone (CO2))
5/ Mauvaise ventilation / mouvements diminués : Fractures de côtes, plaies, crise d’asthme
6/ O2 n’est plus distribué à l’organisme : Pathologies cardiaques, hydrocution

Surveillance de la respiration :
    La fréquence (accélérée, diminuée, pauses)
    L’amplitude (courte, superficielle,…)
    Le rythme (régulier ou irrégulier)
    La dyspnée (spontanée, effort)

Signes

    Le patient porte ses mains à la gorge
    Impossibilité de parler
    Le patient garde la bouche ouverte
    Efforts pour respirer sans que l’air ne rentre ni ne sorte (pas de bruit)
    Absence de toux
    Patient rouge voire cyanosé
    A la question « tu t’étouffes ? », il peut répondre « oui » en hochant la tête

Les gestes en cas d’urgence :
    Obstruction partielle des voies aériennes : Toux survenant après une bouchée, sans blocage respiratoire.
Il y a du bruit.
Les efforts de toux peuvent éliminer les fragments alimentaires ou les gouttes de liquide arrivant à proximité des cordes vocales ou dans les voies aériennes -> Essayer d'évacuer le plus rapidement possible le contenu de la bouche avec le doigt ou inciter le patient à tousser et cracher.
    Ne pas entreprendre les manœuvres décrites ci-dessous car elles pourraient déplacer le corps étranger et le coincer sous la glotte en position fermée créant ainsi une obstruction totale.

   Obstruction complète des voies aériennes :
Pas de bruit audible (pas de toux) ->
Pratiquer immédiatement les gestes d’urgence, (5 tappes dans le dos) faire prévenir le médecin 15



Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Côté enquête, la procureur de Saint-Gaudens, Cécile Deprade, est restée très discrète hier, au lendemain de l'autopsie de Lilou qui a conclu «à un décès suite à une asphyxie mécanique». Une enquête a été ouverte pour «recherches des causes de la mort», a-t-elle indiqué.
Selon le témoignage de la maman qui se trouvait dans le salon familial avec sa fille au moment de l'asphyxie, elle se serait étouffée après avoir avalé une petite roue en plastique d'un jouet «Kinder». «La petite roue était désolidarisée du jouet en lui-même», aurait précisé la maman.

Juste après le drame, c'est le grand-père de la victime, arrivé rapidement, qui est parvenu à retirer la roue des voies respiratoires de la petite fille.
À l'arrivée des secours, la victime se trouvait «dans un état comateux».
Malgré les efforts des médecins, elle est décédée à l'hôpital Purpan, dans la nuit.

La société Ferrero qui commercialise les œufs en chocolat Kinder a réagi hier soir dans un communiqué : «Le groupe Ferrero vient d'être informé par le procureur de la République de Saint-Gaudens qu'une enquête avait été ouverte et que des investigations allaient débuter rapidement pour comprendre les causes de ce drame et pour déterminer si le jouet provenait ou non d'un œuf Kinder Surprise.
Face à ce tragique accident, et dans l'attente d'une confirmation de la provenance de ce jouet, le groupe Ferrero et ses salariés s'associent à la douleur de la famille de la fillette et de ses proches.
En accord avec le procureur en charge de l'enquête, le groupe Ferrero collaborera pleinement et étroitement à ces investigations».

Après l'annonce du décès de la petite fille, un autre moment douloureux attend sa famille aujourd'hui. Les obsèques de Lilou seront en effet célébrées cet après-midi, à 15 heures, en l'église de Saint-Elix-le-Château.

L'œuf surprise est interdit aux États-Unis  8)
«Attention ! Contient un jouet. Présence de petites pièces. La surveillance d'un adulte est recommandée».
L'emballage de l'œuf en chocolat Kinder incriminé par la maman de la petite victime porte systématiquement cette mention, accompagnée d'un sigle d'interdiction pour les enfants âgés de 0 an à 3 ans.
Hier, Ferrero a rappelé «que la sécurité des consommateurs et en particulier des enfants est sa priorité numéro 1 et qu'elle met tout en œuvre pour proposer des produits les plus sûrs possible, en allant au-delà des exigences réglementaires et que tous ses produits mis sur le marché sont contrôlés par des instituts reconnus par la Communauté Européenne».
La commercialisation de l'œuf Kinder, créé en 1974, n'est pas autorisée dans tous les pays. Aux États-Unis, elle est interdite en raison d'une réglementation qui interdit l'association d'une denrée alimentaire avec toute autre substance.

Source : http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/21/2260477-fillette-morte-asphyxiee-jouet-kinder-collaborera-enquete.html#xtor=EPR-1

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
L'affaire avait plongé le village de Saint-Elix-le-Château dans le noir.  :'(
Le parquet de Toulouse a confirmé hier que la fillette décédée le samedi 16 janvier 2016 à Toulouse avait bien succombé après avoir joué avec le petit jeu contenu dans un œuf Kinder Surprise.
La petite Lilou, 3 ans et demi s'était étouffée avec la roue du jouet, qui s'était désolidarisée. Cependant, la responsabilité du fabricant a été démentie, et le parquet a écarté toute infraction pénale.

«Les vérifications effectuées quant à l'utilisation de ce jouet ne permettaient pas la mise en cause de son fabricant» car la notice d'accompagnement précise que le jouet ne peut pas être «utilisé par un enfant de moins de 3 ans» et requiert «la surveillance d'un adulte pour ceux de plus de trois ans», note Cécile Deprade, la procureure de Saint-Gaudens.
«Par ailleurs, l'enquête menée avait également établi que la petite fille avait l'habitude de s'amuser avec ce jouet depuis environ un mois sans qu'il n'y ait jamais eu aucun problème», souligne-t-elle. «Dès lors, en l'état de la procédure et des investigations menées, aucune infraction pénale n'est constituée à l'égard de quiconque», conclut Cécile Deprade.

Juste après le drame, c'est le grand-père de la victime, arrivé rapidement, qui était parvenu à retirer la roue des voies respiratoires de la petite fille. À l'arrivée des secours, la victime se trouvait «dans un état comateux». Malgré les efforts des médecins, elle était décédée à l'hôpital Purpan, dans la nuit.

Ferrero engagé dans la sécurité  8)
Le groupe Ferrero, propriétaire de Kinder avait tout de suite collaboré et apporté son soutien à la famille de la fillette. Dans un communiqué diffusé peu après le décès de la fillette, Ferrero avait souligné que la sécurité était «sa priorité numéro 1», ajoutant qu'elle allait «au-delà des exigences réglementaires» et que «tous ses produits mis sur le marché sont contrôlés par des instituts reconnus par la Communauté européenne».
«Ces directives se traduisent en précautions précises s'agissant de la morphologie des jouets et s'appliquent entièrement ou partiellement selon le jouet et sa forme» comme l'interdiction de parties sphériques ou ovales, de trous, de «très petites parties» ou encore de «parties de couleur marron pouvant se confondre avec le chocolat».
La Dépêche du Midi.fr