Auteur Sujet: Concours de sous-officiers de gendarmerie  (Lu 1135 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Concours de sous-officiers de gendarmerie
« le: 05 mars 2015, 17:51:40 »
Appel à la vigilance pour les candidats aux concours de sous-officiers de gendarmerie

Attention ! Un mouvement social devrait impacter la SNCF le mardi 10 mars 2015.

Le préavis de grève couvre la période du lundi 9 mars 19 heures au mercredi 11 mars à 8 heures.

Les candidats aux 2 concours de sous-officiers (voie externe et voie interne) sont invités à prendre toutes les précautions utiles pour rejoindre les 3 centres d'examen métropolitains le 11 mars 2015.

Rappel : les épreuves d'admissibilité de ces concours débuteront le 11 mars 2015 à 09h30 à Villepinte, Lyon et Bordeaux.

Sources : SIRPA gendarmerie

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Concours de sous-officiers de gendarmerie
« Réponse #1 le: 09 mars 2015, 15:29:12 »
Les cheminots de la SNCF sont appelés par la CGT, premier syndicat du groupe ferroviaire, à faire grève demain mardi afin de redire leur opposition à la réforme ferroviaire engagée depuis le 1er janvier.
La direction, qui a reçu un préavis couvrant la période du lundi 9 mars 19 heures au mercredi 11 à 8 heures, a précisé hier soir les prévisions du trafic, au vu du nombre de grévistes qui doivent se déclarer au plus tard 48 heures avant le début de la grève. En attendant, la SNCF demande à ses clients de prendre en compte les prévisions de trafic ci-après pour organiser leurs déplacements.

Infos trafic :
Des affiches info trafic sont apposées dans les gares. Infos par SMS et notifications TER mobile

www.sncf.com ou www.ter-SNCF.com

info trafic grandes lignes : 0 805 903 635

info trafic TER : 0 800 313 131

Radio trafic en continu : www.sncf.com/fr/sncf-la-radio

Mobile : application SNCF Direct, TER mobile à télécharger gratuitement

Pour savoir si votre train est concerné, tapez son n° sur notre moteur de recherche : http://infolignes.com/index.php 

Twitter  https://twitter.com/SNCF_Direct?original_referer=http%3A%2F%2Fwww.lemonde.fr%2Feconomie%2Farticle%2F2015%2F03%2F08%2Fgreve-sncf-mardi-les-premieres-previsions-de-trafic_4589591_3234.html&tw_i=574654196223467520&tw_p=tweetembed

Tout billet de grandes lignes pour un train annulé sera valable à bord de tout train circulant ce jour-là sur la liaison considérée. Les clients préférant annuler un voyage avec réservation pourront le faire sans frais au guichet.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Concours de sous-officiers de gendarmerie
« Réponse #2 le: 21 septembre 2018, 10:22:25 »
Recrutement de sous-officiers de gendarmerie : un concours unique en 2019
L'an prochain, une seule session de recrutement de Sous-officiers de gendarmerie (SOG) sera organisée au mois d'octobre 2019.

Afin de réduire les délais d'incorporation en école de gendarmerie des lauréats aux concours de sous-officiers de gendarmerie, une unique session sera organisée au cours de l'année 2019. Elle sera programmée au début du mois d'octobre 2019.

Cette période permettra de cibler et de tirer meilleur profit de la ressource des jeunes étudiants en fin d'un cycle d'études ou en post-bac.

Par ailleurs, l'organisation matérielle de ce concours sera profondément modernisée.

Ainsi, les tests psychotechniques, jusqu'alors passés sur feuille graphitée, seront numérisés et se réaliseront au cours des épreuves d'admission.

Source https://www.gendcom.gendarmerie.interieur.gouv.fr/Actualites/Recrutement-de-sous-officiers-de-gendarmerie-un-concours-unique-en-2019

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Concours de sous-officiers de gendarmerie
« Réponse #3 le: 11 octobre 2018, 16:27:30 »
RECRUTEMENT] Concours SOG à Villepinte : l'épreuve écrite d'admissibilité

Les épreuves écrites d'admissibilité du concours des sous-officiers de gendarmerie (SOG) se sont déroulées le mercredi 3 octobre 2018 sur 14 sites, dont 8 outre-mer.

Au total, 8 000 candidats se sont présentés à cette épreuve, dont 2 000 à Villepinte, où nos équipes se sont déplacées.
A 9h15, les consignes sont données.
Les portes se ferment à 9h30 puis l'épreuve commence.

Durant toute la journée, les candidats ont passé les écrits - sujet professionnel pour la voie interne et dissertation pour le concours externe -, ainsi que des tests psychotechniques.

Les candidats admissibles passeront par la suite des épreuves orales et sportives dans les centres de sélections et de concours en région.
Pour cette session, 2 200 places sont à pourvoir.

Notez qu'il n'y aura qu'une seule session en 2019, au mois d'octobre, avec des évolutions... Nous vous tiendrons informés !

Annales https://www.devenir-gendarme.fr/concours-sous-officiers-interne/annales-corrigees-sog-interne/

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Concours de sous-officiers de gendarmerie
« Réponse #4 le: 09 novembre 2018, 17:28:14 »
C’est par hasard ou par intérêt que vous découvert le milieu de la gendarmerie grâce au père ou la mère d’un de vos amis ; vous décidez de passer le concours de sous-officier. Vous vous préparez donc sérieusement et longtemps à l'avance à ce concours, physiquement et intellectuellement.

Vous vous présentez enfin aux premières épreuves écrites. C’est là qu’un gros tri est effectué parmi les 15 000 à 18000 candidats inscrits, il n’en restera environ que 2500 qui pourront poursuivre vers les épreuves orales.
Cette première épreuve est très souvent éliminatoire  :-[

Les épreuves suivantes sont les épreuves physiques, quelques semaines plus tard. Ici on mesure votre capacité mentale et votre concentration pendant un effort bref mais très intense. Ceci vous servira tout au long de votre carrière, car c’est là toute la difficulté du métier : celle de prendre une décision rapidement qui doit ou peut vous sauver la vie, tout en restant légale et sous un stress énorme.

Le lendemain du sport, entretien avec des officiers sur vos motivations et un autre avec un psychologue afin de déterminer votre profil, de le juger stable ou pas. Il faut son accord pour continuer.

Exemple de question : « Qu’est-ce que cela vous ferait d’avoir une arme sur vous ? » Et c’est là que vous réalisez : « Ça y est, là ça rigole plus, là tu es dedans… »

Vous accédez enfin à la dernière étape de sélection quelques semaines plus tard : la visite médicale.
Des 2500 candidats, il n’en restera que 600 à 800 environ. Entre le moment où vous passez les premières épreuves écrites et la dernière étape de sélection, il se passe environ 6 mois.
Arrivent vos résultats, sous forme d’un « bulletin de notes » avec votre moyenne et vos appréciations. Vous savez à ce moment-là si vous êtes pris, mais il peut se passer encore entre 6 mois et 1 an et demi avant d’être convoqué, selon votre classement aux épreuves…

Vous recevez enfin cette convocation pour se présenter dans une ESOG à l’autre bout de la France et démarrer l’aventure. 9 mois de formation pour devenir militaire de la gendarmerie, vous je ne savais pas vraiment ce qu’était l’armée, ce n'étais pas dans vos rêves et vous constatez que l’écart est énorme entre la petite vie étudiante et la première semaine à l’école, c'est du concentré vitesse grand V.

Il y a des moments très durs, d’autres plus sympathiques. Ce qui est important, c’est de ne pas craquer car on vous teste en permanence, jour et nuit, il faut "renter dans le moule"  8)
Pour vous décrire l’ambiance, on ne sait pas si votre nuit sera entière pendant plusieurs semaines, on est réveillés pour des marches nocturnes ou des virées sportives en pleine nuit avec des scénarios du style : « Madame X a disparu, le Cdt de Cie vous demande de faire une battue dans le bois… » On ne sait ni quand on part ni pour combien de temps alors prévoyez un "encas" type barre de céréales.
Bref c’est très intense mentalement et physiquement. Les cadres font le maximum pour que le milieu vous déplaise, vous allez vous sentir humilié, pris pour moins que rien.... Leur objectif est de voir votre réaction afin de déterminer si vous êtes capable et prêt à répondre aux obligations d’un militaire de la gendarmerie apte à exercer en tout temps, tous lieux et en toutes circonstances.

C’est sûrement dès les premières semaines que naissent les premiers liens collectif et amicaux avec les autres camarades. Ce qui est bien, c’est que personne ne se connaît avant d'en chier "grave". Différents même si vous portez le même uniforme et c’est ce qui permet l’entraide et la cohésion : « Je t’aide à monter là-haut et toi tu m’aides à réviser mon cours sur la déontologie de ce matin ? » Les cadres sont aussi là pour nous aider à développer entre vous cet esprit de corps.

En seulement quelques semaines, vous ressentez un réel soutien de la part de certains camarades du peloton. Dans des situations extrêmes, même si le collègue n’est pas votre grand ami, vous pouvez être certain que vous pourrez compter sur lui si besoin et inversement. Les affinités sont alors mises de côté. C’est ce qui fait de nous une force puissante et c’est ce qui nous permet de bien travailler.

Sur le plan personnel, l’école va aussi vous transformer. Ce sont les proches qui constateront que vous estes devenu plus fort mentalement et physiquement, plus organisé, plus ordonné, plus perfectionniste. Ce sont des qualités que l’on attend de vous plus tard sur le terrain.