Auteur Sujet: Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?  (Lu 75023 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Bonjour,
je souhaiterais savoir quelle est la différence entre une brigade de montagne et l'escadron de gendarmerie mobile ??

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #1 le: 22 avril 2010, 13:47:30 »
Bonjour Gégé
La Zone Gendarmerie Nationale (ZGN) comprend 90 % du territoire français, n'excluant que les zones fortement urbanisées (les villes de plus de 20 000 habitants sont sécurisées par la Police nationale). C'est donc à la gendarmerie que revient la responsabilité de la sécurité publique dans les grands espaces naturels. Dans cette optique et afin de remplir toutes les missions qui lui incombent avec efficacité, la gendarmerie a mis sur pied des unités généralistes et des unités spécialisées.
La gendarmerie entretient des unités de montagne dans les principaux massifs montagneux de France : Alpes, Pyrénées, Massif Central, Jura, Vosges, Corse.
Ces unités font partie soit de la gendarmerie départementale, soit de la gendarmerie mobile. Elles effectuent le même service que les autres unités, mais dans des conditions particulières qui nécessitent une formation et un entraînement adaptés.
La montagne constitue une entité géographique particulière, par son relief, son climat, son patrimoine naturel et culturel. Ces particularités imposent une mise en place de structures ainsi qu'une formation adaptée et indispensable pour optimiser les missions de la gendarmerie de montagne.
La Gendarmerie comme d'autres entités est divisée en unités.
La brigade territoriale (BT) est la plus petite de ces unités (de 6 à 10 militaires à l'origine de leur création par Napoléon) elle est au cœur du métier de gendarme et en montant dans la hiérarchie d'organisation tu as le peloton (20 à 25 militaires) puis l'Escadron (Gendarmes "montés" sur chevaux ou véhicules blindés) ou la Compagnie (Gendarmes à "pied" les fantassins/voltigeurs)  ces deux unités sont des formations  "mères" qui englobent 4 pelotons qui englobent eux même 4 à 5 brigades - Ceci est une vison "un peu simpliste" mais elle me permet de répondre à ta question.

Sur le terrain la brigade de GD a sous sa responsabilité un territoire de surveillance ou "circonscription",  équivalent à la superficie d'un Canton, lui même composé de X communes.
L'escadron ou la compagnie ont "théoriquement" comme territoire/circonscription dans le découpage administratif d'un département, plusieurs "cantons", c'est l'arrondissement.
Il existe plus de 3 600 brigades de gendarmerie départementales en France auxquelles il faut ajouter celles des départements d'outre-mer. Ce maillage territorial de quasiment une brigade par canton permet de protéger les populations efficacement et d'être au plus près des événements. Mais la brigade n'est pas seule dans son travail et s'inscrit dans un cadre opérationnel précis.

Au dessus d'elles (BT, Cie) se trouve le Groupement équivalant de la Direction départementale dans une administration publique ( dont la circonscription est l'équivalent de la surface physique et administrative du dit département dirigé par le Préfet )  qui lui même est couvert par la Région représentée géographique par la Province.

La Gendarmerie est divisée principalement en trois grandes formation :
- La Garde Républicaine de Paris
- La Gendarmerie Départementale
- La Gendarmerie Mobile
puis les formations de gendarmerie attachées aux trois Armées ( Terre - Air - Mer ) et aux Transports Aériens civils chargé de la sécurité dans les aéroports.

Mais tu as posé une question "subtile" qui t'embrouille un peu  ::)  parce que la Brigade est une unité de " Gendarmerie Départementale" (GD) et les personnels ont tous des galons "Argent" alors que l'Escadron fait parti de la "Gendarmerie Mobile" ( GM - galons Or) dont le Job principal est le maintient et le rétablissement de l'ordre Public, qui sont l'équivalent des CRS (Compagnie Républicaine de Sécurité) chez les Policiers ... - tu y retrouves le C qui signifie Compagnie.

L'appellation "Escadron" par rapport à "Compagnie" vient, si je ne me trompe pas, du fait que les personnels du premier étaient à cheval alors que ceux du second étaient à pied.

J'espère avoir été clair ?

Hors ligne J.A.

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 184
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #2 le: 22 avril 2010, 23:05:15 »
Je vais te compléter un peu si tu me le permets Jeannot.
La Zone Gendarmerie Nationale (ZGN) comprend 90 % du territoire français, n'excluant que les zones fortement urbanisées(villes de +20 000 habitants).
C'est donc à la gendarmerie que revient la responsabilité de la sécurité publique dans les grands espaces naturels. Dans cette optique et afin de remplir les missions qui lui incombent avec efficacité, la gendarmerie a mis sur pied des unités spécialisées de montagne.

La gendarmerie entretient des unités de montagne dans les principaux massifs montagneux de France : Alpes, Pyrénées, Massif Central, Jura, Vosges, Corse.
Ces unités font partie soit de la gendarmerie départementale, soit de la gendarmerie mobile. Elles effectuent le même service que les autres unités, mais dans des conditions particulières qui nécessitent une formation et un entraînement adaptés.
Les unités de montagne de la gendarmerie départementale sont essentiellement de deux sortes : les pelotons spécialisés et certaines brigades territoriales.

Les brigades ou communautés de brigade classées "montagne" sont celles qui se situent, dans le maillage territorial de la gendarmerie, dans des villes ou villages à une certaine altitude. Les conditions climatiques font que les gendarmes doivent avoir recours à des savoir-faire particuliers pour remplir leurs missions judiciaires et administratives.

Les pelotons spécialisés sont implantés sur des sites touristiques ou très peuplés où ils assurent des missions de sauvetage et d'enquête en milieu montagneux. Suivant l'altitude à laquelle ils interviennent et donc leur degré d'expertise, on distingue les Pelotons de Gendarmerie de Montagne (PGM) et les Pelotons de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM).

Il existe 5 PGM, situés à : Murat, le Mont Dore, Munster, Les Rousses, et Xonrupt.
Les 15 PGHM sont basés à : Annecy, Bagnères de Luchon, Bourg Saint-Maurice, Briançon, Chamonix, Corte, Grenoble, Jausiers, Modane, Oloron sainte-Marie, Osseja, Pierrefite Nestalas, Saint-Denis de la Réunion, Savignac les Ormeaux et Saint-Sauveur sur Tinée.

Toutes ces unités sont rattachées au commandement territorial de la gendarmerie départementale : les brigades et communautés de brigade de montagne dépendent d'une compagnie de gendarmerie départementale (parfois elle-même classée montagne), et les PGM/PGHM dépendent directement du groupement de gendarmerie départementale.

Les unités de montagne de la gendarmerie mobile sont des Escadrons de Gendarmerie Mobile (EGM) basés près de zones montagneuses. Ces escadrons exécutent les mêmes missions que les autres EGM, mais ont deux caractéristiques, les personnels suivent une formation montagne et ces unités fournissent en hiver et été des renforts saisonniers dans les stations de sport d'altitude.
La brigade de montagne (dont la circonscription est située aux environ de 1000m d'altitude et au-dessus) fait parti de la gendarmerie dite "Départementale" ou "Blanche" - c'est une des subdivisions de la gendarmerie qui a pour mission générale, la police judiciaire, administrative et militaire.
La brigade de montagne exerce les mêmes missions que la brigade de gendarmerie de ton village sauf qu'en plus elle a des missions spécifiques de surveillance et d'intervention en montagne et donc les personnels possèdent des qualifications pour intervenir efficacement dans leur environnement montagneux comme les brigades nautiques sont aptes à intervenir en mer.

Ensuite il y a différentes unités " montagne ".
- La brigade départementale de montagne décrite ci dessus
- Le peloton de gendarmerie de montagne (PGM)
- Le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM)
- Les Groupes montagne gendarmerie (GMG) appelé en renfort sur certaines grosses interventions, constitués de gendarmes des unités territoriales volontaires ayant réussi les formations montagne,
- Les escadrons de gendarmerie mobile (EGM) de montagne comme celui de Gap (05).

Les pelotons de montagne et de haute montagne sont des unités très spécialisés ayant pour but l'exercice de la Police Judiciaire et administrative (environnement par exemple) plus le secours à victime en montagne.
Les personnels y servent dans les PGM et PGHM sont tous guide ou aspirant guide de haute montagne et tous des secouristes chevronnés.
Certains de ces personnels sont aussi spécialistes en spéléologie ou canyon.
Pour ceux qui est des escadrons de gendarmerie mobile de montagne leurs missions est spécifiquement le maintien de l'ordre. Implanté dans une ville de montagne comme Gap ou Dignes, les personnels de ces unités acquièrent en plus des spécialités montagne (ski et alpinisme).

J'espère qu'en faisant une compilation de nos post cela répond à ta question ?

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #3 le: 23 avril 2010, 14:21:03 »
Salut,
en relisant ta réponse JA je me suis rappelé que ce qui préoccupe gégé ... c'est le  "secours en montagne" et rien que le secours  8)
Hors la brigade de gendarmerie de montagne ne fait pas exclusivement du secours mais est tout de même la "porte d'entrée" des unités de montage, PGM ou PGHM qui eux font beaucoup de secours sans pour autant délaisser les missions régalienne que l'État leur dévolu.

La brigade est la "brave fille à tout faire" mais vu qu'elle est implantée en zone montagne ( à + de 1000 m d'altitude ) elle a, suivant les CB (Commandant de Brigade), des possibilités d'activités Montagne qui te font approcher le secours (recherches de personnes du style : les chercheurs de champignons, les randonneurs inexpérimentés, les para et deltaplane qui se plantent, rando canyoning,  etc ...).

A toi gégé de t'entrainer et de passer les diplômes nécessaires pour entrer au sein d'un PGM voir un PGHM  ^-^

PS : n'oublie pas que pour devenir gendarme il te faudra le Bac (général en 1er), tu peux cependant te faire une idée du métier en tant que GAV (Gendarme Adjoint Volontaire) si tu ne l'as pas  :-\  ... pense à le demander lors de ta Journée défense et citoyenneté (ex-JAPD)  
« Toute personne, garçon ou fille, de nationalité française  doit se faire recenser entre la date de ses 16 ans et la fin du 3ème mois suivant ». 8)

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #4 le: 24 avril 2010, 18:13:24 »
merci d'avoir repenser à mon envie de faire du secours... :-*
En gros, après le bac il serait préférable que j'entre en brigade de montagne ??

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #5 le: 25 avril 2010, 14:30:25 »
Voilà, gégé tu as tout compris  ;)

Le parcours réel est le suivant :
- faire ta JAPD/JDC et demander les infos sur la Gendarmerie à son représentant
- passer les tests de sélection (intellectuels et physiques) et les réussir (tu n'as droit qu'à 2 essais  :P 4 si tu passes par la formation de gendarme auxiliaire (GAV)
- entrer en école de Gendarmerie pour devenir sous-officier (12 mois de stage = 9 école + 3 en brigade)
- à l'amphi de fin de formation, là où tu vas choisir ta Région d'affectation demande celles qui ont des montagnes (PACA - Rhône-Alpes - Midi-Pyrénées par exemple  ::)  mais il y a aussi l'Auvergne, la Corse et dans l'Est ... les Vosges et le Juras  8)
- en attendant entraine toi à la randonnée pédestre, au ski, à l'escalade et à la marche (à pied et en ski) avec sac à dos de 10kg  :P.

Citer
Résumé : Tout d’abord, il faut se présenter au concours d’entrée en école de sous officiers de gendarmerie, s’en suit une année d’école (ESOG) au terme de cette année de formation, au vu de votre classement final et des unités disponibles, le jeune gendarme choisit son affectation soit en brigade départementale (BT) soit en escadron de (GM) montagne.
La carrière classique d’un gendarme en montagne débute par un test de compétence particulière « montagne ». Durant sa formation de sous-officier ou d’officier en école, l’élève gendarme ou l’élève officier fait acte de candidature pour suivre ces tests d’une durée de trois jours organisés au CNISAG de Chamonix.

LES ÉPREUVES  ;D
– une épreuve écrite de connaissance générale sur le milieu montagnard et ses intervenants
– une épreuve physique (chronométrée sur un parcours de plus de mille mètres de dénivelée positive avec un sac chargé à huit kilos pour les hommes et six kilos pour les femmes),
– une épreuve de course d’orientation
– une épreuve de « terrain varié »
– une épreuve technique de ski alpin (descente libre sur piste et hors piste)
– une épreuve de recherche ARVA
– une épreuve d’escalade
– un entretien
En fonction des résultats obtenus, le CNISAG propose d’orienter la carrière de l’intéressé vers les unités de gendarmerie de montagne, au sein  desquelles il se porteront volontaire pour suivre la formation « montagne ».

Un gag "piège" pour ceux qui demandent PACA et qui croient qu'en faisant ce choix ils vont se trouver sur les plages de la méditerranée, sont souvent affectés en premier ... dans la Cie de Barcelonnette (04) qui a 5 brigades "montagne" et un PGHM à Jausiers - car c'est un coin que seul les montagnards affectionnent ... c'est la surprise que j'ai eu. Ça été ma plus belle affectation mais je n'ai pu y rester car j'avais un enfant cardiaque  :'(

http://www.carrieres-publiques.com/PAR_TPL_IDENTIFIANT/42/TPL_CODE/TPL_FIC_METIER_FICHE/PAG_TITLE/Gendarme+en+brigade+territoriale/2241-fiche-concours.htm

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #6 le: 25 avril 2010, 15:05:11 »
merci beaucoup jeano 11. encore une petite question, y a t il aussi des affectations en hte savoie ??

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #7 le: 25 avril 2010, 16:13:44 »
Gégé la France entière t'appartient car il existe une brigade par canton soit 3600 brigades ... OK pour les gens de la maison il y en a qui sont en couple  ;D ou qui ont disparu  :'(

http://haute-savoie.ialpes.com/administration/gendarmerie.htm

t'inquiète pas mon gégé je n'ai pas fait un inventaire exhaustif  dans mon précédent post' ;) et les places sont pas gardées "à vie" car il existe des mutations qui fait que les personnels changent souvent d'affectation suivant leur situation personnelle et professionnelle et des départs en retraite.

Hors ligne J.A.

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 184
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #8 le: 26 avril 2010, 17:27:58 »
Bonjour,
une petite précision, alors en école de gendarmerie tu pourras passer les tests spécifiques montagnes et les réussir si tu as un bon "bagage". Si tu les réussis tu as une place réservée en sortie d'école dans une brigade de montagne .. tu pourras faire trois vœux de compagnie.

Un camarade, originaire d'Annecy a passé puis réussi ces tests en école et a demandé la haute Savoie - dans ses trois choix il a été affecté à Modane  ^-^ donc tu vois il n'est pas bien loin et pratique la montagne au quotidien ;

Bon courage à toi... il y a du boulot pour y arriver !!

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #9 le: 27 avril 2010, 13:51:50 »
C'est pas vieux ça J.A ...  ça n'existait pas à mon époque  ;)
c'est bien mais gégé cela implique que tu te sois déjà formé à la "pratique de la montagne" et J.A peux tu nous dires, si tu le sais, quels sont les tests ?

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #10 le: 03 mai 2010, 14:04:45 »
merci à vous deux - mais effectivement, J.A. pourrais tu nous dire quels sont ces tests ?? :)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #11 le: 03 mai 2010, 15:10:25 »
Gégé, en attendant la réponse de JA, j'ai trouvé ceci :
Le premier Test : pouvoir faire du 800 m/heure (dénivelée minimum) avec 8kg sur le dos  :o
Quelle est la formation pour devenir secouriste, et à quoi consiste cette formation ?

Pour intégrer un PGHM nous avons plusieurs possibilités. Tout d’abord il faut savoir qu’il est indispensable de réussir le concours des sous-officiers de la gendarmerie (renseignement et dossier auprès de la gendarmerie du lieu de domicile) qui permet l’entrée en école des sous officiers de la gendarmerie.

Durant cette école vous pouvez participer au test de compétence montagne (3 jours au CNISAG de Chamonix). A l’issue de votre scolarité vous êtes affecté en unité montagne gendarmerie départementale ou gendarmerie mobile (si compétence obtenue). Ensuite c’est le cursus interne, stages certificat élémentaire montagne (CEM – 2X 15 jours), diplôme technique montagne (DTM – 2X 4 semaines), brevet technique montagne (BTM – 2X 5 semaines) et sélection pour intégrer la spécialité montagne . Les sélections se font au CNISAG sur 5 jours. Épreuves : Escalade, ski de montagne, parcours variés, connaissances générales, sauvetage auto sauvetage, liste de courses en montagne, entretien sur les motivations.

Pour une affectation directe en PGHM, il faut être titulaire du BE guide de haute montagne ou en formation.

Cependant mon Gégé, il ne faut pas uniquement t'obnubiler par la parti "secours" des gendarmes du PGHM car il sont avant tout des enquêteurs de Police :

Parce que la montagne est un milieu très sensible à risque, la place de de la Gendarmerie dans ce domaine est essentielle pour assurer les missions de police judiciaire et administrative

Mission de police administrative :

-Secours en montagne : sauvetage, recherche de personnes disparues ou décédées,…en tous temps et lieux 24 heures sur 24.
-Prévention des accidents et information du public.
-Contrôle du respect des diverses réglementations (loi montagne, code de l’environnement,…).
-Surveillance spécifique du milieu montagnard.
-Participation aux commissions de sécurité (refuge, domaine skiable, ouvertures de route,…).
-Protection de l'environnement.
-Coopération avec les élus et administrations des territoires de montagne.

Mission de police judiciaire :

-Enquêtes concomitantes aux accidents en montagne ;
-Constations des infractions aux législations relatives au milieu montagnard ;
-Aide aux magistrats pour certains litiges occasionnés en montagne.

Missions des spécialistes montagne :

A travers toutes ces unités, la gendarmerie participe, soit à titre exclusif, comme à Chamonix, soit en collaboration avec les CRS ou les services de sécurité civile, aux plans départementaux de secours en montagne.

Elle exerce deux types de missions :

    * mission de police administrative consistant en une mission de police-liaison et une mission de secours (surveillance, prévention, information, secours et assistance)

    * mission de police judiciaire, une procédure judiciaire étant établie lors d'accident ayant entraîné une atteinte corporelle ou la mise en cause d'un professionnel de la montagne. En dehors de ces cas, un procès-verbal de renseignement judiciaire. Cette mission peut également s'exercer lors des enquêtes diligentées à la suite de catastrophe.

Plus concrètement, ses missions sont :

    * Secourir les personnes en difficulté,
    * Rechercher les personnes disparues ou décédées,
    * Contrôler le respect des diverses réglementations et constater les infractions,
    * Surveiller le secteur montagneux,
    * Participer aux commissions de sécurité (refuge, domaine skiable, ouvertures de route…),
    * Prévenir les accidents et informer le public,
    * Mener les enquêtes consécutives à des accidents en montagne,
    * Réaliser des expertises au profit des magistrats.

Les gendarmes spécialistes sont des montagnards, des secouristes et des enquêteurs qui opèrent en étroite collaboration avec d’autres intervenants de la société (autres organismes chargés du secours (international), magistrats, élus locaux, équipages d’hélicoptères, maîtres de chiens, médecins, experts …).

Hors ligne J.A.

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 184
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #12 le: 05 mai 2010, 20:05:18 »
Bonjour,
De tête je ne me rappelle pas exactement c'était il y a 5 ans quand même ^-^
Il y avait rando avec le sac (10kg) comme le spécifie jeanno
ensuite rando ski, montée en peau de phoque puis descente chronométrée,
escalade de roches et de glaciers  ::)

Désolé pour les modalités je ne les connais pas plus !

...

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #13 le: 06 mai 2010, 08:18:49 »
OK merci quand même... J.A.

en gros c'est à peu près les mm épreuves que celles du cnisag mais en un peu moins compliqué ... si j'ai bien compris ?

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #14 le: 06 mai 2010, 11:55:19 »
Gégé pour allez en brigade de montagne pas besoin de test juste un bon classement en fin d'études du CAPG.
A la sorti de l'école tu ne peux choisir qu'une Région dans laquelle il y a X brigades ... pour enter direct dans un  PGM ou PGHM il te faut être au moins aspirant guide et avoir ton diplôme de secouriste.

et si tu relis mon post' précédent : " Pour une affectation directe en PGHM, il faut être titulaire du BE guide de haute montagne ou en formation. "

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #15 le: 06 mai 2010, 18:06:49 »
Oui Jeano, j'avais bien lu mais les tests dont J.A. parle pour acquérir un centre de montagne sont à peu près un modèle réduit des épreuves du cnisag ... c'est ça J.A. ??

Hors ligne J.A.

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 184
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #16 le: 08 mai 2010, 16:19:55 »
Salut,
Oui c'est bien cela.
J'ai un collégue au cnisag de chamonix,
je vais lui envoyer un mail pour avoir les test exact je te tiens informé.

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #17 le: 08 mai 2010, 16:36:15 »
merci, J.A. c'est très aimable à tous... :-* :ange: :merci!:

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #18 le: 21 mai 2010, 13:39:34 »
Salut gégé, la patience est une vertu très appréciée en Montagne ... en attendant je te propose cette info issue du journal  h*tp://www.ledauphine.com/stage-un-nouveau-certificat-d-aptitude-montagne-en-savoie-former-les-gendarmes-au-travail-en-montagne-@/index.jspz?chaine=26&article=284401

SECOURS EN MONTAGNE - Un nouveau "certificat d'aptitude montagne" en Savoie pour les gendarmes.

Comment mener à bien ses missions de gendarme, au quotidien, dans un département de montagne, lorsqu'on n'a pas forcément de connaissance de ce milieu particulier ?
C'est pour répondre à cette question qu'une nouvelle formation s'est mise en place en Savoie. 
L'objectif du certificat d'aptitude montagne est de donner les bases pour se déplacer et s'orienter, afin d'assurer leurs missions de protection des personnes et des biens en toute sécurité.

Le principe du "cam" :
Ce "certificat d'aptitude montagne" permet de combler une sorte de vide, et concrétise un projet de plusieurs années.
Ces deux journées de stage devraient être reconduites tous les ans.
Tous les gendarmes affectés en Savoie, sans qualification particulière (une formation poussée montagne dure d'un à cinq mois), devraient suivre ce stage de formation initiale.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #19 le: 21 mai 2010, 14:12:40 »
Gégé ça c'est pour toi ... saute sur l'occase :

h*tp://www.ensa-chamonix.net/index.php?option=com_content&view=article&id=247&Itemid=275

Dans le cadre des stages d'alpinisme guide et aspirant guide, l'ENSA recherche des personnes susceptibles de jouer le rôle d' "élève" pour ces stagiaires en formation.
Les élèves des stages d'application doivent être en bonne forme physique afin de pouvoir effectuer chaque jour une activité montagne.
Il faut être capable d'effectuer une sortie de 6 heures et avoir un rythme d'ascension de 300m/heure.

Stages d'application "Adolescents" du 09 au 13 août 2010

OBJECTIF du STAGE :
Apprentissage de l’alpinisme adapté à un public d'adolescents (13 - 17 ans)

Le programme de la semaine est principalement constitué de journées "Ecoles" (rocher, glace, neige) en vue de la réalisation d'une ascension facile en montagne.
L'encadrement est assuré par des aspirant-guides en formation, sous la responsabilité directe des professeurs de l'ENSA, guides de haute montagne. Une bonne condition physique est requise pour suivre cinq jours consécutifs d'activité montagne.

Renseignements complémentaires et inscription :
Christian POCACHARD - tél. : 06 82 65 72 13

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #20 le: 22 mai 2010, 11:33:32 »
merci Jeano 11 la date ne me convient pas tout à fait puisque normalement je travaille mais bon ... je vais essayer !!

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #21 le: 10 août 2010, 22:34:38 »
Gégé tu peux lire ceci sur le site de la Gendarmerie -http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/cegn/Formation-d-expertise/Secours-en-montagne/%28language%29/fre-FR

L 'accès à la spécialité montagne est conditionnée par une période probatoire en unité opérationnelle de la gendarmerie départementale, de la gendarmerie mobile ou de la garde républicaine. Toutefois, certains élèves-officiers et élèves-gendarmes, dont les compétences particulières en la matière ont été testées lors de la formation initiale , peuvent être directement affectés dans une unité classée « montagne ».

La formation « montagne » est composée de trois niveaux ( voir cursus de formation) :

LA FORMATION ÉLÉMENTAIRE, organisée par les Centres régionaux d'instruction de ski et d'alpinisme (CRISA)

D’une durée de deux semaines l’été et de deux semaines l’hiver, la formation élémentaire  est sanctionnée par le Certificat élémentaire montagne (CEM)  dont l’obtention donne accès à la formation à la technicité organisée au CNISAG.

LA FORMATION DE LA TECHNICITÉ, organisée par le CNISAG Chamonix

    * Le Diplôme technique montagne (DTM)

D’une durée de 4 semaines l’été et 4 semaines l’hiver, le DTM prépare les stagiaires à exercer les missions de la gendarmerie en montagne (réalisation de manœuvres techniques simples sur des terrains accidentés ne dépassant pas une longueur de corde dans les conditions estivales - évolution dans les conditions hivernales à l’exclusion des zones accidentées nécessitant pour progresser des techniques propres à l’alpinisme.)

La gendarmerie forme environ 50 DTM par an.

    * Le Brevet technique montagne (BTM)

D’une durée de cinq semaines l’été et cinq semaines l’hiver, le BTM a pour but de former des gendarmes aptes à conduire des détachements en haute montagne. Le BTM permet à son titulaire d’exercer les missions de la gendarmerie en montagne et notamment de participer à des missions d’aide ou d’assistance à caractère technique sous la responsabilité d’une unité spécialisée. En outre, il peut exercer les fonctions de chef de cordée ou se voir confier la responsabilité d’une unité constituée.

La gendarmerie forme actuellement environ 25 BTM par an.

LA FORMATION A LA SPÉCIALITÉ, organisée par le CNISAG Chamonix

    * Test de sélection

Le test d'entrée dans la spécialité montagne (1 semaine) conditionne l’entrée en unité spécialisée. Ce test comporte une épreuve d’escalade (niveau 6b minimum à vue) - un parcours physique, (1000 m chrono) et varié (à la suite 1300 m de plus avec des ateliers spécifiques) - un parcours de ski alpinisme avec descente libre (600 m de dénivelé) - un test de technique de cordes (en paroi) - un contrôle des connaissances professionnelles sur la gendarmerie de montagne et sur la police judiciaire ainsi que sur celles relatives à la police administrative et le milieu montagnard - un entretien de motivation.

L'affectation en Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) ou en Peloton de gendarmerie de montagne (PGM) relève des résultats obtenus.

    * Formation judiciaire et au commandement

- Diplôme de spécialiste montagne

- Formation au commandement

qui a pour but de dispenser un enseignement adapté aux gradés d'unités montagne pour leur permettre d'appréhender plus facilement les domaines spécifiques auxquels ils seront confrontés dans leur mission d'encadrement des personnels et d'aide au commandant d'unité.

La durée de cette formation est de deux semaines.

    * Formation au secours en montagne

- Formation des premiers secours en équipe (PSE 1 et PSE 2), organisée par la sécurité civile

PSE 1  : La formation de Premiers secours en équipe de niveau 1 permet d'obtenir la compétence de secouriste et a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de secours seul ou au côté d'un équipier secouriste, avec ou sans matériel de premiers secours pour préserver l'intégrité physique d'une victime en attendant l'arrivée d'un renfort.
PSE 2  : La formation de Premiers secours en équipe de niveau 2 permet d'obtenir la compétence d'équipier secouriste et a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la prise en charge d'une ou de plusieurs victimes au côté d'un secouriste ou au sein d'une équipe de secours. Cette prise en charge, avec du matériel de premiers secours adapté à la situation rencontrée, a pour but de préserver l'intégrité physique de la ou des victimes en attendant le relais.

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #22 le: 04 janvier 2011, 13:35:42 »
merci

est ce que cela peut aider de faire un DEUST en avant?

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #23 le: 04 janvier 2011, 18:01:01 »
C'est de cela dont tu parles Gégé ?
Un diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques - DEUST ?

Franchement je n'en sais rien ? mais ça dépend des études qui sont dans le diplôme !!

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #24 le: 05 janvier 2011, 07:47:39 »
Je ferrai surement des études dans la commercialisation des services sportif...
Ensuite, avant la gendarmerie je vais surement faire un BEES escalade.

Infos de l’Étudiant.fr http://www.letudiant.fr/etudes/secteurs/sport_1.html
Pour accéder aux métiers du sport, vous avez le choix entre l’université et sa filière STAPS ou les brevets d’État délivrés par le ministère des Sports. Troisième et dernière filière, ultra sélective, l’INSEP (Institut national des sports et de l’éducation physique), localisé à Vincennes, est l’école des apprentis champions. Elle a d’ailleurs signé des conventions sport-études avec plusieurs universités pour permettre à ses élèves de suivre un cursus tout en s’entraînant dans leur discipline.
Si les métiers du sport font rêver et attirent chaque année plus de candidats, il ne suffit pas d’être "bon en sport" pour décrocher un diplôme.  ::)
Toutes les formations nécessitent aussi un bon niveau scolaire. Si l’insertion à l’issue de STAPS s’est fortement améliorée, près de la moitié des emplois n’ont pas de rapport avec le sport : fonction publique (gendarmerie, police, pompiers, armée…) ou la vente. Bacs conseillés : S, L, ES

Brevets d'États (Bac conseillé : pas de bac exigé) - BEES - Tronc commun montagne :
Les activités de montagne, exigent par leur spécificité et les risques particuliers du milieu naturel, quelques aménagements de formation.
En fonction de la discipline choisie il est nécessaire d'avoir préalablement obtenu :
    soit l'attestation de réussite à l'examen probatoire du diplôme d'accompagnateur en moyenne montagne (AMM) du brevet d'état d'alpinisme
    soit l'attestation de réussite au test technique du brevet d'état d'éducateur sportif 1er degré option ski alpin
    soit l'attestation de réussite au test technique d'entrée en formation du brevet fédéral d'éducateur des sports de traîneau et de ski pulka scandinave 1er degré
    soit l'attestation de réussite à l'examen probatoire du diplôme d'aspirant guide
    soit l'attestation de réussite au test technique du brevet d'état d'éducateur sportif 1er degré option ski nordique de fond

Les brevets d'État obtenus grâce à la partie commune « tronc commun montagne » confèrent à leurs titulaires, comme pour le tronc commun général, les qualifications nécessaires à l'organisation et à la promotion des activités physiques et sportives, dans une option sportive.
http://www.cned.fr/vie-active/formation-professionnelle/sport.aspx
Pour tout renseignement complémentaire sur l'examen, vous pouvez contacter la DDJS de votre lieu de résidence ou consulter le site du ministère.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #25 le: 05 janvier 2011, 09:34:22 »
Gégé pour entrer dans la Gendarmerie il te faut juste le Bac général si tu vises le corps des sous-officiers mais un Master pour celui des officiers.
Avec un DEUST tu en as trop ou pas assez  :-\
Rien ne t'empêche cependant d'acquérir des compétences sportives comme un BEES escalade qui élèveront ton niveau physique pour passer les tests de sélection d'entrée au PGHM ... mais c'est tout  ^-^ car la Gendarmerie ou la Police ont des écoles qui dispensent des formations spécifiques non enseignées dans les écoles publiques ou privées.
Tu n'exerceras pas avec ces diplômes sportifs civils donc inutile de les passer ... juste un entraiment de bon niveau dans des disciplines sportives différentes.
 
Plus tôt tu entreras en Gendarmerie plus tu auras d'annuités pour ta retraite à taux plein !!!  et n'oublie pas que les gendarmes sont mis en retraite à 55 ans ... ok, surement plus quand tu prendras la tienne vu que la loi a changé dernièrement. Si tu comptes entrer à 20 ans à 55 tu n'as pas les 40 ou 4x pour prétendre à une pension retraite complète sans des bonifications.
J'espère t'avoir éclairé  ::)

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #26 le: 05 janvier 2011, 09:39:50 »
Seulement j'aimerais avoir un premier diplome avant l'entrée, de façon à se que, si je me loupe ou que je suis inapte à la gendarmerie, je ne sois pas sans emploi...
Tu comprends?
D'autant plus qu'on ma dit qu'il étais bien d'avoir un premier diplome, que cela aide...

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #27 le: 05 janvier 2011, 23:53:31 »
Oui ... bien sur que je comprend - vu que le délais d'attente est d'environ une année avant d'entrer en école de Gendarmerie si tu es admis (reçu aux tests et à la visite médicale ) tu prépares la 1er année du DEUST normalement puis tu passes la seconde et l'examen en attendant l'admission à l'école.

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #28 le: 06 janvier 2011, 07:41:47 »
je te remerci mais est ce que ce DEUST peut "servir" a rentrer en école de Gendarmerie ???

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #29 le: 06 janvier 2011, 11:13:40 »
Oui parce que tu auras eu le Bac +  2
et
Non parce que ce n'est pas le travail d'un gendarme.

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #30 le: 07 janvier 2011, 08:04:09 »
Le fait d'être à bac +2 peut m'aider ??

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #31 le: 07 janvier 2011, 12:11:41 »
Non ... pas plus que si tu as seulement le Bac ... le travail du Gendarme est d'abord exécuté dans les 3 domaines : Judiciaire, Administratif et Militaire.
En suite se sont des spécificités ou des spécialités complémentaires qui lui permettent d'être bon spécialiste dans la montagne ou dans la police de la route ou comme pilote d'hélico ou cavalier ou pilote de char etc ...
Un métier civil ne rentre en ligne de compte que si tu es capable de travailler d'abord dans les 3 domaines.

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #32 le: 07 janvier 2011, 13:04:05 »
d'accord
je crois que je commence à comprndre... :P
je suis juste un peu long à la comprennette... ;)

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #33 le: 07 janvier 2011, 15:03:23 »


OUUUFFF !!   lol!

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #34 le: 07 janvier 2011, 16:00:51 »
Gégé je rajoute ça pour info au cas où tu aurais un échec avec le Bac, ce que je ne te souhaite pas, tu peux acquérir dans les clubs civil des "étoiles" en ski, escalade, randonnée, canyoning  et passer par la formation de GAV en demandant comme affectation une brigade ou un peloton de montagne afin de voir si ton choix est le bon.

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #35 le: 08 janvier 2011, 11:52:08 »
d'accord je te remercie
En parlant de sport d'hivers, le snowboard est à proscrire ou pas ??

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #36 le: 08 janvier 2011, 14:05:45 »
désolé je n'ai pas la réponse !!

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #37 le: 08 janvier 2011, 15:49:37 »
et sais tu si quelqu'un pourrait me renseigner ??

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #38 le: 08 janvier 2011, 21:30:35 »
Pose ta question à la FFME Fédération Française de Montagne et d'Escalade http://www.ffme.fr/

J'ai trouvé cette fiche qui en parle mais je ne l'ai pas lu et t'en laisse ce soin  ;)

http://www.ffme.fr/telechargement/fiches_techniques_avalanches.pdf

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #39 le: 11 janvier 2011, 10:44:01 »
le second lien que tu m'a passé ne m'avance pas à  grand chose: il parle uniquement des avalanche...

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #40 le: 15 janvier 2011, 11:08:58 »
???

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #41 le: 15 janvier 2011, 14:58:39 »
ne t'énerve pas gégé !!!

li ceci  http://www.pyrenees-pireneus.com/Securite-Ski-ReponseMinistre.htm

Réglementation d'activités sportives à risque


        Réponse ministérielle sur la réglementation d'activités sportives à risque notamment en montagne et à ski suite à une question de Mme Nathalie Kosciusko-Morizet (N° 88370 p 3976 sports paru le 24 avril 2007)

Question de Mme Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP)

    Mme Nathalie Kosciusko-Morizet appelle l'attention de M. le ministre de la jeunesse, des sports et de la vie associative au sujet de la réglementation d'activités sportives à risque. En effet, il semblerait que de plus en plus fréquemment des accidents de ski surviennent en raison d'un manque de réglementation des nouvelles pratiques de glisse telles que le snowboard ou le surf. Aussi, elle lui demande si des dispositions nouvelles en la matière vont être adoptées afin de limiter les risques d'accidents graves entre les skieurs et les snowboardeurs ou surfeurs.

Réponse du Ministre des sport et de la vie associative

    La pratique des activités telles que le ski alpin, le snowboard, le surf des neiges s'effectue dans un cadre naturel constituant un espace de liberté. Les espaces aménagés pour la pratique des sports de glisse, - au même titre que ceux destinés aux loisirs nautiques - font l'objet de dispositifs destinés à les sécuriser. Pour la montagne, la signalisation, le balisage des pistes, le secours à personnes sont organisés en relation avec les services de pistes, les services de secours des pistes, les pelotons de gendarmerie de haute montagne, les CRS, les pompiers. Concernant les accidents, le ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative (MJSVA) s'est doté depuis 1996, d'un système national d'observation de la sécurité en montagne (SNOSM) installé à l'école nationale de ski et d'alpinisme (ENSA) à Chamonix et placé auprès de la commission de l'information et de la sécurité du conseil supérieur des sports de montagne (CSSM). Sa présidence permanente est assurée par le directeur de la défense et de la sécurité civile. Le SNOSM produit chaque année un rapport statistique sur les accidents survenus sur les pistes et propose des axes de prévention. Le dernier rapport du SNOSM en date du 14 novembre 2006 (date de validation par son comité de pilotage pour la période située entre le 1er décembre 2005 et le 31 mai 2006), fait état de 52 203 interventions des services de secours, pour 51 148 blessés. Sur l'ensemble des interventions effectuées par les services de secours, on dénombre 59 décès, dont 6 à la suite de collisions. Concernant les décès sur pistes, 5 décès immédiats sont dus à des collisions contre obstacles ; un, des suites de collision entre personnes. Hormis les accidents par avalanches déclenchées par les pratiquants eux-mêmes, les accidents mortels surviennent essentiellement lors de collisions contre obstacles et à l'occasion de chutes hors piste se terminant au pied de barres rocheuses. Si l'on constate, pour la dernière saison, une certaine stagnation des interventions de secours (+0,9%) après une forte baisse enregistrée lors des dernières années (-8 %), on enregistre une courbe à la hausse pour les interventions concernant les skieurs alpins et les snowboardeurs avec une représentation importante des jeunes autochtones, des résidents saisonniers et des touristes étrangers. Plusieurs facteurs ont été identifiés, notamment : les progrès techniques des matériels qui permettent une progression rapide du niveau technique général des pratiquants, rendant la neige poudreuse plus accessible, mais aussi plus dangereuse par défaut d'appréciation des risques ; la méconnaissance des phénomènes avalancheux par les sportifs, qui transgressent les recommandations préconisées par les professionnels des stations. Or le risque d'avalanche ou de déclenchement accidentel de coulée de neige est auto-évalué sur le terrain par les pratiquants eux-mêmes, ceux-ci décidant, de manière autonome, du comportement à adopter en fonction des informations dont ils disposent ; les données aléatoires propres à l'univers montagnard renforcées par les conditions météorologiques et nivologiques très particulières de la dernière saison, qui augmentent les risques naturels dans un espace non balisé. S'il n'existe pas de règles de droit commun propres aux pratiques de glisse à l'occasion de loisirs pratiqués dans des espaces aménagés, en revanche, la fédération internationale de ski a élaboré un véritable « code de conduite sur les pistes », diffusé systématiquement à l'occasion des campagnes de prévention initiées par le MJSVA et dont les professionnels se font également largement l'écho à l'occasion des apprentissages encadrés. Qualifiées « d'activités sportives pratiquées dans un environnement spécifique », les activités de montagne requièrent, à ce titre, pour les enseignants une qualification relevant de la compétence du MJSVA. L'article L. 212-1 du code du sport dispose ainsi que : « Seuls peuvent, contre rémunération, enseigner, animer ou encadrer une activité physique ou sportive ou entraîner ses pratiquants, [...] les titulaires d'un diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification : 1 garantissant la compétence de son titulaire en matière de sécurité des pratiquants et des tiers dans l'activité considérée ; 2° et enregistré au répertoire national des certifications professionnelles... ». Enfin les pistes ne constituent pas un ouvrage public et il appartient au maire de la commune de se prononcer sur l'opportunité des mesures de police qu'il entend prendre pour garantir la sécurité des citoyens dans le respect des pouvoirs que lui délègue sa charge, notamment en regard de l'exercice pour tous citoyens des libertés publiques ou individuelles.

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #42 le: 17 janvier 2011, 11:48:18 »
Le document est intéressant ;) , cependant il ne me dit pas si, pour l'entrée en Gendarmerie, le snowboard est à proscrit ou pas... :-\
 ???

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #43 le: 17 janvier 2011, 11:59:36 »
Arrête gégé de te torturer le cerveau avec ces questions sans importance et qui ne font pas parti du métier de Gendarme.
Il peut pratiquer tous les sports ou activités ou presque à titre privé rien n'est proscrit mais le métier est cadré dans le Judiciaire pénal, l'Administratif et le Militaire.
Amitié

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #44 le: 17 janvier 2011, 12:04:44 »
je ne me triture pas le cerveau mais si tu veux je vais te poser la question différemment, y a-t-il un niveau particulier à avoir en ski ??

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #45 le: 17 janvier 2011, 13:44:27 »
Là je peux te répondre que oui ...  il faut savoir skier sur toutes neige en montée comme en descente avec un sac à dos de 10kg  ---> pour te donner une idée sur le BSM (Brevet de Skieur Militaire) brevet de base !! -http://www.bca13.terre.defense.gouv.fr/bambsm.html   et cette vidéo -http://www.dailymotion.com/video/xd2zji_brevet-de-skieur-militaire-du-2reg_news

Formation au brevet de skieur militaire (B.S.M) :

Le programme de cette formation s'articule en deux modules (pratique et théorique).

Instruction théorique :

    * Matériel,
    * Nivologie et avalanches,
    * Géographie alpine,
    * Effets du froid sur les matériels,
    * Règles et conduite sur les pistes et en montagne.

   Instruction pratique :

    * Ski technique (objectif : enchaîner des virages, skis parallèles)
    * Déplacements et stationnements,
    * Secourisme,
    * Sécurité,
    * Tirs.

L'obtention du B.S.M est conditionnée par la réussite aux épreuves suivantes :

    * A l'épreuve d'un déplacement chronométré, les candidats ne terminant pas le parcours ou le terminant dans un temps au temps de base sont éliminés. De même, les candidats ne terminant pas la descente chronométrée dans le temps imposé subissent la même sanction.
    * réalisation d'épreuves techniques spécifiques : Tir en montagne et bivouac en neige.

Je t'ai trouvé ce parcours "organigramme" de Gendarme en PGHM

-http://www.pghm-ariege.com/devenir/ 

plus un forum  http://www.pghm-chamonix.com/fr-form-secouriste.php   

-http://www.pghm-chamonix.com/

http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/cegn/Formation-d-expertise/Secours-en-montagne

Pour être Gendarme dans un PGHM :
Tout d'abord, il faut se présenter au concours d'entrée en école de sous officiers de gendarmerie, s'en suit une année d'école où vous apprendrez les bas du métier de Gendarme et au terme de cette année de formation, au vu du classement final et des unités disponibles, le jeune gendarme choisit son affectation, en fonction de son classement au CAP, soit en brigade de gendarmerie Départementale,  soit en escadron de gendarmerie Mobile.

La carrière classique d’un gendarme en montagne débute par un test de compétence particulière « montagne ».
Durant sa formation de sous-officier ou d'officier en école, l’élève gendarme ou l'élève officier fait acte de candidature pour suivre ces tests d'une durée de trois jours organisés au CNISAG de Chamonix.

Les candidats sont évalués sur :
- une épreuve écrite de connaissance générale sur le milieu montagnard et ses intervenants,
- une épreuve physique (chronométrée sur un parcours de plus de mille mètres de dénivelée positive avec un sac chargé à huit kilos pour les hommes et six kilos pour les femmes),
- une épreuve technique de ski alpin (descente libre sur piste et hors piste)
- une épreuve de recherche ARVA
- une épreuve d’escalade , sur structure artificielle

En fonction des résultats obtenus, le CNISAG propose d’orienter la carrière de l’intéressé vers les unités de gendarmerie de montagne à la sorti de l'école, au sein desquelles il se porteront volontaire pour suivre la formation "montagne".

* FORMATION MONTAGNE *

Afin d'accomplir au mieux leurs missions, les gendarmes des unités montagne suivent une formation longue et difficile. Cet apprentissage se décompose en trois phases :

Formation de base : le Certificat Élémentaire Montagne (CEM).

Formation de technicité : le Diplôme Technique Montagne (DTM) puis le Brevet Technique Montagne (BTM).

Formation de la spécialité :
- Le secours en montagne (CFAPSE, membre et chef de caravane) ;
- La préparation aux brevets d'état d'alpinisme et au monitorat national de ski alpin
- Les formations judiciaire et de commandement.

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #46 le: 18 janvier 2011, 07:42:49 »
Pour l'épreuve écrite du CNISAG, se sont des questions de quel type ??
Et deuxième question   ::)  Peut on s'entrainer à répondre à ces questions sur un site ou autre  ??

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #47 le: 19 janvier 2011, 18:49:17 »
Désolé je n'ai aucune idée mais si tu relis la question il s'agit d'une épreuve écrite qui concerne les connaissances générales sur le milieu montagnard et ses intervenants (gendarmes + CRS + guides + ONF, Histoire & actualité, etc ... )  - tu as un forum du PGHM http://www.pghm-chamonix.com/forum/index.php?sid=adfacf966610c9272238b2edb55a6f60

En fouillant le web j'ai trouvé ceci :

Voilà plus d'infos concernant la formation du CNISAG.
En fait pour rentrer dans un PGM ou un PGHM  il y a deux solutions   ::)
En premier lieux vous devez passer le concours de sous-officier de la gendarmerie à défaut celui de GAV qui vous permettra de connaitre votre niveau "montagne".
En cas de réussite au tests de sélection S-Off vous partez 10 à 12 mois en école suivre la formation commune à tous les Gendarmes.
Pendant ces dix mois vous avez la possibilité de passer un test au cnisag qui se déroule sur 3 jours.
Durant ces tests vous serez évalué sur votre niveau physique, votre niveau d'escalade, votre niveau en ski et votre connaissance du milieu montagnard et ses intervenants.
Si votre niveau est excellent (c'est à dire niveau d'aspirant guide), vous pouvez intégrer directement un PGM ou un PGHM. (C'est le top niveau )
Notez que si vous êtes déjà aspi vous y rentrez directement après l'école de sous-off.
Site d'information sur leur formation http://www.ensa.jeunesse-sports.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=130&Itemid=273
- celui de la FFME  http://www.ffme.fr/formation/metier/guide.htm
- celui de la Gendarmerie http://www-org.gendarmerie.interieur.gouv.fr/cegn/Formation-d-expertise-annexe/Secours-en-montagne/Aspirant-guide-et-guide-de-haute-montagne

Si l'on considère que vous présentez un bon potentiel, vous intégrez un escadron de gendarmerie mobile montagne ( que pour les hommes ), ou une brigade territoriale départementale de montagne ( hommes et femmes ) ; c'est la première marche d'un long "escalier" en haut du quel se trouve la porte du PG  ^-^
Dès que vous arrivez dans votre unité il faut passer, en plus du CAT (Certificat d'Aptitude Technique => 2 ans) les stages suivants :
- Certificat élémentaire montagne " été et hiver " (CEM)
4 semaines ( 2 en été et  2 en hiver) durant lesquelles vous apprenez les bases de l'escalade et du ski - formation se faisant dans votre région d'emploi.
- Diplôme technique montagne " été et hiver " (DTM)
8 semaines ( 4 été + 4 hiver) durant lesquelles on vous apprend à devenir autonome en montagne - formations faites au CNISAG
- Brevet technique montagne " été et hiver " (BTM)
10 semaines (5/5) durant lesquelles on vous apprend à devenir chef de cordée. formation faite au CNISAG

Au plus rapide vous obtenez ces 6 stages en 3 ans.
dès que vous avez le BTM, vous pouvez représenter les tests d'entrés au PGHM, qui ont lieux une fois par an.
Ceux-ci se déroulent de la manière suivante :
- Épreuve escalade : deux 6b minimum et un voie évolutive allant jusqu'au 7b.
- Épreuve ski : une montée en ski de rando entre 700 et 1200 mètres de dénivelée avec dans la foulée une descente avec matos de rando de 500 mètres minimum. ( noté sur le style et l'engagement )
- Épreuve physique : 2500 mètres de dénivelée positif avec sac à 8 kilos et chaussures cramponables, avec différents ateliers durant le parcours ( parcours varié, escalade en grosses 6a minimum et orientation )
- Épreuve de manip de cordes : mouflage, descente de rappel sous tension, remontée de corde fixe ....
- Épreuve écrite sur la connaissance du milieu montagnard et ces intervenants.
- Il faut également présenter une liste de courses en montagne.
Voici, voilà en gros les épreuves !
Enfin les meilleurs rentrerons en PG selon les places disponibles.  ^-^

Voici des infos complémentaires

- concernant le milieu montagnard :
il s'agit d'un questionnaire sur l'histoire ou l'actualité de l'alpinisme (ex: qui a fait la 1ère de la face nord des jorasses, depuis quand existe le secours en montagne, etc ...), également des questions de géo alpine ( altitude de tel sommet, différents massifs des alpes, nom des 14 pics de + de 8000 ...) et d'autres questions sur la montagne en général ( différents types d'avalanches, un peu de météorologie, c'est à dire, savoir reconnaitre et différencier les nuages de bon ou mauvais temps ...)

- concernant le parcours varié :
il s'agit d'effectuer une course chronométrée, d'une durée allant entre 5 et 8 minutes toujours avec le sac à dos à 8 kilos, dans des blocs rocheux, des pierriers, des pentes herbeuses glissantes afin de démontrer son aisance, bref voir si l'on a le pied montagnard  ::)  c'est le même style qu'au proba de l'aspi.

- concernant le niveau du secourisme :
sur qu'il est préférable d'avoir le CFAPSE (Certificat de formation aux premiers secours en équipe) ou maintenant le PSE1 et le PSE2  .
Mais en cas contraire, une formation interne est dispensée ... l'avoir avant fait preuve d'une motivation pour le secours et c'est une bonne chose pour la vie de tout les jours surtout en montagne.

Si jamais tu rates un stage il y a toujours possibilité de recommencer, ce n'est pas un  problème., certains se blessent et recommencent l'année d'après et réussissent au final à entrer en PG.
Si tu rates en raison d'un niveau technique insuffisant, charge à toi de t'entrainer et de revenir au Top deux fois plus fort.

Si tu présentes ces tests avec le diplôme d'aspirant guide, tu rentres d'office en PG, donc tu gagnes 3 ans.
Un conseil : passe l'aspi avant d'entrée en Gendarmerie car après c'est très difficile de trouver le temps de s'entrainer (le boulot de Gendarme n'est pas les 35h), surtout si tu tombes en brigade dans le massif central ou les vosges  ( où les brigades sont aussi classées "montagne")  il est préférable de s'entrainer dans les Alpes ou Pyrénées.
En plus les places pour les stages sont souvent dures à obtenir, car il y en a que quelques unes par régions, donc ça prend souvent plus 5 ans que 3 ans  :-\  alors attaque dès maintenant la liste de l'aspi ça sera de toute façon bénéfique.

Voilà Gégé tu n'as plus qu'à bosser ... il y a du boulot   ;)

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #48 le: 20 janvier 2011, 07:55:28 »
Je te remerci Jeano,
Et en effet, il va y avoir du gros travil....
Et en plus le travail va devoir se faire à tous les nniveau...
progret en ski, en escalade et en connaissances...

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #49 le: 20 janvier 2011, 11:57:29 »
Autres première possibilité c'est de débuter à 18ans avec l'UFOLEP, l'UCPA, ou la FAOL par un CQP rando, ski ou escalade (Certificat de Qualification Professionnelle d'animation, c'est plus que le BAFA ) ou par la formation d'Accompagnateur Moyenne Montagne qui te permettra d'avoir une approche moins brutale que l'aspirant guide.

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #50 le: 21 janvier 2011, 09:10:23 »
Mais dans le Cher ça va etre un petit peu trop compliqué... :'(

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #51 le: 21 janvier 2011, 10:08:08 »
Gégé il me semble que tu y mets de la mauvaise volonté   :-\

voici un lien de l'UFOLEP à toi de paramétrer la recherche dans les fenêtres centrale 

http://www.ufolep.org/formation.asp?page=liste&niveau=1&activite=34&departement=18


si le lien s'ouvre direct tu as sur la gauche la liste des formations

A+

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #52 le: 21 janvier 2011, 11:50:11 »
le site ne trouve pas la page que tu m'a donné...
 :-X
Mais en fait, si j'ai bien compris, c'est la meme chose, a peu de chose pres, que passé des "niveau" en escalade, a la FFME?

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6979
  • Sexe: Homme
  • Retraité
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #53 le: 21 janvier 2011, 13:25:46 »
1/ Parce que la page est déjà ouverte, tu n'as plus qu'a faire ton choix de formation dans la liste de gauche.
2/ c'est possible mais je ne sais pas - tu peux comparer les formations

UFOLEP -http://www.ufolep.org/formation.asp?page=presentation&menu=cqp

FFME     -http://www.ffme.fr/formation/metier/escalade.htm


Cependant si j'ai bien lu avec un CQP tu es employé d'une structure alors qu'avec un BE tu es moniteur indépendant ?

Hors ligne gégé74

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
Re : Questions diverses sur les unités de Gendarmerie en Montagne ?
« Réponse #54 le: 25 janvier 2011, 10:48:05 »
étant très "brancher" sur la FFME je pense suivre plutot se parcours, bien qu'ils soient assez diférents....
je te remerci.