Auteur Sujet: Une ambulance communicante  (Lu 4424 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Une ambulance communicante
« le: 04 avril 2014, 16:01:39 »
Bonjour,

Un lien trouvé par un collègue à propos d'une ambulance "communicante" :

http://www.lejsl.com/bresse/2014/03/31/l-ambulance-communicante

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Une ambulance communicante
« Réponse #1 le: 06 avril 2014, 16:18:08 »
Intéressant !


Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Une ambulance communicante
« Réponse #2 le: 06 avril 2014, 17:08:39 »
Bonjour,

A noter les commentaires de l'article par ADF (Ambulanciers De France) qui, une fois de plus démontre son ignorance et son incompétence.

Citer
il n'y a pas besoin d'avoir un infirmier dans une ambulance, cela ne sert... à rien

Pas de bol. Le rôle des ambulances paramédicalisées armées par un infirmier ou un infirmier anesthésiste est clairement établi, par exemple lors des  transferts infirmiers inter-hospitaliers (TIIH), pédiatriques ou adultes.
Le transport de certains patients ne nécessite pas forcément la mobilisation d'un SMUR et les moyens secouristes que sont les VSAV ou les ASSU ne sont pas compétents pour ce type de transferts.

Pire, les SAMU eux-mêmes prescrivent ce type de transports...

En primaire, il n'est pas rare de voir des VSAV paramédicalisés (fonction des régions).

Une étude avait été menée à propos du SMUR paramedic de Toulon armé par un infirmier formé il y a quelques années. Les résultats étaient "positifs". Le corporatisme médical, comme tout le monde le sait, a mis fin en gros à cette expérimentation. A noter qu'il reste encore un SMUR paramédicalisé primaire dans l'est de la France (un peu à part là bas...).

D'ailleurs j'aimerais être là lorsque vous irez rencontrer ces mêmes médecins dit corporatistes pour leur demander de pouvoir poser des drains thoraciques après un léger, comme vous dites dans les commentaires de l'article, complément de formation des ADE (ignorance quand tu nous tiens).

C'est ce qu'on lisait il y a peu...

Citer
quel est l'intérêt de faire un ECG si c'est pour ne pas traiter le problème immédiatement ?

Ben voilà. En France, les soins infirmiers d'urgence sur protocole permettent justement de débuter une médicalisation en attendant le moyen médicalisé.
Les infirmiers étant formés cliniquement et techniquement (gestes médicaux sur prescription médicale ou sur protocole).

Exemple en cas de syndrome coronarien aigu hors présence médicale : examen clinique infirmier, gestes techniques (ECG et télétransmission, monitorage et surveillance, abord veineux et prélèvement sanguin, administration de médicaments sous toutes formes possibles, intraveineuse, sous-cutanée, sublinguale, per os, etc).
Le Code de la Santé Publique le permet, DÉJÀ.
Le cadre législatif est DÉJÀ là.

Je sais bien que ça vous fait mal au cul que la protocolisation infirmière existe en France (associations de sécurité civile, sociétés de médicalisation, pompiers, SMUR secondaires, rapatriements sanitaires, santé au travail) mais va falloir accepter l'idée. Ne vous en déplaise.
Tentez l'IFSI ? Je plaisante.

Citer
Pourquoi faire simple et économique quand on peut faire compliqué et gabegique

ADF veut former des paramedics pour faire comme dans les films, c'est ça ?
Dire au SMUR de rentrer chez eux, dire aux pompiers de rentrer chez eux et demander d'effectuer des soins infirmiers sur protocole ?

Parlons économie tiens : ça va vous coûter combien tout cela ?

Citer
vos propos sont soit mensongers, soit vous êtes bien ignorant(e) du fonctionnement de la prise en charge pré-hospitalière urgente en dehors de nos frontières

Ben déjà, faudrait comprendre comment fonctionne le système français et la réponse graduée dans notre pays.
Tout n'est pas transposable et superposable en tant que tel.

Citer
Il y aurait donc des pays où l'on trouverait deux infirmiers à bord d'une ambulance ?

La France n'est pas la seule à armer des ambulances avec des infirmiers de médecine d'urgence, exemple : Belgique (Paramedic Intervention Team), pays d'Asie, pays nordiques.

Un autre voyage s'impose non ?

Citer
Il n'y a pas besoin d'avoir d'infirmiers à bord d'une ambulance en France, il faut juste relever un peu le niveau du Diplôme d'Etat Ambulancier actuel et ce sera suffisant

Justement non. Vous raisonnez bien souvent en gestes techniques.
Poser un abord veineux sans savoir examiner cliniquement un patient et sans recul face aux situations, c'est dangereux. Un ambulancier actuel français ne fait que du secourisme et des bilans secouristes. Si déjà ces derniers étaient fournis comme il se devait, ce serait une bonne chose.
Ensuite seulement vous pourrez aller au bloc vous entraîner à sonder...

Bref rien de nouveau sous le soleil.
Le printemps attire les blattes...

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Une ambulance communicante
« Réponse #3 le: 06 avril 2014, 17:20:00 »
La prochaine étape :


Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Une ambulance communicante
« Réponse #4 le: 06 avril 2014, 17:21:30 »
En passant, moi je propose que les ambulanciers évoluent avec des véhicules de secours dignes de ce nom et avec une signalisation correcte, que les personnels portent des tenues professionnelles et non des jeans ou le pull du dimanche et que le recyclage secouriste soit tous les ans.

Ce serait bien de militer pour cela déjà...

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Une ambulance communicante
« Réponse #5 le: 06 avril 2014, 17:25:59 »
Ne lui donnes pas des idées !

 tu bois?

Hors ligne Le Nain

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 167
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier D.E.
    • Voir le profil
Re : Une ambulance communicante
« Réponse #6 le: 07 avril 2014, 12:34:56 »
Ya les pays bas aussi qu'il fonctionne comme ça.*
En plus cest vraiment la solution la plus logique au vus de notre systéme de secours.
Par-contre 3 me parais beaucoup car je ne pense pas que vous les infirmers serais d’accord pour être payer à 90% est a 10.04 de l'heure.
Du coup la solution d'un seul DEA me parais la plus rentable est tt aussi efficace.
Pour moi 3 personne me parais un peut du vent surtout dans nos pays.
Sa ressemblerai a des TIIH (Transport Infirmier Inter Hospitalier ((pour ADF)) mais la possibilité d'avoir une réponse vraiment efficace au niveaux de l'AMU.
Mais une question ce pose c'est comment avoir autant d'infirmier dans les Ambulances???

*http://www.sos112.fr/ambulance_hollandaise-t10561.0.html

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Une ambulance communicante
« Réponse #7 le: 07 avril 2014, 14:34:58 »
Mais une question ce pose c'est comment avoir autant d'infirmier dans les Ambulances???

Il y a selon la DRESS autour de 600 000 infirmiers en France. Et un nombre inconnu mais apparemment en augmentation, d'infirmiers au chômage.

Par ailleurs ce temps infirmier dans l'ambulance serait récupéré en intra hospitalier et économisé sur le temps infirmier (et médical) du SMUR.

je ne pense pas que vous les infirmers serais d’accord pour être payer à 90% est a 10.04 de l'heure.

Ah ben ça, je ne sais toujours pas comment vous acceptez de bosser pour 90 % de votre temps de travail … Mais la crise est là, et des infirmiers acceptent aussi largement (et avec le sourire) de se faire lamentablement enfler sur leurs conditions de travail et de rémunération.

Hors ligne Le Nain

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 167
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier D.E.
    • Voir le profil
Re : Une ambulance communicante
« Réponse #8 le: 07 avril 2014, 17:45:10 »
Citer
Par ailleurs ce temps infirmier dans l'ambulance serait récupéré en intra hospitalier et économisé sur le temps infirmier (et médical) du SMUR.
Je ne comprend pas ce que tu veux dire.

Est pou ce qui est du chomage je suis surpris je savais qu'il avais des difficulté a trouver des poste mais de la être au chômage.

Mais j'ai aussi entendus dire par des élève inf. qu'une bonne partie de ce qui sont en troisième année ne travaillerons jamais en tant qu'infirmier.

Tu sais en se moment dans les société de transport sanitaire l’ambiance est morose.
Les patron n'ont pas su voir le vent tourner alors que tt ce qui ce passe dans nos structure à l'heure d'aujourd'hui est prévus depuis janvier 2009.
Je peut te dire que l'on ne travail pas des masse en ce moment c'est la merde je me demande bien comment cela va se terminer si les patron ne réagisse pas très très vite.

Puis il développe les ambulance 15 mais le centre 15 lui ne te confie pas tt les mission car il nous juge (non à tort) mal former voir mauvais pour certain.
Du coup nous n'avons pas tt les missions domicile (sur commune de garde) comme demander par l’état vus que les patron non pas sus entissipé sur les formation des gars. :/

Alors on est pas prés de voir la fin des 90% lol

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Une ambulance communicante
« Réponse #9 le: 07 avril 2014, 21:04:45 »
Citer
Par ailleurs ce temps infirmier dans l'ambulance serait récupéré en intra hospitalier et économisé sur le temps infirmier (et médical) du SMUR.
Je ne comprend pas ce que tu veux dire.

Et bien, en gros les soins infirmiers (médico délégués ou pas) qui seront à faire de toute façon en fonction de l'état du patient, s'ils sont fait dans l'ambulance ne seront plus à faire à l'hôpital.

En gros 10 mn de prise en charge infirmière faite dans l'ambulance économise 10 mn de prise en charge infirmière aux urgences.

En très gros, parce qu'en réalité ça demanderait une étude plus poussée que ça. Mais par exemple sur une douleur thoracique, le temps gagné par un infirmier en préhospitalier, c'est aussi du temps médical et des chances pour le patient.

Mais j'ai aussi entendus dire par des élève inf. qu'une bonne partie de ce qui sont en troisième année ne travaillerons jamais en tant qu'infirmier.

Ca ça à toujours été.

30 % des élèves infirmiers ne finissent pas la formation, et ce chiffre est stable depuis es années 90.

Mais avant la réforme de 2009, l'écrémage était régulier le long de la formation. Aujourd'hui beaucoup arrivent en troisième année sans en avoir le niveau et se font malheureusement bouler en troisième année.


Par ailleurs, et ce n'est pas non plus nouveau, un certain nombre de diplômés n'exerceront jamais ou très peu. Mais ça aussi c'est depuis longtemps.



Enfin il faut bien se dire que les postes qui ne trouvent pas (ou plutôt qui ne trouvaient pas) preneur, c'est les postes pourris dans des services glauques et mal payés. Le pré hospitalier et les urgences n'ont jamais eu de mal à recruter.

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Une ambulance communicante
« Réponse #10 le: 07 avril 2014, 22:25:06 »
En préhospitalier et il y a bien souvent de longues listes d'attente...