Auteur Sujet: Randonnées Pyrénéennes et Alpines, la montagne dernière frontière sauvage !  (Lu 1743 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6403
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
On y trouve plus de 2 500 lacs, des sources de promenades inépuisables, des animaux sauvages en quantité, une flore exceptionnelle. On y fait du sport extrême ou des activités plus douces. Accessibles à tous, les Pyrénées et les Alpes mais la montagne en général offrent un panel de loisirs quasiment illimité.
Mais ce pays se respecte et se protège. Entre les utilisateurs de ce domaine, les touristes, les professionnels, les habitants bipèdes ou quadrupèdes, la cohabitation n'est pas toujours facile.

Christophe Popelin, naturaliste et guide, insiste sur ce côté sauvage : « Voir les grands prédateurs est révélateur d'un écosystème complet. Concernant l'ours, si la problématique des «pour ou contre» existe bel et bien, j'invite les gens à la dépasser. Les Pyrénées, c'est un super-patrimoine, une montagne qui a moins souffert qu'ailleurs de l'aménagement du territoire et qui conserve des aspects sauvages. Ce qui est un gros atout. Je reçois de plus en plus de demande pour des séjours thématiques sur les traces de l'ours.

Claude Dendaletche, universitaire et écrivain, attiré comme un aimant par ce prestigieux massif comprend cette attraction, la partage et note qu'elle existe depuis très longtemps. L'empreinte de l'homme, il ne faut pas la surestimer dit-il en substance, «il y a beaucoup plus de terres sauvages que de terres aménagées tout le long du massif».

Quelles sont les spécificités de la faune et de la flore dans les Pyrénées ?
On parle des espèces donc que ne trouve que dans le massif. La particularité très étonnante, c'est une zone parmi les plus riches d'Europe, bien plus riche que les Alpes, compte tenu de la petite surface du massif, (450 kilomètres de long et un peu moins de large). Il faut citer deux espèces qui ont disparu, l'ours et le bouquetin, ce qui est une forme d'échec social très important. Pour le bouquetin personne n'en parle. Il faut aussi souligner que des deux côtés de la frontière, il y a la même volonté d'agir pour garder les espèces.

Quelles sont selon vous les zones les plus intéressantes ?
Les zones de karst, le pic d'Annie et la partie navaro-aragonaise. J'ai toujours aimé les parties les plus hautes, le pic d'Anéto, le Monte Perdido, et curieusement elles ont été très peu étudiées.

Quels sont les dangers ?
On a souvent exagéré ou minimisé l'influence de l'homme. Elle est forte autour des stations de ski mais ça représente 10 % de la surface quand on est objectif. Quelques gros projets devaient se faire en Aragon mais ils ne se réaliseront pas faute d'argent.

Comprenez-vous la fascination qu'exerce le massif ?
Bien sûr, je vois des jeunes qui ont inventé des métiers modernes liés aux sports d'aventures. En Catalogne, de plus en plus de jeunes recolonisent de vieux villages. J'avais écrit il y a une trentaine d'années que l'avenir passait par le repeuplement. La frontière sauvage, c'est un vieux mythe qui a toujours attiré. Je viens d'écrire un livre qui raconte la traversée des Pyrénées de Viollet le Duc, il avait 19 ans quand il a effectué Bayonne à Luchon à pied. («Viollet Le Duc, la traversée des Pyrénées», aux éditions Pimientos.)

L'ours a repris sa place mais...  :P
Selon les chiffres de 2013, 25 ours vivent dans les Pyrénées. Un chiffre à quelques unités près explique Sabine Matraire, du réseau Férus : «Il reste 4 ours qui font partie des 8 fondateurs de la réintroduction et ce nombre s'est divisé en deux groupes, il y a deux individus mâles qui vivent isolés entre le Béarn et les Hautes - Pyrénées.» Des ours qui ne connaissent pas de frontières et qui passent donc d'un versant à l'autre. Le sujet reste cependant source de tensions régulières entre éleveurs et défenseurs de l'ours : «Avec le temps, on montre que la cohabitation est possible il y a de moins en moins de zones concernées par la prédation», explique Jean Guichou, directeur de la fédération de chasse d'Ariège . Un nouveau plan ours devrait être mis en place d'ici la fin de l'année. Jean Guichou, souligne : «En 15 ans, on est passé de 0 à 15 ours, ils sont là, vivent leur vie et se développent on ne les gène donc pas.»

Le mythe du lynx invisible  :-\
Christian Riols n'a plus aucun doute. Le vice-président de la LPO Aude (Ligue de protection des oiseaux) collectionne les signes de la présence du lynx boréal dans les Pyrénées. Des deux côtés de la frontière. «Nous avons des indices pour une zone qui va du Béarn jusqu'à la Méditerranée. Mais curieusement pour les services de l' État, cette espèce n'est pas censée exister. Nous sommes comme qui dirait en conflit d'opinion. J'ai donc décidé d'en parler parce que j'en ai ras le bol de l'omerta, je souhaite que la présence du lynx soit reconnue, ça simplifiera les choses. En 2012, on l'a vu dans les Corbières, à 25 km du littoral. On a un signe visuel également en 2013. Sur les seuls départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales, nous avons relevé 200 indices en deux ans.»

Pour autant Christian Riols ne veut pas donner une estimation en nombre de la population. «On ne peut pas chiffre, ce serait trop hasardeux. Mais on a des indices qui prouvent qu'il y a des mâles,d es femelles et mêmes des petits, ce qui nous fait penser qu'il y a quand même une population relativement importante.»
Fin observateur de la vie sauvage dans les Pyrénées, il avance deux explications de sa présence avérée : «D'une part la déprise agricole, d'autre part la reforestation. Ces deux éléments ont permis au lynx de se développer d'une manière favorable, au lynx et à ses proies.»
Selon lui, un des points les plus intéressants est l'amplitude des scènes sur lesquelles on a pu récolter des indices. «On a retrouvé des traces à plus de 2000 mètres d'altitude comme dans les garrigues à 300 mètres».

La marmotte vous surveille  :o
La marmotte est une des rares espèces qui avait disparu des Pyrénées, sans qu'il y ait d'ailleurs d'explications précises. Un programme lancé avec succès dans les années 50 a permis sa réintroduction et elle coule depuis des jours heureux sur les pentes des Pyrénées. Heureux sauf quand ses couvées servent de pâture à l'aigle royal… mais ça, c'est le cycle naturel. On peut l'apercevoir mais c'est en général elle qui vous verra en premier lors de vos randonnées. Vous entendrez alors un cri perçant, la sentinelle donne l'alerte et la bande va se cacher. Si vous êtes patients elle ressortira prudemment.

Lacs, rivières et torrents :
Oô, Gaube, Aumar, Issaby, Bethmale. le pyrénéiste Louis Audoubert a recensé dans le massif plus de 2500 lacs. Son dernier livre «Pyrénées, à la découverte des montagnes lacs et canyons» est un formidable guide pour les découvrir. La pêche, la rando, en hiver, en été, à l'est ou à l'ouest… il y a l'embarras du choix.

Les citadelles du vertige  ::)
Montségur, Quéribus, Lapradelles-Puilaurens... les châteaux dit "cathares" font la fierté des Pyrénées audoises et ariégeoises. Ils trônent fièrement sur des éperons rocheux. Symbole de résistance, lieux chargés d'histoire, ils sont aussi de formidables sites pour découvrir un pays autrement, en toucher du doigt ses racines, son esprit et ses spécificités . Et l'effort de l'ascension est toujours récompensé par une émotion intense. Montez à Duilhac-Peyrepertuse par exemple, contemplez et laissez aller votre imagination

Plusieurs loups rôdent dans les massifs de l'est pyrénéen  :-\
Selon le décompte des spécialistes il n'y a plus aucun doute pour la présence des loups dans les Pyrénées Orientales. Des traces de sa présence ont été également relevées en Ariège et dans l'Aude. Mais les chiffres varient d'une dizaine d'individus à plusieurs dizaines. Une présence qui serait avérée depuis une quinzaine d'années. Mais le loup s'aventure désormais en plaine et mardi matin un couple d'éleveur de Ribouisse, un petit village de l'Aude, a eu la désagréable surprise de découvrir sept de leur brebis égorgées par un loup.

De l'autre côté de la frontière, le «cheptel» semble plus important et rien n'empêche selon les spécialistes une éventuelle migration par les Albères. Pas de panique, le loup ne s'attaque jamais aux humains, et évite même de s'en approcher de trop près.
Le loup est une espèce qui voyage beaucoup. Il faut donc s'attendre à le voir un jour ailleurs dans les Pyrénées. Mais les indices relevés dans les Pyrénées Française orientent les recherches vers un loup d'origine italienne. «Cela nous fait douter sur l'aspect naturel de la réintroduction quand on connaît la population des loups espagnols de l'autre côté des Pyrénées», estime le chasseur Jean Guichou.

Randonnées et sports extrêmes  :o  :-\  ;)
Bien sûr, il y a le GR 10 (coté nord), le GR11 (coté sud), le HRP ( Haute Randonnée Pyrénéenne) un Itinéraire de haute montagne, se moquant des frontières, le plus près possible de la crête frontière et visitant les plus beaux massifs des Pyrénées, et le sentier de Piémont. Traces devenues mythique qui relient l'océan atlantique à la mer Méditerranée par les sommets pyrénéens.
Une distance de plus de 800 kilomètres que l'ultra trailer catalan Kilian Journet a bouclé en huit jours de course à pied, mais qui se fait en une quarantaine de jours de marche quand on est normalement entraîné. Des GR qui peuvent se déguster par bribes ou tronçons avec le même plaisir. http://pyrene.free.fr/parcourir/recits/hrp/hrp.htm

Qu'on soit marcheur, vététiste cavalier ou cycliste, les Pyrénées offrent un superbe terrain de randonnée. Et une mine de sensation quasi inépuisable. Été hiver, printemps ou automne, la palette est complète des deux côtés des Pyrénées. Pour les sportifs aguerris ou les débutants, la sensation de plonger dans un monde à part est quasiment identique.

Hydrospeed, canoë, rafting, alpinisme, via ferrata, ski avec toutes ses variantes, en toute saison donc on peut tenter la grande aventure. Adrénaline garantie mais les pratiques plus douces sont également possibles tout le long du Massif.
Une petite randonnée à La Rhune, une nuit au Pic du Midi, une marche dans les Albères ou au lac de Cap de Long ne nécessitent pas forcément un entraînement intensif et apportent leur lot de sensations dépaysantes.

C'est une des caractéristiques majeures des Pyrénées, d'est en ouest, elles offrent un panel d'activités qui restent accessibles à tous, en toute saison et pas forcément en payant. Un luxe rare de nos jours.

L'aigle et les autres rapaces !  8)
Signe qui ne trompe pas sur la bonne santé du massif, toutes les espèces de rapaces ont été conservées sans avoir besoin d'un programme de réintroduction comme ce fut le cas dans les Alpes ou le Massif central.
A tout seigneur tout honneur, on peut observer l'aigle royal mais aussi le gypaète barbu (qui avait pratiquement disparu en France, sauf dans les Pyrénées), les vautours, les milans, le faucon, la buse… ou le très discret Grand tétras. Toutes ces espèces ont profité de certaines mesures d'aide au nourrissage pendant l'hiver, prises dans des secteurs précis pour aider au maintien de l'espèce.

Source La Dépêche du Midi.fr
Deux blog pour info
http://rando-hrp.tumblr.com/
http://gerard.cayez.pagesperso-orange.fr/HRP/Itineraire.htm

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6403
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
[PRÉVENTION] 10 règles pour randonner en toute sécurité

Les vacances estivales approchent à grands pas et pour ceux qui fuient les plages du Sud et préfèrent prendre de la hauteur en montagne, nous vous proposons aujourd'hui 10 conseils pratiques pour vos randonnées.
Car, pour pratiquer la randonnée en montagne l’été dans les meilleures conditions de sécurité, vos sorties doivent être préparées.

10 règles d'or (source www.prevention-securite-montagne.fr) :

1- Préparez et adaptez votre sortie au niveau le plus faible du groupe
2- Envisagez la possibilité de faire appel à un encadrement professionnel qualifié
3- Renseignez-vous sur le niveau de difficultés de l'itinéraire et sur sa durée
4- Consultez la météo avant votre départ
5- Informez un proche de votre itinéraire et des horaires prévus
6- Pratiquez en groupe, jamais seul
7- N'hésitez pas à faire demi-tour, à renoncer
8- N'oubliez pas que les enfants se fatiguent vite, il marcheront si la rando est ludique mais traineront des pieds si elle est "chiante"  :P
9- Prévoyez un moyen de communication pour alerter les secours (112)
10- Campez uniquement dans les endroits autorisés, respectez la nature et les réglementations locales

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6403
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
[PRÉVENTION] VTT en montagne, quelques règles de sécurité

Hier, nous nous adressions aux randonneurs. Aujourd'hui, nous vous proposons des conseils pour vos sorties en VTT. Car pour pratiquer ces activités l'été en montagne, dans les meilleures conditions de sécurité, vos sorties doivent également être préparées.

Avant la sortie :
- vérifiez l'état de votre vélo (freins, pneus, serrages et direction)
- informez-vous sur le parcours (dénivelé, difficulté, balisage, etc.)
- préparez une trousse de réparation

Pendant la sortie :
- portez des vêtements adaptés et des équipements de protection
- désignez un serre-file
- donnez des consignes de conduite précises au groupe
- prévenez le groupe des difficultés
- adaptez le rythme au pratiquant le moins expérimenté
- respectez les autres usagers
- pensez à boire régulièrement
- pensez à descendre du VTT du côté montagne

Si vous pratiquez le VTT de descente, pensez à reconnaître les sauts avant votre premier passage et, surtout, roulez avec tout l'équipement de protection : casque intégral, gants, protections rigides.

Et comme toute sortie en montagne, pensez à consulter la météo avant le départ et prévoyez un moyen de communication pour alerter les secours (112).

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6403
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Un métier sympa pour les amoureux de la montagne désirant être au service des montagnards  ;)
Devenir gardien de refuge en montagne, pour cela il est désormais conseillé d'obtenir le diplôme universitaire. Le gardien de refuge peut être travailleur indépendant avec délégation de service public ou salarié (d'une association, d'un syndicat de commune...). La formation se déroule en alternance, soit un an à Foix (Ariège), soit un an à Autrans (Isère).
À la fois professionnel de la montagne et hôtelier-restaurateur d’un genre particulier, le gardien de refuge de montagne accueille et restaure randonneurs et alpinistes qui y font étape. Plus globalement, il gère et organise le fonctionnement du refuge.
Depuis onze ans, le centre universitaire de Foix accueille, en alternance avec son homologue d'Autrans dans le Vercors, les candidats à l'obtention du diplôme universitaire de gardien de refuge de montagne. Une formation née en Ariège qui, si elle n'est pas obligatoire, est vivement conseillée…  ;)
D'ici quelques semaines, une nouvelle troupe de diplômés va sortir du centre universitaire Robert-Naudy, à Foix. Il s'agira de la onzième promotion de gardiens de refuge de montagne.
Cette formation, qui aboutit à un diplôme universitaire, a été lancée à Foix suite à un partenariat avec le syndicat national des gardiens de refuge et de gîtes d'étape.
Le but était de professionnaliser au maximum ceux qui ont le projet d'exercer ce métier, rappelle Stéphane Amiel, gardien depuis quinze ans. L'idée est apparue tellement intéressante qu'elle a très rapidement été exportée dans les Alpes, plus précisément à Autrans, dans le Vercors, où la formation se déroule tous les deux ans, en alternance avec l'Ariège.

Pendant treize semaines, avec cours théoriques et sorties sur le terrain, les candidats au diplôme découvrent toutes les facettes du métier de gardien. Leur formation porte sur quatre grandes thématiques : la connaissance du milieu montagnard, la sécurité (nivologie, météo, orientation…), la gestion et la comptabilité, et la communication (marketing, web + informatique, langues étrangères…), détaille Stéphane, référent pédagogique de l'Isthia (1)
 
Citer
Contenu de la formation
UE 1 / Connaissance du milieu montagnard
- Relation avec les professionnels de la montagne et des services météo
- Utilisation des cartes topographiques, surveillance de la zone du refuge, connaissance du terrain (histoire locale, géologie, analyse des risques….)
- Analyser les risques inhérents au milieu
- Gestion environnementale du refuge : développement durable
UE 2 / Promotion et communication
- Communication / marketing / commercialisation
- Langue professionnelle : anglais
- Informatique appliquée
UE 3 / Organisation, comptabilité et outils de gestion et d'exploitation d'un refuge
- Gestion
- Droit appliqué (mission de service public, réglementation des bâtiments recevant du public, droit du travail et droit fiscal lié à l'activité du refuge)
- Technique d'accueil et de restauration
- Stage premiers secours (PSC.1)
UE 4 / Stage en entreprise (refuge)

À ces thématiques s'ajoutent différents modules, tels que la gestion environnementale, les économies d'énergie.
Ensuite, une fois les cours terminés, les prétendants au diplôme sont envoyés en stage : dix jours en condition hivernale et un mois en période estivale. C'est l'occasion de passer du temps avec des gardiens expérimentés qui leur font connaître quelques ficelles du métier.
Enfin, le diplôme est délivré à l'issue d'une présentation d'une note de synthèse (TFE) sur un projet tutoré en lien avec une problématique où le stage a été effectué.

Avoir le diplôme de gardien de refuge n'est pas obligatoire mais, aujourd'hui, c'est vivement conseillé, prévient Stéphane Amiel. La promotion 2015 vient de partir effectuer son stage d'été. Celle de 2016 est déjà en cours de recrutement avec des dossiers de candidatures déjà disponibles auprès du centre universitaire de Foix.

Le refuge est aujourd'hui un élément essentiel du tourisme de montagne, caractérisé par l'essor de la pratique de la randonnée pédestre et du tourisme de nature.
Il est nécessaire de professionnaliser les gardiens de refuge afin qu'ils puissent d'une part exercer une prestation de qualité auprès des touristes et donc répondre à leurs besoins, et d'autre part assurer dans de bonnes conditions et de manière professionnelle leur collaboration à des missions de service public (accueil, surveillance, alerte des secours, collaboration avec les services météo, conseil et renseignement des usagers, offre d'un abri, information des usagers sur le respect de l'environnement) pour ce faire, les objectifs sont de 4 ordres :
- Former les gardiens de refuges à leurs fonctions touristiques et notamment aux techniques de l'accueil et de la restauration,
- Leur apporter les éléments nécessaires en comptabilité, marketing, droit, communication et informatique afin qu'ils puissent gérer de manière efficace les refuges,
- Former des professionnels connaissant les milieux montagnards afin qu'ils puissent collaborer avec les services de secours et de météo et donc délivrer les informations nécessaires aux usagers et aux services concernés,
- Gérer et maintenir la qualité environnementale du refuge et de son site.

Après avoir rempli un dossier de candidature, un entretien de motivation aura lieu face à un jury constitué à part égale de professionnels du secteur (Parcs Nationaux, Club Alpin Français, Syndicat National des gardiens de refuge) et des collectivités territoriales, des intervenants de l'ISTHIA et des organismes de formation partenaires.
Les critères retenus par le jury de recrutement sont :
• L'expérience acquise dans le domaine de la montagne, du tourisme ou de l'accueil
• Les motivations du candidat
• Les connaissances du milieu montagnard.

(1) Institut supérieur du tourisme, hôtellerie et alimentation, école interne de l'université Toulouse Jean-Jaurès ; renseignements sur le site www.isthia.fr. ICI

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6403
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
SURVEILLANCE MONTAGNE : LES GENDARMES ET l'ONCFS VEILLENT 8)

Le 11 Juillet 2015 de 19h00 à 1h00 du matin, 2 personnels de l'ONCFS ainsi que 4 gendarmes de la Bta de QUÉRIGUT -09- ont procédé à une opération coordonnée dans le cadre du contrôle d'infractions diverses à l'environnement, notamment l'abandon de déchets, la pêche et les feux illégaux.
Deux groupes ont été formés, un groupes sur l'Étang bleu, l'Étang noir et l'Étang de Rabassoles , le second groupe à l'Étang du Laurenti. A cette occasion 13 infractions ont été relevées suite à l'allumage de feux en montagne, hors des emplacement réglementaires prévus à cet effet.
Notons que le nombre d'infractions à l'environnement est en recrudescence cette année par rapport à 2014. A cet effet des patrouilles pédestres en montagne sont prévues plusieurs fois par semaine durant la période estivale afin d’enrayer ces actes.

PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT : SURVEILLANCE TOUT TERRAIN  8)

Les gendarmes du groupement de l'ARIEGE et des personnels de la Guardia Civil  effectuent régulièrement une surveillance commune dans le parc de Cadi-Moixéro.
Ce Parc Naturel s’étend sur plus de 41000 hectares et jouxte les localités de la Seu d’Urgell et Bellver de Cerdagne.
Aucune infraction n'a été relevée, mais plusieurs contacts pris avec des marcheurs et responsable de gîte. Des préconisations et mise en garde ont pu être transmises à l'ensemble des personnes rencontrées afin de préserver la beauté du site.

Un échange très constructif s'est établi entre les militaires français et espagnols. Cette collaboration sera renouvelée très prochainement.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6403
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
[PRÉVENTION – CHIENS PATOU]
Particulièrement présents dans les départements de montagne où les moutons paissent, les chiens patou ont pour vocation de protéger le troupeau, notamment contre le loup. Ces gros chiens blancs sont particulièrement avantagés par leur morphologie imposante et leurs aboiements puissants.

Dès que le chien détecte une perturbation aux alentours, il donne l’alerte en aboyant et peut s’interposer entre le troupeau et la perturbation. Si l'intrus persiste, il peut alors se montrer agressif et s'y confronter directement.

QUELQUES RÈGLES DE PRUDENCE

Restez sur les chemins de randonnée tracés et balisés !
Contournez largement l’aire de pâturage ou de repos du troupeau, ne vous en approchez pas et ne la traversez surtout pas afin de ne pas perturber le troupeau,
Tenez votre chien en laisse,
Descendez de vélo avant d’en être à proximité.

QUE FAIRE FACE A UN PATOU ?

Montrez une attitude calme et passive face au chien afin de le rassurer :
il cherchera dans un premier temps à vous identifier. Il est alors important de ne pas faire de gestes brusques, de ne pas crier, de ne pas agiter vos bras, de ne pas le menacer avec vos bâtons.
Si le chien tente de vous intimider, c'est qu'il vous considère comme une menace. Dans ce cas, éloignez-vous lentement et calmement du troupeau.
Si le chien vous suit, ignorez-le, Il cherchera seulement à s'assurer que vous partez assez loin du troupeau.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6403
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
[ACCIDENTS DE MONTAGNE]

«Avec trois accidents en moins d’une semaine (deux personnes tuées et une autre blessée grave), les conditions en montagne sont en ce moment très délicates. »
Les gendarmes des pelotons de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de Pierrefitte-Nestalas (65) et de Bagnères de Luchon (31) souhaitent vous rappeler quelques consignes de prudence concernant la pratique des activités de montagne et plus particulièrement du ski de randonnée.

Les conditions climatiques du moment sont des conditions printanières avec une qualité de neige très dure le matin, à cause d'un regel encore bien marqué chaque nuit.
L’équipement doit donc être adapté à ces conditions climatiques.  8)  :P
Il est notamment très fortement conseillé de se munir de couteaux à neige, de crampons et d’un piolet, en plus du fond de sac classique.
Il faut ensuite savoir s'arrêter et prendre le temps nécessaire pour s'équiper avec le bon matériel avant d'aborder les parties critiques du parcours.
L’ensemble de ces précautions vous permettra de réaliser vos sorties dans de meilleures conditions de sécurité.
Les prévisions météo sont très bonnes pour les jours à venir, soyez prudents. Nous restons disponibles pour vous informer sur les conditions montagne.
Bonne randonnée.

 

Follow @SOS112FR