Auteur Sujet: Être Ambulancier après l'an 2000 ... S'adapter aux technologies, Évoluer professionnellement ou Disp  (Lu 74480 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Et alors ? Qu'est ce qui empeche le législateur d'ecrire une simple ligne dans le code de santé publique pour dire que un équipage d'ambulance c'est soit:
_ un ADE et un AA
_ deux ADE
_ un ADE et un IDE

Les textes ça se modifie, ça évolue.

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
la c'est un autre probleme, qui nous depasse

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Ben voyons  ::).

désolé mais en tant que contribuable/citoyen/usager je ne me sens pas dépassé par un débat qui me concerne non seulement en tant que professionnel, mais aussi en tant que potentielle victime.

Si vous pensez que les textes sont immuables et gravés dans le marbre, moi je pense que l'on peut améliorer les chose et je me bats pour les faire évoluer.
Il y a peu il était impensable de voir les privés faire du secours à victime. Avant on pensait que les infirmiers protocolés n'existeraient jamais. Et plus loin encore la défibrillation par des non médecins n'était pas possible... Et là je remonte seulement à 10 ans.

Attendez qu'on décide pour vous si ça vous chante, moi je vais continuer à interpeller les élus du peuple.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6771
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Et alors ? Qu'est ce qui empêche le législateur d'écrire une simple ligne dans le code de santé publique pour dire qu'un équipage d'ambulance c'est soit :
_ un ADE et un AA
_ deux ADE
_ un ADE et un IDE

Les textes ça se modifie, ça évolue. 

Loulig ce texte existe ... c'est l'Article R6312-7 du code de la santé - Modifié par Décret n°2007-1301 du 31 août 2007 - art. 4 JORF 2 septembre 2007 ... se sont ou ça seraient les ou certaines ARS (anciennement DDASS)  qui ne seraient pas synchrone avec la législation .... mais que fait la Ministre  ::)

Les textes ça se modifie, ça évolue ....  surtout celui d'une convention professionnelle qui est née en 1950 :P pas besoin de passer par le législateur pour faire les mise à jour  ^-^

Sauf peut être pour changer de ministère ?


Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Ah notre ministre de tutelle... Tout un roman. Ou plutôt un polar, d'ailleurs.

Bref, merci pour le texte.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6771
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Up
Il faudra bien qu'un jour le transport sanitaire se "synchronisent" car :
- les transports paramédicaux
- les transports en ambulance "pompier"
- les transports en ambulance "privée"

sont bien tous facturés (directement ou indirectement) au patient et par extension à la Sécu ?

C'est drôle qu'un texte de loi existe "le code ce la santé" et qu'il soit appliqué différemment suivant le ministère dont dépend l'entreprise  :-\

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Vous entendez quoi par se synchroniser ?


Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6771
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Ben que tous les intervenants du SAP coordonnent leurs actions au lieu de se tirer la bourre !
 

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Bon, d'abord tous les acteurs ne se tirent pas la bourre.

Dans sa globalité le système marche correctement. On est loin d'avoir le pire au monde.

Par contre il y a effectivement des améliorations à apporter à ce système qui n'est pas parfait. Là, les avis divergent sur les analyses, les problèmes à résoudre et les réponses à ceux ci.

Là dessus se greffent des luttes corporatistes, des querelles de chapelles, et des gueguerres personnelles entre le chef de service de bidule, le colonel machin et le chef de pôle de truc.

S'y rajoute des intérêts financiers énormes et des intérêts politiques sur un sujet éminement médiatique.

Mais au quotidien des médecins urgentistes, des infirmiers sapeurs pompiers, des ambulanciers privés, et des secouristes associatifs travaillent de concert dans l'intérêt du patient (la liste des acteurs cités n'est bien sûr pas exhaustive !).


On est loin de l'anarchie avec nos deux réguls et les diverses conventions multipartites. Bien sûr tout le monde ne respecte pas toujours le jeux, mais le système de soins  et de secours préhospitalier français ne marche pas trop mal. Même si il y a effectivement des choses à améliorer et des évolutions à venir.

Hors ligne pikachu

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 321
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier DEA
    • Voir le profil
    • L'ambulancier pour les nuls
Manque aussi un système uniforme dans tous les départements...

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Hum, je ne sais pas.

Il y a une grande hétérogénéité entre les différents départements que ce soit au niveau de la démographie, des moyens humains et et matériels, de la densité de professionnels de santé, des risques industriels ...

Difficile de comparer les Bouches du Rhones, la Creuse, la Réunion, et Paris par exemple.

Il y a déjà une certaine homogénéité sur le territoire national (diplômes d'état, missions des différents acteurs, code de santé, ...)


Hors ligne pikachu

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 321
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier DEA
    • Voir le profil
    • L'ambulancier pour les nuls
Hum, je ne sais pas.

Il y a une grande hétérogénéité entre les différents départements que ce soit au niveau de la démographie, des moyens humains et et matériels, de la densité de professionnels de santé, des risques industriels ...

Difficile de comparer les Bouches du Rhones, la Creuse, la Réunion, et Paris par exemple.

Il y a déjà une certaine homogénéité sur le territoire national (diplômes d'état, missions des différents acteurs, code de santé, ...)



Je parlais en terme d'organisation et de répartition des missions, aucun département ne fonctionne de la même façon avec les mêmes protocoles.