Auteur Sujet: "Pense-bête" pour organisateurs de manifestations avec un DPS !  (Lu 3315 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6659
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
MISE EN PLACE
Dans le cadre de la manifestation que vous organisez, la Protection Civile, la CRF ou autre association jugera du matériel et du personnel qu'elle engagera, par rapport :
- à votre avis et aux renseignements donnés,
- en accord avec la réglementation en vigueur sur le secourisme (sauf arrêté préfectoral ou plan de secours).
Pour cela, organisateurs, merci de nous communiquer tous les renseignements dont vous aurez connaissance, en remplissant au plus juste le questionnaire, soit électronique, soit papier qu'utilise l'association.

Il faudra désigner une personne responsable sur place qui restera le seul interlocuteur avec l'association en cas de nécessité ( communiquer obligatoirement un numéro de téléphone à contacter le jour de la manifestation).

Les équipes arrivent une demi heure avant le début des épreuves. Vous pouvez demander à ce qu'ils arrivent plus tôt en le justifiant. C'est cette heure d'arrivée qui servira à la facturation, l'heure de fin de poste, est celle où tout le matériel est rangé. Lors de l'arrivée des secouristes, la personne désignée comme responsable sur place devra prendre contact avec le chef de poste pour lui indiquer où convenir de l'emplacement des secouristes.

Zone du poste de secours :
L'association doit installer le poste et son matériel, les équipes seront installées dans un local ou sous une tente afin que les soins se fassent à l'abri du public que ce soit en salle ou en extérieur sous tente.
Ce lieu doit être proche, avec un accès facile et rapide à la zone de la manifestation ;
Ce lieu doit avoir un accès facile pour les véhicules de secours extérieurs (Pompiers, Samu, Ambulanciers, Police ou Gendarmerie...) ;
Ce lieu doit être visible du public et/ou son emplacement signalé pour qu'il puisse le voir de loin.

PLAN PREPARATOIRE DU POSTE
faire parvenir un plan ou un croquis de vos parcours ou installations.
Vous pouvez joindre soit un dossier, soit une ou des feuilles en annexe pour  donner plus d'explication. Un dessin vaut mieux qu'un grand discours.
En cas d'insuffisance de renseignement ou d'informations erronées, lors de situations conpolicier ou gendarmetuelles, si le chef de poste se sent en difficulté, il a la FACULTE DE QUITTER LE LIEU DE LA MANIFESTATION, en informant les autorités du départ de nos équipes (S.A.M.U., Gendarmerie, Mairie...).

NOM ET LOGOS
En raison des lois sur la propriété des noms et des logos, le marquage de notre emplacement figurant sur tous supports ne doit pas faire apparaître le nom ou tout autre terme n'étant pas celui de l'association choisi. 

EVACUATION
L'association engagée dans le DPS n'effectuera aucun transport de personnes blessées ou indemnes, sauf en cas de réquisition par les autorités compétentes et selon les obligations légales (loi n° 86-11 du 6 janvier 1998).
Elle fera appel uniquement au Service d'Aide Médicale d'Urgence pour tout renfort en personnel ou pour tout transport sanitaire (contact dans tous les cas avec le Médecin Régulateur pour le devenir des victimes) ou tout simplement pour un avis. Le médecin régulateur utilisera les moyens qu'il jugera approprié, Sapeurs Pompiers, ambulanciers, véhicule privée...

L'association engagée ne travaille pas sous la dépendance d'un organisme de secours privé ou public. Nous reconnaissons seulement le Service d'Aide Médicale d'Urgence, le Service Départemental d'Incendie et de Secours, lorsqu'ils ont été normalement demandés.

Il est à la charge de l'Organisateur de compléter l'organisation de l'Assistance Sanitaire mise en place par l'association engagée par tout moyen, s'il le juge nécessaire ou s'il est rendu obligatoire par les autorités légale Préfet ou Maire (autre organisme de secours, S.D.I.S., médecin...).
Ces informations seront communiquées sur la feuille de renseignements, mais l'association engagée, tout en facilitant les contacts, n'aura pas de lien de subordination. Lors de la présence d'un médecin, son avis pour le patient sera demandé, l'évacuation restera, dans tous les cas de figure, sous le contrôle ou avec l'avis du Médecin Régulateur.

EN AUCUN CAS L'ORGANISATEUR OU L'UN DE SES REPRESENTANTS N'APPELLERA UNE STRUCTURE DE SECOURS, POUVANT ALLER A L'ENCONTRE DES DEMANDES FAITES PAR LE CHEF DE POSTE.

INDEMNITES
Le mode de calcul et le prix des postes de secours sont révisables chaque année par le Comité d'Administration de l'Association, ils peuvent être revus en cours d'année.

Le tarif du 01 janvier est normalement applicable pour les postes de l'année. En cas d'évolution de ce tarif dans l'année calendaire, c'est celui de la date d'arrivée de votre demande (cachet de la poste faisant foi) qui est appliqué.

Pour les manifestations de grande envergure, nécessitant un nombre important de secouristes et/ou de secouristes d'autres départements, un devis sera réalisé.

Par rapport à ce dossier, l'association vous fera parvenir une convention où apparaîtra le montant TTC prévu pour notre prestation lors de votre manifestation, vous vous engagez à verser cette participation financière, PAR RETOUR DE COURRIER AVEC LA CONVENTION (le règlement sera encaissé après l'événement).

Une facturation complémentaire pourra être faite, le solde sera à payer à la réception de la facture globale. Cette facturation correspondra aux accords intervenus après la signature de la convention, les dépassements d'horaire, le kilométrage et certains produits vous seront facturés dans la limite de leur valeur facturée à l'association, ainsi que les aménagements complémentaires réalisés le jour de la manifestation non évalués lors de la demande (rajout d'équipe, de matériel, de véhicule, etc...).

La réglementation oblige à utiliser certains produits que nous facturerons (certains produits à usage unique comme les masques d'oxygène, les gants..., l'oxygène, utilisation abusive de certaines fournitures comme les bandes « Elastoplast » à la demande des concurrents, les bandes de maille...), utilisation des véhicules, augmentation des moyens non prévisibles sur la demande de poste comme le rajout d'une tente... ou un besoin de secouristes supplémentaires.

REPAS
Les repas, collations et boissons (non alcoolisées et non sucrées) sont à la charge de l'organisateur.
Ceux-ci seront prévus de façon identique à ceux des organisateurs (sandwichs pour tout le monde ou restaurant pour tout le monde), dans le cas d'une impossibilité ou de repas insuffisant en qualité ou en quantité, ils seront facturés XX,00 € par personne et par repas sur présentation de la note facturée par le prestataire restaurateur.
Les repas ou les collations et boissons à prendre en charge par l'organisateur sont :
- les repas qui sont englobés dans les horaires de poste, le déjeuner, le dîner ;
- les repas pris sur place même en dehors des horaires de poste, lorsque ceux-ci obligent à être présent ; poste sur un week-end lorsque les secouristes dorment sur le site ; poste débutant ou finissant à l'heure d'un repas ou lorsque les horaires du poste ne permettent pas aux secouristes de les prendre chez eux (Exemple : poste commençant près d'une heure de repas) ;
les collations (nourriture et boisson sans alcool) lorsqu'un poste dépasse 4 heures ;
- les repas ou collations qui répondent au bien être et à la sécurité des personnes (notamment pour les boissons), journée très chaude ou froide importante...

AVERTISSEMENT
Si votre dossier arrive à moins de deux mois de la date de votre manifestation, VOUS RISQUEZ DE VOUS VOIR REFUSER NOTRE INTERVENTION.
Nous vous demandons de bien lire les feuilles de ce document qui sont contractuelles.
NOTA - Certains organisateurs omettent des parties que nous rendons obligatoires, comme :
- La mise à disposition de lieux pour l'établissement de poste de secours (terrain ou salle) qui sont obligatoires par les autorités.
- La mise à disposition de sources électriques pour certains postes de secours en particulier la nuit ou pour faire fonctionner certains matériels.
- La prise en charge des repas ou du couchage lorsque les horaires ne permettent pas au secouristes de manger ou dormir à leur domicile.
RAPPEL : il ne peut y avoir de transfert des responsabilités. C'est celui qui crée le risque qui est responsable (l'organisateur) et non pas celui qui le protège (l'association de secours). Le dossier, les demandes de plan si besoin, les réunions préparatoires, les dates d'envoi sont là pour aider l'organisateur de l'événement.

L'association de secours n'assure pas le service d'ordre des manifestations (filtrage des entrées/sorties, réprimer les actes de violence, agir sur le non respect des obligations telles que l'alcool, tabac, drogues....).

Lors d'afflux important de victimes ou de pathologie particulière, le chef de poste peut demander la participation de l'organisateur (comme pour la mise à disposition de bouteilles d'eau pour le public, pour des raisons sanitaires, lors de forte chaleur...) ou l'arrêt momentané d'une épreuve.

L'association n'est pas une assurance, sa présence se justifie par la loi pour réaliser les interventions sur les cas d'accident les plus graves. Il faut un maximum de renseignements, afin d'adapter au plus près les moyens, humains et matériels. La réglementation interdit aux secouristes d'utiliser ou de distribuer des médicaments (produit portant un numéro d'AMM).

Le fait d'avoir des secouristes ne retire en rien les obligations de demande d'autorisation ou d'avis à la Préfecture, Mairie, propriétaire, Sapeurs-Pompiers, Service d'Aide Médicale d'Urgence, etc... L'association ne peut pas remplacer une équipe de sécurité incendie, qu'elle soit privée ou publique.

Cette convention, remplie par le responsable, que vous acceptez par le simple fait du retour du document de demande de poste ou la convention, sert à mettre au point certains côtés évidents pour beaucoup, mais qui ne sont pas de règle pour certains.
Les secouristes, qui sont tous bénévoles, se formant par passion aux techniques du premier secours de façon professionnelle sur leur temps libre week-end, vacances, méritent d'être considérés comme des partenaires et non pas comme des serviteurs.

ANNULATION
En cas d'annulation de la manifestation à moins d'un mois de la date, 30 % de la somme préalablement versée sera conservée par l'association comme défraiement de constitution de dossier.
Pour une annulation à moins d'une semaine, la somme versée sera conservée.
En cas d'annulation de la manifestation pour un cas de force majeure indépendante de la volonté et de la responsabilité de l'organisateur, seules les sommes prises en charge par les assurances seront dues.

Les accords peuvent être dénoncés par l'association engagée en cas :
- de réquisition par les services de l'État de ses membres (comme les plans de secours),
- d'événements exceptionnels empêchant le déplacement des équipes (comme des conditions météorologiques...),
- d'accident d'un de ses membres,
- de non respect des termes de la convention par l'organisateur,
- de non respect par l'organisateur des règles de sécurité qui lui incombent (définies par quelqu'organisme que ce soit),
- de décision du chef de poste estimant que les conditions de déroulement et/ou les modalités d'interventions ne permettent pas aux équipes d'assurer leur mission dans des conditions optimales.
Hormis les trois premiers cas où un remboursement sera effectué, l'organisateur ne pourra prétendre à une quelconque indemnisation ou à un remboursement, même partiel, des sommes perçues par l'association pressentie.

CALCUL DU NOMBRE DE SECOURISTES
(Pour vous faire une idée de notre engagement) N'hésitez pas à nous contacter.
Quelques organisateurs semblent étonnés du nombre de secouristes mis en place. Bien souvent, notre choix s'avère le bon, mais il peut nous arriver de nous tromper. Cette erreur vient souvent du manque d'éléments que certains organisateurs oublient de fournir. Plusieurs postes de secours importants, difficiles à mettre en place, se réalisent pourtant avec un nombre de secouristes approprié. Les organisateurs qui ont contacté l'association bien avant l'épreuve,  parfois avec des réunions préparatoires et une documentation parfaite, permet de calculer au plus juste et sans excès le devis.


Document extrait du site de la Protection Civile 53. http://www.protectioncivile53.fr/index.php/postes-de-secours/notice-des-dps

En ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6659
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Quelles sont les exigences relatives à un dispositif prévisionnel de secours pour les acteurs ?

Pour les DPS destinés aux acteurs :

- l’organisateur est responsable de la décision de mise en place du DPS, soit parce qu’elle lui est imposée par l’autorité de police compétente, soit par sa fédération sportive, soit en l’absence de toute contrainte, de son propre chef ;

- l’organisateur est également responsable du dimensionnement du dispositif destiné aux acteurs, qui s’il est mis en place, ne pourra pas être un simple PAPS, mais comportera au moins un poste de secours. En l’absence de contrainte particulière, il peut s’il le souhaite utiliser les mêmes règles de dimensionnement que pour un dispositif public ;

- l’association agréée de sécurité civile choisie par l’organisateur est responsable de l’organisation et de la tenue du DPS, qui doit respecter les règles du référentiel national en vigueur.

Source http://www.secourisme.net/spip.php?article313

En ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6659
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Une fête des mères peu commune... madame rave ... joli clin d’œil à Bashung ... triste de voir que certaines gens n'ont aucun civisme ... bon dans leur état  :-\
Dimanche, en fin de journée, une jeune femme contacte le centre opérationnel (CORG) de la gendarmerie.
Elle participe à une Free-Party qui se déroule sur le département et aurait été droguée à son insu… Elle sollicite donc l'aide des gendarmes.  8)

Les opérateurs du CORG n'obtiennent pas plus d'informations, le téléphone de l'appelante n'aurait plus de batteries, la conversation est coupée.  :(
Une patrouille se déplace sur les lieux afin d'enquêter et de porter secours. Les militaires rencontrent la mère de l'intéressée, présente à la Free-Party mais elle est sans nouvelles de sa fille.

Malgré des recherches prolongées et approfondies, la jeune femme reste introuvable.
Le lendemain matin, les gendarmes découvrent la fille et la mère en galante compagnie. Elles dansent ensemble, près d'un mur de son. Projetées dans la 4 ème dimension, les deux femmes n'ont pas jugé utile de prévenir la gendarmerie.
Elles seront convoquée en justice pour outrage à personnes dépositaires de la force publique :-[

La rave party organisée sur le plateau de Lacalm a tourné au drame, vers 17 h 45, alors que les quelque 1700 teufeurs attendus dans ce coin reculé des Hautes Corbières commençaient leur marathon, les sapeurs-pompiers ont été appelés pour venir en aide à une jeune femme.
À leur arrivée la victime, âgée de 30 ans, était en arrêt cardio-ventilatoire. Les tentatives de réanimation sont restées vaines. La personne est décédée sur place.
Immédiatement, une enquête a été ouverte afin d'apporter des éclaircissements sur les circonstances de sa mort. Dans la soirée, des gendarmes procédaient à des investigations.

Thomas, 17 ans, avait disparu lors d'une rave : il a été retrouvé vivant mais en état de choc.  :-X
Ce jeune homme était venu avec des amis afin de participer à une free-party à la lisière de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Que s'est-il passé entre sa disparition et sa découverte par un promeneur parti chercher des escargots ?
Il semble qu'il ait perdu son chemin et qu'il ait erré pendant près de trois jours avant de s'effondrer au bas d'un chemin que l'hélicoptère de la gendarmerie avait déjà survolé et que les hommes au sol avaient parcouru.
Ce sont les râles du jeune homme qui ont attiré l'attention du promeneur. Thomas a ainsi été retrouvé conscient mais en hypothermie et en état de choc.  :'(