Auteur Sujet: Stage orientation classe 3ème - Séquence d'observation en milieu professionnel.  (Lu 179727 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne clement49_643

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 126
  • Sexe: Homme
  • ESI 2012 / 2015
    • Voir le profil
Bonjour à tous,
La séquence d'observation en milieu professionnel est obligatoire pour tous les élèves des classes de troisième. Elle se déroule dans les entreprises, les associations, les administrations, les établissements publics ou les collectivités territoriales, aux conditions prévues par le code du travail.

Ouverture sur le monde des métiers - Séquence d'observation en milieu professionnel pour les élèves des classes de troisième  ::)
Les programmes du collège -> La découverte professionnelle en classe de troisième, cette option est destinée à faire appréhender concrètement par les élèves de troisième le monde professionnel, les métiers, les formations et les diplômes qui y mènent.
http://www.education.gouv.fr/cid157/la-decouverte-professionnelle-en-classe-de-troisieme.html

http://eduscol.education.fr/pid23841-cid46879/sequence-d-observation-classes-de-troisieme.html

Depuis la rentrée 2005, une séquence d'observation en milieu professionnel est obligatoire pour tous les élèves des classes de troisième, en application des dispositions de l'article 8 du décret du 24 août 2005 relatif aux dispositifs d'aide et de soutien pour la réussite des élèves au collège.

 
Donc voila j'ai une petite question : est il possible de faire un petit stage dans une société d'ambulances sachant que ce n'est pas pour l'instant le diplôme  d'ambulancier et que je suis mineur.
J'en ai déjà fait un (dans une société d'ambulances aussi) avec le lycée : la convention était celle du lycée. Si c'est possible, comment faire puisque le stage est personnel et non avec le lycée ?


Merci pour vos réponse
Clément

Profblanc

  • Invité
Salut, je ne pense pas que cela soit possible, la convention que signe le patron avec ton lycée est une protection juridique car tout stage (facultatif ou obligatoire) doit faire l'objet d'une convention tripartie. Des infos ICI
ATTENTION : Les universités, les collèges, les lycées et les établissements de formation agréés sont les seuls à pouvoir délivrer une convention de stage.

Voici cependant un petit guide édité par le site http://www.infostages.com/etudiant-convention.htm
L'âge des élèves :
Seuls les élèves ayant atteint l'âge de quatorze ans peuvent effectuer des séquences d'observation dans les établissements industriels et commerciaux et leurs dépendances, les offices publics et ministériels, les professions libérales, les sociétés civiles et les syndicats professionnels et associations, en application de l'article L.4153-1 du Code du travail.

Les élèves n'ayant pas encore quatorze ans peuvent suivre une séquence d'observation dans d'autres structures ou organismes tels que :

    * les établissements où ne sont employés que les membres de la famille (article L.4153-5 du Code du travail) ;
    * les administrations, les établissements publics administratifs et les collectivités territoriales (article D.332-14 du Code de l'éducation).

Plus d'infos sur " éducasol " ICI

Guide du stage pour l’étudiant : Obtenir une convention de stage - Tout stage (facultatif ou obligatoire) doit faire l'objet d'une convention.
Mais il faut savoir que les établissements d'enseignement ne sont pas contraints de délivrer des conventions, dès lors qu'aucun stage n'est prévu dans le cursus.
L'étudiant peut réclamer une convention jusqu'au 31 décembre de la dernière année d'inscription, mais l'établissement se réserve le droit de rejeter sa demande.
Nous conseillons aux étudiants désirant effectuer un stage non obligatoire, de réclamer une convention de stage dès le début de l'année scolaire ou universitaire.

Certaines informations circulent, selon les quelles des organismes privés procurent des conventions de stage. Si cette pratique existe, elle est totalement illégale puisque la convention nécessite obligatoirement l'inscription de l'étudiant dans l'établissement de formation.

Les universités, les collèges, les lycées et les établissements de formation agréés sont les seuls à pouvoir délivrer une convention de stage.

Le stage conventionné

Le stage conventionné permet de mettre en pratique les connaissances acquises au cours des études. Il peut être exigé par l'établissement de formation ou entrepris à l'initiative de l'étudiant.

Il arrive fréquemment que le stage soit un passage obligé pour l'obtention d'un diplôme.

Selon le Ministère de l'Education Nationale, près d'un demi-million d'étudiants de l'enseignement supérieur effectuent un stage chaque année.

En fonction du cursus, le stage conventionné peut se décliner sous deux formes : Stage d'observation (ou découverte de l'entreprise) et stage d'application (ou formation en entreprise).

La convention : Tout stage (facultatif ou obligatoire) doit faire l'objet d'une convention.

La convention doit préciser les objectif et un contenu de stage en lien avec l'enseignement suivi, définir les missions confiées au stagiaire, les engagements réciproques des parties, régler les modalités d'accompagnement pédagogique du stagiaire dans l'entreprise et l'établissement d'enseignement, le contenu du rapport de stage et les modalités d'évaluation du stage.

Pour en savoir plus :
Dossier réalisé par le Ministère de l'Education Nationale :
Guide des stages en entreprise. ( P.J )
Dossier réalisé par l'URSSAF consacré aux stages en entreprise. http://www.urssaf.fr/

Informations sur l'emploi et les stages ....
Vous avez trouvé un job, un emploi ? C'est parfait ! Mais attention :

    * Dès lors que vous avez décroché un job, vous bénéficiez des mêmes droits individuels que les autres salariés de l'entreprise.
    * Le contrat de travail stipule vos droits et vos devoirs.
    * La courte durée de votre période de travail ne dispense pas l'employeur de l'obligation de vous déclarer à l'Urssaf, ni de vous remettre une fiche de paie.
    * Si ces obligations légales ne sont pas respectées, il s'agit de travail «au noir».
    * Le contrat de travail doit indiquer obligatoirement le poste occupé par le salarié, le salaire, les dates de début et de fin du contrat, ainsi que la durée de travail journalière ou hebdomadaire.
    * S’il y a une période d’essai, celle-ci doit être expressément stipulée.
    * Le contrat doit être remis sous 48 heures après l'embauche.
    * Le contrat de travail : obligatoire !
    * Période d'essai, oui mais obligatoirement rémunérée
    * Informations et rémunérations sur le CDD

Hors ligne secours à personne

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 85
  • Sexe: Homme
  • ambulancier
    • Voir le profil
Cela me parait également pas réalisable... quoi que ::) mais si tu connais le patron d'une entreprise de transports sanitaires demande lui s'il peut faire quelque chose ?
Contacte aussi l'assureur "responsabilité civile" (voir les fiches ci-jointes) de ton assurance scolaire ou de tes parents !!
Si t'es vraiment motivé, il y a les jeunes sapeurs-pompiers ou associations... et passe ton PSC.1
Amicalement
Christophe

Citer

Le stage de 3e est un stage d'observation qui permet de découvrir le monde du travail ainsi que les différents métiers de l'entreprise.
• Les élèves concernés par le stage de 3e sont souvent des collégiens âgés de 14 à 15 ans qui n'ont aucune idée de ce qu'ils veulent faire plus tard, ni de la diversité des métiers qui s'offrent à eux.
• Lors de son stage en entreprise, l'élève ne tiendra pas un poste proprement dit, car c'est interdit par la loi, ce n'est pas non plus un mini-stage ouvrier.

Le tuteur responsable de l'adolescent se chargera d'« occuper » et de soutenir l'attention de ce dernier durant 5 jours.
• Pour ce faire, le salarié encadrant l'élève, préparera un petit parcours professionnel pour lui expliquer ce que sont les différents métiers de la société et comment ils s'articulent ensemble.
• Néanmoins, le collégien peut effectuer des petites activités variées sous surveillance et correspondant aux travaux légers autorisés aux mineurs par le Code du travail.
• Cependant, il est strictement interdit que les mineurs travaillent sur des appareils, machines ou produits dangereux (outils tranchants, poulies, gros engins, produits nocifs, etc.).
• Une convention de stage sera signée entre l'entreprise, le chef d'établissement, l'élève et les représentants légaux.
Cette convention reprendra les frais du stagiaire (nourriture et transport) ainsi que le temps du travail encadré qui doit rester dans le cadre de la législation.
• En cas d'accident, c'est le chef d'entreprise qui doit prendre les dispositions nécessaires. C'est-à-dire que la législation sur les accidents du travail couvre les stagiaires au même titre que les salariés. Le responsable de l'entreprise informera le chef d'établissement au plus tard dans les 24 heures. Ce dernier fera le nécessaire auprès de la caisse d'assurance maladie. C'est l'assurance responsabilité civile du responsable de l'entreprise qui couvre les dommages causés par le stagiaire.

Source http://stage.comprendrechoisir.com/comprendre/stage-en-3eme

Hors ligne clement49_643

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 126
  • Sexe: Homme
  • ESI 2012 / 2015
    • Voir le profil
Bonjour bonjour,

On a reparlé de nos stages avec ma prof de droit et elle m'a dit que je pouvais tenter d'envoyer une lettre ... ce que j'ai fait.
Je l'ai envoyé il y a plus d'une semaine mais bon j'ai pas trop d'espoir, enfin on verra bien ... je suis bientôt à la protection civile, j'attends la réponse du président sous un dizaine de jours on m'a dit ... :D
Sinon pour la protection civile, j'attends encore parce que la secrétaire a oublié mon dossier pour la commission qui a lieu tous les 2 mois.  :'(
Elle a normalement donné mon dossier au président jeudi en rattrapage mais c'est pas sûr qu'il accepte ...  ::)

Bonne journée
Clément

Hors ligne Puzuzu

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 39
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Je vais profiter du sujet pour pointer un peu du doigt la faisabilité du stage "découverte" préalable à l'inscription dans une école CESU ou IFA.

Je prend pour exemple mon cas...
Je fais actuellement une reconversion professionnelle pour devenir, vous l'aurez deviné, ambulancier.
Je prend les informations nécessaires, je retire un dossier d'inscription et prend note des différents points nécessaires à l'inscription uniquement (l'admission étant soumis à examen).

J'apprend donc qui faut obligatoirement faire un stage de découverte de 140H (!!!) en tant que 3eme équipier.
Je demande donc à l'école une convention de stage, là, réponse négative! ils ne fournissent pas de conventions pour les stages découvertes !!! (soit en gros, zéro couverture pendant 1 mois complet de stage !)
Je dois donc trouver une convention, je ne sais où... Etant donné que les entreprises ne prennent personne en stage sans convention (ce qui est tout à fait normal).
Je me renseigne... cela sent mauvais...  :-[
Au final, étant inscrit à l'anpe/polemploi, j'ai vu avec mon conseiller qu'il était possible de faire des EMT (évaluation en milieu de travail), je tenais donc mon stage ! mais... une EMT, c'est 70H MAXIMUM !! (pourquoi ? parce que les patrons sont payés pour nous prendre par l'anpe...)
J'ai eu la chance d'avoir un conseiller humain et pas stupide, il a un peu "magouillé" pour me faire faire 2 EMT à la suite (ce qui est interdit) soit 140H ! ouf je respirais  :)
Mais... encore un mais... pour pouvoir faire ceci, il faut obligatoirement que les deux EMT ce passent dans 2 sociétés différentes !!!
Là encore une fois la chance me sourie, la société qui m'accepte est un groupement !
Explications : officiellement, sur la papier, je fais "mes" stages dans deux sociétés différentes avec deux responsables différents (les deux conventions étant complétés et tamponnés par la même personne) pour les deux société etc...
Officieusement, étant donné que c'est un groupement, j'ai pu faire mon stage de 140H dans la même société.

Voilà, tout cela pour ça.... Moralité...: j'ai eu beaucoup de chances...  8)

Mais je me met à la place d'autres personnes, qui, dépassé 25ans (j'en ai 26...), non inscrit à l'anpe... Comment font-ils ?
Sans compter que pendant ce mois de stage, il n'y a AUCUNE rémunération (de plus impossible de travailler à coté du stage), donc un mois complet à vivre sur des réserves (ce qui à part vivre chez les parents est extrêmement difficile); pour ma part j'avais heureusement droit à l'assedic pendant ce mois ci (oui encore la chance...).

Voilà, comment décourager de potentiels futurs ambulanciers diplômés.

Seule solution, rentrer dans une société entant que "BNS" (AFPS) pendant 3 mois puis passer le diplôme de AA avec le congé de formation... Bref, il y quand même des choses à changer...
Cette formation d'auxiliaire de 70 heures n'est pas obligatoire pour les professionnels exerçant dans une entreprise de transport sanitaire terrestre avant le 1er janvier 2011 et pour les professionnels exerçant moins de trois mois.
-----------------------------------------------------------------------

Sinon, pour ton problème Clément, tu as certainement une mission locale dans ta ville, va y, explique ta situation et normalement, ils devrais pouvoir t'aider positivement, ou du moins t'orienter (perso j'ai pas fais car trop vieux...), alors fonce, n'hésite pas !

Obtenir une convention de stage lorsqu'on n'est pas étudiant  ???
Un réelle difficulté, à laquelle de nombreuses personnes sont confrontées, est de faire un stage sans être inscrit dans un établissement d'études. Vous n'avez donc pas le statut d'étudiant.
Si vous avez moins de 25 ans, vous pouvez vous adresser à votre mission locale et vous y inscrire, passer un entretien : celle-ci est en mesure de vous délivrer une convention de stage en lien avec votre projet.

A noter : n'oubliez pas que si vous êtes inscrits (ne serait-ce que pour quelques heures de cours) au CNAM, au CNED ou à certains organismes de cours et de formation par correspondance, ceux-là peuvent également vous délivrer une convention de stage.
PS : Le stage en 3e n'est en principe pas rémunéré  :-\ Toutefois, une gratification ne dépassant pas 30 % du SMIC peut être versée.  ;D


Hors ligne clement49_643

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 126
  • Sexe: Homme
  • ESI 2012 / 2015
    • Voir le profil
Merci beaucoup pour votre réponse : je n'avais pas du tout pensé à la "mission locale" (il y en a une en plus juste à côté de chez moi)

Sinon j'ai lu déjà plusieurs posts concernant le stage de 140h et c'est vrai que c'est très mal fait ...

Bonne journée
Clément

Hors ligne seal

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 195
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
[.....]
Sinon, pour ton problème Clément, tu as certainement une mission locale dans ta ville, va y, explique ta situation et normalement, ils devraient pouvoir t'aider positivement, ou du moins t'orienter (perso je ne l'ai pas fais car trop vieux...), alors fonce, n'hésite pas !


... t'es tu renseigné au CESU69 ou à la CRF ??

stage de découverte chez synapse par hasard ?

Hors ligne Puzuzu

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 39
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Je suis inscris, et j'ai passé l'oral au CESU69, j'attends mon résultat d'admissibilité à la fin du mois...

Et oui, c'est bien ce groupement...

---------------------------------------------------

Clément, tiens nous au courant surtout!


Hors ligne clement49_643

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 126
  • Sexe: Homme
  • ESI 2012 / 2015
    • Voir le profil
Pas de problème  ;D

Hors ligne clement49_643

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 126
  • Sexe: Homme
  • ESI 2012 / 2015
    • Voir le profil
Bonjour à tous

Voila je ne suis pas encore allé à la mission locale, manque de temps, entre les cours, le BAC et le code ... mais j'espère que je pourrais y aller mercredi après midi après les cours. J'ai eu des infos sur un autre forum de la part d'un ambulancier sur les démarches à effectuer :

- demande à l'assurance une attestation d'assurance civile
- faire un papier avec mon maître de stage qui dit qu'en cas de problème, mon assurance prend en charge (papier signé par nous 2)
- autorisation parentale

Sinon pour la lettre que j'avais envoyée : aucune réponse de leur part. Je leur ai envoyé un mail mais pas de réponse non plus ... dommage

Voila, j'suis trop content (j'espère que ça marchera)

Hors ligne Puzuzu

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 39
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Ba cela est bon à savoir ! C'est un moyen comme un autre de pouvoir faire un stage !

Bravo Clément, au moins tu es motivé ce qui est un superplus !

Pourvu que ça dure !

Bonne continuation ! ;)

Hors ligne ben28

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 14
    • Voir le profil
essaye de te renseigner auprès de ton anpe/pôlemploi,
il ont surement des conventions possible avec les sociétés d'ambulance
j'ai déjà vu des stagiaires chez nous.

Hors ligne clement49_643

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 126
  • Sexe: Homme
  • ESI 2012 / 2015
    • Voir le profil
essaye de te renseigner auprès de ton anpe,
il ont surement des conventions possible avec les sociétés d'ambulance
j'ai déjà vu des stagiaires chez nous

Bonsoir,

Ouai mais en étant mineur c'est plus délicat et puis ce n'est pas pour le stage découverte de 140h Ambulancier.
L’objectif du parcours de découverte des métiers et des formations c'est de découvrir les métiers, leur quotidien comme celui d'un pilote, d'un pâtissier, d'un webmestre, d'une infirmière, un pompier, un ambulancier, etc...
bref, découvrir les milieux professionnels ; comment s'organise le travail dans une entreprise, grande ou petite, dans une administration, dans un laboratoire de recherche, etc.... découvrir les formations : connaître les principaux diplômes, comment et où les préparer, quelle écoles, etc...

Bon sinon j'ai du nouveau. J'ai été voir mon assurance on leur explique le cas. On précise bien 2 fois qu'il n'y a pas de convention et que c'est une démarche personnelle. Pas de problème nous dit il, il nous imprime le truc. J'étais super content surtout qu'un ambulancier m'a mis en contact avec son patron qui accepte mais a condition qu'il y ai une assurance RC qui me couvre et couvre les incidents ou accidents que je pourrait causer de par mon fait (normal). Sauf que sur la route on s’aperçoit qu'il n'a rien compris : "Ce contrat [...] placé comme stagiaire en entreprise par l'établissement scolaire, en raison [...] La garantie est subordonnée à la signature d'une convention de stage."
Bon ok on y retourne. Là elle nous dit qu'elle pense que c'est pas possible mais elle appelle quand même un supérieur. Celui ci dit que c'est possible mais je dois être que simplement un observateur... ce qui signifie "pas de travail", juste regarder.
Parfait, j'ai le papier en main je rappelle le patron demain matin en espérant.

A+

Hors ligne petitfilou

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 4
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier
    • Voir le profil
Pour info:
vos stages 140 h pour la découverte du métier d'ambulancier. Il faut savoir que ce sont les entreprises qui ont signé des conventions avec les centres de formation (CESU ou IFA) et à partir du moment ou votre dossier d'inscription pour l'école est complet ; les entreprises référencées comme terrain de stage peuvent vous accueillir car elles sont agrées par l'école.

Pour les mineurs qui voudraient faire un stage, une décharge des parents suffit pour l'entreprise, il suffit juste de signalé à l'assurance qu'elle accueille un stagiaire. L'encadrement et le suivi de l'élève doivent être précisés dans la convention obligatoire signée entre l'établissement et l'entreprise ou l'organisme d'accueil.
Style de convention (modèle)
Entre http://eduscol.education.fr/cid46879/sequence-d-observation-en-classe-de-troisieme.html
L'entreprise ou l'organisme d'accueil
représenté par M , en qualité de
d’une part, et
Le lycée, le centre de formation d’apprentis ou le collège
représenté par M , en qualité de chef d’établissement
(proviseur du lycée, directeur du centre de formation d’apprentis ou principal du collège)
d’autre part ;
il a été convenu ce qui suit :

Le parcours de découverte des métiers et des formations participe à l'acquisition des connaissances et des compétences du socle commun : compétences sociales et civiques, autonomie et initiative :P

Dès la cinquième débute la découverte progressive des métiers et des formations dans un parcours qui se construit tout au long de la scolarité au travers d'activités diverses.
Classe de cinquième : des visites, des interviews de professionnels et des enquêtes permettent d'explorer les secteurs d'activité et les métiers.
Classe de quatrième : l'élève découvre des voies de formation avec une journée passée dans un lycée, un CFA ou tout autre établissement de formation.
Classe de troisième : des séquences d'observation sont organisées en milieu professionnel, visites de forums, salons, séances d'information. L'élève peut choisir l'option facultative de découverte professionnelle de 3 ou 6 heures. Il bénéficie d'un entretien personnalisé d'orientation.
Pendant sa scolarité au collège, un élève passe au moins 10 jours dans une entreprise ou en relation avec des acteurs du monde professionnel.

Hors ligne clement49_643

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 126
  • Sexe: Homme
  • ESI 2012 / 2015
    • Voir le profil
Citer
Pour les mineurs qui voudraient faire un stage, une décharge des parents suffit pour l'entreprise, il suffit juste de signalé à l'assurance qu'elle accueille un stagiaire.

Bonjour,

C'est pas aussi facile que ça. Sans convention (Lycée, Employeur, Stagiaire) ce n'est pas possible même avec autorisation parentale et assurance. Il faut une convention pour que tout le monde soit assuré en cas de problème.
J'ai été à mon lycée et ils m'ont donné des conventions...
J'sui trop content  :D

Bonne journée
Clément

Hors ligne clement49_643

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 126
  • Sexe: Homme
  • ESI 2012 / 2015
    • Voir le profil
Hello,

Bon alors j'ai de très très bonnes nouvelles pour moi  ;D  Je suis en stage 2 semaines. Je suis super content. Je commence lundi Yahooo llililalou lOl

A+
Bonne journée

Citer
RAPPEL : Trouver un stage voici quelques étapes à avoir en tête  8)

Commencez votre recherche 2 à 3 mois avant votre période de stage. Faites le point sur ce que vous aimeriez faire/découvrir. Faites la liste des structures proche de chez vous qui pourraient vous accueillir. Cela peut être une entreprise, un commerce mais aussi une mairie, une école, une association … Parlez en autour de vous : peut-être que votre entourage à des contacts dans ce domaine. En fonction de vos pistes, préparez votre candidature. Jouer la carte du contact direct : présentez vous dans les structures pour leur expliquer ce que vous recherchez et voir si elles pourraient vous accueillir.

Comment se présenter aux entreprises pour un stage de 3ème ?
Voici quelques éléments qui peuvent vous aider à échanger/discuter avec un employeur.
Qui êtes-vous ?
NOM, Prénom, âge, où habitez-vous ? Vos contacts (numéro de téléphone et adresse, e.mail. Veillez au message de votre boîte vocale, ainsi qu'à votre adresse e.mail, qu'elles soient "professionnelles")    

Votre établissement scolaire
Nom, classe de …, options éventuelles… Ville

Votre demande de stage
Dates, durée, objectifs pour l’école, vos attentes et vos envies …

Le cadre du stage
Convention signée entre l’école, l’entreprise et l’élève (parents)

Échange avec l’employeur
Est-ce que l’entreprise a déjà pris des stagiaires ? Est-ce que ce serait possible sur cette date ? Qu’est-ce que vous pourriez faire/observer ?

Pensez à rédiger une feuille "suivi de candidature" : entreprise contactée le..., nom du contact, date pour rappeler, réponse de l'entreprise.

Hors ligne SMUR

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1384
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier-SMUR
    • Voir le profil
 Félicitations , bon stage et observe bien le métier ;)

Citer
Ne pas oublier : La lettre de motivation pour convaincre  :)
La lettre de motivation ... Le moyen de vous démarquer ! Elle accompagne votre CV. Préparez-là de manière à ce qu'elle complète et valorise votre CV. Il s’agit d’un premier aperçu de vos motivations que vous donnez à l’employeur.  :P  :-[  :-X

Pour faire ressortir tous vos arguments, le décryptage de l'annonce est important. En effet, repérez toutes les informations essentielles que vous allez reprendre dans votre lettre de motivation sous la forme d'un argumentaire qui vont correspondre aux attentes de l'employeur.
Les atouts d'une bonne lettre de motivation

Elle doit être claire, aérée et doit donner envie au recruteur de se pencher sur votre CV.

    La lettre de motivation doit compléter le CV (et non répéter les informations) : il s’agit de parler de vous, de vos atouts pour le poste, les raisons de votre candidatures… Évitez les copier coller, le recruteur attend de vous une expression personnelle de vos motivations.
    Elle doit être rédigée en fonction de la description du poste ou secteur visé : l'objectif est de souligner la partie de votre CV qui convient le mieux au profil recherché par le recruteur. L'employeur, à travers la lettre de motivation, va tenter de percevoir si vous pouvez correspondre au poste qu’il propose. Montrez ce que vous imaginez de votre rôle sur ce poste.
    N’oubliez pas que la lettre de motivation (avec le CV) est une invitation à l’échange avec l’employeur. Utilisez un langage simple, adaptée. N’abusez pas des phrases à rallonge !

Même chose que pour le CV, faites vous relire avant de l’envoyer ! Les fautes d’orthographe, les ratures … peuvent être rédhibitoires. Pensez à signer votre lettre de motivation (même si elle est dactylographiée).

La lettre de motivation contient plusieurs paragraphes. Cliquez sur le modèle pour visualiser les quelques conseils.

Hors ligne FCK13

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 107
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Je vais profiter du sujet pour pointer un peu du doigt la faisabilité du stage "découverte" préalable à l'inscription dans une école CESU.

Je prend pour exemple mon cas...

Je fais actuellement une reconversion professionnelle, pour devenir, vous l'aurez deviné, ambulancier.
Je prend les informations nécessaires, je retire un dossier d'inscription, et prend note des différents points nécessaires à l'inscription uniquement (l'admission étant soumis à examen).

J'apprend donc qui faut obligatoirement faire un stage de découverte de 140H (!!!) en tant que 3eme équipier.

Je demande donc à l'école une convention de stage, là, réponse négative! ils ne fournissent pas de conventions pour les stages découvertes!!! (soit en gros, zéro couverture pendant 1 mois complet de stage!)

Je dois donc trouver une convention, je ne sais où... Étant donné que les entreprises ne prennent personne en stage sans convention (ce qui est tout à fait normal).

Je me renseigne... ça sent mauvais...

Au final, étant inscrit à l'anpe, j'ai vu avec mon conseiller qu'il était possible de faire des EMT (évaluation en milieu de travail), je tenais donc mon stage! mais... une EMT, c'est 70H MAXIMUM!! (pourquoi? parce que les patrons sont payés pour nous prendre par l'anpe...)
J'ai eu la chance d'avoir un conseiller humain et pas stupide, il a un peu "magouillé" pour me faire faire 2 EMT à la suite (ce qui est interdit) soit 140H! ouf!
Mais... encore un mais... pour pouvoir faire ceci, il faut obligatoirement que les deux EMT ce passent dans 2 sociétés différentes!!!

Là encore une fois la chance me sourie, la société qui m'accepte est un groupement! explications: officiellement, sur la papier, je fais "mes" stages dans deux sociétés différentes avec deux responsables différents (les deux conventions étant complétés et tamponnés  par la même personne) pour les deux société etc...
Officieusement, étant donné que c'est un groupement, j'ai pu faire mon stage de 140H dans la même société.

Voilà, tout cela pour ça....

Moralité: j'ai eu beaucoup de chances...

Mais je me met à la place d'autres personnes, qui, dépassé 25ans (j'en ai 26...), non inscrit à l'anpe... Comment font-ils ?
Sans compter que pendant ce mois de stage, il n'y a AUCUNE rémunération (de plus impossible de travailler à coté du stage), donc un mois complet à vivre sur des réserves (ce qui à part vivre chez les parents est extrêmement difficile); pour ma part j'avais heureusement droit à l'assedic pendant ce mois ci (oui encore la chance...).

Voilà, comment décourager de potentiels futurs ambulanciers diplômés.

Seule solution, rentrer dans une société entant que BNS (AFPS), y rester plus d'un ans, et passer le diplôme avec le congé de formation...

Bref, il y quand même des choses à changer...


Effectivement il devient très difficile de passer son CCA ou maintenant son D.E d'ambulancier.
mais il y a une raison à cela... beaucoup d'ambulanciers ont passé la formation poussés par l'anpe et ne sont plus Ambulancier au bout de quelques années (on les comprend) ils avaient fait ce Job par défaut et non par vocation.
Voilà pourquoi et résultat votre motivation est mise à rude épreuve.

Hors ligne guiamo

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 30
  • Sexe: Homme
  • JSP 3
    • Voir le profil
Bonjour à tous  :)

Voilà, donc j'ai 14 ans, et je vais entrer en classe de 3ème.

Depuis la rentrée 2005, une séquence d'observation en milieu professionnel est obligatoire pour tous les élèves des classes de troisième, en application des dispositions de l'article 8 du décret du 24 août 2005 relatif aux dispositifs d'aide et de soutien pour la réussite des élèves au collège.
Organisée dans les conditions générales définies par le décret du 26 août 2003 et la circulaire du 8 septembre 2003 relatifs aux modalités d'accueil en milieu professionnel d'élèves mineurs de moins de 16 ans, elle a pour objectif de "sensibiliser les élèves à l'environnement technologique, économique et professionnel en liaison avec les programmes d'enseignement, notamment dans le cadre de l'éducation à l'orientation".

La séquence d'observation en milieu professionnel concourt ainsi à la réflexion et à l'approche positive de l'orientation dans le cadre du parcours de découverte des métiers et des formations.

Donc vers la fin décembre 2007, notre collège nous impose un stage obligatoire dans une entreprise.
Vu que je suis JSP, je suis très intéressé pour faire ce stage dans une société d'ambulances Iséroise mais je ne sais pas trop comment m'y prendre.

Est-ce qu'il serait possible de me renseigner sur le rôle du stagiaire mineur durant la semaine et aussi comment s'y prendre pour faire ce stage ?


Hors ligne clement49_643

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 126
  • Sexe: Homme
  • ESI 2012 / 2015
    • Voir le profil
Hello,

Je pense que je vais pouvoir te répondre parce que j'ai été dans le même cas que toi ;)
En troisième aussi ils nous demandaient de faire un stage obligatoire. J'ai tout de suite voulu le faire dans les ambulances mais ça n'a pas été possible. Trop jeune, dans certaines entreprises ça tombait pendant les stages CCA mais surtout le collège nous demandait de faire ce stage à deux  >:(
En tout cas essaye et montre que tu es motivé, envoie une lettre de motivation et un CV (si tu as). Nous on y avait été comme ça sans rien, c'est peu être pour ça aussi.
Je sais pas si toi aussi tu auras un stages en première mais moi j'en ai eu un à faire. Alors du coup, lettre de motiv + CV et j'ai eu mon stage d'une semaine :D
Ca m'a tellement plus et ça me plait tellement encore que cette année j'ai fait une demande de stage mais sans convention, c'était pas gagné lol mais ça c'est fait quand même, grâce notamement à un ambulancier, et cette fois ci pour 2 semaines.

Alors sinon durant le stage on est observateur, alors soit dans le VSL ou alors dans l'ambulance. Dans le VSL tu es en plus de l'ambulancier c'est à dire que vous êtes deux et dans l'ambulance tu es en plus de l'équipage. Sinon pendant mes stages j'ai fait un peu de tout : VSL (2 ou 3 patients, j'étais plus dans l'ambulance), et sinon en ambulance, entrées, sorties, transferts, des urgences, des SAMU, initiation à l'administratif, nettoyage et désinfection d'ambulances ...

En conclusion ces stages sont supers et très instructifs, et en plus les ambulanciers ont été vraiment super géniaux et acceuillants. Ah vivement la semaine prochaine.

Si tu as d'autres questions n'hésites pas.

A+

Hors ligne FCK13

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 107
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
J'ai eu une société d'ambulances dans le 73 et tout comme toi un élève de troisième c'est présenté pour un stage.
j'ai accepté de le prendre car sa motivation était sans faille et que son histoire personnelle était en accord avec son choix, il a eut du mal à convaincre l'équipe enseignante mais ça à marché.
Note toute foie que j'ai refusé qu'il participe aux urgences ce afin de respecter son jeune âge et ne pas lui montrer des situations qu'il n'aurait pas assumer. Car ce que nous voyons dans l'intimité des patients en cas d'urgence n'est pas toujours réjouissant surtout pour un jeune adolescent.
Montre ta motivation et surtout ne baisse pas les bras au premier refus, car bon nombre de patrons de société d'ambulance, ne veulent pas assumer un enfant dans leurs équipages.

Hors ligne guiamo

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 30
  • Sexe: Homme
  • JSP 3
    • Voir le profil
Merci beaucoup pour vos réponses, mais j'aimerais également savoir uen chose.

Vu que je suis JSP est-ce que cela pourrait jouer en ma faveur notamment sur ce problème des urgences ? Car comme vous l'aurez deviné, je suis très très motivé ;)

Hors ligne guiamo

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 30
  • Sexe: Homme
  • JSP 3
    • Voir le profil
Petite nouvelle sur ce sujet, malheuresement une "mauvaise".

Vers 18h je suis allé voir une société d'ambulances privées iséroise. Un ambulancier m'accueille téléphone à la secrétaire pour en savoir + sur les stages, notamment les non-rémunéré pour élèves de 3ème. La secrétaire vient vers moi et m'explique que pour les mineurs, il n'y a aucunes assurances. Elle parlera quand même de moi au directeur et je dois la rappeller mardi ou mercredi.

Comme vous l'aurez compris, faire un stage chez les ambulanciers est à 50% raté.

Si jamais vous avez quelques conseils pour moi, n'hésitez pas ;) ;)

Hors ligne clement49_643

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 126
  • Sexe: Homme
  • ESI 2012 / 2015
    • Voir le profil
Hello,

Comment ça pas d'assurance ?
Tu n'as pas de convention de stage ? (collège - entreprise - toi)

Hors ligne guiamo

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 30
  • Sexe: Homme
  • JSP 3
    • Voir le profil
Si si, ma convention de stage est le collège mais apparament, cette entreprise n'a pas d'assurance de couverture d'accident pour les stagiaires mineurs. Je dois normallement rappeller demain ou après-demain pour confirmation.

Hors ligne guiamo

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 30
  • Sexe: Homme
  • JSP 3
    • Voir le profil
Bon, ben voilà c'est fini ! Je viens d'appeler les ambulanciers et malheuresement il ne prennent pas de mineurs, j'ai plus qu'a trouver autre chose :( :(

Hors ligne Puzuzu

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 39
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Au delà de tout ceci, ce qui est épuisant, et en parti responsable de ce turn over ambiant et perpétuel, c'est que le "milieu" du métier (convention, patrons, etc, bref tout ce qui concerne que de loin d'essentiel du travail...) est moisi, forcement, ça n'incite pas à rester quand on a mis les pieds dans le plat.

Ca n'engage que moi, mais je trouve EXTRÊMEMENT regrettable que ce métier souffre autant, à comparé de ce qu'il apporte à la population Française, de n'importe quel niveau social en plus...

Moi qui suis très sensibles aux ambiances, je suis servit! et inutile de préciser que je suis dans un certain état d'esprit , tellement ce que j'écris parle de lui même...

Hors ligne Puzuzu

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 39
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Prend ca pour un signe du destin!

Reste chez les pompiers, tu jouira d'une image vis a vis de la population, et de la société en général nettement plus gratifiante que nous pauvres ambulanciers... Sans compter l'attirance de l'uniforme dans le milieu feminin (ou pas d'ailleur :-/ ) hospitalier! lol non je suis pas jaloux!

PS: JE PLAISANTE!!!! tout ce que je dis n'est que pur divertissement et ne saurait être comparé à la réalité, et qui s'il existait des similitudes, ne serait que purement fortuite.

Pinaise, je vais me coucher moi, je raconte que des bétises là! des bétises... des bétises...des betises...  RrrrRRrrr ZzzZZzzZZzzz...

requinblanc04

  • Invité
J'ai eu un petit stagiaire de 3eme, tres instructif car les questions pertinente.
notre image Puzuzu n'est certainement pas enviable, mais la richesse que nous apporte les gens que nous transportons vaut beaucoup plus que l'image du sauveur en uniforme

Hors ligne Puzuzu

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 39
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
On est bien d'accord Franck ;)

Hors ligne guiamo

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 30
  • Sexe: Homme
  • JSP 3
    • Voir le profil
Oui :) Ben effectivement, je vais rester chez les hommes casqués et j'ai fais une demande de stage en caserne :) :)

Hors ligne Rico14

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1197
  • Sexe: Homme
  • Chef d'Equipe Sécurité Incendie / SPV
    • Voir le profil
    • Mon blog
[...]Sans compter l'attirance de l'uniforme dans le milieu feminin[...]

Nan mais si si, ça existe, je l'ai vérifié... ;D

Hors ligne Puzuzu

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 39
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Ba moi, je l'ai vu! même qu'elle courrait... lol

Hors ligne SMUR

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1384
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier-SMUR
    • Voir le profil
Citer
[...]Sans compter l'attirance de l'uniforme dans le milieu feminin[...]

Nan mais si si, ça existe, je l'ai vérifié...


Et quel pompier hein!! ::) ;D

requinblanc04

  • Invité
malheureux d'avoir besoin d'un uniforme pour plaire :boulets: :Winner:

Hors ligne guiamo

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 30
  • Sexe: Homme
  • JSP 3
    • Voir le profil
Aaaaazh le prestige de l'uniforme, celui de JSP fait éffet également  ;D :ange: ;D

requinblanc04

  • Invité
a poil vous faites moi d'effet ;D
le pourquoi du besoin d'un uniforme :ambu: lol! mipmip

Hors ligne guiamo

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 30
  • Sexe: Homme
  • JSP 3
    • Voir le profil
Bon alors là c'est la total, même les pompiers ne prennent pas de stagiaires, je suis dégoûté, j'ai plus d'idées :( :(

Hors ligne poussinette095

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 52
  • Sexe: Femme
  • ambulanciere
    • Voir le profil
nous nous prennons des stagiaires qui sont inscrits a l'anpe.ce sont des demandeurs d'emploi a qui on a proposé le cca et avant ils ont un satge de deux semaines a faire si ils le veulent dans une societé d'ambu.dans ce cas les conventions sont signees avec l'anpe.il sagit de stages non remunérés.il te suffit de t'inscrire entant que demandeur d'emploi!!!;)

Hors ligne ben62

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 102
  • Sexe: Homme
  • Etudiant Thanato
    • Voir le profil
Et pourquoi pas si tu est inscrit à l'ANPE ne pas faire une EMT. La convention est faite à l'ANPE et tu n'a plus qu'a trouver la société qui t'acceptera. 

Hors ligne ludo

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 4
    • Voir le profil
Bonjour , je suis nouveau sur ce forum et je me pose une question , alors voilà je connais quelq'un qui est pationnée par les ambulance et il est en 4eme ( je présice ce n'est pas moi ) et il se demandé si il était possible de faire un stage de 3eme dans une boite d'ambulance ?!  ???

Merci d'avance pour vos réponses

Cordialement

ludovic

Hors ligne clement49_643

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 126
  • Sexe: Homme
  • ESI 2012 / 2015
    • Voir le profil
Bonjour,

Si ça peut aider : http://www.sos112.fr/empty-t5767.0.html
Bonnes fêtes de fin d'année  :fete02:

:fete01: Clément :fete01:

Hors ligne ludo

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 4
    • Voir le profil
merci super cool je lui tranmetterais a mon amis bonne fete à toi aussi  :france: :) ;) :D

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Ben wouiii
faut être motivé pour bosser "légalement" car le Nicolas ne fait que de la gesticulation devant les "moulins" du patronat  bravebête  ce n'est pas lui qui doit remuer ciel et terre !!!!

amitié
jean

Hors ligne Arrakis

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 89
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Oué enfin bon... Un stage de découragement de la vie active quoi !!
Comment constater alors qu'on est pas encore sur le marché du travail, qu'il existe des metiers ou on est payé en dessous du SMIC...
En fait c'est une bonne idée, ça te donnera certainement la motivation de faire de bonnes études :)

Hors ligne julienkatia

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 86
  • Sexe: Femme
  • auxiliaire ambu et PSE2/futur dea et PSE1
    • Voir le profil
bonjour je monte actuellement mon dossier des le problème est le stage de découverte. en effet tous les patrons prét a me prendre me demande une convention de stage! mais comment en obtenir une. le cesu me dise qu'il ne peuve pas car je ne suis pas encore admise. et vu que je travail l'anpe ne peut rien faire pour moi. j'attend une réponse rapidemment de votre part en vs remerciant par avance

Hors ligne kekedevertoucityki

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
    • Voir le profil
Bonjour je me prénomme kevin , je suis en classe de 3ème je voudrais devenir ambulancier mais je ne sais pas vers où il faut me diriger ??
Est ce dans une filière spéciale  ? quel diplôme faut avoir ?
merci de me répondre c'est important .
Merci à vous.

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
fait tes etudes pour l'instant, il faut pour l'instant avoir le bac plus le permis de conduire avec soit 2 ou 3 ans de pratique (ne plus avoir le A), je te conseil pour l'instant de te dirigé soit vers une association de secourisme (crf, protection civile, croix blanche, ......) ou les jeunes pompiers volontaires (à voir avec ta caserne des pompiers la plus proche de chez toi)

ambu04

  • Invité
en attendant dirige toi vers le sanitaire et social par exemple

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Pareil que mes amis,apprends dejà le secourisme en association et continue au maximum des études!  ;)

tu es de Vertou? C'est un joli patelin que j'ai bien connu il y a quelques années  ;D

bendepuget

  • Invité
j'ai eu le nouveau DEA et je n'ai jamais eu le bac de ma vie.
mais oui, met un maximum de chance de ton coté (bac, permis, assos'...).
a bientot peut etre

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Le conseil de passer son bac voir plus,c'est surtout qu'en cours de route il peut encore changer d'avis et egalement,dans le cas ou il ferai tout de meme ambulancier,de pouvoir esperer une reconversion decente s'il en a envie à un moment donné...

Hors ligne mathieu0694

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
Bonjour,

Pourriez-vous me dire si je pourrais faire un stage (non-rénuméré) dans une société d'ambulance, j'ai 15 ans et aimerai voir ce métier que je voudrais faire. :D
Ce stage n'est que personnel ce n'est pas une demande du collège!!

Merci
Mathieu

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
A 15 ans pour faire un stage dans les régle il faut une convention du college, délivré par le dirlo !
Moi en dehors du stage obligatoire en 3eme, j'en est fait 2 pendant les vacances, suffit d'en faire la demande ( toujours au dirlo) !
Mais sans convention, tu n'es pas couvert, donc tu peut pas aller en entreprise.

Aprés pour ce qui est de le faire chez les blancs, je sais pas si tu aurais le droit de monter en ambu et aprés te taper 500 bornes de VL tous les jours c'est pas trés marant.

Hors ligne mathieu0694

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
ok merci de m'avoir répondu :)

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Ba t'enfuit pas si vite ^^

Si tu n'as pas de convention du college pas de stage, mais suffit de les demander !
Aprés a voir avec les gens du metier si c'est envisagable !
D'autres personnes vont venir t'aider !

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
comme le dit neutron02, tu voit d'abord avec la direction de ton etablissement pour avoir une convention de stage pour etre couvert par les assurances, apres et c'est la le plus dur une entreprise qui accepte de te prendre chez eux  et surtout de voire avec eux ce que tu pourras faire avec eux(faire des transports en ambus ou pas) car i c'est pour voire du secretariat la pas de probleme tu trouveras, de plus si tu es accepté dans une ambus tu n'aurat pas le doit de t'occuper du patient, de pousser le brancard, ect....., dans notre societe nous prenons 2 jeunes par ans avec des ambulanciers volontaires mais c'est dure a gerer pour les transports ainsi que les horaires, bon courage dans tes recherches

Hors ligne mathieu0694

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
je vous remerci je vais m'informer

;)

Hors ligne mathieu0694

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
Je ne peux pas mon collège ne veut pas me donner de CONVENTION  :-\

Donc voilà tanpis.

J'attendrai mes 18 ANS.
Merci quand même.

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
:o c'est quoi ce college ???

Ba au pire, tu n'as pas un stage obligatoire ? Enfin tu l'as peut etre deja fait ?

Hors ligne mathieu0694

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
Si mais je l'ai déjà fait donc tanpis

Merci

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Bonsoir à tous,
Je voulais savoir si c'etait envisageable de faire un stage de decouverte (a 17ans) dans une societé d'ambulance privée ? Pas dans le cadre du lycée mais un projet personnelle.

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
le probleme c'est d'avoir une convention de stage , surtout pour les assurances

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Les futurs DEA, sa fonctionne comment pour leurs conventions ?

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
le moi dernier, on en a eu 1, il avait une convention d'une école d'ambulancier, on a un dossier à remplir pour dire si on trouve le stagiair apte à entreprendre les cours pour devenir ambulancier

Hors ligne pikachu

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 321
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier DEA
    • Voir le profil
    • L'ambulancier pour les nuls
Pour le stage de découverte, pour ma part, une attestation d'assurance responsabilité civile (assurance maison) a suffit. Le mieux : se déplacer auprès d'une entreprise pour se renseigner.

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3081
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Déjà en tant que mineur,ça va être compliqué je pense... Sinon,il faut obligatoirement une convention de stage quelconque,ne serait-ce que pour justifier la présence dans le véhicule en cas de pépin.  ::)

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1824
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
pourquoi NEUTRON ne veux tu pas passer par ton lycée pour avoir une convention ?

mon fils, quand il était au lycée, il demandait des conventions de stages pour aller travailler dans un théatre (scene nationale), travail de nuit, en plus et bien à chaque fois il les a obtenues sans problemes et un prof venait controler  et cela sans rapport avec ces études

Hors ligne Sylv1radio

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 576
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
pourquoi NEUTRON ne veux tu pas passer par ton lycée pour avoir une convention ?

mon fils, quand il était au lycée, il demandait des conventions de stages pour aller travailler dans un théatre (scene nationale), travail de nuit, en plus et bien à chaque fois il les a obtenues sans problemes et un prof venait controler  et cela sans rapport avec ces études
je confirme  ;)

Hors ligne Vinc42

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 24
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Salut,
De mon côté, convention de stage fournie par le CESU assurant la formation DEA après avoir rendu le dossier d'inscription.

Hors ligne pikachu

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 321
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier DEA
    • Voir le profil
    • L'ambulancier pour les nuls
Salut,
De mon côté, convention de stage fournie par le CESU assurant la formation DEA après avoir rendu le dossier d'inscription.

La comparaison avec un élève DEA et un jeune de 17 ans hors cursus de formation DEA n'est pas bonne neutron, comme cité plus haut ton lycée de référence reste le meilleure moyen.

Hors ligne valjet

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 27
  • Sexe: Homme
  • ambulancier
    • Voir le profil
Les futurs DEA, ça fonctionne comment pour leurs conventions ?

déjà, un futur dea doit justifier 3 ans de permis de conduire pour accéder à la formation (2 ans s'il est passé par la conduite accompagnée).
en ce qui me concerne, les adresses pour le stage de découverte, m'ont été fourni par l'école car il y a une convention entre eux et idem pour les stages en cours de formation (2 semaines )

Un site pour vous aider http://www.onisep-lyceen.fr/

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
pourquoi NEUTRON ne veux tu pas passer par ton lycée pour avoir une convention ?

mon fils, quand il était au lycée, il demandait des conventions de stages pour aller travailler dans un théatre (scene nationale), travail de nuit, en plus et bien à chaque fois il les a obtenues sans problemes et un prof venait controler  et cela sans rapport avec ces études

Je croyais que le lycée ne pouvait pas fournir de convention ... j'irais me renseigner. Je vous tiens au courant, merci à tous :)

Hors ligne quinquin0000

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 24
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonsoir,
Ceci est un sujet dont énormément de personnes parlent au collège, maintenant c'est à mon tour  ;D
Je suis en 4ème et je dois faire un stage au mois de Mai.
Je veux, dans l'avenir, devenir Officier de Police ou Gardien de la paix.

Je voulais savoir si c'est possible de  faire un stage dans un commissariat de police ou une caserne de pompier.

J'attends une réponse le plus vite possible.

Merci d'avance  :) ;)

P.S: Pouvez-vous me dire tous les métiers qui existent dans le domaine de la sécurité de la population svp !!

Hors ligne Sylv1radio

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 576
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Commissariat de police peut être que oui, mais tu ne fera que de l'administratif limité.
Je veut dire par la que les dossiers sensible ne te seront pas présenté, le mieux étant que tu te déplace ;-)

Caserne de pompiers je pense que c'est pareil.
On attend les spécialistes ^^

Hors ligne kit055

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 2107
  • Sexe: Homme
  • Police Nationale
    • Voir le profil
Exact, pour les commissariats c'est extrêmement encadré, tu ne feras peut-être même pas d'administratif, on pourra sans doute te faire visiter mais c'est à peu près tout, avoir un mineur dans des locaux "à risque" c'est une grosse responsabilité que tout le monde n'est pas prêt à endosser ;)

Pour les pompiers je me rappelle que lorsque j'étais en 3ème certains l'avaient fait, ils ont pu aider tout comme le font les JSP, mais pareil pas de sorties en intervention, on reste à la caserne et c'est tout ;)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Salut quinquin, la liste est énorme  :o  alors voici le lien google est ton ami  :-*

http://www.studyrama.com/licencepro.php3?id_metacat=7

Question :
Je suis en classe de 3ème et je dois effectuer un stage professionnel.
- Puis-je le faire en gendarmerie ?  
- Comment puis-je effectuer un stage en gendarmerie ?

Réponse :
La gendarmerie accueille chaque année des collégiens désireux de découvrir les missions d'un gendarme de terrain. Des conventions sont établies entre les établissements scolaires et la gendarmerie au niveau local. Nous vous invitons à vous rapprocher de la direction de votre établissement scolaire afin d’engager les démarches nécessaires.

Pour toute demande de stage, vous pouvez contacter le bureau de la formation, cellule "formations particulières", fort de Charenton, rue Pierre Curie, 94706 Maisons-Alfort Cedex.

Ouverte à tout élève de 3°, l'option facultative " DP3 " apporte aux élèves une première connaissance du monde professionnel par une découverte des métiers, du milieu professionnel et de l'environnement économique et social. Elle participe à l'éducation, à l'orientation et à la citoyenneté et contribue à élargir et compléter la culture générale des collégiens. Elle mobilise et enrichit des compétences et connaissances générales, acquises ou en voie d'acquisition dans les autres enseignements.

Hors ligne quinquin0000

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 24
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Merci de votre aide et de vos conseils, je vais me renseigner ;)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Extrait du site ci-après -http://www.clg-lespres.ac-versailles.fr/orientation_3eme/orientation_3eme_projet.htm
Chaque élève de 3ème participe activement à la mise en place de son projet personnel, en se posant la question "que ferai-je après la 3ème ?".

Cette réflexion se fait autour de trois axes principaux :
           * étude de soi en recherchant ses intérêts et découverte d'un métier 
           * étude de l'entreprise
           * stage en entreprise
Un certain nombre d'heures spécifiques à l'emploi du temps est consacré à cette démarche de projet de l'élève sous la conduite du professeur principal, de la conseillère d'orientation et de la documentaliste. De plus, le programme de technologie de la classe de 3ème est principalement axé sur une étude approfondie de l'entreprise.
Pour compléter cette découverte du monde du travail, les élèves sont plongés dans le milieu professionnel en recherchant eux-mêmes et en suivant un stage d'observation d'une semaine.

1/ Phase de préparation
- Définition du calendrier de l'année, accent mis sur les temps forts et les dates importantes (CDI)
- Étude de ses intérêts, découverte d'un métier en utilisant les ressources
documentaires (CDI)
- Interventions de la Conseillère d'Orientation dans les classes en début d'année
scolaire - rendez-vous personnels tout au long de l'année (COP)
- Étude de l'entreprise (cours de technologie)
- Stratégies de recherche de stage :
           * lettre d'introduction auprès des entreprises (Principal)
           * convention de stage (retrait au secrétariat)
           * élaboration d'un CV (cours de technologie)
           * lettre de motivation (cours de technologie)
Cahier de stage  : support pour la période d'observation dans l'entreprise

2/ Suivi du stage
- Suivi administratif (Principal) : assiduité ou incidents...
- Échange téléphonique avec les élèves en stage si nécessaire (Principal, CDI)
- Évaluation par le maître de stage : remise d'une fiche d'évaluation (CDI)

3/ Exploitation du stage au retour
- Lettre de remerciement à l'entreprise (cours de technologie)
- Réalisation du rapport de stage dans un temps donné (2 semaines après le retour des vacances de Noël) selon des consignes précises (cours de technologie)
- Évaluation du rapport de stage sur 20 : forme et contenu du rapport
           * expression écrite (professeur de français)
           * observation, commentaires, documentation, présentation (professeur     de technologie)
La note obtenue est intégrée au bulletin scolaire
- Soutenance orale devant un jury en dehors de la classe, à raison de 12 minutes par élève : évaluation de la présentation, de l'expression orale, des capacités de synthèse et d'argumentation (Principal, Conseillère d'Éducation, Documentaliste, Professeurs, Intervenants extérieurs...)
- Mise en relation éventuelle du stage avec le projet de l'élève  (cours de technologie - Professeur principal)

4/ Mise en perspective
- Regroupement des élèves ayant suivi leur stage dans le même type d'entreprise et présentation par ces élèves à une classe d'un secteur d'activité ainsi mis en évidence (cours de technologie)

D'autres infos sur le site du gouvernement
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/44/MENE0302367C.htm

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Séquence d'observation en milieu professionnel pour les élèves des classes de troisième
Depuis la rentrée 2005, une séquence d'observation en milieu professionnel est obligatoire pour tous les élèves des classes de troisième, en application des dispositions de l'article 8 du décret du 24 août 2005 relatif aux dispositifs d'aide et de soutien pour la réussite des élèves au collège.

Enseignements élémentaire et secondaire DÉCRET N°2003-812 DU 26-8-2003

ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL
Modalités d’accueil en milieu professionnel d’élèves mineurs de moins de seize ans
NOR : MENE0301448D
RLR : 523-3a
DÉCRET N°2003-812 DU 26-8-2003
JO DU 29-8-2003
MEN - DESCO A2
SOC
Vu code du travail, not. art. L. 211-1 ; code de la sécurité sociale, not. art. L. 412 8 (2 a et b) ; code de l’éducation, not. art. L. 313-1, L. 331-4, L. 331-5, L. 332-3, L. 335-2, L. 411-3, L. 421-7, L. 911-4 ; code civil, not. art. 1384 ; D. n° 60-389 du 22-4-1960, not., art. 3, 9 et 10 ; D. n° 60-390 du 22-4-1960, not. art. 2 et 10 ; D. n° 76-1304 du 28-12-1976 mod. ; D. n° 85-924 du 30-8-1985 mod. ; D. n° 90-788 du 6-9-1990 ; D. n° 96-465 du 29-5-1996, not. art. 8 ; avis du CSE du 7-5-2003

Article 1 - En application des dispositions de l’article L. 211-1 du code du travail, les établissements d’enseignement scolaire peuvent organiser, pour les élèves mineurs de moins de seize ans, des visites d’information, des séquences d’observation, des stages d’initiation, d’application ou des périodes de formation en milieu professionnel, dans les établissements et professions mentionnés au premier alinéa de l’article L. 200-1 du code du travail et à l’article L. 331-4 du code de l’éducation.
Article 2 - Les visites d’information, séquences d’observation, stages d’initiation, d’application ou périodes de formation en milieu professionnel mentionnés à l’article 1er doivent être prévus dans le cadre de la formation suivie ou dans le cadre du projet d’établissement ou du projet d’école ou dans le cadre de l’éducation à l’orientation.
Article 3 - Dans tous les cas, une convention est passée entre l’établissement d’enseignement scolaire dont relève l’élève et l’entreprise ou l’organisme d’accueil concerné, selon des modalités définies par le ministre chargé de l’éducation nationale.
Article 4 - Les élèves demeurent sous statut scolaire durant la période où ils sont en milieu professionnel.
Article 5 - Les visites d’information ont pour objectif de permettre aux élèves de découvrir l’environnement technologique, économique et professionnel, en liaison avec les programmes d’enseignement, notamment dans le cadre de l’éducation à l’orientation.
Les modalités d’encadrement des élèves au cours des visites d’information sont fixées par l’établissement d’enseignement scolaire, dans le cadre général de l’organisation des sorties scolaires.
À partir des deux dernières années de la scolarité obligatoire, les élèves, scolarisés au moins en classe de quatrième ou de troisième, peuvent être admis à effectuer individuellement ces visites, sous réserve qu’un encadrement leur soit assuré dans l’entreprise ou l’organisme d’accueil.
Dans tous les cas, les conditions d’encadrement des élèves sont précisées dans la convention prévue à l’article 3.
Article 6 - Les séquences d’observation ont pour objectif de sensibiliser les élèves à l’environnement technologique, économique et professionnel en liaison avec les programmes d’enseignement, notamment dans le cadre de l’éducation à l’orientation.
Elles ne peuvent être organisées qu’à partir des deux dernières années de la scolarité obligatoire, pour des élèves scolarisés au moins en classe de quatrième ou de troisième.
Les modalités d’encadrement des élèves au cours des séquences d’observation sont fixées par l’établissement d’enseignement scolaire, dans le cadre général de l’organisation des sorties scolaires.
Les élèves peuvent être admis à effectuer individuellement ces séquences, sous réserve que leur soient assurés un suivi par l’établissement d’enseignement scolaire et un encadrement dans l’entreprise ou l’organisme d’accueil.
Dans tous les cas, les conditions d’encadrement des élèves sont précisées dans la convention prévue à l’article 3.
Article 7 - Au cours des visites d’information, les élèves peuvent effectuer des enquêtes en liaison avec les enseignements. Ils peuvent également découvrir les activités de l’entreprise ou de l’organisme d’accueil ou assister à des démonstrations, répondant aux objectifs de formation de leur classe, sous le contrôle de personnels responsables de leur encadrement en milieu professionnel, dans les conditions définies par la convention prévue à l’article 3.
Article 8 - Au cours des séquences d’observation, les élèves peuvent effectuer des enquêtes en liaison avec les enseignements. Ils peuvent également participer à des activités de l’entreprise ou de l’organisme d’accueil ou à des essais, des démonstrations en liaison avec les enseignements et les objectifs de formation de leur classe, sous le contrôle de personnels de l’établissement d’enseignement scolaire ou de personnes responsables de leur accueil en milieu professionnel, dans les conditions définies par la convention prévue à l’article 3.
Article 9 - Au cours des visites d’information ou des séquences d’observation, les élèves ne peuvent accéder aux machines, appareils ou produits dont l’usage est proscrit aux mineurs par les articles R. 234-11 à R. 234-21 du code du travail. Ils ne peuvent ni procéder à des manœuvres ou manipulations sur d’autres machines, produits ou appareils de production, ni effectuer les travaux légers autorisés aux mineurs par le même code.
Article 10 - Les établissements d’enseignement scolaire peuvent organiser des stages d’initiation, des stages d’application ou des périodes de formation en milieu professionnel pour les élèves qui, durant les deux dernières années de la scolarité obligatoire, suivent un enseignement alterné ou un enseignement professionnel.
Dans tous les cas, les conditions d’encadrement des élèves sont précisées dans la convention prévue à l’article 3.
Article 11 - Les stages d’initiation ont pour objectif de permettre aux élèves de découvrir différents milieux professionnels afin de développer leurs goûts et aptitudes et de définir un projet de formation ultérieure. Ils s’adressent aux élèves dont le programme d’enseignement comporte une initiation aux activités professionnelles.
Article 12 - Au cours des stages d’initiation, les élèves effectuent des activités pratiques variées et, sous surveillance, des travaux légers autorisés aux mineurs par le code du travail.
Ils ne peuvent accéder aux machines, appareils ou produits dont l’usage est proscrit aux mineurs par les articles R. 234-11 à R.234-21 du code du travail.
Article 13 - Les stages d’application en milieu professionnel sont prévus dans le cadre d’une formation préparatoire à une formation technologique ou professionnelle.
Ils ont pour objectif de permettre aux élèves d’articuler les savoirs et savoir-faire acquis dans l’établissement scolaire avec les langages techniques et les pratiques du monde professionnel.
Ils sont organisés dans les conditions fixées par les textes définissant chacune des formations suivies.
Article 14 - Au cours des stages d’application, les élèves peuvent procéder à des manœuvres ou manipulations sur des machines, produits ou appareils de production nécessaires à leur formation.
Ils ne peuvent accéder aux machines, appareils ou produits dont l’usage est proscrit aux mineurs par les articles R. 234-11 à R. 234-21 du code du travail.
Article 15 - Les périodes de formation en milieu professionnel sont prévues dans le cadre d’une formation conduisant à un diplôme technologique ou professionnel.
Leurs objectifs et modalités d’organisation sont fixés par les textes définissant chacune des formations suivies.
Au cours des périodes de formation en milieu professionnel, les élèves peuvent être autorisés, dans les conditions prévues à l’article R. 234-22 du code du travail, à utiliser les machines ou appareils ou produits dont l’usage est proscrit aux mineurs par les articles R. 234-11 à R. 234-21 du code du travail.
Article 16 -
Le ministre des affaires sociales, du travail et de la solidarité, le ministre de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche et le ministre délégué à l’enseignement scolaire sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 26 août 2003

Jean-Pierre RAFFARIN
Par le Premier ministre :
Le ministre de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche
Luc FERRY
Le ministre des affaires sociales, du travail et de la solidarité
François FILLON
Le ministre délégué à l’enseignement scolaire
Xavier DARCOS

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Suite ...  du site http://eduscol.education.fr/pid23841-cid46879/sequence-d-observation-classes-de-troisieme.html
Enseignements élémentaire et secondaire  CIRCULAIRE N°2003-134 DU 8-9-2003

ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL
Modalités d’accueil en milieu professionnel d’élèves mineurs de moins de seize ans
NOR : MENE0301440C
RLR : 523-3a
CIRCULAIRE N°2003-134 DU 8-9-2003
MEN
DESCO
DAJ
Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie, directrices et directeurs des services départementaux de l’éducation nationale ; aux chefs d’établissement

Désormais, l’article L. 211-1 du code du travail donne un fondement légal à l’organisation de “visites d’information et de séquences d’observation en milieu professionnel” pour des élèves de l’enseignement général. Cet article continue à permettre l’organisation de stages ou de périodes de formation en milieu professionnel pour les élèves qui suivent un enseignement alterné ou un enseignement professionnel.
Le décret relatif aux modalités d’accueil en milieu professionnel d’élèves mineurs de moins de seize ans, pris en application de ces dispositions législatives, définit les objectifs et le cadre général d’organisation des diverses formes d’accueil en milieu professionnel qui peuvent être proposées aux élèves mineurs de moins de seize ans.
La présente circulaire a pour objet d’en préciser les modalités de mise en œuvre.
I - Modalités générales d’accueil des élèves en milieu professionnel

La présence d’élèves mineurs de moins de seize ans en milieu professionnel est autorisée, dès lors qu’ils restent sous l’autorité de l’établissement d’enseignement scolaire ou de l’école.
Les formes d’accueil en milieu professionnel possibles pour les élèves varient en fonction de l’âge des élèves auxquels elles s’adressent et de la classe dans laquelle ils sont scolarisés. Elles répondent à des finalités différentes.

A - Conditions d’âge et de scolarité
Les établissements d’enseignement scolaire (écoles, collèges, lycées) peuvent organiser des visites d’information pour leurs élèves, quels que soient leur âge et leur classe.
En revanche seuls les collèges et les lycées, dans le cadre de leur projet d’établissement, peuvent organiser des séquences d’observation pour leurs élèves durant les deux dernières années de la scolarité obligatoire. Les séquences d’observation ne peuvent donc être proposées qu’à des élèves scolarisés au moins dans une classe de quatrième ou de troisième de collège.
Les stages (d’initiation, stages d’application) ou les périodes de formation en milieu professionnel ne peuvent s’adresser qu’à des élèves qui suivent un enseignement alterné ou un enseignement professionnel. Les stages ne peuvent être proposés qu’à des élèves âgés de quatorze ans au moins, comme le précise l’article 8 du décret n° 96-465 du 29 mai 1996 relatif à l’organisation de la formation au collège.

B - Conditions d’encadrement
Dans tous les cas, les conditions d’encadrement des élèves doivent être précisées dans la convention signée entre l’établissement et l’entreprise ou l’organisme d’accueil en milieu professionnel, qui est prévue à l’article 3 du décret.
Les modalités d’encadrement des élèves au cours des visites d’information et des séquences d’observation sont fixées par l’établissement d’enseignement scolaire, dans le cadre général de l’organisation des sorties scolaires :
- pour les élèves du premier degré, par la circulaire n° 99-136 du 21 septembre 1999 (B.O. hors-série n° 7 du 23 septembre 1999) relative aux sorties scolaires dans les écoles maternelles et élémentaires publiques ;
- pour les élèves des collèges et des lycées, par la circulaire n° 96-248 du 25 octobre 1996, relative à la surveillance des élèves.
Les élèves peuvent être accueillis en milieu professionnel par classes ou groupes d’élèves, voire individuellement.
Toutefois, aucune visite individuelle ne peut être envisagée pour des élèves, ni avant les deux dernières années de la scolarité obligatoire, ni avant la classe de quatrième. Un encadrement doit leur être assuré en milieu professionnel.
Pour des séquences d’observation, des stages ou des périodes de formation, les élèves peuvent être accueillis en milieu professionnel en groupe ou individuellement, sans être obligatoirement accompagnés d’un membre de l’équipe pédagogique. Sous statut scolaire, ils restent sous l’autorité de l’établissement d’enseignement et doivent faire l’objet d’un suivi de la part d’un enseignant et d’un tuteur en milieu professionnel.
Il importe que les établissements organisent un suivi des élèves en vérifiant que les tâches qui leur sont confiées sont bien conformes à ce qui est prévu par la convention et en veillant également à ce que les conditions dans lesquelles s’effectue leur contact avec le milieu professionnel ne mettent pas en cause leur sécurité.
II - Diverses formes d’accueil des élèves : objectifs visés

A - Les visites d’information
Les visites d’information procèdent du souhait d’ouverture du système éducatif sur l’environnement technologique, économique et professionnel, notamment dans le cadre de l’éducation à l’orientation.
Leur durée ne doit pas excéder deux jours consécutifs.
Les élèves ne peuvent ni accéder aux machines, appareils ou produits dont l’usage est proscrit aux mineurs par le code du travail, ni procéder à des manœuvres ou manipulations sur d’autres machines, produits ou appareils de production, ni effectuer les travaux légers autorisés aux mineurs par le même code.

B - Les séquences d’observation
Les séquences d’observation ont pour objectif de sensibiliser les élèves à l’environnement technologique, économique et professionnel, en liaison avec les programmes d’enseignement, notamment dans le cadre de l’éducation à l’orientation.
Elles contribuent à donner un sens à cette éducation en favorisant le contact direct avec les acteurs dans leur milieu professionnel.
Leur durée ne doit pas excéder une semaine.
Elles ne peuvent être proposées aux élèves qu’à partir des classes de quatrième et de troisième, dans le cadre de la préparation de leur projet d’orientation.
Inscrites dans le projet d’établissement, elles peuvent s’adresser à tous les élèves d’une classe. Leur organisation est laissée à l’initiative des établissements.
En liaison avec les enseignements et les objectifs de formation de leur classe, les élèves peuvent, sous le contrôle des personnels responsables de leur encadrement en milieu professionnel, participer à des activités de l’entreprise ou de l’organisme d’accueil, à des essais ou des démonstrations sans toutefois accéder à quelque machine, produit ou appareil de production que ce soit, ni effectuer les travaux légers autorisés aux mineurs par le code du travail.

C - Les stages
Ils ne peuvent être organisés que pour des élèves dont le programme d’enseignement prévoit un temps de formation en milieu professionnel, notamment dans le cadre des formations de type alterné.
Leur durée est fixée dans les textes relatifs à ces formations.
a) Les stages d’initiation
Les stages d’initiation ont pour objectif de permettre aux élèves de découvrir différents milieux professionnels afin de développer leurs goûts et aptitudes et de définir un projet de formation ultérieure. Ils s’adressent aux élèves dont le programme d’enseignement comporte une initiation aux activités professionnelles.
Ils s’adressent à des élèves scolarisés en classe d’initiation préprofessionnelle en alternance (CLIPA) ou en classe préparatoire à l’apprentissage d’un centre de formation d’apprentis.
Ils peuvent également être organisés pour les élèves scolarisés dans un dispositif en alternance.
Les élèves relevant d’un dispositif relais peuvent également en bénéficier, dès lors que l’enseignement qui leur est proposé est organisé sur le mode de l’alternance.
Les stages d’initiation peuvent aussi être proposés aux élèves des classes de troisième préparatoire à la voie professionnelle.
Les stages d’initiation peuvent être organisés pour des classes ou groupes ou des élèves individuellement.
Chaque élève doit faire l’objet d’un suivi individuel de la part d’un enseignant et d’un tuteur dans l’entreprise ou l’organisme d’accueil.
Les élèves peuvent effectuer des activités pratiques variées, et sous surveillance, des travaux légers autorisés aux mineurs par le code du travail. Ils ne peuvent accéder aux machines, appareils ou produits dont l’usage est proscrit aux mineurs par le code du travail.
b) Les stages d’application
Les stages d’application sont prévus dans le cadre d’une formation préparatoire à une formation technologique ou professionnelle.
Ils ont pour objectif de permettre aux élèves d’articuler les savoirs et savoir-faire acquis dans l’établissement scolaire avec les langages techniques et les pratiques du monde professionnel.
Ils sont organisés pour les élèves de collège des classes de quatrième et de troisième des sections d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) et des établissements régionaux d’enseignement adapté (EREA).
Ils peuvent également être proposés à des élèves scolarisés en classe de troisième d’insertion, ainsi qu’à des élèves de quinze ans scolarisés en classe d’initiation préprofessionnelle en alternance (CLIPA) ou en classe préparatoire à l’apprentissage d’un centre de formation d’apprentis.
Au cours des stages d’application, les élèves peuvent procéder à des manœuvres ou manipulations sur des machines, produits ou appareils de production nécessaires à leur formation.
Ils ne peuvent accéder aux machines, appareils ou produits dont l’usage est proscrit aux mineurs par le code du travail.

D - Les périodes de formation en milieu professionnel
Les périodes de formation en milieu professionnel entrent dans le cadre de la formation conduisant à un diplôme technologique ou professionnel.
Elles concernent également les élèves scolarisés en formation qualifiante des sections d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) et des établissements régionaux d’enseignement adapté (EREA).
Ces périodes sont conçues pour permettre à l’entreprise de concourir à l’acquisition par les élèves de certains savoirs et savoir-faire définis dans les diplômes et qui ne peuvent être mis en œuvre que dans le milieu professionnel.
Dans le cadre de leur formation, les élèves peuvent être autorisés, dans les conditions prévues à l’article R. 234-22 du code du travail, à utiliser les machines ou appareils de production et effectuer les travaux interdits aux mineurs.
Ils ne peuvent y accéder seuls.
III - Organisation administrative

A - Convention d’accueil en milieu professionnel
Les conditions générales d’accueil des élèves en milieu professionnel sont définies dans la convention passée entre le chef de l’établissement d’enseignement ou le directeur d’école et le responsable de l’entreprise ou de l’organisme d’accueil.
La convention précise les objectifs pédagogiques des visites, séquences, stages ou périodes de formation en milieu professionnel, les élèves concernés et les modalités d’organisation (calendrier, horaires des élèves, conditions d’encadrement, activités proposées, suivi, évaluation le cas échéant).
Elle doit prévoir de manière aussi explicite que possible la nature des tâches qui pourront être confiées aux élèves. Elle doit également comporter des clauses par lesquelles le chef d’entreprise s’engage à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des élèves qui lui sont confiés, ou, dans le cas des visites, à informer les membres des personnels enseignants des dangers particuliers que comporte la visite de son entreprise.
Elle précise également les modalités de prise en charge des frais d’hébergement, de restauration, de transport et les modalités d’assurances.
Des modèles de convention-type sont présentés en annexe.

B - Visite médicale
L’obligation de visite médicale, dans le cadre des dispositions de l’article R. 234-22 du code du travail, s’impose pour les élèves susceptibles de travailler sur des machines de production, c’est-à-dire ceux accomplissant des stages d’application ou des périodes de formation en milieu professionnel.

C - Assurance responsabilité civile
Pour les élèves du premier degré, il convient de se référer aux modalités prévues dans la circulaire n° 99-136 du 21 septembre 1999 (B.O. hors-série n° 7 du 23 septembre 1999) relative aux sorties scolaires dans les écoles maternelles et élémentaires publiques.
Le chef d’entreprise ou le responsable de l’organisme d’accueil prend les dispositions nécessaires pour garantir sa responsabilité civile chaque fois qu’elle peut être engagée (en application de l’article 1384 du code civil).
Le chef de l’établissement d’enseignement contracte une assurance couvrant la responsabilité civile de l’élève pour les dommages qu’il pourrait causer en milieu professionnel ainsi qu’en dehors de l’entreprise ou de l’organisme d’accueil ou sur le trajet menant soit au milieu professionnel soit au domicile.
Pour l’organisation des visites et séquence d’observation, il lui appartient d’évaluer les risques au regard de l’étendue des responsabilités possibles et de s’assurer contre les dommages, comme il le fait pour les voyages et déplacements scolaires.

D - Régime de réparation des accidents
Selon l’article D. 412-6 du code de la sécurité sociale, les stages bénéficiant de la protection sociale accident du travail sont “ceux qui figurent au programme de formation et qui sont destinés à mettre en pratique, hors de l’établissement, l’enseignement dispensé par celui-ci”.
Pour les accidents survenus par le fait ou à l’occasion des stages d’initiation, d’application et des périodes de formation en milieu professionnel, les élèves bénéficient de la protection accidents du travail dans les conditions définies à l’article L. 412-8 (2 a et b) du code de la sécurité sociale.
En revanche, les visites d’information et les séquences d’observation, n’ayant pas pour objectif de mettre en pratique l’enseignement dispensé, ne permettent pas aux élèves de bénéficier de la couverture sociale accident du travail.
Pour les accidents résultant des visites d’information et les séquences d’observation, il convient d’appliquer les règles de responsabilité de l’administration, à savoir la substitution de la responsabilité de l’État en application de l’article L. 911-4 du code de l’éducation ou la responsabilité administrative pour mauvaise organisation du service, selon que les élèves étaient ou non sous la surveillance des membres de l’enseignement au moment des faits.

Pour le ministre de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche
et par délégation,
Le directeur de l’enseignement scolaire
Jean-Paul de GAUDEMAR

Hors ligne amandine83100

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
bonsoir a tous , voila je suis élève en 3eme et je conte redoubler cette année vue que ma moyenne n'est que de 8.75 donc je voulais savoir vue que en 3eme nous avons 1 semaine de stage de découverte si la police national prendraient des stagiaire pour confirmer mon choix d'être gardien de la paix voila merci de ta réponse et bonne soirée gros bisou ;)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour Amandine,
je crois que cela est possible, il faut que tu établisses une convention de stage avec ton école et le commissariat où tu souhaites faire ce stage découverte. http://www.infostages.com/entreprise-reglementation.htm

http://www.education.gouv.fr/cid157/la-decouverte-professionnelle-en-classe-de-troisieme.html

Si tu redoubles profites-en pour améliorer ton orthographe : je compte redoubler ... à tous   ;)  amitié, jean.

Je te propose la lecture de cette vidéo sur les cadets de la République :

http://www.blog-police-recrutement.com/les-cadets-de-la-republique/

Le cas particulier des cadets de la république, option police nationale :
Le cadet de la République, option police nationale, est un adjoint de sécurité qui bénéficie pendant la première année de son contrat d'un dispositif intégrant la formation à l'emploi d'adjoint de sécurité et la préparation à un concours spécifique de gardien de la paix. Ce programme se déroule en alternance en lycée professionnel, en école et en service de police.

Formation :
Le cadet de la République bénéficie pendant 12 mois d'une formation alternée :
- en lycée professionnel (12 semaines) : français, histoire et géographie, mathématiques, informatique, langue vivante (anglais) ;
- en école de police (28 semaines) : formation professionnelle à l'exercice des missions d'adjoint de sécurité et préparation aux épreuves du concours de gardien de la paix ;
- dans un service de police : 7 semaines de stage pratique.
La première année, il perçoit une allocation d'études de 492 euros net.

Carrière :
Dès le fin de sa scolarité, il peut se présenter à un concours spécifique de gardien et poursuivre son contrat en qualité d'adjoint de sécurité en attendant d'être admis dans une école de GPx.
Il peut également bénéficier des mesures d'insertion professionnelle habituellement offertes aux adjoints de sécurité.

http://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/Nos-metiers/Police-nationale/Metiers-de-la-police-nationale/Adjoint-de-securite-Cadet-de-la-Republique

Hors ligne SlimShady69

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 6
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonjour tout le monde,

Je me prénomme Nathan, j'ai 16 ans et je suis actuellement en classe de 3ème. Je voudrais savoir quelque chose :
J'aimerais allez en lycée général puis choisir une filière : STG .!!
Je me suis renseigné auprès d'un C.R.S et il m'a dit : "avec un Bac Pro ( Sécurité Prévention ) c'est bien mais pour continuer les études c'est plus difficile".
En 'ayant' un Bac général STG on peut aller en école de police pour passer le concours Gardien de la Paix ?
Et en continuant les études le mieux serrait de faire dans la F.A.C de droit non ?
Merci d'avance pour toutes vos réponses.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour et bienvenue Nathan,

Je ne connais pas ce Bac mais le web me dit que le Bac STG (remplace le Bac STT) ; le BAC STG est un bac technologique, avec diverses spécialités à choisir en Tale (mercatique, communication et gestion des RH, ou comptabilité et finance d'entreprise et gestion des systèmes d'information) après une option choisie en 1ère (communication et gestion).
Ce bac permet de se préparer aux aspects économiques et juridiques de l'entreprise et d'être initiés à l'ensemble des techniques de gestion, de comptabilité, de vente et de communication.
4 spécialisations sont proposés : Communication et gestion des ressources humaines, mercatique (marketing), comptabilité et finance d'entreprise, gestion des systèmes d'information.
Continu la lecture du site ICI pour plus d'infos sur ce Bac si tu ne les as pas.

Ensuite cela dépend de tes capacités à étudier, avec un Bac pro tu vas pouvoir préparer le concours de Gardien de la Paix mais si tu veux, pour débuter dans le métier comme lieutenant de Police (corps de commandement, d’encadrement et d’application) il va te falloir une Licence ou équivalent ( BAC+3) et un DUT - BTS ou équivalent ( BAC+2 ) pour devenir Technicien de la Police Technique et Scientifique des infos ICI

Le Bac Pro Métiers de la Sécurité est le baccalauréat professionnel métiers de la sécurité (remplaçant progressivement le Bac Pro sécurité prévention) qui a pour finalité de préparer à l’exercice des différents métiers de la sécurité.

Contenu du Bac Pro : Ce baccalauréat professionnel est préparé en 3 ans.
Il est accessible à tout élève (garçon ou fille) issu d’une classe de 3ème  et au-delà, ou issu d’un CAP.

Domaine professionnel, scientifique et technologique
Organisation institutionnelle et cadre de la sécurité
Communication
Secours aux personnes
Protection des biens et de l’environnement
Prévention Santé Environnement (Prévention des risques. Formation de base au secourisme et SST.)

Enseignement général
Français – Histoire – Géographie – Education Civique Juridique et Sociale
Mathématiques
Anglais (LV 1) et Espagnol (LV 2)
Arts appliqués
Education Physique et Sportive (le haut niveau d’exigence en enseignement général et professionnel, la formation inclut un programme intensif en éducation physique et sportif. En classe de Terminale, il sera demandé de courir le 10 km en 50 minutes.)

La formation menant au Baccalauréat professionnel Sécurité et Prévention se déroule sur 3 ans : 2/3 de la formation a lieu au lycée et 1/3 en milieu professionnel.

Hors ligne SlimShady69

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 6
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Merci de m'accueillir, et merci pour vos informations,
je ne suis pas très mauvais niveau scolaire, je tourne vers les 12-13 de Moyenne générale.
Justement, je m'y connais pas trop dans tout ce qui est lieutenant de Police etc...
Mon métier plus tard serrait dans les C.R.S... du maintient de l'ordre.
Je sais qu'il faut passer le concours Gardien de la Paix, mais pour le passer justement, tout les Bac sont ils acceptés ?
J'aimerais aller dans un lycée Pro, mais le problème c'est que pour faire un B.T.S/D.U.T, quand on n'est en pro il faut avoir un très bon dossier.
Je vous pose mes questions : Est qu'ils favorisent les personnes ayant un Bac général + quelques années d'études en plus ??.
Ou un Bac Pro + quelques années d'études en plus ? ( Je ne sais pas si je me suis fais comprendre )
Puis, après le Bac, vu que dans la police ils étudient le droit, pour continuer ses études il serait préférable d'aller dans une Fac de droit par exemple... non ?
Merci pour vos réponses.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Salut,
comment t'expliquer facilement pour te faire comprendre :
dans la formation scolaire obligatoire il y a des examens qui correspondent à la validation d'étapes ; tu as donc (en gros) le brevet des collèges, le Bac, le Deug, la licence, le master et le doctoral etc... Ok ?, tu imagines donc que ces diplômes forment une échelle de valeur à la quelle chaque échelons correspond à une porte d'entrée dans la fonction publique.
En fait le diplôme scolaire est la clé de l'étage auquel tu souhaites accéder ainsi que celui la porte d'entrée du concours  ::)
Sans diplôme tu ne vas pas avoir beaucoup de choix, avec un brevet ou un CAP/BEP tu vas pouvoir prétendre à une catégorie et à un échelon professionnel et social (exemple cat E - éch VI = niveau le plus bas de l'échelle)
Avec le Bac tu vas monter en catégorie et en échelon, le Deug ou la licence t'en font grimper un autre ainsi de suite, c'est ce niveau scolaire qui te permet de concourir directement à un niveau de recrutement sans passer pas les échelons inférieurs.
Donc sans le Bac tu ne peux concourir pour un examen qui va te permettre d'être un simple Adjoint de Sécurité (ADS), avec le Bac pour être GPX, avec la licence pour Officier, avec le master pour Commissaire ou Directeur... me suis je bien fait comprendre ?

Pour connaitre tous ces grades va sur un site de police il y a plein de lien dans le forum.
Après tu ne deviens pas policier parce que tu as le Bac (n'importe lequel) tu as juste le droit de concourir ... comme les sportifs pour allez aux JO... ce sont les meilleurs qui vont affronter les autres meilleurs des pays en compétition.

Si tu es reçu au concours de Gardien de la Paix (GPX) qui est aussi la porte d'entrée pour devenir CRS tu vas partir en école de formation de la Police et c'est à la fin (12 mois) de ta formation et en fonction de ton classement que tu choisis ta spécialité d'emploi.
Je te fais une image : la Police ou la Gendarmerie c'est comme un placard avec plein d'étagères et de casiers. Il faut d'abord que tu ouvres le placard (avoir le Bac et réussir le concours d'entrée) pour accéder à une étagère (celle des CRS par exemple)  ::)
A+

PS :des liens pour les grades dans la police

 http://www.devenez-fonctionnaire.fr/Gardien-de-la-paix/grades-et-galons-dans-la-police-nationale.html

 http://le.blog.dun.policier ou gendarme.over-blog.com/pages/Les_differents_grades_de_la_Police_Nationale-2660079.html

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Slim, je continue de fouiller le Net pour toi afin de savoir si un Bac STG (science technologique et gestion) t'est plus favorable qu'un BAC pro sécurité-prévention,  ::)
Dans le Bac STG il y a du droit mais le droit que l'on y étudie est très axé sur le monde de l'entreprise (recrutement/relation de travail entre employeur et salarié/procédure de licenciement...),  alors que le droit de la police ou de la gendarmerie c'est le Droit Pénal et la Procédure Pénale cependant cela te fera un petit avant goût de ce qu'est le Droit  ;)

Mais si par malheur  :'( tu ratais ton Bac tu as toujours la possibilité de passer La capacité en droit sans le bac  en deux ans ^-^
Préparée dans les facultés de droit en cours du soir ou à distance, mais aussi au Centre national d’enseignement à distance (CNED), la capacité en droit apporte une formation de base dans le secteur juridique.
Aucun titre n’est exigé. L’étudiant doit être âgé de 17 ans au ler novembre de l’année de l’inscription (une dérogation peut être accordée par le doyen de la Faculté de Droit et de Science politique).
La capacité en droit est un diplôme délivré par les facultés de droit et dont le programme national permet d’étudier en deux ans toutes les matières indispensables.
Avec la capacité, il est en outre possible de présenter les concours (catégorie B) de la fonction publique.... Gardien de la Paix  :D

Les études en vue du certificat de capacité en droit durent deux années. Les cours ont lieu généralement le soir, après 18 heures, en début de matinée et les samedis matins.
A – Enseignements de 1ère année.
Les cours sont organisés de la manière suivante :
Unité d’enseignements de droit privé (120 h)
Module de droit civil (60h)
Module de droit commercial (60h)
Des travaux dirigés facultatifs sont organisés dans cette unité à raison d’une séance hebdomadaire.
Unité d’enseignements de droit public (60h)
Module de droit constitutionnel et de notions de droit administratif (60h)
Des travaux dirigés facultatifs sont organisés dans cette unité à raison d’une séance hebdomadaire.
B – Enseignements de la 2ème année.
Les cours portent sur les matières suivantes - Unité d’enseignements fondamentaux offrant 6 modules :
- Procédure civile et voies d’exécution : 30h
- Droit pénal : 30 h
- Économie politique : 30 h
- Droit administratif : 30 h
- Droit privé notarial : 30h
- Droit social : 30h

Hors ligne SlimShady69

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 6
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonjour,
Je vous remercie pour toutes vos informations,
bonne idée ta démo avec le placard et les étagères, ça m'a bien aidé, :)
je me suis fait ma petite idée de comment vais-je poursuivre mes études.

Ps: Merci pour les sites, sauf 1 qui ne marche pas. :S   

Et encore merci pour votre aide c'est vraiment gentil :)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour
non, comme le mentionne mon avatars je suis retraité ;)
Heureux que je me sois bien fait comprendre ; exprimer ou imager des idées sur le papier par des phrases ce n'est pas toujours évidant d'être compris  :P

Autre chose, n'oublie pas le sport afin de te maintenir physiquement  apte car dans les tests de sélection au concours il y a une épreuve physique... un Policier ou un Gendarme c'est une tête bien faîte et des muscles efficaces.
Prévu dans les statuts de la police nationale, le policier a l’obligation de se maintenir en bonne condition physique durant sa carrière.
 
Dès son entrée à l’école de police, l’élève qu’il soit commissaire, officier, gardien de la paix ou adjoint de sécurité, bénéficie d’un entraînement régulier en condition physique et en gestes techniques et professionnels en intervention (GTPI) comprenant l’emploi des armes.

Sportif, endurant, courageux, tenace, maître de soi sont autant de qualificatifs que nous pouvons attribuer à l’ensemble des personnels de la police ou de la gendarmerie nationale.
 
A lire les fiches jointes, avec un trombone http://www.sos112.fr/empty-t6547.0.html

Hors ligne SlimShady69

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 6
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Autant pour moi alors,

Je pratique du sport comme le badminton, du vélo, de la course à pied et la musculation, donc au niveau du sport je n'ai pas trop à m'inquiéter.  ???

Et encore merci pour votre lien, pour toutes les informations que vous avez pu me donner. :)


Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
La dimension physique du métier de Policier ou de Gendarme ne doit pas être sous-estimée.  ;)
Elle l’est parfois de la part des candidats qui se préparent au concours trop tard (c'est un effort de longue halène) et qui ne réussissent pas à obtenir la note minimum aux épreuves d’aptitude physique de sélection.
La formation initiale professionnelle du gardien de la paix ou du sous-officier comporte un volet important de préparation physique à ne pas négliger en plus de la préparation intellectuelle.

Je reviens sur cette discutions car l'entrainement physique et son maintien en bonne condition devient de plus en plus important tant en Police qu'en Gendarmerie où la course à pied sollicite le cœur et le souffle.
Entrainez vous au trail urbain ou street parkour de base. ICI
N'oubliez pas la musculation des abdos et des bras avec des tractions, des pompes et du grimper de corde ???
Débutez une préparation dans laquelle vous allez introduire de nouvelles notions comme les montées, les descentes, de sauts et leur enchaînement ou encore l’alimentation.
Travaillez le dénivelé  ::)
Dans la nature, il existe plusieurs types de dénivelés ; des bosses plutôt courtes mais raides, des bosses plus "douce" mais un peu plus longues et enfin des bosses carrément longues, avec une montée qui ne finira jamais et quand vous êtes vêtue du gilet pare-balles de l'arme, des menottes... c'est long   :P
Côtes courtes : pas besoin de se retrouver dans une région montagneuse il suffit de trouver une bosse dans une rue plus ou moins raide ou des escaliers dans un immeuble ou un stade.
Travailler le saut de chat  :o avec un petit trampoline de gym, saut de barrière ou de muret (en monté et en descente)     et  http://www.pkqc.ca/entrainement

Comment s’améliorer en descente  ::)
Trouvez-vous une descente (ben, pourquoi pas celle que vous venez de monter en soufflant comme un bœuf) pas très raide dans laquelle vous allez descendre une première fois au maximum de vos capacités actuelles (tout en étant bien échauffé…).
Ensuite, le premier exercice consistera à anticiper le moindre de vos mouvements pour descendre. En clair, il va falloir penser l’endroit où vous allez poser votre pied sur le pas suivant, voire les trois pas suivants donc votre regard ne se focalise pas sur vos pieds mais sur les 1 à 2m en avant (vous allez peut-être commencer en marchant, mais ce n’est pas grave, il vous faut prendre le problème à la base). C’est cette anticipation qui va faire de vous un bon descendeur. En effet, tous les bons descendeurs sont dans l’anticipation permanente.
De plus, le travail est multiple, car en faisant ce type d’exercice, vous allez renforcer vos articulations ainsi que vos fibres musculaires et enfin habituer votre œil et votre cerveau à anticiper…  ;)
D'autres infos sur http://www.lepape-info.com/category/entrainement

Hors ligne SlimShady69

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 6
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonjour,

Désolé de ne pas avoir pu vous répondre avant.
Il est vrai que les épreuves physique sont 'hard', j'en ai moi même eu l’expérience pendant mon stage, ils appellent cela le "parcours du combattant", et c'est énormément physique :O

 

En tout cas merci pour vos liens et vos renseignements, je vais réfléchir et je vais voir si je vais pas commencer à faire du parkour... :)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour
merci Slim de continuer de nous informer cela est un plus pour le forum et du baume de satisfaction pour les membres qui s'y investissent.
De quel stage parles tu ?
Le parcours du combattant c'est le minimum demandé à un militaire quant au Parkour Urbain contente toi de faire du cardio des montées/descentes d'escaliers ou de rues et des sauts de petits mur ou de fossés car il est inutile de faire des saltos ou autres figures de style !!!  Réfère toi à ce qui est demandé dans le parcours d'obstacles de prés-sélection de la Police ou de la Gendarmerie (les fiches sont dans le forum)
A+

Hors ligne SlimShady69

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 6
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonjour,
tout le plaisir est pour moi. :)

Alors le stage dont je parle s'effectue en classe de 3ème : Stage d'Observation en Milieu Professionnel. C'est la découverte d'un métier que l'on choisi afin de savoir si c'est le bon, dans mon cas ça a été dans les C.R.S.

Le parcours que j'ai fait, est pour les Gardiens de la Paix, peut être qu'il existe plusieurs types de " parcours du combattant " mais dans mon cas c'est une préparation pour l'épreuve physique des GP.

A la fin de mon stage on m'a même donné des fiches où tout est expliqué sur le déroulement de l'épreuve physique sur le parcours... :)

Cordialement.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Guide du stage pour l’Entreprise : http://www.infostages.com/entreprise-reglementation.htm

Réglementation :
Il convient de ne pas considérer le stage comme un emploi, ce qui pourrait nuire non seulement à l'employeur -qui se mettrait en situation d'illégalité - mais aussi au stagiaire, dont le travail ne serait pas rémunéré à sa juste valeur.
Le rôle du stagiaire dans l'entreprise
Le stage a pour but d'offrir aux étudiants une première expérience en entreprise. Il ne s'agit pas d'un contrat de travail classique.
En conséquence, l'employeur ne peut substituer le travail du stagiaire à celui d'un salarié de l'entreprise.
Sur ce point, la loi précise que le stagiaire ne doit pas tenir un poste "productif".
A titre d'exemples ; les missions de prospection commerciale ou de vente par téléphone ne peuvent être confiées au stagiaire.

La convention :
Tout stage (facultatif ou obligatoire) doit faire l'objet d'une convention.
La convention doit préciser les objectif et un contenu de stage en lien avec l'enseignement suivi, définir les missions confiées au stagiaire, les engagements réciproques des parties, régler les modalités d'accompagnement pédagogique du stagiaire dans l'entreprise et l'établissement d'enseignement, le contenu du rapport de stage et les modalités d'évaluation du stage.

La couverture sociale :
L'étudiant n'a pas besoin de modifier son régime d'assurance.
reste affilié au régime d'assurance maladie et de complémentaire santé qui le couvre habituellement (régime étudiant ou ayant droit de ses parents, voire assurance volontaire).
Tous les étudiants bénéficient d'une couverture accident du travail et maladie professionnel durant la durée de leur stage (obligatoire ou facultatif).

La prise en charge de la couverture accident du travail et maladie professionnelle en cas d'accident du travail est assumée assurée par l'établissement de formation dans la limite du montant de la franchise de cotisations (379 € par mois à temps plein) et par l'entreprise pour la partie excédant le montant de cette franchise, selon les modalités suivantes :

> Si la gratification du stagiaire est inférieure ou égale au seuil de la franchise (12, 5 % du plafond horaire de la sécurité sociale), la couverture sociale de l'étudiant est prise en charge par l'établissement de formation.

> Si la gratification du stagiaire est supérieure à la franchise, l'employeur cotise sur la partie excédant le seuil de la franchise.

Attention à l'utilisation de machines à risques !
Celle ci est formellement interdite, à moins d'obtenir une autorisation explicite de l'inspection du travail.

En cas d'accident, l'employeur est tenu d'envoyer une déclaration écrite au responsable de l'établissement de formation, qui la renverra contresignée à la caisse d'assurance maladie dans un délai de 48H.

Durée du stage :
La durée du stage est limitée à six mois, renouvellement compris, sauf si celui-ci est intégré à un cursus pédagogique qui peut être plus long.
La durée de présence du stagiaire dans l'entreprise ne peut être supérieure à la durée légale du travail (35 h) ou conventionnelle en vigueur dans l'entreprise.

Hors ligne tina-boud

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Bonjour ‚
J'ai 14 ans et je veux devenir SMUR.
J'ai un stage à faire pour la 3ème. Existe t-il un stage pour ce métier ?
Si oui ça ce passe ou ? Avez vous plus de détails à me donner ?
Merci d'avance et Bonne Journée !
Tina  :D

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour Tina et bienvenue
1/ SMUR n'est pas un métier, cela signifie : Service Mobile d'Urgence et de Réanimation (SMUR)

2/ Il s'agit d'un Stage d'orientation en classe de 3ème avec Séquence d'observation en milieu professionnel et pour cela il faut que tu contactes un hôpital qui a un SMUR et qui a passé une convention de stage avec ton établissement scolaire, à défaut en établir une (voir avec la direction du collège) !
Si tu ne trouves pas d'hôpital qui t'accepte tu peux te rabattre dans une clinique privée où tu pourras observer le travail des personnels soignant, infirmières et des médecins.

3/ Pour entrer et travailler dans un SMUR en tant que professionnel il faut qu'au minimum tu ais un diplôme d'ambulancier, d'aide soignant ou d'infirmier, le top étant celui d'un médecin urgentiste (Bac+10)  :o

Concernant ton stage en 3ème tu as des infos pour te guider ICI ... bonne lecture, visite également le forum : SAMU SMUR SMUH

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Classe de 3e : Trouver son stage de découverte  ::)

Pour vous aider ces sites :

http://www.jcomjeune.com/dossier/classe-de-3e-trouver-son-stage-de-decouverte

http://stage.comprendrechoisir.com/comprendre/stage-en-3eme
 
Vous êtes en classe de 3e et vous devez trouver un stage ?
C’est l'occasion de quitter la théorie de l'école pour vous immerger dans le monde du travail et d’apprendre à vous intégrer dans une entreprise. Vous trouverez, dans ce dossier, toutes nos astuces et nos conseils pour vous aider à trouver votre stage et réussir cette première expérience.

Bien utiliser son stage de découverte !!

Vous avez eu votre première expérience dans le monde professionnel !
Essayez maintenant de voir à quoi vous a servi ce stage en entreprise et ce que vous pouvez en faire.  ::)

Vous avez vécu une expérience formatrice qui vous permet de mieux vous représenter ce qu’est le travail.
N’oubliez pas de bien noter tout ce que vous avez fait pendant votre stage, vous pouvez dès à présent vous en servir pour enrichir votre CV !

Vous avez vu de près un ou plusieurs métiers

Cela vous a permis de vous faire une idée plus juste de ce en quoi ils consistent. Vous avez pu confirmer votre envie de faire tel ou tel métier ou, au contraire, cette expérience vous a fait changer d’avis, vous a donné de nouvelles idées...

Vous avez gagné en assurance et vous avez plus confiance en vous

Vous avez réussi à vous intégrer dans une entreprise, dans une équipe. Vous avez participé au fonctionnement d’une entreprise et pu observé de l’intérieur les rapports entre les différents membres de la structure dans laquelle vous avez fait votre stage.

Vous avez pris vos premiers contacts professionnels

Avant de quitter l’entreprise, pensez bien à demander et à noter soigneusement les coordonnées des personnes que vous avez rencontrées. Puis, n’oubliez pas de rédiger et d’envoyer une petite lettre de remerciement adressée à ces personnes et à la direction de l’entreprise.

Vous faites ainsi preuve de savoir-vivre et laissez une bonne impression aux premiers contacts de votre réseau professionnel. Ceux-ci pourront vous servir plus tard. Il ne faudra alors pas hésiter à les contacter pour toute question liée à leur métier, à votre expérience dans l’entreprise et à vos projets professionnels.


Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Je suis en classe de 3ème et je dois effectuer un stage professionnel. Puis-je le faire en gendarmerie ? 
La gendarmerie accueille chaque année des collégiens désireux de découvrir les missions d'un gendarme de terrain. Des conventions sont établies entre les établissements scolaires et la gendarmerie au niveau local. Nous vous invitons à vous rapprocher de la direction de votre établissement scolaire afin d’engager les démarches nécessaires.

Depuis 2001, un partenariat entre le ministère de l'éducation nationale et le ministère de la défense permet aux jeunes collégiens et lycéens de découvrir notre institution (la Gendarmerie) par le biais d'un stage de découverte.
Les 21 collégiens de l'arrondissement de Dieppe sont venus à la rencontre des unités implantées sur ce ressort et des militaires qui les composent. Après la présentation générale de la gendarmerie, les stagiaires ont pu visiter une Brigade de Proximité, une Brigade de Recherches avec son atelier de relevé d'empreintes digitales et une Brigade Motorisée.
Les démonstrations du Moniteur d'Intervention Professionnelle et de l'équipe cynophile ont naturellement concentré toute leur attention. L'embarquement sur la vedette Yser de la gendarmerie maritime avec, à l'issue, un goûter bien mérité, a clos ces deux journées très instructives. Peut-être avons-nous suscité quelques vocations....  ???
Kévin nous présente son stage dans la gendarmerie de Rambouillet -
Vidéo :

Citer
Pour observer, ils ont observé. Et ils en auront à raconter dans leur rapport de stage. Charline, Lorine, Thomas sont en classe de troisième au collège Roger-Jahan de Descartes ; Margaux, Loann, Lomane, et Johan à Maurice-Genevoix à Ligueil. Ces quatre filles et trois garçons ont opté pour faire leur stage de cinq jours au sein de la gendarmerie de Loches qu'ils ont terminé hier. Le commandant Santouil leur avait préparé un programme copieux, loin du stage « photocopie ». [........] Toute leur semaine a été ponctuée d'activités sportives. « Nous voulions découvrir le métier de gendarme. On avait une idée de personnes strictes, sérieuses, autoritaires. Au final, pas tant que ça ! Ils sont sympas », disent de concert les sept stagiaires, qui ont préféré de loin les rencontres avec le maître-chien à Bléré et les séances de tir. 

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Education/n/Contenus/Articles/2015/02/21/Mon-stage-de-3-e-avec-les-gendarmes-Trop-sympa-!-2232655

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Certains choisissent latin ou grec en classe de troisième. Eux ont choisi l'option « défense ».  ;)
Les 24 élèves d'une classe de 3e du collège de Melun ont visité la prestigieuse Ecole des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN). « Cette option nous occupe une heure par semaine.
Je les ai déjà emmenés visiter le commissariat de police de Melun et les sites historiques de Verdun… C'est de l'éducation civique et cela soude le groupe », s'enthousiasme Magali, professeur d'histoire-géographie.
Dans la salle, certains disent vouloir devenir gendarmes, avec spécialisation dans l'informatique pour l'un d'eux. A la maison-mère des officiers de gendarmerie sise à Melun depuis 1945, la classe n'a pas été déçue.

Après une présentation du métier, de la maréchaussée en 1791 jusqu'à aujourd'hui (98 000 personnels), avec une palette très large de spécialités et de spécificités (gendarmerie départementale, mobile, unités de montagne, spéléologues, plongeurs, GIGN, marins, etc), les collégiens ont pu voir l'envers du décor. L'enseignement concret des futurs enquêteurs judiciaires, ils découvrent la salle de police judiciaire. Au milieu, entre quatre rubans adhésifs interdisant tout passage, une scène de crime, avec une femme (mannequin) poignardée sur son lit. « Waouh! », clame une élève. Sur le sol, des traces de pas. Sur la table, deux verres. Dans la poubelle, un préservatif usager. C'est mieux qu'au cinéma !
Le sous-lieutenant qui prend en charge une partie du groupe distribue des feuilles aux élèves qui doivent identifier les pistes permettant de résoudre ce qui ressemble bien à un meurtre… « La première chose est de vérifier si la victime est décédée. On lui touche la carotide, on vérifie son souffle. Le secours prime sur l'enquête ! puis on gèle ensuite les lieux pour figer la scène de crime », insiste l'élève-officier.
Tout est passé au peigne fin : appels téléphoniques reçus, empreintes des semelles moulées, traces d'ADN sur les verres, le couteau, le préservatif, etc. « Beaucoup de tueurs mettent des gants! », regrette un élève. « Oui, mais certains laissent passer une micro transpiration. », répond le sous-lieutenant. Les élèves sont ensuite invités à prendre des empreintes digitales sur une vitre ou à apposer les leur avec de l'encre. « Savez vous que des jumeaux ont le même ADN, mais pas les mêmes empreintes digitales ? Elles sont propres à chaque individu », informe l'élève-officier.
Place à la salle de tir, avec des armes pour exercice, à balles en caoutchouc et tir réduit au niveau sonore et puissance. « Une arme n'est pas un jouet.  :-\  La première règle à respecter, c'est de la considérer toujours comme chargée. Pointez le canon vers le sol », commence le moniteur. « Le tir, c'est une école d'humilité. Tout dépend de la respiration, la position, le stress, mais aussi la faible luminosité, etc. » Les élèves manipulent les armes, puis déchargent dix cartouches sur une cible en carton. « J'utilise plus facilement mon stylo que ça », sourit la professeur d'histoire-géo, convaincue que « Cela montre aux élèves qu'une arme n'est pas anodine. Aujourd'hui, tellement de jeunes y jouent via des jeux vidéo… »
Les collégiens ont eu la chance de rencontrer les instructeurs du groupement d'investigation cynophile qui ont fait travailler leurs chiens, dressés pour la recherche de personnes, de produits stupéfiants, d'armes... Ils ont également apprécié la visite du stand de tirs où s'entraînent les élèves-gendarmes, à des tirs jusqu'à 200 m, les balles filant à près de 3 fois la vitesse du son.
En parallèle, une intervention liée aux dangers d'internet et de la drogue était ainsi programmée.
Les collégiens étaient ravis d'avoir pu découvrir une Institution qui, pour la plupart, leur était complètement étrangère, viendront peut être dans quelques années renouveler les rangs de la gendarmerie.  ;)

A la direction de l'EOGN, on apprécie cette séance. « Recevoir cette classe participe de notre volonté d'ouvrir l'école sur l'extérieur », commente le capitaine, « montrer ce qui s'y passe et peut-être déclencher des vocations ! »



Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
[VU DANS LA PRESSE] Des collégiens chez les gendarmes

« Mon stage de 3eme avec et chez les gendarmes ? Trop sympa ! ».  ;D
Pendant une semaine, la gendarmerie de Loches a accueilli 7 collégiens dans le cadre de leur stage d'observation. Les jeunes en repartent visiblement ravis et avec un nouveau regard sur le métier et les militaires. Le commandant de compagnie, le chef d'escadron Yvan Santouil leur avait préparé un programme dense, loin du stage « photocopie ». Entre cérémonie militaire, séances de tir, mais aussi découverte des différentes unités de la compagnie avec des démonstrations dynamiques ainsi que des patrouilles dans les rues, les collégiens ont été plongés dans le quotidien des gendarmes.

La gendarmerie a accueilli sept collégiens dans le cadre de leur stage de troisième. Des jeunes ravis qui ont passé une semaine dense.
Pour observer, ils ont observé. Et ils en auront à raconter dans leur rapport de stage. Charline, Lorine, Thomas sont en classe de troisième au collège Roger-Jahan de Descartes ; Margaux, Loann, Lomane, et Johan à Maurice-Genevoix à Ligueil. Ces quatre filles et trois garçons ont opté pour faire leur stage de cinq jours au sein de la gendarmerie de Loches qu'ils ont terminé hier. Le commandant Santouil leur avait préparé un programme copieux, loin du stage « photocopie ».

Ils ont adoré le maître-chien  ;)

Lundi, leur premier jour a commencé par une cérémonie d'hommage aux gendarmes décédés en 2014 dans l'exercice de leur fonction. Puis le commandant Santouil leur a présenté un historique de la gendarmerie, avant que les jeunes puissent s'essayer à des séances de tir et aux pratiques d'intervention avec le PSIG. Le mardi, direction Saint-Pierre-des-Corps pour rencontrer la brigade fluviale et assister à des séances de plongée. Les collégiens ont aussi découvert le quartier général de la gendarmerie à Tours, les techniques d'identification criminelle avec une scène de crime reconstitué, le Corg (centre d'opérations et de renseignement de la gendarmerie)… Le mercredi matin, jour de marché, ils ont patrouillé avec les gendarmes en ville accompagnés de la police municipale de Loches, avant de rejoindre le groupe cynophile de Bléré, puis la base aérienne de Tours. Le jeudi, rencontre avec les motards, les pompiers, suivie d'une information sur le recrutement au sein de la gendarmerie. Enfin pour leur dernier jour, ils ont été intégrés à la brigade de recherche. Toute leur semaine a été ponctuée d'activités sportives.
« Nous voulions découvrir le métier de gendarme. On avait une idée de personnes strictes, sérieuses, autoritaires. Au final, pas tant que ça ! Ils sont sympas », disent de concert les sept stagiaires, qui ont préféré de loin les rencontres avec le maître-chien à Bléré et les séances de tir.
C'est la première fois depuis qu'il est en fonction à Loches que le commandant Santouil prend sous son aile des collégiens. D'ordinaire, les stagiaires sont accueillis à Tours. Entre décembre et février, la gendarmerie a reçu 15 collégiens. « C'est important de participer à l'éveil de ces jeunes et de montrer notre métier pour qu'ils en aient un regard éclairé », indique le commandant Santouil, qui parle de son côté d'une expérience « gratifiante et intéressante ».

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Séquence d'observation en milieu professionnel pour des élèves de troisième !
Il s'agit en fait d'une séquence d'observation en milieu professionnel imposée à tous les élèves des classes de troisième (art. D.332-14 du Code de l'Education). Elle a pour objectif de « sensibiliser les élèves à l'environnement technologique, économique et professionnel en liaison avec les programmes d'enseignement, notamment dans le cadre de l'éducation à l'orientation ».

L'encadrement et le suivi des collégiens est précisé dans la convention obligatoire signée entre l'établissement et l'entreprise d'accueil.

Une présentation générale de la gendarmerie nationale a été faite à ces collégiens (historique, organisation et fonctionnement). Ils ont pu ensuite découvrir les différentes unités opérationnelles qui composent la gendarmerie nationale.
Un militaire de chacune de ces unités leur a présenté ses missions principales.
Au travers de ces différents exposés, les élèves ont pu échanger librement avec les intervenants et poser de nombreuses questions sur les multiples facettes du métier de gendarme.

Ces séquences d'observation à destination des jeunes collégiens scolarisés en classe de 3ème sont organisés à raison de deux par an.
Même si la durée paraît parfois trop courte, ce stage constitue pour beaucoup une première immersion dans l’univers de l’entreprise. Il est aussi, pour certains, une étape importante du processus d’orientation à l’issue de la classe de 3ème. C’est pourquoi les équipes des professeurs de 3ème assurent un suivi individualisé des stages par des visites ou des entretiens téléphoniques. C’est alors l’occasion d’observer les élèves en dehors de l’enceinte du collège, permettant ainsi de mieux cerner leurs centres d’intérêts et leurs projets.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
PARTENARIAT : STAGE DÉCOUVERTE

Dans le cadre d'un stage de "découverte de métiers" et dans le but d’être retenu pour la rentrée prochaine dans une classe BAC PRO "MÉTIERS DE LA SÉCURITÉ", Damien, un jeune ariégeois du lycée du Castella s'est vu présenter les militaires, les locaux, les matériels en dotation et les différentes missions liées au Peloton de Surveillance et d'intervention (PSIG) de la Gendarmerie de PAMIERS.

Très intéressé par le domaine de l'intervention, ce jeune homme a pu s'essayer au port du matériel complet d'intervention et se rendre compte de la nécessité pour les militaires de l'unité de s’entraîner régulièrement tant physiquement que techniquement.
Moment très apprécié par Damien, un tir au pistolet avec de la munition d'exercice.
Après un excellent tir, il est reparti avec sa cible en guise de "cadeau" et des souvenirs et des rêves plein la tête !

sarahhhhhh

  • Invité
Bonjour a tous, j'ai 14 ans et cette année je suis en 3ème et on doit obligatoirement faire un stage dans le milieu professionnel, depuis plus d'un ans la gendarmerie m'intéresse énormément et je souhaiterais faire un stage là bas.. Je sais pas si je pourrais.. :-[ :-\

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour Sarah
pourquoi pas, quand on veut on peut  ;)
Rapproche toi de la brigade de gendarmerie dont dépend le domicile de tes parents ou le groupement de gendarmerie du département où se trouve ton collège  :)

Citer
Je suis en classe de 3ème et je dois effectuer un stage professionnel. Puis-je le faire en gendarmerie ?

La gendarmerie accueille chaque année des collégiens désireux de découvrir les missions d'un gendarme de terrain. Des conventions sont établies entre les établissements scolaires et la gendarmerie au niveau local. Nous vous invitons à vous rapprocher de la direction de votre établissement scolaire afin d’engager les démarches nécessaires.

A lire
http://eduscol.education.fr/cid46879/sequence-d-observation-en-classe-de-troisieme.html

http://www.cidj.com/dossier/classe-de-3e-trouver-son-stage-de-decouverte

Hors ligne Kylian3000

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Bonjour a tous,
en gros je voudrai faire un stage a la police nationale de ma ville.
Je voudrai savoir comment sa se passerai et déjà si c'est possible et aussi des conseils
Voilà,
Merci d'avance ! :)
Kylian

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour, même réponse qu'à Sarah, voir avec votre commissariat et votre collège qui établira une convention de stage.

Hors ligne Lof

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Femme
  • Profession intermédiaire
    • Voir le profil
Bonjour
Pouvez vous me dire où écrire, ma fille qui est en 3eme aimerait effectuer un stage dans un service de section de recherches et brigades de recherches de la gendarmerie. Elle a envoyé plusieurs mails pour savoir à qui adresser son courrier, mais n'a eu aucune réponse. Je ne sais pas si ils prennent des mineurs en stages d'observation, mais peut être dans un service associé qui lui montrerait comment se déroulent les enquêtes. Nous sommes de Meurthe et Moselle. Merci beaucoup pour votre réponse.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour et bienvenue Lof
1/ nous avons regroupé votre question avec le sujet afférant
2/ il faut vous adresser au Commandant de Groupement de votre département et établir une convention entre le collège, votre enfant et la gendarmerie.
3/ normalement la gendarmerie accepte ce stage d'observation mais peut être  pas dans les unités de recherches cependant un OPJ de la brigade départementale de votre domicile peut lui expliquer ce qu'est le judiciaire en gendarmerie.

Hors ligne Lof

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Femme
  • Profession intermédiaire
    • Voir le profil
Merci beaucoup pour votre réponse. Bonne soirée.

Pauline08000

  • Invité
Bonjour,
je suis actuellement en classe de 3 ême je dois faire mon stage de découverte que j'aimerai faire dans un commissariat de police.
J'ai envoyé ma lettre de motivation et je voulais savoir en combien de temps je devrais recevoir la réponse ?
Je n'ai pas d'autre stage en vue et si le commissariat de me prend pas il faut que je chercher ailleurs mais je n'ai pas d'autre idée de stage.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour Pauline
désolé nous avons pas votre réponse, activez votre prof principal, l'équipe pédagogique ou le directeur du collège, rendez vous au commissariat et demander à voir le responsable des stages ; jouer la carte du contact direct et présentez vous dans les structures choisies pour leur expliquer ce que vous recherchez et voir si elles pourraient vous accueillir.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Pourquoi la Gendarmerie ?
C’est sans aucun doute la première question que vous devez vous poser car la Gendarmerie n’est pas la Fonction publique mais c’est une institution au service de la République et c’est aussi une arme bien particulière qui a derrière elle une longue tradition (les gendarmes en sont plutôt fiers).
On a souvent tendance à l’oublier, mais la Gendarmerie est encore aujourd’hui un milieu militaire, fortement hiérarchisé où l’on ne compte pas ses heures (un gendarme est “disponible” 24h/24 et 365 jours par an). Notez aussi que la Gendarmerie ne possède pas de syndicats (c’est interdit) mais des instances consultatives, ce qui n’est pas tout à fait la même chose. Bref, quand on entre dans la Gendarmerie, on est d’abord au service des autres et pas au service de soi-même.
Aussi, le conseil que nous pouvons vous donner est de ne pas rentrer dans la Gendarmerie par hasard : vous devez vous renseigner (nous allons tenter ici de vous aider), vous devez faire un bilan (votre situation de famille, vos compétences, vos motivations) et vous demander ce que vous pouvez apporter à l’institution.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6753
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Des collégiens en Gendarmerie des transports aériens Paris ( GTA ) :
Les élèves de classe de troisième doivent réaliser une ou plusieurs séquences d’observation en milieu professionnel afin de les aider à appréhender au mieux les choix d’orientation qu’ils auront à effectuer au cours de leur scolarité.

La compagnie de gendarmerie des transports aériens de Strasbourg a ainsi accueilli du 17 au 20 décembre 2018, cinq collégiens (trois placés auprès de la CGTA, un auprès du SNA et un auprès de la DCPAF) qui ont pu découvrir les missions des unités de la GTA ainsi que leur organisation.

Différentes présentations leur ont été proposées par les services de la GTA ainsi que les partenaires telles que :
- les missions générales et particulières de la GTA dont les opérations de contrôle (armes, stups, ADS), la sécurisation des vols dits sensibles (VIP, destinations particulières, accueil républicains, gardes d'aéronefs d'Etat), la gestion des accidents, les drones et les survols de zones interdites, la police judiciaire, la recherche de renseignements, l'intervention professionnelle et le schéma national de gestion des situations sensibles en milieu aéroportuaire, les MANPADS, la DPCA etc...
- la sûreté : la réglementation appliquée sur les aéroports d'implantation et aéroports secondaires, les titres de circulation, les contrôles effectués au PIF et PARIF par les agents de sûreté, les contrôles opérés par la GTA (TSO et inspections ciblées), les formations détenues par les militaires de la GTA, les audits, etc...
- les équipes cynophiles décontamination explosifs : la formation des EC et le nécessaire entrainement du quotidien, le rôle d'une EC lors d'une opération de décontamination cortège, sites particuliers d'Etat ou opérations de police judiciaire, les missions lors d'une opération de contrôles ADS etc...
- les services de contrôle effectués sur les ADS
- l'organisation, les missions dévolues à la DIDPAF
- les missions, implications et la réglementation au sein de la DSAC NE
- la visite du service énergie climatisation ainsi que du NBT (vigie) du SNA NE.

A l'issue des remerciements ont été adressés aux organisateurs et intervenants par l'ensemble des collégiens, tout particulièrement intéressés.

Source https://www.facebook.com/gendarmeriedestransportsaeriensparis/