Sondage

Prenez vous la glycémie ?

Oui
6 (35.3%)
Non
7 (41.2%)
oui mais sur demande du SAMU
3 (17.6%)
Inutile et incompétant !
1 (5.9%)
Sans opignon
0 (0%)

Total des votants: 13

Auteur Sujet: Le dextro ou "lecteur de glycémie" & norme NF EN1789 pour véhicules sanitaire.  (Lu 103040 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Nickos

  • Invité
En tout cas le système est bien rodé et il y a un réel plus pour la victime. Concernant la guerre des dirigeants c'est autre chose.

Pas au niveau des délais d'inter en rural, c'est long, beaucoup trop long.

Nickos

  • Invité
Le SP aide à la médicalisation JP c'est à dire prépare une perf, le scope... Il n'est pas mieux à même de faire des gestes techniques que toi l'IDE est là pour réaliser les gestes de techniques qu'il soit pour approfondir le bilan ou apporter une thérapeutique.
C'est ce que répète Loulig depuis de nombreux post un dextro c'est bien et après! On appel du renfort pour le traitement ce renfort qui recontrolera la glycemie en arrivant.

Aux US il s'agit de l'EMT qui assiste le Paramedic... la supression de 2 cfapse remplacés par un ide dans un vsav serait une réelle avancée pour la prise en charge du patient mais cette veille tradition du travail à 3 intervenants ( que je trouve ridicule à mon goût ) plombe ni plus ni moins l'évolution des isp

Hors ligne SPP 63

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 397
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Concernant les délais d'inter il y a certains secteurs effectivement ou ils peuvent être long cela dépend notamment de la configuration de chaque départements. Mon exemple concerne le 77 et la niveau délai d'inter il n'y a rien à dire sur l'ensemble du département.
Un ISP dans chaque VSAV nickos c'est débile toute les inters ne nécessite pas une paramédicalisation de plus il n'y en a pas un nombre assez important.
Le travail à 3 est ridicule à ton goût pourtant sur de nombreuses inters il permet d'avoir une manipulation de la victime beaucoup plus sécuritère pendant le relevage et le brancardage sur des AVP, chute de hauteur et j'en passe il est sur que pour un malaise à domicile 2 secouristes suffisent quoi que ce n'est pas toujours le cas.
De plus je ne vois pas en quoi le travail à 3 retarde l'évolution des ISP, le rôle de chacun est très différent l'ISP est le conseillé technique du chef d'agrès sur place il approfondi le bilan et si besoin il met en place les différents protocoles qui vont peut être devenir nationaux soit dit en passant. Les SP sont des secouristes tout comme vous ils effectuent un bilan secouriste et des gestes de secourismes.

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 727
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Aux US il s'agit de l'EMT qui assiste le Paramedic... la supression de 2 cfapse remplacés par un ide dans un vsav serait une réelle avancée pour la prise en charge du patient mais cette veille tradition du travail à 3 intervenants ( que je trouve ridicule à mon goût ) plombe ni plus ni moins l'évolution des isp

Là on est plus dans une réponse graduée.
 La meilleure solution à mon avis de garder bien distinct l'équipe de secouristes, l'infirmier protocolé et son "aide infirmier", le médecin généraliste ou SOS médecin, et enfin la réa mobile (avec ADE, IDE, toubib). Tous ces éléments étant autonome et pouvant au se renforcer les uns les autres.

Le système US n'est ni applicable, ni souhaitable en France. De toute façon il est aussi cher, et ses résultats ne sont pas meilleurs.

Nickos

  • Invité
Excellent !!!

Il s'agit des réponses que j'attendais, un véritable jeu de chaises musicales.

Pourtant mon analyse n'est pas "débile"c'est juste une synthèse de ce que vous défendez depuis le début du topic, ainsi de part vos réponses celà confirme bien ce que je précisais plus haut, ce sont les sp qui plombent le système isp.

J'ai effectué des formations dans des pays où le système paramedic est en vigueur, les prestations sont certes plus chères, mais aussi plus économique, en rapport au personnel avec des intervenants indiscutablement plus compétents que nos cfapse et moins nombreux.

Mais... il ne faut pas toucher à notre patrimoine national, 3 sp dans un vsav, des délais de vli à rallongent et des victimes qui dérouillent, alors que l'isp à bord d'un vsav... "c'est débile"... de la part d'un sp. C'est pas prêt de bouger !!! :france: ;D


Hors ligne SPP 63

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 397
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Sur quoi t'appuis-tu pour affirmer que les délais de VLI sont à rallonge?
Comme je le disais plus haut en prenant comme exemple le 77 les VLI sont placées à des endroit stratégique éloignés des SMUR pour permettre une réponse graduée c'est à dire soit éviter le déplacement de celui-ci par une prise en charge paramédicalisée si nécessaire ou prendre en charge la victime dans l'attente d'un SMUR l'ISP ce mettant disponible lorsqu'ils sont là pour gérer le patient.
Cela permet justement d'avoir des délais d'inter plus que satisfaisant.

L'idée de Pikachu est néanmoins intéressante effectivement mais je pense qu'il faut conserver cette réponse graduée.

Et ou as-tu vu que les SP plombent les ISP vu que le système se développe de plus en plus?

Tu défend le travail à 2 en t'apuyant sur les inters que tu fais en tant qu'ambu or viens faire un AVP ou autre et tu verra l'utilité du travail à 3 il est tout de même logique que des maintiens soient mieux assurés et qu'un relevage soit plus efficace à 3 qu'à 2.
 Et pourquoi tes collègues nous appellent parfois en renfort brancardage sur un domicile si le travail à 2 est si efficace?


Nickos

  • Invité
Mais qu'il est pénible à aboyer dès que nous n'allons pas dans son sens  l'auvergnat !!!  ::)

Je travail régulièrement avec les vli, autant j'apprécie l'efficacité des isp, autant je critique les délais d'inters beaucoup trop long sur ma région, c'est du vécu et non du cosmétic. Point, que celà te plaise ou non c'est un fait.

Concernant mon argumentaire je matient mon point de vue sur le faites que les sp retardent l'évolution des isp. La réponse globale pour moi sera toujours la plus efficace qu'une réponse graduée. ( logistique, humain et financier ) C'est un avis personnel et comme nous sommes en démocratie, j'estime avoir le droit d'emettre un avis en tant que professionnel  préhospitalier.

Tu veux revenir sur le débat d'un avp ? toujours le même discours, t'évolue toujours pas, à quoi ça sert de débattre avec toi.

J'ai vue l'efficacité des inters à 2 dans plusieurs pays, si j'avance certains avis c'est qu'il existe des solutions ailleurs, mal connues et peu exploitées, dans le service où je bosse ces différentes solutions sont exploitées et ça marche, toi  tu reste dans cette bonne tradition à 3 intervenants, OK c'est ton droit mais respecte les suggestions des autres.


En ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6584
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
OK loulig, les pompiers ont intégrés des infirmiers dans leurs ambulances, ou ajoutent des VLI (Véhicule Léger Infirmier ) les entreprises AP devront donc, si elles veulent entrer dans "le marché", s'équiper en conséquence en ASSU + IDE ou IADE  ou bien devenir co-partenaire du SAMU mais de toutes façons l'équipage/véhicule devra être fonction de la mission effectuée par les AP ?

Hors ligne SPP 63

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 397
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Les VLI travaillent avec les AP dans ton département?
Je n'abois pas je te demande juste des explications pour savoir sur quoi tu t'appuis.
Je respeste ton avis perso et émet le mien en maintenant que sur pas mal d'inter le travail à 2 n'est pas sécuritère pour la victime.

Hors ligne SPP 63

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 397
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Il y a du bon à prendre chez les paramedics comme du mauvais il y a d'ailleurs des échanges entre le bataillon des marins pompiers de Marseilles et les paramedics de Londre. Pour plus d'info allez sur le site du SMUR du Bataillon il y a un reportage vidéo.
Concernant l'évolution des ISP elle est loin d'être freinée il y a quelques années il n'existaient pas il ont été intégrés pour le suivi médical du personnel puis ensuite pour le soutien sanitaire. Actuellement il interviennent dans l'aide médical urgente en France avec des protocoles de plus en plus nombreux et de plus en plus pointus. Si c'est cela que tu appelles un frein.

Nickos

  • Invité
Le service d'ambulances dans lequel j'exerce travaille régulièrement avec les vli, c'est un plus pour le confort du patient, il existe un véritable travaille d'équipe et un respect mutuel qui te ferait halluciner vu ton image de l'ambulancier dans ta région ( qui au passage me fais frissoner si tes dires s'avèrent exacts, car chez nous la rigueur est de mise, il n'est pas rare d'avoir l'hélico lorsque c'est nécessaire sur ma zone géo, pour un aperçu des missions que je réalise sous l'étiquette privé )

Ce que j'essaye de faire comprendre, c'est le ressenti des isp avec lesquels je bosse où ces derniers estiment que leur évolution est trop longue au proratta des moyens existants. A la suite des éléments apportés des conclusions s'avancent de plus, en toute logique, j'imagine les diverses possibilités qui pourraient être engagées pour améliorer la prise en charge des patients et victimes.

C'est une idée, ni plus ni moins, vu que je suis loin d'être un legislateur.


Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1834
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
spp63, j'ai pas la meme vision que toi des isp du 77, travaillant avec le samu, il n'apprécie pas souvent les isp et mes collegues et moi, assistons a "des prises becs" entre les isp et le samu car le sp ne comprennent pas que l'on nous envoient pour effectuer les transports à leurs place

Hors ligne SPP 63

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 397
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
En même temps quand un VSAV est sur place quel est l'intérêt d'envoyer une AP sur place pour effectuer le transport alors que la victime est paramédicalisée par les soins de l'isp avant votre arrivée.
Ayant travaillé avec des ISP du 77 qui pour la plupart font du SMUR et en collaboration avec différent SMUR (Lagny, Melun...) eux me dise qu'ils n'aiment pas bosser avec les AP.
Après Nickos je trouve que c'est une bonne chose qu'un ISP soit envoyé sur vos inters car effectivement c'est un plus pour la victime.

Hors ligne SPP 63

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 397
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Tu bosses dans le 44 nickos c'est bien cela? Sais-tu combien ils ont de VLI sur le département et les protocoles qu'ils emploient?

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 869
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
spp63, j'ai pas la meme vision que toi des isp du 77, travaillant avec le samu, il n'apprécie pas souvent les isp et mes collegues et moi, assistons a "des prises becs" entre les isp et le samu car le sp ne comprennent pas que l'on nous envoient pour effectuer les transports à leurs place

Le Samu 77 te dit ça concernant les ISP et lorsque vous avez le dos tourné, le même Samu dit aux ISP que les AP sont des blaireaux et ainsi de suite alors tu sais ce que le Samu dit...

Ce qui va être intéressant c'est par exemple ce que va apporter au patient la mise en oeuvre de gestes médicaux délégués, on en parle jamais de ça !?!?