Auteur Sujet: Détresse vitale dans une structure sociale !!  (Lu 13737 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne formatrice

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 4
  • Sexe: Femme
Détresse vitale dans une structure sociale !!
« le: 11 juin 2012, 14:54:10 »
Formatrice auprès de directeurs de MAS et FAM et centres d'accueil non médicalisés concernant le décès, 3 questions :
1 Un handicapé résident présente une détresse vitale dans un établissement, on appelle le SAMU constat de décès le SAMU emporte-t-il le corps ?
2 La nuit un aide-soignant constate - il lui semble - un décès - qui doit-il appeler, le SAMU ?
3 Dans le cas d'une mort suspecte on appelle le SAMU ? ou les pompiers ?
Merci d'avance

RAPPELS
PS : Maisons d'accueil spécialisées (MAS).
       Foyers d'accueil médicalisés (FAM).
       Centre d'Accueil et d'Activités (C.A.A.)

On appelle détresse vitale la défaillance d'une ou de plusieurs fonctions pouvant entraîner rapidement la mort.
Il est important de savoir reconnaître immédiatement les signes de ces défaillances pour agir efficacement avant qu'il ne soit trop tard... c'est du niveau du PSC.1

Les fonctions dites vitales sont au nombre de trois et ont un rôle essentiel dans le maintien de la vie :
    la fonction neurologique,
    la fonction respiratoire
    la fonction cardio-circulatoire ou circulatoire

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Détresse vitale dans une structure sociale
« Réponse #1 le: 11 juin 2012, 17:35:08 »
Formatrice = Troll ou pas Troll ?

Le principal objectif du troll est donc d'ouvrir un sujet "réel", de poser des questions paraissant pertinentes ou sensées puis de pinailler sur chaque point de votre article, en général, se faisant passer pour un pseudo-expert du secteur.
Aussi, vous ne pouvez pas le contredire et vous ne voulez pas passer pour le con de service !
On se dit que l’on a de la chance d’avoir un commentateur de haut niveau, mais ensuite, ces chacals de troll s’intéressent à vous personnellement et là, cela devient franchement glauque.
  :o

Ben moi j'appellerais le curé ou le rabbin voire le pasteur, le pope ou l'imam à défaut la Police et je me tire  ;D

Hors ligne formatrice

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 4
  • Sexe: Femme
Re : Détresse vitale dans une structure sociale
« Réponse #2 le: 11 juin 2012, 19:10:19 »
Bonsoir Vous n'avez vraiment rien à faire !!! je ne plaisante pas petit drôle !! Visiblement sur ce site on peut répondre n'importe quoi !!!

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Détresse vitale dans une structure sociale
« Réponse #3 le: 12 juin 2012, 10:00:45 »
Chère madame, si vous êtes ce que vous prétendez être votre incompétence et vos incohérences m'interpellent ... donc à questions idiotes... point de réponse   :-X
Désolé  ;)

Hors ligne formatrice

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 4
  • Sexe: Femme
Re : Détresse vitale dans une structure sociale
« Réponse #4 le: 12 juin 2012, 10:14:18 »
Il y a bien des erreurs dans ce domaine on voit que vous ne travaillez pas dans des services d'urgence, les questions ne sont pas stupides en tout cas c'est pas à vous d'en juger...je vous laisse à votre suffisance et espère pour vous plus d'humilité...
Bonne journée et sans rancune !!

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Détresse vitale dans une structure sociale
« Réponse #5 le: 12 juin 2012, 11:18:59 »
OK... pardonnez mon "impertinence" présumée et donc, si vous n'êtes pas un Troll  ::)  voici un lien qui devrait vous être utile sur le constat les règles et obligations de déclaration du décès d'une personne quel que soit son handicap ou sa qualité.

Objectifs :
- Constat du décès : caractère réel et constant de la mort ; datation
- Causes / Circonstances du décès : satisfaction à des obligations d’ordre général et des désirs d’ordre privé.

 # Satisfaire à des obligations de Santé Publique :

S’assurer de l’identité de la personne décédée,
Recherche de cause ou circonstance entraînant un Obstacle médico-légal, article 81 Code Civil,
Recherche d’obligations particulières en matière d’opérations funéraires :
    * vis à vis de certaines maladies contagieuses Arrêté du 20 juillet 1998,
    * mauvais état du corps qui oblige la mise en en cercueil simple immédiate et interdit le transport avant la mise en bière et les soins de conservation...
etc... la suite sur le site sus mentionné.

Constat de décès - La personne responsable de l'établissement doit d'abord faire constater le décès par un médecin libéral ou du Samu si celui-ci a été invité pour le secours, puis le déclarer en Mairie.

Le médecin délivre un certificat de décès, sauf en cas de mort violente ou suspecte (incident ou accident, suicide, rixe...).
En cas de mort violente, la personne responsable ou son représentant doit "protéger" la scène de crime de toutes pollutions humaine et prévenir le commissariat de police ou la gendarmerie territorialement compétent.
En cas de mort violente ou suspecte, c'est le juge donne l'autorisation de délivrer le permis d'inhumer après rapport du médecin légiste et enquête de la police.

Démarche - Pour déclarer le décès, la personne doit s'adresser à la mairie du lieu du décès.

Elle peut présenter :
    * une pièce prouvant son identité,
    * le certificat de décès délivré par le médecin, le commissariat de police ou la gendarmerie.
    * toute autre pièce que possède le déclarant : le livret de famille du défunt, carte d'identité du défunt, acte de naissance ou de mariage.
La personne déclarante doit signer l'acte de décès.
À la suite de la déclaration de décès, la mairie établit un acte de décès.
En cas d'appel à une entreprise de pompes funèbres, celle-ci peut se charger des démarches.

Si le décès survient à l'hôpital, la déclaration sera faite directement par l'hôpital à la mairie du lieu du décès.

A noter : l'autorisation de fermeture du cercueil ne peut être délivrée que sur présentation d'un certificat, établi par un médecin, attestant le décès.

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3063
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Ambulancier pour les nuls
Re : Détresse vitale dans une structure sociale
« Réponse #6 le: 12 juin 2012, 22:33:17 »
Pour connaître un peu l'univers des MAS et assimilés, ces questions ne me paraissent pas si incongrues...
Dans l'ordre
1/ Non, ça sera à l'établissement ou à la famille du résident selon les cas d'organiser l'enlèvement du corps
2/ 18 ou 15, peu importe le résultat sera le même
3/ Je renvoi au dessus. C'est le médecin du smur, après réanimation ou non, qui posera un Obstacle Medico Légal s'il estime la mort non naturelle.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Détresse vitale dans une structure sociale
« Réponse #7 le: 16 juin 2012, 15:40:12 »
Anthony, je ne doute pas que l'univers des maisons ou foyers soit, disons critiquable, c'est surtout que les questions émanant d'une prétendu "formatrice" des personnels de ces structures m'ont laissé pantois et fait douter de sa qualité.
Un formateur digne de se nom est sensé détenir le savoir qu'il enseigne... il ne vient pas sur un site généraliste dédié aux activités de secours chercher des réponses aléatoires mais va plutôt à la source officielle  ::) c'est à mes yeux une incohérence d’où mon "impertinence" et ma suspicion de troll !! surtout en ayant une adresse internet "passe partout"   .... @live.fr
Elle n'est d'ailleurs pas repassée lire ta réponse de 22h33 -> Inscrite le: 11 Juin 2012, 14:38:21 -> Actif dernièrement : 12 Juin 2012, 10:14:18  ;)

Hors ligne Sebambul

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 6
  • Sexe: Homme
Re : Détresse vitale dans une structure sociale
« Réponse #8 le: 19 juin 2012, 15:53:07 »
En même temps même en tant que formateur on ne peut pas tout savoir sur tout.

C'est au contraire une démarche qui démontre une certaine conscience professionnelle que de chercher des réponses.

Ensuite qu'elle ne soit pas revenue voir cela ne m’étonne pas étant donné l’accueil.

Pour moi a partir du moment on il y a arrêt cardio respiratoire, même s'il parait évident que la personne est décédée il faut que l’établissement appelle le 15 pour deux raisons :

- La première, tout appel au 15 est enregistré de cette façon l’établissement se couvre d'un point de vue légal s'il y a plainte derrière.
- La seconde est que seul un médecin peut officiellement déclarer une personne décédée. Donc si c'est un établissement non médicalisé il vaut mieux.

Pour le corps c'est comme dis plus haut à l’établissement d'organiser l'acheminement du corps jusqu’à la morgue pour des raisons médico-légale.

Appeler le Samu ou les pompiers ?  Vous pouvez appeler les deux dans le cadre d'un appel d'urgence relevant d'un soucis médical si vous appelez les pompiers cela sera retransmis au centre 15 donc l'un ou l'autre importe peu.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Détresse vitale dans une structure sociale !!
« Réponse #9 le: 19 juin 2012, 16:36:46 »

En même temps même en tant que formateur on ne peut pas tout savoir sur tout.


Va dire cela à un professeur !!!
Il ne s'agit pas de savoir TOUT sur TOUT mais au moins 90 % de la matière que tu es sensé enseigner et surtout savoir où l'on peut trouver de quoi combler ses lacunes !!

Hors ligne formatrice

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 4
  • Sexe: Femme
Re : Détresse vitale dans une structure sociale !!
« Réponse #10 le: 25 août 2012, 11:08:27 »
Merci pour ces infos j'ai fait la formation qui était une première pour moi car je suis plutôt spécialisée dans la formation du personnel de maisons de retraite et à domicile au service donc des personnes âgées... et là je connais bien mon sujet... Les directeurs des MAS ont eu les réponses à toutes leurs questions.
C'est ok.
Bonne route à tous  ;)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Détresse vitale dans une structure sociale !!
« Réponse #11 le: 25 août 2012, 11:49:21 »
Ok, merci d'être repassé les chercher et sans rancune !!
Restons à votre disposition, cordialement
Jean