Auteur Sujet: Le policier faisait pousser du cannabis pour soulager ses migraines !  (Lu 1515 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6749
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Il a expliqué qu’il voulait avant tout soigner ses maux de tête récurrents.  :-[
Cinq jours par semaine en moyenne. Un homme de 51 ans a été jugé par le tribunal correctionnel de Saint-Etienne pour avoir fait pousser des plants de cannabis dans son jardin. Sauf que l’individu en question est… CRS depuis vingt-cinq ans !

« J’ai un métier difficile, avec des horaires astreignants », a-t-il expliqué à la barre, relate Le Progrès dans son édition du jour, ajoutant que les médicaments contre ses migraines se révélaient peu efficaces. « Quand vous avez mal à la tête cinq jours sur sept, vous essayez autre chose ».
Comme fumer du cannabis ? « Il est prescrit dans le cas de certaines maladies, je voulais tester », a-t-il répondu. Il réfute tout usage personnel

Si le policier a reconnu avoir fait pousser sept plants dans des pots et un dans son jardin, il a pourtant réfuté tout usage personnel. Il a indiqué aux magistrats que l’idée l’avait effleuré sans qu’il ait véritablement eu le temps de consommer sa production ; les plants n’étant « pas viables ».
Le fonctionnaire de police a finalement écopé d’une amende de 600 euros. Le procureur avait requis deux mois de prison avec sursis et 300 euros d’amende.

Citer
commentaires choisis
Janpeuplus | 16.03.2016 à 16:07
Il est maintenant reconnu que le cannabis a énormément de vertus pour soulager différentes pathologies, en particulier la douleur où les médicaments chimiques sont peu efficaces et avec de graves effets secondaires, quel gâchis de se privé de ces vertus pour des raisons idéologiques et peut-être aussi pour ne pas froisser le lobby des laboratoires pharmaceutique.

paypy80 | 16.03.2016 à 16:43
Actuellement vivant avec un cancer très avancé (quelques mois encore) je dois avouer que j'ai essayé de prendre sous la forme médicamenteuse cette substance, et effectivement, ce n'est pas que la douleur s'estompe mais que les mouvements sont différents et l’appétit également, des âmes charitable m'ont procuré cette plante sous la forme brute et la sensation de mieux aller est réelle, mais comme tout, il ne faut pas en abuser, j'ai demandé à mes proches que lorsque le moment sera venu où je me sentirai partir, on m'en donne une dose plus importante. Au mois à l'aube de mes 89 ans, j'aurais vécu.

Chrichri02 | 16.03.2016 à 15:51
Paypy80 merci pour ton analyse. On voit que tu maîtrises le sujet.
Source : http://www.20minutes.fr/