Auteur Sujet: Les élèves gendarmes face au parcours du combattant !  (Lu 4228 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6953
  • Sexe: Homme
  • Retraité
[VU DANS LA PRESSE] A la découverte du mythique « parcours du combattant »

Vous avez été admis au concours de sous-officier de gendarmerie et vous intégrez une école de gendarmerie ? Alors cet article va vous intéresser : lamontagne.fr a recueilli les impressions des élèves-gendarmes (plutôt impatients!) lors de leur première confrontation au " parcours du combattant " (ou parcours d'obstacles) de l'école de Montluçon.

« Ça fait 2 mois qu'on l'attend » raconte Julien, un élève-gendarme.  8)
Les 37 élèves présents passent les obstacles pour la première fois en mode « découverte » et « cohésion ». Ce n'est que le début de l'entraînement. Demain et les jours à venir, ils devront se surpasser à chaque passage, améliorer leur temps, et surtout donner le meilleur d'eux-mêmes.

Le parcours du combattant de l'école de gendarmerie de Montluçon fait cinq cents mètres de long et propose vingt obstacles.
Les élèves sont généralement impatients de s'y frotter.  ::)  :P  :-[  :o
À trente-deux ans, Julien dit « Papi » est l’aîné de son groupe. Il fait partie de la sixième compagnie de l’école de gendarmerie. Son peloton vient d’effectuer sa première séance d’entraînement sur le parcours du combattant. À chaque obstacle, il est dans les premiers : « C’est bon, Papi est passé », peut-on entendre des autres élèves.

Le parcours du combattant, c’est un rituel de passage. « Ça fait deux mois qu’on est rentré, ça fait deux mois qu’on l’attend », raconte Julien.

Quelques appréhensions subsistent tout de même : « La plus grande peur que l’on a c’est de se blesser », explique Pauline, cadette de sa promotion à tout juste vingt ans. Les trente-sept élèves présents ont passé tous les obstacles avec succès.

Pour cette première séance, le peloton a été séparé en deux groupes encadrés par un instructeur. Ils ont chacun effectué un quart du parcours. Deux autres séances de deux heures suivront puis les choses sérieuses commenceront avec les séances chronométrées. « Les meilleurs font moins de trois minutes et les moins bons un peu plus de quatre », indique le lieutenant.

Pour les élèves, le côté ludique est clairement présent. « Peu importe notre âge, c’est comme un jeu », indique Julien. La cohésion est aussi très importante. Les encouragements sont de mise et si un camarade est en galère, les autres n’hésitent pas à venir l’aider. Pour Pauline, le parcours du combattant est aussi symbolique car il représente le côté militaire. « C’est pour cela que je suis rentrée dans la gendarmerie. »
Pour ne pas être surpris lors de votre incorporation, goûtez aux premières sensations du parcours d'obstacles avec lamontagne.fr :
Juliette Jay (en images) http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/allier/montlucon/2016/08/02/les-eleves-gendarmes-face-au-parcours-du-combattant_12022465.html?utm_medium=twitter&utm_source=twitterfeed

Vidéo + explications  http://425clrm.unblog.fr/2014/05/20/le-parcours-du-combattant-2/comment-page-1/

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6953
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Les élèves gendarmes face au parcours du combattant !
« Réponse #1 le: 18 janvier 2017, 17:47:06 »
[VU DANS LA PRESSE]
Pour ceux qui vont bientôt partir en bivouac, petit « RETEX » des Bretons !

Citer
Une formation en dix phases
Les premières épreuves se déroulent dès ce début de semaine, avec le constat initial des qualités physiques des élèves (foncier et capacité musculaire). Après quoi, la formation se décline en dix phases.  :-[
« La première, c'est le socle initial. L'objectif est de leur faire comprendre la militarité. On leur parle de déontologie, d'éthique et de morale. Il y a aussi beaucoup de sport », renseigne le capitaine.
Viennent ensuite les techniques et tactiques du combattant, l'aguerrissement (qui comprend un bivouac dont le but est de forger l'esprit de groupe et à l'issue duquel les calots sont remis aux élèves), et une synthèse sur le thème « Gendarme, militaire des forces armées ».
Axé sur deux thèmes principaux (« Gendarme, soldat de la loi » et « Maintien de l'ordre »), le reste de  la formation comprend beaucoup de mises en situation. La dernière étape étant un cours complémentaire en fonction de la future affectation de l'élève.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/chateaulin/ecole-de-gendarmerie-premiers-pas-de-cobras-01-10-2016-11238250.php#mqMyF0eVY11FW89g.99

Vous êtes entrés en école et vous appréhendez encore ce qui vous attend en bivouac ? « Le Télégramme » a suivi pendant une nuit les élèves-gendarmes de la 5ème compagnie de l'école de gendarmerie de Châteaulin pendant leur premier bivouac.

Retour d'expérience (RETEX).
Direction, point à atteindre. En avant, marche !  :P  :-[  :-X  :-\
Avec le capitaine P., commandant la 5e compagnie, ça ne rigole pas !  >:(
Pendant 5 jours, les élèves-gendarmes ont puisé au fond d'eux-mêmes, et se sont appuyés sur la cohésion du groupe, l'esprit de camaraderie afin d'accomplir au mieux les missions qui leur ont été confiées.
Une phase d' « aguerrissement » dans la lande bretonne qui constitue un point fort de leur scolarité : elle requiert la mobilisation de toutes leurs capacités physiques et intellectuelles, pour mieux les préparer aux interventions demain. 5 jours dans le froid, l'humidité, en dormant peu et sans se laver… avec à la clef la remise tant attendue du calot… on vous en dit plus demain ! https://www.facebook.com/chefetatmajorchateaulin

En attendant, l'immersion au cœur du bivouac des « Cobras » est à retrouver sur http://www.letelegramme.fr/finistere/chateaulin/ty-vougeret-au-coeur-du-bivouac-des-cobras-10-12-2016-11325838.php?share_auth=19632167035e5eb2fa6069f9f13ab824#closePopUp