Auteur Sujet: Reportages sur les paramedics du Québec  (Lu 11541 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 865
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Reportages sur les paramedics du Québec
« le: 11 novembre 2011, 23:09:59 pm »
Bonsoir,

Plusieurs petites vidéos sur les ambulanciers canadiens, intéressant à voir :
http://www.avisderecherche.tv/program_archives1.php?var=US-101-1DE3.flv&em=21

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6490
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #1 le: 12 novembre 2011, 10:49:57 am »
Merci, je n'ai visionné que la première vidéo mais elle me parait très intéressante pour comparer avec l’accueil du 112 que j'ai pu avoir.
On peut entendre la journaliste dire que les pompiers sont 1er répondants mais que se sont les "paramédic" qui font la parti "médicale" s'il s'agit d'un problème SANTE.
Le Répondant Médical d'Urgence au 911 peut il être comparé à un PARM ?

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 865
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #2 le: 12 novembre 2011, 13:58:14 pm »
Oui les premiers répondants font les soins basiques (arrêt de saignement, maintien de tête, PLS, massage cardiaque etc) puis l'aspect médical est géré par les ambulanciers puisqu'il n'y a pas de smurs comme chez nous. Faut bien que quelqu'un s'en charge. Les paramedics du Québec sont quand même limités au niveau administration de médicaments et je sais qu'ils réclament d'avantage de protocoles pour atteindre le niveau des paramedics d'autres régions du Canada. J'ignore si depuis l'apparition du "protocole 5 médicaments" les choses ont évolué.
Les RMU sont grosso modo des PARM mais avec un peu plus d'autonomie je pense.

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 865
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #3 le: 14 février 2012, 22:46:53 pm »
Bonsoir,

Un voyage pour le Québec chez les ambulanciers paramedics avec un autre reportage : http://video.telequebec.tv/video/10084/en-ambulance


Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #4 le: 15 février 2012, 17:17:20 pm »
Merci, reportage bien sympa qui sort un peu de la vision "NY 911" du paramedic et qui met l'accent sur quelques difficultés du métier, notamment la reconnaissance professionnelle.

De ce que j'en lis sur le net c'est d'ailleurs un job qui n'est pas très bien payé.


Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3097
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #5 le: 21 février 2012, 13:23:49 pm »
Pas bien payé et demandant beaucoup,beaucoup plus d'implications qu'en France!
Ils ont par éxemple,en plus de leurs journées de travail, des journées d’astreintes obligatoires où ils doivent se trouver à moins de 10 minutes de la caserne (non-payées bien sur s'ils ne sont pas appelés).

Et je passe sur les résponsabilités personnelles en cas de soucis,les mise à niveau obligatoires à leurs frais,l'éxamen annuel qui statuera si l'ambulancier peut continuer à excercer etc...

 C'est loin d'etre l'eldorado que s'imaginent les ambulanciers francais  ::) Et peu seraient près à faire les efforts de nos "cousins".

Hors ligne paramedic-quebec

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #6 le: 08 novembre 2012, 03:59:05 am »
Salut! Je suis étudiant présentement pour être un technicien-ambulancier-paramédic au Québec. C'est comme cela qu'on nomme le métier ici ! Comme je vois que certain de vous en france êtes intéréssés et que quelques informations sont éronnées, je vais préciser certains trucs. ( Je ne citerai aucune source, je ne fais que vous rapporter ce que j'ai apris dans mes cours )

Premierement, il y a eu une question sur le premier répondant. En raison du manque d'ambulances dans les villes plus éloignées, il y a des premiers répondants qui ont en général 45 heures de formations, et dans le but darriver en premier sur les lieux pour ainsi commencer certaines maneuvres avant les ambulanciers, puisque lambulance en millieu rural peut parfois prendre jusqu'à 30 minutes à arriver. Donc, le PR peut administrer de l'épinéphrine, controle émoragie, massage, quelques ptit truc, mais tres importants.

Pour etre  TAP ici ( technicien ambulancier paramédic, vous laurez deviné..), c'est environ 2800 heures de formation depuis 2006. Il y a des horaires à l'heure, soit, on est dans l'ambulance et on attend des appels, sur des quart de travail de 8, 10 ou 12 heures. Il y a aussi des horraires de faction 7/14. Le 7/14 est utilisé en région en raison du nombre dappel moins grand, et on essais présentement de l'éliminer car cela augmente considérablement les temps d'attente, parce que cela veut dire que 7 jours sur 14, le TAP  est sur appel sans interuption et se trouve chez lui. Donc, lorsqu'il y a un appel, il arrete ce qu'il fait et se rend a la caserne, puis se rend aux lieux avec l'ambulance..

Oui il y a des mises a niveau, soit environ 40 heures par année. Non, ce n'est pas aux frais du TAP, mais bien payé par la compagnie ambulanciere. De plus, il n'y a aucun examen annuel pour statuer que l'ambulancier poura continuer à exercer. Celui-ci devra seulement être présent aux formations requises incluses dans le 40 heures.

De plus, le domaine est en constante évolution. Les TAP au Québec pourons bientot administrer un médicament pour stopper les convulsions. ( Je ne suis pas au courrant du nom du médicament pour l'instant.)
Il y aura aussi bientot administration de phentanil pour la douleure. ( Je serai d'ailleur formé pour en administrer lan prochain dans le cour de ma formation.)

Pour terminer, le paramédic au Québec n'est pas bien payé, mais il n'est pas non plus mal payé! Cependant, il faut avoir une passion. Être un TAP, c'est une vocation.
S'il y a des questions, je me ferai un grand plaisir d'y répondre !  =)

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 865
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #7 le: 08 novembre 2012, 10:56:57 am »
Bonjour,

Bienvenue à toi en France ;)

Si je te lis, les TAP actuels ne peuvent pas administrer un anticonvulsivant en cas de crise convulsive au Québec. C'est bien cela ?

Que se passe t-il alors pour l'épileptique qui convulse etb dont les convulsions se prolongent par exemple chez lui ou ailleurs ?

Il me semblait par ailleurs que vous aviez un "protocole 5 médicaments" depuis quelques années si mes souvenirs sont bons et que depuis peu, une première promotion de paramedics en soins avancés était en cours de formation.


Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #8 le: 08 novembre 2012, 11:43:39 am »
Bonjour, et merci de ton témoignage,

Tu dis que vous allez utiliser du fentanyl ? Quel sont les antalgiques à votre disposition à l'heure actuelle ?

( En France l'usage du fentanyl est devenu très rare hormis dans la forme transdermique pour les douleurs chroniques. )

En pré hospitalier, nous utilisons plutôt le sufentanyl, la morphine, le N2O, les paliers 1, ...

A bientôt.

Hors ligne paramedic-quebec

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #9 le: 09 novembre 2012, 05:09:34 am »
En effet, les TAP ne peuvent pas pour l'instant administrer des anticonvulsivants. En fait, pour vous éclairer sur le protocole 5 médicaments, ceux-ci sont : Glucagon par voie orale, ou intramusculaire. Épinéphrine par voie intramusculaire. Nitroglycérine, un petit " spay" sous la langue. ( je spécifie, c'était anciennement des pillules...), du salbutamol par inhalation et pour terminer, de l'insuline.

Pour la deuxieme partie de ta question, intense, je ne suis pas rendu, pour être honnêtre, à ce niveau dans ma formation pour l'instant. ( concernant les protocoles médicaux ). Je vais toutefois m'informer. Cependant, je suis à peu près sur que nous ne pouvons rien faire dans cette situation, hormis transporter rapidement...

En poursuivant, nous ne pouvons malheureusement pas administrer d'antalgiques pour l'instant. Dès l'an prochain, tous les pramaramédics du Québec auront la formation pour administrer du phentanyl, en effet ( formation fesant partie des heures obligatoires annuelles de formation ). Elle me sera donnée et à tous les étudiants en Soins Préhospitaliers d'Urgence au cour du programme directement. Cependant, le phentanyl ne sera peut-être pas tout de suite sur le terrain, car les ambulances doivent-être munies de coffres forts pour contenir ce genre de médicaments et ce n'est toujours pas le cas. Donc, il faudra attendre la mise à point des véhicules...

En revenant sur les paramédics en soins avancés! Il y en a seulement quelques uns dans la région de montréal chez urgences santé, la compagnie qui dessert le territoire de montréal, la métropole de Québec. J'avais aussi entendu parler d'une formation qui était en cour cette année en soins avancés ici. Cependant, en ayant parlé à un proffesseur, celui-ci m'a mentionné que cette information était éronnée. Les paramédics ayant recu la formation ont obtenue celle-ci en ontario, en 2004. Il se peut que d'autres se soient ajoutés à ceux fesant parti ( 18 TAP ) de la promotion de 2004, mais je n'en suis pas sur.

J'esper avoir répondu à vos questions et je vous revien le plus vite possible avec les informations que je ne possède pas.

Amicalement, votre "cousin" du Québec :)

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 865
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #10 le: 09 novembre 2012, 14:16:29 pm »
Hé ben ! Pas d'antalgiques non plus ? C'est moche... On est pas si mal lôtis en France alors ;)

Boutade ;)

Pour les TAP avancés, j'avais des liens intéressants mentionnant que c'était acté et qu'effectivement, l'avenir serait qu'à terme tous les TAP soient d'un niveau avancé un peu comme ce qui se fait côté canada anglais... Je crois que ça date de fin 2011. Je cherche...


Hors ligne paramedic-quebec

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #11 le: 11 novembre 2012, 04:55:59 am »
Si en effet les TAP deviennent tous avancés un jour, ce jour n'est certainement pas dans un avenir proche! La formation du Diplome d'études collégiales en soins préhospitaliers d'urgence est commencée depuis 2006 seulement! Avant cela, les paramédics avait une formation de 945 heures depuis 2003, 840 en 1996 et c'est en 1993 que la première accréditation en études collégiales a débutée, avec 810 heures. Avant cela, les TAP avaient 330 heures de formation, et encore là, en ayant des contacts, il était possible d'être un tap sans formation....Seulement pour vous montrer à quel point notre service préhospitalier est jeune...Donc lorsqu'on parle des soins avancés, cela n'avancera pas rapidement, sans vouloir faire de jeu de mots.

Cependant, notre service fait beaucoup de progrès depuis les années 2000 et je peux vous assurer que c'est un très bon service :) 

Hors ligne Le Nain

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 171
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier D.E.
    • Voir le profil
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #12 le: 30 novembre 2012, 10:58:50 am »
Salut merci pour ton témoignage fort interessant si tu es au courant d'un poste qui ce libére tien moi au courant car pour le moment je n'ai aucune attache en france.

Sinon j'ai trouvé sa en me baladant désolé je ne retrouve plus la source.

Vancouver Paramedic Academy, mon programme de formation sur 3 ans <--- (Partie Anglaise)

Formation:

FR - First Responder
ALS - Advanced Life Support
AMLS - Advanced Medical Life Support
ACLS - Advanced Cardiac Life Support
PHTLS - Pre Hospital Trauma Life Support
ICT - Infant Care Transport
CCT - Critical Care Transport
EDP - Emergency Drugs Protocols
EIP - Emergency Invasive Protocols
HAEE - Helicopter Airborne Emergency Evacuation

Ma question et la suivante:
Quel différence entre cette formation et la votre au Québec?

Hors ligne paramedic-quebec

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #13 le: 06 décembre 2012, 05:08:33 am »
Je ne connais pas beaucoup la formation de paramédic en colombie britanique. Cependant, je suis assez certain que c'est une meilleure formation puisqu'elle comporte plus de choses. Vous pouvez, entre autre, administrer plus de médicaments si je ne me trompe pas. Il y a aussi certains aspect comme dans le cas d'un patient en hypoglycémie. Au Québec, le transport est obligatoire même si après avoir été traité sur les lieux le patient va mieux. En C-B je crois que vous pouvez laisser le patient sur place après une situation comme celle-ci ? Bref, voila.

Hors ligne FXBZH

  • Etudiant médecine
  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 67
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #14 le: 06 décembre 2012, 18:02:55 pm »
Bah ça dépend si il a les moyens de payer l'hosto? ;)

Sinon oui il faut hospitaliser dans ce cas...(troubles de conscience sur hypoglycémie) je pense que c'est pareil chez eux!

Hors ligne paramedic-quebec

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #15 le: 09 décembre 2012, 05:26:34 am »
Bein cela permet de rendre l'ambulance disponible beaucoup plus rapidement si on peut éviter un transport après avoir traité un cas d'hypoglycémie.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6490
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Reportages sur les paramedics du Québec
« Réponse #16 le: 27 juillet 2015, 14:55:07 pm »
Lorsque les techniciens ambulanciers communiquent avec la répartition et l'urgence d'un centre hospitalier, il est essentiel qu'ils parlent tous le même langage. Pour intervenir de façon efficace, il importe que tous connaissent la gravité de la maladie ou lésion du patient.

Pour cela, on utilise ce qu'on appelle l'Échelle canadienne de triage et de gravité (ÉTG). C'est un système à cinq niveaux, avec le niveau I, qui requiert une attention immédiate et le niveau V, où le problème est le moins urgent. On s'attend à chaque niveau que le patient soit vu et traité dans un délai spécifique. Lorsque plusieurs patients arrivent en même temps aux urgences, cette classification permet à l'hôpital d’établir quels cas sont les plus urgents.

Plus précisément, la désignation « Niveau I – Réanimation » décrit les patients avec arrêt cardiaque et/ou pulmonaire, confirmé ou imminent commandant une intervention agressive et immédiate. Le traitement commence souvent avant l'arrivée à l'hôpital et une intervention agressive ou des efforts de réanimation sont nécessaires immédiatement après l'arrivée au département d'urgence de l'hôpital.

Le technicien ambulancier possède une formation médicale beaucoup plus poussée que le pompier. Le technicien ambulancier doit suivre un programme de 2 ou 3 ans dans un collège communautaire, lequel est sanctionné par un diplôme, a passé l'examen de paramédic - soins primaires, et peut administrer une gamme de médicaments et d'interventions cliniques beaucoup plus vaste. Le technicien ambulancier répond aussi à davantage d'appels chaque jour et a ainsi beaucoup d'expérience dans la communauté.

Source http://sefpo.org/information/fact-sheet-2-paramedics-have-the-most-experience

 

Follow @SOS112FR