Auteur Sujet: Tao est né dans la voiture de son papa, ambulancier  (Lu 2008 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Nico99

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 194
  • Sexe: Homme
Tao est né dans la voiture de son papa, ambulancier
« le: 08 juin 2013, 14:56:37 »
Tao est né dans la voiture de son papa, ambulancier



Tao dans les bras de sa maman aux côtés de son papa, de ses deux frères et de sa mamie.


Neuvy-Pailloux. Alors que la naissance était fixée au 3 juillet, une maman a accouché – dans la nuit de jeudi à vendredi – dans la voiture familiale.



Le papa est resté calme ; la maman aussi. La situation n'était pourtant pas complètement banale, « mais nous l'avons plutôt bien gérée ». Un peu d'adrénaline, un peu de précipitation et, finalement, « tout s'est bien passé ». Tao est né dans la voiture de son papa, aux Quatre-Routes, à Neuvy-Pailloux.

 Les faits ? « Ils ont commencé, jeudi, vers 22 h 30, explique Aurélie Da Silva, qui demeure dans le quartier de Chinault, à Issoudun. J'ai ressenti de premières contractions et pensais à un " faux travail ", comme la veille. » Le terme de la grossesse étant fixé au 3 juillet, Aurélie et son mari, David, tous deux ambulanciers, décidaient de se coucher.
Mais, vers minuit, les contractions s'amplifiaient et se rapprochaient. A tel point que « nous avons décidé de prendre la route pour l'hôpital ». Le temps de déposer Calvin et Lely, chez leurs grands-parents, à Issoudun et le Volkswagen Touran familial prenait la direction de Châteauroux. En sortant d'Issoudun, « nous avons appelé le Samu pour les prévenir de notre arrivée. Ils nous ont conseillé de les attendre aux Quatre-Routes, à Neuvy-Pailloux. »
Le Touran garé sur le trottoir, « j'ai compris que la naissance n'allait pas tarder », explique David. Les deux sièges avant étaient alors inclinés et Aurélie s'allongeait de tout son long. Quelques minutes plus tard, alors que les pompiers pointaient leurs têtes, le bébé, en faisait autant ! « J'ai juste eu le temps de mettre mes mains, pour qu'il ne tombe pas », et Tao était né, sur le chemin de la maternité.
L'enfant était aussitôt placé dans les bras de sa maman, puis, quelques secondes plus tard, pris en charge par le médecin du Samu qui venait d'arriver. Tout ce petit monde prenait la direction du centre hospitalier et Tao – souffrant d'une légère hypothermie – était mis dans un incubateur pour retrouver, quelques instants plus tard, les bras de sa maman.

Un précédent pour le père

Cette belle histoire a été conduite de main de maître par le papa. L'ambulancier avait déjà une certaine expérience en la matière : en mars 2009, « j'avais connu cette même situation, dans mon véhicule professionnel. J'avais aidé une maman à donner naissance à son bébé, en arrivant à Châteauroux. » Cette fois, les gestes sont revenus, presque automatiquement.

Jean-Luc Pavot