Auteur Sujet: Être Ambulancier après l'an 2000 ... S'adapter aux technologies, Évoluer professionnellement ou Disp  (Lu 73641 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne secours à personne

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 85
  • Sexe: Homme
  • ambulancier
    • Voir le profil
Salut à tous,

J'viens de lire ce topic et effectivement il y à beaucoup de différences de formations, de gestes quotidiens d'un département à l'autre...
Perso, lors de ma formation, le CESU 68 nous à appris à poser un cardioscope, préparer une perf, préparé des médocs, prendre une dextro et nous avons même été formés à aider lors d'une pose d'intubation...
J'ai lu avec intérêt tes réponses ambulancier08 et tu tiens la route et effectivement je suis également d'avis qu'il faudrait une formation sérieuse et reconnue pour utiliser ces instruments et pouvoir les comprendrent. Après il est également vrai que cela dépend de l'implication de chaque membre de l'équipe...
De mon côté, à chaque intervention nous sommes tenus par le centre-15 (suivant la pathologie) de faire les gestes suivants:
- pose d'un cardioscope et imprimer le traçé;
- prise de dextro;
- prise de tension;
Ces gestes sont devenus banals pour nous. Alors je suis un peu sur le cul de vous lire tous...
Maintenant il faut aussi savoir qu'un DSA peut faire un traçé et il est aussi fiable qu'un cardioscope.
Essayez et vous verrez: placez les électrodes et vous verrez...un beau traçé!!
Alors le cardioscope est-il vraiment nécessaire?
Essayons déjà d'avoir un DSA dans chaque ASSU...

Amicalement
Christophe

requinblanc04

  • Invité
le dextro moi aussi, mais pas systématiquement il y a eu un sacré debats sur sos112  a ce sujet, vais rechercher le lien
notre dsa fait tracé mais n'imprime pas, donc...........

le voici
http://www.sos112.fr/empty-t2581.0.html

Hors ligne secours à personne

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 85
  • Sexe: Homme
  • ambulancier
    • Voir le profil
Merci mon ami.

Amicalement
Christophe

Hors ligne J.R.

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1721
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
non mais tu ne vas pas ressortir ce fil qui date... de... pfff longtemps !
Perso, je suis un partisan d'un petit lifepack 12 (500) dans les ASSUmais quand je vois que les patrons peinent à mettre un DSA, je suis sceptique.
Pour ce qui est de la prise de la TA, on y est, ca y est, elle fait partie de la réforme du secourisme. Pour ce qui est du dextro, encore et encore, cela reste un geste invasif et qui n'est pas au programme du DA, donc interdit aux ambulanciers.
Perso, la prise d'une glycémie présente des risques quand je vois des ambulanciers qui ne savent pas prendre une TA ou qui l'interprète. Pareil pour une saturation, mais bon on va pas relancer ce débat.

requinblanc04

  • Invité

Hors ligne J.R.

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1721
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
ah ben oui, au moins je suis régulier !

Hors ligne secours à personne

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 85
  • Sexe: Homme
  • ambulancier
    • Voir le profil
Bon les filles, vous allez pas recommencer?
 humour!

J'viens de lire effectivement le topic sur la dextro...
J'en conclus toujours la même chose:
1- c'est un geste à faire après avoir eû une formation adéquate de base pas très complexe (du CESU, du SAU ou même du CCA ou chef d'entreprise);
2- le matériel UU doit devenir une règle et obligatoire;
3- tout dépend effectivement de l'implication du CCA (certains s'en foutent, d'autres s'intéressent, anticipent et/ou essayent de savoir);

Plusieurs choses me gênent:
- les dextro sont utilisées par les patients à leur domicile, or ont-ils une formation spécifique?
- les infections manuportées sont facilement éléminées par le port systématique de gants UU à chaque intervention...
- dans votre topic sur la dextro, vous dites que 50% des ambulanciers sont des...cons!!(cela n'engage que vous d'ailleurs, je ne suis pas personnellement de votre avis), mais pourquoi obliger toute la profession à rester au niveau des cons?Cela me fait penser à l'Union Européenne: les pays qui veulent avançer et innover doivent-ils attendrent que tous les autres soient à leurs niveaux?Est-ce que le Chmilblick va avançé?

Amicalement
Christophe

Hors ligne shrek

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 41
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier diplômé ES
    • Voir le profil
    • http://www.ambulanciers.ch
Pour ce qui est du scop en ambulance je le trouve très utile. Cependant il reste à voir les gestes médicaux délégués que vous avez! Dans le service ou je travail nous utilisons un zoll m série qui possède un système trois brin (12 dérivations aussi possible), une manchette à TA, une satu, des patches de défibrilation, un système pour cardioverser et faire un pace maker externe!
Le scop en ambulance je dis oui pour autant que vous soyez formé à reconnaitre et à traiter des troubles du rythmes!
Par contre est ce que si vous arriviez à reconnaitre un trouble du rythme votre centre de régulation pourrait vous délegué la médication nécessaire à le contrer?

requinblanc04

  • Invité
moi oui
c'est pourquoi outre les medocs par IV que nous avons(ASSU), le natty spray a été utilisé plusieurs fois a la demande des centre 15 qui nous gere(04 et 05).
dans un autre domaine, il y deux ans inter de l'equipe de garde dans un centre de vacance isolé(vomissements,diahré et.. de 33 enfants sur 35) pas de medecin dispo(Le medecin de garde n'avait  pas voulu ce deplacer ayant vue vers 20h00 les enfantsLe medecin de garde n'avait  pas voulu ce deplacer ayant vue vers 20h00 les enfants, la ddass alerté, une deuxieme équipe(volontaire) prend suite au bilan des collegues, des medicaments a la pharmacie(22h00) prescrit pas le samu 04.
1 par 1(2 doc samu au tel), nous avons transmis un bilan au samu enfin de donner le traitement.
2 des enfants avec antécédents seront hospialisé.
Une enquete avais eu lieu car la directrice n'a pas voulu nous laissé prendre les boite de conserve ayant servi au repas.
le smur(50km) avait prefere attendre notre bilan general pour prendre la décision de démarrer.

Nous avions recu les felicitation du samu pour avoir su gere la prise en charge des enfants(sa fait toujours plaisir ;D )

Hors ligne lhamo dondup

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 142
  • Sexe: Homme
  • IDE ex-ambulancier
    • Voir le profil
Bonjour,

comme la prise de la tension artérielle, l'interprétation des données d'un HGT (hémo-gluco-test) et non dextro (c'est une marque), reste d'ordre médicale!

1- c'est un geste à faire après avoir eû une formation adéquate de base pas très complexe (du CESU, du SAU ou même du CCA ou chef d'entreprise);

A moins de faire le module "endocrino" en IFSI, des principes de bases sont effectivement à respecter :

Quand effectuer un test ?

 - après avoir interrogé le patient ou les proches:

origine du malaise

hypogycémie ? (connaitre les normes car pronostic vital !)
 - diabètique ? : mauvaise observance du traitement ? régime diabétique
    inadapté ? -après un effort physique ? = la personne s'est elle alimentée
    avant ou après ?

CAT : Appel 15 - resucrage +++ - un patient diabétique insulinodépendant (DID type I) posséde, chez lui ou sur lui, du Glucagon en forme injectable au frais en cas de besoin (bon à savoir!)

hyperglycémie ? :(diabète non insulino-dépendant DNID type II) dans l'absolue, moins grave, mais risque de coma acidocétosique (trouble de la conscience, polypnée, déshydratation globale, hypothermie fréquente, haleine révélatrice, douleurs abdominales)

CAT : appel 15 pour prise en charge médicale car l'administration d'insuline sera nécessaire !

2- le matériel UU doit devenir une règle et obligatoire;

le matériel recommandé est celui ci :
     +     

Pour les secouristes, faire un HGT requiert le port de gants non stériles à UU, car c'est un geste invasif !

- les dextro sont utilisées par les patients à leur domicile, or ont-ils une formation spécifique?


Chaque patient diabétique reçoit une éducation(en principe lors de l'hospitalisation)  à la prise en charge de leur maladie (le diabète est une maladie acquise) :

 -  contrôle des glycémie, pour les DID, adaptation de l'insulinothérapie en
   fonction des données ou en prévision des efforts physiques fournis et
   régime alimentaire adapté -

 - contrôle des glycémies, pour les DNID, observance des antidiabétiques
   oraux et adaptation du régime alimentaire (apport des glucides contrôlé)



Hors ligne yianis

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 233
  • Sexe: Homme
  • ambulancier CCA (reconverti)
    • Voir le profil
    • sos112
Que dire de plus !!
comme d'hab,ils nous a scotché  :(

requinblanc04

  • Invité
Dextro-Ambu ont n'aiment bien les marques nous ???
ben faut avouer qu'il est moin faineant que nous ;D

Hors ligne shrek

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 41
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier diplômé ES
    • Voir le profil
    • http://www.ambulanciers.ch
Quand effectuer un test ?

 - après avoir interrogé le patient ou les proches:

Et sur une personne retrouvée inconsciente par un témoin qui ne la connais pas???????? Malaise hyper ou hypoglycémique ou autre problème!

resucrage +++ - un patient diabétique insulinodépendant (DID type I) posséde, chez lui ou sur lui, du Glucagon en forme injectable au frais en cas de besoin (bon à savoir!):

Oui mais après avoir mobilisé les résèrves hépatique de glucose ne pas oublier de redonner du sucre peros si reprise de conscience


hyperglycémie ? :(diabète non insulino-dépendant DNID type II) dans l'absolue, moins grave, mais risque de coma acidocétosique (trouble de la conscience, polypnée, déshydratation globale, hypothermie fréquente, haleine révélatrice, douleurs abdominales)
CAT : appel 15 pour prise en charge médicale car l'administration d'insuline sera nécessaire !

Ou aussi coma hyperosmolaire car le procesusse de lypolise n'est pas encore en marche mais l'utilisation de glucose reste possible donc pas de signe d'acidocétose. Le coma acidocétosique n'est pas réservé aux diabétique de type 2. En effet un patient diabetique type 1 n'ayant pas pris sont traitement peut aussi présenter une hyperglycémie.



Hors ligne lhamo dondup

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 142
  • Sexe: Homme
  • IDE ex-ambulancier
    • Voir le profil
Quand effectuer un test ?

 - après avoir interrogé le patient ou les proches:

Et sur une personne retrouvée inconsciente par un témoin qui ne la connais pas???????? Malaise hyper ou hypoglycémique ou autre problème!

resucrage +++ - un patient diabétique insulinodépendant (DID type I) posséde, chez lui ou sur lui, du Glucagon en forme injectable au frais en cas de besoin (bon à savoir!):

Oui mais après avoir mobilisé les résèrves hépatique de glucose ne pas oublier de redonner du sucre peros si reprise de conscience


hyperglycémie ? :(diabète non insulino-dépendant DNID type II) dans l'absolue, moins grave, mais risque de coma acidocétosique (trouble de la conscience, polypnée, déshydratation globale, hypothermie fréquente, haleine révélatrice, douleurs abdominales)
CAT : appel 15 pour prise en charge médicale car l'administration d'insuline sera nécessaire !

Ou aussi coma hyperosmolaire car le procesusse de lypolise n'est pas encore en marche mais l'utilisation de glucose reste possible donc pas de signe d'acidocétose. Le coma acidocétosique n'est pas réservé aux diabétique de type 2. En effet un patient diabetique type 1 n'ayant pas pris sont traitement peut aussi présenter une hyperglycémie.

Merci à toi d'avoir complété ma réponse :je n'ai pas la prétention de tout savoir. :-\

Un malaise avec perte de connaissance reste complexe : seule une investigation poussée guidera notre conduite.

Hors ligne secours à personne

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 85
  • Sexe: Homme
  • ambulancier
    • Voir le profil
Très intéressant les gars, merci.
Oui excusez-moi pour les marques, j'me suis pas donné la peine...

Amicalement
Christophe