Sondage

Prenez vous la glycémie ?

Oui
6 (35.3%)
Non
7 (41.2%)
oui mais sur demande du SAMU
3 (17.6%)
Inutile et incompétant !
1 (5.9%)
Sans opignon
0 (0%)

Total des votants: 13

Auteur Sujet: Le dextro ou "lecteur de glycémie" & norme NF EN1789 pour véhicules sanitaire.  (Lu 113283 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Tu entends quoi par scope? Un simple multi-paramétrique (FC,PNI,SPO2) ?  ???

Hors ligne viking34

  • Ambulancier AMU - Formateur 1ers Secours - Etudiant Infirmier
  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 119
  • Sexe: Homme
  • Belgique : AMU - TMS - VIR / France : ADE - PSE1
    • Voir le profil
Dans ma formation du DEA que je viens de finir, on a fait réaliser des dextro (formateur du SAMU inclus) en nous disant que dorénavant cela faisait partie de nos compétences et la nouvelle norme du matériel obligatoire de janvier 2011 l'inclue.....

Il faudrait franchement se renseigner sur un texte clair et précis.... Par ailleurs, si on utilise un stylet stérile à chaque fois, la piqure est tellement fine qu'il faut vraiment travailler dans des conditions d'hygiènes déplorables pour avoir un risque d'infection.....

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Si du sang arrive a passer, les bacteries peuvent aussi passer.
Derniere fois que j'ai fait une inter avec un infirmier, a mon grand etonnement il ne desinfecte pas la piqure apres un dextro, il m'a dit que c'etait normal ... (rassurez vous je l'ai pas agréssé, juste gentiment demandé, il etait tres ouvert a toutes les questions ...) Donc je pense qu'avec un minimum de precaution, sa doit pas avoir tant de risque que sa.
Apres, c'est pas notre avis personnelle qui fait que c'est ou non autorisé.

Hors ligne jamesiacino

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 208
  • Sexe: Homme
  • Infirmier SPV-DDUS-DEA & formateur ambulancier
    • Voir le profil
viking34 > attention les formateur du SAMU ne sont pas les "meilleurs" en la matière -  attention ce n'est pas un reproches mais parmi tout ceux que je connais, il n'y en a que peu qui soient "bon" formateur ambulancier. ils sont pourtant d'excellent ambulancier smur voir même d'excellents pédagogues
ils sont excellents technicien, parlent avec coeur mais oublie de temps à autre qu'il y a une différence entre ce qu'on doit apprendre à un ambulancier et ce que certains font sur le terrain.

concernant le norme EN1789, elle ne parle pas de compétence mais de niveau de soins
après c'est aux états de mettre en face le personnel qualifié pour utiliser le matériel

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Mais revenons au sujet
Tu parles de logique biscornue, non je ne pense pas…
Tout ce qui n’est pas interdit est autorisé c’est un principe fondamental des droits de l’homme.
Maintenant si tu pense que ce principe élémentaire est biscornu…..toute les lois bâties dessus le sont également ….et ça va nous en faire un sacré paquet !

C'est un principe général, justement. Vous confondez un peu tout. En occultant les textes qui délimitent et encadrent votre exercice professionnel notamment.

 Il n'est pas écrit expressement que "les ambulanciers n'ont pas le droit de réaliser des clichés de radiographie" (c'est un exemple), mais il y a des textes qui disent que seuls les radiologues ou manip' ont le droit de réaliser des clichés (en gros). Pour la glycémie, elle ne fait pas partie de votre programme de formation (que je vous invite à consulter sur légifrance), c'est tout. Le fait qu'on l'aprenne dans certains etablissement ne change rien.
Moi on m'a appris à faire des anesthésies tout seul, ce n'est pas pour autant que je le fais dans ma pratique quotidienne.

mais si je me rappelle bien le livre de cours d’un jeune diplômé de ma boite, il est précisément décrit la façon de procéder (lavage à l’eau chaude, pas de désinfectant, piquer sur le côté du doigt,…etc…) Alors autorisé ou pas ?...

Oui, et bien moi dans mes livres, il est décrit comment on opère une appendicite. Dois je donc en conclure que je suis autorisé à en pratiquer ?



Tu extrapole facilement vers les poses de VVP, injecter, intuber, etc… alors tu as peut être eu ces gestes en formation, mais moi pas donc en raison de ce que je viens de dire ci-dessus : NON il n’est pas question de le faire !

Je n'extrapole rien, si on suit votre logique, si un formateur vous enseigne la pose de VVP, ou l'IOT, alors vous êtes autorisé à le faire. De même que pour la glycémie, il n'y a pas UN texte qui vous interdit expressement de le faire.
Par contre il y a bel et bien un texte qui vous autorise à utiliser une DAE.

Pouvoir => je demande à l’autorité supérieure (en l’occurrence le médecin régulateur du SAMU)

Et bien non, le régaluteur n'est pas votre supérieur hiérarchique, et il ne peut jamais vous déleguer un acte qui ne soit pas de vos compétence. Même de manière occasionnelle.
 D'ailleurs si vous pratiquez "de temps en temps" un acte qui n'est pas de vos compétences, on est plus dans le cadre d'un geste occasionnel, mais bien dans le cadre d'un exercice régulier.

Au final, ce qui me choque, c'est surtout que c'est un geste qui n'apporte strictement rien à la prise en charge, lorsqu'il n'est pas réalisé par quelqu'un qui peut perfuser et délivrer un traitement IV.
Et ce qui me choque c'est que vous n'en comprennez manifestement pas la portée ni le sens, et que vous êtes prêt à faire n'importe quoi pourvu qu'on vous l'ai demandé, ou pour peu que vous y trouviez une pseudo valorisation.
La glycémie n'est pas l'apanage des IDE, et si les secouristes/ADE se mettent à en faire, peu me chaut. Mais ce qui m'agace, c'est de voir des intervenants faire n'importe quoi sans chercher à comprendre quoique ce soit.


Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Les deux dernières phrases résument tout  ;)

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
J'irai même plus loin.

Soit on continue chacun dans son coin à faire des petits gestes piqués aux uns et autres, et qui ne servent à rien. Sans formation complémentaire, et surtout sans revalorisation salariale.
Ca permet à SAMU de France de continuer à pérorer, en décrétant que "entre l'équipe de secouristes avec une DAE et un vecteur médicalisé, il n'y a pas de place pour un intervenant paramédical". ET hop, on tue une bonne fois pour toute la paramédicalisation à la française.


Ou alors, on milite pour avoir un vrai intervenant paramédicalisé, avec une formation de plusieurs années, de vraies compétences qui lui offre un réel degré d'autonomie, ainsi qu'une place utile et efficace dans la chaine de secours.

Ce n'est pas en réalisant ici et là des petits gestes sans incidence que vous deviendrez cet echelon.



Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Entièrement en accord avec loulig,
Le "Français" est reconnu connu comme un "bricoleur débrouillard" et de ce fait certaines personnes non qualifiées osent et franchissent d'initiative le pas   :-\ et ainsi les pouvoirs (politiques ou autres) ce disent :  pourquoi former des hommes ou des femmes plus qualifiées puisque ceux "d'en bas" font le boulot à moindre prix  ^-^

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
On en arrive à une situation complètement schizophrénique où les mêmes qui réclament à cors et à cris la création d'un paramedic à la française font tout pour tuer l'échelon paramédical déjà existant.

Celui ci a le tort, il est vrai, de ne pas être issu de la filière ambulancière, et de sucroît d'être "rouge", ce qui est l'horreur suprème.
Certains croient qu'en faisant le jeu des médecins opposé à la paramédicalisation des secours, ils arriveront à créer de toute pièce leur échelon à eux.
Les pompiers ont eu l'intelligence de s'appuyer sur ce qui existait, notamment en matière de legislation, ce qui permet déjà de contrer une bonne part de l'arumentaire de SdF. D'autres expériences de VLI conduites par certains SAMU ont également montré un bénéfice réel et notable.

Maintenant on peut trouver que l'infirmier protocolé n'est pas le meilleur échelon, mais il a déjà le mérite d'exister et de créer un précédent. En luttant contre l'infirmier SP (par jalousie ou plus souvent par bétise, parce qu'il est rouge), vous offrez aux tenants du tout médical un appuis dont ils n'esperaient même pas rever.

Devenez les supplétifs zélés du SAMU, soyez les gentils petites mains dociles de ces chers médecins, livrez vous à "l'autorité" médicale, et soyez sûr qu'ils vous seront reconnaissant de renvoyer les partisans de la paramédicalisation dans leurs cordes. Vous aurez droit à toute leur estime. Soyez en assurés.

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
loulig, moi je ne jalouse personne, mais, dit moi si je me trompe, l'infimier sp n'était pas pour les sp d'abord et n'est pas ou n'était pas reconnu pour les interventions ?
dit moi aussi qu'elle formation a l'aide infirmier chez les sp ? ne me dit pas que cela n'existe pas, car j'ai une collègue qui a sa fille chez les sp et qui a ce titre et met des perfs et autres et je la connait bien, elle n'a aucune formation médicales, alors les ap faites se pourquoi on est fait, mais regardez pas se qui se passe chez les rouges !

Hors ligne pikachu

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 321
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier DEA
    • Voir le profil
    • L'ambulancier pour les nuls
Je ne vois pas ici qui a fustigé les infirmiers sp ou bleu, vert ou je ne sais quoi. Donc de là, à généraliser en avançant qu'on veux tous faire tout je trouve ça un peu extrême. L'infirmier est à mon sens très utile de part ses connaissances et le fait qu'il peut se rendre dispo de façon plus souple qu'un médecin sur certaines interventions. Maintenant et à l'heure actuelle si le médecin me dit fait un dextro je vais pas attendre qu'un autre intervenant arrive sur les lieux xxx minutes après juste pour ça... Je sais que je débute et que je ne suis pas très intelligent mais je trouve ça un peu limite.

L'infirmier je serais bien content par contre qu'il rapplique sur une inter où le patient souffre le martyre et puisse intervenir pour le soulager. Une intervention où le médecin ne sera pas indispensable mais où l'infirmier aura sa place. Je schématise grossièrement pas besoin de me citer et de me descendre.

Ce que je vois sur ce forum c'est des gens qui souhaiteraient faire ce qu'on leur enseigne dans des conditions de travail correctes et sans être relégué à des missions de transport courant même si je suis d'accord ça fait partie intégrante de leurs missions. Mais ça n'est pas la seule. Nulle part je n'ai vu une descente en flamme de quoi que ce soit sur les infimiers sp ou me tromperais je c'est possible. De toute façon ce qui gêne en france c'est cette saleté de guéguerre à deux balles cinquante blanc/rouge, sdf et j'en passe et des meilleurs. Tant que chacun tirera la couverture vers soi ça ne fonctionnera jamais. Ajoute les problèmes de coût qui explose et là c'est la totale...

Mais bon je m'égare du coeur du sujet.


Hors ligne SPP 63

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 397
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Loulig n'a pas parler de la descente en flamme des ISP mais de la paramédicalisation des secours étant donné que 98% du personnel qui pratique la paramédicalisation pré hospitalière sont des ISP il parle des ISP.
La paramédicalisation est d'ailleurs un échelon essentielle j'ai eu l'occasion de voir son efficacité notament dans le 77 ou elle est appréciée du SAMU car pour faire un ECG sur douleur tho ou encore soulager une douleur cela permet de concerver les SMUR pour des inters les nécessitant puis cela permet de gagner des minutes sur des secteurs éloignés d'un SMUR.
Pour ton info JP depuis le référentiel du SAP les ISP sont reconnus pour l'aide médicale urgente et les SP qui prennent du conducteur VLSM ont une formation pour pouvoir aider l'ISP si nécessaire.

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
loulig, moi je ne jalouse personne, mais, dit moi si je me trompe, l'infimier sp n'était pas pour les sp d'abord et n'est pas ou n'était pas reconnu pour les interventions ?

Et ?

dit moi aussi qu'elle formation a l'aide infirmier chez les sp ?

C'est une variation du module "aide à la médicalisation".


L'infirmier est à mon sens très utile de part ses connaissances et le fait qu'il peut se rendre dispo de façon plus souple qu'un médecin sur certaines interventions.

Ce n'est pas le principe. Le principe, c'est qu'un intervenant pouvant réaliser des gestes médicaux délégués (sur protocole ou prescription ), puisse se rendre sur des interventions où les compétences des premiers intervenant ne suffisent plus, mais la présence effective d'un médecin n'est à priori pas nécessaire. Ce qui permet éventuellement de garder un SMUR là où il sera indispensable.
Pour l'instant seuls les rouges ont vraiment développé ce système.

Maintenant et à l'heure actuelle si le médecin me dit fait un dextro je vais pas attendre qu'un autre intervenant arrive sur les lieux xxx minutes après juste pour ça...

On retombe au coeur du problème. Et après, vous faites quoi avec votre dextro ?

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
donc, loulig, un aide infirmier qui n'a appris que chez les sp est mieux a meme de faire des gestes techniques que  moi, la cela me "choque", mais c'est vrais des sp une entité à pars, la pas besoin d'aller à l'école et apres on nous dit mais nous on sait on a un diplome et les aides infirmiers sp n'on rien, la vraiment rien à dire

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Soyons clair, je me fiche complètement que l'intervenant soit SP, secouriste associatif, AS, AMP, ambulancier ou autre. Ou encore rouge, vert, blanc, rose à rayures bleues. Mais si l'intervenant ou un membre de l'équipage ne peut pas poser au moins une perf, ça ne sert toujours à rien. Un SP n'est plus ni moins à même que n'importe quel pékin moyen de faire une glycémie.

Au passage, je ne vois pas bien l'intérêt qu'un SP fasse une glycémie pendant que l'IDE fait autre chose. Moi je fais la glycémie avec la petite goutte du KT. Je trouve plus "rentable" qu'il me prépare ma perf.

mais nous on sait on a un diplome et les aides infirmiers sp n'on rien, la vraiment rien à dire

Les SP aussi ont des diplômes. Ce n'est pas en dévalorisant leurs diplômes ou formations que vous donnerez plus de crédit à la votre.