Auteur Sujet: Au coeur de la gendarmerie !!  (Lu 7283 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6847
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Au coeur de la gendarmerie !!
« le: 05 mai 2010, 12:06:09 »
Bonjour,
pour ceux qui n'auraient pu la voir :

Émission de présentation de toutes les composantes de la gendarmerie nationale diffusée le 4 Mai 2010 sur France 2 et présentée par Michel Drucker.



http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/publications/plaquettes_rec/presentation_gendarmerie/index.htm#/1

Hors ligne intense

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 863
  • Sexe: Homme
Re : Au coeur de la gendarmerie !!
« Réponse #1 le: 06 mai 2010, 12:16:33 »
Tiens l'armée recrute. Après l'armée de l'air, la Gendarmerie.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6847
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Au coeur de la gendarmerie !!
« Réponse #2 le: 06 mai 2010, 13:27:56 »
De tout temps et depuis très longtemps cher ami !!

Comme partout et dans toutes les professions il faut renouveler le personnel, rien de mieux que la Pub à la TV  ^-^

http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/693853

En France, la Gendarmerie nationale est une force armée chargée des missions de police,...
Le 1er janvier 2009, la Gendarmerie nationale a été budgétairement intégrée au ministère de l'Intérieur, 1re  étape réalisée vers le souhait d'intégration intégrale exprimé par le président de la République lors de son allocution le 29 novembre 2007 à l'occasion de la rencontre Police-Gendarmerie (lien vers le discours sur le site de l'Elysée). Un projet de loi relatif à la Gendarmerie nationale, adopté par le Sénat en décembre 2008, devrait prochainement être débattu devant l'Assemblée nationale et consacrer cette intégration dans le cas d'un vote positif. Les Gendarmes garderont leur statut de militaire, qui est indissociable de leur organisation et de l'étendue de leur zone de compétence.

La Gendarmerie nationale continue d'avoir des liens avec la communauté militaire. Le ministère de la Défense continue d'assurer certaines missions à son profit. Par ailleurs, le ministre de la Défense demeure compétent au titre de la tutelle statutaire, les gendarmes étant sous statut militaire. Notamment en ce qui concerne la discipline.

Enfin, un projet de loi a été déposé au parlement au second semestre de 2008 afin de renforcer le caractère militaire de l'institution. Ce texte place la gendarmerie au rang de 4ème armée aux côtes de la terre, de l'air et de la marine; tout en consacrant le passage de la gendarmerie sous l'autorité budgétaire et opérationnelle du ministre de l'Intérieur.

 Des origines à la Révolution

La Gendarmerie nationale est l'héritière d'un corps de militaires chargés de l'ordre public. Ce corps, créé en 1337, était placé sous les ordres du connétable de France, puis après la suppression de cet office en 1626, des maréchaux de France, il portait donc le nom de connétablie, puis de maréchaussée. En 1536 l'édit de Paris précisa ses missions, notamment la surveillance des grands chemins. Les membres de la maréchaussée portaient le titre de « prévôt des maréchaux » et étaient organisés en brigades (4 à 5 hommes tous les 15 à 20 km) à partir de 1720.

Le terme de gendarmerie vient de gens d'arme, synonyme d’homme d'armes et qui désigne à la fin du Moyen Âge et au début de l'époque moderne la cavalerie lourde. Avec le déclin de la cavalerie, la Gendarmerie de France devint un corps de l'armée assimilé à la maison militaire du roi. En 1720 la maréchaussée fut symboliquement placée sous l'autorité administrative de la gendarmerie de France, ce qui explique qu'en 1791, elle fut renommée « Gendarmerie nationale ».

urgentiste7645

  • Invité
Re : Au coeur de la gendarmerie !!
« Réponse #3 le: 09 septembre 2010, 00:13:42 »
c'est intéressant

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6847
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Au coeur de la gendarmerie !!
« Réponse #4 le: 09 septembre 2010, 11:04:50 »
... mais encore ?
Candidat potentiel ou simple curiosité  ?


La force de gendarmerie européenne

http://www.defense.gouv.fr/gendarmerie/presence-dans-le-monde/fge/la-force-de-gendarmerie-europeenne

http://www.eurogendfor.eu/

L'EUROGENDFOR est organisée en cinq modules, l’un permanent, les autres de circonstance :

- A Vicenza (Italie) de manière permanente : L'état-major multinational Permanent, nécessaire à la planification amont, au déploiement et au commandement de la force de gendarmerie européenne.

- Sur les théâtres d’opération :

    * Un Etat major de Force,
    * Une composante mobile comprenant des unités de type escadrons de gendarmerie mobile appelées Unités de Police Intégrées (IPU), orientée vers les missions de sécurité publique générale et de maintien de l'ordre public.
    * Une composante spécialisée dans les missions de police judiciaire, de lutte contre la criminalité organisée, de recherche et d'exploitation du renseignement, de protection de personnalités ou de témoins, de contrôle des flux de populations, de lutte antiterroriste et d'interventions spécialisées, travaillant en accompagnement des escadrons de gendarmerie mobile.
    * Une Unité de soutien logistique capable d'assurer le soutien de la force.

La FGE est susceptible d'intervenir à différentes phases de la crise :

- phase militaire de la crise : la FGE est engagée dans le sillage de la force militaire, assurant des missions de sécurité publique générale et des actions de police judiciaire;

- phase de transition - crise de moyenne intensité : la FGE poursuit sa mission au sein de la force militaire tout en facilitant la coordination et la coopération avec des unités de police;

- phase de théâtre stabilisé : la FGE pourrait, sous autorité civile internationale, faciliter la transition vers des actions de coopération ou être désengagée;

- engagement de la FGE à titre préventif : en l'absence de force militaire préalablement déployée, la FGE pourrait être utilisée dans des cas particulièrement identifiés.

La FGE (EUROGENDFOR) possède une capacité initiale de réaction rapide d´environ 800 personnels sous un délai de 30 jours. Elle doit pouvoir couvrir tous les aspects d´une opération de gestion de crise, principalement en mission de substitution.

Elle sera mise à disposition prioritairement, au profit de l'Union européenne, ou d'organisations internationales (ONU, OTAN, OSCE), ou encore d'une coalition ad hoc.

Elle est conçue comme un outil policier intégré appréhendant ainsi la fonction policière de manière globale, regroupant l'ensemble des missions qui lui sont dévolues : maintien de l'ordre, sécurité publique, police judiciaire, recherche et exploitation du renseignement.

Outil de transition de la gestion de crise, la FGE pourra exercer l'ensemble de ses missions aussi bien sous commandement militaire, dans le sillage du dispositif de puissance lors d'un conflit de haute intensité, que lors de la mise en place d'un régime démocratique sous autorité civile.

L’inauguration officielle de la FGE à VICENZA (Italie) a eu lieu le 23 janvier 2006 en présence notamment des cinq ministres de la défense.

La cérémonie de signature par les cinq ministres de la Défense du Traité instituant une Force de Gendarmerie Européenne s’est tenue le 18 Octobre 2007 à Velsen (Pays Bas).

http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/fre/sites/Gendarmerie/Presentation/Monde/Eurogendfor-la-force-de-gendarmerie-europeenne

Opérationnel depuis 2006, ce nouvel instrument de gestion de crise a vocation à servir prioritairement la politique de sécurité et de défense commune (PSDC) de l’Union européenne.
Elle peut également être mise à la disposition de l’ONU, de l’OTAN, de l’OSCE ou d’une coalition internationale. Elle vise à combler le manque opérationnel constaté entre le moment où des forces armées entrent sur un théâtre d’opérations et le moment où des forces de police peuvent y remplir normalement leur mission.
La FGE dispose d’un état-major permanent basé à Vicenza en Italie.
Elle peut déployer une force de réaction rapide de 800 hommes sous un délai de 30 jours et peut compter jusqu’à 2 300 personnes en comptant les états tiers contributeurs.

La Gendarmerie Royale assure pour l'année 2011 la présidence tournante de l'Association des forces de Gendarmerie européenne et méditerranéenne (FIEP) qui réunit la Gendarmerie Nationale française, l'Arme des carabinieri italienne, la Garde Civile espagnole, la Garde Nationale Républicaine portugaise, la Jandarma turque, la Maréchaussée néerlandaise et la Gendarmerie roumaine, en tant que membres à part entière, la Gendarmerie Nationale argentine et les Carabinieros chiliens, en tant que membres associés.

Association des forces de Gendarmerie européenne et méditerranéenne
La gendarmerie Royale à la présidence

Admise comme membre, lors de la réunion du conseil supérieur de l'association qui s'est déroulée à Madrid le 20 octobre 1998, la Gendarmerie Royale est, à ce jour, la seule force africaine et arabe, membre à part entière au sein de la FIEP après avoir satisfait aux critères techniques et géographiques statuaires exigés.

Conformément à la règle de présidence tournante en vigueur, le prochain sommet des Commandants et Directeurs généraux de ces institutions sera organisé au Maroc au mois d'octobre 2011.