Auteur Sujet: "Ma vision du métier " et comment la presse voit le métier d'ambulancier !!  (Lu 41577 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne lhamo dondup

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 142
  • Sexe: Homme
  • IDE ex-ambulancier
    • Voir le profil
Bonjour à tous,
le métier d'ambulancier en France se décompose en plusieurs catégories (il y ceux qui travaillent au SAMU, à l'hôpital ou dans le privé).
Certes c'est le système français et il vaut ce qu'il vaut mais peut-être existe-t-il une autre alternative ou pas ?

Et si nous étions dans un monde parfait, comment se définirait votre conception du métier ?

Hors ligne kikitoul

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 174
  • Sexe: Homme
  • Etudient infirmier, ancien ambulancier.
    • Voir le profil
    • Les fourneaux de Kikitoul
Excellent sujet de réflexion et de la réflexion, justement, il en faut afin de ne pas dire trop d'âneries...
Donc je reviens dans un moment poster ma vision du métier ;)

Hors ligne AL

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 32
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier
    • Voir le profil
Le monde parfait pointera le bout de son nez le jour où les ambulanciers privés :
- ne commenceront plus leur journée à 7h pour les terminer à 19h;
- auront au moins un jour de repos après une garde de 12h;
- n'auront plus de coefficient de temps de travail;
- ne feront plus de VSL;

Déjà, avec ça, nous aurons un métier potable.
Malheureusement ce jour n'est pas prêt d'arriver...

Hors ligne lhamo dondup

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 142
  • Sexe: Homme
  • IDE ex-ambulancier
    • Voir le profil
Salut Al,
tu crois que tous les métiers ne s'exercent qu'entre 8/12 et 14/18 heures ?
Je t'invite à consulter ce lien http://bougetonjob.com/tout-changer-pour-devenir-ambulancier/

Tu verras que tout le monde ne travaille pas dans les mêmes conditions.
Exemple : les éboueurs  ;D
Mon sujet de départ est de définir votre conception de l'ambulancier : je voudrais que l'on reste sur cette approche.
Le métier d'ambulancier, contrairement a ce que l'on crois, n'est ni un jeu ni un passe droit ni un métier de fainéant.
Par contre beaucoup trop d'incapables embrassent ce métier et certaines personnes risquent de voir y laisse leur santé voir leur vie.

Merci :)
Intervention sur le métier d'ambulancier le 24/05/2012 à la Cité des Métiers des Côtes d'Armor, à Ploufragan.
Le métier d'Ambulancier - Présentation - 1/6

Le métier d'Ambulancier - Journée-type - 2/6

Le métier d'Ambulancier - la formation - 3/6

Le métier d'Ambulancier - le marché du travail - 4/6

Le métier d'Ambulancier - le stage en entreprise - 5/6

Le métier d'Ambulancier - le concours - 6/6

butterfly

  • Invité
Salut
en première partie de ma vision du métier, je mettrais en avant un mot important : SOLIDARITÉ...
- solidarité entre tous les acteurs de la chaine se soins et d'urgence... quand je dis tous les acteurs, ça veut dire, tous les ambulanciers réunis, qu'ils soient du privé ou du publics, rouge ou blanc car je trouve malheureusement qu'il y a trop de "concurrence" néfastes ou corporatiste  !!
Lorsque je vois que dans des services hospitalier, des ambulanciers entre eux se "piquent" les patients !! je suis écœurée... Être ambulancier c'est apporter de l'aide aux autres : quelle soit physique, psychologique, morale ou amicale.
Donc, si nous mettions en pratique déjà cette approche entre nous, nous pourrions espérer travailler dans un peu plus de confort et de plaisir...  ::) Ensuite, bien sur, il faudrait réussir à adapter au mieux les heures de travail pour tous, c'est a dire arriver à mettre en place un système de relais, afin que chaque ambulancier ne soit pas surcharger d'heure de boulot, et que d'autres se la coulent douce  :-\
Pour bien faire notre métier et être super opérationnel il nous faut du repos.
Concernant la motivation suprême, il nous faut aussi percevoir un bon salaire à la hauteur du travail que nous fournissons...

Le métier pour qui et Pourquoi ?
Pour qui ?
Devenir ambulancier n'est pas chose aisée, il vous faut avant tout plusieurs qualités que tous le monde ne possède pas.
1) Détachement de sois
2) Ne pas avoir peur du sang
3) Avoir un minimum d'envie d'aider les autres sans vouloir en retirer un quelconque bénéfice
4) Avoir des connaissances minima dans le paramédicale et en soins urgents.
5) Avoir une maîtrise de sois et un minimum de psychologie
6) Savoir aider sans se mettre en danger personnellement, cela ne pourrait que desservir
7) Accepter le fait que votre métier ne vous apportera que très rarement une satisfaction personnelle et encore plus rarement une reconnaissance d'autrui
8) Accepter de souvent ne revoir vos proches que peu de temps et après un temps plus ou moins prolongé.

Si vous arrivez à assimiler tous ces faits, vous pouvez prétendre a suivre des formation pour devenir ambulancier ou ambulancière  ::)

Pourquoi ?
Il est très important de définir si vous voulez épouser ce métier, pourquoi vous voulez le faire !
Si c'est pour le plaisir de rouler vite comme Sébastien Loeb, de passer les feux ou les carrefours la guirlande et les trompettes à fond en pensent simplement d'avoir un sentiment d'impunité et espérer obtenir une reconnaissance quel qu'elle soit des personnes que vous pourrez être a même de "sauver".... Laissez tomber cette idée, ce métier n'est pas pour vous et vous  :-X
Vous ne jouerez pas avec la vie de personnes qui attendent de vous une compétence professionnelle de votre part.
N'oublions jamais que rarement on va vous remercier d'avoir sauvez une vie, mais dans 80% des cas on déposera plainte contre vous si la personne a subit des conséquences fâcheuses.

Être ambulancier, c'est :
- savoir reconnaître une pathologie en voyant une personne en souffrance qui ne pourra pas forcément vous aiguiller,
- savoir agir et réagir en quelques dixièmes de secondes pour ne pas mettre en danger la personne qui, dés que l'on vous a appelé sur intervention, passe sous votre responsabilité,
-  savoir pratiquer les actes et les gestes qui sauvent sans pour cela devoir se mettre en danger, il vaut mieux ne pas bouger directement en ayant une mince chance de sauver une personne que de vous retrouver vous-même en état de difficulté ou en danger et de devoir faire appel a une autre équipe parce que vous aurez décidé de prendre des risques in calculés, zoro et rambo ce n'est qu'au cinéma  >:(
Être ambulancier c'est avant tout un état d'esprit, il faut toujours garder en tête que vous devez être au top de votre forme, tant physique que mentale et surtout de ne pas emporter à la maison les problèmes rencontrés pendant votre service.
Être ambulancier c'est accepter de ne pas être reconnu tout en sachant que vos actes sauvent et que si vous ne posez pas le bon acte au bon moment, vous pouvez à tous moment vous retrouver avec un procès sur le dos  ???
Être ambulancier c'est vous donner sans compter aux autres pour un salaire dérisoire et aucune autre compensation que celle d'avoir aidé d'autres personnes de jour en jour ... seule satisfaction un Merci !!

Bien entendu, parfois le métier est aussi ingrat, on tombe sur toutes sortes de chose, cela peut aller de la brave petite dame qui doit passer une visite et demande une ambulance parce qu'elle ne peut faire autrement, en passant par un ivrogne qui a trop fêté sa bouteille ou pire encore des problèmes médicaux graves et des accidents où souvent il faut avoir le cœur bien accroché.
Si vous êtes prêt à vous donner sans compter, à rester opérationnel en se maintenant toujours informé des évolutions, dernières nouveautés ou techniques en matière de secours et n'attendez rien de plus que la satisfaction personnelle, alors oui, ambulancier est un métier qui vous conviendra ... mais bon, ce n'est pas le seul métier où vous croiserez des humains ingrats  :'(

Hors ligne Raja

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 30
  • Sexe: Homme
  • Auxiliaire Ambulancier
    • Voir le profil
 :) Ce qui m’a fait choisir ce métier pour mon Projet Professionnel est la diversité de ce travail, ainsi que la rigueur nécessaire à son accomplissement. Mais ces qualités requises sont plus nombreuses que je ne le pensais. Il est vrai que j’avais une vision assez vague de ce métier avant d’avoir fait un stage par l'intermédiaire de l'A.N.P.E.
Mais je ne savais pas à quoi ressemblait le métier de ambulancier, à part quelques clichés tels que la blouse blanche, ni quelles sont les qualités requises pour pratiquer et apprécier ce métier.
 ;) Tout d’abord, je ne m’étais pas rendue compte de la quantité de travail et de la fatigue due au métier d'ambulancier. De plus je n’imaginais pas qu’il devait exercer de si nombreuses fonctions. Mais aussi, j’ai découvert que l'AFPS (ou BNS) était nécessaire mais non suffisantes. C'est pourquoi je veux passer mon C.C.A.
 ::) Ce métier comporte un rôle bien précis et nécessite beaucoup de qualités (patience, tolérance, capacité d’adaptation, pédagogie ..) qui seront à acquérir tout au long de la carrière. Mais cependant ce métier doit être source d’enrichissement personnel et de plaisir.

Hors ligne Lisa

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
  • Sexe: Femme
  • Ambulance CCA
    • Voir le profil
Citer
Ce métier comporte un rôle bien précis et nécessite beaucoup de qualités (patience, tolérance, capacité d’adaptation, pédagogie ..) qui seront à acquérir tout au long de la carrière.
Cependant ce métier doit être source d’enrichissement personnel et de plaisirs partagés.

Il faut arrêter également de se bercer d’illusion. Un travail reste un travail. Il correspond à un besoin précis, pour lequel un employeur va fournir un salaire.  Voulons-nous vraiment exercer un emploi à forte responsabilité, sans horaire ?

J’ai, comme de nombreuses personnes, commencé ma carrière par des stages. Non rémunérés, bien sûr. Cet état de fait est actuellement dénoncé par des révoltes anonymes. Des abus sont dénoncés concernant les entreprises recrutant la plus grosse partie de leurs effectifs en convention de stage.
Actuellement, nous manquons, en France, d'ambulanciers.
Les étudiants préfèrent s’orienter vers des voies sans débouchés, mais tellement plus prestigieuses : le journalisme, l’art, l’histoire…
On ne peut pas les blâmer, quand on sait ce qui attend les salariés ambulanciers.
Des métiers du bâtiment, de l'agriculture, de la pêche maritime, etc...  sont bien plus à risques ou plus soumis aux intempéries et autres aléas climatique que la conduite d'une ambulance ou d'un VSL  ::)
Excusez ce petit coup de blouse...  :-\

Hors ligne kikitoul

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 174
  • Sexe: Homme
  • Etudient infirmier, ancien ambulancier.
    • Voir le profil
    • Les fourneaux de Kikitoul
Qui est bien compréhensible. Moi j'ai été vacciné de ce métier que j'aimais pourtant. Du coup, je fais les démarches pour devenir infirmier. Et c'est impressionnant de voir le nombre d'ex ambulancier parmis les infirmiers !

Mais cependant ce métier doit être source d’enrichissement personnel et de plaisir.

Si c'était vraiment possible avec ce métier et ces contraintes d'un autre âge, il n'y aurait pas tant de turn over et la profession ne serait pas en pénurie de personnels aguérit...

Hors ligne SMUR

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1384
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier-SMUR
    • Voir le profil
Oui hélas cela est bien vrai et je serais peut être mal placé pour en parlé si je n'avais pas fait mon stage pratique dans un smur, dans celui d'un exambulancier de la sté où je bosse et un autre devenu comme toi kikit055 un infirmier mais aussi de la même boite, ceci prouvant cela . :hein36:
Pour ma part je suis entré direct comme cca sans avoir passer si l'on peut dire par la case "départ" s'est a dire comme "bns ou "afps "pour ceux qui préfèrent  ::) je peux vous dire que certes, il faut avoir une bonne conscience professionnelle et une vie bien organisée quand on est père ou mère de famille pour exercer ce métier car je ne compte déjà plus mes heures sans oublier qu'il me faut une heure par trajet pour aller du dom au boulot et retour ( certes personnes m'a dit d'aller aussi loin)  et là je dresse Carton rouge, oui je ne voyer pas ce métier comme ça  :-\ j'imaginai plus d'urgence :ambu: que du simple transport (du moins dans notre sté) mais avouer que lorsqu'on accompagne un patient(e) et qu'il se crée une relation vraiment solide cela prouve que quelques part l'ambulancier est un maillon à part entière du paramédical et que sans nous la chaine de santé serais vraiment triste.
Nous avons beaucoup d'inconvénients et peut d'avantages, mais par rapport à qui ou à quoi ? Cependant quand une clientèle nous remonte le moral on oublie vite ces petits tracas.
je suis qu'un piaf et l'avenir me feras peut-être changer d'opinion  ::)

amitiés à tous  :coucou30:

Hors ligne louzou03

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 114
  • Sexe: Femme
  • DEA + TAXI
    • Voir le profil
Ma vision du métier d'ambulancier en France est que l'on est très en retard sur la responsabilité de la prise en charge d'un patient .... à savoir : pas d'acte médicaux car si on prend l'Allemagne ou d'autres pays limitrophes, on pourrait voir que nous, on est très très très loin de leurs responsabilités.... mais les études à faire pour en arriver là et les mentalités sont différentes  ^-^

requinblanc04

  • Invité
louzou03

Sommes nous en retard sur l'Aide Médicale d'Urgence ou le transport sanitaire classique?

Hors ligne louzou03

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 114
  • Sexe: Femme
  • DEA + TAXI
    • Voir le profil
Bonjour RequinBlanc04,
Je dirai que oui, car en tant qu'ambulancier, nous n'avons pas le droit à pratiquer d'actes médicaux ... OK nous ne somme ni infirmier et encore moins des médecins (à moins qu'on reçoive une délégation pour un transport spécifique). Dans l'Allier, quand on fait un transport médicalisé, on doit être assisté par le SAMU alors quand on regarde chez les autres pays limitrophes (comme la Suisse ou l'Allemagne) ce n'est pas le cas.

requinblanc04

  • Invité
Ben je voulais juste que tu fasses la différence entre L'AMU et le transport sanitaire classique ; je pense qu'on y viendra, mais le premier pas sera de faire une distinction entre un équipage ASSU et un équipage classique qui ne fait pas de "secours", en clair seul les ambu ayant une formation complémentaire pourront faire de l'urgence (style fae voir +)

toujours un plaisir de dial avec toi, tu rappelles une époque (non pas que tu sois vieille) ;)

Hors ligne louzou03

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 114
  • Sexe: Femme
  • DEA + TAXI
    • Voir le profil
Mais je croyais que la formation FAE était destiné aux ambulanciers qui sont prévus à travailler dans le SAMU et rien d'autre ?

Hors ligne SMUR

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1384
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier-SMUR
    • Voir le profil
Coucou Louzou  :-*

Je pense que requinblanc04 , a voulu dire une formation style FAE ,car effectivement celle-ci est fait pour les SMUR  ^-^ ;)