Auteur Sujet: Conduite à tenir devant les patients  (Lu 5565 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

louzou03

  • Invité
Conduite à tenir devant les patients
« le: 17 août 2005, 14:28:57 »
Bonjour tout le monde !!! :) :) :)
J'aimerais savoir quelle attitude pouvez-vous adopter devant des patients en général et suivant leur état de gravité comme une personne en phase terminale, quelles sont les règles élémentaires à tenir.
Bien sûr, je connais déjà une attitude adéquate suivant le cas d'un patient.
Mais existent-ils des attitudes ou des propos à éviter, avant, pendant et après le transport...
Merci de vos réponses car ça va m'aider à mieux assimiler le métier d'ambulancier.

Bises à vous!!!

Hors ligne zeldaco1

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Femme
  • Ambulancière ...
    • Voir le profil
Re: Conduite à tenir devant les patients
« Réponse #1 le: 17 août 2005, 18:44:20 »
J'essaye d'être à leur écoute s'ils ont besoin de parler. Pour ceux qui veulent, on discute de sujets divers, aussi bien de peinture que de la dernière mode vestimentaire, ou de la façon dont ils abordent leur maladie, la famille, n'importe... quitte à les faire participer aux phrases qu'on peut échanger avec le chauffeur. Agir pour qu'ils se sentent "vivants", malgré tout. Et s'ils ne pipent pas un mot, je respecte aussi leurs silences...

S'ils sont muets, je leur prends la main et j'ai parfois des serrements de leur part, ou pose la mienne sur leur épaule. Je crois que le fait de les toucher physiquement leur fait du bien, il y a échange.
Dans ces cas-là, j'ai vraiment le sentiment de servir à quelque chose, comme si je leur transmettais un peu de mon énergie, et quand il leur reste des forces pour  un sourire, je sais que j'ai fait ce qu'il fallait.

Hors ligne AmbulatoR

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 161
  • Sexe: Homme
  • ambulancier CCA
    • Voir le profil
Re: Conduite à tenir devant les patients
« Réponse #2 le: 17 août 2005, 20:15:17 »
Idem, sauf que j'essaye de rester aussi à ma place, c'est à dire avant tout être à l'écoute de patient qui est transporté.
Lui faire comprendre qu'il est vivant, çà c'est plus ou moins une évidence, mais surtout lui faire comprendre aussi que le crabe est devenue une maladie dont on peut maintenant essayer d'en parler librement en faisant tomber les barrières qui existaient.
Mais c'est délicat. Adopter une seule ligne de conduite pour ce type de maladie est difficile, adapter suivant le cas est plus adéquat à mes yeux.
Le plus dûr est de savoir rester simple, humble sans fausse compassion, c'est ce que les gens ne peuvent supporter.
Conjuguer celà avec l'entourrage famillial demande de l'énergie que l'on a pas toujours, mais on essaye !

Hors ligne masked cucumber

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 47
  • Sexe: Homme
  • ambulancier CCA
    • Voir le profil
Re: Conduite à tenir devant les patients
« Réponse #3 le: 17 août 2005, 20:19:27 »
Moi je laisse une petite carte : recto, activité ambulances, verso activité funéraire... ;)

Bon d'accord, c'etait de mauvais gout. Je sors... ::)

Hors ligne zeldaco1

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Femme
  • Ambulancière ...
    • Voir le profil
Re: Conduite à tenir devant les patients
« Réponse #4 le: 17 août 2005, 21:21:08 »
AmbulatoR a superbement bien dit :
rester simple et humble, c'est exactement ça.

Masked C, si je te choppes, je te découpe en rondelles qui agrémenteront ma salade, mais je comprends qu'il est difficile d'avoir 2 casquettes, je ne t'en veux pas, reviens.....

manualex44

  • Invité
Re: Conduite à tenir devant les patients
« Réponse #5 le: 17 août 2005, 22:39:49 »
Pour moi le plus dur mais à mon avis c'est de rester professionnel tout en ayant de l'empathie !
La communication ne se limite pas au classique: "Bonjour, Au revoir ! "
Il faut apprendre à instaurer une certaine confiance et un sentiment de bien-être.
Dans les moments de stress, d'angoisse comme d'être transporté pour un examen que l'on redoute, il faudra se porter à son écoute.
Certains patients ne veulent pas parler et n'attendent rien de vous si ce n'est de les emmener...
D'autres ont une envie folle de parler et ne s'arrête pas, il faut alors les écouter...
Et les plus durs, ceux qui souffrent, ne parlent pas, gémissent, j'essaye de les mettre dans la meilleure position de confort ou antalgique pour eux, conduite souple et coulée, je suis très attentionné... malheureusement on ne peut pas non plus s'apitoyer et pleurer ... il faut rester professionnel, cela fait parti du job, c'est comme cela et c'est tout.
Pour te rassurer, je me pose toujours la question de savoir quoi dire et quand lorsque j'interviens sur un arrêt par exemple et que la victime est décédée ... le médecin du SAMU fait son truc mais nous, les ambulanciers on  est toujours un peu glandus dans ces moments... alors il faut savoir "se tenir" en ayant une attitude respectueuse.