Auteur Sujet: Auxiliaire ambulancier(e)... Un métier avec une formation qualifiante !  (Lu 67103 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3083
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
C'est Jeano qui a raison!  ;D

Dans le personnel ambulancier on distingue deux catégories :
- les auxiliaires ambulanciers (AA)
- les ambulanciers diplômés d'État (DEA).

Auxiliaires ambulanciers (BSN)
Jusqu'en 2006, on parlait d'ambulancier catégorie 1.

Le terme a été changé en auxiliaire ambulancier par un arrêté du 26 janvier 2006 qui rend obligatoire à compter du 1er janvier 2008 une formation initiale de 70 h dispensée dans un IFA (institut de formation ambulancier).
Après l'application de ce décret, deux classes d'ambulanciers professionnels apparaissent :
Ambulancier catégorie A : 70 h de formation dont l'AFGSU (niveau 1 et 2)
Ambulancier catégorie B : CCA (certificat de capacité d'ambulancier) qui obtient l'équivalence DEA par arrêté ministériel ou DEA (diplôme d'État d'ambulancier).

L'auxiliaire ambulancier peut conduire un VSL (véhicule sanitaire léger), carrosserie blanche portant 3 croix bleues, sans avertisseur spéciaux, pouvant transporter simultanément jusqu'à 3 patients autonomes ou demandant une assistance au déplacement.
Il est le second membre d’une équipe constituée de deux professionnels dont au moins un détient le DEA dans l’ambulance de type A, B ou C suivant la nouvelle norme NF EN 1789 2007 (véhicule sanitaire spécialement aménagé pour le transport de malades, blessés ou parturientes en position allongée, assise ou semi-assise).

Attestation de conducteur B pour la conduite des véhicules "ambulances".
L’auxiliaire ambulancier doit disposer :
- d’un permis de conduire, avec une probation de 3 ans, conforme à la réglementation en vigueur et en état de validité (pas de suspension en cours) ;
- de l’attestation préfectorale d’aptitude médicale à la conduite de véhicule sanitaires (ambulance, VSL) après examen médical effectué dans les conditions définies à l’article R. 221-10 du code de la route auprès d'un médecin agréé ;
- d’un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France.
- d'une attestation médicale de non-contre indication à la profession d'ambulancier délivrée par un médecin figurant sur la liste départementale des médecins agréés par la préfecture.
- de l'AFGSU niveau 1 et 2 (Attestation de Formation aux Gestes et Soins d'Urgence) ou d’une formation équivalente reconnue par le ministère chargé de la santé, pour tous les postulants à l’exception de ceux ayant déjà assuré de telles fonctions avant le 1er janvier 2010.
- d’une attestation de formation de 70 h avec évaluation des compétences acquises. Cette formation porte sur l’hygiène, la déontologie, les gestes de manutention, les règles du transport sanitaire et sur les gestes d’urgence en vue de l’obtention de l’AFGSU niveau 2 ou d’une formation équivalente reconnue par le ministère chargé de la santé. Cette formation est délivrée par les instituts de formation autorisés pour la formation au diplôme d’ambulancier.

Ambulanciers diplômés d'État (DEA)
Après une formation de 18 semaines dont 5 semaines en stage et la validation des 8 modules et des compétences, le diplôme est délivré par le directeur de l'ARS (Agence Régionale de Santé).

Depuis le 2 septembre 2007, le CCA (certificat de capacité ambulancier) et le DA (diplôme d'ambulancier) sont devenus le diplôme d'État d'ambulancier (DEA), selon le décret 2007-1301, avec effet rétroactif (les détenteurs diplômés antérieurs sont détenteurs du DEA par équivalence).

La formation est effectuée dans un Institut de Formation d'Ambulanciers (IFA). La détention du BAC ou certains niveaux de formation des carrières de santé permettent d'être exonéré de la partie écrite des épreuves (arithmétiques et français) d'admission.
Ensuite deux possibilités s'offrent à vous soit vous avez déjà travaillé 1 an dans une entreprise de transport sanitaire et vous n'avez pas le stage de 140 heures à effectuer soit vous n'avez jamais travaillé dans ce domaine et vous devez faire le stage. Il faut se renseigner auprès de son IFA pour en connaître les modalités.

Le diplôme d'auxiliaire ambulancier ni l'AFGSU qui est inclus dans le temps de formation du DEA et de l'auxiliaire ambulancier ne sont plus un prérequis à l'inscription en IFA.


Arrêté du 26 janvier 2006 relatif aux conditions de formation de l'auxiliaire ambulancier et au diplôme d'ambulancier -  NOR: SANP0620487A
Version consolidée au 26 octobre 2011 - Version en vigueur au 17 novembre 2014 ICI

Source : Ambulancier — Wikipédia

Hors ligne Isalexana

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 3
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Ok ok ! Autant pour moi. Mais sinon ça repond pas vraiment à mes questions ;)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Chère amie toutes tes réponses sont dans le forum Ambulancier ... use du bouton "Recherche" avec le mot AA ou auxiliaire ambu


Formation de l'Ambulancier sur le site du Dr Blot formateur   http://www.formationambulancier.fr/

et pour vous éclairer le site de Franck http://www.ambulancier.fr/
Citer
Ambulancier Diplômé, j'ai souhaité mettre à la disposition de tous un outil d'information à but pédagogique pour centraliser le plus d'informations possibles sur le métier d'ambulancier et ce qui l'entoure. Passionné par mon job j'essaie à travers ce site; d'apprendre à chacun à mieux connaitre la profession et en parallèle offrir à mes collègues un outil pour garder leurs acquis à jour.

Hors ligne dufresnoy

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 3
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Auxiliaire ambulancier(e)... Un métier avec une formation qualifiante !
« Réponse #33 le: 03 septembre 2014, 14:44:08 »
Bonjour,
je voudrais savoir si avec A.F.G.S.U niveau 1 je peux commencer mon métier auxiliaire ambulancière car beaucoup de gens m'ont dit juste la conduite des V.S.L c'est légal ?

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Auxiliaire ambulancier(e)... Un métier avec une formation qualifiante !
« Réponse #34 le: 03 septembre 2014, 18:01:54 »
Bonjour et bienvenue
hélas NON car pour exercer en tant qu'auxiliaire ambulancier il faut posséder le diplôme qui va avec et le candidat AA doit vérifier son aptitude à pouvoir exercer la profession ( arrêté du 26/01/2006 )

L'A.F.G.S.U de niveau 1 peut être comparé à la formation du PSC.1 + le PSE.1 sans équivalence.
Aujourd'hui le diplôme nécessaire à la conduite des VSL ou d'une Ambulance est celui de d'auxiliaire ambulancier.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Auxiliaire ambulancier(e)... Un métier avec une formation qualifiante !
« Réponse #35 le: 04 septembre 2014, 10:46:59 »
Code de la Santé Publique - Transports sanitaires terrestres

Paragraphe 1 : Conditions de délivrance de l'agrément pour ouvrir une entreprise de Transports Sanitaires ( 1 Ambulance + 2 VSL )

Article R6312-6 - Modifié par Décret n°2012-1007 du 29 août 2012 - art. 1
L'agrément est délivré aux personnes physiques ou morales qui disposent :

1° Des personnels nécessaires pour garantir la présence à bord de tout véhicule en service d'un équipage conforme aux normes définies à l'article R. 6312-10 ;

2° De véhicules, appartenant aux catégories A, B, C ou D mentionnées à l'article R. 6312-8, véhicules dont elles ont un usage exclusif.

Article R6312-7 - Modifié par Décret n°2007-1301 du 31 août 2007 - art. 4 JORF 2 septembre 2007
Les personnes composant les équipages des véhicules spécialement adaptés au transport sanitaire terrestre mentionnés à l'article R. 6312-8 appartiennent aux catégories suivantes :

1° Titulaires du diplôme d'Etat d'ambulancier institué par le ministre chargé de la santé ;

2° Sapeurs-pompiers titulaires du brevet national de secourisme et des mentions ranimation et secourisme routier, ou sapeurs-pompiers de Paris ou marins-pompiers de Marseille ;

3° Personnes :
- soit titulaires du brevet national de secourisme (BSN) ou du brevet national des premiers secours (BNPS), ou de l'attestation de formation aux premiers secours (AFPS), ou de la carte d'auxiliaire sanitaire,
- soit appartenant à une des professions réglementées aux livres Ier et III de la partie IV ;

4° Conducteurs d'ambulance.
Les intéressés sont titulaires du permis de conduire de catégorie B et possèdent une attestation délivrée par le préfet, après examen médical effectué dans les conditions définies aux articles R. 221-10 et R. 221-11 du code de la route. Ils ne doivent pas être au nombre des conducteurs auxquels s'appliquent les dispositions des articles R. 413-5 et R. 413-6 du même code.

Article R6312-8
Les véhicules spécialement adaptés au transport sanitaire ressortissent aux catégories suivantes :

1° Véhicules spécialement aménagés :
a) Catégorie A : ambulance de secours et de soins d'urgence "ASSU" ;
b) Catégorie B : voiture de secours aux asphyxiés et blessés "VSAB" ;
c) Catégorie C : ambulance ;

2° Autres véhicules affectés au transport sanitaire terrestre :
- catégorie D : véhicule sanitaire léger.

Les normes minimales de chacune de ces catégories de véhicules sont déterminées par arrêté du ministre chargé de la santé en ce qui concerne les catégories A, C et D et du ministre de l'intérieur en ce qui concerne la catégorie B.

Article R6312-9
Les véhicules affectés aux transports sanitaires sont soumis aux dispositions des articles R. 318-2, R. 322-1, R. 322-3, R. 322-4, R. 322-6 à R. 322-9, R. 323-1, R. 323-2, R. 323-6, R. 323-23, R. 325-33 et R. 326-1 du code de la route.

Article R6312-10
La composition des équipages effectuant des transports sanitaires est définie ci-après :

1° Pour les véhicules des catégories A et C : deux personnes appartenant aux catégories de personnel mentionnées à l'article R. 6312-7, dont l'une au moins de la catégorie mentionnée au 1 ;

2° Pour les véhicules de catégorie B : deux personnes au moins appartenant aux catégories de personnels mentionnées à l'article R. 6312-7, dont l'une au moins appartenant aux catégories mentionnées aux 1° ou 2° ;

3° Pour les véhicules de catégorie D véhicule sanitaire léger (VSL) :
une personne appartenant aux catégories de personnels mentionnées aux 1° ou 3° de l'article R. 6312-7.


Source http://www.legifrance.gouv.fr/

Hors ligne dufresnoy

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 3
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Auxiliaire ambulancier(e)... Un métier avec une formation qualifiante !
« Réponse #36 le: 04 septembre 2014, 10:54:58 »
donc  dans  tout sa je peux faire quoi?

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Auxiliaire ambulancier(e)... Un métier avec une formation qualifiante !
« Réponse #37 le: 04 septembre 2014, 11:06:19 »
Ben tu cherches une entreprise d'ambulance qui a besoin d'une conductrice de VSL ou tu passes le diplôme d'auxiliaire Ambulancier dans une IFA si tu as un peu d'argent, si tu as un travail tu peux user de ton DIF ! (Droit Individuel à la Formation)

La croix rouge a des IFA (Instituts de Formation Ambulanciers )

Voici une liste proposée par l'ami Google à télécharger ci-dessous !

Hors ligne dufresnoy

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 3
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Auxiliaire ambulancier(e)... Un métier avec une formation qualifiante !
« Réponse #38 le: 04 septembre 2014, 11:09:29 »
je peux faire quoi avec mon afgsu 1 si non? quel profession médical

Hors ligne Le Nain

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 167
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier D.E.
    • Voir le profil
Re : Auxiliaire ambulancier(e)... Un métier avec une formation qualifiante !
« Réponse #39 le: 04 septembre 2014, 16:44:01 »
Salut.
Tu peut toujours faire brancardier.

Hors ligne Le Nain

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 167
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier D.E.
    • Voir le profil
Re : Auxiliaire ambulancier(e)... Un métier avec une formation qualifiante !
« Réponse #40 le: 05 septembre 2014, 11:30:02 »
Tien, je te donne ce lien, là dedans tu as toutes les pistes pour trouver toi même comment faire.

http://www.sante.gouv.fr/brancardier.html

Fiche métier "Brancardier" Médico-technique

Quelles sont les principales activités ?
L’hôpital est un lieu de soins, mais aussi un lieu où la qualité de la prise en charge du patient est fondamentale : en cela, le brancardier est un acteur clé.

Le brancardier transporte, accompagne et assure la manipulation des patients au sein d’un établissement de soins, que ce soit un hôpital ou une clinique. Il recueille des informations nécessaires au transport du patient auprès des services demandeurs : du service de chirurgie au service de radiologie, du service de médecine au laboratoire d’analyse médicale, par exemple. Dès le début jusqu’à la fin de la prise en charge, le brancardier saisit les données concernant les patients en vue de leur traçabilité.

Les supports de transport peuvent être assez diversifiés : brancards, bien sûr, mais aussi fauteuils roulants, lits d’hôpital, petite camionnette interne… Quels qu’ils soient, le brancardier les nettoient régulièrement afin de limiter la propagation des germes, les entretient et signale les plus défectueux.

Pour quelle rémunération ?
Le salaire mensuel brut du brancardier à l’hôpital est d’environ 1 390€ en début de carrière et de 1 500€ en fin de carrière.

Quelles sont les compétences et qualités nécessaires ?
Le brancardier doit avoir de bonnes conditions physiques : manipuler un lit d’hôpital ou un brancard nécessite parfois de l’énergie ! Il est aussi important que le brancardier ait le sens du contact et de l’écoute car il est en lien constant avec les patients et les services de l’établissement. Il doit connaître parfaitement la géographie et l’organisation interne de l’établissement dans lequel il travaille.

Quelle est la formation à suivre ?
Il n’existe pas de diplôme spécifique au métier de brancardier. Chaque établissement organise des formations internes. Avoir l'AFGSU.1

Un agent de service hospitalier (ASH) peut exercer des fonctions de brancardier. Pour exercer ce métier à l’hôpital, il peut être nécessaire de réussir les épreuves d’un concours, organisé au niveau national ou au niveau local.

Évolutions – passerelles vers d’autres métiers :

Aide-soignant, auxiliaire de puériculture, auxiliaire ambulancier et ambulancier, agent de service mortuaire

AMBU

  • Invité
Bonsoir
a t'on encore le droit exercer le métier d'ambulancier si l'on n'a pas la formation d'auxiliaire mais le BNPS depuis 1993 en sachant qu'il y a eu des remises à niveaux régulières de l'AFGSU 1 et 2 en 2009 et 2013 et si l'on veut quitter cette entreprise a t'on l'obligation de passer la dite formation de l'auxiliaire ambulancier ??

merci pour vos réponses

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour,
1/ Le BNPS (Brevet National de Premiers Secours) a remplacé le BNS (Brevet national de secourisme) depuis 1991.
2/ Oui si vous avez débuté avec le BNPS et n'avez pas interrompu votre activité professionnelle. Depuis le 1er janvier 2010, l'attestation de formation (Auxiliaire Ambulancier) doit être fournie par tous, titulaires ou remplaçants, prétendant à des fonctions d’auxiliaire ambulancier à l’exception de ceux ayant assuré de telles fonctions sans interruption avant cette date.
3/ Une mise à jours de vos connaissances serait de bon alois.
Profitez du site du Professeur Blot pour cela http://www.formationambulancier.fr/

AMBU

  • Invité
Bonjour
si j'ai bien compris, étant donné que j'ai toujours exercé dans la même entreprise il est valable mais si je quitte cette même entreprise et il toujours valable ou suis je oubligé de passé la formation de l'AUXILIAIRE AMBULANCIER ??

Merci

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6724
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Je pense que non car vous avez débuté le métier d'ambulancier avec le BNPS qui était le seul diplôme exigé pour être auxiliaire ambulancier avant le 1er janvier 2010 et que vous l'avez exercé plus de 3 mois, donc comme tous les titulaires du CCA ou du DA qui ont été "mécaniquement" reconnus en possession du DEA vous êtes reconnu AA automatiquement de part votre expérience professionnelle.
Cependant si vous avez quelques lacunes et comme vous n’avez probablement jamais vu dans l’AFGSU l’utilisation du défibrillateur et les nouvelles méthodes de RCP, de PLS, etc… Essayez au moins de passer le PSC1 avec votre DIF… cela ne vous coutera rien et pourra toujours vous servir au cas où car on ne sait jamais ??

L'Arrêté du 26 janvier 2006 relatif aux conditions de formation de l'auxiliaire ambulancier et au diplôme d'ambulancier dit que :
Le professionnel titulaire du poste d'auxiliaire ambulancier assure la conduite du véhicule sanitaire léger ou est l'équipier de l'ambulancier, dans l'ambulance.
L'auxiliaire ambulancier doit disposer :
[................]
- d'une attestation de formation de 70 heures avec évaluation des compétences acquises.
Cette formation porte sur l'hygiène, la déontologie, les gestes de manutention et les règles du transport sanitaire et inclut la formation permettant l'obtention de l'attestation de formation aux gestes et soins d'urgence de niveau 2.
Cette formation est délivrée par les instituts de formation autorisés pour la formation au diplôme d'ambulancier.

Cette formation de 70 heures n'est pas obligatoire pour les professionnels exerçant dans une entreprise de transport sanitaire terrestre avant le 1er janvier 2011 et pour les professionnels exerçant moins de trois mois.


Comme je ne prétends pas tout connaître sur les ambulanciers et leur profession voici 2 forums plus spécialisés sur le type de questions et qui sont ceux des ex-membres qui ont créé leur propre forum :
http://ambulances.forumpro.fr/forum ET http://www.forum-ambulance.fr/