Auteur Sujet: Le secourisme en France ! 2 ministères (Intérieur et Santé) AFGSU/PSE  (Lu 9087 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour,
j'ai découvert ce rapport d'étude de * Larcan Julien ::) qui me semble intéressant à lire et à vous faire partager au sujet du Secourisme en France !

Extrait du rapport qui est en PJ ci-dessous
[............]
Programmes et diplômes européens : http://www.secourisme-pratique.com/pages/format/articles/equiv.htm des infos sur les équivalences

Il existe déjà un Brevet Européen des Premiers Secours délivré par les Sociétés Nationales de la Croix Rouge et du Croissant Rouge. http://www.croix-rouge.fr/Je-me-forme/Particuliers/Les-6-gestes-de-base

Une recommandation de cet organisme a déjà été formulée afin que les éléments suivants soient intégrés à la formation aux premiers secours dans toute l’Europe :
   - Mise en œuvre des mesures de sécurité et d’alerte.
   - Evaluation des fonctions vitales.
   - Gestes de secours devant : Une inconscience. Des problèmes respiratoires. Des problèmes circulatoires. Une hémorragie. Des brûlures ou des plaies.
 
L’harmonisation de la formation, notamment de la formation de base du citoyen, serait un acquis européen important qui pourrait être doté d’un label.

2.8.2.- La prévention :
L’abandon de la prévention dans le programme actuel du secourisme de base (P.S.C.1) a affaibli son impact en faveur d’une conduite responsable et préventive.
Sans remettre en cause le bien-fondé d’une pédagogie interactive qui donne la priorité aux détresses installées ou rapidement potentielles, accessibles par un geste de sauvetage à l’efficacité démontrée, il paraît souhaitable que la formation citoyenne prépare le citoyen à affronter les risques et les dangers de la vie courante, du travail, des loisirs et des voyages.

2.8.3.- Éthique et secourisme :
Assurer les premiers secours c’est avoir un comportement sans reproches. Dans une situation d’urgence, la victime est en position de dépendance et de faiblesse. Au devoir primordial de porter secours s’ajoute pour le sauveteur un code éthique qu’il doit accepter librement et respecter :
- Respect des libertés individuelles : L'action de secours est tenue de respecter les libertés individuelles. Si une victime est consciente, on ne peut pas agir contre son consentement, ou contre le consentement du représentant légal dans le cas d'un mineur (parent, tuteur). Toutefois, si la victime n'est manifestement pas en possession de ses moyens, ou si la victime a un comportement susceptible de mettre en danger sa vie ou celle des autres, le sauveteur peut avoir à prendre des mesures de protection contre le gré de la victime.
- Connaissance de ses limites : L’action du sauveteur doit être conforme à ce qui lui a été appris en employant des techniques reconnues. Il doit maintenir ces connaissances à jour par un recyclage régulier, connaître les limites de son action et demander de l’aide sans hésitation ni retard.
- Devoir de discrétion et de probité : Par son action de secours le sauveteur entre dans l’intimité de la victime. Il ne doit rien divulguer de ce qu’il a vu, entendu, compris. Le secouriste doit être informé des obligations de secret à respecter.

Une charte éthique du secouriste devrait accompagner la démarche technique de formation, afin de promouvoir une attitude respectueuse des victimes et de leurs droits essentiels tout en prévenant des débordements coupables.

En conclusion :
Le secourisme est en France comme dans d’autres pays un enjeu de société. Démarche civique altruiste il vise à déléguer des tâches qui relèvent de la médecine, son but est de permettre, dans l’attente de l’arrivée sur les lieux des secours organisés, la survie de la victime ou de minorer les conséquences d’un accident, d’une détresse vitale ou d’une situation d’urgence.

Cette action constitue le maillon premier et essentiel de la « chaîne de secours ». La rapidité de l’intervention du premier témoin et son efficacité sont déterminantes pour l’efficience des maillons professionnalisés suivants : secours à victime assuré par les sapeurs pompiers en France et médicalisation dès l’étape du terrain par les S.M.U.R. De nombreuses études concernant notamment la mort subite le confirment.

Le secourisme est aussi une première démarche de civisme actif. Il véhicule et diffuse des valeurs morales fortes et peut également revêtir une connotation altruiste.
Enfin, le secouriste constitue le pivot de la politique de sécurité civile

buterfly_112

  • Invité
Bonjour, ton explication est fort intéressante, elle met effectivement en avant l'importance du secourisme dans la société qui reste dans la difficulté un élément de soutien et de satisfaction... en référence son rapport  ;)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Le secourisme en France ! 2 ministères (Intérieur et Santé) AFGSU/PSE
« Réponse #2 le: 06 décembre 2013, 15:50:15 »
AFGSU : Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence modifié en janvier 2015
Cadre réglementaire & Modalités :
Il s'agit de la nouvelle formation destinée à l'ensemble du personnel travaillant au sein d'un établissement de santé ou d'une structure médico-sociale. (Décret du 6 mars 2006) Jusqu'à ce jour, la formation du personnel de ces établissements n'était pas assurée de manière systématique, alors que le risque d'avoir à faire face à un malaise grave, ou une détresse vitale, y est plus important qu'ailleurs.
Cette formation se déroule sous la responsabilité des Centres d'Enseignements des Soins d'Urgences (C.E.S.U.). Cette formation concerne l'ensemble des personnels (administratif, technique, paramédicaux et médicaux) employés au sein d'un établissement de santé ou d'une structure sanitaire et médico-sociale.

AFGSU Niveau 1 : Acquérir les connaissances pour identifier une urgence à caractère médical et effectuer la prise en charge seul ou en équipe en attendant une équipe médicale.
Cette formation est destinée à tout personnel, administratif ou non, au sein d'un établissement de santé ou d'une structure médico-sociale.
Durée : 12 heures. Validité : 4 ans

AFGSU Niveau 2 : Elle est destinée aux professionnels de santé inscrits dans la quatrième partie du code de la santé publique.
Durée : 21 heures pour AFGSU 2. Validité : 4 ans

AFGSU NRBC : Acquérir les connaissances pour participer à la gestion de crise en situation de risques sanitaires N.R.B.C. (Nucléaire, Radiologique, Biologique, Chimique).
Elle est destinée aux professionnels de santé, reconnus aptes médicalement inscrits dans la quatrième partie du code de la santé publique, volontaires ou sollicités par les établissements de santé.
Durée : 9 heures. Validité : 2 ans


AFGSU 1 = Formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1
Public concerné :
Tout personnel administratif ou non exerçant au sein d’un établissement de santé ou d’une structure médico-sociale. (Article 1 du texte de l’Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence).

Objectifs :
L’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1 a pour objet l’acquisition de connaissances nécessaires à l’identification d’une urgence à caractère médical et à sa prise en charge seul ou en équipe en attendant l’arrivée de l’équipe médicale.

Module 1 - URGENCES VITALES - 6 heures
Alerter le SAMU (15) ou le numéro interne à l’établissement de santé dédié aux urgences vitales, transmettre les observations et suivre les conseils donnés
Identifier un danger immédiat dans l’environnement et mettre en œuvre une protection adaptée au quotidien
Arrêter une hémorragie externe
Identifier une obstruction aiguë des voies aériennes et réaliser les gestes adéquats
Identifier l’inconscience et assurer la liberté et la protection des voies aériennes d’une personne inconsciente en ventilation spontanée
Identifier un arrêt cardiaque et réaliser une réanimation cardio-pulmonaire de base avec défibrillateur automatisé externe

Module 2 - URGENCES POTENTIELLES - 3 heures
Identifier les signes de gravité d’un malaise et effectuer les gestes adéquats
Identifier les signes de gravité d’un traumatisme cutané et/ou osseux et effectuer les gestes adéquats
Identifier les signes de gravité d’une brûlure et agir en conséquence
Participer au relevage et au brancardage

Module 3 - RISQUES COLLECTIFS - 3 heures
Identifier un danger dans l’environnement et appliquer les consignes de protection adaptée (y compris en cas d’alerte des populations ou de situations d’exception au sein de l’établissement)
Identifier son rôle en cas de déclenchement du plan blanc
Être sensibilisé aux risques NRBC

AFGSU 2 = Formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 2
Public concerné :
Professionnels de santé inscrits dans la quatrième partie du code de la santé publique. (Article 1 du texte de l’Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence)

Objectifs :
L’AFGSU 2 a pour objet l’acquisition de connaissances nécessaires à l’identification d’une urgence à caractère médical et à sa prise en charge en équipe, en utilisant des techniques non invasives en attendant l’arrivée de l’équipe médicale.

Module 1 - URGENCES VITALES - 7 heures
Alerter le SAMU (15) ou le numéro interne à l’établissement de santé dédié aux urgences vitales, transmettre les observations et suivre les conseils donnés
Identifier un danger immédiat dans l’environnement et mettre en œuvre une protection adaptée au quotidien
Arrêter une hémorragie externe
Identifier une obstruction aiguë des voies aériennes et réaliser les gestes adéquats
Identifier l’inconscience et assurer la liberté et la protection des voies aériennes d’une personne inconsciente en ventilation spontanée
Identifier un arrêt cardiaque et réaliser une réanimation cardio-pulmonaire avec le matériel d’urgence prévu (chariot d’urgence, défibrillateur)
Mettre en œuvre des appareils non invasifs de surveillance des paramètres vitaux

Module 2 - URGENCES POTENTIELLES - 7 heures
Identifier les signes de gravité d’un malaise et effectuer les gestes adéquats
Identifier les signes de gravité d’un traumatisme cutané (brûlures, etc.) et/ou osseux et effectuer les gestes adéquats
Faire face à un accouchement inopiné
Utiliser le matériel d’immobilisation adapté à un traumatisme
Participer au relevage et au brancardage. Enlever un casque intégral
Appliquer les règles de protection face à un risque infectieux

Module 3 - RISQUES COLLECTIFS - ( voir la nouvelle mouture dans la fiche ci-dessous )
S’intégrer dans la mise en œuvre des plans sanitaires, des plans de secours et des plans blancs, selon le rôle prévu pour la profession exercée
Identifier son rôle en cas de risques NRBC. Se protéger par la tenue adaptée prévue

Source : http://www.panacea-conseil.com/formation-sante/formations-urgences-soins/afgsu-1.html

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Le secourisme en France ! 2 ministères (Intérieur et Santé) AFGSU/PSE
« Réponse #3 le: 06 décembre 2013, 16:09:21 »
L'unité d'enseignement prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC.1) a pour objectif de faire acquérir à toute personne les capacités nécessaires pour concourir par son comportement à la sécurité civile, conformément aux dispositions des articles 4 et 5 de la loi n° 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile.
Le secouriste, 1er témoin, doit être capable d'exécuter une action citoyenne d'assistance à personne en réalisant les gestes élémentaires de secours.

PREVENTION ET SECOURS CIVIQUES niveau 1 = (PSC1)
* PROGRAMME DE LA FORMATION
- La protection
- L’alerte
- La victime s’étouffe
- La victime saigne abondamment
- La victime est inconsciente
- La victime ne respire pas (la réanimation cardio-pulmonaire et la défibrillation automatisée externe)
- La victime se plaint d’un malaise
- La victime se plaint après un traumatisme

Afin d'être secouriste "Actif", en plus du PSC1 il est nécessaire d’être titulaire de l’unité d’enseignement premiers secours en équipe de niveau 1 (PSE1). Le secouriste constitue le premier échelon opérationnel participant au secours à personnes. Le secouriste est formé et entraîné à la prise en charge de victimes, d’un accident, d’un malaise ou d’une aggravation brutale d’une maladie.

PREMIERS SECOURS EN EQUIPE de Niveau 1 = (PSE 1)
* PROGRAMME DE LA FORMATION
- Le secouriste
- La chaîne des secours
- La sécurité
- L’alerte
- L’obstruction brutale des voies aériennes
- Les hémorragies externes
- L’inconscience
- L’arrêt Cardio-Respiratoire
- La défibrillation automatisée externe
- Les détresses vitales
- Les malaises et la maladie
- Les accidents de la peau
- Les traumatismes des os et des articulations
- La noyade
- La surveillance et l’aide au déplacement

L’unité d’enseignement premiers secours en équipe de niveau 2 (PSE2) permet de tenir l’emploi d’équipier secouriste. Le prérequis pour accéder à ce niveau de formation est d’être titulaire de l’unité d’enseignement PSE 1.
L’équipier secouriste intervient en binôme ou en équipe sous la responsabilité d’un chef d’équipe au sein d’un poste de secours ou d’un dispositif de secours d’urgence.

PREMIERS SECOURS EN EQUIPE de Niveau 2 = (PSE 2)
* PROGRAMME DE LA FORMATION
- L’équipier secouriste
- Hygiène et asepsie
- Les bilans
- Les atteintes liées aux circonstances
- Les affections spécifiques
- Les souffrances psychiques et les comportements habituels
- Les pansements et les bandages
- Les immobilisations
- Les relevages
- Les brancardages et le transport
- Les situations avec de multiples victimes

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Le secourisme en France ! 2 ministères (Intérieur et Santé) AFGSU/PSE
« Réponse #4 le: 07 décembre 2013, 11:20:24 »
Deux diplômes similaires et dont les contenus sont semblables à 90%  mais qui ne sont pas régis par le même ministère (Intérieur / Santé) :-X

PSC.1 + PSE.1 & 2 ministère de l'intérieur AFGSU.1 & 2 ministère de la santé ... donc pas de passerelles, voire des modules communs pour les secouristes "rouge" ou "blanc" entre les deux, même si des similitudes existent entre eux.

Dans le 1er cas, on prépare des personnels (pro ou bénévoles) à réaliser du premier secours en équipe afin de réaliser des interventions extra hospitalières et dans le 2ème cas on prépare du personnel hospitalier (médical, paramédical ou administratif) à réaliser des gestes de premiers secours en attendant le médecin qui pratiquera l'acte salvateur.
 
Le PSE est destiné aux secouristes "civil" alors que l'AFGSU est vraiment destiné aux professionnels de santé ; donc en fonction du niveau des apprenants on va loin dans les gestes adaptés à l'environnement : relevage, ambiance du lieu, désincarcération, manip chariot d'urgence, perfusion, préparation de medoc, etc ... mais pas de chef d'agrès qui guide le personnel hospitalier.

En définitive l'AFGSU et le PSE ont au final des gestes de secours identiques et qui sont superposables mais dans le premier on y intègre une gestion en milieux hospitalier alors que le second est formaté pour une intervention pré-hospitalière et souvent en extérieur.

Hors ligne Yann Durst

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 22
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier/A-S/Formateur de formateur de sec
    • Voir le profil
Bonsoir
En tant que formateur de formateur de secourisme et titulaire de l'AFGSU 2 car je suis DE ambulancier et aide-soignant, je peux vous affirmer que le niveau de l'AFGSU et bien moindre que celui d'un équipier secouriste PSE 1 et 2
J'ai récemment recycler mon AGSU 2 dans un cesu d'ile de France et je me suis arracher les cheveux !
Le niveaux des stagiaires était vraiment bas...mais avec un recyclage tout les 4 ans (et non pas annuel comme un équipier secouriste) on peut pas leurs en vouloir (exemple : ne plus savoir utiliser un DSA ou un BAVU avec une bouteille d' O2, même la PLS n'était pas maitrisé pourtant c'est niveau AFGSU 1)
Quand aux niveaux des formateurs... pas c'était vraiment pas top aussi bien en ce qui concerne la pédagogie que sur la connaissance des textes et des gestes techniques (je fais pas de généralité, je suis peut être mal tombé)
C'est très bien d'avoir une formation de secourisme obligatoire pour les hospitaliers mais un recyclage tout les 4 ans et rien c'est le même !!!!

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Salut Yann, tu écris :
"C'est très bien d'avoir une formation de secourisme obligatoire pour les hospitaliers mais un recyclage tout les 4 ans et rien c'est le même !!!! "

D'autre part ce n'est pas leur fonction première d'être des secouristes ?
On leur demande juste un peu plus qu'un PSC1 et de prévenir le SAMU  ;)
http://www.cesu04.fr/97+afgsu-niveau-1-programme.html

J'ai fait des fiches de comparaisons AFGSU et PSE et 2 sujets ... peux tu les lire et me dire si elles sont bonnes ?
voire faire une fiche de comparaison que tu pourras insérer en pièce jointe !
Merci

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonjour,

Non Yann Durst c'est pas pareil, entre une formation à recycler tous les 4 ans et rien, vaut mieux la formation...

Comme ça en vrac...
Pour les professionnels hospitaliers, l'AFGSU est une plus-value à rajouter à l'expérience, aux formations locales, à la formation initiale du professionnel, à la spécificité du service etc.

En revanche, oui, il faudrait obliger le recyclage tous les 2 ans, faire en sorte que le stage AFGSU soit un peu plus sévère (c'est souvent la colonie de vacances), augmenter la sélection des formateurs, même si sur ce dernier point, bon nombre de formateurs AFGSU sont des professionnels de santé issus des départements d'anesthésie réanimation urgences ayant traîné leurs sabots dans les hôpitaux auprès de vrais malades bien malades, à leur chevet et ce depuis souvent plusieurs annés... Ce qui n'est pas la même chose que des mannequins en plastique ou de fausses victimes très théoriques comme on peut voir dans le secourisme...

D'ailleurs ce n'est pas l'AFGSU2 qui fera de l'infirmier de réanimation du coin un bon infirmier capable de prendre en charge l'urgence médicale au niveau infirmier. C'est un plus par rapport à ce qui se faisait avant, au moins il y a des données communes et un langage commun qui s'installent petit à petit et qui sont enseignés.
 
Oui cette formation n'a pas pour objectif de fomer des secouristes professionnels. En tout cas pas en première intention hein.

Donc oui certaines choses sont à améliorer et non, tout n'est pas à jeter. Il faut remettre cette formation en perspective et dans le contexte et ne pas comparer bêtement le PSE2 des pompiers ou des associatifs avec les formations des professionnels de santé.


Et en passant, on peut noter le développement petit à petit des formations Life Support avec les différentes déclinaisons (PHTLS, AMLS, ACLS, ATCN, EPC). Mais non reconnues en France.

Hors ligne Yann Durst

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 22
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier/A-S/Formateur de formateur de sec
    • Voir le profil
Bonjour,

Non Yann Durst c'est pas pareil, entre une formation à recycler tous les 4 ans et rien, vaut mieux la formation...

Comme ça en vrac...
Pour les professionnels hospitaliers, l'AFGSU est une plus-value à rajouter à l'expérience, aux formations locales, à la formation initiale du professionnel, à la spécificité du service etc.

En revanche, oui, il faudrait obliger le recyclage tous les 2 ans, faire en sorte que le stage AFGSU soit un peu plus sévère (c'est souvent la colonie de vacances), augmenter la sélection des formateurs, même si sur ce dernier point, bon nombre de formateurs AFGSU sont des professionnels de santé issus des départements d'anesthésie réanimation urgences ayant traîné leurs sabots dans les hôpitaux auprès de vrais malades bien malades, à leur chevet et ce depuis souvent plusieurs annés... Ce qui n'est pas la même chose que des mannequins en plastique ou de fausses victimes très théoriques comme on peut voir dans le secourisme...

D'ailleurs ce n'est pas l'AFGSU2 qui fera de l'infirmier de réanimation du coin un bon infirmier capable de prendre en charge l'urgence médicale au niveau infirmier. C'est un plus par rapport à ce qui se faisait avant, au moins il y a des données communes et un langage commun qui s'installent petit à petit et qui sont enseignés.
 
Oui cette formation n'a pas pour objectif de fomer des secouristes professionnels. En tout cas pas en première intention hein.

Donc oui certaines choses sont à améliorer et non, tout n'est pas à jeter. Il faut remettre cette formation en perspective et dans le contexte et ne pas comparer bêtement le PSE2 des pompiers ou des associatifs avec les formations des professionnels de santé.


Et en passant, on peut noter le développement petit à petit des formations Life Support avec les différentes déclinaisons (PHTLS, AMLS, ACLS, ATCN, EPC). Mais non reconnues en France.
Bonjour
Nous sommes d'accord
- l'AFGSU na pas pour but de former des secouristes pro !
- une formation tout les deux ans au lieux de 4 devrait être faites (dans certain hôpitaux c'est déjà le cas)
- Je suis pour un AFGSU plus sévère afin de ne plus entendre par exemple lorsque une cadre infirmière et une autre IDE font un retournement d'une victime qui est sur le ventre, le faire du mauvais coté (genre la tête a 360 degré version exorciste) et d'entendre dire par les formateurs "bah c pas bien mais l'important c faire quelques choses" j'ai cru faire une attaque :P...attend "gars" tu d'adresses à des professionnels de santé pas à des citoyens lambdas !!!!!
Donc pour conclure je trouve que ce diplôme est très bien le contenu est bien mais qu'il sois enseigner avec plus de rigueur et avec un recyclage tout les 2 ans (voir annuel mais bon la je rêve)

Hors ligne Yann Durst

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 22
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier/A-S/Formateur de formateur de sec
    • Voir le profil
Salut Yann, tu écris :
"C'est très bien d'avoir une formation de secourisme obligatoire pour les hospitaliers mais un recyclage tout les 4 ans et rien c'est le même !!!! "

D'autre part ce n'est pas leur fonction première d'être des secouristes ?
On leur demande juste un peu plus qu'un PSC1 et de prévenir le SAMU  ;)
http://www.cesu04.fr/97+afgsu-niveau-1-programme.html

J'ai fait des fiches de comparaisons AFGSU et PSE et 2 sujets ... peux tu les lire et me dire si elles sont bonnes ?
voire faire une fiche de comparaison que tu pourras insérer en pièce jointe !
Merci
Bonjour
Je suis d'accord l'AFGSU n'est pas fait pour former des secouristes pro, mais cela s'adresse a des professionnels de santé et c'est bien plus qu'un citoyen titulaire du PSC1 et de savoir faire un appel au 15 du moins pour ceux qui sont AFGSU 2.
Mon propos c'est que cette formation est très bien mais un recyclage tout les 4 ans c'est dangereux car les stagiaires perdent tout leurs acquis c normal vu qu'il ne pratique pas ou peu !

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
 Ayann ; je vais te conter un fait réel qui est arrivé à ma voisine, opératrice en radiologie nucléaire à l'hopital (je crois que c'est la dénomination) a eu un patient sénior qui est mort durant son traitement, elle à son AFGSU et le médecin du service est un cardiologue qui a commencé le MCE pendant quelle appelait le SAMU ...bilan le médecin urgentiste n'est venu que pour délivrer le certificat de décès ; bref avec ou sans en milieu hospitalier  ::) peut être l'AFGSU est plus utile pour eux en extérieur en attendant les SP ou le SAMU car il se peut qu'un "médical" ne soit pas un secouriste extrait de son milieu pro ???

Hors ligne Yann Durst

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 22
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier/A-S/Formateur de formateur de sec
    • Voir le profil
Salut Jeano
Bien sur que c'est utile... mais personne ne comprend mon propos j'ai l'impression !
Est normal d'avoir un IDE ou un ASDE incapable de faire un MCE ou une PLS correct étant titulaire de l'AFGSU depuis 2,3 ou 4 ans ?

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Là oui, ça fait pas sérieux mais je crois aussi que cela vient de l’intérêt que ces "médicaux" là portent au secours à personne hors le milieu qui est le leur, d'ailleurs les plus motivés entrent chez les SP ou une asso comme la Croix Rouge ??