Auteur Sujet: "Ma vision du métier " et comment la presse voit le métier d'ambulancier !!  (Lu 40897 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne J.R.

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1721
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Je dirai que oui car en tant qu'ambulancier, nous n'avons pas le droit d'actes médicaux
Comment veux tu que des transporteurs sanitaires fassent des actes médicaux ? même les infirmiers n'en font pas !

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3083
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Beaucoup le pense, l'avenir est aux paramédics, comme dans bien d'autre pays... Avec des formations solides et des gestes médicaux protocolés.

Cela pourrait faire l'objet d'un autre sujet,mais une fae ne serait que peu adaptée à un équipage d'ambulance non-médicalisée.

Si déjà notre formation de base était appliquée à lettre par l'ensemble de la profession, on ferait un grand bond en avant! ::)

Ce qui me manque dans notre beau métier, c'est une reconnaissance...  :'(
Pas des merci ou des louanges, non, mais une simple reconnaissance de notre rôle par les autres acteurs de santé, les autorités et pourquoi pas un jour du grand public!  :-X Je sais, je suis un doux rêveur, mais je suis sur que si chacun y met du sien...  8)

requinblanc04

  • Invité
Coucou Louzou  :-*
Je pense que requinblanc04  a voulu dire : une formation style FAE , car effectivement celle-ci est faites pour les SMUR  ^-^ ;)

Bon je vois qu'il y en a  au moins un qui suit ??
D'accord avec toi rusty, mais le métier est "jeune" bien que venant de loin
  • et nous savons qu'il y a des ambulanciers qui ont horreur de l'urgence, donc inutile de leurs forcer la main  :P

Certaines sociétés l'ont bien compris et s'appliquent à mettre des équipages volontaires en urgence. Certain CESU organisent aussi des formations complémentaire (ici ils l'appellent "équipiers-smur" )

  • Le métier d’ambulancier est très ancien car dès l’antiquité, au VIème siècle un corps de cavaliers romains était chargé d'évacuer les blessés lors des combats.


Au XVIème siècle, lors des guerres de religion, pendant le règne d’Henry IV, l’armée inventa les premières ambulances : les caisses d’artillerie, tirées par des chevaux et qui amenaient les munitions, servaient ensuite au transport des blessés quand elles étaient vides. Des soldats étaient donc affectés au relevage et au transport des blessés.

Deux siècles plus tard, en 1794, le chirurgien militaire Dominique Larrey crée les premières « ambulances volantes » qui accompagnaient les soldats jusque sur le champ de bataille et prenaient immédiatement en charge les blessés. Il s’agissait de voitures à chevaux transportant deux à quatre blessés et permettant leur évacuation vers l'arrière pour y être soignés.
Quelques années après, un autre chirurgien militaire, Pierre-François Percy fut à l’origine du concept d’ambulance médicalisée : il créa un corps de « chirurgie mobile ».

Les caissons d’artillerie de type  « wurst »  furent transformer en ambulance tout en transportant  rapidement jusqu’aux soldats blessés un chirurgien, des infirmiers et du matériel de secours. Larrey et Percy sont à l’origine de la création des brancardiers militaires, en 1813. Ils se servaient d’un brancard démontable dont chaque hampe était constituée par la lance d’un brancardier-soldat dont le shako (couvre-chef militaire) contenait du matériel de premier secours.

Dés 1830, le docteur Hyppolite Larrey mit en œuvre le concept de son père pour les civils blessés sur la voie publique.
Paris se dota en 1881, à l’initiative du Dr Henri Nachtel et de Victor Hugo (conseillers municipaux), d’un service d’ambulances hippomobiles médicalisées par des internes de l’Hôtel Dieu pour le transport des blessés sur la voie publique et des malades contaminés par la variole, ancêtres des SMUR d’aujourd’hui. Ce sera le service des Ambulances Municipales.

En 1941, l’Assistance Publique met en œuvre le service des Ambulances des Hôpitaux de Paris. C’est également à cette époque que se créent les premières sociétés privées de transport de malades. Le métier d’ambulancier privé est né.

La loi du 10 juillet 1970 précisera les premières règles organisant cette profession.


Le 26 mars 1973, est créé le Certificat de Capacité d'Ambulancier (CCA) et le 27 mars l'Agrément des Entreprises de Transports Sanitaires.
C'est cette même année que la Croix Bleue à six branches appelée « Croix de Vie » devient le signe distinctif des entreprises d'ambulances agréées.
La loi de janvier 1986 sur l’aide médicale urgente et les transports sanitaires, modifiée pour la dernière fois en 2004, ainsi que le décret de novembre 1987 sur l’agrément des transports sanitaires terrestres modifient les dispositions contenues dans la loi de 1970.
Le premier programme des études conduisant au CCA est seulement publié le 21 mars 1989 (soit 16 ans après la création du CCA) et sera revu en mai 2001.
L’arrêté du 26 janvier 2006, modifié le 18 avril 2007, remaniera en profondeur le programme de formation des études et créera le diplôme d’ambulancier. Ce diplôme deviendra un diplôme d’état par le décret du 30 août 2007 (DEA). Il est délivré par la DRASS à l’issue de la formation et de la réussite à l’ensemble des épreuves de validation.

FAE pour les ambulanciers SMUR :
Après son diplôme, l’ambulancier embauché dans un SMUR (service mobile d’urgence et de réanimation) devra suivre une Formation complémentaire d’Adaptation à l’Emploi (FAE).
Elle comprend :
    * quatre modules d’enseignement : radiotéléphonie, hygiène, décontamination et désinfection, situation d’exception et participation à la prise en charge d’un patient au sein d’une équipe médicale ;
    * Un stage dans un service mobile d’urgence et de réanimation, d’une durée d’une semaine ;
    * Un stage de sécurité routière et de conduite en état d’urgence.


Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3083
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Si notre métier était respecté et valorisé, on en récupèrerait des gaziers motivés par l'urgence ...  Il n'y a qu'a voir le nombre de SPV qui préfèrent  le SAP au feu, mais qui ne trouvent pas leur compte ailleurs... Même des IDE seraient intéressés par le pré-hospitalier sous une autre forme ! Pour l'avoir expérimenté, l'équipage CCA + IDE est un binôme qui se complète très bien.  8)

requinblanc04

  • Invité
Nous étudions dans mon département la création en collaboration avec l'atsu 04 d'une association(salariés ambulanciers) afin de promouvoir notre profession auprés du public et de défendre nos compétences vis a vis  de certaine administration( surtout la prefecture).


Hors ligne SMUR

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1386
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier-SMUR
    • Voir le profil
Voilà une bonne initiative , un parfait exemple que plusieurs départements devraient suivre :)

Hors ligne yianis

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 237
  • Sexe: Homme
  • ambulancier CCA (reconverti)
    • Voir le profil
    • sos112
liser,hurler,retrouver les erreurs,argumenter,bref,lachez-vous !!!


Hors ligne yianis

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 237
  • Sexe: Homme
  • ambulancier CCA (reconverti)
    • Voir le profil
    • sos112
je n'ai pas redimmensionné l'image pour que ce soit lisible !!

moi,ça me désole  >:(

Hors ligne ambulancier webm

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 23
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • allez voir
qu'est ce qui te desol, c'est une vision un peu simpliste, avec quelque faute de syntaxe
mais bon le plus gros est là.

Hors ligne yianis

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 237
  • Sexe: Homme
  • ambulancier CCA (reconverti)
    • Voir le profil
    • sos112
ah bon,pour toi tout vas bien!!
explique moi comment un jeune de 18 ans peut être ambulancier,sachant qu'il faut 2 ans de permis !!

et quand on dit que ta profession n'a pas de perspectives d'avenir,tu trouves ça normal !!!

requinblanc04

  • Invité
3 ans de permis, 2 ans si conduite accompagné.
bon maintenant vais lire l'article :ange:
il date pas d'aujourd'hui l'article, enfin j'espere :'(

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3083
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
C'est du grand n'importe quoi!  :P Comment etre crédibles aupres du grand public apres un tel déballage d'aneries??

Hors ligne ambulancier webm

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 23
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • allez voir
ah bon,pour toi tout vas bien!!
explique moi comment un jeune de 18 ans peut être ambulancier,sachant qu'il faut 2 ans de permis !!

et quand on dit que ta profession n'a pas de perspectives d'avenir,tu trouves ça normal !!!


oui la y'a un kouak, j'ai survolé l'article dsl
maintenant il est vrai  que ce métier n'offre pas beaucoup de possibilité d'évolution
afps
cca ou da
régulateur ou monté sa boite
et aprés.....
changer de profession

Hors ligne yianis

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 237
  • Sexe: Homme
  • ambulancier CCA (reconverti)
    • Voir le profil
    • sos112
ah bon,pour toi tout vas bien!!
explique moi comment un jeune de 18 ans peut être ambulancier,sachant qu'il faut 2 ans de permis !!

et quand on dit que ta profession n'a pas de perspectives d'avenir,tu trouves ça normal !!!



oui la y'a un kouak, j'ai survolé l'article dsl
maintenant il est vrai  que ce métier n'offre pas beaucoup de possibilité d'évolution
afps
cca ou da
régulateur ou monté sa boite
et aprés.....
changer de profession

ok,on le sais tous !!mais ce n'est pas une raison pour le mettre !!
imagine,tu fais un papier dans le même style en mettant que le metier de journaliste n'a pas de perspectives d'avenir ???ils vont dire quoi les journalistes ?

Hors ligne secours à personne

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 86
  • Sexe: Homme
  • ambulancier
    • Voir le profil
Ben désolé Yanis mais il faut être juste...
Le métier d'ambulancier n'est pas un métier avec beaucoup de possibilité d'évolution...pourquoi vouloir le cacher?
Il aurait fallu rajouter que des perspectives s'ouvrent ici et là (passerelle CCA/DPAS, etc.) et que dans l'avenir, je pense qu'il va y avoir une refonte du secours à personne.

Amicalement
Christophe