Auteur Sujet: Maitre-chien et son chien ... informations sur la formation Maitre de Chien !  (Lu 58103 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne jerems

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Homme
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Bonjour,
je voudrais savoir si le chien est obligatoirement un berger allemand pour les maitres de chien dans la gendarmerie ?

Hors ligne Rusty

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 3084
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier smur
    • Voir le profil
    • Ambulancier pour les nuls
Non, le choix du chien est multiple en fonction de l'emploi qui lui sera demandé ;) d'ailleurs, faut se mettre à la page, le Malinois a depuis longtemps détrôné le BA dans les administrations et est en exclu au RAID et GIGN ! 8)
Le Centre national d'instruction cynophile de la gendarmerie (CNICG) à Gramat (Lot) recherche des chiens mâles ou femelles, âgés de 10 à 24 mois.

Citer
Quels types de chiens ?
L’étoile du berger allemand, ancien maître des lieux, a bien pâli. « 80 % de nos chiens sont des malinois, précise le colonel Dalier. Ce sont des couteaux suisses qui peuvent tout faire. Ils sont très obéissants et très proches de leur maître. » Aisément reconnaissable à ses oreilles tombantes et à sa peau plissée sur la tête, le solide Saint-Hubert tente de contester le quasi-monopole du berger belge, grâce à son redoutable flair.
Autre chien de chasse, le plus léger Springer anglais, un épagneul facile à transporter, a su se faire apprécier. Notamment dans une tâche plus qu’ingrate : la recherche de restes humains au sein du Groupe national d'investigation cynophile (GNIC), unité opérationnelle installée au cœur du centre.

« Un chien n’a qu’un but: offrir son cœur »... Bienvenue au centre de formation cynophile de la gendarmerie à Gramat
https://www.20minutes.fr/societe/2252527-20180412-video-bienvenue-centre-formation-chiens-gendarmerie-gramat

Les chiens de la Gendarmerie https://www.facebook.com/notes/gendarmerie-nationale/a-partager-la-gendarmerie-recrute-des-chiens-/871037899627073?fref=nf
et un site privé ICI à découvrir pour améliorer vos connaissances.

Flair incomparable, ouïe incroyablement développée, intelligence, le chien est doué de talents forts utiles à l’homme qui a su s’en servir de bien des façons.
Dans la Gendarmerie ils sont formés à la recherche de personnes disparues, de stupéfiants, d’explosifs, de produits accélérateur d'incendie ou en tant que simple force dissuasive  >:(
Le maître de chien est celui qui accompagne l’animal, sait lire sont comportement et qui l’aide à mettre en œuvre ses talents à bon escient tout en s’assure qu’il le fasse en toute sécurité, pour lui et pour les autres.

Travailler avec un chien est subtile, il ne suffit pas d'aimer les chiens pour être un bon maitre-chien... Il faut surtout aimer le travail avec les chiens.
Cela nécessite beaucoup de rigueur, de cohérence et d'investissement personnel et quotidien pour atteindre des objectifs de travail.
L'entretien physique et psychologique du chien et du maitre est quotidien, les entrainements doivent être réguliers par tout temps, toute humeur instable est à proscrire...

Citer
Chez les policiers, les douaniers ou les gendarmes, le chien possède une existence administrative. Certes, il n’est pas officier de police judiciaire, mais ses interventions peuvent être «actées en procédure» et à la limite servir de preuves.
Dans la disparition de la petite Maddie Mac Cann, au Portugal, les chiens ont détecté à plusieurs endroits de l’appartement et dans une voiture des odeurs de sang… et pire encore (vidéo ).
On peut regretter d’avoir ainsi transformé nos amis à quatre pattes en indics de police, mais c’est pour la bonne cause. Honnêtement, je crois qu’il n’y a jamais eu une seule bavure. Ce ne sont pas des chiens de combat. Ils sont formés pour détecter la drogue (fin d’une légende : ils ne sont pas drogués), mais aussi les explosifs, les produits incendiaires, les traces de sang ou de restes humains… De nos jours, ce sont les English Springer Spaniel qui tiennent la vedette. Celui de la photo s’appelle Voyou. C’est mon chien. Il n’est pas dressé du tout.

La question subsidiaire qui est apparue : savoir s’il faut ou non regarder un chien dans les yeux ?
N’ayant pas la réponse, j’ai tenté l’expérience avec Voyou. Je l’ai fixé intensément.
Il m’a fixé en retour, l’œil interrogatif, en remuant la queue.
Un suspense palpable d’une quinzaine de secondes. Puis il est allé chercher la baballe.
L’expérience est donc incontestable : on peut regarder un chien dans les yeux sans qu’il se montre belliqueux. Mais ce qui me trouble, c’est que parfois, c’est lui qui me fixe intensément (avec amour d’ailleurs). Et je me demande… est-ce que je dois aller chercher la baballe ?
Source http://moreas.blog.lemonde.fr/2008/12/12/chiens-renifleurs-suite-gendarmes-a-lecole/

A lire cet article : Qui sont ces chiens au service de l'État ?
http://www.slate.fr/story/128969/mon-job-chien-service-etat

Hors ligne jerems

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
  • Sexe: Homme
  • Sans Profession
    • Voir le profil
Oui mais toutes les races ne sont pas tolérés ?
Je voudrais devenir maitre de chien mais avec un labrador ou un rottweiler est-ce possible ?

Hors ligne henrik9

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 39
  • Sexe: Homme
  • police municipale - cyno et instructeur de tir
    • Voir le profil
Salut à toi, c'est le cyno qui te réponds !
Il faudrait nous dire dans quel secteur tu comptes travailler avec un labrador, administration ou sécurité privée, en tant que chien de patrouille ou de recherche ?
Pour chien de patrouille abandonne de suite le labrador, c'est une race qui ne donnera rien car le mordant n'est pas dans ses gênes car c'est un gentil toutou, si c'est pour de la recherche tu peux y aller, que ce soit en stup ou personnes. De plus je ne m'avance pas trop car il faudrait que je vérifie mais je ne crois pas que cette race soit autorisée au mordant dans les centres canins donc tu ne trouverais personne pour le dresser. (ceci au conditionnel bein sur, je dois vérifier).
Pour le Rott, c'est différent, tu peux travailler avec en tant que chien de patrouille mais as-tu bien réfléchi à tout ce que cela inclus d’avoir un chien classé en 2° catégorie ? Déclaration au lieu de résidence, assurance spéciale, chien muselé et tenu en laisse en permanence. De plus vu le caractère de ses chiens il te faudra quasi-obligatoirement passer par un centre de dressage pour en ressortir quelque chose, et surtout pour ta tranquillité à toi, sous peine de te faire déborder par le chien. Par contre, pourquoi avoir choisi un rott ? Les très bons rott sont très rares et chers car issus de très bons élevages avec de bonnes origines, le reste n'a malheureusement que 2 neurones dans la tête et il faut souvent en passer 10 à la toile pour en trouver 1 avec lequel on pourra peut être faire quelque chose.
Si tu n'as pas encore acheté ton chien et si c'est pour faire de la sécurité privé, et si c'est ton premier chien, je te conseille d'être très modeste et réaliste, prends un BA, c'est plus sur, et n'oublie pas de t'orienter vers un bon centre de dressage.
Si tu as besoin de plus d'infos, je suis là.

Citer
Depuis 1970, du reniflage à la recherche d'explosifs les chiens de la Gendarmerie nationale n'ont jamais cessé de se spécialiser.

Hors ligne jerem57

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 130
  • Sexe: Homme
  • ESI
    • Voir le profil
Moi je vois mal un caniche en tant que chien de patrouille mais en recherche de drogues  ;D

Info? Intox? Des caniches dressés pour détecter la drogue dans les aéroports
http://www.ina.fr/video/I08175221   OU

Reportage à l'école nationale des douanes de la Rochelle où, depuis 1985, se pratique le dressage de caniches nains qui seront ensuite utilisés dans les aéroports pour détecter l'éventuelle présence de stupéfiants dans les bagages de voyageurs.
Trois races sont privilégiées pour la recherche de stupéfiants : le Labrador, l'English Springer Spaniel et le Caniche. Le chien est dressé au rappel et à la marche au pied par son nouveau maître. Il doit aussi être sociabilisé et apprendre la propreté. Il vit dans la famille du maître-chien.

Citer
« Pour certaines tâches physiques, explique le comportementaliste animalier Jean-Marc Graff, le critère morphologique intervient mais en réalité, peu importe la race si l’individu est bon.
Par exemple, le “roi des pisteurs”, qu’on voit dans toutes les séries américaines, ressemble plus à Pluto qu’à Rintintin : c’est le Saint-Hubert, il n’a rien d’impressionnant et pourtant il possède un flair extraordinaire. Même chose avec les Cocker, les Springer Spaniel: ils n’ont pas de carrure imposante, mais ce sont des as du pistage. »

La taille compte  ;)
Le caniche, à l’odorat également très développé, a connu son heure de gloire dans les années 1990 au sein des douanes françaises. On imagine plus volontiers la bestiole sur un canapé qu’au milieu des bagages et pourtant, cet être apparemment délicat détecte à merveille drogues douces et dures dans les caches les plus inaccessibles.
« J’ai fait équipe 12 ans avec Hash, mon caniche nain de 6 kg, raconte avec des étoiles dans les yeux le maître-chien anti-stup et contrôleur principal dans les douanes françaises. Objectivement, c’était le meilleur! J’ai travaillé avec lui à l’aéroport de Roissy, au début dans les sous-sols puis beaucoup en civil au “filtre passager”. »

Hors ligne henrik9

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 39
  • Sexe: Homme
  • police municipale - cyno et instructeur de tir
    • Voir le profil
Après renseignements, les labradors ne sont admis au mordant donc change d'idée. Par contre si tu voulais absolument être "exotique" dans ton choix de chiens, tu as d'autres races moins communes mais qui donneront tout de même plus de résultats qu'un rott, le beauceron, le dobermann, le tervurenn mais comme je te le disais si c'est ta première expérience "cyno" reste modeste et rabat toi vers un BA.

Hors ligne cyno-axel

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sexe: Homme
  • maitre chien
    • Voir le profil
Salut jerems , le berger all est un très bon chien et il le restera mais depuis un certain temps la gendarmerie et autres utilisent presque que du malinois (plus souples plus léger et aussi plus rapide) il est vraiment excellent surtout sur des missions à risques et très délicates ; si tu es cyno et que tu as un poste assez mobile tu ne seras pas déçus @+

Hors ligne BergerPol

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonjour,
Je voudrais savoir lorsqu'on fait une formation "Maître DE Chien", c'est notre chien ou c'est un chien de la gendarmerie ou de la police uniquement pour la formation ?
Est-ce qu'on a le choix de choisir la race du avec lequel on va travailler, chien (Berger belge malinois) ?
Après la formation, si on réussi, le chien nous appartient ?
Si j'habite dans le gers (32) puis-je travailler dans les Hautes Pyrénées (65) ?

Est-ce que l'on habite dans sa maison (appartement) ou bien dans un appartement dans le lieu ou l'on travail ?

Merci d'avance.
Bien à vous.

BergerPol

Citer
Quand ils ne sont pas en interventions, les maîtres de chiens s'entraînent et s'occupent de leurs collègues à quatre pattes.
Quand ils ne sont pas à l'entrainement ou en interventions, les chiens restent au chenil de l'unité.
C'est seulement une fois que les chiens sont à la retraite (vers l'âge de 8 ans), que les maîtres les accueillent chez eux. Une nouvelle relation s'instaure car le chien n'est plus un collègue, mais un animal de compagnie.
Le rythme de travail diffère donc beaucoup d'une région à une autre.
Les qualités d'un maître de chien : disponibilité h24, passion pour les chiens, patience, résistance physique et nerveuse.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour
1/ Avant d'être maitre de chien et avoir un chien comme compagnon de travail, il faut d'abord être sous-officier d'active de la Gendarmerie ou gardien de la paix dans la Police Nationale. http://www.lapolicenationalerecrute.fr/Fiches-metiers/Maitre-chien
2/ le chien appartient à la gendarmerie, à la police nationale ou à la douane.
3/ le centre de formation des maitres de chien de la gendarmerie se trouve à Gramat dans le Lot (46), celui de la police à Cannes-Écluse (77) et pour les douanes à La Rochelle (17) (E.N.B.D. http://www.douane.gouv.fr/page.asp?id=149).
Dans ce centre sont enseignées toutes les spécialités de la Gendarmerie qui utilisent le chien http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/fre/Media/Videos/Equipe-cynophile/CNICG-Gramat

Maître de chien : La Gendarmerie Nationale a fait le choix d’associer un chien à un seul maître, au contraire d’autres unités qui laissent plusieurs hommes s’occuper d’un même chien. La formation des équipes cynophiles de la gendarmerie est dispensée par le Centre national d'instruction cynophile de la gendarmerie (CNICG) implanté à Gramat (Lot).
L'accès à la technicité « cynotechnie » est conditionnée par une période probatoire de deux à quatre années en unité opérationnelle de la gendarmerie départementale, de la gendarmerie mobile ou de la garde républicaine.

Les sous-officiers de la gendarmerie (SOG) servant dans les équipes cynophiles peuvent suivre trois types de formation :
FORMATION DE BASE
http://www-org.gendarmerie.interieur.gouv.fr/cegn/Formation-d-expertise-annexe/Cynotechnie/Formation-de-base.
. Suppléant de maître de chien ;
. Conducteur de chien ;
. Maître de chien
FORMATION DE TECHNICITÉ
. Moniteur cynophile « homme d'attaque » ;
. Moniteur cynophile de recherches en avalanches.
FORMATION SUPÉRIEURE DE TECHNICIEN CYNOPHILE
. Module supérieur de technicien et de gestion ;
. Module supérieur de conducteur canin ;
. Module supérieur de dresseur instructeur cynophile

Conditions générales d’admission et de réussite :
L’accession à chacun des niveaux de la formation cynophile repose sur des critères de sélection rigoureux. Toute formation débute par une évaluation initiale. Deux séries d’examens comportant des épreuves théoriques et pratiques sont organisées pendant et à la fin de chaque stage. Une moyenne générale minimum de 10 sur 20 est exigée pour être reçu.

Le gendarme et le chien forme une véritable équipe opérationnelle, assurant des missions variées comme la recherche de personnes disparues ou de malfaiteurs, la protection ou le secours de personnes, l’interception d’individus dangereux, la découverte de produits stupéfiants ou d’explosifs. Outre la passion pour son chien dont il assure l’entraînement quotidien, le technicien cynophile, recruté parmi les sous-officiers de gendarmerie, est sportif et doit régulièrement se recycler afin d’évoluer dans sa spécialité.  ::)

Centre national d'instruction cynophile de la gendarmerie (CNICG)
Source : http://www-org.gendarmerie.interieur.gouv.fr/cegn/Autres-pages/Centres/Centre-national-d-instruction-cynophile-de-la-gendarmerie-CNICG

Dans le cadre de la formation de ses équipes cynophiles, la gendarmerie nationale s'est dotée depuis le 19 décembre 1945 d'un établissement implanté à GRAMAT (Lot).
Missions du centre :
- recrutement, mise en condition (débourrage) et suivi médical des chiens ;
- sélection, orientation, constitution des équipes et dressage initial de technicité ;
- formation théorique et pratique des maîtres de chien ;
- surveillance technique et statistique des équipes opérationnelles ;
- formation continue des personnels instructeurs militaires et civils du centre.

Depuis 2002, le centre accueille en moyenne 350 stagiaires par an, forme 250 chiens et organise :
- trois stages de formation initiale d'une durée de 14 semaines ;
- trois stages de recyclage d'une durée de 4 semaines ;
- trois stages de formation de suppléants ;
- des stages à la carte pour les délégations étrangères et les formations spécialisées de la gendarmerie.

Technicités enseignées par le CNICG : 
piste défense ;
piste unique ;
avalanches ;
garde patrouille ;
assaut (GIGN) ;
recherche de restes humains ;
recherches d'armes et de munitions ;
recherches de produits stupéfiants ;
recherche d'explosifs ;
recherche de produits accélérateurs d’incendie.

Le nouveau dispositif cynophile de la gendarmerie doit, à terme, atteindre
41 groupes d’investigation cynophiles ;
525 équipes cynophiles ;
645 chiens.

Un site privé :
 http://www.devenir-gendarme.fr/maitre-chien-gendarmerie.php

Vidéos de l'école de formation




Vidéo métier : reportage avec des maîtres-chiens de la Gendarmerie
Imagine ton futur est allé à la rencontre de maîtres-chiens de la gendarmerie, à la caserne cynophile de Beynes (78). Nous avons passé une après-midi en compagnie de l'Adjudant BOURET et d'Électra, de Stéphanie et Kenzo, de David et Byzance...
Le métier de maître de chien au sein de la gendarmerie consiste à assister les brigades de gendarmerie lors de perquisitions, pistages, contrôles routiers, préventions dans les collèges... Leurs missions sont variées.

Hors ligne neutron - crf

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1132
  • Sexe: Homme
  • secouriste Croix Rouge Française
    • Voir le profil
Et en gendarmerie, ce n'est qu'aprés 5 ans de carriere que l'on peut commencer ? Accrochez vous ;D

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Ce n'est pas tout à fait exact ce délais de 5 années - en réalité ce temps est fonction de la durée de tes formations initiales et de bases en école (1 an ESOG) puis de ton acquisition du CAT (Certificat d'Aptitude Technique) qui te prend 2 à 3 ans d'études par correspondance et obligatoire pour être titularisé (en Gendarmerie on dit de Carrière), des demandes de volontariat pour effectuer le stage de spécialité cynophile et des places disponibles à l'école de Gramat  ( CNICG ) puis en unités (en général cela va ensemble - place & volontaire)

Le gendarme et le chien forme une véritable équipe opérationnelle, assurant des missions variées comme la recherche de personnes disparues ou de malfaiteurs, la protection ou le secours de personnes, l’interception d’individus dangereux, la découverte de produits stupéfiants ou d’explosifs.

Outre la passion pour son chien dont il assure l’entraînement quotidien, le technicien cynophile, recruté parmi les sous-officiers de gendarmerie, est "sportif" et doit régulièrement se recycler afin d’évoluer dans sa spécialité.

Nature du travail - Établir une relation complice avec son chien :
Aucun dressage ne peut réussir sans une confiance réciproque entre l'animal et son maître. Au travers des exercices, des jeux, des récompenses, ce dernier lui apprend à obéir et à adopter des comportements significatifs. S'asseoir et aboyer pour signaler un explosif, par exemple.

Apprendre à flairer :
Le maître-chien éduque le flair de son compagnon pour retrouver, par exemple, des personnes, des produits de contrebande (drogues, cigarettes...), des explosifs...

Au service des populations :
Le maître-chien entraîne son compagnon dans différents environnements en fonction de ses missions futures. En montagne, pour rechercher des personnes prises sous une avalanche. En mer, pour secourir un bateau chaviré. Sous les gravats, pour retrouver des corps coincés lors d'un séisme, d'une inondation... Dans une entreprise ou une administration, pour prévenir les intrusions.

Éduquer les chiens guides :
Le maître forme également le chien qui vivra au côté de personnes handicapées physiques et sensorielles, malvoyantes, afin de les aider dans leurs gestes quotidiens : ouvrir ou fermer une porte, apporter un objet, décrocher le combiné du téléphone...

Compétences requises pour devenir maître de chien :
Sélection et Présélections comprenant des épreuves sportives ainsi que des épreuves d'appréhension face au chien.

Le sens de l'adaptation :
Aimer le contact avec les animaux ne suffit pas pour devenir maître-chien. Il faut aussi savoir faire preuve d'autorité, de sang-froid, de patience, de compréhension, de douceur... Le sens de la psychologie canine et de la pédagogie est nécessaire.

En parfaite santé
Une excellente condition physique et de l'endurance sont indispensables au maître. Certaines compétences supplémentaires peuvent être requises, selon le type de travail. Un maître-chien d'avalanche, par exemple, doit bien connaître la montagne et être un très bon skieur.

D'autres infos sur le métier en fonction de son unité d'emploi http://www.lebergerallemand.fr/devenir-maitre-chien.html

Hors ligne Romain54

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 11
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Bonjour, je voudrais savoir quelles sont les études nécessaires pour faire ce métier car il m'interesse particulièrement et je ne trouve pas assez d'infos pour subvenir a mes besoins ^^.


Amicalement.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Bonjour
grand nombre de réponses à tes questions pourraient déjà être trouvées dans le recrutement Gendarmerie  ttp://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/

Pour devenir Maître de chien il faut d'abord être Gendarme ou Policier voire Douanier. Pour cela il faut détenir le Bac ; puis pour le chien faut aimer et comprendre l'animal ... note cependant que maitre de chien est une spécificité qui ne dure que le temps de la vie du chien et que les places sont limitées (une à trois par départements) mais renouvelable.
http://www.lebergerallemand.fr/les-metiers-canins.html

Les sous-officiers de Gendarmerie assurent les missions de maître-chien au sein de la Gendarmerie. http://www.maviepro.fr/magazine/vie-pro/stephanie-prevel-maitre-chien

Pour être maître-chien, il faut bien entendu réussir le concours de gendarme : comme pour tous les métiers de la Gendarmerie, vous devez passer par le "tronc commun".
Vous n'y échapperez pas, vous êtes d'abord militaire soldat de la loi ! :-\
Une fois gendarme, il faut aussi passer d'autres sélections. Bref, ceux qui s'imaginent devenir facilement maître-chien pour avoir la compagnie d'un "toutou" en seront pour leurs frais !

Tout de même, la spécificité de ce métier, c'est que la Gendarmerie recrute aussi des gendarmes adjoints volontaires qui viennent suppléer les sous-officiers.

Nature du travail
Le chien aboie, puis s'assoit : il a détecté quelque chose. Au maître-chien d'interpréter ce code pour agir. Mais avant d'en arriver à cette compréhension, ce professionnel a élevé et dressé l'animal. La formation des équipes cynophiles de la gendarmerie est dispensée par le Centre national d'instruction cynophile de la gendarmerie (CNICG) implanté à Gramat (Lot).http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/cegn/Formation-d-expertise/Cynotechnie

Établir une relation complice
Aucun dressage ne peut réussir sans une confiance réciproque entre l'animal et le maître-chien. Au travers des exercices, des jeux, des récompenses, le maître apprend au chien à lui obéir et à adopter des comportements significatifs. S'asseoir et aboyer pour signaler un explosif, par exemple.

Éduquer l'odorat
Le maître-chien éduque le flair de son compagnon pour retrouver, par exemple, des personnes, des produits de contrebande (drogues, cigarettes...), des explosifs...

Exercer partout
Le maître-chien entraîne son compagnon dans différents environnements en fonction de ses missions futures.
Le gendarme et le chien forme une véritable équipe opérationnelle, assurant des missions variées comme la recherche de personnes disparues ou de malfaiteurs, la protection ou le secours de personnes, l’interception d’individus dangereux, la découverte de produits stupéfiants ou d’explosifs.

Outre la passion pour son chien dont il assure l’entraînement quotidien, le technicien cynophile, recruté parmi les sous-officiers de gendarmerie, est sportif et doit régulièrement se recycler afin d’évoluer dans sa spécialité.

Compétences requises

Le sens de l'adaptation
Aimer le contact avec les animaux ne suffit pas pour devenir maître-chien.Il faut aussi savoir faire preuve d'autorité, de sang-froid, de patience, de compréhension, de douceur... Le sens de la psychologie et de la pédagogie est nécessaire.

Des aptitudes spécifiques
Une excellente condition physique et de l'endurance sont indispensables. Certaines compétences supplémentaires peuvent être requises, selon le type de travail. Un maître-chien d'avalanche, par exemple, doit bien connaître la montagne et être un bon skieur.

http://www-org.gendarmerie.interieur.gouv.fr/cegn/Formation-d-expertise-annexe/Cynotechnie/Formation-de-base

Les chiens de la gendarmerie sont formés à Gramat dans le Centre national d’instruction Cynophile. A quelques dizaines de kilomètres de Figeac, on trouve le CNICG (Centre National d’Instruction Cynophile de la Gendarmerie). Cette école unique en France forme les protecteurs canins de la République : des gendarmes qui auront pour partenaire des chiens surentraînés. Une relation de confiance est nécessaire pour que le chien remplisse correctement son travail : attaquer sur ordre de son maître, renifler des substances illicites.







L'école de gendarmerie de Gramat nous offre un bel aperçu du travail effectué au sein de l'école par les chiens qui viendront assister les gendarmes dans leur activité professionnelle.
Vous verrez dans ce reportage, les capacités à la limite du concevable d'un chien, le Saint Hubert qui remonte une piste 24 heures après son traçage.

Démonstration des chiens de gendarmerie de Gramat 




Dans le parc animalier de Gramat, près de Brive-la-Gaillarde, dans le Lot, Sandrine pénètre dans l'enclos d'un couple de lynx, les plus gros félins d'Europe. Puis elle rejoint des gendarmes qui s'entraînent avec Diane, une chienne au flair infaillible. Dans la vallée de la Dordogne, à Loubressac, Elodie Ageron 

Citer
Le métier de maître de chien au sein de la gendarmerie consiste à assister les brigades de gendarmerie départementale ou des transports aériens. Lors de perquisitions, pistages, contrôles routiers, préventions dans les aéroports... Leurs missions sont trés variées.  « Pour qu'un duo homme-chien fonctionne, ça représente des heures de travail, il faut se comprendre en un regard. »
Pour une meilleure efficacité des chiens, chacun est formé à une seule spécialité olfactive : recherche de personnes, de stupéfiants, d'explosifs, de billets de banques, d'armes et munitions. Tout comme les gendarmes, les chiens sont formés au centre national d'instruction cynophile de Gramat dans le Lot. C'est dans ce centre de formation initiale, que les « mariages » entre les gendarmes et les chiens s'effectuent. Il s'agit de trouver le chien qui correspondra le mieux au caractère du gendarme. En effet, il ne faut pas donner à un maître trop cool, un chien à fort caractère et vice-versa.
En grande majorité, les chiens utilisés, sont des Bergers Allemands et des Bergers Belges aussi appelés Malinois. Ce sont des chiens vifs, intelligents, obéissants et qui aiment travailler. Mais, dans les chiens de la gendarmerie, on retrouve aussi d'autres races comme des Staffordshire bull terriers, le St Hubert et des Jack-Russells. Ces chiens sont petits et peuvent plus facilement se faufiler lors de fouilles de véhicules, par exemple. Ils sont aussi utilisés lors d'interventions dans les collèges, car ils sont moins impressionnants.
Quand ils ne sont pas en interventions, les maîtres de chiens s'entraînent et s'occupent de leurs collègues à quatre pattes. Quand ils ne sont pas à l'entrainement ou en interventions, les chiens restent au chenil de l'unité. C'est seulement une fois que les chiens sont à la retraite (vers l'âge de 8 ans), que les maîtres les accueillent chez eux. Une nouvelle relation s'instaure car le chien n'est plus un collègue, mais un animal de compagnie. Le rythme de travail diffère donc beaucoup d'une région à une autre.
Les qualités d'un maître de chien : disponibilité h24, passion pour les chiens, patience, résistance physique et nerveuse.

Formation
Pour devenir maître chien dans la gendarmerie, il faut être de carrière et suivre un stage d'une durée de 13 semaines au centre de formation des maîtres de chiens de la gendarmerie de Gramat. Il est donc préférable d'avoir quelques années d'expérience sur le terrain, avant de se lancer. Les concours d'admission sont très sélectifs.
Le recrutement des maîtres-chiens en gendarmerie se fait au sein du corps des sous-officiers de carrière. Pour faire ce métier, il faudra donc être sous-officier de carrière, être âgé de moins de 35 ans et réussir les épreuves physiques et intellectuelles. L'âge courant d'un maitre chien en gendarmerie est entre 25 et 35 ans mais cela peut être bien plus long.
Le bac est nécessaire pour passer le concours de sous-officier pas pour celui de GAV/APJA.

Hors ligne Romain54

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 11
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Ok merci quand même pour ta réponse rapide :) .
Je demandais ça car j'ai été sur plein de sites mais aucun n'étaient assez clair sur les études pour le devenir.
Et puis pour l'animal, je ne devrais pas avoir trop de problèmes à le comprendre car j'adore les animaux et particulièrement les chiens ^^.  8)
Et avec le bac S, je pourrais passer le concours de gendarme sous-officier ou non ?

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6707
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Avec le Bac, n'importe lequel tu peux prétendre depuis le 1er janvier 2010 au concours de Gendarme sous-officier pour devenir officier il faut un master mais si tu n'as pas le Bac il te reste la voie GAV (2+3=5 ans maxi pour te préparer au concours interne de S-Off) :
http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/cegn/Formation-d-expertise/Cynotechnie

Globalement tu as un an de formation en école de Gendarmerie (10 mois école + 2 mois en stage dans une unités GD terrain)
Puis quand tu auras ton CAP de Gendarme tu vas choisir une place en Région sur les offres faites lors de l'amphi de fin d'études en fonction de ton classement (1er tu as tous les choix, dernier tu n'as que la place qui reste) - arrivé en unité de Gendarmerie Départementale tu vas devoir faire encore 2 ans d'études pour obtenir ton DAT et ce n'est qu’après que tu pourras prétendre postuler au stage de la spécificité de maitre de chien : piste - attaque/défense - avalanche - drogues (stage qui se fait à l'école de la gendarmerie à Gramat - lot )

[RECRUTEMENT]
Devenir maître de chien, c'est d'abord être gendarme.  8)
Nous avons décelé beaucoup de fans d'animaux domestiques, et plus spécialement de chiens sur cette page !
En cette semaine consacrée au travail des équipes cynophiles, nous allons répondre à certains d'entre vous à la question « comment devenir maître de chien en gendarmerie » ?

1- Il faut d'abord être gendarme (sous-officier de carrière) et posséder une réelle motivation pour la conduite d'un chien. C'est important car cela signifie qu'il vous faut de la patience à compter du moment où vous vous inscrivez au concours de sous-officier de gendarmerie jusqu'à celui où vous intégrez le centre national d'instruction cynophile de la gendarmerie. Tous les gendarmes qui le souhaitent ne peuvent pas devenir maître de chien, et cela peut prendre plusieurs années.

2- Il faut ensuite être âgé de moins de 35 ans au 1er janvier de l'année de la demande pour devenir maître de chien. Donc n'hésitez pas trop longtemps avant de rentrer en gendarmerie ! Une aptitude médicale est également requise. Un test sportif fait partie de la procédure de recrutement.

3- Une fois recruté, le sous-officier de gendarmerie participe pendant 5 semaines à une formation de base permettant l'établissement d'un climat de confiance avec le chien, avant d'entamer une formation de 14 semaines dans sa spécialité.

4- A la fin de la formation, le maître de chien est affecté en général dans un peloton de surveillance et d'intervention. En dehors de ses missions spécialisées, il intègre le service de l'unité et continue d'exercer des missions de surveillance et d'intervention au profit de la compagnie de gendarmerie départementale.

Si vous souhaitez plus d'informations sur ce métier, cliquez sur ce lien ou rendez-vous sur notre site dédié au recrutement : http://www.calameo.com/read/0027192922ab28ea27dbb

 https://fr-fr.facebook.com/gendarmerienationale/posts/908401832557346