Auteur Sujet: La Gendarmerie surveille les parcs ostréicole... à cheval, kayac, hélico, à pied  (Lu 2609 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Les ostréiculteurs du Calvados et de la Manche sont sereins parce que leurs parcs à huîtres sont surveillés à terre par la garde républicaine à cheval, dans les airs par un hélicoptère de la gendarmerie mais aussi par la brigade nautique.
L'huître est devenu un produit rare et cher en période de fêtes, donc à protéger.
http://www.francetvinfo.fr/societe/calvados-la-garde-republicaine-pour-surveiller-les-parcs-a-huitre_31005.html

Afin de lutter contre le vol des huîtres dans les parcs ostréicoles de Basse-Normandie, des cavaliers du régiment de cavalerie sont projetés depuis plusieurs années pendant une dizaine de jours sur le littoral.
Forts de l'expérience acquise les années précédentes et de la réussite de leurs missions, six cavaliers et leurs montures sont une nouvelle fois déplacés dans les départements du Calvados et la Manche (50) en novembre / décembre afin de lutter contre le vol massif de ces coquillages à l'approche des fêtes de fin d'année.

La présence des gardes républicains rassure les ostréiculteurs et conforte les autorités locales dans cette nouvelle démarche sécuritaire.
Le moment est actuellement crucial pour l'activité ostréicole : toute la production prête à être commercialisée pour les fêtes est encore en mer ou en attente de conditionnement. « Au prix actuel, calcule le maire de Pirou, une tonne volée, c'est 4 000 € de perte pour l'entreprise. »   ???
La commune et ses professionnels complètent de leur côté le dispositif de surveillance : une des trois cales d'accès à la plage est fermée le temps des fêtes, et les ostréiculteurs se sont adjoint les services d'une société de gardiennage.

Mais qui vient voler les huîtres ?
« En général, résume Louis Tessier, vice-président du comité régional conchylicole, il s'agit de personnes ayant un lien avec la profession. Car il faut disposer du matériel, mais également d'un réseau de commercialisation pour la revente. Mais le pire est le vol qui dégrade une poche de 20 kg pour quelques douzaines : le restant des huîtres tombe et meurt dans le sable. » Un gaspillage quand l'huître se fait une denrée rare comme aujourd'hui.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
VIDÉO. La lutte contre le vol des huîtres
Une équipe de France 3 a suivi des gendarmes de Charente-Maritime qui luttent contre le vol d'huîtres.  8)
Des gendarmes qui se déplacent en canoé-kayak, ce n'est pas banal . C'est pourtant l'embarcation idéale pour surveiller au plus près les poches d'huitres du bassin de Marennes d'Oléron. Hervé Barrau est ostréiculteur. Pour lui, cette surveillance est une bonne chose. "N'importe qui peut venir, accoster et repartir avec des huîtres", explique-t-il à France 3.

Flagrant délit : La plupart des vols sont commis par des ostréiculteurs professionnels.  La caméra du journal de France 3 a pu suivre les gendarmes intercepter en flagrant délit de vol, un marin. "Je sais que je suis en infraction. Je fais cela parce que je suis dans la merde jusqu'au cou", justifie-t-il. Les huîtres sont des êtres vivants. La loi ordonne qu'elles soient remises à l'eau. Cette année, 12 tonnes d'huîtres ont été volées contre 69 tonnes en 2011.

Francetv info Mis à jour et publié le 16/12/2014
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/affaire/video-le-vol-des-huitres_774413.html


Les habitants du littoral du Calvados sont habitués de voir chaque année, depuis 2009, à l'approche des fêtes, la garde républicaine qui fait son apparition sur les plages le long des parcs à huîtres. Ces gendarmes à cheval sont également présents sur les côtes de la Manche.
Ils viennent prêter main forte à leurs collègues des unités côtières qui patrouillent en 4x4 mais aussi en kayac de mer et à pied voire en vélo.
 A 4000 euros la tonne, l'huître est un produit qui attire toutes les convoitises, entre 5 et 10 tonnes d'huîtres auraient déjà été dérobées depuis le début de l'année sur la côte ouest du Cotentin.

Les gendarmes disposent d'un outil supplémentaire pour accomplir leur mission. Ils ont accès aux cadastres des parcs à huîtres. Chaque concession est dotée d'un numéro, un numéro que les ostréiculteurs sont incités à afficher en haut de leurs tracteurs ou leur bateau. La moindre anomalie donne lieu à un contrôle. Ce dispositif, testé depuis la rentrée, semble porter ses fruits. La sous-préfète de Coutances a décidé de l'étendre à tout le littoral manchois.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
En cette fin d'année, les ostréiculteurs ont passé un partenariat avec la gendarmerie pour assurer une surveillance constante des parcs à huîtres.

L'appât du gain... c'est dans la zone ostréicole saint-vaastaise que les ostréiculteurs et les gendarmeries terrestres et maritimes ont lancé un plan de prévention des vols d'huîtres.
« Le produit se raréfiant et son prix ne cessant d'augmenter depuis la mortalité des naissains, l'huître devient une cible privilégiée pour les délinquants.
En cette période de fin d'année, nous manipulons le plus gros tonnage d'huîtres, environ 2 000 tonnes, explique Michel Hélie, du comité régional de la conchyliculture. De Quinéville à la pointe de Jonville, nous dénombrons 350 ha de parcs. En cette période, nous manipulons 40 % de la production annuelle. Quand on sait que le prix de vente est entre 4 et 8 € le kg, cela fait des envieux ! »

Protéger l'ostréiculture. Un risque de vol que les professionnels craignent sur terre et sur l'estran. « Les huîtres sont stockées près du rivage et le risque de vol est accentué. Ce qui est à craindre, outre les petits vols de quelques kilos, ce sont ceux de plusieurs tonnes, poursuit Michel Hélie. Nous demandons aux forces de l'ordre une surveillance accrue sur le littoral et autour des entreprises. Depuis quelques années, cela a conduit à une diminution des vols, avec juste un l'an dernier sur les 10 km de littoral avec parcs à huîtres où travaillent 50 entreprises. »

Sur tous les fronts. Une surveillance permanente est mise en place et des patrouilles seront présentes jour et nuit sur le littoral jusqu'en janvier. « Nous bénéficions de renfort et de la présence de gendarmes mobiles ainsi que des réservistes, en plus des moyens des gendarmeries terrestres et maritimes à moto et en auto.
Les gendarmes sont équipés de matériel spécifique pour la surveillance nocturne et diurne, explique le capitaine, chef de la compagnie de Cherbourg. Nous comptons aussi sur les signalements d'actes ou de personnes suspectes qui nous seront faits par les professionnels et les promeneurs. Nous allons mener de nombreuses opérations, ainsi que des contrôles et fouilles de véhicules. Il faut savoir qu'une personne prise en flagrant délit de vol est passible de 3 ans de prison et d'une amende de 45 000 €. »

Des vidéos http://video-streaming.orange.fr/actu-politique/manche-les-gendarmes-renforcent-la-surveillance-des-parcs-a-huitres-VID0000001rRVD.html