Auteur Sujet: Ambulanciers : définition de la rigueur  (Lu 568 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Ambulanciers : définition de la rigueur
« le: 05 mars 2022, 09:44:38 »
Pour commencer cet article dédié aux ambulanciers et la rigueur qu’ils devraient appliquer sur ses transmissions un petit rappel de la définition pour bien remettre le mot dans le contexte :

    Caractère, manière d’agir de quelqu’un qui se montre sévère et inflexible : Craindre la rigueur d’un tribunal.
    Dureté extrême d’une règle, d’une obligation, d’une action : Morale d’une rigueur excessive.
    Caractère de ce qui est dur à supporter, et notamment des conditions atmosphériques : Froid d’une rigueur exceptionnelle.
    Caractère de quelqu’un, de quelque chose qui se distingue par une exactitude, une logique, une précision parfaites : Rigueur d’une argumentation.

Ayez un peu de rigueur dans vos transmissions les ambulanciers !

On en a déjà parlé dans le passé : lors des transmissions au SAMU-Centre 15 ou à l’équipe du plateau technique hospitalier, soyez rigoureux dans vos transmissions. Ne serait-ce que pour éviter d’avoir l’air con et de faire passer toute la profession pour un ramassis de cons.
Il y en a assez comme ça dans le PAF (Paysage Ambulancier de France) sans en rajouter… Oui-oui, j’ai classé cet article dans la catégorie “Porte-couille” aussi.
Parce que beaucoup d’ambulanciers, même DE, continuent de faire des transmissions comme un bœuf te chie sa bouse matinale dans la pimpante rosée de l’aube fraîche…

Entendu:

« La madame, elle a fait caca du sang noir qui pue vraiment beaucoup ! Et alors sa tension hein, dans les chaussettes ! »

Devant une Infirmière d’Accueil et d’Orientation… On peut donc imaginer que le bilan transmis au SAMU aura été du même niveau, et que le PARM ou le MR se seront bien fendu la gueule en pensant à cette connasse d’ADE qui se la pète mais qui ne sait pas parler le langage “Ambulancier”…

Oh, ça n’aura empêché aucun professionnel d’y voir là le tableau clinique d’un méléna, on est d’accord. Ce qu’elle voulait probablement dire et écrire sur sa fiche devait être un truc du genre « Rectorragies, selles noires, goudronneuses, nauséabondes, avec une PA Systolique à “x” mmHg »
Mais enfin, « La madame, elle a fait caca du sang noir… », franchement, ça fait pas vraiment professionnel pour des gens qui se réclament de professionnels de la Santé. C’est très drôle pour le ou la malheureux(se) qui lit ça, IDE, Interne ou Praticien Hospitalier, mais bon, l’humour sur un méléna…, c’est limite, pas vrai ?
Professionnels de la Santé ?

Lu aussi sur une fiche de liaison ambulancière

« La madame se plaint d’une douleur localisée à gauche… » – Véridique !!!

Ouais, elle se plaint de quel type de douleur ? Loca-quoi ?
A gauche de quo i: de la Tour Montparnasse ? De son rétroviseur ? A gauche de son bras ? A gauche de sa tête ?

Je t’explique ce qu’elle voulait dire, cette simili-ambulancière diplômée d’état :
« Douleur à type coup de poignard, localisée hypocondre gauche… »

Entendu, encore – et inscrit sur la fiche de liaison

« Le monsieur, il a très mal la tête ! »

… Ouais, il a une putain de céphalée, quoi !
En revanche, pas de chiffrage sur l’EVA, pas de notion des circonstances d’apparition de la douleur, de sa durée, de son “trajet”…
RIEN. Même pas le fondamental : la prise d’une tension artérielle !

Source https://www.ambulancier-lesite.fr/ambulanciers-rigueur/?fbclid=IwAR1IU-K5saTV75Drp86kp_QY1OCNBpSONn4E534vPlR5COVI3ruPx5vGqns