Auteur Sujet: Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)  (Lu 20167 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6769
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #15 le: 08 août 2012, 18:31:38 »
régalienne ne veut pas dire forcement service public

Un service d'état est bien un service public ?
Le SAP est une mission régalienne qui oblige l’État à protéger tous ses citoyens où qu'ils soient, si ce n'est pas cela alors explique d’après toi ce que cela signifie ?

Hors ligne Le Nain

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 167
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier D.E.
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #16 le: 09 août 2012, 14:29:41 »
REGALIEN, ENNE adj.
Se dit d'un droit attaché à la royauté, ou qui, en république, manifeste une survivance des anciennes prérogatives royales.
-> Le droit de grâce du président de la République, en France, est un droit régalien.

Source: Le petit Larousse 2012

Hors ligne FXBZH

  • Etudiant médecine
  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 67
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #17 le: 09 août 2012, 20:27:26 »
Citer
Faut quand même recadrer un peu les choses, le secours à personne est une mission de service public.

C'est même une mission Régalienne si je ne me trompe pas et les SP font parti de la Fonction Publique (territoriale ou d'état) donc normal qu'ils soient les premiers sollicités et concernés  ::)

J'imagine qu'il veut dire que l'état peut déléguer une de ses missions régaliennes à une entreprise privée sous contrat avec un cahier de charges à respecter ... et reprendre la main en cas de carence...

Les pompiers se recentrent de plus en plus sur leur coeur de métier qui est l'incendie, le sauvetage, et l'urgence vitale en prompt secours sur la voie publique.
C'est assez amusant de se dire qu'après avoir tant décrié la régulation médicale, les SP s’appuient de plus en plus sur le C15 pour éviter de partir sur des missions taxi...
A l'inverse (comme tu le dis loulig SAMU de france est un syndicat qui donne un avis parmi les autres), beaucoup d'hospitaliers savent déclencher le véhicule infirmier quand c'est indiqué (surtout que l'infirmier en question est rarement totalement inconnu  ;).

Je pense que les ambulanciers privés vont être amenés à être la norme et les SP l’exception dans le domaine du transport sanitaire urgent en général. Les stagiaires ambulanciers que j'ai croisés sont souvent très motivés et ça fait plaisir à voir (profil sapeur pompier volontaire/auxiliaire ambulancier). On peut comprendre leur frustration et je pense que cette profession va continuer à évoluer pour devenir paramédicale (projets en cours de délégation de tâches sous couvert du SAMU et de l'ARS type transmission d'ECG, glycémie...).

L’intégration de la permanence des soins (régulation de la médecine de ville la nuit par des médecins libéraux au SAMU) est aussi un exemple de collaboration globalement fructueuse entre deux corporations (libéraux VS hospitaliers)...


Et si tu veux diner avec le diable, prévois une longue cuillère ...


PS: j'ai mis ma robe ignifugée pour jouer l'avocat du diable ;)


Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #18 le: 10 août 2012, 11:42:44 »
Je pense que les ambulanciers privés vont être amenés à être la norme et les SP l’exception dans le domaine du transport sanitaire urgent en général.

Cela n'en prend pas forcément le chemin. Les ambulanciers s'installant là où c'est rentable pour leur activité (c'est logique sinon, ils ne peuvent exercer). Il y a un paquet de trous paumés où je ne vois pas comment une société d'ambulance peut espérer à la fois rentabiliser son activité et répondre à la permanence des soins.

A moins qu'encore une fois on donne au privé les secteurs à forte valeur ajoutée et que l'on laisse le public se démerder avec le reste.

Par ailleurs, je ne serais pas étonné de voir de grands groupes se lancer dans l'activité du transport sanitaire. Ce qui ne sera pas forcément une bonne nouvelle ni pour l'ambulancier lui même, ni pour le client/citoyen/contribuable.

Les stagiaires ambulanciers que j'ai croisés sont souvent très motivés

Oui, ou pas.

Moi j'en croise un certain nombre qui ont un peu trop fantasmé sur Doc dans NY 911 et qui ont du mal à discerner les limites de leurs compétences (ceci dit, c'est pas mieux chez les rouges).

On peut comprendre leur frustration

Ce que je comprend c'est que beaucoup se verraient "paramedic" mais renâclent à faire les études qui y amènent ou à se donner les moyens de le devenir.


On peut comprendre leur frustration et je pense que cette profession va continuer à évoluer pour devenir paramédicale (projets en cours de délégation de tâches sous couvert du SAMU et de l'ARS type transmission d'ECG, glycémie...).

D'une part ça concerne tous les secouristes et pas particulièrement les ambulanciers, d'autre part ce sont des évolutions marginales (gadget même) qui ne changent pas grand chose au système ni à la place du premier répondant. Si ce n'est que ça lui donne l'impression de jouer au docteur. Au passage ça permet principalement de bloquer le développement d'un échelon intermédiaire entre l'équipe secouriste et l'équipe médicale.


Concernant les histoire de délégation de tache sous couvert de l'ARS, ça ne concerne que les professionnels de santé, exit donc les ambulanciers, secouristes et pompier pour l'instant.

Hors ligne FXBZH

  • Etudiant médecine
  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 67
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #19 le: 11 août 2012, 10:34:09 »

Quand tu réquisitionnes une ambulance privée que tu lui attribues un secteur de garde et que tu lui payes un forfait, elle sort clairement du domaine privé à but lucratif, il en est de même pour les médecins libéraux... L'ambulance est moins chère donc elle est le vecteur privilégié par l'ARS.

Gros volumes avec DSA, formations, coordinateur ambulancier, associations départementales, en 10ans cette profession est métamorphosée... qu'ils se prennent pour des "paramédic" ou pas ils progressent...
Pour moi ce qui fait justement l’intérêt du paramédic c'est qu'il n'a pas fait les mêmes études que l'infirmier ou le médecin : culture du terrain, rigueur militaire, ... devoir aller à l'IFSI apprendre le nursing, la science infirmière... pendant 3ans est un non sens total pour un ambulancier qui veut se former au préhospitalier... (finalement c'est ça l’exception française).

Je peux t'assurer qu'un groupe d'ambulanciers peut monter un projet de délégation de tâche en collaboration avec le SAMU, se faire prêter le matériel par une entreprise et lancer une phase d'essai. Il faut les autorisations nécessaires dont celle de l'ARS...

Je ne pense pas que ça conduise à tuer la réponse graduée, au contraire je pense qu'il va falloir faire avec pour un maillage > aux 365 SMUR : si ça marche ailleurs ( allemagne, suisse,israel, etc etc ) pourquoi pas chez nous ?

(source photo: site internet EMTmedicalstudent)

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #20 le: 11 août 2012, 11:25:11 »
Quand tu réquisitionnes une ambulance privée que tu lui attribues un secteur de garde et que tu lui payes un forfait, elle sort clairement du domaine privé à but lucratif,

Non, ça reste du privé à but lucratif, mais participant à une mission de service public.

Gros volumes avec DSA, formations, coordinateur ambulancier, associations départementales, en 10ans cette profession est métamorphosée... qu'ils se prennent pour des "paramédic" ou pas ils progressent...

Métamorphosé ?

En quoi ? En papillon céleste ?

Qu'est ce que peut faire un ambulancier que ne peut pas faire un secouriste associatif ?

Par ailleurs, désolé, mais aujourd'hui les ambulanciers ne sont toujours pas capable d'assurer leurs gardes départementales. Tous n'ont pas des gros volumes, et je ne parle pas du matos.

Ceci dit, on note quand même depuis dix ans une nette amélioration. Ce qui ne métamorphose pas les ambulanciers en quoique ce soit mais les fait enfin devenir une profession sérieuse avec des personnels compétents (mais pas plus compétent qu'un SP ou qu'un secouriste associatif).

Pour moi ce qui fait justement l’intérêt du paramédic c'est qu'il n'a pas fait les mêmes études que l'infirmier ou le médecin: culture du terrain, rigueur militaire, ... devoir aller à l'IFSI apprendre le nursing, la science infirmière... pendant 3ans est un non sens total pour un ambulancier qui veut  se former au préhospitalier... (finalement c'est ça l’exception française).

Bon, d'abord on est en France avec un système de santé propre. Ça ne sert à rien de mettre un paramedic US dans ce système, il ne réussira pas à s'inscrire dans la chaine de prise en charge. La rigueur n'est d'ailleurs pas spécifique aux militaires, faut un peu que tu sorte de ça.

Le nursing ça dure pas trois ans, et les paramedics comme les ISP utilisent leur rôle prescrit (ou médico délégué si tu veux).

Se former au pré hospitalier c'est bien, sauf que le pré hospitalier ça concerne des gens avec des pathologies dans un contexte. Et en l'occurrence le contexte ne fait pas la discipline.

Je peux t'assurer qu'un groupe d'ambulanciers peut monter un projet de délégation de tâche en collaboration avec le SAMU, se faire prêter le matériel par une entreprise et lancer une phase d'essai.

Qu'il le fasse alors.

On va aboutir à quoi ? La réponse graduée existe déjà, elle a apporté la preuve de son efficacité. Faut il encore réinventer la roue ?

Il faut les autorisations nécessaires dont celle de l'ARS...

Oui, un peu quand même.

Il faut aussi une formation qui dure un peu plus que quelques semaines ...


Hors ligne FXBZH

  • Etudiant médecine
  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 67
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #21 le: 12 août 2012, 03:43:34 »
Pour moi ce qui fait justement l’intérêt du paramédic c'est qu'il n'a pas fait les mêmes études que l'infirmier ou le médecin : culture du terrain, rigueur militaire, ...

Bon, d'abord on est en France avec un système de santé propre. Ça ne sert à rien de mettre un paramedic US dans ce système, il ne réussira pas à s'inscrire dans la chaine de prise en charge. La rigueur n'est d'ailleurs pas spécifique aux militaires, faut un peu que tu sorte de ça.

C'est dommage parce que tu caricatures mes propos, je ne vois pas en quoi ça fait avancer le débat... qui a atteint son terme (j'ai compris ton point de vue d'IADE qui ne veut pas retourner au bloc comme à caen, nantes, etc etc  je respecte, je comprends, à ta place je réagirais pareil... bref t'as un conflit d’intérêt ! On a le même genre de débat avec les IADE que je côtoie IRL ça se passe bien :)

Pour quelqu'un qui a une culture hospitalière, travailler pour l'armée peut permettre de s'enrichir d'une expérience différente... (d'ailleurs cette culture se retrouve un peu chez les SP). Je ne vois pas où est le problème !

Le binôme médecin/paramedic (par exemple) est intéressant car il permet à deux cultures différentes de travailler ensemble, ça fonctionne très bien !

La réponse graduée n'a pas apportée la preuve de son efficacité (au sens large) à ce jour, l'affirmer de manière péremptoire ne fait pas non plus avancer le débat... il faut publier.
Personnellement je trouve que ce qui a été fait avec les infirmiers est très intéressant mais il n'y a aucune raison de ne pas l'étendre aux ambulanciers (dans une moindre mesure) comme dans les autres pays dont l'allemagne qui a le même système que nous (médicalisé et régulé) contrairement à ce que tu dis.

Si tu penses qu'un ambulancier qui transmet un ECG ou une glycémie est un gadget... n'hésite pas à en parler la prochaine fois que tu parles à un médecin urgentiste...

Pour finir je trouve logique que des ambulanciers (ou des pompiers) qui travaillent à temps plein pour l'aide médicale urgente et le transport sanitaire puissent accéder à plus de formations pour faire plus qu'un policier municipal qui fait 50h de secouriste par mois. Former des IDE à l'urgence est aussi primordial (12 mois d'études en plus selon certains).

RDV dans 10ans ;)


Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #22 le: 12 août 2012, 06:21:47 »
Bonjour,

Ben y a 10 ans on me disait déjà que les paramedics existeraient. Euh, ben raté. En attendant, d'autres se sont organisés et ont proposé un modèle (qui existe à l'étranger, ce n'est pas qu'en France), la paramédicalisation s'est développée chez les sapeurs-pompiers. Pas avec des ambulanciers mais avec des infirmiers et des secouristes bien formés pour assister. Vous trouvez pas un peu bizzarre cette affection toute particulière et toute récente de certains SAMU depuis quelques temps pour la corporation ambulancière via les ASSU ? Nan, mais me dites pas que vous êtes aussi aveugles, ou alors vous ne savez pas lire entre les lignes ? Vous n'allez pas nous faire croire que personne est au courant que dans certains départements, l'objectif à long terme du SAMU est de "récupérer" le prompt secours et l'AMU ? Et que dans d'autres les plompars espèrent le contraire et que c'est une guerre corporatiste acharnée sous forme de lutte des clans dans un contexte ou le secours à personne doit évoluer et coûter moins cher.

Et ce bien loin des intérêts de la victime finallement.

Au fait, oui en effet, heureusement que je n'ai pas appris que du nursing lors de mes études, je serais sinon bien incapable de faire ce que je fais aujourd'hui ;)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6769
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #23 le: 12 août 2012, 09:57:22 »
Bonjour
Citer
Ben y a 10 ans on me disait déjà que les paramedics existeraient.

10 ans c'est quoi en politique ?

intense et loulig vous êtes d’excellent orateurs mais depuis que je lis vos propos je constate que vous êtes souvent arque-boutés sur votre statut ou corps de métier (du moins c'est l'impression que vous me donnez) tout en critiquant ceux qui vous entourent et limitent votre action d'IDE/IADE... comme les infirmiers sur le forum de l'ANISP  ::)

Je constate que depuis que SOS.112 existe la situations des ambulanciers a évolué (du BSN ils sont devenus des AA et le CCA et aujourd’hui un DEA à plus de 600h de formation ) et pense donc comme FXBZH que faire un niveau pro, intermédiaire et commun aux SP et aux AP, comme celui d'un paramédic à la Française ( blanc et rouge à 12 mois de formation ou plus ?? ) entre le DEA et IDE pourrait être bénéfique si chacune de ces corporations admettaient un compromis dans l'évolution du SAP/AMU ?
  
Il faudra aussi surement convaincre les lobbyistes et les politiques d'adhérer à ce compromis... quoique certains groupes de Transporteurs Sanitaires se sont créés dans l'Est et l'Ouest de la France et poussent déjà à la roue, si je ne me trompe ??

PS... HS ; je sais que ces chicaneries sont similaires chez les bleus GN/PN/PM et je le déplore ... est ce un mal franco français de refuser les compromis de peur de perdre la face ou des électeurs ??

Citer
En attendant, d'autres se sont organisés et ont proposé un modèle (qui existe à l'étranger, ce n'est pas qu'en France),

Intense moi qui ne suis qu'un béotien en la matière peux tu m'en dire plus sur le modèle ? est l'ISP ?? si oui ne doit on pas augmenter le numérus clausus afin que les AP ou du moins les SMUR puissent les incorporer en nombre suffisant sans déshabiller les structures existantes ??  
merci

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #24 le: 12 août 2012, 20:32:07 »
j'ai compris ton point de vue d'IADE qui ne veut pas retourner au bloc comme à caen, nantes, etc etc  je respecte, je comprends, à ta place je réagirais pareil... bref t'as un conflit d’intérêt

Caramba ! Encore raté. L'essentiel de ma pratique professionnelle se fait au bloc. Et c'est un choix.

Par contre en tant que professionnel de santé, contribuable, et usager du système de santé j'ai un avis à donner.

C'est sans doute ça que tu appelles un conflit d'intérêt : un avis différent du tien.

Pour quelqu'un qui a une culture hospitalière, travailler pour l'armée peut permettre de s'enrichir d'une expérience différente... (d'ailleurs cette culture se retrouve un peu chez les SP). Je ne vois pas où est le problème !

Le problème c'est que la rigueur n'est pas une exclusivité de nos forces armées. Ceci dit j'apprécie toujours de travailler avec des gens qui viennent d'horizons différents, militaires ou pas.

Tu fais une fixation sur les militaires et tu nous les sers à toutes les sauces, mais tu n'apportes aucun argument.

Le binôme médecin/paramedic (par exemple) est intéressant car il permet à deux cultures différentes de travailler ensemble, ça fonctionne très bien !

Non, c'est complètement con.

Toi comme d'autres vous prenez le pré hospitalier comme une discipline autonome.

Dans tous les pays occidentaux la prise en charge d'une même pathologie sera à peu près la même. La subtilité, c'est à quel moment de la chaine de secours on fait intervenir physiquement le médecin, et quel médecin.

En France on a fait le choix de faire sortir le médecin des murs de l'hôpital (on fait même sortir l'hôpital de ses murs) ce qui permet d'amener à l'hôpital un patient stabilisé avec une orientation diagnostique forte. Les anglo saxons eux, ont fait le choix de garder le médecin dans ses murs mais de muscler considérablement l'accueil hospitalier.

Ton paramedic il va faire quoi avec son urgentiste français ? Il ne travaillent pas dans les mêmes systèmes, et pas selon les mêmes principes.

Personnellement je trouve que ce qui a été fait avec les infirmiers est très intéressant mais il n'y a aucune raison de ne pas l'étendre aux ambulanciers (dans une moindre mesure) comme dans les autres pays dont l'allemagne qui a le même système que nous (médicalisé et régulé) contrairement à ce que tu dis.

Aux USA aussi le système est médicalisé et régulé.

Quel est l'intérêt de former un sous infirmier en préhospitalier ? A ton avis ça va couter combien de former un intervenant qui ne fait pas beaucoup plus qu'un secouriste et nettement moins qu'un infirmier ?

Si tu penses qu'un ambulancier qui transmet un ECG ou une glycémie est un gadget... n'hésite pas à en parler la prochaine fois que tu parles à un médecin urgentiste...

Ouais, c'est clair que c'est argument percutant. Tu sais quoi, on pari que l'urgentiste me dit que l'IADE c'est le top et que les autres c'est que des fumistes ?

Moi je préfère me baser sur de la littérature scientifique et les recommandations.

Tu n'es sans doute pas naïf au point de croire que l'urgentiste en question n'a pas un discours à géométrie variable en fonction de son interlocuteur ?

Former des IDE à l'urgence est aussi primordial (12 mois d'études en plus selon certains).

Les IDE sont déjà formé à l'urgence et y ont plus d'heures de cours consacrés que les ambulanciers. Les IDE font de l'urgence et participent à l'AMU depuis toujours.

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #25 le: 12 août 2012, 20:45:02 »

Je constate que depuis que SOS.112 existe la situations des ambulanciers a évolué (du BSN ils sont devenus des AA et le CCA et aujourd’hui un DEA à plus de 600h de formation ) et pense donc comme FXBZH que faire un niveau pro, intermédiaire et commun aux SP et aux AP, comme celui d'un paramédic à la Française ( blanc et rouge à 12 mois de formation ou plus ?? ) entre le DEA et IDE pourrait être bénéfique si chacune de ces corporations admettaient un compromis dans l'évolution du SAP/AMU ?

Ce serait bénéfique pour qui ? Ni pour le patient, ni pour le système, ni pour le contribuable. Cet échelon va servir à quoi, pour faire quoi ?


Les ambulanciers en dix ans ont peu évolué. Ils n'ont pas évolué dans leurs prérogatives, peu dans leurs compétences et ce n'est pas parce que leur titre a été modifié que ça change quoique ce soit.

Par contre en dix ans, la profession a gagné en sérieux et en qualité de prestation (on partait de loin).

Mais voilà entre l'ambulancier et le secouriste, en matière de prise en charge des situations d'urgence, l'ambulancier ne présente pas de plus value.

L'un a 150 heure de formation à l'urgence, l'autre en a 70.

L'un (professionnel) n'a aucune obligation de maintien de compétence, et l'autre (souvent bénévole) si.

Il faudra aussi surement convaincre les lobbyistes et les politiques d'adhérer à ce compromis...

Adhérer à quoi ? Ce n'est pas un compromis c'est juste un échelon inutile au regard de ce qui existe déjà.



Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #26 le: 12 août 2012, 21:42:09 »
J'avais oublié celui là.

La réponse graduée n'a pas apportée la preuve de son efficacité (au sens large) à ce jour, l'affirmer de manière péremptoire ne fait pas non plus avancer le débat... il faut publier.

Et il faut aussi lire les publications.

Concernant notre pays, trois SAMU en France ont fait l'expérience de la mise en place de VLI. Avec un gain de temps médical considérable et une absence de conséquence sur la morbi mortalité des victimes.

Donc avant d'affirmer péremptoirement ...

Dis le clairement, ce qui t'emmerde c'est qu'aujourd'hui ce sont les infirmiers qui occupent une place que tu considère comme revenant de droit aux ambulanciers. Pour l'instant il n'y a aucune proposition crédible de la part de ceux ci pour mettre en place un échelon supplémentaire suffisamment formé pour apporter un bénéfice quelconque dans la prise en charge des victimes.

Il n'y a aucun argument qui permette de dire que la mise en place d'un échelon entre le secouriste et l'infirmier apporte quoique ce soit à qui que ce soit.

Les arguments c'est que ce serait bien d'avoir quelque chose entre le secouriste et le SMUR. Alors chacun y va de la création de son échelon. Et au final on en arrive à quoi ? A un professionnel qui recoupe les compétence et les prérogatives ... d'un infirmier. C'est con, hein ?



Tu nous parles des heures de nursing des élèves infirmiers, mais on va aussi parler du contenu de la formation des ambulanciers et de la part qui est consacrée à l'urgence si tu veux bien ?


Hors ligne FXBZH

  • Etudiant médecine
  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 67
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #27 le: 13 août 2012, 12:02:31 »
Pourquoi tant de haine ? J'ai pas besoin que tu parles de moi en particulier je veux juste discuter cordialement !

bref t'as un conflit d’intérêt !

C'est sans doute ça que tu appelle un conflit d'intérêt : un avis différent du tien.

Au moins intense a compris que j'étais pas ambulancier !
Par contre le SAMU a juste pour but avec l'ARS et les officiers SP d'arrêter de monopoliser les moyens rouges pour transporter aux urgences des patients qui relèvent de la médecine générale.
Faut arrêter de crier au complot !

Le binôme médecin/paramedic (par exemple) est intéressant car il permet à deux cultures différentes de travailler ensemble, ça fonctionne très bien !

Non, c'est complètement con.

Ok...

Bon, d'abord on est en France avec un système de santé propre. Ça ne sert à rien de mettre un paramedic US dans ce système, il ne réussira pas à s'inscrire dans la chaine de prise en charge.

l'allemagne [qui utilise des paramedics]  a le même système que nous (médicalisé et régulé) contrairement à ce que tu dis.

Aux USA aussi le système est médicalisé et régulé.

tu vois on avance pas...

Ton paramedic il va faire quoi avec son urgentiste français ? Il ne travaillent pas dans les mêmes systèmes, et pas selon les mêmes principes.

Son travail comme en allemagne, suisse, australie, USA (wisconsin, new jersey, pensylvannie,...) angleterre... (il existe aussi des infirmiers en préhospitalier dans ces pays!).



La réponse graduée n'a pas apportée la preuve de son efficacité (au sens large) à ce jour, l'affirmer de manière péremptoire ne fait pas non plus avancer le débat...

Donc avant d'affirmer péremptoirement …

Ca me rappelle ma jeunesse ! ("c'est-celui-qui-le-dit-qui-l'est"?)

... il faut publier.

Et il faut aussi lire les publications.

Là t'aurais gagné un point si tu m'avais mis un lien vers une publication ! Tu peux chercher sur pubmed (meilleur site pour faire une bibliographie). J'ai rien trouvé d'interessant.




Si tu penses qu'un ambulancier qui transmet un ECG ou une glycémie est un gadget... n'hésite pas à en parler la prochaine fois que tu parles à un médecin urgentiste...

(en tout cas il y a un loulig qui écrit ça sur tous les forums depuis 2ans au moins!)

Tu sais quoi, on pari que l'urgentiste me dit que l'IADE c'est le top et que les autres c'est que des fumistes ?
Moi je préfère me baser sur de la littérature scientifique et les recommandations.

Tu réponds encore à côté ! Oui les IADE sont des super infirmiers, mais formés en 5ans ! (Master depuis cette année!)
Sinon les secouristes vont être effectivement autorisés à faire des glycémies.
Tu parles de quelle litterature? Il faut aller jusqu'au bout et donner des liens!

Quel est l'intérêt de former un sous infirmier en préhospitalier ?

Parce que t'es un sous médecin toi ?


Les IDE sont déjà formé à l'urgence et y ont plus d'heures de cours consacrés que les ambulanciers. Les IDE font de l'urgence et participent à l'AMU depuis toujours.

Tu nous parles des heures de nursing des élèves infirmiers, mais on va aussi parler du contenu de la formation des ambulanciers et de la part qui est consacrée à l'urgence si tu veux bien ?

Mais est ce une raison pour ne pas leur permettre (par corporatisme) d'augmenter leur formation  à l'urgence? De revaloriser leur profession? C'est pas ce que vous vouliez vous aussi IADE?


Concernant notre pays, trois SAMU en France ont fait l'expérience de la mise en place de VLI. Avec un gain de temps médical considérable et une absence de conséquence sur la morbi mortalité des victimes.

Oui, j'ai tout lu sur ces expériences. A part la VLI des trois frontières tout est tombé à l'eau (SAMU 83). C'est un peu facile de penser que c'est uniquement à cause des syndicats! Par contre les transports inter hospitaliers para médicalisés se sont bien développés.

Détrompe toi, je suis pour encourager la réponse paramédicale (quel que soit la couleur de la voiture) avec les infirmiers protocolés... et les ambulanciers/chefs d'agrès protocolés comme dans le reste du monde!



Toi comme d'autres vous prenez le pré hospitalier comme une discipline autonome.

...




(source: internet.)


Hors ligne voltaire-1

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 32
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #28 le: 13 août 2012, 13:21:10 »
Si vous parlez de la création d’un métier et d'une formation spécifique avec un recrutement large (ambulancier par exemple) afin de fournir la réponse intermédiaire (EMT-P ou ALS) :

Je vois 2 arguments pour :

-   Laisser les infirmiers à leur place à l’hôpital pour prévenir les problèmes de pénurie
-   Améliorer la formation de la réponse intermédiaire. Celle délivrée à ce jour par les IFSI et ultérieurement par les SSSM n'est pas au niveau des AlS/EMT-P des anglais (par exemple). Soyons honnête.

3 arguments contre :

-   Ce n’est ni dans notre culture et ni immédiatement transposable dans notre système de santé (Loulig vous avez raison de le souligner, c’est évident pour qui connait le système anglo-saxon).
-   Ni les ambulanciers, ni les SDIS, ni les ARS ne sont capables de la mettre en place à ce jour et de l’assumer
-   Et puis il existe déjà les ISP… Evitons la mauvaise foi SVP, c’est une nette amélioration.
  
Le système ISP est donc une bonne alternative qui mérite juste d’être améliorée avec le temps. Si les ambulancier veulent aller plus loin, les concours existent…

En revanche je trouve idiot de l’avoir bornée ou identifiée à un métier ou une corporation (au sens noble du terme). C’était l’occasion de fédérer des professions de santé performantes, autour de l’urgence pré-hospitalière de niveau intermédiaire. On aurait pu l’appeler  « intervenant de pré-médicalisation ». Le terme aurait permis d’englober IDE, IADE, médecin généralistes, Sages-femmes, dans une même réponse pré-hospitalière, je le répète, de niveau intermédiaire. Avec des procédures et actes communs. La formation, pour assurer cette fonction, étant adaptée à chaque profession. Décloisonner aurait d’ailleurs peut être permis aux ISP d’aller plus loin.
Peu m’importe qu’elle soit assurée par les blancs ou les rouges.  

Le clivage corporatiste c’est la maladie de ce pays !

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6769
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #29 le: 13 août 2012, 13:47:09 »
Bonjour Voltaire tu dis :

Citer
Le système ISP est donc une bonne alternative qui mérite juste d’être améliorée avec le temps. Si les ambulancier veulent aller plus loin, les concours existent…


Mais les ISP ne sont pas tous des SPP ... des IDE/IADE sont volontaires pour effectuer des vacations chez les SP dont si l'ISP est une bonne alternative ne doit on pas augmenter le numérus clausus afin de ne pas déshabiller l'hôpital pour équiper les VSAB ou les ASSU ?
Secondo, quel ratio d'ISP doit on former pour armer ces ambulances afin de ne pas faire de "gaspillage" ou de déficits, notamment en matière des coûts d’exploitation...? il parait que le système Danois possède des avantages plutôt intéressant, 1 ambulance d'urgence ASSU sur 3 est para-médicalisée avec un IDE ??