Auteur Sujet: Stage orientation classe 3ème - Séquence d'observation en milieu professionnel.  (Lu 156463 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne SlimShady69

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 6
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Autant pour moi alors,

Je pratique du sport comme le badminton, du vélo, de la course à pied et la musculation, donc au niveau du sport je n'ai pas trop à m'inquiéter.  ???

Et encore merci pour votre lien, pour toutes les informations que vous avez pu me donner. :)


Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6500
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
La dimension physique du métier de Policier ou de Gendarme ne doit pas être sous-estimée.  ;)
Elle l’est parfois de la part des candidats qui se préparent au concours trop tard (c'est un effort de longue halène) et qui ne réussissent pas à obtenir la note minimum aux épreuves d’aptitude physique de sélection.
La formation initiale professionnelle du gardien de la paix ou du sous-officier comporte un volet important de préparation physique à ne pas négliger en plus de la préparation intellectuelle.

Je reviens sur cette discutions car l'entrainement physique et son maintien en bonne condition devient de plus en plus important tant en Police qu'en Gendarmerie où la course à pied sollicite le cœur et le souffle.
Entrainez vous au trail urbain ou street parkour de base. ICI
N'oubliez pas la musculation des abdos et des bras avec des tractions, des pompes et du grimper de corde ???
Débutez une préparation dans laquelle vous allez introduire de nouvelles notions comme les montées, les descentes, de sauts et leur enchaînement ou encore l’alimentation.
Travaillez le dénivelé  ::)
Dans la nature, il existe plusieurs types de dénivelés ; des bosses plutôt courtes mais raides, des bosses plus "douce" mais un peu plus longues et enfin des bosses carrément longues, avec une montée qui ne finira jamais et quand vous êtes vêtue du gilet pare-balles de l'arme, des menottes... c'est long   :P
Côtes courtes : pas besoin de se retrouver dans une région montagneuse il suffit de trouver une bosse dans une rue plus ou moins raide ou des escaliers dans un immeuble ou un stade.
Travailler le saut de chat  :o avec un petit trampoline de gym, saut de barrière ou de muret (en monté et en descente)   http://www.youtube.com/watch?v=we2DJoyO1a4  et  http://www.pkqc.ca/entrainement

Comment s’améliorer en descente  ::)
Trouvez-vous une descente (ben, pourquoi pas celle que vous venez de monter en soufflant comme un bœuf) pas très raide dans laquelle vous allez descendre une première fois au maximum de vos capacités actuelles (tout en étant bien échauffé…).
Ensuite, le premier exercice consistera à anticiper le moindre de vos mouvements pour descendre. En clair, il va falloir penser l’endroit où vous allez poser votre pied sur le pas suivant, voire les trois pas suivants donc votre regard ne se focalise pas sur vos pieds mais sur les 1 à 2m en avant (vous allez peut-être commencer en marchant, mais ce n’est pas grave, il vous faut prendre le problème à la base). C’est cette anticipation qui va faire de vous un bon descendeur. En effet, tous les bons descendeurs sont dans l’anticipation permanente.
De plus, le travail est multiple, car en faisant ce type d’exercice, vous allez renforcer vos articulations ainsi que vos fibres musculaires et enfin habituer votre œil et votre cerveau à anticiper…  ;)
D'autres infos sur http://www.lepape-info.com/category/entrainement

Hors ligne SlimShady69

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 6
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonjour,

Désolé de ne pas avoir pu vous répondre avant.
Il est vrai que les épreuves physique sont 'hard', j'en ai moi même eu l’expérience pendant mon stage, ils appellent cela le "parcours du combattant", et c'est énormément physique :O

 http://www.youtube.com/watch?v=IFweTBAHIbE

En tout cas merci pour vos liens et vos renseignements, je vais réfléchir et je vais voir si je vais pas commencer à faire du parkour... :)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6500
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour
merci Slim de continuer de nous informer cela est un plus pour le forum et du baume de satisfaction pour les membres qui s'y investissent.
De quel stage parles tu ?
Le parcours du combattant c'est le minimum demandé à un militaire quant au Parkour Urbain contente toi de faire du cardio des montées/descentes d'escaliers ou de rues et des sauts de petits mur ou de fossés car il est inutile de faire des saltos ou autres figures de style !!!  Réfère toi à ce qui est demandé dans le parcours d'obstacles de prés-sélection de la Police ou de la Gendarmerie (les fiches sont dans le forum)
A+

Hors ligne SlimShady69

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 6
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonjour,
tout le plaisir est pour moi. :)

Alors le stage dont je parle s'effectue en classe de 3ème : Stage d'Observation en Milieu Professionnel. C'est la découverte d'un métier que l'on choisi afin de savoir si c'est le bon, dans mon cas ça a été dans les C.R.S.

Le parcours que j'ai fait, est pour les Gardiens de la Paix, peut être qu'il existe plusieurs types de " parcours du combattant " mais dans mon cas c'est une préparation pour l'épreuve physique des GP.

A la fin de mon stage on m'a même donné des fiches où tout est expliqué sur le déroulement de l'épreuve physique sur le parcours... :)

Cordialement.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6500
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Guide du stage pour l’Entreprise : http://www.infostages.com/entreprise-reglementation.htm

Réglementation :
Il convient de ne pas considérer le stage comme un emploi, ce qui pourrait nuire non seulement à l'employeur -qui se mettrait en situation d'illégalité - mais aussi au stagiaire, dont le travail ne serait pas rémunéré à sa juste valeur.
Le rôle du stagiaire dans l'entreprise
Le stage a pour but d'offrir aux étudiants une première expérience en entreprise. Il ne s'agit pas d'un contrat de travail classique.
En conséquence, l'employeur ne peut substituer le travail du stagiaire à celui d'un salarié de l'entreprise.
Sur ce point, la loi précise que le stagiaire ne doit pas tenir un poste "productif".
A titre d'exemples ; les missions de prospection commerciale ou de vente par téléphone ne peuvent être confiées au stagiaire.

La convention :
Tout stage (facultatif ou obligatoire) doit faire l'objet d'une convention.
La convention doit préciser les objectif et un contenu de stage en lien avec l'enseignement suivi, définir les missions confiées au stagiaire, les engagements réciproques des parties, régler les modalités d'accompagnement pédagogique du stagiaire dans l'entreprise et l'établissement d'enseignement, le contenu du rapport de stage et les modalités d'évaluation du stage.

La couverture sociale :
L'étudiant n'a pas besoin de modifier son régime d'assurance.
reste affilié au régime d'assurance maladie et de complémentaire santé qui le couvre habituellement (régime étudiant ou ayant droit de ses parents, voire assurance volontaire).
Tous les étudiants bénéficient d'une couverture accident du travail et maladie professionnel durant la durée de leur stage (obligatoire ou facultatif).

La prise en charge de la couverture accident du travail et maladie professionnelle en cas d'accident du travail est assumée assurée par l'établissement de formation dans la limite du montant de la franchise de cotisations (379 € par mois à temps plein) et par l'entreprise pour la partie excédant le montant de cette franchise, selon les modalités suivantes :

> Si la gratification du stagiaire est inférieure ou égale au seuil de la franchise (12, 5 % du plafond horaire de la sécurité sociale), la couverture sociale de l'étudiant est prise en charge par l'établissement de formation.

> Si la gratification du stagiaire est supérieure à la franchise, l'employeur cotise sur la partie excédant le seuil de la franchise.

Attention à l'utilisation de machines à risques !
Celle ci est formellement interdite, à moins d'obtenir une autorisation explicite de l'inspection du travail.

En cas d'accident, l'employeur est tenu d'envoyer une déclaration écrite au responsable de l'établissement de formation, qui la renverra contresignée à la caisse d'assurance maladie dans un délai de 48H.

Durée du stage :
La durée du stage est limitée à six mois, renouvellement compris, sauf si celui-ci est intégré à un cursus pédagogique qui peut être plus long.
La durée de présence du stagiaire dans l'entreprise ne peut être supérieure à la durée légale du travail (35 h) ou conventionnelle en vigueur dans l'entreprise.

Hors ligne tina-boud

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Bonjour ‚
J'ai 14 ans et je veux devenir SMUR.
J'ai un stage à faire pour la 3ème. Existe t-il un stage pour ce métier ?
Si oui ça ce passe ou ? Avez vous plus de détails à me donner ?
Merci d'avance et Bonne Journée !
Tina  :D

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6500
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour Tina et bienvenue
1/ SMUR n'est pas un métier, cela signifie : Service Mobile d'Urgence et de Réanimation (SMUR)

2/ Il s'agit d'un Stage d'orientation en classe de 3ème avec Séquence d'observation en milieu professionnel et pour cela il faut que tu contactes un hôpital qui a un SMUR et qui a passé une convention de stage avec ton établissement scolaire, à défaut en établir une (voir avec la direction du collège) !
Si tu ne trouves pas d'hôpital qui t'accepte tu peux te rabattre dans une clinique privée où tu pourras observer le travail des personnels soignant, infirmières et des médecins.

3/ Pour entrer et travailler dans un SMUR en tant que professionnel il faut qu'au minimum tu ais un diplôme d'ambulancier, d'aide soignant ou d'infirmier, le top étant celui d'un médecin urgentiste (Bac+10)  :o

Concernant ton stage en 3ème tu as des infos pour te guider ICI ... bonne lecture, visite également le forum : SAMU SMUR SMUH

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6500
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Classe de 3e : Trouver son stage de découverte  ::)

Pour vous aider ces sites :

http://www.jcomjeune.com/dossier/classe-de-3e-trouver-son-stage-de-decouverte

http://stage.comprendrechoisir.com/comprendre/stage-en-3eme
 
Vous êtes en classe de 3e et vous devez trouver un stage ?
C’est l'occasion de quitter la théorie de l'école pour vous immerger dans le monde du travail et d’apprendre à vous intégrer dans une entreprise. Vous trouverez, dans ce dossier, toutes nos astuces et nos conseils pour vous aider à trouver votre stage et réussir cette première expérience.

Bien utiliser son stage de découverte !!

Vous avez eu votre première expérience dans le monde professionnel !
Essayez maintenant de voir à quoi vous a servi ce stage en entreprise et ce que vous pouvez en faire.  ::)

Vous avez vécu une expérience formatrice qui vous permet de mieux vous représenter ce qu’est le travail.
N’oubliez pas de bien noter tout ce que vous avez fait pendant votre stage, vous pouvez dès à présent vous en servir pour enrichir votre CV !

Vous avez vu de près un ou plusieurs métiers

Cela vous a permis de vous faire une idée plus juste de ce en quoi ils consistent. Vous avez pu confirmer votre envie de faire tel ou tel métier ou, au contraire, cette expérience vous a fait changer d’avis, vous a donné de nouvelles idées...

Vous avez gagné en assurance et vous avez plus confiance en vous

Vous avez réussi à vous intégrer dans une entreprise, dans une équipe. Vous avez participé au fonctionnement d’une entreprise et pu observé de l’intérieur les rapports entre les différents membres de la structure dans laquelle vous avez fait votre stage.

Vous avez pris vos premiers contacts professionnels

Avant de quitter l’entreprise, pensez bien à demander et à noter soigneusement les coordonnées des personnes que vous avez rencontrées. Puis, n’oubliez pas de rédiger et d’envoyer une petite lettre de remerciement adressée à ces personnes et à la direction de l’entreprise.

Vous faites ainsi preuve de savoir-vivre et laissez une bonne impression aux premiers contacts de votre réseau professionnel. Ceux-ci pourront vous servir plus tard. Il ne faudra alors pas hésiter à les contacter pour toute question liée à leur métier, à votre expérience dans l’entreprise et à vos projets professionnels.


Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6500
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Je suis en classe de 3ème et je dois effectuer un stage professionnel. Puis-je le faire en gendarmerie ? 
La gendarmerie accueille chaque année des collégiens désireux de découvrir les missions d'un gendarme de terrain. Des conventions sont établies entre les établissements scolaires et la gendarmerie au niveau local. Nous vous invitons à vous rapprocher de la direction de votre établissement scolaire afin d’engager les démarches nécessaires.

Depuis 2001, un partenariat entre le ministère de l'éducation nationale et le ministère de la défense permet aux jeunes collégiens et lycéens de découvrir notre institution (la Gendarmerie) par le biais d'un stage de découverte.
Les 21 collégiens de l'arrondissement de Dieppe sont venus à la rencontre des unités implantées sur ce ressort et des militaires qui les composent. Après la présentation générale de la gendarmerie, les stagiaires ont pu visiter une Brigade de Proximité, une Brigade de Recherches avec son atelier de relevé d'empreintes digitales et une Brigade Motorisée.
Les démonstrations du Moniteur d'Intervention Professionnelle et de l'équipe cynophile ont naturellement concentré toute leur attention. L'embarquement sur la vedette Yser de la gendarmerie maritime avec, à l'issue, un goûter bien mérité, a clos ces deux journées très instructives. Peut-être avons-nous suscité quelques vocations....  ???
Kévin nous présente son stage dans la gendarmerie de Rambouillet -
Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=j4bSWljqJss

Citer
Pour observer, ils ont observé. Et ils en auront à raconter dans leur rapport de stage. Charline, Lorine, Thomas sont en classe de troisième au collège Roger-Jahan de Descartes ; Margaux, Loann, Lomane, et Johan à Maurice-Genevoix à Ligueil. Ces quatre filles et trois garçons ont opté pour faire leur stage de cinq jours au sein de la gendarmerie de Loches qu'ils ont terminé hier. Le commandant Santouil leur avait préparé un programme copieux, loin du stage « photocopie ». [........] Toute leur semaine a été ponctuée d'activités sportives. « Nous voulions découvrir le métier de gendarme. On avait une idée de personnes strictes, sérieuses, autoritaires. Au final, pas tant que ça ! Ils sont sympas », disent de concert les sept stagiaires, qui ont préféré de loin les rencontres avec le maître-chien à Bléré et les séances de tir. 

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Education/n/Contenus/Articles/2015/02/21/Mon-stage-de-3-e-avec-les-gendarmes-Trop-sympa-!-2232655

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6500
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Certains choisissent latin ou grec en classe de troisième. Eux ont choisi l'option « défense ».  ;)
Les 24 élèves d'une classe de 3e du collège de Melun ont visité la prestigieuse Ecole des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN). « Cette option nous occupe une heure par semaine.
Je les ai déjà emmenés visiter le commissariat de police de Melun et les sites historiques de Verdun… C'est de l'éducation civique et cela soude le groupe », s'enthousiasme Magali, professeur d'histoire-géographie.
Dans la salle, certains disent vouloir devenir gendarmes, avec spécialisation dans l'informatique pour l'un d'eux. A la maison-mère des officiers de gendarmerie sise à Melun depuis 1945, la classe n'a pas été déçue.

Après une présentation du métier, de la maréchaussée en 1791 jusqu'à aujourd'hui (98 000 personnels), avec une palette très large de spécialités et de spécificités (gendarmerie départementale, mobile, unités de montagne, spéléologues, plongeurs, GIGN, marins, etc), les collégiens ont pu voir l'envers du décor. L'enseignement concret des futurs enquêteurs judiciaires, ils découvrent la salle de police judiciaire. Au milieu, entre quatre rubans adhésifs interdisant tout passage, une scène de crime, avec une femme (mannequin) poignardée sur son lit. « Waouh! », clame une élève. Sur le sol, des traces de pas. Sur la table, deux verres. Dans la poubelle, un préservatif usager. C'est mieux qu'au cinéma !
Le sous-lieutenant qui prend en charge une partie du groupe distribue des feuilles aux élèves qui doivent identifier les pistes permettant de résoudre ce qui ressemble bien à un meurtre… « La première chose est de vérifier si la victime est décédée. On lui touche la carotide, on vérifie son souffle. Le secours prime sur l'enquête ! puis on gèle ensuite les lieux pour figer la scène de crime », insiste l'élève-officier.
Tout est passé au peigne fin : appels téléphoniques reçus, empreintes des semelles moulées, traces d'ADN sur les verres, le couteau, le préservatif, etc. « Beaucoup de tueurs mettent des gants! », regrette un élève. « Oui, mais certains laissent passer une micro transpiration. », répond le sous-lieutenant. Les élèves sont ensuite invités à prendre des empreintes digitales sur une vitre ou à apposer les leur avec de l'encre. « Savez vous que des jumeaux ont le même ADN, mais pas les mêmes empreintes digitales ? Elles sont propres à chaque individu », informe l'élève-officier.
Place à la salle de tir, avec des armes pour exercice, à balles en caoutchouc et tir réduit au niveau sonore et puissance. « Une arme n'est pas un jouet.  :-\  La première règle à respecter, c'est de la considérer toujours comme chargée. Pointez le canon vers le sol », commence le moniteur. « Le tir, c'est une école d'humilité. Tout dépend de la respiration, la position, le stress, mais aussi la faible luminosité, etc. » Les élèves manipulent les armes, puis déchargent dix cartouches sur une cible en carton. « J'utilise plus facilement mon stylo que ça », sourit la professeur d'histoire-géo, convaincue que « Cela montre aux élèves qu'une arme n'est pas anodine. Aujourd'hui, tellement de jeunes y jouent via des jeux vidéo… »
Les collégiens ont eu la chance de rencontrer les instructeurs du groupement d'investigation cynophile qui ont fait travailler leurs chiens, dressés pour la recherche de personnes, de produits stupéfiants, d'armes... Ils ont également apprécié la visite du stand de tirs où s'entraînent les élèves-gendarmes, à des tirs jusqu'à 200 m, les balles filant à près de 3 fois la vitesse du son.
En parallèle, une intervention liée aux dangers d'internet et de la drogue était ainsi programmée.
Les collégiens étaient ravis d'avoir pu découvrir une Institution qui, pour la plupart, leur était complètement étrangère, viendront peut être dans quelques années renouveler les rangs de la gendarmerie.  ;)

A la direction de l'EOGN, on apprécie cette séance. « Recevoir cette classe participe de notre volonté d'ouvrir l'école sur l'extérieur », commente le capitaine, « montrer ce qui s'y passe et peut-être déclencher des vocations ! »



Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6500
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
[VU DANS LA PRESSE] Des collégiens chez les gendarmes

« Mon stage de 3eme avec et chez les gendarmes ? Trop sympa ! ».  ;D
Pendant une semaine, la gendarmerie de Loches a accueilli 7 collégiens dans le cadre de leur stage d'observation. Les jeunes en repartent visiblement ravis et avec un nouveau regard sur le métier et les militaires. Le commandant de compagnie, le chef d'escadron Yvan Santouil leur avait préparé un programme dense, loin du stage « photocopie ». Entre cérémonie militaire, séances de tir, mais aussi découverte des différentes unités de la compagnie avec des démonstrations dynamiques ainsi que des patrouilles dans les rues, les collégiens ont été plongés dans le quotidien des gendarmes.

La gendarmerie a accueilli sept collégiens dans le cadre de leur stage de troisième. Des jeunes ravis qui ont passé une semaine dense.
Pour observer, ils ont observé. Et ils en auront à raconter dans leur rapport de stage. Charline, Lorine, Thomas sont en classe de troisième au collège Roger-Jahan de Descartes ; Margaux, Loann, Lomane, et Johan à Maurice-Genevoix à Ligueil. Ces quatre filles et trois garçons ont opté pour faire leur stage de cinq jours au sein de la gendarmerie de Loches qu'ils ont terminé hier. Le commandant Santouil leur avait préparé un programme copieux, loin du stage « photocopie ».

Ils ont adoré le maître-chien  ;)

Lundi, leur premier jour a commencé par une cérémonie d'hommage aux gendarmes décédés en 2014 dans l'exercice de leur fonction. Puis le commandant Santouil leur a présenté un historique de la gendarmerie, avant que les jeunes puissent s'essayer à des séances de tir et aux pratiques d'intervention avec le PSIG. Le mardi, direction Saint-Pierre-des-Corps pour rencontrer la brigade fluviale et assister à des séances de plongée. Les collégiens ont aussi découvert le quartier général de la gendarmerie à Tours, les techniques d'identification criminelle avec une scène de crime reconstitué, le Corg (centre d'opérations et de renseignement de la gendarmerie)… Le mercredi matin, jour de marché, ils ont patrouillé avec les gendarmes en ville accompagnés de la police municipale de Loches, avant de rejoindre le groupe cynophile de Bléré, puis la base aérienne de Tours. Le jeudi, rencontre avec les motards, les pompiers, suivie d'une information sur le recrutement au sein de la gendarmerie. Enfin pour leur dernier jour, ils ont été intégrés à la brigade de recherche. Toute leur semaine a été ponctuée d'activités sportives.
« Nous voulions découvrir le métier de gendarme. On avait une idée de personnes strictes, sérieuses, autoritaires. Au final, pas tant que ça ! Ils sont sympas », disent de concert les sept stagiaires, qui ont préféré de loin les rencontres avec le maître-chien à Bléré et les séances de tir.
C'est la première fois depuis qu'il est en fonction à Loches que le commandant Santouil prend sous son aile des collégiens. D'ordinaire, les stagiaires sont accueillis à Tours. Entre décembre et février, la gendarmerie a reçu 15 collégiens. « C'est important de participer à l'éveil de ces jeunes et de montrer notre métier pour qu'ils en aient un regard éclairé », indique le commandant Santouil, qui parle de son côté d'une expérience « gratifiante et intéressante ».

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6500
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Séquence d'observation en milieu professionnel pour des élèves de troisième !
Il s'agit en fait d'une séquence d'observation en milieu professionnel imposée à tous les élèves des classes de troisième (art. D.332-14 du Code de l'Education). Elle a pour objectif de « sensibiliser les élèves à l'environnement technologique, économique et professionnel en liaison avec les programmes d'enseignement, notamment dans le cadre de l'éducation à l'orientation ».

L'encadrement et le suivi des collégiens est précisé dans la convention obligatoire signée entre l'établissement et l'entreprise d'accueil.

Une présentation générale de la gendarmerie nationale a été faite à ces collégiens (historique, organisation et fonctionnement). Ils ont pu ensuite découvrir les différentes unités opérationnelles qui composent la gendarmerie nationale.
Un militaire de chacune de ces unités leur a présenté ses missions principales.
Au travers de ces différents exposés, les élèves ont pu échanger librement avec les intervenants et poser de nombreuses questions sur les multiples facettes du métier de gendarme.

Ces séquences d'observation à destination des jeunes collégiens scolarisés en classe de 3ème sont organisés à raison de deux par an.
Même si la durée paraît parfois trop courte, ce stage constitue pour beaucoup une première immersion dans l’univers de l’entreprise. Il est aussi, pour certains, une étape importante du processus d’orientation à l’issue de la classe de 3ème. C’est pourquoi les équipes des professeurs de 3ème assurent un suivi individualisé des stages par des visites ou des entretiens téléphoniques. C’est alors l’occasion d’observer les élèves en dehors de l’enceinte du collège, permettant ainsi de mieux cerner leurs centres d’intérêts et leurs projets.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6500
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
PARTENARIAT : STAGE DÉCOUVERTE

Dans le cadre d'un stage de "découverte de métiers" et dans le but d’être retenu pour la rentrée prochaine dans une classe BAC PRO "MÉTIERS DE LA SÉCURITÉ", Damien, un jeune ariégeois du lycée du Castella s'est vu présenter les militaires, les locaux, les matériels en dotation et les différentes missions liées au Peloton de Surveillance et d'intervention (PSIG) de la Gendarmerie de PAMIERS.

Très intéressé par le domaine de l'intervention, ce jeune homme a pu s'essayer au port du matériel complet d'intervention et se rendre compte de la nécessité pour les militaires de l'unité de s’entraîner régulièrement tant physiquement que techniquement.
Moment très apprécié par Damien, un tir au pistolet avec de la munition d'exercice.
Après un excellent tir, il est reparti avec sa cible en guise de "cadeau" et des souvenirs et des rêves plein la tête !

sarahhhhhh

  • Invité
Bonjour a tous, j'ai 14 ans et cette année je suis en 3ème et on doit obligatoirement faire un stage dans le milieu professionnel, depuis plus d'un ans la gendarmerie m'intéresse énormément et je souhaiterais faire un stage là bas.. Je sais pas si je pourrais.. :-[ :-\

 

Follow @SOS112FR