Sondage

Prenez vous la glycémie ?

Oui
6 (35.3%)
Non
7 (41.2%)
oui mais sur demande du SAMU
3 (17.6%)
Inutile et incompétant !
1 (5.9%)
Sans opignon
0 (0%)

Total des votants: 13

Auteur Sujet: Le dextro ou "lecteur de glycémie" & norme NF EN1789 pour véhicules sanitaire.  (Lu 113845 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Citer
Citer
Citer
Citation de: ambu57 le Hier à 14:49:28
Dans mon département et ma région on a le droit d'effectuer un dextro, il est même enseigné au DEA et à l'AA  
Non vous n'avez pas le droit.

Vous le faites et personne ne vous dit rien pour l'instant, c'est pas tout à fait la même chose.
On le pratique après accord du médecin régulateur si besoin est.

Sans parler du geste en lui même, je trouve inquiétant de voir des professionnels qui aspirent à une juste reconnaissance de leur profession se retrancher invariablement derrière un sempiternel le médecin m'a dit de le faire.

1) le régulateur n'est pas votre supérieur hiérarchique
2) le régulateur ne peut vous déléguer des actes qui ne serait pas prévu dans votre référentiel de formation
3) votre profession est strictement encadrée, et en acceptent de sortir de ce cadre vous vous tirez une balle dans le pied. Si vous ne vous faites pas respecter vous même, personne ne le fera pour vous.

Si vous voulez vous faire reconnaitre pour ce que vous êtes, il faut déjà vous informer sur vos droits. Il faut aussi remettre vos collaborateurs professionnels à leurs places.

Un régulateur n'est pas votre chef et vous n'avez pas à appliquer tout et n'importe quoi parce qu'il vous le demande.

Il va aussi vous falloir apprendre à justifier vos pratiques avec autre chose que on m'a dit que ...


En bref, a mon humble avis, vous avez le choix : soit vous estimez que vous avez une place de professionnel compétent, à la démarche scientifique et tout ça dans le système de santé ... Soit vous vous prostituez pour garder une place de gentil toutou.

En tous les cas le meilleur moyen d'évoluer c'est de rester dans le strict cadre de la loi. Le jour où le gentil médecin qui vous a gentillemment dit de faire un dextro voudra se débarrasser de vous (ou se protéger), il n'hésitera pas un seul instant à vous clouer au pilori avec ce même dextro.




Hors ligne ambulanceman32

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonjour
certes nous n'avons pas à faire de dextro, mais nos ASSU en sont équipées dans le rhône et lors de nos bilans on nous demande de le prendre. Et refuser de le faire, les pompiers sont déclenchés, d’où une perte de temps pour les soins aux patients.
Que faut il faire ? nous l'avons, pourquoi ne pas s'en servir ? Pourquoi le patient devrait il pâtir d'une lacune dans les textes ?

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Bonjour
certes nous n'avons pas à faire de dextro, mais nos ASSU en sont équipées dans le rhône et lors de nos bilans on nous demande de le prendre. Et refuser de le faire, les pompiers sont déclenchés, d’où une perte de temps pour les soins aux patients.

Quelle perte de temps ?

Les pompiers non plus (hors SSSM) n'ont pas non plus à faire de dextro. Non pas que le gest e soit complexe, mais surtout parce qu'il est inutile sans la possibilité de ressucrer IV.

Sans s'attarder sur le dextro, encore une fois ce qui m'inquiète le plus dans votre démarche intellectuelle c'est l'absence de réflexion, de critique, et de connaissance des limites de vos prérogatives.

On vous dit de faire, alors vous faites. Jusqu'où on peut on vous balader ? Jusqu'où est ce que vous êtes prêt à aller sans aucune reconnaissance et rémunération supplémentaire ?

C'est pas comme ça que vous allez obtenir plus de respect de votre profession.

Que faut il faire ?

Refuser de faire des actes qui ne vous sont pas autorisé par la loi.

Surtout quand ce geste n'apporte aucun bénéfice pour la victime, quoi qu'on puisse vous raconter.

nous l'avons, pourquoi ne pas s'en servir ?

Parce qu'aucun texte ne vous autorise à vous en servir.

Pourquoi le patient devrait il pâtir d'une lacune dans les textes ?

Il n'y a pas de lacune. Ce geste ne vous est pas autorisé, c'est tout.

Et ce n'est pas parce qu'un régulateur vous dit de le faire que vous en avez le droit. Le régulateur n'est pas tout puissant, il vous prend pour sa petite marionnette, c'est tout.

Vous avez le choix de le rester ou de vous faire respecter.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6766
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Moi j'aimerais bien savoir à quoi sert donc un dextro (mesure de la glycémie capillaire) sur le moment T du passage du secouriste (SP ou AP) si l'on n'est pas un patients diabétiques insu-lino-dépendant car j'ai lu dans ce forum  ou d'autres comme celui-ci que ça n'apportait qu'une info relative ... par exemple sur un AVC y a t'il un gain de temps et une utilité de savoir si ton mal de tête est du à un manque de sucre ?
N'est ce pas simplement une info complémentaire aux signes extérieurs visibles faisant présumer à un AVC ??

Les principaux signes avant-coureurs d'un AVC sont :
- un engourdissement ou une perte de la force qui peut aller jusqu'à la paralysie complète d'un côté du corps (visage, bras, jambe);
- la perte soudaine de la parole, des problèmes d'élocution (dysarthrie) ou de la difficulté à comprendre des mots ou à lire (aphasie). La personne peut tout simplement sauter un mot, ne pas être capable de trouver le bon mot, ressentir une faiblesse dans la mâchoire ou avoir un manque de coordination avec sa langue;
- une vision soudainement trouble ou voilée ou une perte de vision, la plupart du temps dans un oeil seulement;
- des maux de têtes graves et inhabituels, accompagnés de nausée et de somnolence;
- étourdissement ou sensation de vertige;
- chute soudaine, instabilité, mouvements gauches;
- perte de conscience inexplicable ou chute;
- démarche hésitante, déséquilibre;
- tremblement d'un côté du corps (un bras, une jambe);
- difficulté de déglutition;
-  diminution de la sensation du toucher.
Il est important de ne pas ignorer les symptômes d'un AVC même si, de prime abord, ils semblent insignifiants et même s'ils disparaissent complètement. Les symptômes peuvent durer seulement de 10 à 15 minutes, mais le fait d'en tenir compte et de rechercher des conseils médicaux peut prévenir l'arrivée de dommages encore plus dévastateurs.


en comparaison avec :
L'hypoglycémie qui est définie par un taux de sucre dans le sang (glycémie) inférieur à 0,45 g/l (2,5 mmol/l) chez l'adulte.
Simple malaise avec ;
- Sensation de faim intense (fringale) ;
- Sueurs ;
- Nausées ;
- Douleurs abdominales ;
- Tachycardie ;
- Tremblements ;
- Fatigue intense ;
- Fourmillements des extrémités ;
- Engourdissement des membres ;
- Céphalées ;
- Troubles de la vision et de l'équilibre...

et c'est vrai que ces derniers signes peuvent être trompeur !!

La norme NF EN1789 ( Arrêté du 10 février 2009 ) concernant l'équipement des ambulances mentionne que le dispositif pour doser le sucre dans le sang est " Optionnel ". -http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000020375407

Pour la glycémie, c'est simple, vous leur répondez que ce n'est pas de votre domaine de compétence.

Comme l'a souligné fort a propos james iacino la glycémie fait parti du bilan de l'inconscience.
Imaginons que vous preniez en charge un patient inconscient, vous lui faites une glycémie, il est en hypo : il vous faut une équipe médicale. Il est en hyper :il vous faut une équipe médicale. sa glycémie est normale : il vous faut une équipe médicale.
L'équipe médicale arrive, en posant la perf on préléve un bilan, et avec un peu de sang du mandrin on fait une glycémie.
Temps gagné : 0
Bénéfice pour la régule: 0
Bénéfice pour l'équipe médicale :0
Bénéfice pour le patient : 0


Infos perso = Mon médecin a surveillé quelque temps ma glycémie et il me faisait deux contrôles :
- le premier le matin au réveil et à jeun
- le second 2 heures après le repas du midi ;
alors que déduire d'un dextro fait par un secouriste lors de l'intervention ?
Y a t'il dérives de la part du régulateur, du secouriste (SP/AP) ... ??

Rappel : Régulièrement et plusieurs fois par jour, le diabétique apprend à se piquer à l’aide d'un auto-piqueur le bout du doigt, pour recueillir une gouttelette de sang qui est déposé sur une bandelette qui change de couleur en fonction du taux de sucre ou au mieux introduit dans un appareil de lecture.

Ce n'est pas un acte praticable par un ambulancier en France car la mesure de la glycémie n'est pas à la portée de l'ambulancier   8)

http://www.formationambulancier.fr/1_cours/113_maladies/1138_maladie_02_diabete.htm

http://www.formationambulancier.fr/01-cours/m2/2560-mal-diabete.html

Citer
Les élèves ambulanciers doivent faire un stage aux urgences. Or, comme tous les stagiaires ou les professionnels, ils n'ont légalement le droit de ne réaliser que les actes pour lesquels ils sont compétents.

La glycémie capillaire pose un problème (comme pour les AS d'ailleurs), ils sont encouragés par l'autorité médicale responsable de la formation à faire ce geste or il n'apparait pas à leur programme (officiel) de formation.

Le débat n'est pas, ici, de savoir si oui ou non la glycémie capillaire a un intérêt pour leur profession, le régulateur ou encore le patient. C'est une simple question de rigueur et de conformité à un programme officiel.

Et s'il se trouve quelqu'un pour dire qu'il est absurde de ne pas les laisser faire, en stage, ce geste, que l'on m'explique pourquoi la réforme de leur programme ne l'a pas intégré ? Pas plus d'ailleurs que la réforme du programme PSE...

Et puis si le stagiaire ambulancier est victime d'un AES en réalisant ce geste, où sont les responsabilités ?

Hors ligne Le Nain

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 167
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier D.E.
    • Voir le profil
Jeano ça permet d'enlever des suspicions.

Par exemple un patient agité cela peut être du à l’hyperglycémie, patient désorienté, somnolant ça peut être de l'hypoglycémie (si je ne me trompe pas).

Mais ce qui est sur c que l'ambulancier diplômé d’état (l’auxiliaire n'a pas le droit de toucher à l’appareil car cela n'est pas enseigné dans son référentiel de formation) n'a pas le droit de pratiqué le dextro (sauf sur prescription médicale ) il ne peut qu'accompagner le geste du patient qui fait lui même son dextro.
L'ambulancier n'a pas pour but non plus d’interpréter l'information obtenue par le dextro cela reste à la charge du médecin régulateur. Sans oublier de lui transmettre si c'est en mmol ou mlg.

Vous pouvez bien vous en passer sur un "malaise" dans un bureau un petit jus d'orange et c repartie. De toute façon si il et agité pour lui faire boire le jus d'orange vous pouvez toujours courir ^^.

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Pour ma culture personnelle, chaque IFA vous donne t-il un référentiel de formation ?
Je pense qu'un jour, il faudra pour votre profession un décret de compétences ou au moins un référentiel national de compétences.


Au sujet des secouristes, pour le dextro, le référentiel secouriste de la BSPP l'a intégré dans les compétences secouristes.
Le prochain référentiel PSE 2 devrait paraître prochainement, nous verrons bien s'ils auront fait le choix de l'intégrer ou pas (c'est une rumeur).

Hors ligne Le Nain

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 167
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier D.E.
    • Voir le profil
Non les IFA ne donnent pas de référentiel de formation.
Par contre le décret tu peux le lire à cette page de Légifrance arrêté du 26 janvier 2006 Version en vigueur au 31 mai 2016
Pour le secours à personne tu peux le lire c'est l'afsu 1-2 (partie ambulancier)
Ça ressemble en tous point au RN PSC1 + PSE1/2 mais il y a quelques toutes petites subtilités.

Si ça deviens légal après il n'y aura plus de soucis ^^

Source Ministère de l'Intérieur (en pièces jointes ci-dessous) :
RN PSE-1
RN PSE-2 P1
RN PSE-2 P2

AFGSU http://www.sante.gouv.fr/les-textes-de-reference,7869.html

Après pour plus de clarté vous pouvez lire ces 2 ouvrages qui mettent tout ces textes dans l'ordre, de façon claire et précise : -http://www.amazon.fr/Lambulancier-dipl%C3%B4m%C3%A9-dEtat-formation-th%C3%A9orique/dp/2356400028 + -http://www.amazon.fr/Gestes-Soins-dUrgence-Niveaux-lessentiel/dp/2356400400/ref=pd_sim_b_6

En voici les couvertures

 

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Merci pour la référence du décret, intéressant ! ;)

Hors ligne Le Nain

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 167
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier D.E.
    • Voir le profil
Mais de rien :)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6766
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Salut les Amis

depuis aujourd'hui le Dispositif pour doser le sucre dans le sang dans une ambulance de TYPE B et C n'est plus en option !!
Types B et C :
L'équipement des véhicules de types B et C, catégorie A, est composé des produits et matériels suivants, étant entendu que l'équipement correspondant au type C est exigible des seuls véhicules de catégorie A en utilisation SMUR.

Eeeeet c'est qui qui va être contant et pouvoir mesurer la glycémie  ;) 

Arrêté du 10 février 2009 fixant les conditions exigées pour les véhicules et les installations matérielles affectés aux transports sanitaires terrestres

Version en vigueur au 31 mai 2016
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000020376235&dateTexte=20160531

Article 9
Les installations matérielles prévues à l'article R. 6312-13 du code de la santé publique répondent aux conditions figurant à l'annexe 4 du présent arrêté.

Notez : Type C : ambulance de soins intensifs conçue et équipée pour le transport, les soins intensifs et la surveillance des patients.

- Mentions apposées sur les véhicules de type C mis à disposition permanente des SMUR ; l'ensemble des mentions apposées sur ces véhicules est de couleur bleue et inamovible.
1. Insigne distinctif :
Les véhicules de type C mis à disposition permanente des SMUR portent l'insigne distinctif des transports sanitaires agréés défini au I-1 de la présente annexe.
Un caducée de couleur blanche est ajouté sur la branche verticale de la croix qui est apposée sur chaque côté du véhicule.


Citer
Norme NF EN 1789
Type B : ambulance de soins d'urgence conçue et équipée pour le transport, les premiers soins et la surveillance de patients.
Type C : ambulance de soins intensifs conçue et équipée pour le transport, les soins intensifs et la surveillance des patients.

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Le dextro ou "lecteur de glycémie" & norme NF EN1789 pour véhicules sanitaire.
« Réponse #130 le: 06 septembre 2012, 10:51:58 »
Les pompiers non plus (hors SSSM) n'ont pas non plus à faire de dextro.

Et la BSPP depuis cet été... et l'IFA de Lille a dans sa formation continue une journée pour l'AVC
Matin :
- Rappels physiologiques en neurologie ;
- AVC : partie théorique
Après midi :
- Glycémie capillaire : en pratique ;
- Comment reconnaître les signes cliniques d'un AVC

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Exact. Ils ont un protocole inscrit dans le référentiel BSPP puisque la BSPP a son propre référentiel. Bah oui sinon c'est pas drôle.
Ils ont aussi un protocole d'oxygénothérapie incluant désormais les lunettes, masque simple et masque haute concentration.
Alors qu'avant, ils n'utilisaient que le masque simple. Et ce même si le référentiel PSE 2 est au MHC.

Bref !

;D


Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6766
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
La prise de glycémie capillaire (dextro) est désormais légale pour les ambulanciers  :)

L'arrêté ministériel du 1er août 2016 portant mise en application de la liste de ce qui ne constitue pas un examen de biologie médicale, les conditions de sa réalisation et les professionnels habilités à les réaliser, clarifie la chose :

Article 1 : ne sont pas des examens de biologie médicale...
[ ...... ]
3° Les tests, recueils et traitements de signaux biologiques réalisés par les médecins ou sous leur responsabilité par un autre professionnel de santé, figurant dans le tableau n° 3 de l'annexe I du présent arrêté."

L'ambulancier étant un professionnel de santé listé à la quatrième partie du code de la santé publique, il entre ainsi dans la catégorie des dépistages concernés.

Et dans le tableau n°3 dudit arrêté l'on retrouve :

"Test capillaire d'évaluation de la glycémie et de la cétonémie pour repérage d'une glycémie anormale, d'un diabète ou éducation thérapeutique d'un patient"

C'est une très belle avancée pour les ambulanciers qui de facto sur les situations d'urgence, peuvent désormais pratiquer un dextro en toute légalité sous la responsabilité du médecin prescripteur ou du médecin régulateur.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032967712&dateTexte=20160914

L'équipe des affaires juridiques de Catsuf https://www.facebook.com/Catsuf/

loulic

  • Invité
c'est cool.

Et après ?

Le problème, on en a déjà parlé ici, c'est on fait quoi après ?

Malaise -> glycémie.

1) Elle est normale, donc c'est pas ça, donc on est pas plus avancé -> urgence.

2) elle est anormale (trop haute ou trop basse), c'est peut être ça, mais comme on ne peut pas la corriger, on est pas plus avancé -> urgence

Nota : une glycémie anormale chez un patient non diabétique connu est une urgence qui nécessite une hospitalisation.


Hors ligne Actarus

  • Prince d'Euphor
  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 12
  • Sexe: Homme
  • Technicien Ambulancier, Instructeur PHTLS
    • Voir le profil
C'est beau Loulig (loulic ?) de voir que tu te démène toujours autant pour lutter contre la délégation de la glycémie capillaire aux secouristes ...

Pour faire rapide car je n'ai pas envie de prendre plus de temps pour débattre sur un sujet commencé il y a plus de 11 ans et qu'en plus, la législation évolue enfin dans le bon sens.

Malaise -> Symptômes d'un AVC -> Pas de glycémie = Impossible pour le régulateur d'engager une filière AVC -> Donc transport vers hôpital de proximité -> Risque de perte de temps et de chances pour le patient si c'était vraiment un AVC

Pour Jeano11, une hypoglycémie (plus rarement hyperglycémie) est a rechercher et à exclure lors de tout trouble de l'état de conscience car elle peut mimer plusieurs pathologies : AVC, Intoxication alcoolique, Traumatisme crânien, ...

De plus, au cas où, je me permets Loulig de te rappeler qu'on peut resucrer un patient par voie orale en cas d'hypoglycémie (à moins que ça aussi ce ne soit trop technique pour les secouristes)

C'est entre autre à cause de professionnels comme toi qui s'accrochent désespérement à leur pré carré que le secours à personne évolue si lentement en France, comme si le rôle d'un infirmier (plus encore un IADE) ne se résumait qu'à la glycémie ou la pose de VVP ...

Sur ce, je te laisse à tes glycémies
Actarus