Auteur Sujet: Être Ambulancier après l'an 2000 ... S'adapter aux technologies, Évoluer professionnellement ou Disp  (Lu 73644 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Nickos

  • Invité
J'adhère pleinement à vos arguments, néanmoins je pense qu'une formation approfondie pour les ambulanciers sur le scop serait un plus pour le patient dans le cadre des inters en zone rurale éloignée des premiers smur. L'ambulancier ne sait pas lire un ecg, c'est certain du fait qu'il n'est pas formé, donc dans la logique ; ce n'est pas son rôle.

Par contre l'envoi d'un ecg par fax à la régule ne serait pas un luxe, exercant dans le rural, certains smur ce déplace des fois pour rien... tant mieux pour le patient pour le coup, mais une vl indispo pendant un temps plus ou moins long peut s'avèrer préjudiciable à un autre  patient ayant réellement besoin de soins avancés.

Pour ma part j'estime que c'est prendre des risques ( aujourd'hui ) d'équiper les assu de cardioscop et laisser des dea faire des gestes qu'ils ne maitrisent pas à 100% la formation fais défaut et en cas de gaffe les sanctions pourrait s'avèrer lourdes de conséquences.

Le problème c'est que la profession d'ambulancier arrive depuis 20 ans à avancer en défoncant des portes, les plus anciens se rappellent du scandale de la prise de tension ou encore du dsa, et certains s'imagine qu'il sera de même avec le scop... non à mon umble avis le risque est gros, aujourd'hui c'est sur la formation qu'il faut défoncer des portes, ce battre encore et toujours, comme le fais également d'autres corporations. Les temps changent.

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
J'adhère pleinement à vos arguments, néanmoins je pense qu'une formation approfondie pour les ambulanciers sur le scop serait un plus pour le patient dans le cadre des inters en zone rurale éloignée des premiers smur. L'ambulancier ne sait pas lire un ecg, c'est certain du fait qu'il n'est pas formé, donc dans la logique ; ce n'est pas son rôle.

Par contre l'envoi d'un ecg par fax à la régule ne serait pas un luxe, exercant dans le rural, certains smur ce déplace des fois pour rien... tant mieux pour le patient pour le coup, mais une vl indispo pendant un temps plus ou moins long peut s'avèrer préjudiciable à un autre  patient ayant réellement besoin de soins avancés.

Pour ma part j'estime que c'est prendre des risques ( aujourd'hui ) d'équiper les assu de cardioscop et laisser des dea faire des gestes qu'ils ne maitrisent pas à 100% la formation fais défaut et en cas de gaffe les sanctions pourrait s'avèrer lourdes de conséquences.

Le problème c'est que la profession d'ambulancier arrive depuis 20 ans à avancer en défoncant des portes, les plus anciens se rappellent du scandale de la prise de tension ou encore du dsa, et certains s'imagine qu'il sera de même avec le scop... non à mon umble avis le risque est gros, aujourd'hui c'est sur la formation qu'il faut défoncer des portes, ce battre encore et toujours, comme le fais également d'autres corporations. Les temps changent.

A ce jour, en France, pour avoir le droit de faire un ECG, un BAC + 5, + FAE pour les protocoles, ne suffit pas. Il faut un doctorat en médecine. Donc je pense qu'effectivement, que quand les ambulanciers disposeront d'un Doctorat en transports et soins d'urgence, ils pourront le faire.

Quant à la tension, quand on voit comme elle est pris, et comment elle est transmise et interprertée ; on se dit qu'on avait bien raison de se poser la question il y a 20 ans et que nous avons peut-être commis certaines erreurs.

Hors ligne seal

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 195
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
FandeCRF regarde deja le contenu de certains modules de la formation des ambulanciers et on en reparlera..........


C'est bien c'est constructif comme réponse. Ca fait trés pro.

comme beaucoup de reflexion de certains ici
il a fait les frais sans doute d'un ras le bol du comportement de certains...........;;;

Nickos

  • Invité
J'adhère pleinement à vos arguments, néanmoins je pense qu'une formation approfondie pour les ambulanciers sur le scop serait un plus pour le patient dans le cadre des inters en zone rurale éloignée des premiers smur. L'ambulancier ne sait pas lire un ecg, c'est certain du fait qu'il n'est pas formé, donc dans la logique ; ce n'est pas son rôle.

Par contre l'envoi d'un ecg par fax à la régule ne serait pas un luxe, exercant dans le rural, certains smur ce déplace des fois pour rien... tant mieux pour le patient pour le coup, mais une vl indispo pendant un temps plus ou moins long peut s'avèrer préjudiciable à un autre  patient ayant réellement besoin de soins avancés.

Pour ma part j'estime que c'est prendre des risques ( aujourd'hui ) d'équiper les assu de cardioscop et laisser des dea faire des gestes qu'ils ne maitrisent pas à 100% la formation fais défaut et en cas de gaffe les sanctions pourrait s'avèrer lourdes de conséquences.

Le problème c'est que la profession d'ambulancier arrive depuis 20 ans à avancer en défoncant des portes, les plus anciens se rappellent du scandale de la prise de tension ou encore du dsa, et certains s'imagine qu'il sera de même avec le scop... non à mon umble avis le risque est gros, aujourd'hui c'est sur la formation qu'il faut défoncer des portes, ce battre encore et toujours, comme le fais également d'autres corporations. Les temps changent.

A ce jour, en France, pour avoir le droit de faire un ECG, un BAC + 5, + FAE pour les protocoles, ne suffit pas. Il faut un doctorat en médecine. Donc je pense qu'effectivement, que quand les ambulanciers disposeront d'un Doctorat en transports et soins d'urgence, ils pourront le faire.

Quant à la tension, quand on voit comme elle est pris, et comment elle est transmise et interprertée ; on se dit qu'on avait bien raison de se poser la question il y a 20 ans et que nous avons peut-être commis certaines erreurs.


C'est constructif comme réponse ?

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
Ca l'est un peu plus.

La construction tient sur l'argumentation que : Vos voeux pieux ne tiennent pas la route eu regard de l'organisation actuelle des secours.

Ou alors, on le met en place comme vous le souhaitez et le monde du secours et de la médecine d'urgence française marchera sur la tête.


Hors ligne seal

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 195
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
en ce qui concerne l'utilisation d'un multiparamétrique je pense que ce genre d'appareil d'aide au diagnostic couplé avec un système de télé-transmission peut être une bonne chose et peut aider un médecin régulateur pour l'envoi d'une équipe ou non....
on est bien d'accord sur un fait c'est que en aucun cas une autre personne qu'un médecin peut interpréter un E.C.G.

quand au module d'aide a la para-médicalisation, je pense que c'est une bonne avancée mais faudrait il pour autant en effet qu'une formation continue existe réellement et efficacement, tout comme cela existe pour d'autre corps d'intervention.........

quand a la prise de tension pourriez vous développer par curiosité?

Nickos

  • Invité
Que veut tu que je te dise ? je discute avec un sp et je suis ambulancier, verdict ? tu le connait, allez bonne soirée. ::)
Ca l'est un peu plus.

La construction tient sur l'argumentation que : Vos voeux pieux ne tiennent pas la route eu regard de l'organisation actuelle des secours.

Ou alors, on le met en place comme vous le souhaitez et le monde du secours et de la médecine d'urgence française marchera sur la tête.



Nickos

  • Invité
en ce qui concerne l'utilisation d'un multiparamétrique je pense que ce genre d'appareil d'aide au diagnostic couplé avec un système de télé-transmission peut être une bonne chose et peut aider un médecin régulateur pour l'envoi d'une équipe ou non....
on est bien d'accord sur un fait c'est que en aucun cas une autre personne qu'un médecin peut interpréter un E.C.G.

quand au module d'aide a la para-médicalisation, je pense que c'est une bonne avancée mais faudrait il pour autant en effet qu'une formation continue existe réellement et efficacement, tout comme cela existe pour d'autre corps d'intervention.........

quand a la prise de tension pourriez vous développer par curiosité?

C'est ni plus ni moins ce que je viens de dire, attention à la roquette

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
en ce qui concerne l'utilisation d'un multiparamétrique je pense que ce genre d'appareil d'aide au diagnostic couplé avec un système de télé-transmission peut être une bonne chose et peut aider un médecin régulateur pour l'envoi d'une équipe ou non....
on est bien d'accord sur un fait c'est que en aucun cas une autre personne qu'un médecin peut interpréter un E.C.G.

quand au module d'aide a la para-médicalisation, je pense que c'est une bonne avancée mais faudrait il pour autant en effet qu'une formation continue existe réellement et efficacement, tout comme cela existe pour d'autre corps d'intervention.........



Je vois qu'il est inutile de répondre puisque qu'aprés tout ce que je viens de vous expliquer en vous disant que réaliser un ECG h'avait aucun sens ; on revoit les mêmes hypothéses qu'il y a 3 pages......

Nickos

  • Invité
Bon et bien bonne route alors.

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
Que veut tu que je te dise ? je discute avec un sp et je suis ambulancier, verdict ? tu le connait, allez bonne soirée. ::)

Le fait ques des non-infirmiers fassent et télétransmettent des ECG n'a rien à voir avec la couleur de l'uniforme.

Tu pourrais remplacer tout les mots "ADE" par "SP" dans les messages, ça ne changerait rien à mon propos.

C'est toi qui parle d'uniforme, pas moi.

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
Bon et bien bonne route alors.

 Ca aussi c'est constructif ;-)

Nickos

  • Invité
En même temps ce n'est pas nous qui changerons les textes, mais bien le législateur, donc ont s'adapte par rapport à ce qu'il existe déjà. Après c'est un débat d'idées, que ça te plaise où non si les choses changent, personne ne viendra nous demander notre avis.

Bref...

Nickos

  • Invité

Hors ligne seal

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 195
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
pépé je vois surtout que les DIEUX infirmier se sentent investit d'une mission divine et qu'ils ont peur de l'évolution, cela me fait penser au débat sur les défibrillateurs, on voit bien ou on est arrivé.........

quand a la réflexion de Nickos sur les pompiers, ayant moi même plusieurs casquettes je le rejoins en partie, seul les pomplards sont bons......... (pépé te sent pas forcement visé toi en personne par ceci)