Auteur Sujet: Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)  (Lu 20165 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #30 le: 13 août 2012, 16:29:20 »
- Laisser les infirmiers à leur place à l’hôpital pour prévenir les problèmes de pénurie

La place des infirmiers n'a jamais été restreinte à l'exercice hospitalier.

Par ailleurs le problème de pénurie est un faux problème. La pénurie c'est là où les conditions de travail sont pourries, où la rémunération est en inadéquation avec le niveau de vie moyen. La pénurie n'est pas globale, elle concerne certaines régions, ou certaines zones où de toute façons les professionnels n'iront pas même (surtout ?) si on les vire des endroits où ils aiment exercer.

Par ailleurs cette pénurie est entretenue sciemment par les autorité.

Comme le souligne Jeanot, on nous parle de pénurie, mais on maintien un numérus clausus.

Celle délivrée à ce jour par les IFSI et ultérieurement par les SSSM n'est pas au niveau des AlS/EMT-P des anglais (par exemple). Soyons honnête.

Absolument d'accord.

Ceci dit, le niveau de formation des acteurs leur permet il de remplir leurs missions à l'heure actuelle ? Je le pense.

Par exemple un IADE SP qui intervient en VLI n'est pas un paramedic, il n'en a pas la formation. Mais a t'il les compétences pour remplir la mission qui lui est dévolue dans notre système ? Oui, et de surcroît il connait bien le système hospitalier qui va assurer la continuité de la prise en charge. C'est un atout non négligeable.

En revanche je trouve idiot de l’avoir bornée ou identifiée à un métier ou une corporation (au sens noble du terme). C’était l’occasion de fédérer des professions de santé performantes, autour de l’urgence pré-hospitalière de niveau intermédiaire. On aurait pu l’appeler  « intervenant de pré-médicalisation ». Le terme aurait permis d’englober IDE, IADE, médecin généralistes, Sages-femmes, dans une même réponse pré-hospitalière, je le répète, de niveau intermédiaire. Avec des procédures et actes communs. La formation, pour assurer cette fonction, étant adaptée à chaque profession. Décloisonner aurait d’ailleurs peut être permis aux ISP d’aller plus loin.
Peu m’importe qu’elle soit assurée par les blancs ou les rouges.  

Le clivage corporatiste c’est la maladie de ce pays !


Oula ! tu veux mettre des médecins dans la même catégorie que des non médecins ? Tu vas avoir des problèmes toi !

Par contre je trouverai assez élégant de voir se constituer des équipages ambulancier/infirmier avec une passerelle pour les ambulanciers qui souhaiteraient devenir infirmier. On peut imaginer des modules théoriques qu'ils valideraient et qui seraient pris en compte dans la formation, un peu comme ce qui se passe pour les AS.

Peut être serait il aussi intéressant de créer une spé SIAMU comme nos amis d'outre Quivrain.

Mais les ISP ne sont pas tous des SPP ... des IDE/IADE sont volontaires pour effectuer des vacations chez les SP

Attention ce ne sont pas des IADE et des IDE qui vont faire des vacations, ce sont des infirmiers qui deviennent pompiers et sont formés.

Les ISPV sont des ISP à part entière, pas des vacataires occasionnels.

Hors ligne FXBZH

  • Etudiant médecine
  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 67
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #31 le: 13 août 2012, 16:51:01 »
Tout à fait ok pour créer une spé SIAMU. 1000heures/ 1an.

Le SAMU fait par ailleurs des transferts avec 2ambulanciers + un IADE/IDE.

L'autre souci qu'on a aujourd'hui, c'est que certains SDIS refusent que les infirmiers sapeur pompiers médicalisent les ambulances privées.
Comment faire ?

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #32 le: 13 août 2012, 16:52:10 »
Avoir des infirmiers protocolés en dehors des SDIS ?

Hors ligne Le Nain

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 167
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier D.E.
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #33 le: 13 août 2012, 17:07:02 »
Celle délivrée à ce jour par les IFSI et ultérieurement par les SSSM n'est pas au niveau des AlS/EMT-P des anglais (par exemple). Soyons honnête.

Ce n'est pas un problème de niveau mais de profession.
Je peux comprendre que cela en rebute certain. Mais il faut intégrer que ces deux professions ne sont pas les mêmes.

Les ambulanciers paramédic ou technicien ambulancier (en français) sont une profession à par entière, ils ne sont et ne seront jamais infirmer(e) et vice versa.
Dans la majorité des pays qui travaillent avec des gestes délégués à des non médecin il et impossible à un(e) infirmier(e) de faire le boulot du technicien(e) et vice versa.

Pour faire le travail de l'autre il doivent passer son diplôme souvent avec une réduction de quelque année.
Exemple : en Suisse l’infirmière doit faire 2 ans d'école sur 3 pour être technicienne* et vice versa.
Au État Unis le paramédic doit faire 1an complémentaire et doit justifier de tant d'année dans un service 911 (privé ou municipal) pour devenir infirmer(e).

Je pense surtout qu'une incompréhension règne sur le statut de cette profession. Voyager faites des stages en Europe et vous comprendrez ce que je veux dire.

*Pour la suisse romande l'infirmier(e) reçoit automatiquement à son entrée à l’école le diplôme de technicien(e) ambulancier(e) à la fin des 2 ans elle ou il reçoit le titre d'ambulancier(e) diplômé(e).



Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #34 le: 13 août 2012, 23:29:40 »
Bonsoir,

Finalement, je dirais que : avons-nous réellement besoin, à l'heure actuelle en tout cas, d'unités ALS armées par des EMT-P sur diplômés alors même que les SMUR (ALS) existent ? Est-ce qu'un professionnel type "EMT-I" ne ferait-il pas l'affaire dans de nombreux cas ? Les infirmiers en France ne demandent pas à remplacer des vecteurs ALS et à se substituer aux SMUR.

Le Nain, oui, un infirmier, ce n'est pas un paramedic. C'est clair et net.
Et un paramedic n'est pas un infirmier. Très clair aussi.
Mais la convulsion, l'ACR, l'hypotension, l'AEG ou la douleur aiguë sont à la portée aussi bien du paramedic que de l'infirmier de médecine d'urgence. Ah mais ? On me dit que ça se fait déjà en France ? Putain c'est fou.
En revanche comme ont dit d'autres, la médecine d'urgence n'est pas réservée aux seuls ambulanciers ou je ne sais qui. Il suffit de relire l'histoire et l'origine de la profession pour s'en apercevoir. Bah oui.
Et puis les pays nordique et certains pays d'Asie arment leurs camions avec des infirmiers. Ce n'est pas the solution à tous les problèmes mais c'est pour dire que ça se fait, nous ne sommes pas une exception.

Hors ligne voltaire-1

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 32
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Réunion des ATSU de France à Tulle (Corrèze)
« Réponse #35 le: 14 août 2012, 09:37:24 »
Loulig, oui c'est exact que l'organisation de la réponse intermédiaire autour d'un mix interprofessionnel médical et paramédical ne plairait pas à la vieille garde médicale...
Pourtant le maillage "médical" du territoire rural c'est bien les cabinets médicaux et paramédicaux, ainsi que les pharmaciens qui l'assurent.