Auteur Sujet: Formation ambulancier "paramedic" au USA ?  (Lu 22021 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne MaxNY

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 21
  • Sexe: Homme
  • EMT-B, Aux. Ambulancier, PSE1&2
    • Voir le profil
Formation ambulancier "paramedic" au USA ?
« le: 28 août 2010, 21:11:26 pm »
Bonjour tout le monde ; voici un post sur la grosse différence entre les formation US et Française que je trouve assez intéressante... (Les exemples donné sont relatifs à l'état de New York et le système spécifique à New York et en essais en Californie...)

Pour commencer il existe trois formations :
1 Emergency Medical Technician - B (basic) qui correspond à l'auxiliaire Français (+ intubation) 140h
2 Emergency Medical Technician - I (intermédiate) DEA francais (+ mise en place et interpretation ECG) 480h
3 Emergency Medical Technician - P (paramedic) (EMTI+ administration de drogues) 1100h
Voila le gros des lignes.

Maintenant ce qui est intéressant c'est que ceci correspond aux temps passé en formation si vous souhaiter passer la formation directement. Mais si vous commencez avec une formation EMT-B vous pouvez travailler dans une société d'ambulance en temps qu'EMT B votre partenaire sera forcement Paramedic et donc aura des connaissances plus approfondie que vous.

Tout le monde suis ?
Donc pendant mon service en observant mon collègue j'apprend de nouvelles choses tout les jours (comme un auxiliaire apprend en observant son DEA)
Le point intéressant est que pour passer au niveau supérieur en étant embauché, il me suffit de travailler pendant 6 mois et de passer juste l'examen EMT-I et non une formation complète...
(contrairement à la France, un an après embauche, tu retournes en formation 6 mois pour apprendre des choses que vous connaissez déjà...)
Apres obtention de l'EMT-I vous pouvez faire de même pour le paramédic seul trois mois de formation seront obligatoires, module sur la reconnaissance et la posométrie des drogues car si piquer est relativement aisé par contre savoir quel et combien de produit utiliser pour ne pas tuer le patient est tout autre chose...
Enfin bref ce système de formation continue interne j'adhère totalement, c'est un gain de temps et d'argent pour tous... A méditer en France....

PS : Ici il ne se font pas chi*r avec deux différentes formations tel que DEA ou PSE pour un seul et même boulot, un secouriste qu'il soit pompier, ambulancier, ou bénévole associatif il est un EMT et une formation uniforme ça c'est pas mal aussi.

Citer
La Différence Entre un EMT et un Auxiliaire médical, pour les médias c'est parfois confus, par la différence entre un premier répondeur, un assistant en soins médicaux d'urgence et un auxiliaire médical.
Malheureusement, avec tant de personnes obtenant leurs informations d'autres médias d'information la confusion s'est étendue. Contrairement à d'autres services de secours, notre équipement (l'ambulance) précède notre formation et certifications à plusieurs décennies.
Maintenant que la formation est devenue beaucoup plus approfondie, les équipages d'ambulance font beaucoup plus que l'énergie (que la promenade en voiture).
Tout le monde est un Premier Répondeur  8)
Il y a deux significations pour le premier répondeur :

- La première personne à arriver à une scène de secours : le premier répondeur est utilisé comme un terme générique pour tout le personnel de service de secours que l'on attend répondre aux cas d'urgence médicaux ou des désastres à grande échelle.
Un officiel de sécurité publique - comme un policier ou un pompier - a certifié pour fournir des compétences de soins immédiats en réanimation semblables à un EMT.
En renvoyant à un Premier Répondeur certifié, le terme est capitalisé.

L'ambulance Commence par EMT
La certification la plus commune sur une ambulance est l'assistant en soins médicaux d'urgence (EMT). Il y a deux niveaux de certification qui sont communs à presque chaque état, EMT-de-base et l'EMT-auxiliaire-médical. Donc, Quelle est la Différence ?
Les plus grandes différences entre les auxiliaires médicaux et les EMT sont la formation et la portée de pratique (ce qu'ils sont autorisés à faire). Les EMT de base reçoivent d'habitude 120 - 150 heures de formation, tandis que les auxiliaires médicaux arrivent n'importe où de 1200 heures à 1800 heures de formation. L'auxiliaire médical programme est souvent la récompense des degrés de deux ans.




Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3097
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Re : Formation ambulancier "paramedic" au USA ?
« Réponse #1 le: 29 août 2010, 17:24:11 pm »
J'adhere à 110%  :)

Hors ligne Le Nain

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 171
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier D.E.
    • Voir le profil
Re : Formation aux USA
« Réponse #2 le: 12 septembre 2010, 14:41:00 pm »
Pour ceux qui veulent faire l'EMT-B voici un lien vers une école :

http://www.emergencycareny.com/emt_training.html

https://www.youtube.com/watch?v=zzF9RISHH8Q

http://www.emergencycareny.com/

Si quelqu'un a un lien pour une école d'EMT-I je suis preneur :)

Hors ligne sabi

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Formation ambulancier "paramedic" au USA ?
« Réponse #3 le: 24 janvier 2011, 10:02:52 am »
Bonjour à tous,
je suis nouvelle sur ce site, et j’espère écrire au bon endroit ?

je suis DEA en france depuis 2 ans et travaille dans une entreprise privée je suis également une secouriste expérimentée, je me pose beaucoup de questions surtout en ce qui concerne mon évolution de carrière et je souhaiterais faire une formation de paramédic soit au Québec en 1 an ( AEC en technique ambulancière) ou aux États Unis également en 1 an ou en Suisse ?
J'envisage pas mal de possibilités car se sont des formations très demandés et les places sont chères.

J'ai navigué sur pas mal de site mais je n'arrive pas forcement à avoir des réponses concrètes.
Connaissez vous ses différentes formations ?
les équivalences entre ses différents pays ?
En attendant quelles formations pourrais je faire pour me donner un plus et qui serait reconnues en France ?
Ce qui m’intéresse le plus c'est toute la partie urgences.


Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3097
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Re : Formation ambulancier "paramedic" au USA ?
« Réponse #4 le: 24 janvier 2011, 10:50:01 am »
A part le PHTLS que tu pourras passer en France, http://www.phtls.fr/PHTLS_France/Accueil.html  mais qui n'y est pas reconnue, aucune équivalence de formation avec les diplômes Français quelque soit le pays où tu vas aller te former... renseignes toi un peu sur le monde du travail au Québec, c'est assez hard quand même  :-X

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6490
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Formation ambulancier "paramedic" au USA ?
« Réponse #5 le: 24 janvier 2011, 14:41:02 pm »
Bonjour et bienvenue "sabi" ... pas de prénom et de présentation  :-\  tu as ICI quelques pages de lecture sur l'ambulancier Suisse, et LA   sur l'ambulancier Québécois
amitié
Jean

Hors ligne sabi

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Formation ambulancier "paramedic" au USA ?
« Réponse #6 le: 24 janvier 2011, 21:34:10 pm »
merci pour vos réponses,

en ce qui concerne le PHTLS, j'en avais déjà entendu parler mais je pense que cela ne sert pas à grand chose de faire une formation qui au final ne sera pas reconnue ou d'aucune équivalence.

Pour le monde du travail je me suis renseigné et quelque soit le pays où tu vas, tu auras tjs un taux de chômage plus ou moins élevé, dans ce secteur il y a pas mal d'offre d’après ce que j'ai pu lire à droite et à gauche le recrutement est basé sur les formations, l’expérience, la capacité de s’intégrer à une équipe et ça peut dépendre aussi du parler et écrit français/ anglais.
J'ai pu lire qu'il y avait la valeur d’égalité hommes/femmes je ne sais pas si c'est bien vrai mais tout le monde peut faire ses preuves.

sinon j'ai regardé les liens que tu m'as mis et j'ai trouvé cela très intéressant merci

Hors ligne sabi

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Formation ambulancier "paramedic" au USA ?
« Réponse #7 le: 26 janvier 2011, 07:52:16 am »
Hier j'ai eu les renseignements que j'attendais avec impatience, au niveau de la formation au QUEBEC et j'ai vite déchanté, à mon avis c'est mort pour moi car je suis bloquée au niveau administratif ( CAQ et permis d’études)

Les écoles veulent absolument un dossier d'inscription complet mais le soucis c'est que l'ambassade ne veut pas me fournir les documents avant d’être sur que je sois admise en école, donc comment faire ??
Les écoles que j'ai contacté m'ont conseillé de faire un DES en 3 ans car le délais administratif est apparemment plus long mais là, un autre problème se pose , comment faire financièrement, à moins de gagner au loto  ::)



Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6490
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Formation ambulancier "paramedic" au USA ?
« Réponse #8 le: 02 mai 2011, 11:39:16 am »
Au Canada, il existe deux types de professions, c’est-à-dire les professions réglementées et les professions non réglementées. Avant de pouvoir exercer une profession réglementée, vous devez obtenir un permis d'exercice.

http://www.travailleraucanada.gc.ca/rapport-fra.do?lang=fr_CA&cnp=3234&region=0073&action=final&display=complete

Professions réglementées et non-réglementées

Au Canada, certaines provinces et certains territoires réglementent certaines professions et certains métiers, alors que d’autres ne le font pas. Même si vous détenez un permis pour travailler dans une province donnée, celui-ci ne sera peut-être pas accepté dans une autre province ou un autre territoire.

La plupart des organismes de réglementation et des autorités responsables de l’apprentissage ont leur propre site Internet sur lequel on retrouve de l’information sur les permis, les conditions d’admissibilité, la reconnaissance des titres de compétences étrangers, les frais d’inscription et les coordonnées des personnes-ressources. Vous trouverez d’ailleurs ci-après, le cas échéant, les coordonnées de certains organismes de réglementation.

Les nouveaux arrivants et la reconnaissance des titres de compétences étrangers: qui devrait reconnaître vos titres de compétences?

    * Profession réglementée : Si vous exercez une profession réglementée, un organisme de réglementation se chargera généralement d’évaluer et de reconnaître vos titres de compétences. Vous trouverez ci-après, le cas échéant, les coordonnées de certains organismes de réglementation.
    * Profession non réglementée : Si vous exercez une profession non réglementée, les employeurs voudront connaître la nature de votre formation académique et de votre expérience professionnelle. Vous pouvez donc résumer ces renseignements dans votre curriculum vitae. Les employeurs voudront peut-être savoir quel est l’équivalent canadien de votre formation académique suivie à l’étranger. Moyennant certains frais, un organisme provincial d’évaluation des titres de compétences pourra évaluer vos attestations d’études. Vous trouverez ci-après les coordonnées de l’organisme responsable de l’évaluation des titres de compétences (le cas échéant).

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6490
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Formation ambulancier "paramedic" au USA ?
« Réponse #9 le: 21 juillet 2014, 17:50:32 pm »
Paramedic, paramédical :
une même origine, mais des fonctions différentes  ::)

Vous savez peut-être qui sont les paramédicaux, mais les « paramedics » ? N’existant que dans les pays anglo-saxons, leurs pratiques sont très différentes de celles des « paramédicaux ». Elles ont pourtant un point commun : le patient est leur unique centre d’intérêt.

Dans les pays francophones, « paramédical » désigne l'ensemble des professionnels de santé qui travaillent autour des professions médicales, à côté des médecins. Dans les pays anglo-saxons, les « paramedics » désignent habituellement ceux qui travaillent dans le cadre d’une prise en charge médicalisée, mais dans les ambulances.

Ce sont des « paramedicaux » : ils dépendent du ministère de la santé. Ils travaillent dans des véhicules, roulant à 2 { vélo, Segway(R) } ou 4 roues ; Rollers, voiture, camions, ou au moyen d’hélices, de réacteurs ou même de chevaux !
Ce sont des techniciens et des soignants, travaillant sur protocoles permettant de reconnaître des symptômes et d’appliquer des gestes et techniques dans le cadre serré d’une procédure stricte.

Les pays utilisant ces personnels distinguent plusieurs niveaux de compétences dans la prise en charge de l’urgence.

Les techniciens de médecine d'urgence en soins basiques (EMT-B), correspondent approximativement aux ambulanciers français diplômés d'État (500h de formation) ; comme eux, ce sont des paramédicaux, mais pas des « paramedics ».

Les paramedicaux « paramedics » sont les techniciens de médecine d'urgence en soins avancés (EMT-P) ; ils n’ont pas d’équivalents en France (1000h de formation).

Chez ces EMT-P, il existe différents niveaux de compétences, validés par des études complémentaires :
• les EMT-P spécialisés « Tacticals », qui ont pour mission le soutien aux forces d'interventions (police) ;
• les EMT-P « Critical Care Transport », qui ont pour mission le transport de patients lourds d’un hôpital à un autre, avec ou sans « physician » (médecin) ;
• les EMT-P « Emergency Care Practionners », récents dans l'organisation, qui ont la mission de la prise en charge globale des patients ; ils peuvent intervenir dans tous les types d’urgences et réaliser des prescriptions, organiser la prise en charge à domicile, conseiller et orienter les patients ; ce sont les pivots entre le patient, l'hôpital et le médecin.

Ce sont ces derniers qui s’apparentent le plus aux infirmiers français : coordinateurs de soins, prescripteurs de quelques spécialités, mais encore trop peu « pharmaciens ».

Chaque année, le « paramedic » titulaire doit valider un volume de formation, recyclages et stages ; il remet en jeu son diplôme tous les 4 ans.

Il pourrait exister des équivalences entre « nurse » et « paramedic » puisqu'il existe des équivalences entre « nurse » et infirmière, même si dans les pays anglo saxons existe un nombre plus important d'infirmières spécialisées qu'en France. Leur formation de base est identique et très proche de la nôtre.

En revanche, ce qui manque aux infirmières (nurses ?), c'est la maîtrise de l'urgence et plus particulièrement de l’urgence de rue. Les soins infirmiers visent la prise en charge globale des patients, les soins prodigués par les « paramedics » celle des victimes. Celle-ci nécessite une formation complémentaire (par exemple, d’un an, comme en Belgique ou en Suisse), pour devenir "street medic".

Elle porte sur la prise en charge d'urgence, l’autonomisation professionnelle, la gestion de la violence, l'accidentologie et sa prise en charge, le terrorisme, les urgences environnementales et sociétales, les techniques de sauvetages et de prise en charge des victimes.

Les « paramedics » sont des para-médicaux (à côté du médecin)

Les médecins sont présents tout au long du système Paramedic et en sont même à son fondement.
Ils forment, entrainent, recyclent les personnels. Ils sont initiateurs et signataires des protocoles, destinataires des comptes rendus. Ils organisent les staffs et sont toujours disponibles “on line” quand les procédures “off line” ne suffisent plus. Pas de guerre de clochers, mais une volonté de prise en charge optimale de la victime.

Il est vrai que dans les systèmes anglo saxons, les structures de type SMUR sont en nombre limité. Ils sont plus utilisés comme moyens de renfort médical que comme des primo intervenants pour “aller voir”.

Stay and play, scoop and run, play and run !

En terme de stratégie, la France maintient son “stay & play” (médicalisation), sauf dans le cas de la traumatologie, où la “golden hour” (une victime traumatique doit être sur la table d’opération avant la fin de la première heure après l’appel d’urgence) reste une règle respectée, concomitante aux “ten’s” (10 minutes entre la prise en charge et la mise à bord de l’ambulance) du “scoop & run” anglo saxon.

Depuis 7-8 ans, les « paramedics » qui utilisent la même stratégie sur la traumato pathologie ont évolué vers un nouveau mode d’exercice : le “play & run”, ou comment utiliser les “temps morts” de l’intervention pour la réalisation des soins avancés avant le transfert rapide vers l’hôpital.

Vers une compétence de l’interprofessionnel

On a souvent entendu parler des infirmiers “urgentistes” sur le modèle des médecins urgentistes, dans le cadre d’une volonté d’approfondir ce sujet. Ce sont les IADE qui s’en rapprochent le plus, mais, comme l’IDE, il leur manque un « morceau » de connaissance : la violence traumatique.

Le projet de Loi sur la télémédecine (Pr Lareng de l’Institut Européen de Télémédecine), la volonté de certains médecins et de l’Académie de médecine (cf rapport secourisme : perspective et avenir par le Professeur Larcan et le Médecin Géneral Julien) de développer et faire évoluer la réponse à la victimologie en distinguant différents niveaux de compétences professionnelles pourraient aboutir à la mise en place par les autorités de programmes de formation adaptés aux situations, avec des exigences d’efficacité et de qualité de prise en charge.

Ils pourraient s’effectuer soit en présentiel, soit en distanciel (E-learning), soit encore en mixte, avec un objectif affirmé de développer la compétence du travail inter-professionnel : médecins, infirmiers, ambulanciers/AS, secouristes, ensemble ou séparément, mais inter-connectés pour la victime-patient.

Pour finir, il n’est pas inutile de rappeler les étymologies :
• Infirmier ou infirmière vient du latin in-firmus qui signifie« qui n'est pas ferme, au moral comme au physique » ou « qui s'occupe des infirmes ».
• Paramedic provient de para- (auxiliaire, à côté de) et –medic (médecine) ; il signifie « relatif à la capacité d’auxiliaire medical ».

Creative Commons License James IACINO

Rédacteur Infirmiers.com
James.iacino@izeos.com

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6490
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Formation ambulancier "paramedic" au USA ?
« Réponse #10 le: 21 juillet 2014, 18:00:56 pm »
Le technicien ambulancier ("paramedic") au Québec (25 novembre 2013)

Au Québec, les techniciens ambulanciers doivent normalement avoir obtenu un diplôme d'études collégiales (DÉC) en soins préhospitaliers d'urgence, au terme de 3 ans d'études, afin de pouvoir pratiquer ce métier dans la province.

Pour les titulaires d'un diplôme français d'État d'ambulancier (DEA), titre de niveau secondaire professionnel obtenu au terme d'un peu moins de 6 mois de formation et de stages, la profession de technicien ambulancier pourrait ne pas vous être accessible à moins de réaliser cette formation au Québec ou d'avoir effectué un programme d'études comparable à l'extérieur du territoire québécois.

Une profession peut cependant être accessible avec le DEA, et à la condition d'avoir minimalement obtenu un diplôme d'études secondaires (DÉS) ou un titre de fin d'études secondaires comparable émis hors Québec [une Évaluation comparative des études effectuées hors du Québec pourrait être nécessaire], c'est celle de brancardier.

Pour une personne qui désirerait être technicien ambulancier avec un titre professionnel jugé non évaluable ou non comparable, celle-ci peut voir s'il existe des services comparables à la Validation des acquis de l'expérience (VAE) dans son pays d'origine ou dans sa province d'accueil [au Québec, ce service se nomme Reconnaissance des acquis et des compétences (RAC)] afin d'obtenir un diplôme national reconnu et comparable à celui offert au Québec, sur la base d'une reconnaissance partielle ou complète des savoirs acquis en milieu de travail ou en milieu scolaire.

Source et complément d'infos   http://avenirensante.com/fr/explore/

http://evaluationetudes.blogspot.fr/2013/11/travailler-comme-technicien-ambulancier.html

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Formation ambulancier "paramedic" au USA ?
« Réponse #11 le: 22 juillet 2014, 13:54:41 pm »
Aie aie aie ! Jeano tu ne vas pas te faire que des amis !

J'en connais un qui doit s'étrangler de rage. Mais qu'est ce que tu vas parler de protocoles aussi …

En attendant il semble malheureusement que l'esprit du rapport Berland soit passé par pertes et profit. Et toute forme de coopération en matière de pré hospitalier est vouée au gémonies.


Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6490
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Formation ambulancier "paramedic" au USA ?
« Réponse #12 le: 23 juillet 2014, 10:55:17 am »
Salut, où as tu lu que j'ai parlé de protocoles ? je n'ai fait que du copié/collé  ;)
Concernant le rapport du Professeur BERLAND, co-rédacteur, avec le député Laurent HENART et Danièle CADET, du récent rapport relatif aux métiers en santé de niveau intermédiaire... l'ami Google a de quoi lire, je place celui en fiche ci-dessous :

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 865
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Formation ambulancier "paramedic" au USA ?
« Réponse #13 le: 24 juillet 2014, 13:09:40 pm »
Opposer un paramedic et une infirmière c'est à mon sens débile.

On peut retrouver des infirmiers généraux et des infirmiers spécialisés au sein de la médecine d'urgence, en France, ailleurs etc

Certains missions, certaines connaissances, certaines prérogatives sont communes à ces deux professions ce qui n'entraîne pas de facto une équivalence entre ces deux professions.

Les paramedics n'existent pas en France.

Bref...

Débile.

A noter que l'auteur de l'article est infirmier, ISP et également ambulancier, il est très "pro paramedic" et j'ai souvent lu qu'il proposait de transférer des actes et de des compétences paramédicales aux ADE français...

Alors...

Je rigole.

Bref hein.

'voulez des chips ?

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 865
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Formation ambulancier "paramedic" au USA ?
« Réponse #14 le: 24 juillet 2014, 13:18:54 pm »
Ensuite je veux bien admettre qu'envoyer un IDE à la sortie du DE, seul, sans formation complémentaire, protocolé, sur un polytrauma c'est dangereux.

Je pense que cela va changer en bien, d'ailleurs les formations des SSSM ont considérablement évolué !
Peut-être y aura t-il un jour un master en rapport avec les compétences pré-hospitalières ? Puisque c'est à la mode dans d'autres spécialités infirmières...
Pour les IADE, ils sont bien armés pour le préhospitaliers, il sont spécialisés en anesthésie-réanimation, mais l'urgence fait partie de leur quotidien, de fait. Si c'est pour sortir sur un ACR ou des convulsions, je pense qu'ils sont tout de même aptes, surtout si le SMUR arrive derrière et qu'une équipe secouriste est sur place...
Après, pour être ISP, être anesthésiste n'est pas un pré-requis à l'heure actuelle. D'où la masse importante d'IDE généraux.

Les infirmiers agissant sur protocoles sont en général formés que ce soit à la Croix-Rouge ou chez les pompiers, en fonction des spécificités françaises de notre système et des missions qui leur sont dévolues. Système qui n'est pas le système américain.

Chez nous on sort quand même rarement sur des fusillades, des plaies par armes à feu etc., pour citer cet exemple là. Et puis derrière nous avons des SMUR et une régulation médicale plutôt bien fichue.

Du coup ben il faut comparer ce qui est comparable.


 

Follow @SOS112FR