Auteur Sujet: Pose d'une minerve ou d'un collier cervical !  (Lu 20932 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Axel

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 975
  • Sexe: Homme
Pose d'une minerve ou d'un collier cervical !
« le: 10 mars 2007, 15:15:49 »
Salut à tous,

Je dois, dans le cadre de l'armée, donner un cours sur la pose d'une minerve, l'utilisation d'une civière à aubes et d'un matelas vaccum.

Le problème c'est que mise à part un règlement militaire je n'ai pas réussi à trouver d'autres informations sur la pose d'une minerve.

Auriez-vous des documents à me proposer??

Merci d'avance

Axel

Hors ligne SMUR

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1382
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier-SMUR
Re : Pose d'une minerve ou d'un collier cervical !
« Réponse #1 le: 10 mars 2007, 17:58:29 »
Axel je pense que tu devrais employé le terme "collier cervical" la minerve est l'ancien terme qui est mis au rébus depuis bien longtemps , mais tu doit le savoir  >:D ;D ;)

Hors ligne Axel

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 975
  • Sexe: Homme
Re : Pose d'une minerve ou d'un collier cervical !
« Réponse #2 le: 10 mars 2007, 18:42:46 »
En faite j'utilise les deux noms, mais que se soit sous un nom ou sous un autre, je ne trouve rien (même sous les moteurs de recherche).

Tu veux une nouvelle formulation avec le terme collier cervical??  ;D ;D

Hors ligne SMUR

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1382
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier-SMUR
Re : Pose d'une minerve ou d'un collier cervical !
« Réponse #3 le: 11 mars 2007, 14:25:16 »
Voudrais pas te fatigué >:D lol! regarde si tu as des manuels de secourisme a jour pour les secouristes en équipe , secours routier , ou tu doit bien avoir des amis dans les SP ou autres aussi , je pense que tu vas finir par trouvé et puis il y a aussi les amis du forum t'inquiète pas :D ;)

Hors ligne riquet

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 311
  • Sexe: Homme
  • Sapeur pompier
Re : Pose d'une minerve ou d'un collier cervical !
« Réponse #4 le: 11 mars 2007, 20:38:10 »
salut,

je peux t'envoyer un copie de la documentation sur la pose de colliers cervicaux stifneck ainsi que celle concernant la civière à aubes.

pour le matelas à dépression qques recommandations pédagogiques fournies lors d'un recyclage MNPS.

@+

Hors ligne SMUR

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1382
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier-SMUR
Re : Pose d'une minerve ou d'un collier cervical !
« Réponse #5 le: 12 mars 2007, 21:44:14 »
Tu vois AXEL ,on y arrive doucement ;D ;) :dire:

Hors ligne Axel

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 975
  • Sexe: Homme
Re : Pose d'une minerve ou d'un collier cervical !
« Réponse #6 le: 17 mars 2007, 12:22:19 »
Salut,

Alors c'est avec plaisir, joie et bonne humeur que j'accepte ta documentation riquet.

Merci beaucoup

Hors ligne michelvegh

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
Re : Pose d'une minerve ou d'un collier cervical !
« Réponse #7 le: 07 avril 2007, 19:49:18 »
salut a vous dis par hasard tu as ete voir en dehors  :otiens va voir www.epamu.be tu explique ton cas sur le forum ils ont le formulaire pour la stifneck

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Pose d'une minerve ou d'un collier cervical !
« Réponse #8 le: 13 décembre 2012, 18:12:54 »
Pose d'un collier cervical (source = http://www.formationambulancier.fr/12_fiches_techniques/1400_fiche_tech_70_collier.htm
et
http://www.formationambulancier.fr/05-fiches/1404-fiche-trauma-collier.html

Justification
En immobilisant la colonne cervicale et en limitant les mouvements de flexion, d’extension, de torsion ou latéraux de la nuque, le collier diminue le risque d’aggravation d’une lésion de la moelle épinière. Toutefois, il n’est pas suffisant à lui seul pour empêcher tout mouvement de la nuque.
Indications
Le collier cervical est utilisé pour immobiliser le cou d'une victime lorsqu'une lésion du rachis cervical est suspectée (circonstances de l’accident…) ou évidente (douleurs ressenties par la victime) quelles que soient les circonstances.
Il doit être systématiquement mis en place chez une personne inconsciente, victime d’un traumatisme.
Le collier cervical est mis en place après installation de la tête de la victime en position neutre et avant tout déplacement de la victime : mobilisation, désincarcération, relevage.
Cependant, si la victime est allongée sur le ventre, le collier cervical sera installé après son retournement.

Poser cet appareil médical sur un patient requiert un maximum de précautions, la simple précaution est une bonne traction permanente lors d'un retournement si intervention par voie postérieure, donc la victime mis sur le ventre. Les accidentés de la route, les personnes ayant fait une chute d’une grande hauteur et les malades qui présentent un traumatisme crânien ou une lésion au niveau de la colonne vertébrale doivent impérativement porter cet appareil médical.
La plupart du temps, ces cas là nécessitent une immobilisation stricte du rachis, de la tête et du cou du patient pendant le transfert urgent vers les centres médicaux.
Dans les cas d’accident ou de traumatisme graves, la pose du matériel doit être effectuée par 2 secouristes qui veillent à ce que le matériel choisi soit parfaitement adapté à la taille et aux besoins de la victime, qu’il ne le gêne pas (trop serré) ou qu’il ne soit pas assez serré, ce qui va entraîner des mouvements du rachis du cou ou de la tête.



Les lésions ont été ainsi classées :

A - Les lésions par Compression (33% des cas)

L’atteinte osseuse prédomine, et l’on peut distinguer selon le degré de l’atteinte anatomique et neurologique :

I - Tassements antérieurs (3%) II - Fractures comminutives (7%) III - Tear drop fractures (23%). ces dernières pouvant être considérées comme réalisant la transition avec le groupe suivant.

B - Les lésions en Flexion- Extension-Distraction (28%)

Elles sont essentiellement disco- ligamentaires. L’hyperflexion va réaliser un traumatisme en compression au niveau de la colonne antérieure du rachis, et en distraction au niveau de sa partie postérieure, alors que l’hyper extension produit le résultat opposé. Ces deux mouvements se succèdent souvent, et il est difficile de différencier les conséquences spécifiques de l’un ou de l’autre.

Selon l’importance du vecteur traumatique majeur, nous différencions :

I - Entorses de moyenne gravité (whiplash injuries) qui du fait de leur extrême fréquence, ne sont pas comprises dans les 306 traumatismes sévères (excepté pour 5% d’entre eux présentant une complication neurologique particulière),

II - Entorses Graves (14%)

III - Fractures Luxations Bi-articulaires (9%).

C - Les lésions en Rotation (39%)

Dans ce type de traumatisme le vecteur dominant est pour nous la Rotation, ce qui explique que nous ayons regroupé sous le terme de “Déplacements Rotatoires Traumatiques”, les trois atteintes articulaires asymétriques qui constituent ce groupe :

I - Fractures Uni-articulaires (20%)
II - Fractures Séparation du Massif Articulaire (10%)
III - Luxations Uni-articulaires (9%), les plus neuro-agressives.

Source http://www.maitrise-orthop.com/viewPage.do?id=86