Auteur Sujet: Recommandations ERC 2005 : nouvelle méthode de Réanimation Cardio-Pulmonaire (RCP)  (Lu 39601 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne kikitoul

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 173
  • Sexe: Homme
  • Etudient infirmier, ancien ambulancier.
    • Les fourneaux de Kikitoul
Réanimation cardio-pulmonaire de base : http://www.cfrc.fr/defibrillation.php
Le Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) collabore au programme national d'accès par le public à la défibrillation (Public Access Defibrillation (PAD) Program), mis en place par le ministère de la santé par le décret n° 2007-705 du 4 mai 2007 : « Toute personne, même non médecin, est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe répondant aux caractéristiques définies à l’article R.6311-14 ».

« La réglementation qui régit l'utilisation des défibrillateurs externes a radicalement changé en 15 ans. On est passé d'un usage strictement médical, élargi aux secouristes il y a 10 ans, à une totale libéralisation de leur usage par n'importe qui n'importe où » résume le Professeur Pierre CARLI.
« Mais comment traduire le plus efficacement possible cette avancée réglementaire en bénéfice sur la survie ou le nombre de morts épargnées ? Telle est la question à laquelle plusieurs recommandations se sont attachées à répondre ».

Ainsi, la législation française autorise-t-elle désormais toute personne, même non médecin, à utiliser un défibrillateur automatisé externe (DAE) pour une victime d'un arrêt cardiaque, lui permettant de sauver une vie même avant l'arrivée des secours.
Les défibrillateurs automatisés externes concernés sont soient des défibrillateurs semi-automatiques (DSA) soient des défibrillateurs entièrement automatiques (DEA).

Les arythmies (rythmes cardiaques anormaux), tel que la fibrillation ventriculaire (FV), sont responsables de la plupart des arrêts cardiaques inopinés encore appelés « morts subites ».
La mort subite, souvent conséquence d'un infarctus, concernerait en France 30 000 à 60 000 personnes par an et la seule solution face à un arrêt cardiaque est de faire repartir le cœur par un choc électrique ou défibrillation.

L'application rapide d'un « courant électrique » (défibrillation) est l’intervention la plus susceptible d’améliorer le taux de survie dans ces cas. Le délai entre le début de l’arrêt cardiaque et l’utilisation du DAE étant un facteur clé de succès pour tenter de faire repartir le coeur normalement.
Bien que le massage cardiaque aide à maintenir une certaine circulation chez une victime d’arrêt cardiaque pendant un court laps de temps, il est peu probable qu’il puisse convertir la FV en rythme cardiaque normal. Pour restaurer ce rythme normal, il faut réaliser rapidement une défibrillation dans les minutes qui suivent l’arrêt cardiaque.
Si on utilise immédiatement un DAE chez une victime d’arrêt cardiaque par fibrillation ventriculaire, les chances de survie sont les plus élevées. En effet, les taux de survie, dans les études sur l'arrêt cardiaque qui utilisent la défibrillation au cours des toutes premières minutes suivant l'arrêt sont de 85 % voire plus (contre 3 à 5 % si l'on ne fait rien).

Pour chaque minute qui s’écoule après un arrêt cardiaque, les probabilités de survie chutent de 7 % à 10 %. Des études démontrent que peu de patients survivent si le délai écoulé entre la perte de conscience est supérieur à 12 minutes. Si le massage cardiaque est entrepris entre le moment de la perte de conscience et l’arrivée du défibrillateur, il est possible de survivre après un intervalle plus long.
Vidéo BD Appeler Masser Défibriller


Plus http://sites.google.com/site/formationpsc1/memento-du-stagiaire/6-la-victime-ne-respire-pas

Hors ligne J.R.

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1704
  • Sexe: Homme
Notre Carli national peut dire ce qu'il veut mais est ce que l'on peut dores et déjà enseigner ces techniques ??

Quel est l'avis de l'Observatoire du Secourisme ??

Hors ligne kikitoul

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 173
  • Sexe: Homme
  • Etudient infirmier, ancien ambulancier.
    • Les fourneaux de Kikitoul
De nombreuses entreprises et gestionnaires d’espaces publics sont aujourd'hui équipés de défibrillateurs.
Cette formation spécifique permet d'apprendre à identifier les signes d’un arrêt cardiaque et à réaliser les 3 gestes de secours qui permettent de sauver une vie.
Ces recommandations datent de novembre 2005, publiées aux USA.
En France, elles seront officielles par décret ministériel dès le 1er janvier prochain. C'est pour ça que les acteurs du secours ne sont pas encore officiellement au courant du fait.

Tout citoyen est autorisé à utiliser les défibrillateurs externes automatiques (décret du 04 mai 2007). Cette formation s’adresse au grand public à partir de 10 ans. Aucun pré requis et la formation essentiellement pratique de 1h30 à 2h00... au PROGRAMME
- Qu’est-ce qu’un arrêt cardiaque ?
- Quelles sont les causes d’un arrêt cardiaque ?
- Quelles sont les conséquences d’un arrêt cardiaque ?
- Quels sont les signes d’un arrêt cardiaque ?
- Que faire devant une victime en arrêt cardiaque ?


Hors ligne J.R.

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1704
  • Sexe: Homme
Bien, merci, je note...

Ambu_blanc04

  • Invité
adpc 05, qui assure nos remises à niveau DSA et DEA, le mettra en application dans notre cession de novembre 2006.

Citer
L'arrêt cardiaque (aussi appelé mort subite de l’adulte) est dû à un trouble du rythme cardiaque, mortel en quelques minutes en l’absence de prise en charge. Une intervention rapide peut faire repartir le cœur et éviter de lourdes séquelles.

L’arrêt cardiaque est dans la majorité des cas dû à un trouble du rythme appelé fibrillation ventriculaire. C’est souvent une complication d'un accident cardiaque comme l'infarctus du myocarde.
Comprendre son cœurCœur sain
Lorsque tout fonctionne bien, le muscle cardiaque se contracte régulièrement pour envoyer le sang dans tout le corps. Ces mouvements coordonnés et automatiques sont impulsés par un circuit électrique, qui régit l'activité cardiaque.
Pourquoi le cœur s’arrête-t-il ?
Soudainement, l'activité de ce circuit se dérègle et le cœur se met à fonctionner anormalement : il n'est plus en rythme, c'est la fibrillation ventriculaire. On parle aussi d'arythmie. Ces contractions anarchiques empêchent le cœur d'assurer sa fonction de pompe et d'irriguer le reste de l'organisme.
Cœur en fibrillation ventriculaire
Comment reconnaitre un arrêt cardiaque ?
La victime perd connaissance, tombe ; elle ne réagit pas quand on lui parle, quand on la stimule. Elle ne respire pas ou les mouvements respiratoires sont inefficaces, lents, bruyants et anarchiques (=gasps). C'est un arrêt cardiaque ! Agissez immédiatement ! Dès la troisième minute, privé d'oxygène, le cerveau commence à souffrir et des lésions apparaissent.
Refaire partir le cœur !!
Si aucun soin n'est pratiqué dans les huit minutes, les chances de survie sont quasi nulles. D'où l'importance de connaître les gestes de réanimation cardiaque.
Quelle est la cause de l’arrêt cardiaque ?
90% des arrêts cardiaques de l’adulte sont dus à une cause cardiovasculaire. Le plus souvent, il s’agit d’une fibrillation ventriculaire mais il existe d’autres causes : noyade, électrisation, intoxication, hypothermie, overdose, insuffisance respiratoire aiguë, etc.

Hors ligne SMUR

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1382
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier-SMUR
En effet ,j'en ai entendu des ondes ,mais rien de nouveaux au niveaux textes d'apres certaines personnes dans le millieux crf ,qui m'ont parler de ceci.  y a t-il du new maintenant?

Hors ligne riquet

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 311
  • Sexe: Homme
  • Sapeur pompier
salut,

dans mon département l'année 2006 à permis et permet de recycler les formateurs pour une mise en application début 2007.
@+
 ;)

Hors ligne SMUR

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1382
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier-SMUR
Pour nous ça y est dans nos formations la rcp est de 30 compressions , 2 insufflations et mis en vigueur sur les japd ainsi que pour les DSE. ^-^

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
http://sites.google.com/site/formationpsc1/memento-du-stagiaire/6-la-victime-ne-respire-pas

LA VICTIME NE RESPIRE PAS


Objectifs :

1. Pratiquer une Réanimation Cardio Pulmonaire (RCP) chez l’adulte, l’enfant et le nourrisson.
2. Pratiquer une Défibrillation Automatisée Externe (DAE) chez l’adulte et l’enfant.
 
Conduite à tenir chez l’adulte :

1. Protéger.

2. Apprécier la conscience : « vous m’entendez ? »  « Serrez moi la main si vous m’entendez ! » : pas de réponse : inconscience.

3. Appeler « à l’aide ! » (si on est seul) pour faire alerter les secours et s’équiper d’un DAE.

4. Mettre la victime sur le dos si nécessaire.

5. Apprécier la respiration :                     
- Desserrer et dégrafer tout ce qui peut gêner la respiration.
- Basculer doucement la tête en arrière.
- Ecouter, sentir et voir des signes de respiration.
- si aucun signe pendant 10 sec : la victime ne respire pas.

6. Faire alerter les secours et demander un DAE (si absence de témoin alerter rapidement et se munir d’un DAE).

7. Pratiquer une RCP tant que le DAE n’est pas disponible :

                - 30 compressions thoraciques :

- Allonger la victime sur un plan dur et dénuder la poitrine.
- 30 compressions thoraciques au milieu du thorax :
- la compression se fait uniquement avec le talon de la main et uniquement sur le sternum.
- placer l’autre main sur la première en entrecroisant les doigts.
- les compressions sternales doivent être de 4 à 5 cm.
- les bras doivent rester tendus et verticaux.
- le temps de la compression doit être égal au temps du relâchement. (fréquence :100 compression/min).
- le relâchement doit être total : il faut légèrement décoller le talon sans appuyer avec les doigts.

                - 2 insufflations :

                               - Le bouche à bouche :

- Basculer doucement la tête en arrière.
- Boucher le nez et ouvrir la bouche tout en maintenant la tête basculée en arrière.
- Inspirer sans excès et insuffler progressivement jusqu’à ce que la poitrine se soulève (=1 sec).
- Se redresser légèrement et regarder la poitrine s’affaisser.

- Pratiquer une 2° insufflation.

                              - Le bouche à nez :

- Il faut insuffler dans le nez et compresser la lèvre inférieure contre la lèvre supérieure avec le pouce.

8. Pratiquer une défibrillation automatisée externe (DAE) :

                - appuyer sur le bouton « marche ».

                - suivre les indications du défibrillateur :

- mettre en place les électrodes (selon les schémas) sur le thorax nu et sec de la victime.
- connecter les électrodes et ne plus toucher la victime : le DAE analyse alors le rythme cardiaque.

                                - Un choc électrique est nécessaire :

- le DAE annonce la nécessité d’un choc.
- crier « écartez-vous ! » puis appuyer sur le bouton « choc ».
- sans enlever les électrodes reprendre la RCP par les 30 compressions thoraciques.

                                 - le DAE peut demander :

- d’arrêter la RCP pour une nouvelle analyse.

- de rechercher des signes de vie.

                                  - Un choc électrique n’est pas nécessaire :

- le DAE demande de réaliser une RCP.
- sans enlever les électrodes reprendre la RCP par les 30 compressions thoraciques.

                                   - le DAE peut demander :

- d’arrêter la RCP pour une nouvelle analyse.
- de rechercher des signes de vie.

9. Suivre les recommandations du DAE jusqu’à :     

- l’arrivée des secours.
- l’apparition des signes de vie (mettre en PLS).

RCP et DAE chez l’enfant (1 à 8 ans) :

1. Protéger.

2. Apprécier l’état de conscience : inconscience : « à l’aide ! ».

3. Apprécier la respiration.

4. En présence d’un témoin, faire alerter et demander un DAE.

    ATTENTION : en l’absence de témoin, il ne faut pas partir pour alerter les secours mais :

- débuter la RCP par 5 insufflations initiales.
- pendant ces 5 insufflations, être attentif à la reprise de la respiration.
- pratiquer 5 cycles de RCP (30-2-30-2-30-2-30-2-30-2)
- partir pour alerter les secours.

5. Débuter la RCP par 5 insufflations initiales (être attentif à la reprise de la respiration).

6. Réaliser 30 compressions thoraciques « enfant » :

- placer le talon d’une main sur le sternum juste sous une ligne imaginaire entre les 2 mamelons.
- bras vertical et bien tendu.
- enfoncer le sternum d’environ 1/3 de l’épaisseur du thorax puis relâcher avec léger décollement du talon.
- attendre que le thorax reprenne sa position pour une nouvelle compression (fréquence 100/min).

7. Pratiquer 2 insufflations (volume d’air expiré plus faible que celui de l’adulte).

8. Poursuivre la RCP jusqu’à :               

- la reprise de la respiration.

- l’arrivée des secours.

- l’arrivée d’un DAE (après 5 cycles de RCP !).

9. DAE enfant :       
- il est indispensable de pratiquer 5 cycles de RCP avant d’entreprendre une défibrillation.

- utiliser un DAE enfant si non disponible utiliser un DAE adulte mais mettre :

- une électrode en avant au milieu du thorax.

- l’autre électrode au milieu du dos.

- pour la suite idem adulte.

RCP chez le nourrisson (0 à 1 an) :      

(ATTENTION : pas de DAE chez le nourrisson !) :

1. Protéger.

2. Apprécier la conscience (ne réagit pas aux appels ni aux stimulations) : inconscient.

3. Criez « à l’aide ! ».

4. Apprécier la respiration (mettre la tête dans l’axe sans bascule) : ne respire pas.

5. En présence d’un témoin, faire alerter .

ATTENTION : en l’absence de témoin, il ne faut pas partir pour alerter les secours mais :
- débuter la RCP par 5 insufflations initiales (bouche à bouche et nez).

- pendant ces 5 insufflations, être attentif à la reprise de la respiration.

- pratiquer 5 cycles de RCP (30-2-30-2-30-2-30-2-30-2)

- partir pour alerter les secours.

5. Débuter la RCP par 5 insufflations initiales (être attentif à la reprise de la respiration).

6. Réaliser 30 compressions thoraciques « nourrisson » :

- positionner 2 doigts dans l’axe du sternum (1 largeur de doigt sous une ligne imaginaire entre les 2 mamelons).

- enfoncer le sternum d’environ 1/3 de l’épaisseur du thorax puis relâcher avec léger décollement des doigts.

- attendre que le thorax reprenne sa position pour une nouvelle compression sternale (fréquence 100/min).

7. Pratiquer 2 insufflations (bouche à bouche et nez et volume d’air expiré plus faible que celui de l’adulte).

8. Poursuivre la RCP jusqu’à :         - la reprise de la respiration.

                                                     - l’arrivée des secours.
 
 

Cas particuliers :
 
1. Si insufflations inefficaces : obstruction totale (qui explique l’arrêt respiratoire) : - vérifier dans la bouche.

-  compressions thoraciques (=Heimlisch).

2. Pour DAE :         
- si timbre médicamenteux sur zone de collage de l’électrode : le retirer et nettoyer pour coller l’électrode.

- si cicatrice + boîtier sous clavicule droite : coller l’électrode 1 cm sous le boîtier.

- si victime sur plaque métallique ou zone humide : il est préférable de déplacer la victime pour une utiliser le DAE.

 

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
Une recommandation européenne venue des States qui demande de composer le "15" ?????

Laissez moi rire....

Hors ligne J.R.

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1704
  • Sexe: Homme
Euh... "E" comme European, nan...  ;D

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
Ah enfin ! Les recommandations de 2005 sont sorties ! ;D

ambu04

  • Invité
Sauf que si un secouriste ou pas  masse a ton arrivé ou que l'ACR arrive devant toi tu mettras le DSA ou DA en place avant la pratique du  30/2
dans le cas contraire on pratiquera le 30/2 le temps  que l'autre mettra le DSA/DA en place

pépé
oui sa fait rire(povre 112), mais bon pour nous dans ce cas plus rapide de faire le 15

Hors ligne Pépé

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 277
  • Sexe: Homme
  • ISPV
oui sa fait rire(povre 112), mais bon pour nous dans ce cas plus rapide de faire le 15

Sauf d'une part que le 112 est quand même sensé ^^etre mis en avant.
Et que rien, d'autre part, ne peut justifier de favoriser le 15 au profit du 112.
Surement pas la rapidité.

Mais bon.. on va dériver là......

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6803
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Haaaa !!! Pépé si le ministre de l'Intérieur pouvait t'entendre et impose à tous les conseillers généraux cette standardisation européenne   ::)