Auteur Sujet: Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?  (Lu 38367 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Le Nain

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 167
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier D.E.
    • Voir le profil
Re : Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?
« Réponse #30 le: 19 octobre 2012, 16:04:58 »
Déjà moi je n'ai jamais dit que les ambulancier était des fraudeurs, mais bien qu'il y avait des abus concernant le délivrement des prescriptions médicales de transport et cela est bien une réalité, quoi que, grâce aux économies on n'en fait quand même moins qu'il y a quelques années.
Après sur les fraudes malheureusement cela existe mais comme dans toutes les professions.
Ce qui me rassure c'est qu'il y en pas tant que cela mais, ça arrive. :/

Je prendre un exemple simple pour le matériel.
Rien que le brancard, quand je vois le confort de travail de nos amis anglais avec leur brancard, ba punaise, on aurait beaucoup moins d’arrêt de travail chez nous, concernant des douleurs dans le dos.
Alors oui c'est plus cher à l'achat mais, cela diminue aussi les arrêts de travail donc .... Je ne suis pas patron mais je pense qu'il ne faut pas être con quand même.

Le matériel dans les ambulances et quand même pas très cher et de mauvaise qualité. Certaines sociétés en ont acheté du bon mais cela reste la minorité.
Normalement cela devrait être l'inverse dans une profession normalement constituée digne d'une qualité de travail.

@Anti dit : la civière de relevage entre autres, permet à 2 personnes de faire un relevage extrêmement sécurisé à seulement 2 personnes (plus sécurisé en tous cas qu'un pont amélioré ou un pont néerlandais à 4 et qui ne peuvent pas garantir une rectitude absolue du corps), contrairement à la civière.

Euh... non je suis désole tu as complétement tord. Car de toute façon comme tu dis, si tu dois respecter l'alignement du corps c'est que automatiquement tu as une suspicion de rachis.
Donc qui dit suspicion dit pose de collier cervical automatiquement, l'un ne va pas sans l'autre. Il faut réviser ces base, ces le B.A  BA du secourisme.

Alors oui ces pratiques pour descendre les gens qui on une tension basse ou pour remettre les deltas dans leur lit.

Mais alors comment font nos amis européen et anglo-saxon pour respecter l'alignement du rachis alors qu'il ne travail qu'a deux ?? (musique du jeux des 1000€)
Je vous laisse réfléchir.

La suite qui est la portion du sujet concernant l'utilisation du scoop a été séparé et fusionné avec le sujet :
http://www.sos112.fr/civiere_de_relevage_scoop-t2544.90.html
cordialement, La modération






Hors ligne papiambu

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?
« Réponse #31 le: 05 novembre 2012, 15:59:12 »
Bonjours tout le monde, je viens de lire vos commentaires, intéressants et très instructifs. Mais il me semble que le thème du départ n'était pas sur le RN et les téchniques préconnisées, mais pluôt sur "Le double emploi sapeurs pompiers/ambulanciers en urgence"...

Personnellement, je pense que la France n' a pas pris le train du changement au bon moment.
Il est évident que la complémentarité des moyens de secours à personnes est une bonne chose, mais on devrait préciser "était"... car sans exclure les moyens médicaux type SAMU/SMUR, il devrait se créer une entité nouvelle, comme celle éxistant dans bon nombre de pays européens et internationnaux...

Tout ces pays on su s'adapter et évoluer vers une meilleur gestion des moyens ( dans tout les sens du terme) même s'ils nous envies (un peu ) notre organisation SAMU/SMUR, ils nous montre n' empêche que leur système de secours à personnes est performant et sans cesse en amélioration.

Leurs formations sont d'un niveau bien supérieur aux notres et ils ont de même mis en place une politique de formations permanentes... puisqu'ils sont obligés de se tenir recyclés et informés!... Leurs moyens téchniques sont plus important que les nôtres, même si chez nous (en France) nous ne sommes pas mal non plus!.

Notre pays à du mal à changer les mentalités, parce que c'est un très vieux pays avec une histoire chargée et une culture d'ouverture encore moribonde. Il ne faut pas chercher plus loin, on est trop bien dans nos petits souliers, nos derrières sont trop bien installés dans nos petits fauteuils et les ronds de cuirs qui nous gouvernent ne veulent surtout pas changer des choses qui risqueraient de leur faires voir qu'ils ont eu tord de ne pas vouloirs se remettrent en cause dans les gouvernances successives.

Ils ne faut surtout pas trop bouger, car il y a des intérrêts supérieurs qui font que si cela venait à bouger, gènerait ceux-la même qui en vivaient confortablement et qui criaient haut et fort, que rien n'était mieux qu'en France... Mais alors pourquoi si fort de nos certitudes, ne devrions-nous pas aller de l' avant?... si ce n'est que l'avenir fait peur?... le changement dérangerait tant à certains niveaux, que le fait même d'envisager une évolution dans la politique de la France et notemment au niveau de la sécurité de la population de notre térritoire et donc du secours à personnes ferait vaciller un édifice régalien qui du coup serait reconnu comme l' empêcheur d'évoluer?...

Pendant des années, nous avons tous souffert du sport favoris de nos élus ( quasiment tous) c'est le sport du freinage!... surtout ne rien faire pour l'évolution qui révolutionnerait les choses, freiner des quatre fers et empêcher toutes tentatives d'évolutions qui ne servirait pas les pouvoirs en place (bien huilées et qui convenaient trop bien à certains ) et ferait obligatoirement de tels remouts dans toutes les sphères politiques, que le raz de marée serait destructeur pour le pays...

Je crois que la France et tout ses dirigeant et autres lobbys ,se complaisent toujours dans un système qui les nourrissent tous grassement, qui les confortent dans leurs idées qu'ils sont les meilleurs et n'ont malheureusement pas envie que cela change.

Dans le cas contraire, ils seraient amenés à reconnaitres leurs érreurs et ils n'en n'ont aucune envies.
Les intérrêts des uns et des autres ne sont que trop imbriqués les uns aux autres et tout changements impromptus ou ne correspondant pas aux idées et politiques actuelles, ne pourraient que les désservir, être délètteres voir fatals... alors la seule politique de tout gouvernements en France depuis des années ( mais très loin en arrière), c'est qu'il est urgent d'attendre et de ne surtout rien faire... ou si peu, juste de quoi soupoudrer quelques mesures par-ci, par-là... et faire comme ci les choses étaient en train d'évoluer.

Mais en tout cas, ce qui est sur, c'est que tout est contrôlé et surveillé et rien ne doit échapper à l'autorité, aux autorités, car les changements non voulus par les pouvoirs en place, sont dangereux et ceux qui voudraient faire évoluer les choses pour un vrai changement, sont des gens dangereux!...

Je dois faire parti des gens dangereux, car effectivement, je pronne le changement radical dans la politique du secours à personnes!... je le dis haut et fort, changeons les mentalités! changeons pour une meilleur évolution du secours à personnes!

Créons une nouvelles entité professionnelle du secours à personnes! tout est possible à qui veut bien s'en donner la peine. Il y a tout ce qu'il faut pour faire évoluer les choses, mais il y a surtout une chose qui nous manque, c'est la volonté politique d'une vrai évolution dans le domaine... car cela équivaudrait à froisser quelques suceptibilités! et donc ceux qui en sont les porteurs!...
 
S'il y a une chose dont je suis sur c'est que cela fonctionnerait chez nous, dans notre pays, si cela fonctionne ailleurs pourquoi cela ne fonctionnerait pas en France?...

Il y a longtemps que je le dis et je ne suis pas le seul que nous devrions créer une profession en France qui éxiste déjà dans d'autres pays. Nous devrions mettre en place des ambulanciers paramédics, laisser aux pompiers, les incendies, les désincarcérations, la protection des biens et des personnes, tout ce qui est du domaine du sauvetage ( ensevelis, plongées etc...) et le secours à personnes en tant que tel, serait réservé aux ambulanciers paramédics.
J'entend par là! des professionnels formés et rompus aux techniques, habitués aux protocoles, instruits au niveau médical etc...

Ne feraient ambulanciers paramédics que les gens qui le désireront et qui satisferaient aux éxigences de la formation, diplômés etc... les pompiers qui voudraient faire ambulanciers paramédics, ne feraient que cela, les ambulanciers idem, les infirmiers(ères) pareils, bref toutes personnes se destinant à cette profession à part entière et les autres ne voulant ou ne pouvant satisfaires aux critères de sélections pour une telle formations, ou celles qui échoueraient ne pourraient prétendrent à être ambulanciers paramédics.
Pour ces dernières, un repèchage serait possible en repassant les examens de fins de formations.

Bref, il y des compètences partout et en chacun d'entre nous, si certaines de ces compètences peuvent amener à être paramédics, ce serait mieux.

L'Ambulancier paramédic, ne ferait pas de la consultation ambulancière et autres taches qui sont dévoués aux ambulanciers "classiques", mais du secours à personnes et uniquement.
 
Les secondaires étant généralement fait par les hôpitaux eux-mêmes et dans d'autres cas, par des sociétés privés... sous contrat avec les hôpitaux.

C'est ce changement la que je pronne et pour lequel je suis un fervent supporter!...

Alors, je pense que je suis dans le sujet de départ et qu'en relançant le débat, je vais peut-être lire des choses intéressantes!...

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?
« Réponse #32 le: 05 novembre 2012, 18:06:49 »
Bonjour,
quelle prose pour en rester toujours à la même idée de faire des ambulanciers des paramédic !!
Ok mais t'es tu rendu compte que le SAP implique le concours de plusieurs spécificités que seul, à ma connaissance, les Sapeurs-pompiers possèdent aujourd'hui ??
Le SAP ne consiste pas uniquement à une tacticité à connotation médicale, dans un accident de la route il faut souvent désincarcérer, éteindre parfois un incendie de voiture, protéger la nature d'une pollution, extraire la victime d'un trou, une falaise, un appartement d'où le patient ne peut sortir autrement que par la fenêtre, etc ... combien d'ambulanciers Français voir paramédics d'un autre pays peuvent se targuer de toutes ses spécificités ??

D'autre part quand je lis que les candidats ambulanciers peinent à réunir 5000€ et se plaignent du prix exorbitant des quelques heures de formation seront ils toujours candidat pour effectuer 1 année voir 3 comme les Suisses ??
Combien d'entreprises de Transports Sanitaires sont prêtes à faire payer cette formation à leurs employés avec un contrat comportant une clause de dédit formation ?? ... combien d'employés sont prêts à faire ce choix ??  ::)

Nota : Une clause de dédit formation a pour objet d'exiger d'un salarié ayant bénéficié d'une formation entièrement financée par l'entreprise, de rester un certain temps au service de ladite entreprise.

En cas de départ anticipé, il devra verser une somme forfaitaire fixée à l'avance ou devra rembourser les frais de formation engagés.

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?
« Réponse #33 le: 05 novembre 2012, 18:16:10 »
Ne feraient ambulanciers paramédics que les gens qui le désireront et qui satisferaient aux éxigences de la formation, diplômés

Pourquoi parce qu'aujourd'hui les gens qui deviennent ambulancier n'ont pas d'exigences de formation, pas de diplômes ?
Certes vous ne pouvez pas intuber tout ce qui bouge mais je ne vois pas ce qui vous frustre.
Je connais plein de pompiers, donc équipiers-secouristes qui sont très heureux d'être secouristes. Je ne comprends pas votre frustration.

Si remplacer les pompiers, les SMUR, les SSSM etc par des paramedics à deux diminue le nombre de morts, est plus efficace, coûte moins cher que le système actuel, je ne doute pas qu'on y viendra.

Maintenant en attendant il y a la vraie vie de tous les jours. Regardez, faites un tour à Paris par exemple. Je vais être grossier, mais vous me comprendrez, quand on voit la gueule des ambulanciers qui déposent les patients dans les SAS d'urgence parisiens, franchement ça fait peur, et euh, je me dis qu'il y a du taf et déjà beaucoup de choses à organiser au sein de votre corporation. Ne serait-ce que déjà au niveau du prompt secours, puisque certaines boîtes privées en font ou au niveau de la réponse à l'urgence. Quand on voit qu'on nous fait décaler à domicile car il y a aucune ambulance disponible (ou qui ne veut pas) pour aller chercher un pauvre grand père en fin de vie et le transférer à l'hôpital, je me dit qu'il y a déjà autre chose à faire que de réfléchir à aller perfuser tout ce qui bouge ! Parfois je me demande si on connait tous le même terrain. Laissez cela, en tout cas pour l'instant, à ceux dont c'est le métier. Vouloir le beurre, l'argent du beurre et compagnie ça fait pas avancer le truc... Et puis quand je vois les bilans ambulanciers passés à la régul, les observations secouristes sur leurs fiches bilan etc, je me dis qu'il y a déjà un gros taf, non ? Mais peut-être qu'à chaque fois je tombe sur les mauvaises fiches...
Après je ne dis pas que le sytème actuel est parfait, loin de là. Mais y a un moment donné faut arrêter de se toucher et parler de ce qu'on vit au quotidien.

Nous devrions mettre en place des ambulanciers paramédics, laisser aux pompiers, les incendies, les désincarcérations, la protection des biens et des personnes, tout ce qui est du domaine du sauvetage ( ensevelis, plongées etc...) et le secours à personnes en tant que tel, serait réservé aux ambulanciers paramédics

Ah pourquoi pas. Avec une baguette magique ?

En 2011, les sapeurs-pompiers ont effectué plus de 3 millions d'interventions pour secours à victime/aide à la population. Tout est dit... Proposez plutôt d'améliorer le système de façon cohérente, plutôt que de vouloir jouer aux cowboys sauveteurs au risque de vous faire passer pour des blaireaux...

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?
« Réponse #34 le: 05 novembre 2012, 18:25:20 »
quelle prose pour en rester toujours à la même idée de faire des ambulanciers des paramédic !!

Ah mais exactement.
L'autre cinglé (désolé c'est pas bien mais la fatigue...) d'ADF c'est pareil.
En soi, parler de paramédicalisation ce n'est pas mal.
Encore faut-il savoir de quoi on parle et aborder tous les angles de la question.

Enfin ce que j'en dit hein...

Je retourne à mes injections tiens...

Hors ligne papiambu

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?
« Réponse #35 le: 06 novembre 2012, 01:17:20 »
et m...e, une manipe du clavier à effacé mes commentaires...

Bref, vous êtes en train de faire le procès d'une profession et de ceux qui la serve... je trouve que cela d'une bassesse... nous pourrions dire beaucoup sur les pompiers, mais voilà ça ne ferait pas avancer le dialogue!...

La monopolisation du SAP ne supporte pas l' affront!... ni même l'idée que les ambulanciers pourraient devenir des paramédics!... et pourtant il faudra bien vous résigner à cette idée!

Mais relisez bien mon post', j'ai dit en gros que tout un chacun pourrait être ambulanciers parmédics!... à chacun de choisir.

Les choses ne feront pas du jour au lendemain, mais elles se feront et pas forcément sans douleurs!.

Mais tout ceci ne pourra se faire au hasard, cela sera très encadré.
Je vais essayer de retrouver mes commentaires précédents, mais j'ai bien peur que tout soit effacé...

@+

Hors ligne Le Nain

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 167
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier D.E.
    • Voir le profil
Re : Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?
« Réponse #36 le: 06 novembre 2012, 10:30:21 »
Papiambu il ne font pas le procès de cette profession mais il sont réaliste ces tous.
Moi même je suis ambulancier D.E et je peut te dire que je ne porte pas moi non plus les louange de mes collègue et de certain patron de société d'ambulance qui n'on rien fait pour faire évoluer les chose depuis 2002. Cela fait 10 ans que vous tourner autour d'un pot sans jamais tomber dedans?

La plupart des patron ne veulent pas ce remettre en question et préféré créée des alliance entre eux que de, développé, évoluer, pérennisé culturellement leur profession.

Il n'on même pas de referenciel commun digne de ce nom. Alors oui c sur ils serai bon de pouvoir donner un antalgique à un patient qui souffre mais qui ne nécessite pas de SMUR.
Rien que pour la dignité du patient.
Mais comment voulez vous arrivé a cela si deja vous n’arrivais  pas a nettoyer un brancard après chaque transport! Et ceci et la réalité.

Sur les ~30000 que nous somme en France combien on la volonté de ce faire recyclé ~30h par ans, combien on la volonté de rentré leur foutus teeshirt dans leur pantalon.
Punaise rien que sa ces pas énorme.
Et les lunette de soleil sur la tête ah! ba sa fait pro sa.

Déjà au lieu de nous faire chier avec des facturation qui de plus sont tt deja informatisé devrais faire un module bonne conduite et politesse élémentaire.

Tien je vous mes une blague pour finir qui m'a bien fait rire:

Une ambulance paramédic Comparaison avec la France




Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?
« Réponse #37 le: 06 novembre 2012, 11:43:00 »
Salut,
Super zoro ... ambulancier français (3 tons) qui emprunte le couloir de bus alors que la chaussée est vide ... que dire du chauffeur de bus et des piétons !!

La maitrise et la lisibilité de la voie est différentes  et l'on suppose une plus grande expérience de la conduite en "urgence" ??


et m...e, une manipe du clavier à effacé mes commentaires...

Bref, vous êtes en train de faire le procès d'une profession et de ceux qui la serve... je trouve que cela d'une bassesse... nous pourrions dire beaucoup sur les pompiers, mais voilà ça ne ferait pas avancer le dialogue!...

La monopolisation du SAP ne supporte pas l' affront!... ni même l'idée que les ambulanciers pourraient devenir des paramédics!... et pourtant il faudra bien vous résigner à cette idée!

Mais relisez bien mon post', j'ai dit en gros que tout un chacun pourrait être ambulanciers parmédics!... à chacun de choisir.

Les choses ne feront pas du jour au lendemain, mais elles se feront et pas forcément sans douleurs!.

Mais tout ceci ne pourra se faire au hasard, cela sera très encadré.
Je vais essayer de retrouver mes commentaires précédents, mais j'ai bien peur que tout soit effacé...

@+

Mais pas du tout papi où as tu lu que nous faisons le procès d'une profession ?
Nous essayons de t'ouvrir les yeux et te faire comprendre que tout seul les ambulanciers ne peuvent pas assurer toutes les facettes et spécificités du SAP. Les SP ont déjà tout ça (du secouriste à l'infirmier) alors accordez vos violons pour travailler en collaboration et harmonie pour le bien des patients.
Par contre je suis d'accord avec toi pour que tous, blancs et rouges augmentiez votre temps d'étude pour une formation identique (DEA + ) sans pour autant devenir des infirmiers, le métier a déjà sa formation et ses protocoles alors pourquoi créer un "canada dry" que vous allez nommer "paramédic" ??

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?
« Réponse #38 le: 06 novembre 2012, 13:39:09 »
Rappel (à lire ou relire et à réentendre ce débat ) sur le site de SOS 112
http://www.sos112.fr/evolution_du_secours_a_personne_tome_20-t10278.0.html

La vidéo du débat :  Centre d'Enseignement des Soins d'Urgence (CESU)
http://www.canal-u.tv/video/canal_u_medecine/cesu_debat_n_3_enseigner_aux_professionnels_des_gestes_ne_relevant_pas_de_leurs_competences.7823

Doit-on enseigner aux professionnels de santé des gestes ne relevant pas de leur compétence, mais qu’ils sont amenés à réaliser sur le terrain ?
La pratique de certains professionnels de santé n’est pas encadrée par un décret d’actes. D’autres soignants, comme les infirmiers, bénéficient d’un dispositif réglementaire précis quant aux actes relevant ou non de leur compétence. Il précise si ces actions peuvent être réalisées dans le cadre du rôle propre, du rôle sur prescription, ou du rôle en présence d’un médecin.
Les professionnels de santé, notamment les médecins, méconnaissent souvent ces décrets d’actes, et, plus globalement, les actions qui relèvent – ou non – de la compétence d’une catégorie donnée de soignants. Par ailleurs, les représentations selon lesquelles les situations d’urgence autorisent à outrepasser les compétences légales du quotidien sont très ancrées dans l’esprit des professionnels de santé. Enfin, en ce qui concerne plus particulièrement les infirmiers, le décret d’actes peut donner lieu à des interprétations variables, dans la mesure où il précise « qu’en cas d’urgence (...), l’infirmier ou l’infirmière décide des gestes à pratiquer en attendant que puisse intervenir un médecin ».
Ces éléments conduisent les professionnels de santé à réaliser en situation d’urgence des actes dont le caractère légal est contestable. Il s’agit, par exemple, de la mesure de la glycémie capillaire, de la préparation de médicaments injectables, ou encore, de l’aspiration dans une canule de trachéotomie par l’ambulancier ou l’aide-soignant, du contrôle des voies aériennes supérieures par l’infirmier, etc.
Dès lors, est-il légitime de considérer qu’étant donné que certains professionnels de santé sont amenés à réaliser « illégalement » des gestes dans leur pratique quotidienne ou exceptionnelle de l’urgence, il est souhaitable de leur enseigner afin qu’ils puissent les maitriser ? Par ailleurs, comment ces pratiques « illégales » doivent-elles être encadrées (mise en place de procédures, présence médicale, etc.) ?
Modérateur
Pr Bernard NEMITZ Professeur à la faculté de médecine d’Amiens
Défenseurs du OUI :
Dr Jean-Claude BARTIER Médecin anesthésiste au SAMU 67 - Laurent FACON Ambulancier à l’IFA Croix-Rouge Ile-de-France
Défenseurs du NON :
Didier CHARLES Juriste du Sou Médical
Jane-Laure DANAN Directrice d’école paramédicale (IFSI de Laxou)

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?
« Réponse #39 le: 06 novembre 2012, 16:26:34 »
ni même l'idée que les ambulanciers pourraient devenir des paramédics!... et pourtant il faudra bien vous résigner à cette idée!

Mais relisez bien mon post', j'ai dit en gros que tout un chacun pourrait être ambulanciers parmédics!...

A un moment faut arrêter de se toucher devant des series US et cesser de parler de ce qu'on ne comprend pas.

A un moment faut aussi se poser des questions plutôt que de ressasser des imbécilités grandiloquentes reprises en boucle par des allumés qui ont deux neurones qui se court circuitent.

La première chose à voir c'est que le système de secours à personne n'est qu'une petite partie d'un tout plus grand, quel que soit le pays. Il faut prendre en compte le système de santé dans son ensemble avec la prévention, l'éducation, la rééducation, ...
Et qu'en France aujourd'hui les résultats sont à peu près les mêmes qu'ailleurs pour un coût équivalent. Les système actuel français, malgré tous ses défauts, est un poil plus efficace et n'est pas plus cher que le système US par exemple.

Mais ce système est perfectible, et on peut très certainement en améliorer l'efficacité ou en réduire le coût.

Alors un ambulancier paramedic ... Soit.

Mais c'est quoi ?

Coller un paramedic US, Canadien, GB, ... dans le système français ça ne rimerait à rien, il sera complètement inadapté au système hospitalier et à nos urgences.

Quels besoins pour quelles prérogatives ? Quelle formation ? Et pour quel coût ?

Parce que dans n'importe quel pays un paramedic c'est au moins trois ans d'études pour faire des gestes médico délégués sur protocole (tiens ?).

Se pose aussi la question du volume d'interventions suffisant pour le maintien de compétence. Parce que si le paramedic, il pose une perf par mois et deux tuyaux par an, ça va pas le faire non plus.


Moi ce que j'en lis c'est juste que tu veux virer les pompiers et les infirmiers du SAP pour faire la même chose qu'eux. Quel intérêt ?

Et je soupçonne que tu n'ai qu'une vague idée de ce que ça implique au niveau formation et coût.






Hors ligne dom85

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 223
  • Sexe: Homme
  • passionné par le monde des secours
    • Voir le profil
Re : Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?
« Réponse #40 le: 07 novembre 2012, 14:47:44 »
mdr ,mais vous etes plus que lourd les mecs la.

qui a dit un jour que les ide viraient du sav ? c'est que vous lisez mal les textes ou comprenez seulement ce que vous voulez lire.

apres oui les pompiers ,on en a besoin , c'est clair qu'ils sont utiles sur un avp,desincar , evacuation nacelle ou echelle . apres de la a les laisser tous faire non.

vous dites qu'ils suffit de regarder a paris les ambulanciers , ok pas de soucis et il est vrai que ce ne sont pas toujours des fleches mais alors les pompiers , regardez les et eux aussi font des conneries comme tous et des fiches bilans plus que limites.et je parle en connaissance de cause. a moins que les regardiez avec vos yeux d'enfants alors la ,c'est sur ,c'est des heros.

cessez de dire que le systeme de secours francais ne coutent pas cher , preuve en est le dernier rapport de la cour des comptes sur les sdis.

alors je sais que vous etes contre tout changement , alors soit,restez engluer dans votre petit systeme qui vous est profitable pour le moment ,tout ce que je peux vous souhaiter ,c'est de ne pas louper le tgv qui passera devant vous un jour . ;D

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?
« Réponse #41 le: 07 novembre 2012, 15:10:26 »
Toujours aucun argument ...



Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?
« Réponse #42 le: 07 novembre 2012, 17:23:04 »
[.....]

qui a dit un jour que les ide viraient du sav ?

[.....]

C'est une bonne question... mais moi je ne la comprend pas !!!
merci d'y répondre si tu peux  ::)

Hors ligne dom85

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 223
  • Sexe: Homme
  • passionné par le monde des secours
    • Voir le profil
Re : Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?
« Réponse #43 le: 07 novembre 2012, 17:23:40 »
dis par loulig,je n'invente rien

Moi ce que j'en lis c'est juste que tu veux virer les pompiers et les infirmiers du SAP pour faire la même chose qu'eux. Quel intérêt ?

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Le double emploi sapeurs-pompiers / ambulanciers en urgence ?
« Réponse #44 le: 07 novembre 2012, 17:38:05 »
Ben tu n'inventes pas mais tu transformes la phrase "... tu veux virer les pompiers et les infirmiers du SAP ..."   en disant que les IDE "viraient" du SAV ?

c'est pour cela que je ne te comprenais pas !!