Auteur Sujet: Être Ambulancier après l'an 2000 ... S'adapter aux technologies, Évoluer professionnellement ou Disp  (Lu 73720 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne gremi2

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 323
  • Sexe: Homme
  • passion ambulancier. over-blog.com/
    • Voir le profil
    • blog de rémi
pour revenir au scop

si je lis vos propos , il faut une formation trés poussé pour utiliser ce genre de scoop (et encore plus pour interpreter)

je suis d'accord sur ces points et ne reviens pas dessus

mais a quoi sert alors d'equiper les ambulance de ce genre de materiel

comme du materiel pour perf,....

sachant qu'il est, dans mon secteur, extremement rare, qu'un medecin (non smuriste) pose des perfs

les patrons ambulanciers suiveront ils cette norme et n'auront ils pas envie d'arreter les urgences

si c'est pour investir dans un materiel couteux et qui ne servira pas

ou alors onj forment les personnels et la il y a du travai,.....

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil


mais a quoi sert alors d'equiper les ambulance de ce genre de materiel

comme du materiel pour perf,....


Parce que le lobby et les représentants des ambulanciers (syndicat ou pas) poussent le législateur à aller dans ce sens pour grignoter des "parts de marchés" ; probablement.

Et puis... quels matériels pour quelles ambulances pour quelles missions ?

Par chez moi, les ambulances sont vides et n'auront jamais de scope.

Sauf certains, équipées d'infirmier (transports secondaires).

Mais c'est chez moi. Ailleurs, autres missions, autres matériels...

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
comme sur tous les sujets que l'on aborde depuis un moment, cela se termine en "eau de boudin "car certain ne voient que leur pré-carré n'arrivant pas à s'imposer dans leur profession, ne voulant pas que d'autres progressent et ne voyant pas que les appareils évoluent (miniaturisation - facilité d'utilisation, etc...)

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
j'aimerais voir dans ce genre de questions, la réponse d'ambulanciers qui s'en servent ?
- qu'elle formation ont ils reçu ?
- sur quel type de patient font ils les ECG,
- qui leur en donnent l'ordre
- comment transmettent ils les informations au médecin ?

pas des débats stériles qui ne servent qu'a se faire plaisir.

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
j'aimerais voir dans ce genre de questions, des ambulanciers s'en servent ils ? qu'elle formation ont ils reçu ?sur quel type de patient font ils les ECG, qui leur en donnent ils l'ordre et comment ils transmettrent les informations ?

pas des debats steriles qui ne servent qu'a se faire plaisir

Bah moi je peux parler de mon expérience.
J'ai appris à faire des ECG à l'IFSI, puis à l'école d'IADE. Cela a été revu lors de ma FIA ISP à l'ENSOSP.
Je fais des ECG en fonction des protocoles de soins d'urgence que mon médecin-chef à signés.
Ce n'est pas un "ordre", c'est une prescription.
Et je les transmet au CODIS.

Ca marche trés bien.

Hors ligne gremi2

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 323
  • Sexe: Homme
  • passion ambulancier. over-blog.com/
    • Voir le profil
    • blog de rémi
tu parle pour qui?

je suis a fond pour l'evolution de notre métier

mais le millieu en a t'il réelement envie?

quand tu vois que dans certains secteurs ils n'ont pas de fiches bilan

une IAO m'a même dit que certains AP ne savaient même pas pourquoi ils amenaient des patients aux urgences


Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
comme sur tous les sujets que l'on aborde depuis un moment, cela se termine en eau de boudin car certain ne voient que leur précarré n'arrivant pas à s'imposer dans leur profession et ne veulent pas que d'autre progressent et ne voyant pas que les appareils evoluent

Difficile de "s'imposer" alors que tout le monde te pousse pour prendre ta place.
Que les non- paramédicaux ne cherchent pas à pousser les paramédicaux dehors et les paramédicaux pourront travailler sereinement sans devoir chercher à "s'imposer".

Ce que vous proposez, je le répéte, ça n'est pas du tout "chercher à progresser".

Je ne reprends l'exemple des ISP dans la totalité, mais les ISP ont sû "progresser" et "évoluer" sans jamais chercher à élargir leurs compétences et piquer celles des toubibs. Ils ont cherché et cherchent encore JUSTE à mettre en oeuvre les compétences dont ils disposent et qui sont immédiatement disponbiles.
Faites en de même.... svp.

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
tu parle pour qui?

je suis a fond pour l'evolution de notre métier

mais le millieu en a t'il réelement envie?

quand tu vois que dans certains secteurs ils n'ont pas de fiches bilan

une IAO m'a même dit que certains AP ne savaient même pas pourquoi ils amenaient des patients aux urgences



Ca rejoint ce que je dis : évoluer et progresser c'est déjà se donner les moyens et exiger les moyens de biens faire les missions pour lesquelles on est formé.

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
pour revenir au scop

si je lis vos propos , il faut une formation trés poussé pour utiliser ce genre de scoop (et encore plus pour interpreter)

je suis d'accord sur ces points et ne reviens pas dessus

mais a quoi sert alors d'equiper les ambulance de ce genre de materiel

comme du materiel pour perf,....

sachant qu'il est, dans mon secteur, extremement rare, qu'un medecin (non smuriste) pose des perfs

les patrons ambulanciers suiveront ils cette norme et n'auront ils pas envie d'arreter les urgences

si c'est pour investir dans un materiel couteux et qui ne servira pas

ou alors onj forment les personnels et la il y a du travai,.....

Tu fais le lien avec la question de départ.
Si on se place côté patient et en terme de prise en charge technique, qu'elle est la plus value d'avoir deux ADE avec un scope ?
Soyons honnêtes, quasi nulle par rapport aux interventions quotidiennes d'une ASSU.

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
et le debat steril est reparti
c'est pas les ade, sp, ide, iade, .......qui font, feront les textes, cela ne repond pas a la question

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
et le debat steril est reparti
c'est pas les ade, sp, ide, iade, .......qui font, feront les textes, cela ne repond pas a la question

Si le débat est stérile, c'est peut être parce qu'il n'y pas lieu de s'étendre pendant des siécles....

Le scope est inutile pour les missions actuelles des AP.
Les missions pour lesquelles ils pourraient être envisagés sont déjà réalisés par d'autres moyens.

Avant de vouloir se "developper", il est préferable de pouvoir correctement et avec des moyens suffisants les missions qui nous sont actuellement dévolues.

Voilà...

Tu veux quoi d'autre ?

Hors ligne Ancien membre

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 408
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Euh on va redescendre dans les tours, là  ! Pas d'attaque perso, et on evite de se tirer dans les pattes, ou de faire du corporatisme IDE / ADE a deux balles. d'avance, merci

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
    • Voir le profil
Euh on va redescendre dans les tours, là  ! Pas d'attaque perso, et on evite de se tirer dans les pattes, ou de faire du corporatisme IDE / ADE a deux balles. d'avance, merci

Oui, sauf que envisager que des ADE puissent télétransemttres des ECG (comme des secouristes d'ailleurs), c'est exactement mettre les deux pieds dans le plat de corportatisme IDE-ADE....

Exactement comme si un PSE avec dit qu'il pouvait faire le boulot des ADE sans faire un 1 an d'étude ou que si un IDE avait dit qu'il pouvait travailler sans médecin et sans protocoles en faisant des gestes médicaux.

Le message initial est similaire, la réponse ne peut pas être différente.

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
pépé, relit mes questions, si je me trompe tu n'est pas un ambulancier privé mais un sp specialité infirmier donc on ne sera jamais sur la meme longueur d'onde, toi tu vois par rapport a ton metier et la tu as raison, maintenant essaye de te mettre du coté financier sur une urgence tu deplace un vsab et une vl sur demande du 15 l'hopital siege du samu paye une certaine somme au sdis (avec l'argent de la secu) mais les hopitaux sont fauché donc subvention exptionnel (nos impots) votre materiels (nos impots) si le 15 fait appel aux AP materiel (de la poche de nos patrons) si pas de transport (rien à payer) si transport par AP  c'est au frais du patient et si transport medicalisé l'hopital n'a rien à nous regler, que l'on le veux ou pas cela dependra des budgets et à cette date on iras vers le moin chere pour la collectivité

Hors ligne Ancien membre

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 408
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bon écoutez ca suffit les gammineries, les guegueres de colcher, a toujours vouloir raison sur tout ! si vous ne parvenez pas a discuter sans agressivité , au prochain passage je ferme. A bon entendeur ...