Auteur Sujet: L’Œil Doux - Massif de la Clape Cne de Fleury d'Aude !!  (Lu 4710 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6327
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
L’Œil Doux - Massif de la Clape Cne de Fleury d'Aude !!
« le: 16 août 2013, 17:09:11 pm »
Il n’y a pas en Europe une curiosité géologique aussi singulière que le gouffre de l’Oeil Doux. L’impressionnant Gouffre offre aux promeneurs un spectacle pour le moins imprévu. :o
Le gouffre de l’œil doux fait partie de ces lieux magiques et inattendus car au beau milieu du massif de la clape, en pleine garrigue, où rien ne laisse présager de trouver un endroit pareil. Un site bien particulier et si vous écoutez la population locale, c’est un endroit plein de mystère entouré d’histoires (de galéjades) à dormir debout.

Citer
Le gouffre de l’Œil doux est un cénote situé sur la commune de Fleury dans le massif de la Clape. Il est constitué de hautes parois (40 m) calcaires et verdoyantes qui dominent l'étendue d’eau vert émeraude.
L’eau du gouffre est saumâtre la salinité, mais aussi le niveau, varient avec la pluviométrie et les mouvements de la mer distante seulement de 1500 mètres. La profondeur est d'environ 14 m sur un fond de blocs rocheux.
Les cénotes sont des gouffres ou avens ou dolines d'effondrement, en milieu karstique, totalement ou partiellement remplis d'une couche superficielle d'eau douce et parfois d'une couche inférieure d'eau de mer s'ils communiquent avec l'océan par des failles ou autres conduits

Un nombre incalculable de rumeurs, toutes plus farfelues les unes que les autres, circulent à propos du gouffre.« J’ai entendu dire que Cousteau et son équipe s’étaient déplacés pour explorer les profondeurs et qu’ils n’ont jamais pu trouver le fond ». « Il paraît que c’est un lac d’eau de mer!» « Des personnes se sont noyées sans que jamais on ne retrouve leurs corps ». « La légende transmise par les vieux pêcheurs rapporte que ce lac est si profond qu’il ne porte pas la barque que l’on pourrait y mettre sur son eau »...

En réalité, le gouffre est constitué de hautes falaises calcaires et verdoyantes qui dominent une étendue d’eau vert émeraude. La résurgence présente un fond d’environ douze mètres de profondeur. Il existe juste une petite faille qui se jette dans la mer, mais reste insondable. L’eau de mer s’infiltre par cette faille, ce qui rend l’eau légèrement saumâtre. L’origine de cette résurgence d’eau remonte sûrement à l’ère tertiaire. Elle est née de l’effondrement du plafond d’une des nombreuses galeries situées sous la Clape.

L’Oeil Doux reste un point de vue somptueux, un cadre unique entre garrigue et mer. Attention toutefois, le gouffre de l’Oeil Doux n’est pas un lieu de baignade ! Presque chaque année, un plongeur paie de sa vie ses imprudences !
Le site n’est ni aménagé, ni équipé pour la pratique sportive de quelque nature que ce soit : les plongeurs et les grimpeurs prennent de très grands risques.

Respectez les consignes d’interdiction de baignade, il en va de votre sécurité ! ;)
Malgré les nombreux panneaux d’interdiction on continue à se baigner sur le site de l’Œil Doux à Fleury d’Aude. La noyade l’an passé d’un jeune de 17 ans est aujourd’hui oubliée.

En juillet 2012, un adolescent de 17 ans se noyait dans l’Œil Doux à Fleury d’Aude. ???
Un adolescent de 17 ans, en vacances à Saint-Pierre-la-Mer, est mort à la suite d’une tragique baignade, hier après-midi, au gouffre de l’Œil Doux, spectaculaire cavité naturelle remplie d’eau, située dans le massif de la Clape à quelques kilomètres de la Méditerranée.
Les circonstances de son décès sont particulièrement dramatiques. Il était environ 16h30. L’adolescent était en compagnie de son frère aîné et de seize autres camarades, ainsi que de deux animateurs et du directeur, lorsqu’il s’est mis à l’eau.
La baignade est pourtant interdite dans l’Œil Doux  >:(  . Ensuite, on ne sait pas trop ce qu’il s’est passé. A-t-il été victime d’une crampe ou d’un malaise ? Toujours est-il que le jeune homme a coulé à pic, est remonté deux fois, appelant au secours, avant de sombrer.
Les autres membres de la colonie ont tenté de le secourir. Sans succès. Les sapeurs-pompiers ont été alertés. Une équipe de plongeurs s’est rendue le plus vite possible sur le lieu du drame. Un endroit difficile d’accès, rendu possible uniquement par une piste caillouteuse et sinueuse.
Les secours ont sondé les eaux troubles du gouffre. La visibilité très réduite explique le long délai - une heure - avant la découverte du corps.. à 10 mètres de profondeur. Malgré tout, les sapeurs-pompiers ont tenté l’impossible. Pendant 1h30, ils ont pratiqué une réanimation. Mais le jeune vacancier a succombé.
Sa mort avait provoqué un électrochoc parmi ses camarades. Le malheureux participait à une sortie au sein de la colonie de vacances venue de la région parisienne.

L’Œil Doux est une spectaculaire cavité naturelle remplie d’eau située dans le massif de la Clape à quelques kilomètres seulement de la plage.
Et la baignade est formellement interdite par un arrêté municipal depuis de nombreuses années. De nouveaux panneaux ont été installés. Malgré cela hier après-midi des inconscients se baignaient encore. La hantise d’un nouveau drame était donc palpable.  :'(
Deux ou trois jeunes effectuaient des plongeons de l’autre côté de la plage. Sur la plage, une famille entière pataugeait allègrement. Le jeune rouennais Quentin (23 ans) en vacances avec des amis à Narbonne-plage ne s’est pas baigné. «C’est un bel endroit mais il y a trop de vase» notait-il. Thibault (19 ans) de Toulouse, dit être venu «par curiosité pour le site». Lui non plus, ne s’est pas baigné. Il s’est peut-être sans le savoir sauvé la vie.

Jean-Pierre Cires est responsable du groupe de Secours nautique du département de l'Aude, il était à bord de l'hélico Dragon 66 qui est intervenu dès diffusion de l'alerte. Il encadre les 32 pompiers plongeurs de l'Aude.

"Ce n'est pas un gouffre dangereux, la vasque n'est pas plus dangereuse que n'importe quel autre plan d'eau, il n'y a pas de siphon, et pas de courant. La profondeur est de 14 mètres, et le fond est tapissé de vase. Il y a une dizaine d'années, le fond était à 17 m, la vase a comblé depuis. Il existe bien une veine d'eau mais elle n'est pas assez importante pour créer une aspiration et des remous. C'est une noyade qui aurait pu se produire de la même manière en mer. C'est malheureusement un schéma connu : une personne en difficulté coule, réapparaît se débat et coule à nouveau. Mon équipe l'a retrouvé à 11,4 m, sur du fond, à l'aplomb de l'endroit exact désigné par les deux témoins qui ont tenté de le retrouver.

Il n'était pas emmêlé dans des branches. Le plus risqué c'est le saut car à cette hauteur, l'eau est aussi dure que du béton. Il n'y a qu'à regarder sur YouTube, les gens sautent et filment, le dernier qui l'a fait s'est perforé les poumons et brisé deux côtes".

Un homme a sauté du haut de la falaise à l'œil doux (environ 40m de haut). Mal réceptionné il s'est cassé plusieurs côtes et perforé un poumon. Dans un état grave, les secours l'ont transportés d'urgence à l'hôpital de Narbonne http://www.youtube.com/watch?v=UoYysnqw4Ck

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6327
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : L’Œil Doux - Massif de la Clape Cne de Fleury d'Aude !!
« Réponse #1 le: 06 août 2015, 09:37:06 am »
[Sécurité activités nautiques et aquatiques]

Très prisées durant la période estivale, les activités nautiques et aquatiques en mer, en rivière, en lac ou en piscine ne sont pas sans danger.
Une noyade accidentelle dans une piscine s'est produite touchant un enfant de 3 ans.
Ce type d'accident est la première cause de mortalité chez les moins de 15 ans, devant les suffocations, les accidents par le feu et enfin les chutes. Les enfants de moins de 6 ans représentent 15 % des décès par noyade accidentelle chaque année.

Quelques conseils à suivre pour que la baignade reste un plaisir.
PAS DE VACANCES POUR LA VIGILANCENous sommes (les secours) régulièrement alertés pour des disparitions de très jeunes enfants, heureusement retrouvés en très peu de temps sains et saufs. Vacances ou soleil, la vigilance des parents peut parfois disparaître.
Le danger est réel, plus souvent à cause de l'environnement immédiat (cours d'eau, routes, forêt, falaise, etc...). Ne perdez pas des yeux ceux qui nous sont à tous infiniment chers!

Surveiller vos enfants en permanence, rester toujours avec eux quand ils jouent au bord de l’eau ou lorsqu’ils sont dans l’eau.
Équiper sa piscine d'un des dispositifs de sécurité prévus par la loi.
Choisir les zones de baignade surveillées, où l’intervention des équipes de secours est plus rapide.
Tenir compte de votre forme physique : ne pas se baigner si l’on ressent un trouble physique (fatigue, problèmes de santé, frissons) et ne pas surestimer votre niveau de natation.
Un baigneur attentif est un baigneur en sécurité : prévenir un proche avant de se baigner, respecter les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade, ne pas s’exposer longtemps au soleil et rentrer dans l’eau progressivement, ne pas boire d’alcool avant la baignade, etc.
L'INPES propose une brochure à télécharger : « se baigner sans danger ».

 

Follow @SOS112FR