Auteur Sujet: Former les enfants aux premiers secours à l'école.  (Lu 116082 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne MAMOUNE

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Femme
Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« le: 30 janvier 2009, 18:07:00 »
Bonjour à vous,

Dites moi, j'ai besoin d'aide !!!!
Avez vous une idée pour enseigner les bases du 1er secours à des enfants de 3 ou 4 ans et éventuellement des docs ?

Merci d'avance

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3063
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Ambulancier pour les nuls
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #1 le: 30 janvier 2009, 19:22:07 »
Je supprostituée (si,si  ;D ),vu l'endroit, que tu nous parles de secourisme... Et j'avoue ne pas bien voir où tu veux en venir?  ??? Ou n'ose pas...  ::)

Apprendre à porter secours à l'école, se former pour connaître les étapes afin de porter secours : protéger, prévenir, alerter et intervenir ... un site qui propose des scénarios ICI

QUELQUES RÈGLES D’OR :
(Source : http://www.ac-grenoble.fr/eps1/spip.php?article739 )
• Un temps d’échange est pris avec chaque groupe pour laisser aux élèves le temps d’évacuer leur ressenti par rapport à la situation présentée :
exple : « est-ce que vous avez déjà vu une personne qui saigne beaucoup ? »
• Aucune scène d’accident n’est mimée, le scénario débute « quand l’accident a déjà eu lieu » selon le scénario établi à l’avance. Par exemple : la victime est déjà au sol, la chaise près d’elle. Seuls les gestes efficaces sont réalisés et expliqués, aucun geste « faux » n’est montré pour dire « il ne faut pas faire ainsi ».
• Les élèves sont tour à tour sauveteur, victime, observateur et sont actifs dans ce dernier rôle en ayant (et remplissant) les fiches d’observation liées aux scénari.
• Le maquillage s’effectue devant les élèves.

Rappel :
Depuis 2004, l’apprentissage progressif et continu des gestes de premiers secours durant la scolarité est obligatoire. Cet apprentissage se traduit :
- à l’école primaire (cycle 1 à 3), par des actions de sensibilisation dispensées par les professeurs des écoles et la délivrance de l'attestation " Apprendre à Porter Secours " (APS) en fin de cycle 3,
- au collège, par une formation sanctionnée par la délivrance d’une attestation " Prévention et secours civiques de niveau 1 " (PSC1), dispensée et validée par des formateurs en prévention secours civiques.
Par ailleurs, l’arrêté du 23 octobre 2006 permet à l’Éducation nationale de former ses propres équipes de formateurs.
Dans ce cadre et dans la continuité des initiatives entreprises pour favoriser l’accès à l’éducation pour tous dans le champ de la prévention, la MAIF a souhaité accompagner et soutenir l’Éducation nationale dans le domaine de l’apprentissage aux gestes de 1ers secours.
Une convention de partenariat, d’une durée de 5 ans a été signée en mai 2011 entre le Président de la MAIF, R. BELOT et le Ministre de l’Éducation Nationale, Luc CHATEL.
Plus d'infos sur : https://www.maif.fr/la-maif-s-engage/partenariat-mecenat/prevention/gestes-premiers-secours-1.html

Apprendre Compte @apprendre_ https://twitter.com/apprendre_
 
Compte Twitter créé par la MAIF en partenariat avec la Protection Civile (FNPC : http://protection-civile.org )



Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #2 le: 30 janvier 2009, 19:29:59 »
MAMOUNE, tu veux apprendre les gestes de Premier Secours à des enfants de 3 ou 4 ans ? Cela veut dire 2 ans qu'ils vont à l'école ?
Ma nièce est dans cette tranche d'âge et tu lui montres quelques gestes, elle fait des câlins au mannequin  ;D en plus pour heimlich, ces bras sont trop courts et elle est trop petite, vérifié la conscience ... ça va peut être très dur !

Au mieux ... leur apprendre à donner l'alerte par téléphone en leur précisant dans quelle situation ils pourraient le faire car est-ce qu'ils ne feraient pas joujou avec  le 112 ?
Je pense que les gestes de PS (PSC1) sont plutôt destinés a un public un peu plus âgés ou mature mais ils sont en mesure de pouvoir téléphoner et de dire "allo les pompiers " puis répondre aux question du réceptionniste  !
Je disais ça sur un air explicatif et tu peux lire l'article du Figaro Par Anne Jouan du 03/03/2011 que je te recopie :

De très jeunes enfants formés aux premiers secours  ;)
Une étude norvégienne montre qu'à 4-5 ans les enfants peuvent accomplir des gestes d'urgence.
L'histoire avait ému la France entière. Il y a deux semaines, dans le Morbihan, un petit garçon de 5 ans a sauvé la vie de sa mère qui venait de tenter de se suicider. La jeune femme avait enjambé un pont et fait une chute de 30 mètres. Depuis le portable maternel, l'enfant resté seul dans la voiture et inquiet de ne plus la voir avait appelé un membre de la famille qui avait ensuite contacté les secours. Même chose lors du tsunami de l'hiver 2004 en Indonésie. Des enfants ont sauvé la vie de leurs parents en leur rappelant la conduite à tenir en cas de raz-de-marée qu'ils avaient apprise… à l'école primaire.

Les pays scandinaves, qui aiment se dire à la pointe en matière de prévention et de santé publique, viennent de publier une étude qui montre que les très jeunes enfants, quand ils ont reçu une formation, sont capables dans une situation de crise d'appeler les secours. D'après des travaux menés en Norvège et publiés dans la revue spécialisée Scandinavian Journal of Trauma, Resuscitation and Emergency Medicine, des petits, âgés de 4-5 ans sont en mesure de comprendre la gravité d'une situation d'urgence et de prévenir les secours. Car les premiers gestes ne consistent pas uniquement à pratiquer un massage cardiaque. Quelle que soit l'urgence, il est vital d'appeler les urgences et de communiquer l'adresse de la victime. Pendant deux mois, cinq petites filles et cinq petits garçons ont été formés, grâce à des scénarios catastrophe. Ils ont ainsi appris les «cinq règles» à respecter : regarder la personne blessée et lui parler, la toucher, essayer de la réveiller, appeler les secours, enfin rester à ses côtés pour la rassurer en attendant leur arrivée. À l'issue de cet enseignement, sept enfants sur dix pouvaient évaluer correctement l'état de conscience d'une personne (distinguer si celle-ci est dans le coma ou tout simplement endormie) et connaissaient par chœur le numéro de téléphone des urgences. Six enfants sur dix étaient même capables d'évaluer la respiration du blessé et quatre sur dix d'accomplir d'autres gestes (donner les informations correctes au téléphone).

Fort de ces travaux, l'un des auteurs de l'article, le Dr Georg Bollig, du département de l'hôpital universitaire Haukeland à Bergen, estime que les enfants devraient apprendre le plus tôt possible à pratiquer les gestes de premier secours. Mais cette idée est loin de faire l'unanimité. Ces études laissent notamment sceptique le Pr Bertrand Chevallier, chef du service de pédiatrie à l'hôpital Ambroise-Paré de Boulogne, grand spécialiste de ces questions. Il estime que la prise en charge d'une situation difficile constitue une trop grande responsabilité pour des enfants de cet âge, qui pourrait les conduire, en cas d'échec, à culpabiliser.

Il y a quelques années, rappelle-t-il, les Suédois ont voulu apprendre aux enfants les gestes de prévention indispensables et ce fut un échec. Du coup, ils ont appris aux petits de maternelle à traverser la route. Nouvel échec. «À cet âge, la vision et l'audition sont encore immatures, explique le P r  Chevallier. Les enfants voient comme les chevaux de course, juste en face d'eux mais pas sur les côtés.» Pour lui, il est plus intéressant d'enseigner les bons gestes aux adolescents et aux adultes que de se focaliser sur les tout-petits. Aujourd'hui, 14 % des Français estiment être capables de réagir face à une situation difficile. Comme cette estimation est établie à partir d'autodéclarations, il convient de la diviser par deux pour avoir une idée plus proche de la réalité. «Pourquoi ne pas enseigner ces gestes au lycée, en cours d'éducation civique ? demande Bertrand Chevallier.

Trois heures de cours en classe de seconde, puis une heure en première et en terminale seraient suffisantes.» Mais les enseignants ne l'entendent visiblement pas de cette oreille. Actuellement, plusieurs expériences de ce type sont menées dans une poignée de collèges et de lycées.

Des fiches comme ci-dessous sont éditées par la MAIF ICI

Hors ligne J.A.

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 184
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #3 le: 30 janvier 2009, 19:38:49 »
Bonjour à toi,
Effectivement 3 ans c'est peut être un peu jeune pour le secourisme "version adulte".
Personnellement je suis intervenus plusieurs fois dans des écoles primaires à la demande des profs.
De mon expérience je pense que l'enseignement basique de type protection alerte peut très bien convenir a des CE1 voir CP mais les gestes propre tel que le massage cardiaque ne peuvent être enseigner cas partir du CM1.
Avant les enfants n'ont pas la force de masse ni l'intérêt nécessaire a la formation. Il pense plutôt a rire et a s'amuser avec le mannequins que de faire de bon geste.

À partir de quel âge peut-on apprendre à un enfant les gestes de premiers secours ?
Les réponses avec Angéline Le Saux, formatrice Croix-Rouge :
Enseigner les premiers secours implique de distinguer deux aspects :
- d’une part l’aspect technique, à savoir la maîtrise des gestes de premiers secours de façon suffisamment précise pour pouvoir en faire la démonstration,
- d’autre part l’aspect pédagogique, c'est-à-dire le choix de la méthode à utiliser pour transmettre une connaissance à un public spécifique.

Il n'y a donc absolument pas d'âge pour commencer à apprendre les comportement à avoir pour effectuer les premiers secours. Le diplôme de premiers secours tel que le grand public le connaît (PSC1) est accessible à partir de 10 ans. Mais on développe de plus en plus les formations pour les enfants comme l'I.P.S. (Initiation aux Premiers Secours).
- Comment protéger la victime d'un accident et comment appeler les secours organisés ?
- Quels sont les bons gestes pour mettre la victime en position latérale de sécurité (PLS) ?
- Comment réanimer une victime en arrêt cardiaque (bouche-à-bouche et massage cardiaque) ?
- Quels numéros d'urgence faut-il composer face à de telles ou telles autres situations ?
- Quel comportement adopter lorsque retentit une sirène d'alarme ?
- Quels réflexes avoir en cas d'inondations, d'incendie ou bien de nuage toxique ?

A partir de 4-5 ans les enfants sont déjà très sensibilisés aux premiers secours. On adapte le discours, on adapte la forme pour moins les choquer et pour s'adapter à leur sensibilité et aussi à leur force physique. Les jeunes enfants sont assez perméables et retiennent beaucoup de choses. Ils ont moins de frein que les adultes. C'est un public essentiel. Apprendre à alerter en cas de problème peut se faire dès le plus jeune âge, dès que l'enfant est en mesure de décrocher le téléphone.

"Le PSC1 peut être suivi à partir de 10 ans pour des questions de force physique. Les mises en situation sont adaptées au public. Pour les enfants les mises en situation sont plus guidées et aseptisées mais elles ne sont absolument pas choquantes."

Vidéo : http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-premiers-secours-savoir-reagir-en-cas-d-urgence-6975.asp?1=1

Iconographie et aides pédagogiques pour formateurs aux secours à l'école :
http://www.iconegraphic.com/caddie/liste.php?cat=5

Un superbe site "Le cartable de Séverine" ICI qui a créé des fiches sur les "Gestes qui sauvent"  :)
Merci à Séverine et a ses dessinateurs pour les 2 fiches ci-dessous

Secours1er

  • Invité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #4 le: 30 janvier 2009, 20:49:17 »
RAPPEL / Enseigner les premiers secours - Il faut distinguer deux aspects :
- d’une part l’aspect technique, à savoir la maîtrise des gestes de premiers secours de façon suffisamment précise pour pouvoir en faire la démonstration
- d’autre part, l’aspect pédagogique, c'est-à-dire le choix de la méthode à utiliser pour transmettre une connaissance à un public spécifique.

Introduction au secourisme actif  8)
A) Un constat mais aussi un enjeu :
L'analyse de toutes les études montre que le pronostic vital est étroitement lié à la rapidité de l'alerte et à l'efficacité des actions entreprises avant l'arrivée des secours.
Par exemple : bien que 70 % des arrêts circulatoires aient lieu devant un témoin, moins d'un témoin sur dix entreprend des gestes de survie et les délais d'alerte sont encore trop longs !
Le témoin est le maillon faible de la chaîne du secours !
Il s'affole, donne des informations confuses ce qui occasionne une perte de temps et donc d'efficacité.
Or tout le monde peut-être un jour ou l'autre témoin d'accident grave.
Les lieux où nous exerçons notre métier sont des environnements à risque.
De plus l'enseignant est fort souvent le seul référent.

B) Le rôle de l'école et des enseignants :
Tout citoyen doit pouvoir porter secours. L'école forme des citoyens, elle se doit d'apprendre à porter secours !
En effet, dans le cadre de l'éducation à la santé et à la citoyenneté, l'école se doit de susciter l'acquisition, dès le plus jeune âge, de compétences et de comportements qui permettent le développement de la solidarité et de la prévention des risques et accidents domestiques mais toutes les personnes doivent prendre conscience de la nécessité d'apprendre et de connaître, voire de transmettre les comportements utiles aux premiers secours.

Si effectivement on parle de "secourisme" au sens large (il serait bien que l'auteur du fil s'exprime à ce sujet), 3 ans c'est vraiment très petit  ::) la seule chose que j'ai enseigné à ce type de "public" a été la prévention des accidents domestiques (visionage de transparent présentant divers dangers et les interroger en les aiguillant pour qu'ils trouvent eux-même les dangers.

C'est intéressant et efficace si la séance n'est pas trop longue et reste ludique. Je ne pense pas qu'on puisse aller beaucoup plus loin avec des enfants de cet âge.

http://www.secourisme-pratique.com/pages/dossiers/ecoles/



Hors ligne MAMOUNE

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Femme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #5 le: 31 janvier 2009, 09:10:22 »
Effectivement il s'agit bien de secourisme ou de premiers secours au sens large, La maitresse de mon fils veut faire quelques séances premiers secours mais je ne sais pas quoi lui proposer car ils n'ont que 3ans. La partie alerte je pense qu'ils sont trop petits et de toute facon is ne seront pas pris au serieux par le 15/18. Le MCE c'est pareil ils sont trop petits donc je partait sur une idée des dangers domestiques ou encore les feux pietons , la ceinture de sécurité ou alos vous avez peut etre d'autres idées. mais vraiment adapté aux petits donc si vous savez ou trouvez ca,merci de m'aider

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3063
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Ambulancier pour les nuls
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #6 le: 31 janvier 2009, 11:42:56 »
Effectivement, leur apprendre à respecter la rue : les feux tricolores avant de traverser, le passage piétons, marcher sur les trottoirs, ne pas jouer sur la chaussée et à ne pas détacher la ceinture avant que le moteur soit arrêté, ainsi que les dangers d'une cuisine par exemple, ne peut pas faire de mal, car même si dans mon sens ça devrait être aux parents de leur inculquer, on sait tous que c'est loin d'être toujours le cas...  ::)

Jeu de 7 familles avec quizz sur la sécurité routière pour les enfants à partir de 5 ans.
"La route en sécurité" est un jeu de carte éducatif apprenant non seulement le BA-BA de la sécurité routière, mais qui aborde également des sujets comme la courtoisie sur la route. La route en sécurité permet d'éduquer les enfants dès leur plus jeune âge au Code de la Route tout en s'amusant en famille avec un jeu de 7 familles rigolo.

Jeu des 7 familles avec quizz pour enfants sur les accidents de la vie courante. Ce jeu vient compléter la gamme SECOURIS avec pour volonté d'initier les enfants dès leur plus jeune âge aux accidents de la vie courante. Les 7 familles sont : les produits dangereux, la trousse de secours, les dangers à la maison, les dangers du jardin, les dangers en vacances, les dangers sur la route et les numéros d'urgence.
Pour que jouer reste un plaisir, il faut prévenir les dangers de la maison : les accidents des enfants et les risques de la vie courante.

Voici le site : http://www.abeilles-editions.fr/2-jeux-cartes-familles-educatif

Hors ligne thimichou

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 26
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #7 le: 31 janvier 2009, 13:21:19 »
Une p'tit doc sympa que j'avais trouvé et conservé dans un coin, que je vous met en PJ

Apprendre en s'amusant et Découvrez secouris

Secourisme-pratique  http://www.secourisme-pratique.com/pages/actu/2004/03_secouris.htm
tient à saluer l'excellente initiative d'Abeilles éditions qui a lancé ce jeu de plateau original entièrement axé sur la prévention et les premiers secours. Le plateau représente la carte de France (du coup on révise sa géo en même temps) et chaque joueur (ou équipe) tire une carte qui lui indique une destination à rejoindre. Ensuite, à chaque ville étape, on tire une une carte.

Il s'agit soit d'une carte qui donne une consigne de jeu (passer un tour, piquer un jeton au voisin, retour à la case départ etc.) soit d'une question à laquelle le jouer doit répondre s'il veut gagner un pion ou pouvoir rejouer.

Tout l'intérêt vient de ces cartes questions. Il y est question de premiers secours, de prévention des accidents domestiques mais aussi de santé et d'hygiène (questions sur le brossage des dents par exemple).

Outre l'initiative que nous ne pouvons qu'encourager, il faut reconnaître que le jeu est une réussite. Les questions sont claires et les réponses précises, facilement compréhensibles pour les enfants, et tout a fait pertinentes.

Le jeu est agréable, les règles sont assez simples et le plateau, bien que d'un graphisme assez simple, est plutôt agréable. Le gros avantage est qu'il n'est pas nécessaire d'être bardé de diplômes de secourisme pour jouer et faire jouer des enfants à ce jeu. Les cartes sont suffisamment bien faîtes et les justifications succinctes sont suffisantes pour satisfaire la curiosité des enfants. Ce jeu est idéal pour animer un atelier prévention et premier secours à partir du CE1 et sans problème jusqu'au collège. Il faut noter que ce jeu à d'ores et déjà reçu plusieurs prix et a reçu le soutien de la Croix-Rouge française.

Secouris est un jeu qui devrait être obligatoire !
Ce jeu sur les gestes qui sauvent vous entraîne de ville en ville sur la carte de France. A chaque étape une question liée au secourisme, aux accidents de la vie courante et à la santé est posée. Le but du jeu ? Valider son niveau de secourisme et se rendre sur le chef lieu de département qu'on aura tiré en début de partie.
Secouris est le jeu de plateau idéal à pratiquer en famille pour aider les enfants à comprendre le monde qui les entoure et surtout leur apprendre à éviter les accidents domestiques mais aussi les dangers auxquels ils sont constament confrontés.
Secouris devrait être obligatoire dans les écoles à une époque où la sensibilisation des plus jeune à la culture de la Sécurité civile est inscrite dans la loi.  http://www.abeilles-editions.fr/jeux-societe-educatif/19-secouris-classique-jeu.html






Pour les maternelles, effectivement, dur dur de leur apprendre des choses significatives .. l'important est, je pense, de les sensibiliser doucement  et comme le montre le document, d'effectuer une progression tout au long de la scolarité ..

voici GNR et un livre pour eux :

http://etablissements.ac-amiens.fr/0801489j/contenu/premierssecours.pdf

http://www.enfant.com/votreenfant-1-3ans/sante/les-premiers-secours-de-A-a-Z.html?xtor=SEC-4&xts=379609&gclid=CM_e4NG6g58CFZ1h4wodzDTMJA

Mais aussi ces sites :



http://www.netenviesdebebes.com/blog-grossesse-bebe/tag/premiers-secours

http://pascal.locuty.pagesperso-orange.fr/gestes_de_premiers_secours.htm

Hors ligne MAMOUNE

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Femme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #8 le: 31 janvier 2009, 13:51:47 »
Effectivement c'est sympa.

Merci

Hors ligne jlbbjl

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #9 le: 30 octobre 2009, 09:46:27 »
Bonjour,
L’association Anne Charlotte est une association pour parents endeuillés Cette association a été créée par Brigitte et Jean-Luc Brunel en Mars 2005, suite à la disparition de leur fille unique Anne Charlotte le 18 septembre 2002 à l’âge de 14 ans.
Parmi les objectifs de cette association, outre la création d’un groupe d’entraide, nous avons souhaité que ce soit aussi un moyen d’aider les parents endeuillés à faire connaître leur révolte face à certain aspect de notre société. Nous pensons par exemple en ce qui nous concerne au secourisme à l’école, mais aussi à la drogue, les accidentés de la route, l’alcool, les sectes, le jeu du foulard …
Aider les parents, par le biais de l’association, dans leurs combats à :
« Faire passer des messages, Faire de la prévention, Mener des actions pour que ce qui nous est arrivé n’arrive pas à d’autres….. »
C’est dans ce cadre que nous avons mis en place récemment une Pétition pour Rendre Obligatoire la mise en place de défibrillateurs dans les écoles et dans des lieux stratégiques, et pour Rendre Obligatoire l’initiation aux gestes de premiers secours dans les établissements scolaires: primaire, collège, lycée…
Pour plus de renseigne
ment et pour signer cette pétition, rendez vous sur le site de l’Association Anne-Charlotte :

http://www.anne-charlotte.org/

Et cliquer sur la page : Notre combat en Hommage à Théau et Anne-Charlotte
J
e vous remercie par avance de bien vouloir signer cette pétition et de faire suivre ce mail à vos amis.

Nous vous remercions pour votre solidarité.
Cordialement
Association Anne-Charlotte

Vous trouverez ci-dessous un résume de l’objet de notre pétition.
En Hommage à Théau et Anne-Charlotte
« Pour Anne-Charlotte, décédée le 18 septembre 2002 à l’âge de 14 ans suite à un accident cardiaque en cours de sport et pour Théau, décédé le 7 janvier 2009, à l’âge de huit ans, suite à un accident cardiaque alors qu’il jouait prés de chez lui avec des amis.
Mais aussi pour Paul, Erwan décédés dans des circonstances identiques.
S’il y avait eu un défibrillateur à disposition ce jour là, des gestes de 1er secours appropriés, peut-être seraient-ils toujours parmi nous !!!!! »
Tout décès survenant dans un lieu public ou sur le lieu de travail est dramatique.
La mort d’un enfant est une véritable tragédie.
« Il y a des gestes qui peuvent sauver mais seulement 6 % des français sont formés aux gestes élémentaires de secours et nous avons le triste taux de survie de 2 %... »
Aussi il faut poursuivre l'effort de formation aux gestes de 1er secours.
Depuis 1997, le dispositif Apprendre à Porter Secours (APS) a été initié par le ministère chargé de l’éducation nationale et le ministère chargé de la santé dans le cadre de l’éducation à la santé et à la citoyenneté. Il comporte un apprentissage des principes simples pour porter secours, intégré dans les programmes scolaires et qui tient compte du développement et de l’autonomie de l’enfant.

Problème : Ce dispositif est très peu appliqué ! Manque de formation des maîtres, manque d'information, manque d'implication de l'éducation nationale et de l'état?

Apprendre les gestes qui sauvent est un acte citoyen et il faut RENDRE OBLIGATOIRE la formation des gestes de premiers secours dans les programmes de l’éducation scolaire.
C’est pourquoi nous avons fait une Pétition car il nous tient à cœur de Rendre Obligatoire :
*Rendre obligatoire
l’installation de défibrillateurs dans les écoles et dans des lieux stratégiques et fréquentés de la ville.
*Rendre obligatoire
l’initiation aux gestes de premiers secours dans les établissements scolaires: primaire, collège, lycée…Cela apparaît dans les textes de l’éducation nationale mais ce n’est pas effectif partout car considéré comme optionnelle et au bon vouloir du directeur de l’établissement scolaire. Que cette initiation soit réalisée tous les ans, inscrite dans les programmes scolaires comme le français ou les mathématiques.
*Rendre obligatoire la formation aux gestes de premiers secours pour les enseignants avec un rappel annuel. (Si ce diplôme est aujourd’hui obligatoire pour tous les nouveaux enseignants depuis 2004, tous ceux qui ont été nommés avant cette date ne sont pas pour autant obliger de passer cette formation pour enseigner.....

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #10 le: 01 novembre 2009, 17:00:54 »
Bonjour Jean-Luc,
je comprend ta souffrance cependant je suis désolé de te dire que ton idée formidable de rendre Obligatoire l’initiation aux gestes de premiers secours dans les établissements scolaires, n'est peut être qu'utopiste  :P  ???  ::) mais Bien sur la foi déplace des montagnes !!

D'autre part ... comment dire ?  L'instruction ou l'ordre du Ministère existe déjà dans le BO n°46 de 2003 (voir tableau ci-dessous) et rappelé au Bulletin Officiel en 2005 http://www.education.gouv.fr/bo/2006/33/MENE0601175C.htm
Le décret n° 2006-41 du 11 janvier 2006 (1) pris en application de ces dispositions législatives prévoit, dans les établissements scolaires publics et privés sous contrat, une sensibilisation à la prévention des risques, aux missions des services de secours ainsi qu’un enseignement des règles générales de sécurité ; ils sont complétés par une formation aux premiers secours qui prend en compte leur interaction et leur complémentarité.
La présente circulaire a pour objet d’en préciser les conditions de mise en œuvre dans une démarche d’éducation à la responsabilité en milieu scolaire.

Cependant je m'explique : quand l'on veut rendre obligatoire ou interdire quelque chose il suffit de faire une loi pour qu'elle soit aussitôt contournée par les ... disons "rebelles"  :-\  à cause de leur liberté de pensée que tu ne pourras, comme l'a chanté Florent Pagny , ...jamais maitriser tant qu'eux même n'auront pas, comme toi, pris conscience de sa nécessité. :-[
Le monde est ainsi fait, ça n'arrive qu'aux autres... la petite bête jouait au jardin et j'avais sa tête au creux de ma main... Un oiseau de plus... Un oiseau de moins... Tu sais, la différence c'est le chagrin ... Ça n'arrive qu'aux autres... mais c'était le nôtre.. Tu sais, la différence c'est le chagrin :'(
  un film poignant des années 1970 sur la mort d'un enfant et dont la chanson est interprétée par Michel Polnareff.
Cordiale Amitié,
Jean

Un exemple d'initiative :
Initier les enfants aux premiers secours : Depuis 2008, la Protection Civile de
la Sarthe Antenne de PARIGNE L’EVE QUE, se fait fort d’informer les enfants des écoles sur les Premiers Secours, et s’est fixé le but d’initier par an 100 élèves des écoles primaires.
2009 avait été le point d’orgue de ces actions avec 129 enfants initiés.
2011 s’avère un bon cru, puisque 18 enfants d’un institut médico-éducatif
du MANS, puis 44 élèves de CM1 et CM2 de l’école primaire de MONTFORT
LE GESNOIS et enfin 35 élèves de CM2 de l’école primaire de SARGE LES
LE MANS, ont été initiés durant ce seul premier semestre 2011.
Un projet étant encore à l’étude pour le 2ème semestre, cette année ne manquera pas de dépasser toutes nos espérances.
Depuis 4 ans, 250 enfants ont été informés sur les Premiers Secours, sensibilisés à la notion de citoyenneté et renseignés sur les actions des bénévoles de la PROTECTION CIVILE de la SARTHE. Beau résultat pour l’équipe
de formation de cette antenne : Sébastien, Moniteur PAE 1, PAE 3 et PSSP, malentendant, Sandrine, Monitrice PAE 3, et Marta Monitrice PAE 1 et PAE 3, tous trois jeunes moniteurs de l’ADPC 72, aidés dans leur tâche par des aide moniteurs et chargée de communication toujours fidèles à ces  interventions. Nadège LORIOT , Responsable antenne http://protectioncivile44.free.fr/medias/contents/4cd2d97168dd3/documents/protec-info_federal_03.pdf ( page 6 )



GNR pour DSA http://www.pompiers-msv.com/PDF/GNR%20DSA%202.pdf

La Maif, pour aider les professeurs des écoles à remplir leurs obligations en matière d’enseignement du secourisme  (BO du 11/12/2003), quarante fiches pédagogiques « apprendre à porter secours » réalisées par la Maif avec Rue des écoles, sont téléchargeables gratuitement (mais uniquement pour les sociétaires de la Maif).

Premiers secours donnés par un non-spécialiste :
         Conduites à tenir : 5 principes essentiels

1 - Protéger, Rassurer, Isoler, Couvrir, Alerter
2 - Allonger (adapter les gestes en fonction des situations rencontrées)
3 - Ne pas minimiser (ne pas donner à boire)
Attention aux chocs à la tête. Si l'enfant s'agite, est trop calme, s'endort, vomit :
être vigilant car ces observations peuvent se faire un bon moment après, alors qu'on n'a rien observé dans un premier temps.
4 - Alerter le 15 au moindre doute !
5 - Exécuter les gestes ordonnés par le Centre 15

Le premier maillon du Secours à personne correspond au programme du projet « Apprendre à porter secours à l'école ».
L'étape suivant (le deuxième maillon) qui est la réanimation cardio-pulmonaire (RCP) précoce représente le programme de l'AFPS enseigné à partir de la sixième acquis en troisième.

Pourquoi à l'école ?
L'école est le lieu regroupant, en son sein, les professionnels de l'éducation et la possibilité d'une enseignement transversal interdisciplianaire respectant le développement psycho-moteur des élèves. Elle est le lieu privilégié d'un tel apprentissage.
Les formations secouristes correspondent à des enseignements ponctuels d'un certain nombre d'heures ; sans pratique et recyclage réguliers, les études montrent qu'au bout de 6 mois 80 % du message est oublié, 100 % au bout d'un an.
Ce type d'enseignement n'est pas compatible avec l'apprentissage de comportements pérennes face à l'urgence.

PS : Ces quelques lignes sont extraites du site -http://www.samu06.org/aps.php#outils

Hors ligne jlbbjl

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #11 le: 13 novembre 2009, 12:16:15 »
Le 9 septembre 2002, Anne-Charlotte s’est effondrée lors de son premier cours de sport de l’année scolaire 2002-2003.
Pendant 9 jours, notre fille de 14 ans est restée plongée dans le coma, son cœur battait normalement, après plus de 72h à l’hôpital, elle a fait un œdème cérébrale.
Le médecin nous a ensuite annoncé alors que son cerveau était complètement détruit, qu’il n’y avait aucune chance de la sauver.
Malgré une intervention rapide des pompiers et du SAMU, Anne-charlotte est restée entre 10 et 15 minutes sans que les gestes de premiers secours lui soient donnés (massage cardiaque, bouche à bouche….) 10 à 15 minutes de trop quand on sait  qu’un cerveau non oxygéné plus de 3 minutes a des conséquences fatales.

Ce que nous savons aujourd’hui, c’est que notre fille n’a bénéficié d’aucune aide en attendant l’arrivée des pompiers et le SAMU et il nous est difficile  de ne pas nous dire que si les gestes appropriés  de premiers secours lui avait été donnés, elle serait peut- être encore avec nous  aujourd’hui.
Pire encore,   nous avons su  beaucoup plus tard (3 ans après) que le professeur d¹EPS  n¹avait même pas son  brevet de secourisme.
Anne Charlotte n’avait vraiment  eu aucune chance pour s’en sortir !

Notre fille n’était pas malade. Elle n’avait jamais fait de malaise ni de syncope.
Les médecins nous ont dit qu’elle avait fait un trouble du rythme qui a entrainée un arrêt cardiaque. Malgré les examens faits à l’hôpital et des tests génétiques, aucune maladie connue à ce jour n’a été identifiée qui pourrait expliquer ce trouble du rythme.
Il faut malheureusement vivre de telles expériences  pour s’apercevoir combien il y a de lacunes dans le milieu  scolaire .
Nous savons que le BO de septembre 2006 réaffirme et rend obligatoire la mise en œuvre du module "apprendre à porter secours" qui existe depuis 1997. L'intégration du secourisme dans les emplois du temps et les projets d'établissements, concerne aussi bien l'école primaire que le collège et le lycée, et ce, depuis 2006.
Cependant, ce n'est pas le tout de l’écrire, il faut le mettre en œuvre et malheureusement les formations ne sont pas toutes développées avec la même conviction dans les académies.
Cette obligation semble se heurter, hélas, à la sensibilité du recteur et des chefs d'établissement pour rendre impératif cette formation. 
Doit-on attendre que ces personnes soient confrontées personnellement à la mort subite pour se rendre compte de la nécessité d'appliquer les textes??
Oui mon combat est peut être utopiste, mais si personne ne fait rien, il n'y a pas beaucoup de chance pour que ca change.
Le combat que je mène aujourd'hui, c'est pour que ma fille ne soit pas morte pour rien .... la pétition c'est dans l'espoir de sensibiliser un maximum l'opinion et dans l'espoir de recueillir un maximum de soutien et avoir plus de poids face au membre du gouvernement.


Pourtant une obligation législative existe  8)

L'extension de ce dispositif s'est effectué, depuis 1997, sur la base du volontariat et a reposé sur les actions de formation organisées au niveau académique et départemental, la constitution d'équipes ressources formées et la mise à disposition d'outils pédagogiques.

De nouvelles dispositions législatives et réglementaires font maintenant obligation au ministère de l'Éducation nationale d'introduire dans les enseignements, durant la scolarité obligatoire, un apprentissage des gestes de premiers secours. Il s'agit de la loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, de la loi du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile et du décret d'application du 11 janvier 2006 relatif à la sensibilisation à la prévention des risques, aux missions des services de secours, à la formation aux premiers secours et à l'enseignement des règles générales de sécurité.

Source http://eduscol.education.fr/cid47503/ecole-primaire.html

Hors ligne Sylv1radio

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 576
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #12 le: 14 novembre 2009, 09:08:55 »
Bonjour,
je comprend également votre souffrance, mais si vous voulez faire avancer les choses c'est au rectorat qu'il faut aller, c'est eux seul qui ont autorité dans les établissements d'enseignement français.
Faire un sujet de 3 pages sur ce forum ne ramènera hélas pas votre fille à la vie :-\ dans votre texte je peux y lire ça : "le professeur d'EPS n'avait même pas son brevet de secourisme" et pourtant le PSC1 ne prend que 6h de formation et coute environ 60€ :o 
Je vous rejoins sur ce point pour dire que trop peu de personnes, parents ou éducateurs et enseignants sont formés au premier secours, et en tant qu'élève s'il arrivait ce type d'incident dans ma classe, personne ne pourrait faire quelque chose  ???

Il y a, a mon avis, un progrès à faire sur la formation des enseignants ... au minimum des profs d'éducation physique et sportive, au brevet de secourisme le PSC.1 même avec le plus faible ils ne seront pas sans rien devant une victime.
Une fois de plus c'est pas içi qu'il faut "appeler à l'aide" c'est au rectorat ou directement au recteur qu'il faut vous adresser.
Bien cordialement,

PS : Des fiches éditées par la MAIF pour apprendre les gestes d’urgence à l’école primaire : ICI
La sensibilisation et l’éducation sont ancrées dans la transversalité pour développer des connaissances et des capacités chez l’enfant en termes d’alerte, de protection et de maîtrise de gestes élémentaires pour porter secours. L’enseignement s’inscrit dans le cadre du dispositif " APS ", Apprendre à porter secours, adapté à chacun des trois cycles et dispensé par les maîtres d’écoles, eux-mêmes formés par des équipes ressources de formateurs. Il est inscrit dans le projet d’école et l’attestation de premier secours figure dans le livret scolaire des élèves. Son acquisition est également indiquée dans le livret de compétences.

Hors ligne jlbbjl

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #13 le: 17 novembre 2009, 13:57:52 »
Depuis plusieurs mois, nous avons envoyé plusieurs courriers, au président, premier ministre, ministre de l’éducation nationale, ministre santé et sport, rectorat, député, élus locaux………
Ils se renvoient tous la balle ou nous font des réponses évasives…..
D’où l’idée de la pétition …..
Comme je le disais précédemment, la pétition c'est dans l'espoir de sensibiliser un maximum l'opinion et dans l'espoir de recueillir un maximum de soutien et signature pour avoir plus de poids face au membre du gouvernement…..
J e n’espérais pas  que des signatures en mettant mon message sur ce forum, mais surtout du soutien par des personnes qui il me semble sont sensible au secourisme ….
La pour l’instant, j’ai plutôt l’impression de mettre trompé  ……

Cordialement

Hors ligne kit055

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 2107
  • Sexe: Homme
  • Police Nationale
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #14 le: 17 novembre 2009, 17:58:14 »
Malheureusement on ne peut rien faire de plus, c'est gentil d'avoir pensé à nous comme étant sensibles au secourisme, ce que d'ailleurs nous sommes, et nous compatissons très sincèrement j'en suis certain à votre douleur, mais nous ne pouvons rien faire de plus que ce que nous faisons déjà chaque jour dans nos métiers...
Si c'est du soutien moral que vous souhaitez, il est évident que nos pensées vous accompagnent...

Notez cependant qu'il existe déjà un texte que je place en postit ci-dessous

La convention nationale - Éléments du BO n°46 du 11/12/2003
Convention entre le Ministère de la Jeunesse, de l’Education nationale et de la recherche, et le ministère de la Santé, de la Famille et des Personnes handicapées
Préconise la généralisation du dispositif APS à l’ensemble des élèves de l’école primaire et l’extension progressive d’une formation AFPS/PSC1 pour les élèves du collège.
Les accidents scolaires (Cet article a également été publié dans le numéro de juillet 2005 de "la Tribune du Fabert" )
 http://www.secourisme-pratique.com/pages/dossiers/ecoles/acci_scol.htm

Art. 1 : « rendre plus efficace le premier maillon de la chaîne des secours »
Art. 2 : « développer chez les élèves des comportements citoyens et de solidarité »
« faire acquérir des savoirs et savoir faire dans la gestion d’incidents ou d’accidents de santé »

Formation aux premiers secours en milieu scolaire :
http://eduscol.education.fr/pid23355-cid47505/un-apprentissage-necessaire-et-obligatoire.html

École primaire - Un enjeu pédagogique et éducatif  :ange:

Pour rendre plus performant ce premier maillon de la chaîne des secours, l'École a un rôle privilégié à jouer. L'arrêté du 9 juin 2008 (BO n°3 du 19 juin 2008) définit les programmes d'enseignement de l'école maternelle et de l'école élémentaires, en conformité avec le socle commun de connaissances et de compétences. Il affiche la volonté de développer chez les élèves des comportements citoyens, des initiatives et des démarches de solidarité, des savoirs et des savoir-faire leur permettant de réagir efficacement, face à des situations d'incidents ou d'accidents de santé, à partir de leurs apprentissages scolaires.

Le dispositif "Apprendre à porter secours" a pour objectif de sensibiliser les enseignants en tant que citoyens et pédagogues afin de leur permettre, après une formation préalable, d'effectuer les premiers gestes de secours et d'intégrer cet enseignement dans un projet interdisciplinaire conformément aux programmes de leur classe. La progression proposée aux élèves tient compte de leur développement cognitif et psychomoteur ainsi que de leur rythme d'accès à l'autonomie.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #15 le: 18 novembre 2009, 16:47:41 »
Bonjour, vous écrivez plus haut :
"Nous pensons par exemple en ce qui nous concerne au secourisme à l’école, mais aussi à la drogue, les accidentés de la route, l’alcool, les sectes, le jeu du foulard … "
et
"Je n’espérais pas  que des signatures en mettant mon message sur ce forum, mais surtout du soutien par des personnes qui, il me semble, sont sensibles au secourisme …."

Bien sur que nous y sommes sensibles car la plus part d'entre nous sommes des Parents et que c'est à eux qu'incombe en première instance de s'instruire et de se former à tous ces "fléaux" de la jeunesse, sans oublier les accident domestiques dont sont victimes les plus petits à la maison. Il leur incombe également d'instruire et de former leur progéniture aux dangers de la vie comme le font tous les "parents animaux" à leur petits.

Bien sur que les enseignants devraient posséder leur diplôme de secouriste mais aussi tout les parents, tous les citoyens devraient être titulaire de l'Attestation de formation aux premiers secours (AFPS) ou aujourd'hui de la formation de Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC 1) qui la remplace depuis le 1er août 2007 ... mais il est plus facile d'attendre que des personnes plus sensibles et/ou plus motivées s'investissent pour eux et puis on verra bien  :-\ car nous... on s'en moque... ça n'arrive qu'aux autres ... Nous on peu continuer à picoler, conduire comme des barges, consommer et fumer des substances nocives ou illicites, etc etc ...
 il se trouvera bien quelqu'un, un brave type qui aura consacré une journée pour se former aux premiers secours, pour nous venir en aide quand on sera dans la merde ::)

A quoi servent les spots TV ?  à qui parle Adriana et la CRF ?
Il ne suffit pas de donner son obole déductible des impôts pour être exonéré d'apprendre soi même, on ne s'achète pas des "indulgences" pour aller au ciel   :P

Apparemment vous, les fondateurs de cette asso, avez pris conscience de tous ces fléaux quand vos enfants en ont été les victimes ... mais qu'aviez vous fait avant ?
Je suis navré de ne pas signer une unième pétition ... inutile  ::) car personnellement je me suis intéressé au secours vers l'âge de 12 ans alors que je n'étais que scout, puis j'ai continuer de me former jusqu'à devenir moniteur à la protection civile,
cordialement.

Hors ligne jlbbjl

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #16 le: 19 novembre 2009, 13:38:53 »
reponse a Jeano11

Sachez que je comprends tout à fait votre réaction ….
Il est vrai que surement, je ne me battrais pas avec autant de conviction si je n’avais pas perdu ma fille …Il est vrai que l’on change après un tel drame….nous n’avons plus les même valeurs de la vie…..
Seulement aujourd’hui, le combat que je mène, ce n’est pas uniquement pour les parents qui ont perdu un enfant, pour eux il est trop tard ……c’est pour les enfants des autres et la vie des autres…..parce que notre société d’aujourd’hui à trop souvent tendance à penser que cela n’arrive qu’aux autres……
Alors  peut être que je n’ai rien fait avant, mais ce n’est pas une raison pour ne rien faire aujourd’hui ….pour la mémoire de ma fille et pour moi même je n’aurai pas au moins le regret de ne pas avoir essayé…
Peut être que c’est une pétition inutile……quoique …voyez vous c’est un moyen comme un autre pour sensibiliser …..et intéresser ….et peut être aider à faire bouger et réagir…..
Malheureusement, je ne crois pas que ce sera avec des biens sur  que l’on réussira à faire bougé notre société …..

Cordialement

PS : ma fille aussi s’est intéressée très tôt au secourisme, elle avait suivi une formation d’une semaine alors qu’elle n’avait pas 12 ans….grâce à une de mes nièces qui était formatrice….

Hors ligne kit055

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 2107
  • Sexe: Homme
  • Police Nationale
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #17 le: 19 novembre 2009, 14:27:11 »
Vos actions sont tout à fait louables, et j'espère de tout coeur que pour parviendrez à sensibiliser la population là où nous échouons ;)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #18 le: 10 juillet 2010, 13:56:16 »
L’Académie nationale de médecine demande que le secourisme soit reconnu grande cause nationale, sur le modèle de la sécurité routière
-http://www.academie-medecine.fr/detailPublication.cfm?idRub=27&idLigne=1902
· Sauver une vie ne doit pas être uniquement du ressort des professionnels des secours mais être approprié par le plus grand nombre.
·  L’objectif est de former un français sur deux aux premiers secours, un français sur vingt aux premiers secours en équipe.
·  Cette action devrait s’appuyer sur une structure en mesure d’assurer la dimension interministérielle du secourisme, sa promotion dynamique, son suivi numérique et qualitatif exhaustif, sa présence au niveau européen et international, tout en favorisant les recherches et les publications dans ce domaine.
 
Dans un monde où l’irresponsabilité devient un problème de société, le secourisme, par la diffusion d’un esprit d’entraide et de prévention, contribue à rendre le citoyen plus prudent, plus respectueux d’autrui et plus efficace et plus civique
 
Recommandations :
Rendre le diplôme de secourisme obligatoire pour :
-  toute personne en situation de responsabilité de groupe
-  toute pratique de sport à risque
-  le passage des permis moto, automobile, bateau et chasse…
-  l’inscription à l’Université et dans les grandes écoles
 
L’accès à la formation de base du citoyen revient environ à 60 €. Ce coût de revient de la formation limite l’accès des plus jeunes et des plus démunis. Un accès gratuit (ou aidé) devrait être prévu pour certains groupes sociaux
 
·         Développer et faciliter l’accès au secourisme partout où la possibilité de formation existe : à l’école dès le plus jeune âge, heureusement pendant les Journées d’appel et de préparation à la défense, sur les lieux de travail…
 
·         Mettre à la disposition des secouristes les moyens les plus modernes d’intervention. L’informatisation, la miniaturisation des appareils fiabilisent leur utilisation, mais leur diffusion se heurte à la réglementation. (appareil automatisés de mesure de la glycémie , dispositifs de maintien de la liberté des voies aériennes, certains médicaments d’urgence )
 
·         Instaurer un parcours civique secouriste pendant toute la vie du citoyen. avec recyclage obligatoire périodique tant pour les professionnels que pour les bénévoles
 
·         Garantir au sauveteur la protection civile et pénale en l’exonérant de toute responsabilité juridique, sauf faute lourde ou inacceptable
 
·         Instaurer une charte éthique du secouriste pour accompagner la démarche technique de formation, afin de promouvoir une attitude respectueuse des victimes et de leurs droits essentiels tout en prévenant des débordements coupables
 
·         Développer un véritable projet soutenu par une volonté gouvernementale forte et une organisation ministérielle adaptée.
 
·         Créer un diplôme européen de secourisme, pour harmoniser les politiques nationales trop disparates en la matière.
 

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1818
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #19 le: 10 juillet 2010, 14:40:48 »
Le secourisme est en principe enseigné à l'école, en classe de cm1 et 2 (ma fille était cette année en cm2)
On leurs apprend comment alerter les secours, les pansements compressif pour les hémorragies, la reconnaissance de la perte de connaissance et la mise en PLS. En principe les enseignants sont formés à ses cours, la maitresse de ma fille a fait appel à nos services pour les points de compressions et la pls (j'ai une collègue qui est monitrice en secourisme) mais il est peut être aussi glorifiant pour une assos de solliciter les enseignants en leur proposant de leur apporter  bénévolement leurs compétences de formateur.

À l'occasion de la Journée mondiale des premiers secours en 2014, la Croix-Rouge a exhorté l'Éducation nationale à inclure cette formation dans ses programmes. "La formation aux gestes de secours devrait se faire chez les adolescents.
"Certaines écoles participent déjà complètement à la formation aux premiers secours, mais de manière individuelle. Il faudrait le faire de manière globale", a estimé le président de la CRF, indiquant qu'il allait évoquer le sujet lors d'une rencontre avec la nouvelle ministre de l'Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, ".
"Moins de 20 % des personnes ont une formation aux premiers gestes de secours. Notre but est qu'il y en ait au moins une par foyer", a expliqué M. Eledjam.
"Il s'agit de savoir faire un massage cardiaque, mais aussi de sauver le nourrisson qui avale une cacahuète, par exemple", a-t-il dit, lors d'une visite au "village de la Croix-Rouge" installé à Toulouse avec pour but essentiel d'initier "les jeunes".

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #20 le: 11 juillet 2010, 21:06:49 »
Bonsoir,

Je croyais que les points de compression ne devaient plus faire partie du programme enseigné au grand public (ni d'ailleurs chez les secouristes) ?

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1818
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #21 le: 11 juillet 2010, 21:12:45 »
C'est exact dans le PSC.1 mais sur le programme scolaire, c'était marqué hémorragies : comment faire les compressions et essayer de se rappeler un ou 2 points.

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #22 le: 11 juillet 2010, 21:15:08 »
D'accord.
Comment cela se passe t-il ?
Vous suivez des référentiels nationaux spécifiques à l'éducation nationale ?
Qui choisit et décide du programme d'enseignement ?

Hors ligne Ancien membre

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 408
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #23 le: 11 juillet 2010, 22:07:16 »
Bonsoir,

Je croyais que les points de compression ne devaient plus faire partie du programme enseigné au grand public (ni d'ailleurs chez les secouristes) ?

Bonsoir, sauf erreur de ma part, c'est les points de compression à distance qui ne sont plus enseignés ;). Heureusement que la prise en charge des hémorragies l'est encore ;)

Hors ligne alexisdu15

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 139
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #24 le: 11 juillet 2010, 22:40:05 »
c'est sur que si l'on ne nous apprend pas à comprimer la plaie qui saigne on est pas dans la mouise ^-^ mais surtout la victime  :-\

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #25 le: 11 juillet 2010, 23:19:34 »
Bonsoir,

Je croyais que les points de compression ne devaient plus faire partie du programme enseigné au grand public (ni d'ailleurs chez les secouristes) ?

Bonsoir, sauf erreur de ma part, c'est les points de compression à distance qui ne sont plus enseignés ;). Heureusement que la prise en charge des hémorragies l'est encore ;)

Il n'y a pas d'erreur, je parle bien des points de compression.

Jp77 disait que les points de compressions étaient enseignés à l'école de sa mioche d'où mon interrogation sur les points de compression (donc autrement dit la compression à distance et non la compression directe par la main).

Je suis curieux de savoir comment fonctionne l'éducation nationale :)

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1818
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #26 le: 12 juillet 2010, 00:05:37 »
la maitresse nous a demandé d'expliquer et faire faire la pls, elle avait une fiche donné par l'education nationale
pour les hemorragies, prendre un sac en plastic et un tissus propre et appuyer sur l'ouverture , la maitresse nous a dit qu'elle avait insistée sur le fait de ne pas prendre des mouchoirs en papier et on a eu un dialogue avec les enfants de 11 ans tres interressant sur les comportements à avoir si un copain ou un parent se blessé et se qu'il fallait ou pas faire

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #27 le: 12 juillet 2010, 00:09:22 »
Donc j'en conclue que tu t'es mal exprimé !
Comme quoi c'est important d'être précis.

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1818
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #28 le: 12 juillet 2010, 07:51:36 »
et sur le cahier de ma fille, c'est ecrit : "point de compression"".......

Hors ligne Ancien membre

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 408
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #29 le: 12 juillet 2010, 09:45:05 »
intense : les points de compression direct, sur le site d'exteriorisation de l'hemoragie sont toujours enseignés, il ne s'est pas mal exprimé, c'est les PCD qui ne le sont plus ::)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #30 le: 12 juillet 2010, 11:23:56 »
Ben vous me voyez ignorant quand vous parlez de  "compression à distance" :o

Pour moi la compression se limitait à poser un "pansement compressif" sur la plaie si sang veineux et si sang artériel une pression manuelle

- au pli de l'aine,



-  de la clavicule ... à la base du cou, 




Si vous pouviez expliquer cette "compression à distance" je me sentirais moins nul  :-\

merci

Hors ligne Ancien membre

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 408
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #31 le: 12 juillet 2010, 11:39:49 »
C'est cela, tu comprimes à distance du site d'extériorisation de hémorragie. Cette technique n'est plus enseignée en formation grand public, ou secours en équipe ( Secouristes & pompiers). Elle est pour le moment toujours dispensée en AFGSU ( formation Soins urgences des pro de santé)
Les GNR recommandent maintenant de comprimer directement sur la plaie, sauf si contre indication absolue  ( corps étrangers ... )

Le Pansement Israélien Ou pansement compressif.

Ce pansement est un dispositif de premiers secours pour stopper le flux sanguin, pour les trauma hémorragique et blessures dans des situations pré hospitalières, de 1ère urgence. Ce pansement est une solution idéale pour le traitement de l’urgence, où chaque seconde compte. Le Bandage de Secours est aisé tant pour le professionnel que pour la personne non habilité aux soins d’urgence.

Il s'agit d'un nouveau type de bandage de la plaie, inventé par l'Université Ben Gourion du Néguev, et qui permet d'arrêter les hémorragies graves.
Ce nouveau bandage permet à l'équipe d'urgence et au sauveteur d'appliquer de façon efficace et rapide une pression sur la plaie, en arrêtant l'hémorragie sans le besoin de l'habituel et indispensable tourniquet qui permettait de faire certains garrots et qui causait lui-même des lésions parfois irréparables aux tissus de la blessure.
Le nouveau bandage peut être utilisé même pour des blessures à la tête, au visage, à l'épaule, à l'aisselle, au cou, des endroits du corps jusque-là très difficiles à protéger d'une hémorragie.
Le bandage a été inventé par le Dr. Sody A. Naimer du département de médecine familiale de la faculté de médecine de l'Université Ben Gourion.
Un article concernant ce nouveau bandage a d'ailleurs été publié dans le numéro spécial de novembre 2000 du "American Journal of Emergency Medicine".
Ce bandage porte désormais le nom de ELAD Elastic Adhesive Dressing.
La compresse de contact est tout d'abord placée sur la blessure souffrant d'hémorragie, puis on enroule plusieurs fois de suite le pansement élastique autour de la zone sur laquelle doit être appliquée la pression.
Lorsque le pansement est en place, l'hémorragie est rapidement arrêtée, permettant au sauveteur ou au médecin intervenant de s'occuper d'autres points vitaux.
La qualité auto-adhésive du bandage dans sa partie superposée à lui-même permet au pansement de ne pas coller à la plaie ni à la peau, de sorte que l'enlèvement du pansement ne cause aucune souffrance ni désagrément.

Ce nouveau type de pansement est tissé avec des fibres gorgées d'antibiotiques qui protègent la plaie avant de se désagréger, et de disparaître presque sans laisser de traces.

Les antibiotiques sont diffusés à un rythme contrôlé selon «le profil de diffusion souhaité des antibiotiques», jusqu'à ce qu'ils aient fait leur travail. Pendant ce temps, le pansement maintient le bon taux d'hydratation, pour que les liquides puissent quitter la zone abîmée et infectée, tout en protégeant la plaie, en tuant les bactéries et en empêchant l'infection de se développer.
Sa réputation n'est plus à faire auprès des militaires et des civils,
* Facile à utiliser
* Tout en un
* Poignée de compression intégrée
* Système de fixation intégré
* Emballage sous vide et résistant
* Très compact et léger.
http://www.tac-store.com/contenu/1188-pansement-israelien-military-emergency-bandage.html

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #32 le: 12 juillet 2010, 14:17:30 »
OK merci, et comme monsieur Jourdain je savais sans savoir que je savais  ;)

Voici ce qu'en disait en 2005, mais qui ne semble pas avoir changé, le site secourisme pratique  :

http://www.secourisme-pratique.com/pages/dossiers/ecoles/index.htm

La plaquette  "Vie pratique à l'école "
 http://www.secourisme-pratique.com/doc/presse/laclasse.pdf

La loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique et la loi du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile ont fixé, aux articles L.312-16 (santé) et L.312-13-1 (sécurité) du Code de l'éducation, les dispositions qui rendent obligatoires dans les établissements d'enseignement publics et privés sous contrat des premier et second degrés
    * la sensibilisation à la prévention des risques,
    * l'information sur la mission des services de secours,
    * la formation aux premiers secours,
    * l'enseignement des règles générales de sécurité.

Chaque élève devient un acteur de sécurité civile à part entière, en obtenant les compétences décrites dans l'unité d'enseignement : Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) ce qui, en cas d'accident, le positionne comme le premier maillon de la chaîne de secours en France. Il pourra dès lors démontrer ses capacités à mettre en œuvre une action citoyenne d'assistance à personne en réalisant les gestes de premiers secours.

L'organisation de la formation en milieu scolaire se décline de la façon suivante :
    * À l'école primaire : Apprendre à porter secours (APS)
    * Au collège et au lycée d'enseignement général : Prévention et secours civiques niveau 1(PSC1)
    * Au lycée professionnel et technologique : Prévention et secours civiques niveau 1(PSC1) et Sauvetage secourisme du travail (SST)


 http://eduscol.education.fr/cid47503/ecole-primaire.html

Des outils pour la formation
La brochure Apprendre à porter secours (en PJ ci-dessous), publiée en janvier 2007 dans la collection «Repères», constitue un outil de référence pour la mise en œuvre d'actions de formation initiale et continue à destination des enseignants du premier degré. Cette version, largement actualisée en fonction des évolutions législatives et réglementaires, a été largement diffusée auprès des écoles et des circonscriptions.

Pour obtenir des renseignements sur les formations organisées pour "Apprendre à porter secours", il convient de vous adresser aux conseillers techniques de la mission de promotion de la santé en faveur des élèves de votre académie ou de votre département ou aux correspondants "sécurité".

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #33 le: 12 juillet 2010, 14:39:49 »
et sur le cahier de ma fille, c'est ecrit : "point de compression"".......

C'est ce qui m'a surpris. Le citoyen lambda lors du PSC 1 ne reçoit pas d'enseignement par rapport aux points de compression. C'était le cas avant. Donc il faudrait que l'éducation nationale se mette à la page non ?

Et tu ne m'as pas répondu, qui décide du programme pour les enfants (c'est juste par curiosité) ?

intense : les points de compression direct, sur le site d'exteriorisation de l'hemoragie sont toujours enseignés, il ne s'est pas mal exprimé, c'est les PCD qui ne le sont plus ::)

Non ce n'est pas enseigné au grand public.
Un point de compresion direct, ça ne veut rien dire. Point de compression ne veut pas dire compression manuelle.

Et nous ne parlions pas de professionnels de santé mais d'enfants donc de grand public.

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1818
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #34 le: 12 juillet 2010, 14:49:29 »
C'est le programme scolaire, le problème que j'ai vu, on demande à des enseignants de donner des cours qu'ils ne connaissent pas, l'enseignante de ma fille devrait avoir une formation peut être l'année prochaine ... ne serait pas plus rapide de faire appel à des "consultants" les asso de secouristes ??

École primaire :
Un enjeu pédagogique et éducatif
Pour rendre plus performant ce premier maillon de la chaîne des secours, l'École a un rôle privilégié à jouer. L'arrêté du 9 juin 2008 (BO n°3 du 19 juin 2008) définit les programmes d'enseignement de l'école maternelle et de l'école élémentaires, en conformité avec le socle commun de connaissances et de compétences. Il affiche la volonté de développer chez les élèves des comportements citoyens, des initiatives et des démarches de solidarité, des savoirs et des savoir-faire leur permettant de réagir efficacement, face à des situations d'incidents ou d'accidents de santé, à partir de leurs apprentissages scolaires.

Le dispositif "Apprendre à porter secours" a pour objectif de sensibiliser les enseignants en tant que citoyens et pédagogues afin de leur permettre, après une formation préalable, d'effectuer les premiers gestes de secours et d'intégrer cet enseignement dans un projet interdisciplinaire conformément aux programmes de leur classe. La progression proposée aux élèves tient compte de leur développement cognitif et psychomoteur ainsi que de leur rythme d'accès à l'autonomie.

Une obligation législative :
L'extension de ce dispositif s'est effectué, depuis 1997, sur la base du volontariat et a reposé sur les actions de formation organisées au niveau académique et départemental, la constitution d'équipes ressources formées et la mise à disposition d'outils pédagogiques.

De nouvelles dispositions législatives et réglementaires font maintenant obligation au ministère de l'Éducation nationale d'introduire dans les enseignements, durant la scolarité obligatoire, un apprentissage des gestes de premiers secours. Il s'agit de la loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, de la loi du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile et du décret d'application du 11 janvier 2006 relatif à la sensibilisation à la prévention des risques, aux missions des services de secours, à la formation aux premiers secours et à l'enseignement des règles générales de sécurité.

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #35 le: 12 juillet 2010, 14:50:45 »
Eh bien. Voila une histoire qui roule  ::)

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #36 le: 12 juillet 2010, 15:06:57 »
Si vous pouviez expliquer cette "compression à distance" je me sentirais moins nul

- compression directe (locale) = mains appuyées ou pansement compressif (pour mr tout le monde et secouristes)
- compression à distance = garrot (pour secouristes) ou points de compression (pour paramed et med par ex)

jivef

  • Invité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #37 le: 22 août 2010, 00:48:32 »
Bonjour,
J'ai été moniteur de secourisme il y un peu plus de 20 ans, j'étais alors un jeune homme puisque j'ai obtenu le monitorat à 19 ans.
A l'age de 25 ans, j'ai cessé mes activités.

Le programme d'enseignement du secourisme avait alors changé et s'était simplifié, le but était de permettre de former plus de secouristes. Pourtant, on le voit, l'objectif est loin d'être atteind 20 ans plus tard.

Je pense que ce qu'il faut c'est "proposer" des cours de secourisme dans les collèges et ne pas imposer.
Pour sensibiliser les élèves à la prévention et à l'apprentissage des gestes de premiers secours, la période de la scolarité au collège représente un moment privilégié qui s'inscrit dans un continuum éducatif de l'école au lycée.

http://eduscol.education.fr/cid47504/formation-aux-premiers-secours.html

Par contre, ce dont je suis certain, c'est qu'il faudrait rendre cette formation obligatoire pour toute personne passant le permis de conduire ayant une constitution physique compatible avec son état.

Il est évident que quelqu'un qui est passe le permis avec un lourd handicap physique devrait en être exempté.

Je vais signer la pétition avec plaisir, sans certitude que cela change quoi que ce soit, mais en gardant tout de même l'espoir.

bien cordialement.
Jonas FERNANDEZ.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #38 le: 22 août 2010, 10:27:12 »
APPRENDRE À PORTER SECOURS - L'enseignement des premiers secours à l'école - un dossier qui me parait bien fait sur  http://www.secourisme-pratique.com/pages/dossiers/ecoles/index.htm et mis à jour.

Deux solutions s'offrent à l'enseignant :

1/ se former pour former.
Dans un premier temps, l’enseignant qui ne possède aucune connaissance en secourisme doit se former aux premiers gestes et devenir sauveteur lui-même.

2/ le partenariat.
La seconde option consiste à faire intervenir des bénévoles ou des professionnels dans le cadre d’un projet de partenariat ou sous forme de prestation de service.

Afin d'éviter ce type de drame : Une enquête ouverte sur le décès d'un bébé qui meurt après avoir avalé une punaise à la crèche  :o
Un terrible drame a eu lieu lundi soir à Alost (Belgique) où une petite fille de 19 mois est décédée à la crèche. Les puéricultrices l’ont découverte gisant sur le sol, inanimée. Les secours n’ont rien pu faire pour la ranimer, rapporte le site flamand Het Laatste Nieuws.

Les parents, dévastés par la mort de leur bébé, veulent que la vérité soit faite sur les circonstances de cette disparition. En effet, des radios ont révélé que la fillette avait une punaise de grande taille coincée dans la gorge. Elle se serait probablement étouffée en l’avalant. Une enquête judiciaire va être ouverte, qui devra déterminer la part de responsabilité du personnel de la crèche dans cette tragédie.
Toutes mes condoléances aux parents face à un tel drame. J'ai failli perdre un fils il y a 25 ans après qu'il ait avalé un trombone trouvé sur le sol. Sans les premiers gestes des secouristes qui l'ont sauvé, le pire se serait produit. D'y penser, j'en tremble encore...  :'(
C'est douloureux ... mais c'est un accident qui aurait pu arriver au domicile. Nous avons beau aimer nos enfants plus que tout, aucun parent n'est à l'abri de quoi que ce soit alors formez vous aux premiers secours, le PSC.1 ne prend qu'une journée et coute environ que 60/70€...
Rappelez vous que l'assurance est toujours trop chère qu'avant un drame   :-[

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #39 le: 25 août 2010, 14:20:09 »
Bonjour,
voilà un adolescent qui mérite la Médaille du Courage et du Dévouement.


Dans le JT de 20H sur France 2 (à la fin de la vidéo) ou ICI

Jura : un adolescent sauve sa petite voisine de la noyade,

Alors que sa jeune voisine de un an et demi était tombée dans la piscine de ses parents, le jeune voisin de 13 ans s’apercevant du drame qui se jouait a sorti la fillette de l’eau et lui a prodigué un massage cardiaque.

Selon le quotidien Le Progrès, "Dylan Girard, un jeune garçon de 13 ans, est depuis ce week-end le héros de ses voisins, dans un petit hameau de Chilly-le-Vignoble, à quelques kilomètres de Lons-le-Saunier.
Le sauvetage remonte à samedi après-midi, vers 17h30. Alors qu'une forte chaleur s'est abattue sur le Jura, les enfants décident d'aller piquer une tête dans la petite piscine hors-sol de la famille de Lilly-Rose. Dylan, le voisin, est dans l'eau avec son frère Matthew et Océane, l'une des cinq enfants d'à côté".
 
"Son corps et son visage étaient sous l'eau et j'ai vu ses bras bouger tout doucement, elle flottait. Directement je l'ai prise dans mes bras et je l'ai posée sur le boudin de la piscine. Sans réfléchir, j'ai appuyé trois fois sur sa cage thoracique, là, et elle a craché de l'eau. J'ai essayé de lui faire un massage cardiaque, j'avais lu comment on faisait dans un bouquin (j'aime bien lire, sur tous les sujets). Elle était toute blanche, je crois qu'elle ne respirait plus du tout et ses yeux étaient grand ouverts. Dès que j'ai fait ça, elle a craché de l'eau !", a expliqué le Dylan aux journalistes.

Il peut être fier de lui !!!
bravo.

 

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #40 le: 08 juillet 2011, 11:37:44 »
École primaire ; http://eduscol.education.fr/cid47503/ecole-primaire.html

Pour rendre plus performant ce premier maillon de la chaîne des secours, l'École a un rôle privilégié à jouer. L'arrêté du 9 juin 2008 (BO n°3 du 19 juin 2008) définit les programmes d'enseignement de l'école maternelle et de l'école élémentaires, en conformité avec le socle commun de connaissances et de compétences. Il affiche la volonté de développer chez les élèves des comportements citoyens, des initiatives et des démarches de solidarité, des savoirs et des savoir-faire leur permettant de réagir efficacement, face à des situations d'incidents ou d'accidents de santé, à partir de leurs apprentissages scolaires.

Le dispositif "Apprendre à porter secours" a pour objectif de sensibiliser les enseignants en tant que citoyens et pédagogues afin de leur permettre, après une formation préalable, d'effectuer les premiers gestes de secours et d'intégrer cet enseignement dans un projet interdisciplinaire conformément aux programmes de leur classe. La progression proposée aux élèves tient compte de leur développement cognitif et psychomoteur ainsi que de leur rythme d'accès à l'autonomie.
Une obligation législative

L'extension de ce dispositif s'est effectué, depuis 1997, sur la base du volontariat et a reposé sur les actions de formation organisées au niveau académique et départemental, la constitution d'équipes ressources formées et la mise à disposition d'outils pédagogiques.

De nouvelles dispositions législatives et réglementaires font maintenant obligation au ministère de l'Éducation nationale d'introduire dans les enseignements, durant la scolarité obligatoire, un apprentissage des gestes de premiers secours. Il s'agit de la loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, de la loi du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile et du décret d'application du 11 janvier 2006 relatif à la sensibilisation à la prévention des risques, aux missions des services de secours, à la formation aux premiers secours et à l'enseignement des règles générales de sécurité.

Pour l'école primaire, cette obligation doit se traduire, à terme, par la généralisation d' "Apprendre à porter secours" qui prend appui sur : ... la suite sur le site sus mentionné.

Hors ligne formasoins

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 3
  • Sexe: Homme
    • Cours et Formation Premiers Soins
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #41 le: 05 décembre 2011, 18:10:00 »
Personnellement, je donne parfois des formations de secourisme à des enfants de 6 ans en montrant, car plus jeune que 7 ans, il m'a semblé très dur de leur faire comprendre l'utilité des premiers soins en situation d'urgence surtout pour la discipline !
Pour enseigner à des enfants il faut distinguer deux aspects.
D’une part l’aspect technique, à savoir la maîtrise des gestes de premiers secours de façon suffisamment précise pour pouvoir en faire la démonstration et, d’autre part, l’aspect pédagogique, c'est-à-dire le choix de la méthode à utiliser pour transmettre une connaissance à un public spécifique.
Les méthodes pédagogiques qu'apprennent à maîtriser les élèves adulte lors de leur monitorat sont plutôt orientées vers un public d'adulte. L’obtention de leur diplôme de moniteur leur permet ensuite d’enseigner le secourisme et de certifier leurs stagiaires en leur délivrant des attestations de formation ou en participant à des jury d’examens (selon les formations).

Pour un enseignant, on considère qu’il a la capacité d’adapter sa pédagogie à sa classe, quelle que soit la matière enseignée, secourisme compris. On peut même penser que dans de nombreux cas, ils seront plus à même de réaliser une initiation avec leurs élèves qu’un moniteur car si les moniteurs de secourisme sont des spécialistes du secourisme, ils sont rarement des spécialistes de l’enfance et ne sont donc pas forcément habitués à s’adresser à des écoliers.

Tout enseignant peut donc enseigner les premiers secours, dans la mesure où les gestes qu’il enseigne sont corrects techniquement. Il ne peut cependant délivrer d’attestation de formation que s’il est en parallèle moniteur de premiers secours.


PS: Les Images c'est magique! ;)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #42 le: 07 décembre 2011, 10:30:25 »
Bonjour
chez un enfant de moins de 6 ans, dans n'importe quel apprentissage, on ne peut pas lui demander de la rigueur dans ses gestes ou de la discipline mais il peut comprendre des situations comme "maman est tombée et ne bouge plus"... il faut appeler des secours...! le plus dur vient en suite pour savoir comment lui faire appeler les secours, en criant, en tapant sur la porte des voisins, en composant un numéro d'urgence mais là entre l'emploi du téléphone  ::)

L'apprentissage est diffèrent suivant l'âge mais en règle générale il faut qu'ils connaissent les parties de leur corps et les nommer, repérer les dangers à la maison et à l'école, connaître son adresse ou le nom du lieu où il se trouve, comment appeler les services d'urgence avec le n° 112... l'écrire et le composer sur un téléphone, décrire une situation au Pompier qui établira la communication en conférence à 3 avec le SAMU en répondant à ses questions... s'il arrive à faire cela c'est déjà bien, terminer par un petit cas concret avec maquillage, ils adorent  ;D

La CRF invite à apprendre les 6 gestes de base http://www.croix-rouge.fr/Je-me-forme/Particuliers/Les-6-gestes-de-base

Mais peut être, vu les images du couvercle de la boite, ce jeu peut aider ?
Jeu de mémoire et d'astuces - A partir de 3 ans - De 1 à 6 joueurs

Source http://www.abeilles-editions.fr/  ET  http://www.abeilles-editions.fr/12-secourisme

Monstres et bobos (3 ans) : L’infirmerie est pleine ! L’infirmière Ouille a besoin des enfants pour soigner les bobos des monstres blessés !
Jeu de Loto ; Dans ce loto, les enfants soignent les bobos des monstres blessés de leur planche en retrouvant les jetons des monstres soignés.  Le premier joueur qui soigne tous ses monstres remporte la partie et leur redonne le sourire !

L’appel des sirènes (3 ans + ) : Le commandant Gyrophare a besoin d’aide pour venir au secours de la population.
Jeu de mémorisation ; Familiariser l'enfant avec les véhicules de secours, développer son sens de l'observation et sa mémoire. À travers ce jeu de mémo, les enfants aident le commandant à former 12 paires de véhicules identiques.
Des véhicules manquent à l’appel ! Vite, retrouve les mêmes illustrations des véhicules de secours et sauve la ville ! Celui qui aura réalisé le plus grand nombre de paires sera nommé commandant Gyrophare junior.

TRIMORY est un jeu très simple dont l’objectif est de reconstituer la chaîne de secours dans l’ordre :
Protéger, Alerter, Secourir, en retrouvant les cartes correspondantes et en évitant de retourner les cartes de produits dangereux.
Trimory est un jeu de mémoire et d’astuces qui initie les plus jeunes au secourisme et les sensibilise aux produits dangereux.
Une manière ludique d’assimiler la chaine de secours et d’adopter les bons réflexes en cas de danger.
Où l'acheter http://www.abeilles-editions.fr/jeux-societe-educatif/21-trimory-jeu.html

Citer
Une progression de la maternelle au CM2
La formation aux premiers secours devrait être, dans l'idéal, une politique d'école, et se décliner sur
l'ensemble des trois cycles.
¤ Petite section :
- apprendre à dire son nom
- se situer : " je suis à l'école " ; " je suis à la maison "
- identifier un risque
- alerter l'adulte
- consignes simples d'évacuation (dans le calme)
¤ Moyenne section :
- apprendre à téléphoner (faire le 112)
- se présenter de manière plus précise
¤ Grande section :
- connaître son corps (en nommer les différentes parties)
- décrire une situation
- connaître les produits dangereux et les lieux où on peut les trouver (sécurité domestique)
¤ CP :
- identifier un risque
- alerter en situant et décrivant précisément la situation
¤ CE1 :
- savoir qui appeler du 15 ou 112, du 17 police ou du 18 pompiers
- connaître un début de signalisation routière
- ne pas provoquer de suraccident (noyade, électrocution, etc…)
- ne pas aggraver l'état de la victime
- consignes en cas de brûlures et de saignement de nez
- appliquer les consignes données par téléphone
¤ CE2 :
- cas particuliers de saignement (objets dans la plaie, saignement à la tête)
- délégation de l'alerte (dire à quelqu'un d'aller alerter)
- effectuer une protection
- les fonctions vitales : circulation et respiration
- vérifier l'état de conscience (réaction aux questions simples)
- vérifier la ventilation (basculer la tête)
¤ CM1-CM2 :
- agir face à un état d'inconscience : mettre sur le côté
- élaboration d'un organigramme hiérarchisant toutes les situations vues depuis la petite section
- analyse de la situation : protéger-agir-alerter-surveiller
- sécurité routière : règles élémentaires du code de la route, les expérimenter au cours des sorties.
- Sécurité alimentaire
- Risques majeurs (inondations, tornades…)


Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #43 le: 24 novembre 2014, 16:25:16 »
Cycle 1 - entrer dans le porter secours par le repérage des dangers et l'alerte des secours

Objectifs d'apprentissage :
- Savoir reconnaître une situation de danger
- Savoir alerter un adulte présent ou non présent
- Savoir expliquer la situation de danger
- Savoir décliner son identité, son adresse.

Cycle 2 - Agir efficacement dans l'intérêt d'une victime, de soi et des autres

Objectifs d'apprentissage
- Savoir se mettre hors de danger et protéger les autres
- Savoir alerter de manière autonome
- Savoir intervenir sur un saignement, une brûlure, un traumatisme.

Cycle 3 - Agir dans une situation engageant la sécurité collective

Objectifs d'apprentissage
- Devenir un acteur efficace sur le plan de la prévention
- Savoir mieux protéger, alerter et intervenir
- Intervenir dans une situation d’inconscience

Source http://www.ia42.ac-lyon.fr/securite-et-prevention,314791,fr.html

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #44 le: 07 juillet 2015, 11:54:24 »
[COUP DE CŒUR] À 4 ans, il appelle les pompiers et sauve sa maman  :-*

La valeur n'attend pas le nombre des années... Vendredi 3 juillet 2015, à 22 h 10 dans un petit village du Puys de Dôme, le centre opérationnel d’incendie et de secours reçoit un appel un peu particulier car à l’autre bout du fil, un petit garçon de 4 ans. Il explique avec un sang-froid incroyable que sa maman « est par terre », « morte ». L'enfant parvient même à expliquer où il habite.

Une ambulance part aussitôt... mais, une fois sur place, les pompiers s’aperçoivent qu'il a communiqué son ancienne adresse. Immédiatement, les nouveaux occupants des lieux renseignent les pompiers.

La jeune maman, victime d'un malaise, sera transportée, consciente, vers l’hôpital. Quant au « héros » du jour, il a été pris en charges par les gendarmes tout comme sa petite sœur de 3 ans.

Comme quoi, expliquer aux enfants les gestes réflexes à avoir dans une situation de crise, (notamment leur apprendre les numéros d'urgence comme le 112), peut aider à sauver des vies.

Citer
Quatre ans tout juste et déjà sacrément débrouillard… Vendredi 3 juillet, à 22 h 10, le Centre opérationnel d’incendie et de secours (Codis 63) reçoit un appel provenant de Courpière. À l’autre bout du fil, un petit garçon explique que sa maman « est par terre », « morte ». Avec un sang-froid incroyable, il localise même son logement.
Une ambulance part aussitôt. Une fois sur place, les pompiers s’aperçoivent que l’enfant a communiqué son ancienne adresse.
Rien de grave : les nouveaux occupants des lieux les remettent sur le bon chemin. La jeune femme avait en fait été victime d’un malaise. Elle a été prise en charge et transportée, consciente, vers l’hôpital. Les gendarmes se sont occupés du « héros » de 4 ans et de sa petite sœur de 3 ans.
Stéphane Barnoin ww.lamontagne.fr

Hors ligne mamariri

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sans Profession
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #45 le: 10 juillet 2015, 14:15:59 »
Bonjour, je m'appelle Marine Lheureux, je suis étudiante en 3ème année en institutrice maternelle et je dois réaliser l'année prochaine mon tfe qui aurait pour thème l'apprentissage des premiers secours en maternelle. J'éprouve des difficultés à trouver des informations sur comment apprendre à secourir en maternelle et j'aurai espéré que vous pourriez m'aider.
J'aimerai que les enfants après sachent les étapes à suivre quand il y a un accident (protéger (éviter le surraccident), alerter et secourir), qu'ils sachent détecter une situation dangereuse, sachent appeler un adulte présent ou les secours en racontant ce qu'il s'est passé et savoir quoi faire face à une brulure, coupure, bosse et éventuellement fracture et savoir faire la PLS. Je ne sais pas si c'est trop pour des enfants de 4-5 ans et si cela est possible, qu'en pensez-vous?
J'aimerai trouver de la documentation pour les enfants de cet âge pour qu'ils puissent s'informer et essayer de comprendre par eux-même comment et quoi faire mais je ne sais pas où en trouver, auriez-vous une idée?
Pour qu'ils arrivent à effectuer les premiers gestes de secours j'aimerai mettre en place un coin infirmerie en classe où ils pourraient soigner une poupée "blessée" avec le matériel nécessaire pour la soigner (pansement, eau, ...), il y aurait à leur disposition des livres, images, vidéos concernant le secourisme et je leur proposerai des petites scènette de situations de danger. Il y aura également des petits jeux de table sur le secourisme comme par exemple des images séquentiel d'un accident ou repérer les images avec une situation dangereuse ou non,... Pensez-vous que cette une bonne méthode ? Comment cela se passe-t-il à la croix rouge quand vous avez des enfants si petit ?
Voici comment j'aimerai mettre ceci en place :
dans un premier temps, j'analyserais ce que les enfants savent déjà, leur représentation en faisant un lecture d'album avec une situation danger et un accident, j'arrêterai ma lecture avant l'accident en demandant aux enfants ce qu'il pourrait se passer, pourquoi et comment eux ferait si l'accident arrivait. Ensuite, je leur demanderai s'il ont déjà eux une situation similaire, comment eux ou leurs parents ont réagit etc. Ensuite, on regarderai en classe/dans l'école ce qui est ou pourrait être dangereux et pourquoi. Je pensais peut-être après cela effectuer un classement des objets/situations qui brule ou coupe ou fait une bosse ou intoxique ou encore peut casser un os. ON pourrait même en faire un panneau avec deux colonnes : une colonne objet/situation et l'accident correspondant (exemple : un couteau - coupure). Ensuite, on ferait quelques recherches dans des livres, brochures, vidéos dans lesquels on essayerait de savoir ce qu'on doit faire si un accident se passe, il y aura déjà certainement des informations qu'ils sauront déjà et qu'on verbalisera en grand groupe. Je noterai les informations que les enfants trouveront et on essayera de comprendre l'ordre dans lesquels les appliquer. On pourrait également en faire un panneau avec les différentes étapes pour secourir et que faire quand on est coupé, brulé,.. Une fois toutes les informations nécessaires trouvées ont pourra faire des petites scènettes avec un enfant "blessé" et un enfant secouriste et vérifier s'ils ont bien retenu "la marche à suivre". Pendant tout le long de notre apprentissage il y aura également un coin "poupée blessée" où les enfants pourront faire des pansements etc et s'exercer sur elle avec un téléphone et le numéro d'urgence à leur disposition pour qu'ils essayent de le faire et de le retenir. Il y aura également des petits jeux de table comme par exemple des images séquentiels représentant des accidents qu'il faudra remettre dans l'ordre, trier des images avec une situations danger ou non, ... (je dois encore réfléchir à d'autres jeux, je n'ai que ces quelques idées)
J'espère que c'est clair et que vous saurez me répondre et m'aider.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #46 le: 12 juillet 2015, 11:21:16 »
Bonjour,
c'est très bien, le sujet a déjà été bien débattu ... bonne lecture  ;)
Cordialement.

Citer
Saviez-vous que la survie d'une victime d'un accident tient bien souvent à l'intervention immédiate d'un témoin ?
C'est pour cette raison que l'apprentissage des gestes de premiers secours est désormais obligatoire à l'école. http://www.apprendreaportersecours.fr/

L'acquisition de comportements adaptés pour assurer sa sécurité et celle des autres participe à la formation de citoyens responsables, capables de mettre en œuvre des attitudes de prévention et de protection. Les enfants très tôt peuvent apprendre à connaître et reconnaître risques et situations d'urgence pour pouvoir anticiper et agir.

Les fiches de l'école « Apprendre à porter secours », développées avec rue des écoles, proposent aux enseignants du primaire des ressources pédagogiques prêtes à l'emploi qui vont les aider à faire découvrir à leurs élèves les gestes élémentaires de secours, du cycle 1 au cycle 3, selon les programmes officiels.

La mise en œuvre de cette éducation est prévue par la circulaire n°2006-085 du 24 mai 2006 relative à l'éducation à la responsabilité en milieu scolaire.


Eudes

  • Invité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #47 le: 16 août 2016, 13:25:42 »
Bonjour. Le contenu de cette page répond à mes inquiétudes concernant la formation des premiers secours en milieu scolaire. Cependant je n'arrive pas à télécharger les fichiers. Bien qu'ils soient en fichier pdf, lorsque je clique sur le fichier  pour pouvoir le télécharger, le fichier apparaît en .html me redirigeant sur autre page. Que faire pour télécharger les fichiers pdf contenus sur cette page?
N.B: Je ne suis pas inscrit sur ce forum

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #48 le: 16 août 2016, 18:44:40 »
Bonjour Eude,
tous les fichiers en Pdf s'ouvrent et comme je ne suis pas l'informaticien du site je ne peux hélas pas répondre à votre souhait !
Utilisez le lien Source  http://www.ia42.ac-lyon.fr/securite-et-prevention,314791,fr.html   duquel ils sont extraits ou devenez membre !

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Former les enfants aux premiers secours à l'école.
« Réponse #49 le: 10 novembre 2017, 10:08:49 »
[PREVENTION] Après voisins vigilants... découvrez copains vigilants !
Pour lutter contre le harcèlement à l'école, à La Colle-sur-Loup dans les Alpes-Maritimes, un collège a décidé, en partenariat avec la gendarmerie, de mettre en place un réseau de "copains vigilants" dans toutes les classes. C'est une première en France.
http://www.francetvinfo.fr/societe/alpes-maritimes-des-copains-vigilants-contre-le-harcelement-scolaire-a-la-colle-sur-loup_1884893.html

Pour la journée nationale contre le harcèlement scolaire, nous vous faisons découvrir une initiative
originale de la brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ) de Cagnes-sur-Mer (06) :
l'opération "copains vigilants".

Moqueries, insultes, menaces... le harcèlement est présent dans les écoles sous différentes formes !
Sensibiliser l'ensemble les élèves ainsi que les enseignants et les encadrants du collège de la Colle-sur-Loup (06)
sur le harcèlement et les violences, voilà l'idée de la BPDJ.

L'objectif est de faire passer les élèves du statut de témoin à celui d'acteur de la prévention en détectant les cas de harcèlements.
Par leur action, les 70 élèves volontaires formés par les gendarmes apportent une assistance aux autres élèves
de l'établissement en contact avec l'équipe de direction pour empêcher l'isolement des victimes.

Ensemble, disons tous non au harcèlement ! #NAH