Auteur Sujet: Condition Physique du Gendarme & EPG tests de pré-sélection.  (Lu 36557 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Au-delà des simples contrôles sur la route, le métier de gendarme requiert des capacités physiques indispensables aux nombreuses interventions qu’ils sont amenés à effectuer : assistance, secours, sécurité des personnes et des biens … Il est donc essentiel pour eux de vérifier et valider régulièrement leur condition physique !

Les personnels de la Gendarmerie sont soumis tout au long de leur carrière à une surveillance de leur condition physique, à c'est effet de nouveaux tests d'évaluation de leur condition physique ont été créé, le CCPM remplace le COVAPI  ::)  Tous les 2 ans, les gendarmes ont un rendez vous sur objectifs afin de vérifier leur condition physique et spécifique. Ils doivent réaliser une course de 3000m, des abdominaux, des appuis faciaux (pompes) et des tractions, un grimpé de corde et des exercices de maîtrise avec et sans arme de l'adversaire sont réalisés.

vidéo :


         
2016 :

Les gendarmes ont passé les nouveaux tests sportifs et techniques d'intervention. Une nouvelle évaluation qui impose aux militaires de s'entraîner plus régulièrement.
Annuellement ils seront soumis au CCPM, entendez Contrôle des Conditions Physiques du Militaire afin de tester leur condition physique opérationnelle.
Au programme des agents en tenu de camouflage : cinq ateliers du CCP spécifique (lire ci-dessous) reprenant les fondamentaux de l'intervention « plutôt musclée » du gendarme.
Défense, maîtrise au sol, interpellation, menottage, autant de techniques que les militaires ont dû enchaîner sur un rythme effréné et en un temps imparti d'une minute sur chaque atelier.
But de l'opération, vérifier l'aptitude de l'homme en bleu à repousser les assauts d'agresseurs, en situation critique de fatigue.
Parmi les ateliers on trouvait le black man : un militaire engoncé dans une combinaison de protection d'une dizaine de kilogrammes qui recevait une avalanche de coups d'arrêts (poings et pieds) des collègues supervisés.
Cette évaluation sportive et technique qui remplace l'ancien test Covapi, sera réalisée sur deux sessions, tous les ans. « La validation du PPCM sera déterminante pour les demandes de certaines affectations dans des services où les gendarmes sont le plus exposés au danger. Le militaire devra satisfaire aux conditions physiques », explique la lieutenante Scheurer. Mettre le sport au centre de leur activité hebdomadaire est aussi une nécessité dans les brigades et pas seulement dans les services spécifiques comme le Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG).
« Les agents territoriaux sont dans une routine quotidienne, surchargés par le travail administratif », reconnaît la lieutenante. « Ils ont besoin d'entretenir leur condition physique », dans l'hypothèse où ils se retrouveraient eux aussi en milieu hostile lors d'une intervention. Le sport redevient une priorité.

Ce nouveau système de contrôle devrait inciter les militaires à rechausser les baskets pendant leur temps libre en plus de l'heure recommandée en service.
Le capitaine Colas, commandant de la compagnie, ajoute : « un gendarme mieux dans son corps est un gendarme mieux dans sa tête. La pratique sportive est un exutoire, elle permet d'évacuer la pression » d'un métier à risque.
Face à des gendarmes plus affûtés physiquement, les malfrats n'ont qu'à bien se tenir ou courir vraiment très vite !

Pour la remise en forme du gendarme on est passé du Covapi au CCPM :-[
Crée en 1984, le Covapi (contrôle obligatoire de la valeur et de l'aptitude physique individuelle) est remplacé depuis cette année par le CCPM (contrôle de la condition physique du militaire). La refonte du système doit permettre de redonner au sport un rôle majeur dans la préparation du gendarme à l'exercice de ses fonctions.
Le CCPM est composée de deux parties :
le CCP général (épreuves sportives) et le CCP spécifique (techniques d'intervention).
L'évaluation s'effectue sur une journée. Les gendarmes doivent enchaîner le matin une épreuve de course à pied (3 000 mètres) ou de natation et une de musculation (pompes, tractions et pompes) avant de s'attaquer épreuves techniques. Ces tests sont supervisés par un moniteur instructeur professionnel assisté de deux gendarmes réservistes. Un professeur de sport pour les échauffements et un pompier professionnel en cas de blessure.
Dans chaque épreuve, le militaire doit atteindre des minima, une condition pour pouvoir évoluer dans la hiérarchie ou changer de service.

Futurs candidats voici donc ce qui vous attend désormais  :-\

Les épreuves de pré-sélection :
Les épreuves physiques de pré-sélection pour devenir sous-officiers GN sont elles difficiles ?
Réponse :
Pour réussir cette épreuve, il faut posséder une bonne condition physique et s'être préparé de façon spécifique plusieurs mois à l'avance.
L'entraînement doit correspondre au niveau de départ de chacun et aux objectifs fixés.
Il est important de noter que l'épreuve physique gendarmerie n'est pas une compétition mais il s'agit simplement d'exécuter dans un temps imparti le parcours d'obstacles, la simulation de combat et de réussir le transports de poids (sac de sable de 40 kg pour les hommes et 35 kg pour les femmes, le transporter, en se servant uniquement de ses bras, sur une distance de 15 mètres et le reposer sur le sol en douceur).
Toute séance de mise en condition doit obligatoirement commencer par une phase d'échauffement (exercices d'assouplissement et d'étirement comprenant des mouvements contrôlés des principaux groupes musculaires et articulaires) de 10 à 15 minutes qui permettront d'effectuer des exercices tels que :
    course à pied ;
    accroupissements et fléchissements ;
    abdominaux ;
    flexions - extensions des bras ;
    sauts sur place ;
    monter et descendre les escaliers ;
    tractions à la barre fixe.
Et, en candidat obéissant et discipliné, vous allez à la piscine de votre commune et le moniteur breveté BNSAA du site vous fera passer le test demandé et si réussite, il vous remettra l'attestation nage 100m + 10m d'apnée.
Il est certain, qu'une fois à l'école, la cellule EPS contrôlera votre aptitude à ce test...  car, il a été connu que certains candidats se sont fait remettre une attestation de complaisance.   :-[

La tactique du candidat :
http://www.la-tactique-du-candidat.fr/sport-concours-gendarmerie.php

Entrainement complémentaire conseillé : course à pied fractionné 8/12km + trail ou parkour et grimpé de corde 6m sans les pieds.

Arrêté du 30 mars 2012 fixant les conditions physiques et médicales d'aptitude exigées des personnels militaires de la gendarmerie nationale et des candidats à l'admission en gendarmerie Version en vigueur au 13 juin 2015 ICI

Article 1
L'aptitude physique et mentale des personnels militaires de la gendarmerie et des candidats à l'admission en gendarmerie est contrôlée à l'occasion du recrutement ou au cours des visites médicales périodiques. Elle est définie sous la forme d'un profil médical chiffré minimum et d'exigences particulières adaptées aux impératifs de la fonction.

Article 2
Sept sigles définissent le profil médical. Ils correspondent respectivement :
 S : à la ceinture scapulaire et aux membres supérieurs.
 I  : à la ceinture pelvienne et aux membres inférieurs.
 G : à l'état général.
 Y : aux yeux et à la vision (sens chromatique exclu).
 C : au sens chromatique.
 O : aux oreilles et à l'audition.
 P : au psychisme.
Les sigles, S, I, G, Y, O peuvent être affectés de 6 coefficients (de 1 à 6), le sigle C peut être affecté de 5 coefficients (de 1 à 5) et le sigle P peut être affecté de 6 coefficients (0 à 5).
La cotation des affections ou de leurs séquelles est déterminée selon des modalités fixées par le service de santé des armées.

Article 3
Lors de l'admission en gendarmerie, toute contre-indication médicale définitive à l'une des vaccinations obligatoires et réglementaires inscrites au calendrier vaccinal des armées fixé en application de l'article D. 4122-13 du code de la défense constitue une cause d'inaptitude définitive au service au sein de la gendarmerie.
Tout militaire de la gendarmerie nationale est, sous peine de sanction disciplinaire, dans l'obligation de satisfaire aux vaccinations obligatoires et réglementaires inscrites au calendrier vaccinal des armées.

Pour vous préparer aux tests sportifs pour le concours de S/Off gendarmerie ce site http://www.concoursgendarme.fr/concours_tests_sportifs.htm
Mais pourquoi les tests "sportifs" ?
Le but des tests "sportifs" apparaît évident aux yeux de tous dont le but est vérifier les qualités physiques du candidat qui est amené à être constamment confronté sur le terrain à des actions physiques (courir après un voleur, rechercher des personnes disparues....) et à réagir efficacement aux problèmes qui peuvent se présenter à lui (agression, défense des personnes, interpellation parfois virulente ...)  >:(
 
Arrêté du 12 septembre 2016 fixant les conditions physiques et médicales d'aptitude exigées des personnels militaires de la gendarmerie nationale et des candidats à l'admission en gendarmerie -
NOR: INTJ1624357A Version consolidée au 08 janvier 2017

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033133497&categorieLien=cid


Citer
LES CCPG (pour un gendarme de moins de 40 ans) :
- 3000 m de course à pieds : à effectuer en moins de 15min pour les hommes, moins de 18 min pour les femmes.
- Appuis faciaux (pompes) : 20 pour les hommes, 15 pour les femmes.
OU Tractions : 4 pour les hommes, 3 pour les femmes

LES CCPS :
Après une courte pause, les gendarmes passent ensuite aux CCPS.
Les « Contrôles de la Condition Physique Spécifique » reproduisent en fait des mouvements tirés de différents arts martiaux sur une durée de 2h.
Ces exercices seront un peu plus compliqués à reproduire pour un civil mais pas impossibles, dès lors que vous avez un partenaire d’entraînement, quelques accessoires faciles à se procurer, et surtout que vous prenez garde à ne pas vous blesser !
Les CCPS se décomposent en 5 ateliers. Nous allons nous concentrer sur les 3 premiers, les deux autres étant plutôt ciblés sur la mise « hors d’état de nuire » méthodique, sans réel intérêt sportif mais demandant néanmoins une certaine capacité dans le domaine de la résistance (le cardio monte vite !)

Échauffement :
    40 tours de tatami en trottant entrecoupés de : pas chassés, mains au sol, impulsions verticales (saut)
    Échauffement des articulations (genoux, chevilles)
    Pompes lentes x20
    Gainage planche (3 x 30 secondes)
    Pompes lentes x20
    Abdos (sit-ups x40, crunches x40)

Les ateliers (3 min par atelier) :
Atelier 1 : Frappes directes poings & pieds / Coups d’arrêt avec BAG (un sac de frappe manipulé par l’adversaire).
Atelier 2 : Même chose que l’atelier 1 mais sans bag & avec l’esquive de l’adversaire.
Atelier 3 : manipulation BPT (bâton de protection télescopique en métal) / coups avec Bag.

Bien sûr, il ne s’agit pas là d’épreuves hors du commun à l’image de ce qu’on peut voir dans les films, et nombreux sont les militaires à pratiquer quotidiennement des entraînements sportifs plus intensifs en dehors de leur travail.
L’objectif de ces tests est de vérifier que tous les gendarmes restent en forme sur le long terme, tout au long de leur carrière, en plus de toutes les autres compétences qui leur sont exigées (sang froid, méthodologie, rigueur, connaissance pointue des lois et réglements, etc...)

Les CCPM sont des tests à la portée de n’importe quelle personne qui prend soin de sa santé et qui entretient régulièrement sa condition physique. Ce sont donc des minimas pour les gendarmes d’unités classiques, il va de soit que les personnels des unités d’intervention​sont sont soumis à des tests d’un niveau​ plus élevé​…
source http://www.tahiti-fit.com/un-test-physique-en-gendarmerie/

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Condition Physique du Gendarme & EPG tests de pré-sélection.
« Réponse #1 le: 11 décembre 2010, 20:24:05 »
Epreuve de natation (même si elle est suspendue) : en candidat obéissant et discipliné, vous allez à la piscine de votre commune et le moniteur breveté BNSAA du site vous fera passer le test et si réussite, il vous remettra l'attestation nage 100m + 10m d'apnée.
Il est certain, qu'une fois à l'école, la cellule EPS contrôlera votre aptitude à ce test... il est connu que certains candidats se sont fait remettre une attestation de complaisance car il est important et nécessaire lorsque l'on est militaire de savoir nager.  >:(

Pour ceux qui ne maitrisent pas l'apnée  :-\
10 m c'est en général la largeur de bassin d'une piscine de 50m donc pour faire une apnée il ne faut pas plonger du bord du bassin avec de l'élan mais plonger à la façon des canards (verticalement) jusqu'à vous plaquer sur le fond du bassin. C'est en faisant une brasse coulée et ample des bras, sans bouger les jambes qui consomment beaucoup d'oxygène, en rasant le carrelage que vous allez le moins souffrir que si vous nager entre deux eaux.

Pour la brasse vous allez faire des mouvements amples et calmes en partant de de votre tête, allonger les bras de plus possible puis effectuer un grand mouvement circulaire jusqu'à taper vos cuisses, ne renouvelez pas tout de suite le mouvement... attendez d'avoir épuisé l'inertie engendrée en regardant défiler le carrelage cela vous fera penser à autre chose qu'à l'envie de respirer.
D'ailleurs pensez à tout et à n'importe quoi quand vous serez sous l'eau cela vous évitera de penser que vous n'avez plus d'air  ::)

Comment améliorer la durée d'apnée ?
Pour augmenter la durée d'apnée il faut réduire au maximum le besoin d'oxygène. Pour cela il faut limiter l'activité musculaire, donc pas de mouvement des jambes, seulement les bras et être parfaitement détendu Cool s'entrainer à augmenter la capacité pulmonaire en expirant et inspirant plusieurs fois à font afin de vider tout le CO2 de vos bronches jusqu'à l'ivresse (vous allez avoir la sensation que la tête tourne) ainsi la quantité d'oxygène emmagasinée avant de s'immerger sera plus importante.... lâchez en un peu à mi parcours cela vous allongera le temps d'apnée.

Vous allez y arriver et pour vous y aider http://concours-fonction-publique.publidia.fr/actualites/pratique/les-epreuves-physiques-et-sportives-des-concours

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Condition Physique du Gendarme & EPG tests de pré-sélection.
« Réponse #2 le: 16 décembre 2013, 13:28:57 »
LES OBJECTIFS DE LA FORMATION INITIALE
Prenant en compte la spécificité de la gendarmerie, à la fois force militaire et force de police, la formation initiale vise à développer chez les élèves le sentiment d'appartenance à une communauté militaire empreinte de valeurs telles que :
- la disponibilité,
- la rusticité
- le sens du service public.
Une attention particulière est portée sur l'acquisition du goût de l'effort par un entraînement physique assidu permettant au futur gendarme d'assurer ses missions dans les conditions les plus difficiles en France mais également à l'étranger.
« Gens d'armes », les élèves apprennent en école le maniement des armes de dotation et le cadre légal dans lequel ils seront autorisés à déployer, dans le respect des règles de déontologie, la force si la situation l'exige.
Lors de leur admission en école de gendarmerie, les gendarmes-élèves sont affectés au sein d'une compagnie d'instruction.
Cette compagnie constitue une promotion qui porte le nom d'un sous-officier de gendarmerie  « Mort pour la France » ou « Tué dans l'accomplissement de son devoir ».
Cette symbolique participe au devoir de mémoire et à l'esprit de cohésion des élèves.

MISSION EXTRÊME À LA GENDARMERIE !!
Une journée avec les gendarmes  8)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Condition Physique du Gendarme & EPG tests de pré-sélection.
« Réponse #3 le: 05 mars 2014, 15:45:30 »
Parenthèse sur l’EPG ( Epreuve Physique Gendarmerie = tests de sélection ) extrait du site  
http://prepagavsog.wordpress.com/2013/12/12/parenthese-sur-lepg/#comments

Publié  par : Le Chat à Lunettes...
Un Coup de gueule, des coups de pieds au cul ! à ma Préparation physique et sportive SOC   
Encore une parenthèse.. Encore un coup de gueule.. Encore des coups de 12…
Ce n’est pas méchant, mais j’en ai envie !

Ma session de sport a été à l’image des autres sessions, malheureusement comme j’ai pu le lire sur le web et en commentaire sur mon blog pour ceux qui y sont venu faire un retex : c’est l’hécatombe chez les filles…   :o

J’ai même eu une info de la psychologue qui a été surprise de savoir que j’avais eu 18 et j'avais été éliminée en sport  :-\

“C’est très bien ! Ça change ! Vous savez, 70% des candidates sont éliminées à l’épreuve sportive.”

Filles ou Garçons ENTRAÎNEZ-VOUS POUR L’EPG ! Surtout si vous ne pratiquez pas de sport ni ne stimulez votre système cardiovasculaire régulièrement !
Dès que vous avez décidé de postuler.. N’attendez pas comme des ânes de recevoir les résultats de l’écrit pour commencer à vous entraîner (propos entendus d’une candidate de ma session, quand on a tous un peu discuté dans les vestiaires pour se connaître et se motiver)…
Épreuve de sport du concours SOG  sur :


Vous auriez pu avoir commencé à vous entraîner des mois à l’avance !
 Comment ça des mois... ? ! Et oui..  :P

Mon calcul. Je prends les limites qui me permettent d’obtenir le temps le plus court, volontairement !
◾Concours le 2 octobre, les inscriptions ont fini le 31 mai. => 4 mois
◾Si j’ai réussi mes écrits et que je suis convoquée le 1er jour où démarrent les épreuves (je prend l’extrême), soit le 18 novembre => 1 mois et demi de plus,
Soit un total de 5 mois et demi.. Et vous avez fait quoi pendant ces 5 mois et demi ? Vous ne vous êtes entraînés seulement qu’un mois… !
◾Est-ce que vous pensez sincèrement que quelqu’un qui ne pratique pas un sport régulier qui stimule le système cardiovasculaire va faire des miracles en un mois ?
◾Est-ce que vous pensez clairement qu’il va cartonner par rapport à quelqu’un qui s’est entraîné 5 mois et demi durant, même s’il ne pratiquait aucun sport ?

Si je prends les limites hautes pour mon calcul, on passe à 9 mois… Rajoutez pour certains le temps d’attente pour que les inscriptions du concours soient ouvertes (avant le 18 mars donc).. Ca peut facilement faire 1 an au total..  ::)
1 an de sport ! Si on compte 3 séances par semaines, ça fait 156 séances ! Contre seulement 15 séances… ! (je suis gentille.. je compte 5 semaines pour un mois !)

Et si vous ratez votre concours ? Et bien cela fait 9 mois d’entraînement + le temps encore jusqu’aux prochains oraux.. C’est exponentiel ! Vous ne perdrez pas votre temps…
En plus cette préparation servira aussi pour l’école de SOG si vous réussissez…

Ouvrez un peu les yeux, regardez droit devant à l’horizon, et donnez vous les moyens ! Travaillez intelligemment !
Voilà, mon coup de gueule ! un peu méchant certes, mais c’est en étant méchant que les gens se bougent malheureusement.. !

En cas d’échec même avec de l’entraînement, il faut se demander si l’entraînement était adapté ou s’il a été fait "sérieusement" (certains s’entraînent sans forcer plus que ça, ou encore arrêtent dès que leur FC dépasse 120 par exemple ! Etc..)

J’ajoute un élément très important pour l'épreuve physique : des chaussures ayant une bonne accroche. J’ai loupé mon premier essai à cause de ça bien qu'ayant de bonnes baskets pour la course mais relativement usées donc très mauvaise accroche sur le sol du gymnase qui se révèle plutôt glissant.
Pour mon 2ieme essaie j’ai acheté des chaussures spéciales " indoor " (spécifique pour sols glissant), ça m’a fait gagner 45 secondes sur l’epg, ce qui m’a permis d’obtenir un 14/20, avec un niveau physique qui était quasiment le même qu’à mon 1er essai…

Les chaussures ... choisissez des chaussures conçue exclusivement pour les sports de salle rapides comme le handball ou le volley, le squash et le badminton dont la semelle intermédiaire est positionné de façon à améliorer le soutien et la stabilité pour les sprints courts et les changements de direction.

Elles ont des caractéristiques proches des chaussures pour le basket. Mais si on analyse un match de basket, on remarque que les joueurs courent relativement peu. Ils sont par contre constamment sur leurs appuis pour des changements de direction et sautent énormément.
Les chaussures faites pour ce sport sont donc prévues pour limiter les entorses. C’est pour cela qu’elles sont majoritairement hautes pour protéger la cheville. Elles ont des systèmes d’amorti très importants pour le choc qui intervient à la réception d’un saut.
Par contre, munies de tout cela, elles sont lourdes et ne sont pas du tout adaptées à la course.

Les chaussures pour le handball ont des semelles plates et larges pour augmenter la surface de contact avec le sol et favoriser la stabilité dans les changements de direction. Le terrain étant plus grand, il faut courir. Les chaussures sont donc plus légères mais tout de même peu souples.

Moi j’avais une grosse angine, cumulée à un rhume, je n’arrivais presque pas à respirer.... :'(
mai je m'étais entrainée... Et j’ai eu 18.
Dans ma session sur 20 personnes :
 5 filles et 15 garçons,
 3 filles ont raté.
 2 garçons ont raté
 Sur le total des garçons il y a eu de très bonne note, trois 20, 18, 17, 16….

Honnêtement Sog est un métier où il faut avoir un bon niveau intellectuel avec une bonne santé, surtout en école, un métier de formation militaire et je comprends qu’il faille une bonne condition physique pour l'exercer et le contraire serait étonnant.

Ma session EPG
http://prepagavsog.wordpress.com/2013/12/10/mon-epg/

Le Chat à Lunettes vous informe de son chrono de cet après-midi : 3 minutes 12 secondes, soit 18/20 !
 J’ai même eu un "Le léopard a vaincu !" du capitaine testeur, bonne rigolade avec les 3 personnels présents !
 Ils ont discuté avec moi pendant ma minute de récupération, pendant que je marchais en aller/retour, curieux de savoir quel sport je pratique. Réaction marrante "ouf..!" à l’annonce des sports : musculation, boxe, jiu-jitsu, cardio !

“ Il n’y a pas de secret. De toute façon cela se voit, que vous êtes sportive. ”

Je ne mets pas cette phrase prononcée pour me faire mousser mais pour vous montrer que les encadrants sports ne sont pas dupes : un bon chrono, c’est du travail en amont !
A éviter : une mauvaise gestion de votre taux de glycémie... la veille au soir manger des pattes ou du riz mais sans vous surcharger l'estomac afin de bien dormir  ;)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Condition Physique du Gendarme & EPG tests de pré-sélection.
« Réponse #4 le: 07 mars 2014, 14:45:16 »
Si l'on fait échec à EPG peut-on la repasser plus tard comme dit dans la vidéo ?



Salut à tous, pour avoir passer deux fois l'EPG (une fois raté et l’autre ok), je peux vous affirmer que sans un réel entrainement c'est mort.  :-X
Et pour répondre à la question aucun rattrapage possible... soit tu passes en dessous de 4’11 soit c’est mort car l’epg c’est le niveau minimum requis de condition physique pour être en ESOG.

Et oui, il ne faut pas venir les mains dans les poches.. Sinon les 0 ou 5 pleuvent en endurance et puissance !!

Pour vous donner un ordre d’idée, je suis une fille et j’ai décroché 17,33 en puissance et 11 ou 11,5 en endurance ! Je suis rentrée en école le 18 mars, mais j’ai commencé l’entraînement musculaire depuis fin novembre date à laquelle je n’arrivais pas à faire une traction ou plus de 3 pompes d’affilé et j’ai délaissé l’endurance comme vous pouvez le constater !

Question qui peut paraître idiote mais bon allons-y .. Dans la vidéo il est dit que l’incapacité à franchir le tapis 6 fois est éliminatoire…donc si on réussi que 4 fois sur les 6.. c’est bon ??

C’est délicat car on a le droit à 3 fautes sur la totalité du parcours chronométré il me semble ! Donc ce point abordé me semble suspect sauf si le tapis est séparé du reste au niveau faute… Mais comme c’est une vidéo officielle, c’est difficile de dire oui ou non….

Bref, dans le doute considère 3 fautes au total !
Si tu as du mal au tapis, fait de la pliométrie qui permet de décupler votre capacité à produire un mouvement plus puissant sur une période très courte.!
J’ai passé l’épreuve de sport hier… Donc on a le droit de repasser le tapis à 6 reprises par tour…
Avis personnel, dès le départ il faut se mettre en tête de ne faire aucune erreur… Car chaque erreur fait perdre un temps énorme et met en berne le moral  :-\
Hier nous étions 14 candidats à passer l’EPG : 4 filles et 10 garçons… Je ne peux pas vous dire ce que les gars ont fait. En tout cas côté filles, nous sommes 2 à avoir réussi.

Salut ! Et bien pour ma part c’était dur mais je me suis battue jusqu’au bout…
J’avoue que sans le mental j’aurais abandonné au 3ème tour… Mais l’envie de réussir a été au-delà de tout ! J’ai donc mis 3’55 (femme) !
Je m’étais préparée à cette épreuve (que ce soit physiquement ou mentalement) et le jour J nous avons été pris en charge par 2 officiers (les examinateurs) puis par le moniteur de sport (c'est lui qui nous a tout expliqué) - Il a exécuté le parcours une fois devant nous puis a dissocié chaque élément un par un - Ses explications étaient claires, nettes et précises…
Mais si tu as la moindre interrogation n’hésite pas à lever la main et à lui poser la question car après ça sera trop tard !!!! Puis il te laisse 15 min d’échauffement… Et c’est à toi de le gérer (ne fait pas en fonction des autres…). Et durant cet échauffement tu as accès au parcours et aux aguets ! Donc n’hésite pas ! Ensuite pendant l’épreuve, j’ai eu quelques encouragements au début (qui m’ont d’ailleurs plus stressée…lol) mais après plus rien jusqu’à l’annonce de mon dernier tour de parcours puis de mon temps (mais la fille qui est passée derrière moi en a eu… Je pense que tout dépend comment ça se passe puisqu’elle a fait 4’18 pour 4’21 maxi et qu’elle a repassée deux fois le tapis et deux fois une haie sur un tour… C’était donc chaud )!
J’espère t’avoir aidé un peu ?!  Bon courage  ^-^

Infos issues du site http://prepagavsog.wordpress.com/aides-aux-concours/epg/

Pour créer votre circuit d'entrainement à domicile voici le plan et les distances entre les plots :
Départ -> plot 1 = 5m
Plot  1 -> plot 2 = 10m
Plot  2 -> début des escaliers = 5m
Début des escaliers -> plot 3 = 5m
Escalier -> plot 4 = 5m
Plot  4 -> plot 5 = 10m
Plot  5 -> plot de l'arrivée/départ  = 5m

Vidéo de l'EPG

Vous trouvez que le parcours GN est "coton" regardez se qu'ont inventé les Belges :
Reportage sur le parcours fonctionnel à réaliser lors du test sportif afin d'entrer à la police belge.



Gendarmerie vidéo de l'EPG




Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Condition Physique du Gendarme & EPG tests de pré-sélection.
« Réponse #5 le: 27 juillet 2014, 18:40:00 »
Les gendarmes testent leur condition physique tous les ans  :o

Ils tiennent la forme les gendarmes   ;D  En début de semaine, ils passaient une partie du CCPM, entendez Contrôle des conditions physiques du militaire.
Au programme des militaires en tenu de camouflage : cinq ateliers du CCP spécifique reprenant les fondamentaux de l'intervention du gendarme.
Défense, maîtrise au sol, interpellation, menottage, autant de techniques que les militaires ont dû enchaîner sur un rythme effréné et en un temps imparti d'une minute sur chaque atelier.

But de l'opération, vérifier l'aptitude de l'homme en bleu à repousser les assauts d'agresseurs, en situation critique de fatigue. Parmi les ateliers on trouvait le black man : un militaire engoncé dans une combinaison de protection d'une dizaine de kilogrammes qui recevait une avalanche de coups d'arrêts (poings et pieds) des collègues supervisés.

Cette évaluation sportive et technique remplace l'ancien test Covapi, sera réalisée sur deux sessions, tous les ans. « La validation du CPPM sera déterminante pour les demandes de certaines affectations dans des services où les gendarmes sont le plus exposés au danger comme les PSIG. Le militaire devra satisfaire aux conditions physiques », explique la lieutenante. Mettre le sport au centre de leur activité hebdomadaire est aussi une nécessité dans les brigades et pas seulement dans les services spécifiques comme le Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG).

« Les agents territoriaux sont dans une routine quotidienne, surchargés par le travail administratif », reconnaît la lieutenante. « Ils ont besoin d'entretenir leur condition physique », dans l'hypothèse où ils se retrouveraient eux aussi en milieu hostile lors d'une intervention. Le sport redevient une priorité. Ce nouveau système de contrôle devrait inciter les militaires à rechausser les baskets pendant leur temps libre en plus de l'heure recommandée en service.

Le capitaine, commandant de la compagnie, ajoute : « un gendarme mieux dans son corps est un gendarme mieux dans sa tête. La pratique sportive est un exutoire, elle permet d'évacuer la pression » d'un métier à risque.

Isabel Da Silva http://www.lunion.presse.fr

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Condition Physique du Gendarme & EPG tests de pré-sélection.
« Réponse #6 le: 07 août 2014, 15:33:55 »
Les épreuves physiques et sportives des concours  8)

De nombreux concours de la fonction publique ou territoriale dans lesquels la condition physique a de l'importance ont des épreuves sportives qui peuvent compter tout autant, voire plus, qu’une épreuve écrite alors ne négligez par votre préparation.
Dans certains cas, comme pour le concours de sapeur pompier volontaire ou professionnel, sous officier de Gendarmerie, gardien de la paix de la Police, Douanier… elles peuvent être éliminatoires.
Très souvent, les candidats, qui peuvent être des sportifs avertis, font l’erreur de ne pas se préparer à ce types épreuves. Elles sont tout aussi importantes que les autres épreuves intellectuelles et ne sont pas des disciplines « accessoires » au concours.
D’autant quelles sont en ouverture et qu'il faut être déclaré apte pour être autorisé à passer les matières écrites. Un entrainement régulier et sérieux est conseillé surtout si vous avez abandonné le sport depuis des années. Même si vous avez été un bon sportif, « les beaux restes » ne suffisent pas !
Très souvent les efforts demandés sont intensifs ou/et chronométrés. Votre objectif, au-delà de la maitrise technique du geste sera de gagner en endurance et de faire en sorte de vous entrainer le plus possible dans les conditions du concours.
Il y a de grandes différences par exemple entre l’épreuve de Gardien de la paix qui est plus un parcours testant votre habilité motrice et est composée de 10 ateliers comme le port de sac lesté, l’échelle horizontale, la reptation sous un tunnel… et celle du candidat SOG faite d'obstacles éprouvant le corps dans toutes les configurations de terrain que peut rencontrer le militaire dans l'action ou une épreuve plus classique du concours de surveillant de l’administration pénitentiaire qui aligne différentes épreuves comme celle de lancer de poids ou demi fond…
La préparation est à démarrer le plus tôt possible et n’hésitez pas à commencer en même temps que la révision des épreuves écrites. Votre préparation doit s’échelonner sur une période minimum d’au moins 3 mois et doit être progressive. N’accentuez pas votre entrainement de manière intensive en fin de parcours au risque d’arriver aux épreuves fatigué voir blessé. L’idée est de pratiquer au moins 2 heures par semaine sur une à deux séance. 2 à 3 séances de 1 à 2 heures par semaine est idéal. Surtout soyez régulier et assidu dans les séances afin de progresser et ne pas perdre le bénéfice des acquis.

Commencez et finissez toujours une séance par vous échauffer et vous étirer en faisant des exercices de stretching, cela permet d’éviter certaines blessures. Echauffez vous donc systématiquement et ne démarrez jamais directement. Pensez à votre taux glycémique (manger des pattes, du riz ou des pommes de terre en purée) pour ne pas vous retrouver en hypo ; à boire de l'eau très régulièrement et ceci même si vous nagez en piscine ! Une petite bière fraiche en fin de séance re-booste le taux de sucre et le moral  ;)

A ce propos les concours ont très souvent des épreuves de natation (de 50 à 100 nage libre) où l'on vous demande, pour pouvoir vous inscrire, de fournir une attestation de natation nominative délivrée par un maître nageur. Donc dans tous les cas il vous faut savoir nager en surface et parfois sous l'eau en apnée. Si vous tentez des concours de ce type sans savoir nager, prévoyez de vous préparer longtemps à l’avance en commençant par prendre des cours de natation de façon intensive. 
PS : vérifiez votre allergie au chlore car elle rend éliminatoire si vous ne pouvez pas effectuer le test  :-X

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Condition Physique du Gendarme & EPG tests de pré-sélection.
« Réponse #7 le: 27 avril 2015, 17:29:41 »
Quels sont les problèmes psychologiques spécifiques à votre profession de Gendarme ?
Le gendarme travaille dans un esprit de cohésion et est capable d'affronter toutes sortes de situations : accidents, décès, situations de détresse, agressivité... Dynamisme, esprit de décision, bonne condition psychologique et physique lui sont donc indispensables. Souvent appelé à se déplacer, de jour comme de nuit il doit se montrer très disponible.  8)

C’est un métier merveilleux mais qui vous bouffe la tête de l'intérieur et on s’y investit d’autant plus si l’on est gradé.
En fait il faut savoir que tout repose “sur le petit gendarme dans sa petite brigade de campagne “.
La plupart des gens ne savent pas ce qu’est notre métier. On nous identifie trop souvent à celui qui verbalise sur le bord de la route parce que l’on n’a pas mis sa ceinture mais en réalité, la police de la circulation ce n’est à peine que 10 % de l’activité du gendarme.
Gendarmes nous sommes les principaux acteurs de la sécurité des biens et des personnes, nous sommes soumis chaque jour à des pressions incessantes de la part de gens qui ont besoin d’exutoires, des élus pour qui on n’en fait jamais assez, de la hiérarchie militaire ou civile, car nous sommes des militaires mais aussi des acteurs de la justice et que nous devons rendre des comptes de nos actes.
Ces pressions journalières on les gère au mieux et comme on peut mais il y a tout le reste : les interventions sur les questions judiciaires importantes, les braquages, les interpellations à six heures du matin où on ne sait pas sur ou chez qui on va tomber, le gars qui tape sur sa femme parce qu’il est ivre, les accidents, les interventions en montagne,…
L'interpellation encore c’est simple mais le reste je ne m’y habitue pas. Récupérer des gamins de vingt ans dont la voiture s’est enroulée autour d’un pylône parce qu’ils étaient saouls ou drogués ; ça crie, il y a du sang partout, des fous qui se cognent à longueur de journées, il faut mettre les enfants à l’abri… des gardes à vue parfois très violentes... bref, c’est la misère que l'on côtoie et à laquelle on ne s'habitue pas.
 
Les problèmes psychologiques viennent de cette accumulation d’images et dont nous avons souvent du mal à me défaire que par moments on a l’impression de devenir fou. On ne sait plus dans quel monde l'on vit, on ne sait plus où l'on en est et quand on est trop fatigués, cela ressort. Parfois on fait la relation avec les siens car ça peut arriver aussi aux gens que l'on aime. l'on a des joies quand par exemple on retrouve un gamin qui a disparu, mais 85 à 90 % de ce que l'on garde en soi est perturbant.
La peur, le risque de mort est plus grand que dans d'autres professions plus sédentaires, parce que l’habitude ou la routine aidant, on fait moins attention à sa sécurité.  ::)
C’est tellement dur par moment que j’ai l’impression que je vais devenir complétement fou..  :-\
Dans les grandes affaires comme le crash de l'A320 il y a un "débriefing psychologique" durant lequel les gendarmes font part de leurs émotions mais cette seconde phase qui permet au docteur  de remarquer si un technicien est en trop grande souffrance psychologique est trop souvent zappée.  :'(

Dans le boulot, dans l’action on n’y pense pas ou plus mais pendant les périodes de repos il faut s’occuper l'esprit autrement sinon on pète les boulons.  :P

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Condition Physique du Gendarme & EPG tests de pré-sélection.
« Réponse #8 le: 08 août 2016, 09:06:15 »
[VU DANS LA PRESSE]
A la découverte du mythique « parcours du combattant »  :-[  :P  :)  :'( 
Le parcours du combattant, c’est un rituel de passage. « Ça fait deux mois qu’on est rentré, ça fait deux mois qu’on l’attend », raconte Julien, un élève-gendarme..

Vous avez été admis au concours de sous-officier de gendarmerie et vous intégrez une école de gendarmerie ?
Alors cet article va vous intéresser : lamontagne.fr a recueilli les impressions des élèves-gendarmes (plutôt impatients!) lors de leur première confrontation au " parcours du combattant " (ou parcours d'obstacles) de l'école de Montluçon.
Les 37 élèves présents passent les obstacles pour la première fois en mode « découverte » et « cohésion ». Ce n'est que le début de l'entraînement. Demain et les jours à venir, ils devront se surpasser à chaque passage, améliorer leur temps, et surtout donner le meilleur d'eux-mêmes.
Pour ne pas être surpris lors de votre incorporation, goûtez aux premières sensations du parcours d'obstacles avec lamontagne.fr :
http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/allier/montlucon/2016/08/02/les-eleves-gendarmes-face-au-parcours-du-combattant_12022465.html?utm_medium=twitter&utm_source=twitterfeed

La dernière partie du parcours d’obstacles, effectué par tous les "apprentis" soldats de l’armée de Terre et de la gendarmerie pour confirmer leur aptitude physique à combattre, se distingue moins par l’originalité des épreuves à surmonter que par un plus haut niveau d’exigence en fin de parcours.
Alors que le militaire a le souffle et les jambes coupés, leur succession ordonne de fournir des efforts musculaires de nature différente le plus rapidement possible, ce qui multiplie les arrêts et les ruptures de rythme dans l’exercice.
Les femmes qui s’engagent sont soumise à un régime semblable, sauf que des obstacles de franchissement sont moins élevés ou le temps est décompté différemment pour les mettre à la portée de leur taille plus petite.  ;)
Ces 5 derniers obstacles du parcours du combattant sont :
- le mur d’assaut (2 mètres à franchir) ;
- la fosse (2,2 mètres de profondeur) ;
- le mur d’escalade (4 m de hauteur) ;
- les 3 chicanes ;
les tranchées successives (3 tranchées).
On y retrouve évidemment ici les caractéristiques physiques de l’assaut et telles qu’on les a conçus au cours de la première guerre mondiale, lorsque les soldats étaient envoyés baïonnette au canon prendre les tranchées d’en face.
Un parcours d’obstacles, pour le combattant une succession d’épreuves physiques à enchaîner le plus vite possible simule les protection aux abords des retranchements, qu’il convient de franchir lors d’un assaut d’infanterie.
On trouve l'origine de ce parcours dans les assauts de tranchées pendant le premier conflit mondial, il a été étendue à toutes les unités de l’armée française avec comme objectif une évaluation du maintien physique des troupes.
Les premiers obstacles :
- l’échelle de corde : 5 mètres d’échelle de corde à grimper,
- les poutres jumelles, d’une hauteur de 1,5 mètres, à franchir,
- le réseau à enjamber, soit 5 cordes tendues à hauteur de cheville,
- le ramper, sur 50 mètres sous un filet de cordes,
- les gué… les plots : 5 plots à passer à gué....
gué, qui constitue en réalité la traversée d'un cours d'eau, le 5ème obstacle. Le soldat suit son élan pour attraper l’espalier, qui culmine à 2,30 mètres du sol, et cour sur la poutre d’équilibre sur 8,5 mètres. Le parcours d’obstacles est l’épreuve qui sert à évaluer les capacités physiques des jeunes recrues, il est utilisé en début d’instruction. C’est pour cette raison qu’il tient une grande place dans la mémoire des soldats démobilisés, qui l’ont pratiqué fréquemment au cours de leurs classes :
- l’espalier,
- la poutre,
- l’échelle de rail,
- le dessus, dessous,
- la table irlandaise… avant de clôturer sa peine par les 5 obstacles les plus "pénibles" à franchir.
Source http://www.soldat-metier.com/vehicule-blinde/463-parcours-combattant-permiere-partie.html

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Condition Physique du Gendarme & EPG tests de pré-sélection.
« Réponse #9 le: 30 septembre 2016, 10:46:10 »
APTE… ou pas ?  :P
Il y a trois cas à l’issue de la visite médicale :

APTE ! Félicitations, votre visite médicale est validée pour deux ans, direction la PM(S)G…

Inapte temporaire   :-\
L’inaptitude temporaire peut être liée à différents facteurs plus ou moins gênants pour la poursuite de la carrière militaire. Des examens complémentaires sont à réaliser, et votre aptitude ou non dépendra de leurs résultats.

Inaptitude définitive  :'(
Problèmes cardiaques, vue,… Malheureusement, certains candidats se voient refuser définitivement leur aptitude médicale, tout s’arrête à ce stade pour eux.
 
Derniers conseils  ;)
Les centres médicaux militaires sont plutôt surchargés. Votre certificat  médical d’aptitude doit être établi avant votre départ en formation, anticipez donc au maximum la prise de rendez-vous afin de ne pas vous retrouvez bloqués par les délais parfois longs de plusieurs mois avant d’avoir une date de visite.
Pensez également à vos vaccins !
Il serait dommage de devoir faire une « contre-visite » ou retourner porter un certificat de vaccination… Profitez donc d’une visite chez votre médecin traitant pour vérifier votre carnet de vaccination, et également vous faire prescrire une prise de sang pour l’établissement de votre carte de groupe sanguin qui sera à apporter en début de formation…

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Condition Physique du Gendarme & EPG tests de pré-sélection.
« Réponse #10 le: 26 avril 2018, 10:06:46 »
Un test physique en gendarmerie tout au long de la carrière !
Le métier de gendarme requiert, en plus d'une bonne formation intellectuelle judiciaire, administrative et militaire, des capacités physiques indispensables aux nombreuses interventions qu’ils sont amenés à effectuer : assistance, secours, sécurité des personnes et des biens, etc … Il est donc essentiel pour eux de vérifier et valider régulièrement leur condition !

Les gendarmes de diverses unités (état major, brigade motorisée, section de recherche, brigade territoriale, PSIG, antenne GIGN …) se retrouvent pour le contrôle bi-annuel de leur aptitude physique. En effet, tous les 2 ans, les gendarmes doivent passer les CCPM (Contrôle de la Condition Physique du Militaire), qui regroupe les CCPG (Contrôles de la Condition Physique Générale) et les CCPS (Contrôles de la Condition Physique Spécifique : tests techniques de l’intervention professionnelle, procédés d’intervention et de maîtrise de l’adversaire …)

LES CCPG (pour un gendarme de moins de 40 ans) :
    6h00 : 3000 m de course à pieds : à effectuer en moins de 15min pour les hommes, moins de 18 min pour les femmes.
    6h30 : Appuis faciaux (pompes) : 20 pour les hommes, 15 pour les femmes.
    OU Tractions : 4 pour les hommes, 3 pour les femmes

LES CCPS :
Après une courte pause, les gendarmes passent ensuite aux CCPS. Les « Contrôles de la Condition Physique Spécifique » reproduisent en fait des mouvements tirés de différents arts martiaux sur une durée de 2h. Ces exercices seront un peu plus compliqués à reproduire pour un civil mais pas impossibles, dès lors que vous avez un partenaire d’entraînement, quelques accessoires faciles à se procurer, et surtout que vous prenez garde à ne pas vous blesser ! Les CCPS se décomposent en 5 ateliers. Nous allons nous concentrer sur les 3 premiers, les deux autres étant plutôt ciblés sur la mise « hors d’état de nuire » méthodique, sans réel intérêt sportif mais demandant néanmoins une certaine capacité dans le domaine de la résistance (le cardio monte vite !)

Échauffement :
    40 tours de tatami en trottant entrecoupés de : pas chassés, mains au sol, impulsions verticales (saut)
    Échauffement des articulations (genoux, chevilles)
    Pompes lentes x20
    Gainage planche (3 x 30 secondes)
    Pompes lentes x20
    Abdos (sit-ups x40, crunches x40)

Les ateliers (3 min par atelier) :

Atelier 1 : Frappes directes poings & pieds / Coups d’arrêt avec BAG (un sac de frappe manipulé par l’adversaire).

Atelier 2 : Même chose que l’atelier 1 mais sans bag & avec l’esquive de l’adversaire.

Atelier 3 : manipulation BPT (bâton de protection télescopique en métal) / coups avec Bag.

Bien sûr, il ne s’agit pas là d’épreuves hors du commun à l’image de ce qu’on peut voir dans les films, et nombreux sont les militaires à pratiquer quotidiennement des entraînements sportifs plus intensifs en dehors de leur travail.
L’objectif de ces tests est de vérifier que tous les gendarmes restent en bonne condition physique sur le long terme, tout au long de leur carrière, en plus de toutes les autres compétences qui leur sont exigées (sang froid, méthodologie, rigueur, connaissance pointue des lois, etc.)

Les CCPM sont des tests à la portée de n’importe quelle personne qui prend soin de sa santé et qui entretient régulièrement sa condition physique. Ce sont donc des minimas pour les gendarmes d’unités "classiques", il va de soit que les personnels des unités d’intervention​sont sont soumis à des tests d’un niveau​ plus élevé​… 😉 !

Texte : Julia Le Métayer

Hors ligne nopasaran

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 8
  • Sexe: Homme
  • Retraité Police
    • Voir le profil
Re : Condition Physique du Gendarme & EPG tests de pré-sélection.
« Réponse #11 le: 29 avril 2018, 18:24:46 »
Les CCPM sont des tests à la portée de n’importe quelle personne qui prend soin de sa santé et qui entretient régulièrement sa condition physique. Ce sont donc des minimas pour les gendarmes d’unités "classiques", il va de soit que les personnels des unités d’intervention​sont sont soumis à des tests d’un niveau​ plus élevé​

Je ne connais pas le système gendarmique , mais dans la Police, les fonctionnaires ont dans le règlement deux heures de sport par semaine, sauf que ,avec la phrase magique: " pour raison de service", ces heures disparaissent, seules les habilitations parapluie persistent
Qu'ils me haïssent, pourvu qu'ils me craignent !

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Condition Physique du Gendarme & EPG tests de pré-sélection.
« Réponse #12 le: 27 juin 2018, 09:16:25 »
50 ans d’histoire !
Centre national d'entraînement des forces de gendamerie. -Cnefg.·Mardi 19 décembre 2017
L’école de gendarmerie de Saint-Astier, implantée en Dordogne dès son origine le 01 avril 1969, sous l’appellation de centre de perfectionnement de la gendarmerie mobile, a 49 ans.
La nécessité de doter la gendarmerie nationale d’un centre de formation et de perfectionnement aux techniques du maintien de l’ordre, en reproduisant les conditions les plus proches possibles de la réalité, s’imposait à l’issue d’une époque fertile en événements qui avaient mis les forces de l’ordre à rude épreuve.
Les différentes appellations que l’école a reçues durant ces presque 5 décennies ne traduisaient pas toutes le besoin, pourtant très vite pris en compte, non seulement de former les escadrons venus de toute la France aux techniques évolutives du maintien de l’ordre, mais également de forger une doctrine d’emploi. Cette doctrine s’est enrichie au fil du temps des expériences des unités et des acquis techniques successifs, mais aussi d’une judicieuse ouverture aux forces mobiles d’autres pays au gré des échanges effectués.
Désormais devenu un lieu de formation et de réflexion, le centre national d’entraînement des forces de gendarmerie constitue le pôle d’excellence européen en matière d’ordre public et en Intervention professionnelle.
https://www.facebook.com/cnefgcabcom/?notif_id=1530037497339728&notif_t=page_post_liker_invite


Un nouveau parcours au CNEFG, conçu pour vous par le Cen Bernard G. Premiers déroulés ce jour. 1600 mètres et 26 obstacles à enchaîner.
Que du bonheur !
https://www.facebook.com/cnefgcabcom/?notif_id=1530037497339728&notif_t=page_post_liker_invite

Dans la peau d'un mobile : l'art du maintien de l'ordre (1/3)


Dans la peau d'un mobile : la tour « TITI » (2/3)


Dans la peau d'un mobile : les pistes (3/3)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6741
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Condition Physique du Gendarme & EPG tests de pré-sélection.
« Réponse #13 le: 21 septembre 2018, 10:19:53 »
Recrutement de sous-officiers de gendarmerie : un concours unique en 2019
L'an prochain, une seule session de recrutement de Sous-officiers de gendarmerie (SOG) sera organisée au mois d'octobre 2019.

Afin de réduire les délais d'incorporation en école de gendarmerie des lauréats aux concours de sous-officiers de gendarmerie, une unique session sera organisée au cours de l'année 2019. Elle sera programmée au début du mois d'octobre 2019.

Cette période permettra de cibler et de tirer meilleur profit de la ressource des jeunes étudiants en fin d'un cycle d'études ou en post-bac.

Par ailleurs, l'organisation matérielle de ce concours sera profondément modernisée.

Ainsi, les tests psychotechniques, jusqu'alors passés sur feuille graphitée, seront numérisés et se réaliseront au cours des épreuves d'admission.

Source https://www.gendcom.gendarmerie.interieur.gouv.fr/Actualites/Recrutement-de-sous-officiers-de-gendarmerie-un-concours-unique-en-2019