Répondre

Attention — une nouvelle réponse a été postée pendant que vous lisiez votre message. Vous devriez peut-être relire votre message avant de l'envoyer, pour éviter toute redondance.
Nom:
E-mail:
Titre:
Icône du message:

Joindre:
(Nettoyer les fichiers joints)
(ajouter un fichier)
Types de fichier autorisés: txt, doc, pdf, jpg, jpeg, gif, mid, mp3, mp4, mpg, mpeg, png, xls, swf, ppt, epub, bmp, png, psd, odt,
Restrictions : 6 par message, taille totale maximale 35480Ko, taille individuelle maximale 35480Ko
Notez que les fichiers joints ne seront affichés qu'après approbation d'un modérateur.
Vérification:
Taper les lettres montrées dans l'image
Ecouter les lettres / Demander une autre image

Taper les lettres montrées dans l'image:
Combien de lettres contient le mot secours ? (en chiffre):

Raccourcis : tapez [ALT]+[S] pour poster ou [ALT]+[P] pour prévisualiser


Résumé de la discussion

Posté par: Jeano 11
« le: 24 janvier 2017, 14:16:51 pm »

Rémunération - Avantages  :)  ;)  :-[  :P

La rémunération ;
Vous bénéficierez, dès votre admission en école, d'une rémunération (avec indemnité spéciale des volontaires de la gendarmerie) calculée en fonction de votre grade et de l'endroit où vous êtes affecté.
Le volontariat est souscrit au 1er grade de militaire du rang soit 2ème classe.
Le GAV débute au premier grade de militaire du rang. Au fil des années, il peut être nommé brigadier, brigadier-chef, maréchal des logis ou aspirant si vous avez postulez pour être AGIV. Les cinq années écoulées (un CDD découpé en 2 périodes de 3 + 2 ans), le gendarme volontaire peut choisir de poursuivre sa carrière militaire en passant le concours de sous-officier ou d'officier. Si la gendarmerie n’est pas sa tasse de thé, il a aussi la possibilité de bénéficier d’une aide à la reconversion dans le civil et d’une validation de l’expérience professionnelle selon son ancienneté.

Cet avancement a lieu au choix.
    • Gendarme adjoint 808,98 € à 953,52 €
    • Brigadier 834,92 € à 979,46 €
    • Brigadier-chef 873,69 € à 1018,23 €
    • Maréchal des logis 912,61 € à 1057,15 €
Hébergement dans une chambre individuelle (locaux de service) et alimentation gratuits. Cet avantage représente un "bonus" mensuel de 213€.

Les avantages liés au statut :
    1. Vous pouvez déposer après 6 mois de contrat de gendarme adjoint, une candidature pour un emploi de sous-officier de gendarmerie ou de sous-officier des corps de soutien technique et administratif.
    2. Vous bénéficiez d'une préparation spécifique aux épreuves de sélection de sous-officier de gendarmerie ainsi que d'une 4ème tentative, au lieu de trois pour les autres candidats.
    3. Vous disposerez d'une réduction de 75 % sur le tarif SNCF.
    4. Dès votre admission en gendarmerie, vous percevrez un paquetage dont les effets seront renouvelés et entretenus par l’État.
    5. Vous relèverez du régime de la sécurité sociale militaire et dès le début de contrat, vous pourrez si vous le souhaitez, vous affilier à une mutuelle de votre choix afin de subvenir aux dépenses de santé.
    6. Vous bénéficiez de 25 jours de permissions pendant les 12 premiers mois de votre volontariat. Par la suite ce nombre est porté à 45 jours par an comme pour tous les gendarmes.
    7. Vous avez droit à des congés maladie avec solde d'une durée maximum de douze mois et des congés liés à la paternité, à la maternité et à l'adoption.

Dans le cas où vous rejoindriez le secteur civil en fin de contrat, vous bénéficierez d'un soutien à la reconversion et à l'insertion professionnelle. Vous pouvez :
    • bénéficier en particulier de congés de reconversion dès le moment où vous aurez accompli quatre ans de service militaire ;
    • faire valoir votre label « gendarmerie », particulièrement apprécié des employeurs publics et privés ;
    • après trois ans de service, faire valider votre expérience professionnelle acquise en gendarmerie en demandant l’obtention d’un diplôme civil correspondant à vos compétences professionnelles auprès de l’éducation nationale ;
    • bénéficier au terme de votre contrat des allocations chômage. Vous conserverez le bénéfice des années de services effectuées :
    • en cas de reprise d'une activité dans le secteur privé : par l'affiliation rétroactive au régime général de la sécurité sociale et la validation de vos services par l'IRCANTEC ;
    • en cas de reprise d'activité dans les armées ou la gendarmerie, l'administration publique ou territoriale : par la prise en compte dans vos droits à pension ultérieurs.

Toutes les informations favorisant votre retour à la vie civile peuvent être obtenues auprès des cellules d'orientation et de reconversion ou auprès des antennes de reconversion créées au sein des principaux états-majors de la gendarmerie.
Source http://www.devenez-fonctionnaire.fr/Gendarme-Adjoint-Volontaire/remuneration-avantages.html
Posté par: Jeano 11
« le: 11 janvier 2017, 18:06:22 pm »

Ho là... c'est de existentiel ; la vie est bien plus simple, arrêter de vous torturer le cerveau, à chaque jour sa peine et ne vous en faites pas les retrouvailles n'en seront que meilleures si vous lui lâchez les "baskets"  :D  s'il rentre en gendarmerie ce n'est plus un ado donc il va oublier son portable et se consacrer à ses études s'il veut faire carrière.  :)
Posté par: Epinat
« le: 11 janvier 2017, 17:18:05 pm »

Bonjour j ai mon copain qui va rentrer dans la gendarmerie adjoint volontaire ect... est je me pose enormement de questions , comme savoir si il as le droit a son portable, si parfois il a le droit de me voir quand il est libre ou autre jaimerais avoir pleins de renseignement de ce genre merci pour ceux qui vont me repondre.
Posté par: Jeano 11
« le: 14 octobre 2016, 10:53:34 am »

Bonjour So
Oui les GAV en union libre, pacsés ou mariés sont au même régime, il faut qu'ils en rendent compte à leur hiérarchie et fassent une demande pour avoir le droit de loger en extérieur de la caserne sauf les jours d'astreinte PAM. Lire la réponse faite à Céléna.
Posté par: So
« le: 13 octobre 2016, 22:57:26 pm »

Bonjour,

Je me permets de poser une question !

Mon copain est en formation pour être GAV , je voulais savoir si nous sommes pacsés nous pourrons habiter ensemble, si le commandant de caserne acceptera qu'un GAV pacsé puisse vivre hors caserne avec sa concubine ?

Les GAV pacsés ont-ils les même droits que des GAV mariés ?
Posté par: Jeano 11
« le: 14 août 2016, 13:01:56 pm »

Bonjour Ana
votre affectation dépendra beaucoup de votre rang lors de l'examen (ou de la note globale) de votre formation initiale et des places offertes à la sortie de l'école ; à vous d'être placée dans les premiers choix !
Posté par: Ana
« le: 14 août 2016, 12:15:54 pm »

Bonjour,

Je sais pas si je suis au bon endroit pour poser cette question.

Voilà j'entre bientôt en école de GAV APJA et mon mari est militaire j'aimerais savoir si je serai affectée pas loin de son régiment.

Je vous remercie d'avance de votre réponse.
Posté par: Jeano 11
« le: 15 juillet 2016, 09:57:37 am »

Bonjour Ella
Le GAV obtient son affection en fonction de son classement en fin de formation ; parmi les places offertes qui seront libres à hauteur de son rang.
Le GAV en couple a droit à toutes les prestations sociales offertes au citoyen Français, voir avec l’assistante sociale du Groupement de gendarmerie où il aura son affectation.

Lire les post' précédents où se trouvent peut être vos réponses.
Posté par: Ella
« le: 15 juillet 2016, 08:47:43 am »

Bonjour,

Je me permet de poster ce sujet car mon copain va bientôt entrer en formation pour être GAV APJA.

On pensait se pacser pour avoir plus de chance quand à sa future affectation et pour le futur logement.
Je sais qu'un GAV est logé dans un appartement en tant que célibataire mais qu'il peut demander un logement extérieur.
MAIS : s'il demande un logement extérieur, bénéficie t-il toujours de l'aide alimentaire de 200€ qu'il toucherait en restant en unité.
Et le logement en extérieur sera-t-il mieux accepté si l'on est pacsé et en sachant que je suis handicapé ?
Nous n'aurons pas droit au RSA car nous n'avons jamais travaillé 24mois d'affilés... j'ai déjà fait la simulation.
C'est pour cela que je m'inquiète. Prendre un logement extérieur si l'on a aucune aide peut s'avérer difficile.

Sinon, ne vaut-il pas mieux qu'il reste dans l'appartement comme célibataire et qu'il me paye un appartement à côté ?
Il ne perdrait pas ses aides comme ça... je suis perdue !

J'attends vos conseils  :)
Posté par: Jeano 11
« le: 28 décembre 2015, 12:04:31 pm »

Bonjour et bienvenue Céléna ;
oui les GAV APJA sont logés en "locaux de service" c'est généralement un ancien appart de sous-off déclassé, donc des T3 ou T4 dans lequel les GA vivent en coloc (par sexe, pas de mixité ou de mélange/couple) une chambre par militaire et les toilettes la salle de bain et la cuisine en commun.

Ce que je propose c'est que le compagnon ou la compagne du GAV loue à son nom un appart dans la ville où il/elle sera affecté. Quand il sera de service PAM il loge dans ta chambre de service et lorsque il ne sera pas de service vous pourrez vivre en couple.
L'autre solution mais je ne sais pas si elle sera approuvée par ce Cdt de Cie c'est de demander l'autorisation d'avoir le droit de loger dans un appart au nom du couple en extérieur de la caserne que vous lourez et payeriez avec les aides de la CAF comme n'importe quel civil.
Posté par: céléna
« le: 27 décembre 2015, 23:17:18 pm »

Bonjour/bonsoir j'espère que mon sujet trouvera sa place ici.

voilà, j'ai réussi mon concours GAV, je suis retenue pour rentrer en école d'ici deux semaines à Tulle. (Je suis GAV APJA)
Avec mon copain on a pour projet, à ma sortie d'école de s'installer ensemble en appartement, or je sais que GAV c'est la vie en caserne mais qu'il y a de minces chances de vivre en extérieur proche de la caserne MAIS j'aimerai les connaitre, rapidement !
Nous n'avons pas d'enfant, nous ne sommes ni mariés, ni pacsés, ni fiancés, ni rien ! et je sais que ça posera forcement problèmes.  :-\

Or je sais malheureusement que la vie en extérieur ne sera donc pas possible. Puisque les logements sont que pour les sous officiers et Officiers, quitte à trouver un appartement de nous même, proche de la caserne, à nos charges, sans aide, c'est pas un problème, seulement avoir la possibilité de vivre en extérieur.

D'où ma question : Quelles sont les solutions pour pouvoir vivre avec mon copain après les 3 mois d'école ?
devons-nous nous fiancé, nous pacsé, marié... pour que ça puisse se passer ?

Je vous remercie d'avance de vos réponses et m'excuse également si ce sujet n'a pas sa place ici, au passage Joyeuses fêtes  :-*
Posté par: Jeano 11
« le: 20 novembre 2015, 09:20:14 am »

Bonjour, prendre contact avec la CAF de ta région et voir avec l'assistante sociale du GGD.
D'autre part si tu es GAV tu vas bosser à plein temps 24/24 et 5j/semaine donc tu rempliras les conditions.

Simulateur RSA https://wwwd.caf.fr/wps/portal/caffr/aidesetservices/lesservicesenligne/estimervosdroits/lersa
Posté par: jousselin
« le: 20 novembre 2015, 00:20:54 am »

Bonjour,

En faisant le test, il s'avère qu'il faut avoir travaillé à temps plein au moins 24 mois pour obtenir ce rsa en complément de salaire. Y a t-il des aides auxquelles on peut prétendre quand on est un jeune gav célibataire et sans enfant?

Merci
Posté par: Jeano 11
« le: 09 octobre 2015, 14:16:29 pm »

Les GAV ont la possibilité de déposer un dossier à la CAF pour obtenir le RSA active. En fonction de leurs ressources et de leurs situations de famille, ils peuvent prétendre à ce complément de revenu. Cette aide n'est pas rétroactive donc il faut se renseigner au plus vite et la plupart des GAV ne connaissent pas cette possibilité.

Pour bénéficier du Rsa, GAV vous devez suivre les étapes suivantes :

1- Faire le test Rsa en cliquant sur le lien "estimer vos droits au Rsa" ou en vous rendant directement à votre Caf. Le test vous indiquera si vous pouvez bénéficier du Rsa.

2- Compléter et retourner votre dossier : le résultat du test vous indique que vous pouvez bénéficier du Rsa :
    Si vous exercez une activité professionnelle, vous serez invité à compléter et signer le(s) formulaire(s) proposé(s) en téléchargement. Adressez-le(s) à votre Caf qui étudiera votre demande.
    Si vous n’exercez aucune activité, vous serez invité à vous rendre auprès de l’organisme qui instruira votre demande (votre Caf ou Msa, le conseil général, le centre communal d’action sociale ou toute autre association agréée). Lors de cet entretien, l’ensemble de vos droits pourra être évoqué notamment en matière de couverture maladie.

3- Préparer votre rendez-vous : si vous devez vous rendre auprès d’un instructeur (votre Caf ou Msa, le conseil général, le centre communal d’action sociale ou toute autre association agréée), préparez votre entretien avec la liste des documents nécessaires qui vous aura été remise lors de votre prise de rendez-vous.

D'autres infos sur http://www.caf.fr/aides-et-services/s-informer-sur-les-aides/solidarite-et-insertion/le-revenu-de-solidarite-active-rsa-0?active=tab1
Posté par: Jeano 11
« le: 07 janvier 2015, 15:22:31 pm »

Le RSA est versé par la Caf chaque mois. Il assure un revenu minimum (le RSA socle) mais il constitue aussi un complément à un petit salaire (RSA activité).

À qui s’adresser pour bénéficier du RSA ?
 La demande de RSA doit être adressée à votre CAF ou à votre caisse de MSA, aux services sociaux de votre conseil général ou au CCAS.
 Le site de la CAF met à votre disposition un simulateur pour estimer le montant de leur RSA (ne pas indiquer les aides au logement, le calculateur déduit directement le forfait).
Le calcul du RSA s’effectue à partir de la moyenne de vos ressources des trois mois précédant votre demande.

ANNEXE 2 : LES CONTRATS DE VOLONTARIAT DANS LES ARMEES
Les volontariats dans les armées font tous l’objet de contrat d’engagement. Les règles applicables au volontariat dans les armées sont définies aux articles L. 121-1 à L. 121-3 du Code du service national (CSN) et L. 4132-6, et L. 4132-11 du Code de la Défense.
Selon le corps au sein duquel l’engagement de volontaire est réalisé, des particularités peuvent exister.
Sont traités ci-dessous : les contrats d’engagement conclus au sein de la gendarmerie (1), de l’armée de terre (2), de l’armée de l’air (3), de la marine nationale (4), de l’armement (5) et du service de santé des armées (6).
 1. LA GENDARMERIE
Au sein de la gendarmerie nationale, plusieurs contrats de volontariat peuvent être conclus :
- le contrat d’aspirant de gendarmerie issu du volontariat (AGIV)
- le contrat de gendarme adjoint volontaire destiné à occuper un emploi particulier (GAV EP) ;
- le contrat de gendarme adjoint volontaire agent de police judiciaire adjoint (GAV APJA).
 
Chaque volontariat fait l’objet de la signature d’un contrat à durée déterminée sous statut militaire, renouvelable dans la limite de 5 années.
La conclusion de tel contrat permet, sous réserve d’une période probatoire variable selon les contrats (entre 3 et 6 mois), d’occuper un emploi.
Une période de formation en Ecole précède la prise de poste (entre 6 semaines et 3 mois).
Ces contrats sont ouverts aux jeunes âgés entre 17 et 26 ans au plus à la date du dépôt de la demande.
Les volontaires bénéficient :
- d’une rémunération mensuelle nette oscillant entre 821 € et 1004 € environ
- d’une allocation d’alimentation mensuelle d’un montant de 217 € environ ou de la gratuité de la nourriture ;
- d’une absence de frais de logement.

NOTA : Déménagement du GAV, la CM la 27000 du 28 mars 2013 ICI prévoit le cas du logement extérieur pris par un couple dont un est militaire et précise que, si il y a autorisation de loger hors du logement "de service" meublé par la gendarmerie il a les même droits qu'un militaire d'active (Annexe 3).
Follow @SOS112FR