Auteur Sujet: Référenciel PSC 1  (Lu 5660 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6662
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Référenciel PSC 1
« le: 18 septembre 2009, 14:35:10 »
La ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales et la ministre de la santé, de la jeunesse et des sports,  etc ... http://www.iconegraphic.com/livres/psc103/index.htm

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000647247&dateTexte=

ARRETE
Arrêté du 24 juillet 2007 fixant le référentiel national de compétences de sécurité civile relatif à l'unité d'enseignement " prévention et secours civiques de niveau 1 "
........................
Article 1
Dans le cadre de la formation des citoyens acteurs de sécurité civile, il est institué une unité d'enseignement permettant d'exercer l'activité de " citoyen de sécurité civile ". Elle est désignée sous l'intitulé de " prévention et secours civiques de niveau 1 " (PSC 1). Elle fait partie intégrante du module de formation " prévention et secours civiques ", inclus dans la filière " Actions citoyennes de sécurité civile " du dispositif national de formation des citoyens acteurs de sécurité civile.

Article 2
Le référentiel national de compétences de sécurité civile, qui figure en annexe I au présent arrêté (1), constitue les dispositions des capacités que doit acquérir chaque participant à la formation de l'unité d'enseignement " prévention et secours civiques de niveau 1 ".

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_l_interieur/defense_et_securite_civiles/formation/nnfasc/acs/psc-1/

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_l_interieur/defense_et_securite_civiles/formation/nnfasc/acs/psc-1/downloadFile/attachedFile/PSC1_-_juillet_2007.pdf


La naissance d’une culture ; « Citoyens, soyez acteurs de votre propre sécurité ! » Véritable slogan ! » le slogan de la loi de modernisation de la sécurité civile, ce message résonne en 2004
comme un coup de tonnerre. Il constitue en effet un virage important par rapport aux politiques précédentes. Après des décennies de déresponsabilisation de la population, l’Etat change son fusil
d’épaule. Les pouvoirs publics proclament donc désormais que la sécurité civile est l’affaire de tous. Difficile en effet de placer un médecin, un sapeur-pompier ou un secouriste professionnel derrière chaque citoyen. Dans l’urgence, tout un chacun doit savoir et pouvoir agir en premier intervenant avant l’intervention des secours professionnels.
Si l’organisation des secours français constitue un modèle dans le monde, la capacité de réaction de la population ne souffre pas aujourd’hui la comparaison avec celle d’autres sociétés modernes.
Au Japon par exemple, les citoyens reçoivent les alertes en simultané via les médias, les réseaux sociaux et les téléphones portables. Messages qui s’ensuivent d’informations et d'actions de protection immédiates, maintes fois répétées au cours d’exercices préparatoires.
Depuis 2004, il convient néanmoins de saluer deux grandes avancées :
- l’intégration de la formation au secourisme à l’école (2006)
- la libéralisation de la mise en œuvre des défibrillateurs (2007) dans les lieux ouverts au public. Les lignes bougent, mais il faudra sans doute encore du temps pour que ces dispositifs prennent
toute leur ampleur et que les mentalités évoluent.

Source www.secouristemagazine.com
Abonnez-vous sur www.secouristemagazine.com - Nicolas Lefebvre