Auteur Sujet: Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR  (Lu 81054 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Elya

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 111
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR
« le: 07 janvier 2005, 17:18:04 »
Bonjour ,

Quel est le coût pour chacune de ces formations à la croix-rouge ?

Je me suis lancé dans l'AFPS et j'aimerais poursuivre un peu plus loin .

Merci à vous .

Elya

Hors ligne Yama9422

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 252
  • Sexe: Homme
  • Secouriste CRF 94
    • Voir le profil
    • http://leperreux.croix-rouge.fr/index.php
Re : Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR ?
« Réponse #1 le: 07 janvier 2005, 21:01:03 »
Eu alors, si je ne m'abuse, le CFAPSR n'est pas fait par la croix rouge (sauf département où la CRF est régulièrement présente lors de compét de voiture) car on a pas les moyen ni le matos de désincarsération qui coûte cher ; de plus le CFAPSR n'existe plus. Cette formation était nécessaire à toutes les activités de secours routiers et plutôt réservée aux sapeurs-pompiers (les accidents de voie publique étant de leur ressort).
Sinon le CFAPSE c'est Gratos pour les personnes étant inscrites à la CRF. CFAPSAM  ?? tu veux pas plutôt dire AFCPSAM  ?? c'est pareil pour les personnes qui sont à la CRF c'est gratuit

Sinon pour le CFAPSE Coût moyen : 100 à 200 € (tarif fréquent et raisonnable : 150 €)
AFCPSAM Coût moyen : 70 à 120 € (tarif fréquent et raisonnable : 90 €)  
Tarif prix sur un site de secourisme (si vous souhaitez l'adresse je le passerais en message privée afin d'éviter les pinailleries qu'on peu nous lancer  :wink:)

Si tu ne fais pas parti d'une équipe de secouriste, l'AFPS seul suffit, car les autres formations font appel à pas mal de matos (Oxygénothérapie, DSA, Attelles, etc .....) que tu n'auras pas sous la main dans la vie de tous les jours et qui ne te servira pas en étant toute seule..

Hors ligne Elya

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 111
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR
« Réponse #2 le: 07 janvier 2005, 22:22:26 »
Merci Yama pour toutes ces précisions , j'en fait une à mon tour :

Citation de: Yama9422
et qui ne te servira pas en étant tout seul ..

:wink:
Pour l'AFCPSAM j'évoquais la formation avec le matériel et après vérification , il s'agit bien de l'AFCPSAM et non pas du bidule que j'ai énoncé : )

En fait je souhaitais passer le CCA dès que possible et en tant que futur ambulancier je me disais que ce serait pas mal et très intéressant d'avoir l'AFPS en équipe et les autres formations en mains  qui suivent dans la même lignée .

Pour le DSA j'ai appris qu'il fallait minimum être ambulancier CCA pour le passer .
Je veux bien l'adresse en mp  :wink:
Merci encore .

Elya

ps : j'ai appris tout cela sur le site de la croix-rouge à cette adresse précisément

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Re : Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR
« Réponse #3 le: 07 janvier 2005, 23:28:40 »
Pour le DSA, pas obligation de CCA... Un ami à son AFPS, CFAPSE et DSA :wink:

Et certaines police municipale commencent à s’équiper, donc... :arrow:

Quelle formation ?  http://www.cfrc.fr/defibrillation.php

La formation du public doit être minimale et simplifiée en privilégiant les formations minimales en 20 à 30 minutes, publiques, gratuites : Appeler, Masser, Défibriller.

Les formations courtes de 2 à 3 h et même ultra-courtes de 20 à 30 minutes sont en effet efficaces. Et elles n'empêchent pas les volontaires d'accéder à des formations plus longues.
Par ailleurs, il faut simplifier le message à l'extrême.

Des données scientifiques montrent que dans les 4 premières minutes qui suivent l'arrêt cardiaque, la réanimation par des compressions thoraciques seules est suffisante (étude SOS, Kanto groupe, Lancet 2007), rappelle le Professeur Pierre Carli.
Tous les professionnels sont donc aujourd'hui d'accord sur le fait que l'on n'a donc pas besoin du bouche-à-bouche qui constitue un frein énorme à l'intervention du public. D'autant qu'au premier choc électrique, une fibrillation ventriculaire à 70 % de chances de repartir. C'est pourquoi nous n'avons plus qu'un seul message : « Appeler, Masser, Défibriller », objectif de la campagne grand public 2008. La formation pratique ciblant :

    1. la reconnaissance de l'arrêt cardio-respiratoire ;
    2. l'appel immédiat aux unités mobiles ;
    3. le massage cardiaque externe le plus continu possible ;
    4. l'utilisation aussi précoce que possible du DAE.

Un arrêté ministériel du 6 novembre 2009 précise les modalités d’initiation du grand public à l’utilisation des défibrillateurs.
Il devrait s’agir d’une initiation sur la base du volontariat, assurée sur une durée maximale d’une heure et en groupe réduit.
Elle pourra être réalisée par différents intervenants : les formateurs en premiers secours des associations agréées ou des organismes habilités à l’enseignement du secourisme, les enseignants des centres d’enseignement des soins d’urgence et les professionnels de santé dont l’éducation et la prévention font partie de leur domaine de compétences.

L’arrêté ministériel précise également le contenu des connaissances à acquérir : bref rappel des mécanismes de l’arrêt cardiaque, reconnaissance d’un arrêt cardiaque et conduite à tenir dans un tel cas (appeler les secours, masser, défibriller), avec une démonstration pratique.
Cette initiation ne donne lieu à aucune délivrance de diplôme ou d’attestation.
Désormais dotées d’un cadre précis, ces séances d’initiation devraient commencer à se mettre en place dans les prochains mois.

La première édition du référentiel (guide du formateur) édité par la Direction de la Sécurité Publique est disponible, depuis juillet 2010, sur le site du Ministère de l'Intérieur.

La défibrillation constitue un maillon essentiel de la chaîne de survie.

Celle-ci consiste en une série de quatre maillons qui procurent aux victimes d’urgences médicales les meilleures chances de survie.

La chaîne de survie

La défibrillation constitue un maillon essentiel de la chaîne de survie.
Celle-ci consiste en une série de quatre maillons qui procurent aux victimes d’urgences médicales les meilleures chances de survie.

  Ces maillons sont les suivants :
    Appel rapide aux services préhospitaliers d’urgence (15)
    Massage cardiaque rapidement entrepris
    Défibrillation précoce
    Soins médicalisés rapides (rendus possibles grâce à l'appel au 15)

 


 

Hors ligne Elya

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 111
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR
« Réponse #4 le: 08 janvier 2005, 14:25:09 »
C'est encore mieux alors j'essairais de le passer , en dernier parce qu'il doit falloir beaucoup de connaissance déjà pour se servir d'un défibrilateur .

Elya

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Re : Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR
« Réponse #5 le: 08 janvier 2005, 17:00:11 »
Le DSA, c'est vraiment tout bête et c'est là son intérêt! :D Être à la portée du grand public afin de pouvoir être utilisé partout sans connaissances particulières ... juste savoir lire et comprendre les pictogrammes !

Hors ligne ambulanciers.ch

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 67
  • Sexe: Homme
  • Etudiant Paramedic
    • Voir le profil
    • http://www.ambulanciers.ch
Re : Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR
« Réponse #6 le: 08 janvier 2005, 18:07:17 »
Citation de: Elya
C'est encore mieux alors j’essaierais de le passer , en dernier parce qu'il doit falloir beaucoup de connaissance déjà pour se servir d'un défibrillateur
Elya


Oui, beaucoup... comme celle de connaitre la différence entre ON et OFF  ;D

Elya, confond pas défi semi-auto avec cardio-version ou défi manuel pour un cas péd dans la série Urgence.

Hors ligne Yama9422

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 252
  • Sexe: Homme
  • Secouriste CRF 94
    • Voir le profil
    • http://leperreux.croix-rouge.fr/index.php
Re : Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR
« Réponse #7 le: 09 janvier 2005, 20:56:51 »
Le défibrillateur impressionne aussi bien les secouristes inexpérimentés que les professionnels de l'urgence mais grâce à son concept d'utilisation unique et bien pensé, le secouriste peut garder son calme même dans les situations les plus stressantes et se concentrer entièrement sur le patient.
Le  défibrillateur,  Automatique (DEA) ou  Semi-automatique (DSA) ce n'est pas sorcier, pour simplifier l'utilisation il y a 3 Boutons :  un  bouton On/Off , un bouton Choc, et un pour le volume (si je me goure pas)








Si tu veux ce n'est pas comme dans le feuilleton " urgence " où tu as le bouton pour régler la puissance du choc (Joules ....)  http://www.defibrillateur-france.com/shop/index.php
Comme le médecin référent nous a dit lors de la formation, le DSA c'est 3 Choses : Récupération, Analyse, Traitement
 - Récupération des données grâces aux 2 électrodes
 - Analyse de l'ECG (Électrocardiogramme) avec sa base de donnée
 - Traitement, délivrance du choc si nécessaire
Le dsa c'est géant  :wink:

Qu'est ce que la défibrillation  ::)
La défibrillation est un choc électrique administré pour resynchroniser l'activité électrique du cœur.
Elle consiste à délivrer un choc électrique bien calibré (puissance, phase) et passant au bon endroit, afin de synchroniser à nouveau les contractions des fibres du myocarde et à permettre au cœur de battre normalement à nouveau ; elle doit se produire avant l’asystolie. Le fait de pratiquer la réanimation cardio-pulmonaire (RCP : bouche-à-bouche associé au massage cardiaque) permet de faire circuler le sang oxygéné, donc d’alimenter le cerveau et le myocarde en oxygène, et augmente les chance de réussite de la défibrillation : le cœur étant oxygéné, il reste plus longtemps en fibrillation (cela retarde l’asystolie), on a donc plus de chances de récupérer la victime. Si le cœur repart, il faudra probablement continuer le bouche-à-bouche à moins que la respiration ne reprenne ; la poursuite de la réanimation doit se faire par une équipe hospitalière. [modifier] Les conditions de réussite

Notons que le fait que la défibrillation fasse repartir le cœur ne signifie pas que la personne va survivre ; par ailleurs, si elle survit, elle peut garder des séquelles neurologiques irréversibles. Cependant, cette démarche est la seule permettant de donner une chance de survie, et de pouvoir revivre dans de bonnes conditions.

Les chances de survie étant maximales si la défibrillation est précoce, ce geste est délégué à des personnels non-médecins ; ceci a été rendu possible grâce aux progrès de l’informatique, il est en effet possible pour un ordinateur de reconnaitre un rythme défibrillable. Ceci a conduit à la création de défibrillateurs semi-automatiques (DSA) et de défibrillateurs automatiques externes (DAE), utilisables par des secouristes voire par le grand public.

Différent matériels :

DSA
Défibrillateur Semi-Automatique
Défibrillateur qui délivre un choc manuel, et qui demande à l'utilisateur de confirmer le choc en appuyant sur le bouton "CHOC".

DA ou DEA
Défibrillateur Automatique ou Entièrement Automatique
Le DA appelé aussi DEA est un défibrillateur qui délivre un choc automatique, et indique à l'utilisateur, tout au long de l'intervention, les actions à réaliser.

DAE
Défibrillateur Automatisé Externe
Terme générique qui définit la famille des défibrillateurs, et englobe les DA (ou DEA) et DSA.






Hors ligne Elya

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 111
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR
« Réponse #8 le: 09 janvier 2005, 22:27:23 »
je comprend mieux l'ironie du Mr du haut alors  :lol:

Merci Yama  (très beau modèle au passage )  :wink:

elya

Hors ligne Yama9422

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 252
  • Sexe: Homme
  • Secouriste CRF 94
    • Voir le profil
    • http://leperreux.croix-rouge.fr/index.php
Re : Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR
« Réponse #9 le: 09 janvier 2005, 22:29:47 »
c'est celui utiliser par la Croix rouge il en existe d'autre, mais bon le principal c'est d'en avoir un et de savoir s'en servir :wink:



Images extraites du site http://www.defibrillateur-france.com/france/rhone/lyon/69/69001/defibrillateur-grand-public/nous-connaitre,d-1.html

Hors ligne flk

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 13
    • Voir le profil
Re : Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR
« Réponse #10 le: 22 janvier 2005, 18:32:33 »
Citation de: Rusty
Le DSA, c'est vraiment tout bête et c'est là son intérêt ! :D Être à la portée du grand public afin de pouvoir être utilisé partout !

Une expérience a été tenté à Mombard, en cote d'or, avec la DNUS sur l'utilisation de la Défibrillation automatique (DA et non DSA).
Il me semble que le DA est beaucoup plus accessible que le DSA pour le grand public.  ::)

Touts les acteurs travaillent afin que la Défibrillation automatique soit à la porté de tous intervenant ce qui permettra à terme de sauver beaucoup de vie.

En passant je vous rappelle que la formation DSA est incluse dans le CFAPSE et les futurs programmes.

Bonne journée.

Hors ligne Zircon

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 24
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR
« Réponse #11 le: 24 janvier 2005, 15:06:37 »
Pour ce qui est du dsa, je voudrais dire que, dans le haut Rhin, les sapeurs-pompiers, la croix rouge et la protection civile possèdent tous le même modèle de chez laerdal.
Et le CCA n'est en rien recommandé car les personnels des trois institutions prénommé ne sont pas CCA et peuvent pourtant l'utiliser tant qu'elles ont suivis avec succès la formations prévue à l'utilisation de cet appareil. Les dernières générations de DAE sont à la portée de tout un chacun.

Un défibrillateur automatique est un appareil portatif permettant de porter secours à une personne victime d’un arrêt cardio-respiratoire.
L’avantage du défibrillateur automatique aussi appelé « Défibrillateur Automatisé Externe » (DAE) par rapport aux appareils non automatisés, c’est que n’importe qui peut l’utiliser, sans connaissance préalable des techniques de défibrillation.

Le grand public peut l’utiliser. Il suffit d’ouvrir le DAE, appuyer sur le bouton « ON » et écouter les instructions vocales émises par l’appareil. C’est le défibrillateur qui analysera lui-même l’activité du cœur de la personne en arrêt cardio-respiratoire de façon automatique et décidera si il faut ou non envoyer un choc électrique ou défibrillation.

Cependant il faut connaitre ces quelques conditions particulières d’utilisation :
http://www.travailler-mieux.gouv.fr/Defibrillateur-cardiaque.html

Contrairement à une idée répandue, l’utilisation d’un défibrillateur ne permet pas à elle seule de réanimer une personne. En réalité, l’appareil complète et facilite les gestes de réanimation cardio-pulmonaire que l’on apprend lors des formations de secourisme. De ce fait, même si le décret du 4 mai 2007 indique que les défibrillateurs externes automatisés peuvent juridiquement être mis en œuvre par « toute personne », il est préférable que les utilisateurs aient reçu une formation pour pouvoir les manipuler efficacement.
L’utilisation du défibrillateur fait en effet partie d’un enchaînement d’actions que l’on doit connaître, depuis la découverte de la victime jusqu’à sa prise en charge par les services de secours. Ces mesures peuvent paraître intuitives (par exemple téléphoner au 15 en présence d’une personne faisant un malaise cardiaque), certaines sont rappelées par le défibrillateur automatique (par exemple ne pas toucher la victime pendant le test d’activité cardiaque), d’autres enfin nécessitent la maîtrise de certains gestes (par exemple effectuer un massage cardiaque).

• Le DSA ne doit pas être utilisé chez le nourrisson.

• Chez le petit enfant, si les électrodes risquent de se toucher ou de se chevaucher, l’une d’elles est placée sur la face avant du thorax, l’autre est positionnée au milieu du dos, entre les deux omoplates.

• La présence de matériel ou de gaz inflammable ou explosif nécessite le dégagement d’urgence de la victime et la poursuite de la procédure en un lieu jugé plus sûr.

• Si la victime est porteuse d’un patch médicamenteux positionné à l’endroit où doit être collée une électrode, retirer le patch avant de coller l’électrode. Si elle est porteuse d’un pacemaker, placer l’électrode à environ 1 cm en dessous du bord du pacemaker.

• Lorsqu’une victime est allongée sur une surface mouillée, la déplacer et l’installer sur une zone sèche. Essuyer rapidement sa poitrine avant de coller les électrodes.

• Eviter de délivrer un choc électrique à une victime allongée sur une surface métallique ou conductrice. « En cas de choc délivré dans la cellule sanitaire du VSAV, attention à ce que le bras de la victime par exemple ne touche pas la rampe du brancard… », précise Marc Vitali.

• Les postes radio et téléphones portables peuvent être à l’origine d’interférences lors de l’utilisation du DSA. Les sources d’ondes radioélectriques doivent donc être éloignées de l’appareil d’au moins deux mètres.

Hors ligne jigeay

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 126
  • Sexe: Homme
  • Bénévole CRF - PSE2
    • Voir le profil
Re : Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR
« Réponse #12 le: 30 janvier 2005, 14:33:43 »
Il me semble que la DA est beaucoup plus accessible que la DSA pour le grand public.
Je n'avais jamais entendu parler de défibrilateur "automatique", par opposition au DSA. J'ai donc cherché sur internet, et la seule chose que j'ai pû trouver, ce sont les DA implantable, d'une part, et d'autre part, que défibrilateur automatique était le nom Québécois du DSA.
En effet, je ne vois pas trop comment on pourrais faire plus simple qu'un DSA, mis à part ne pas donner le choix entre choquer ou pas, peut être ...
Bref, je suis un peu perdu, alors pourrais tu me donner la différence entre DSA et DA, voire des liens sur ce sujet.

Hors ligne flk

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 13
    • Voir le profil
Re : Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR
« Réponse #13 le: 31 janvier 2005, 22:01:21 »
Bonjour à tous,

Les différences sont les suivantes (entre autre)
- le dsa à besoin que l'on appuie sur une touche pour effectuer un choc la DA non elle choc toute seule.
- Il n'y a pas besoin d'une formation aussi compléte (afps suffit).
etc.
Tu trouve de la documentation sur le site de laerdal ou prend directement contact avec la crf du 21 qui elle à mene une expérience avec 2500 éleves à mombard.

J'espére avoir repondu à ta question

Cordialement,

FLK

Hors ligne jigeay

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 126
  • Sexe: Homme
  • Bénévole CRF - PSE2
    • Voir le profil
Re : Formation au DAE : DEA / DSA & CFAPSAM/CFAPSE/CFAPSR
« Réponse #14 le: 01 février 2005, 17:16:13 »
J'espére avoir repondu à ta question

oui, merci. Ce sont donc des DA qui sont courranjt dans les lieux publics, aux états-unis ?

M.