Auteur Sujet: Formation Auxiliaire Ambulancier (AA) ou Ambulancier (DEA) avec un permis probatoire ??  (Lu 20466 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne lulu93

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Bonjour
je suis un ancien jeune sapeur-pompier de Paris où j'ai effectué ma PM, obtenu les PSC1, PSE1 et PSE2.
je suis actuellement brancardier bloc opératoire et je souhaiterais devenir ambulancier mais je suis encore en période de permis probatoire, je n'ai mon permis que depuis 1 an..

Devenir ambulancier est ce possible ??
merci de bien vouloir m'aider..

cordialement !

Hors ligne Solognot

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 329
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.forum-ambulance.fr
Formation Auxiliaire Ambulancier (AA) ou Ambulancier (DEA) permis probatoire ??
« Réponse #1 le: 08 septembre 2011, 21:50:54 pm »
Que ce soit AA ou DEA, il ne faut plus être avec un permis probatoire quelle qu'en soit la cause...
Par contre, la dernière année, il est normalement possible (places limitées) de préparer son diplôme, mais avec cependant une restriction sur le module en entreprise qu'il faudra valider une fois le permis de conduire hors probation.
L'IFA dit que l'on ne dois pas posséder le permis probatoire le premier jour du début de la formation.

Mais comme tu peux le lire il est bien précisé «... et en état de validité » or la validité pour notre profession c’est tout simplement ne pas avoir de permis probatoire.
Peu importe le nombre de points, ce qui compte c’est de ne pas être limité, en particulier sur la vitesse (on voit mal une ambulance avec un "A" rouler à 120).

Article 6  de l'Arrêté du 26 janvier 2006 relatif aux conditions de formation de l'auxiliaire ambulancier et au diplôme d'ambulancier 

Modifié par Arrêté du 24 décembre 2007 - art. 1, v. init.
1. Pour se présenter aux épreuves de sélection, le candidat doit :
- fournir l'attestation préfectorale d'aptitude à la conduite d'ambulance après examen médical effectué dans les conditions définies à l'article R. 221-10 du code de la route ;

- fournir un certificat médical de non contre-indication à la profession d'ambulancier délivré par un médecin agréé (absence de problèmes locomoteurs, psychiques, d'un handicap incompatible avec la profession : handicap visuel, auditif, amputation d'un membre...) ;
- fournir un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d'immunisation des professionnels de santé en France.

2. En sus de ces conditions :
a) Le candidat souhaitant accéder à la formation dans le cadre d'un cursus continu doit :
- s'être préinscrit dans la formation ;
- disposer d'un permis de conduire conforme à la législation en vigueur et en état de validité ;

b) Le candidat relevant de la formation par alternance doit disposer d'un contrat de formation en alternance.

3. Le candidat en exercice depuis au moins un mois comme auxiliaire ambulancier est dispensé de fournir les documents mentionnés au 1 du présent article. Il devra néanmoins fournir l'attestation d'employeur figurant en annexe I du présent arrêté.

Version en vigueur au 17 mars 2016 ICI

Hors ligne dragonne86

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 3
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Bonjour tout le monde
Alors voila j'ai une petite question  ???
Mon conjoint voudrait faire la formation pour devenir auxiliaire ambulancier mais dans les papiers nous avons vu qu'il fallait 3 ans de permis de conduire.

Le souci est qu'il a eu une suspension de permis, et a donc récupéré son permis il y a maintenant 1 an et demi. (si on enlève la suspension il a environ 7 ans de permis)

Peut il quand même faire cette formation ou doit il attendre encore 1an et demi ??
Merci de vos réponses.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6509
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour et bienvenue,
ton conjoint doit posséder une feuille dans laquelle apparait le code 105 et le code 106 alors je t'invite à lire ce sujet déjà débattu  ICI :  http://www.sos112.fr/empty-t5547.0.html

....
Mon conjoint voudrait faire la formation pour devenir auxiliaire ambulancier, mais dans les papiers nous avons vu qu'il fallait 3 ans de permis de conduire.
....

C'est trois ans de probation s'il a obtenu le permis "neuf" et n'est pas passé par la conduite accompagnée hors tu mentionnes qu'il a eu une suspension ... ce n'est donc pas une annulation suite à une perte totale de ses 6 ou 12 points (7 ans de permis) il a donc un permis conforme à la législation si ton exposé est correctement exprimé  ::)

Hors ligne dragonne86

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 3
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
il a eu une suspension de permis suite a la perte de tous ses points (pas en même temps.. lol)
Donc théoriquement il es considéré comme jeune conducteur puisque seulement 6 points.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6509
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Ok ce n'est donc pas une "suspension" mais une "invalidation" ... question de vocabulaire  ;)

7. Que se passe-t-il lorsque le solde des points est nul ?
http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/vos_demarches/permis-conduire-points/faq-permis-points

La perte totale des points entraîne l'invalidation du permis de conduire. L'intéressé perd alors son droit de conduire et doit remettre son permis de conduire au préfet de son département de résidence. Il lui est également interdit d'obtenir un nouveau permis de conduire avant l'expiration d'un délai de 6 mois. Lorsque le conducteur retrouve un nouveau permis de conduire, celui-ci est probatoire, c'est-à-dire avec un capital de 6 points.

8. Comment obtenir un nouveau permis de conduire après une invalidation pour solde de points nul ?


Toutes les personnes ayant leur permis invalidé par perte totale de points ont un délai de six mois avant de pouvoir obtenir un nouveau permis de conduire.
Pendant ce délai, elles peuvent subir les examens médicaux et psychotechniques requis par la réglementation et se représenter à l'examen.

    Les conducteurs dont le permis a plus de trois ans n'ont que l'épreuve théorique (« le code ») à repasser. Ils doivent s'inscrire rapidement à l'épreuve, c'est à dire dans un délai de neuf mois à compter de la remise de leur précédent permis invalidé au préfet, sous peine de devoir repasser également l'épreuve pratique (« la conduite »).
    Les conducteurs dont le permis a moins de trois ans doivent repasser l'épreuve théorique et l'épreuve pratique.

Le nouveau permis est un permis probatoire, c'est à dire au capital initial de 6 points.

Il a donc repassé un examen lui redonnant le droit d'utiliser son permis "ancien" de conduire devenu "probatoire" à 6 points qui en deviendront 12 s'il est "sage"  :ange:
Il a donc reçu une feuille avec des cases dont le numéro est 105 et 106 et si j'ai bon souvenir "ouin-ouin" dans le lien que je te proposait de lire précédemment mentionne que l'ambulancier peut conduire (avec ce permis probatoire)  une ambulance s'il a passé sa visite médicale obligation auprès d'un médecin agréé.

Hors ligne dragonne86

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 3
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Merci beaucoup de ta réponse.
En fait il n'a pas encore passer de formation pour devenir auxiliaire. C'est un projet qu'il a en tête depuis un bout de temps déjà.

Peut il quand même passer cette formation (et s'y inscrire) quand même suite a ce que je vous ai expliquer?

Car le cas que tu cite, je pense plutôt que c'est si jamais la personne est déjà dans le métier non ? (ce qui n'est pas du tout son cas) car il n'a reçu aucun papier après repasser son code...

(désolée de vous embêter avec tout ça mais c'est un projet qui lui tien tellement a coeur)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6509
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Formation Auxiliaire Ambulancier (AA) ou Ambulancier (DEA) permis probatoire ??
« Réponse #7 le: 15 septembre 2011, 20:15:15 pm »
Je laisse les ambulanciers te répondre mais je pense que le mieux c'est de demander directement à une école ?
Citer
 
Source :  http://www.ambulancier.fr/permis-de-conduire/

Suite à de nombreux mails je profite de ces quelques lignes pour préciser une chose importante. Si vous souhaitez accéder à la profession d’auxiliaire ambulancier ou ambulancier diplômé.

⚠ Il est impératif que vous ne soyez plus dans votre période probatoire

qui dure actuellement trois ans et pour ceux qui ont bénéficié d’un apprentissage par la conduite accompagnée seulement deux ans.
Dans tous les cas de figures il vous faut être titulaire du permis de conduire, période probatoire terminée et avoir satisfait à la visite médicale de la préfecture vous autorisant à la conduite des véhicules de type taxi, ambulance et VSL pour prétendre à intégrer la formation d’ambulancier.

Dossier d'inscription à l'IFA - Documents à fournir :
http://www.aft-iftim.com/ambulancier/ambulancier-dea/inscription/

• Le document de préinscription à la formation
Un permis de conduire conforme à la réglementation en vigueur et en état de validité obtenu depuis au moins 3 ans, ou 2 ans si conduite accompagnée et ne pas être soumis au permis probatoire
• L'attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance après examen médical délivré par un médecin agréé par la Préfecture
• Un certificat médical de non contre-indications à l’exercice de la profession d’ambulancier délivré par un médecin agréé par l'Agence Régionale de Santé (absence de problème locomoteur, psychique, d’un handicap incompatible avec la profession (handicap visuel, auditif, amputation d’un membre…))
• Un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France
• Le candidat en exercice depuis au moins un mois comme auxiliaire ambulancier est dispensé de fournir les documents mentionnés ci-dessus : il devra néanmoins fournir une attestation d’employeur
• Le candidat relevant de la formation en alternance doit disposer d’un contrat en alternance

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3097
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Certes,un institut de formation d'ambulanciers sera le plus à même de vous répondre  ;)

Rémi

  • Invité
Bonjour.

Je me permet de venir vers vous car j'ai un problème concernant justement un point de vocabulaire (comme décrit plus haut ;)

Que ce soit AA ou DEA, il ne faut plus être avec un permis probatoire...
Par contre, la dernière année, il est normalement possible (places limitées) de préparer son diplôme, mais avec cependant une restriction sur le module en entreprise qu'il faudra valider une fois le permis de conduire hors probation.

L'IFA dit que l'on ne dois pas posséder le permis probatoire le premier jour du début de la formation.

Vous dites donc que le candidat ne doit pas posséder le permis probatoire LE PREMIER JOUR DE LA FORMATION ; seulement, je viens de me voir refuser mon inscription (clôturée le 31 janvier 2016 pour une session en septembre), alors que la fin de mon permis probatoire aura lieu en février.

La secrétaire à qui j'ai eu affaire s'est-elle trompée? Il y a t-il eu un changement dans les textes de lois? Ou il existe bel et bien un recours pour mon cas si particulier.

Merci d'avance, bonne journée et tous mes voeux pour cette nouvelle année (j'en profite au passage ;)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6509
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour Rémi, je ne saisi pas votre problème de vocabulaire et de plus, vous vous référez à un post de 2011 alors que l'Article R221-10 du Code de la Route, Modifié par DÉCRET n°2014-1725 du 30 déc 2014, art. 4 (Version en vigueur au 1 janvier 2015) mentionne :   

I. -Les catégories A1, A2, A, B1 et B du permis de conduire sont délivrées sans visite médicale préalable sauf dans les cas où cette visite est rendue obligatoire par arrêté du ministre chargé de la sécurité routière pris en application de l'article R. 226-1.
II. -Les catégories A1, A2, A, B1 et B délivrées pour la conduite des véhicules spécialement aménagés pour tenir compte du handicap du conducteur et les catégories C1, C1E, C, CE, D1, D1E, D, DE et BE ne peuvent être obtenues ou renouvelées qu'à la suite d'un avis médical favorable.

III. -La catégorie B du permis de conduire ne permet la conduite :
1° Des taxis et des voitures de transport avec chauffeur ;
Des ambulances ;
3° Des véhicules affectés au ramassage scolaire ;
4° Des véhicules affectés au transport public de personnes,
que si le conducteur est en possession d'une attestation délivrée par le préfet après vérification médicale de l'aptitude physique.

IV. -La catégorie A du permis de conduire ne permet la conduite des véhicules motorisés à deux ou trois roues utilisés pour le transport à titre onéreux de personnes que si le conducteur est en possession d'une attestation délivrée par le préfet après vérification médicale de l'aptitude physique.

Et que l'Article 1 de l'Arrêté du 26 janvier 2006 relatif aux conditions de formation de l'auxiliaire ambulancier et au diplôme d'ambulancier ; Modifié par Arrêté du 28 septembre 2011 - art. 1 (Version en vigueur au 7 janvier 2016) mentionne :
Le professionnel titulaire du poste d'auxiliaire ambulancier assure la conduite du véhicule sanitaire léger ou est l'équipier de l'ambulancier, dans l'ambulance.

L'auxiliaire ambulancier doit disposer :
- d'un permis de conduire conforme à la réglementation en vigueur et en état de validité ;
- de l'attestation préfectorale d'aptitude à la conduite d'ambulance après examen médical effectué dans les conditions définies à l'article R. 221-10 du code de la route ;
- d'un certificat médical de non-contre-indications à la profession d'ambulancier délivré par un médecin agréé (absence de problèmes locomoteurs, psychiques, d'un handicap incompatible avec la profession : handicap visuel, auditif, amputation d'un membre...) ;
- d'un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d'immunisation des professionnels de santé en France ;
- d'une attestation de formation de 70 heures avec évaluation des compétences acquises. Cette formation porte sur l'hygiène, la déontologie, les gestes de manutention et les règles du transport sanitaire et inclut la formation permettant l'obtention de l'attestation de formation aux gestes et soins d'urgence de niveau
DEUX.
Cette formation est délivrée par les instituts de formation autorisés pour la formation au diplôme d'ambulancier.
Rappel : Cette formation de 70 heures n'est pas obligatoire pour les professionnels exerçant dans une entreprise de transport sanitaire terrestre avant le 1er janvier 2011 et pour les professionnels exerçant moins de trois mois.

Et dans son Article 6 du dit arrêté il est dit dans le paragraphe 2
[.............]
2. En sus de ces conditions :
a) Le candidat souhaitant accéder à la formation dans le cadre d'un cursus continu doit :
- s'être pré-inscrit dans la formation ;
- disposer d'un permis de conduire conforme à la législation en vigueur et en état de validité
Bonne lecture complète sur  http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000022074551&dateTexte=20160107


Rémi

  • Invité
Bonjour.
Tout d'abord, merci de me répondre si rapidement malgré l'ancienneté du post, et je m'excuse de m'être mal expliqué.

En effet, j'ai mal utilisé la fonction "citer" puisque le reste de ma question est dans la citation (je ne sais pas pourquoi^^).

Donc il est dit que le candidat ne doit pas posséder un permis probatoire AU DÉBUT DE LA FORMATION, qui s'opère en septembre 2016 dans mon cas. Or, même si je n'aurais pas tous mes points à la clôture des inscriptions (31 janvier 2016), je les aurais bel et bien au début de la formation puisque la fin de mon permis probatoire s'opère en février 2016.

J'aurais donc bien mon permis plein AU DÉBUT DE LA FORMATION, mais pas à la clôture des inscriptions, c'est la raison pour laquelle on me refuse l'accès à l'inscription, et je ne saisis  pas la logique dans cette démarche.

Je vous demande alors si il n'y a vraiment aucun recours possible pour palier à ce problème, car je ne peux décemment pas attendre la prochaine session qui ne se déroulera que l'année prochaine.

J'espère avoir été plus clair, et que vous saurez éclairer ma lanterne.  ;)

Encore merci.
Rémi.

PS : Ah, j'ai oublié de préciser que mon dossier est complet (visé par la secrétaire validant l'accès à la formation), donc j'ai bien mes autorisations préfectorales.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6509
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
OK Rémi,
j'ai remis un peu de clarté dans vos post's mais hélas je ne suis dans l'impossibilité de vous apporter des précisions à votre dilemme et je pense qu'un rendez vous avec un responsable de l'IFA et non la secrétaire serait utile à la compréhension de votre dossier afin de voir si vous pouvez valider le module concerné ? :P

PS : le Dr Blot, qui est formateur DEA  pourrait peut être, s'il est disponible, vous apporter une réponse plus claire, Il poste beaucoup dans les brèves, inscrivez vous comme membre et cliquer sur l'enveloppe pour avoir son e.mail.

Contacter également Solognot qui est un représentant syndical du transport sanitaire.

Hors ligne Rémi

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Je me doutais que cette question était épineuse, merci néanmoins de votre réponse, je me suis inscrit sur le forum et tente la solution mail ;)

Je reviendrais sur cette page pour indiquer l'issue de mon problème si toutefois ça pourrait aider d'autres dans mon cas.

Merci encore et bonne journée! :)

Hors ligne Rémi

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Désolé de vous importuner une énième fois, mais même si j'ai bien trouvé Solognot, que j'ai contacté, je n'ai pas trouvé le Dr Blot dans les membres.

Quel est son identifiant svp?

 

Follow @SOS112FR