SECURITE > Gendarmerie Nationale

Sous-officiers : Opérationnel & CSTAGN - candidats civils et militaires.

(1/6) > >>

gendy:
ATTENTION depuis 2014 les inscriptions de candidatures se font en ligne sur "lagendarmerierecrute.fr "

Peu le savent, mais la gendarmerie nationale, institution de statut militaire présente sur tout le territoire national (métropole et outre-mer), est une force de sécurité polyvalente aux compétences étendues dans les domaines : judiciaire, administratif, militaire.
Les valeurs militaires que sont le sens de la solidarité, la camaraderie, la vie en communauté font partie d'une obligation liée à cette activité professionnelle.
Pour assurer ses missions de sécurité, la gendarmerie a besoin d’officiers, de sous-officiers et de gendarme auxiliaires qualifiés dans les emplois relevant du soutien et de l’administration.

- Carrière opérationnelle :
Des professionnels de la sécurité, au cœur de l'évènement, au contact de la population et du citoyen. Les gendarmes assurent des missions de police judiciaire, d'assistance aux personnes, de maintien de l'ordre et participe à la défense de la Nation, y compris sur les théâtres d'opérations extérieures. Consacrant une partie de leur vie à leurs missions, en tout temps et en tout lieu, en métropole et outre-mer comme à l'étranger, les gendarmes répondent présents, avec humanité et sang froid face aux drames de la vie.

- Carrière administrative et technique :
C’est pourquoi elle recherche des personnels dans les domaines de l’administration, la mécanique, la logistique, l’armurerie, l'imprimerie, l'immobilier et la restauration collective. Ces militaires, qui bénéficient d’un statut différent de celui du gendarme, exercent des métiers très diversifiés et détiennent dans leurs domaines des qualifications poussées, qui leur permettent plusieurs possibilités d’évolution de carrières. Leur engagement au service d’une institution de plus de 100 000 hommes et femmes permet à la gendarmerie de renforcer son autonomie, gage d’efficacité opérationnelle.

La gendarmerie offre de réelles et nombreuses perspectives de carrière pour ceux qui ont un minimum de vocation et l'abnégation au service public. 
Elle conduit par le biais de la promotion et de diplômes internes (officier de police judiciaire, diplôme d'arme, diplôme de spécialiste, etc...) aux différents grades de sous-officier et d'officier ; un bilan plutôt positif de son engagement  :) 

"Une fois intégré en unité de gendarmerie, il a compris pourquoi on ne pouvait pas être gendarme 8 heures par jour mais 365 jours par an, 24 heures sur 24. Il a choisi le métier pour la variété de ses missions en brigade départementales ou spécialisées (Transports aériens, Gend Maritime ou Gend Air, Armement), sur le terrain métropolitain ou en outre-mer et en OPEX, le judiciaire, l'administratif et le militaire parce qu'il diligente et dirige ses enquêtes de A à Z seul ou en équipe.
Lorsque l'on est gendarme on songe de prime abord à la "protection de l'individu citoyen", la sécurité des personnes vulnérables ou la sécurité de proximité (en voiture, en moto, en VTT, à cheval, ou à pied), la sécurité routière, des missions de police judiciaire et toutes les opérations de secours et de sauvetage.

La protection de "l’État Nation" et celle des "espaces" incombent aussi aux gendarmes. Citons pêle-mêle, la lutte contre le terrorisme, la préservation de l'ordre public, la sécurité des organes gouvernementaux et des autorités civiles et militaires, la sécurité des points et réseaux sensibles ainsi que des zones à risque, la surveillance du Cyberespace et des voies de communication (réseau routier et ferroviaire, fluvial et maritime, ports et aéroports), la protection de l'environnement. La palette des champs de missions est donc relativement large."

Le concours externe (1er concours) de sous-officier de gendarmerie est accessible aux titulaires du baccalauréat ou équivalent.
Sans diplôme vous pourrez toutefois accéder au statut de sous-officier de gendarmerie via le concours interne (2e concours) réservé aux gendarmes-adjoints volontaires (GAV), aux réservistes et aux adjoints de sécurité (ADS) de la police nationale au terme d'un an de service.
Inscription à candidature ICI

Infos générales sur le métier de Sous-Officier ICI

Si vous souhaitez vous pré-inscrire au recrutement de la classe préparatoire intégrée  (CPI),
Si vous souhaitez vous pré-inscrire au concours sous-officier de gendarmerie  (SOC),
Si vous souhaitez vous pré-inscrire au recrutement des gendarmes adjoints volontaires  (GAV),
Un Contact sur : http://www.lagendarmerierecrute.fr/Contact

Informations sur les dates des concours : http://www.lagendarmerierecrute.fr/
Les Annales des concours précédents de sous-officiers de gendarmerie : http://www.lagendarmerierecrute.fr/index.php/Documentation/Annales/Annales-concours-sous-officiers-de-gendarmerie

Le Gendarme, véritable professionnel du terrain, est en contact direct et quotidien avec la population, les élus, les chefs d'établissements scolaires, les responsables d'association...
Appelé à servir de jour comme de nuit, sur des évènements parfois difficiles, il doit posséder le sens des relations humaines, être capable de recueillir le renseignement, de gérer et d'analyser des situations complexes et faire preuve d'une grande capacité d'initiative.
- Envie de devenir militaire, professionnel de la sécurité, toujours placé au cœur de l'événement ?
- Envie d'être au contact et au service de la population en métropole, outre-mer et même à l'étranger ?
- Envie d'apprendre des spécialités aussi variées que passionnantes comme enquêteur, plongeur, secouriste en montagne, technicien judiciaire, motard ou encore maître de chien... ?
Ce métier est fait pour vous.  ::)
http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/fre/Media/Videos

Les objectifs pédagogiques de la préparation à la pré-sélection au concours :
http://www.foad-spirit.net/preparation_concours/concours-sous-officier-gendarmerie.php
    Développer les qualités physiques de force, d’endurance et de souplesse.
    Développer les capacités de réflexion et d’argumentation autour de sujets d’actualité / culture générale.
    Développer les qualités de méthodologie de l’écrit (compréhension du sujet, organisation des idées, syntaxe, orthographe, grammaire) en vue d’une rédaction, d’une dictée.
    Développer le sens de la logique, connaître et s’adapter aux différents types de tests psychotechniques et énigmes.
    Développer les connaissances en mathématiques (surfaces, volumes, temps, vitesses, débits, statistiques) / favoriser leur mobilisation.
    Connaître le fonctionnement des institutions françaises.
    Connaître les notions de base en matière de droit civil et pénal.
    Assurer une présentation orale et argumenter ses choix.
    Favoriser / développer le sens de l’autoévaluation.

Le dépôt de candidature
Nos infos peuvent ne pas être à jour,  :-\ reportez vous au site officiel
http://www.lagendarmerierecrute.fr/

Dispositions communes aux candidats civils et militaires :
Les candidats réunissant les conditions légales déposent leur dossier de candidature dans une unité gendarmerie ou un centre d'information et de recrutement de la gendarmerie.
1. Votre carte nationale d'identité.
2. Un exemplaire original d'une attestation de natation (distance 50 m minimum + 10m d'apnée ?? ) nominative (nom, prénom, date de naissance) délivrée par un maître nageur sauveteur sur laquelle devront figurer ses nom, prénom, numéro de B.E.E.S.A.N. ainsi que la date du contrôle. Nota : votre aptitude à nager 50 mètres sera vérifiée lors de votre admission en école.
3. Les originaux de vos diplômes scolaires, professionnels, sportifs et culturels.
4. Les originaux de vos diplômes, brevets et certificats militaires.
5. Vos permis de conduire civils et militaires.
6. * Pour les candidats ayant effectué le service national : présenter votre carte du service national ou le certificat du service militaire ou un état signalétique et des services (délivrés par le bureau du service national) ou le fascicule de mobilisation.
    * Pour les candidats dispensés du service national (pupilles de la nation, soutiens de famille, personnes résidant à l'étranger, jeunes gens ayant la double nationalité ou jeunes gens nés en 1979 et jeunes filles nées jusqu'en 1982) : présenter l'attestation de dispense délivrée par le bureau du service national.
    * Pour les candidats exemptés ou réformés : présenter la décision de reclassement d'aptitude établie par le médecin chef de la légion de gendarmerie du lieu de dépôt de candidature.
    * Pour les candidats nés après 1979 : présenter le certificat individuel de participation à l'appel de préparation à la défense ou l'attestation individuelle d'exemption de l'appel de préparation à la défense délivrée par le bureau du service national.7. Votre livret de famille (pour les mariés uniquement).8. Une copie du jugement de divorce si vous êtes divorcé.

PIÈCES A REMETTRE :
1. Une photocopie recto - verso lisible de votre carte nationale d'identité.
2. Une photographie d'identité récente en couleur.
3. Une photocopie lisible de l'attestation de natation.
4. Une enveloppe format 16,2 x 11,4 affranchie au tarif normal (poids inférieur à 20 g) à l'adresse suivante : DGGN - Bureau du recrutement - 1 boulevard Henri-Barbusse - B.P. 62 - 92243 MALAKOFF CEDEX.
Une deuxième enveloppe format 16,2 x 22,9 à votre adresse, affranchie au tarif poids 20 à 50 grammes sauf pour les gendarmes auxiliaires et les gendarmes adjoints.
5. Selon votre situation (voir n° 6 ci-dessus), une photocopie de votre carte du service national ou du certificat du service militaire ou de l'état signalétique et des services ou du fascicule de mobilisation ou de l'attestation de dispense délivrée par le bureau du service national ou de la décision de reclassement d'aptitude établie par le médecin chef de la légion de gendarmerie du lieu de dépôt de candidature ou du certificat individuel de participation à l'appel de préparation à la défense ou de l'attestation individuelle d'exemption de l'appel de préparation à la défense délivrée par le service national.

VOUS VOUS PRÉSENTEREZ A LA BRIGADE DE GENDARMERIE OU AU CENTRE D'INFORMATION ET DE RECRUTEMENT POUR :
Sur un imprimé qui vous sera remis : établir une demande d'admission dans la gendarmerie, rédiger une lettre de motivation et fournir divers renseignements.

UNE FOIS VOTRE DOSSIER COMPLET, VOUS SEREZ CONVOQUE DANS UN DÉLAI DE 8 A 25 JOURS AU CENTRE DE SÉLECTION (1 PAR RÉGION ADMINISTRATIVE) AFIN D'Y PASSER LES ÉPREUVES. ACHEMINEMENT DU DOSSIER :

• Pour les engagés et volontaires : votre dossier sera transmis à votre direction des personnels (pour les engagés et les volontaires hommes du rang de l'armée de terre, il sera transmis à la région terre dont vous dépendez) qui l'adressera par la suite à la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) - bureau du recrutement - dans l'hypothèse où vous remplissez les conditions. Après examen, la DGGN transmettra ce dossier à la légion de gendarmerie départementale compétente. Vous serez alors invité par une brigade de gendarmerie ou un centre d'information et de recrutement de la gendarmerie à vous y présenter en vue de constituer la seconde partie du dossier.
• Dans les deux cas, lorsque vous vous rendrez à la gendarmerie pour la constitution de la seconde partie du dossier, vous devrez vous munir des pièces communes à tous les candidats.
Nota : Toutes les décisions de la DGGN vous seront notifiées par votre formation administrative.

Arrêté du 30 mars 2012 fixant les conditions physiques et médicales d'aptitude exigées des personnels militaires de la gendarmerie nationale et des candidats à l'admission en gendarmerie au 11 octobre 2014 ICI

gendy:
Les épreuves de sélection

Des infos plus "fraiches" sur le site http://www.devenir-gendarme.fr/pourquoisepreparer.php

1. L’admissibilité :
La première phase du concours de Gendarme est constituée de trois épreuves.
Une épreuve de composition (durée : 3 heures ; coefficient 5)
- La composition est la pièce maîtresse du concours ! Elle a un fort coefficient, elle arrive en premier (admissibilité) et c’est l’épreuve la plus longue.
A la lecture du programme officiel, on remarque tout de suite que les correcteurs ont à vérifier plusieurs points qui sont, pour vous, autant de pièges à éviter : le style, l'orthographe, la syntaxe, la structure du devoir et votre culture personnelle.
- Une épreuve d’aptitude professionnelle (durée : 35 minutes ; coefficient 2)
Cette épreuve consiste en un QCM portant sur des suites ou des ensembles logiques à résoudre. Elle vise à évaluer le potentiel intellectuel général des candidats et notamment leur capacité à comprendre et s’adapter à une situation avec rapidité et justesse, par le développement d’un système de raisonnement logique.
Une épreuve de langue étrangère (durée : 30 minutes ; coefficient 1)
- Cette épreuve consiste en un QCM de niveau baccalauréat portant sur la syntaxe, le vocabulaire et la grammaire d’une langue étrangère. Il est attendu des candidats qu’ils maîtrisent les fondamentaux d’une langue étrangère.
NOTA : la culture générale est présente partout. ::)
"Bête noire" des candidats, la culture générale apparaît clairement dans la composition et implicitement dans l'entretien avec le jury où vous aurez à traiter un sujet d'ordre général portant sur les grandes questions d'actualité.
Bref, on ne se prépare pas à ce concours juste quinze jours à l'avance !

CONVOCATION : (peut ne pas être à jour)
La date de convocation vous est donnée par l'unité de gendarmerie auprès de laquelle vous déposez votre candidature. Cette convocation est confirmée par le centre de sélection qui vous adresse, par voie postale, les documents suivants, quelques jours avant la date de passage des épreuves :
1. Une lettre de convocation.
2. Une fiche d'information pratique destinée à faciliter votre accès au centre de sélection.
3. Un bon unique de transport (BUT) qui vous permettra d'acquérir gratuitement un billet SNCF aller - retour (tarif 2ème classe) pour vous rendre au centre de sélection, si vous voyagez par le train. En revanche l'alimentation et l'hébergement sont à votre charge.
NOTA : pour tous les candidats déjà militaires, un ordre de mission sera délivré par votre formation administrative de rattachement. Il permettra aux engagés et aux sous-officiers de carrière d'acheter leur billet SNCF avec 75% de réduction (tarif 2ème classe). Les 25% qu'ils paieront leur seront remboursés ultérieurement par la gendarmerie. Un BUT sera en outre adressé aux volontaires par le centre de sélection à l'instar des candidats civils.

PIÈCES A PRÉSENTER AU CENTRE DE SÉLECTION DE LA GENDARMERIE :
   1. Une pièce d'identité.
   2. L'ordre de mission (pièce n°3 ci-dessus) pour les candidats déjà militaires.
   3. Un certificat médical délivré par un médecin de votre choix constatant votre aptitude à passer l'épreuve physique, datant de moins de 10 jours et mentionnant votre taille (la durée de validité du certificat médical est de 3 mois pour les militaires en service).

L'épreuve physique Gendarmerie (coefficient 3)
Il s’agit d’un parcours d’obstacles destiné à tester le potentiel physique du candidat dans des situations qu’il est susceptible de rencontrer dans un contexte opérationnel. Il est réalisé en tenue de sport.
Même si le sport bénéficie d'un bon coefficient, il pèse beaucoup moins que l'entretien. Sachez néanmoins que c'est une épreuve très sélective  :-[ des candidats assez nombreux y obtiennent une note éliminatoire. Il ne faut donc pas négliger votre préparation.
- épreuve physique gendarmerie (EPG),  Sous-officier Opérationnel
http://www.lagendarmerierecrute.fr/publications/plaquettes_rec/sog/index.htm#/1

Les épreuves physiques de sélection pour devenir sous-officiers sont elles difficiles ?
Réponse :
Pour réussir cette épreuve, il faut posséder une bonne condition physique et s'être préparé de façon spécifique.
L'entraînement doit correspondre au niveau de départ de chacun et aux objectifs fixés.
Il est important de noter que l'épreuve physique gendarmerie n'est pas une compétition; il s'agit simplement d'exécuter dans un temps imparti le parcours d'obstacles, la simulation de combat et de réussir le transports de poids.

Cette épreuve nécessite de :
-  se préparer physiquement avant la convocation aux sélections.
-  s'échauffer avant l'épreuve.
-  reconnaître le parcours et faire le tour des installations.
-  doser ses efforts et ne pas dépasser ses limites.

Conseils de préparation :
http://www.lagendarmerierecrute.fr/Documentation/Carrieres-operationnelles-sous-officiers/Epreuve-physique-gendarmerie-EPG
 
Pour réussir cette épreuve, il faut posséder une bonne condition physique et s'être préparé de façon spécifique.
La mise en condition physique requiert un échelonnement sur une durée minimum de 10 à 11 semaines à raison de deux ou trois séances hebdomadaires. Il convient d'accroître progressivement l'intensité des séances d'entraînement, en commençant au niveau auquel on se sent le plus à l'aise et en augmentant un peu chaque semaine le temps et le nombre d'exercices.
 
ENTRAINEMENT : Toute séance de mise en condition doit obligatoirement commencer par une phase d'échauffement (exercices d'assouplissement et d'étirement comprenant des mouvements contrôlés des principaux groupes musculaires et articulaires) de 10 à 15 minutes qui permettront d'effectuer des exercices tels que :
    course à pied ;
    accroupissements et fléchissements ;
    abdominaux (ne pas oublier les croisé en faisant des ciseaux de jambes) ;
    flexions + extensions des bras = "pompes" ;
    sauts sur place ; voir saut à la corde pour faire du cardio
    monter et descendre les escaliers ;
    tractions à la barre fixe ou grimpé à la corde lisse ;
    retour au calme avec du stretching / étirements de tous les muscles  ;)

L'ÉPREUVE PHYSIQUE GENDARMERIE
La sélection physique des candidats repose, outre l'attestation de natation (50 m minimum) exigée lors de la constitution du dossier de candidature, sur une épreuve spécifique : l'épreuve physique gendarmerie (EPG).
L'EPG se compose de 3 ateliers :
- Un parcours d'obstacles (chronométré) ;
- La simulation d'un combat (chronométrée) ;
Le parcours d’obstacles et la simulation d’un combat doivent être réalisés dans un temps maximum de 4’20‘’ pour les hommes et 4’30‘’ pour les femmes.
-  Un transport de poids (évalué : échec ou réussite).


NOTA : un certificat médical (datant de moins de 10 jours pour les candidats civils et moins de 3 mois pour les militaires en service en gendarmerie, dans les armées ou services communs) mentionnant votre taille vous sera réclamé avant le passage de l'épreuve. Sans lui vous ne pourrez la passer.

L'épreuve physique est effectuée par les seuls candidats qui ont réussi les épreuves d'aptitude générale (dictée - rédaction - mathématiques - connaissances générales).
L'EPG se compose de 3 ateliers :
    * un parcours d'obstacles (chronométré) ;
    * la simulation d'un combat (chronométrée) ;
Le parcours d'obstacles et la simulation d'un combat doivent être réalisés dans un temps maximum de 4'20'' pour les hommes et de 4'30" pour les femmes.
    * un transport de poids (évalué : échec ou réussite).

PARCOURS D'OBSTACLES
Le candidat accomplit 6 fois le parcours pour une longueur totale de 300 m.
1. Partir du cône de départ, courir en direction du cône 1.
2. Contourner le cône 1, traverser en diagonale vers le cône 2. Avant d'atteindre ce cône, franchir un obstacle (tapis de sol) de 1,80 m de long. A la réception, tourner à gauche autour du cône 2 et se diriger vers l'escalier.
3. Monter et descendre l'escalier en courant, en touchant au moins une marche en montant, la plate-forme supérieure et une marche en descendant.
4. Contourner le cône 3, remonter et redescendre l'escalier puis se diriger vers le cône 4.
5. Tourner à gauche et se diriger en diagonale vers le cône 5. Avant d'atteindre ce cône, sauter deux obstacles de 45 cm de haut, distants de 3 mètres.
6. Au cône 5, tourner à droite et se diriger vers le cône de départ. Avant d'atteindre ce dernier, franchir une poutre placée à 0,90 m du sol, maîtriser sa réception et se laisser tomber sur le dos ou sur le ventre (alternativement à chaque tour). Se relever sans aide (ne pas se retourner si l'on tombe sur le ventre, ne pas rouler sur le côté lorsque l'on tombe sur le dos, ne jamais s'aider de la poutre) et contourner le cône de départ avant d'accomplir un autre tour.
7. Lorsque les 6 tours sont terminés, se diriger vers l'appareil à traction.
Fautes relevées :
    * non franchissement du tapis ;
    * cône ou barre renversé ;
    * poutre touchée avec toute autre partie que les mains ou les pieds ;
    * se relever en s'aidant de la poutre ou en roulant sur le côté.
A chaque fois, franchir à nouveau l'obstacle ou replacer l'élément tombé. Le non franchissement du tapis répété 6 fois entraîne l'échec à l'épreuve.

LA SIMULATION D'UN COMBAT
A moins de 10 mètres de la fin de la course d'obstacles, exercices de traction et de poussée entrecoupés de chutes maîtrisées :
1. Exercice de traction : agripper la corde et soulever un poids de 36 kg (25 pour les femmes). En conservant le poids dans cette position, se déplacer en décrivant un arc de cercle de 180° et toucher le mur de chaque côté de l'appareil. Répéter l'exercice six fois en touchant ainsi le mur trois fois de chaque côté. Conserver son équilibre et garder ses coudes fléchis pendant toute la durée de l'exercice.
2. Chutes maîtrisées : après l'exercice de traction, déposer le poids sur le sol, s'éloigner de l'appareil (1 mètre), tomber sur le ventre, se relever, toucher le mur, exécuter une autre chute sur le dos, se relever sans rouler sur le côté et toucher encore le mur. Cette séquence est exécutée 2 fois (4 chutes : 2 vers l'avant, 2 vers l'arrière).
3. Exercice de poussée : après avoir touché le mur, se déplacer jusqu'à l'appareil de poussée. A l'aide des poignées, pousser afin de soulever du sol un poids de 36 kg (25 pour les femmes). Le conserver dans cette position et décrire 6 arcs complets en touchant 3 fois le mur de chaque côté (idem exercice de traction). Les bras doivent demeurer fléchis au niveau du coude, ni les coudes ni les mains ne doivent toucher la poitrine ou les épaules.
Fautes relevées :
    * incapacité à soulever le poids ou à le maintenir en l'air ;
    * coudes non fléchis au cours de l'exercice de traction ou de poussée ;
    * mains touchant les épaules ou la poitrine durant l'exercice de poussée ;
    * incapacité à revenir à une position stable entre les chutes, rouler sur le côté pour se relever après la chute arrière.
Dans tous ces cas, reprendre l'exercice (chute ou arc).
La partie chronométrée de l'EPG prend fin au moment où le candidat termine le 6e arc de l'exercice de poussée (dépôt du poids sur le sol). Le candidat qui dépasse le temps imparti échoue au test et ne subit pas l'atelier suivant.

LE TRANSPORT DE POIDS
Le candidat doit soulever un poids (sac de sable) de 45 kg pour les hommes et 25 kg pour les femmes, le transporter, en se servant uniquement de ses bras, sur une distance de 15 mètres et le reposer sur le sol en douceur.
Fautes relevées :
- incapacité à soulever le sac, à le porter en se déplaçant ou à le poser en douceur à la fin de l'exercice.
Dans tous les cas l'ensemble de l'exercice doit être repris. Trois essais infructueux signifient un échec.
Cette épreuve nécessite de :
1. Se préparer physiquement avant la convocation aux sélections.
2. S'échauffer avant l'épreuve.
3. Reconnaître le parcours et faire le tour des installations.
4. Doser ses efforts et ne pas dépasser ses limites.

CONSEILS DE PRÉPARATION :
Pour réussir cette épreuve, il faut posséder une bonne condition physique et s'être préparé de façon spécifique assez longtemps à l'avance.
La mise en condition physique requiert un échelonnement sur une durée minimum de 10 à 11 semaines à raison de deux ou trois séances hebdomadaires. Il convient d'accroître progressivement l'intensité des séances d'entraînement, en commençant au niveau auquel on se sent le plus à l'aise et en augmentant un peu chaque semaine le temps et le nombre d'exercices.
Toute séance de mise en condition doit obligatoirement commencer par une phase d'échauffement (exercices d'assouplissement et d'étirement " Stretching * " comprenant des mouvements contrôlés des principaux groupes musculaires et articulaires) de 10 à 15 minutes qui permettront d'effectuer des exercices tels que :
    * course à pied ;
    * accroupissements et fléchissements ;
    * abdominaux ;
    * flexions - extensions des bras ;
    * sauts sur place ;
    * monter et descendre les escaliers ;
    * tractions à la barre fixe.

Cette liste n'est pas exhaustive et doit être complétée par chacun en fonction de ses faiblesses.
Chaque séance doit s'achever par une période de 10 à 15 minutes d'étirements et de retour au calme.
Veillez à mesurer l'intensité et la progressivité de l'entraînement.
Objectifs des tests physiques :
Les tests d’évaluation de la condition physique servent à mesurer si les candidats ont le potentiel minimal permettant de développer les qualités physiques essentielles au métier de policier. Seuls les candidats possédant ce potentiel peuvent espérer atteindre les standards de condition physique nécessaires pour être efficace et performant dans l’exercice de leurs fonctions tout en demeurant en bonne santé.

Les qualités physiques évaluées sont les suivantes :
- endurance cardiovasculaire
- endurance musculaire
- force relative (force en fonction du poids corporel)
- force absolue (force brute, sans tenir compte du poids corporel)
- puissance musculaire
- coordination
- équilibre
- agilité
- vitesse

Autres éléments évalués :
- capacité à prendre des décisions   ::)

L'ENTRAINEMENT DOIT CORRESPONDRE AU NIVEAU DE DÉPART DE CHACUN ET AUX OBJECTIFS FIXÉS.

L'EPG N'EST PAS UNE COMPÉTITION, IL NE S'AGIT PAS D'ACCOMPLIR UNE PERFORMANCE MAIS SIMPLEMENT D'EXÉCUTER DANS LE TEMPS IMPARTI LE PARCOURS D'OBSTACLE, LA SIMULATION D'UN COMBAT ET RÉUSSIR LE TRANSPORT DE POIDS.

* Stretching : Méthode scientifique d'étirement musculaire, le stretching est une forme d'entraînement à la mobilité musculaire qui remplace les techniques conventionnelles d'extensions répétées avec balancement, souvent inefficaces voire dangereuses.
Le stretching est une excellente préparation à l'effort sportif : il prévient les blessures, améliore la mobilité et le rendement, évite l'apparition de raideurs après l'effort. Il s'oppose également au vieillissement des muscles et des tendons.

          
L'épreuve physique en vidéo

gendy:
L'annonce des résultats

Dans le mois qui suit les épreuves de sélection, les candidats sont informés par courrier, par la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) des résultats des épreuves. Leur candidature peut ainsi être :
- Agréée : le candidat a réussi les épreuves. Il sera prochainement invité à rejoindre une école sous réserve qu'aucun renseignement défavorable le concernant ne soit recueilli dans l'intervalle et qu'il soit déclaré apte au cours d'une visite médicale passée par un médecin servant dans la gendarmerie.
IMPORTANT : Il vous est fortement conseillé de n'entreprendre aucune démarche à caractère définitif, notamment vis-à-vis de votre employeur, tant que votre aptitude médicale n'aura pas été formellement établie.
- Ajournée :

    * soit pour une durée d'un an : ces candidats pourront, s'ils le souhaitent, déposer un nouveau dossier de candidature dans les mêmes conditions (mêmes pièces à présenter, fournir ou renseigner) un an après la dernière tentative infructueuse ;
    * soit pour une durée de 4 mois en cas échec à l'épreuve physique : ces candidats, s'ils le souhaitent, pourront déposer un nouveau dossier de candidature dans les mêmes conditions (mêmes pièces à présenter, fournir ou renseigner) lorsqu'ils s'estimeront prêts.
    * soit pour une durée de 4 mois en cas d'échec aux épreuves d'aptitude générale qui se composent d'une dictée, d'une rédaction, d'une épreuve de culture générale. (une moyenne inférieure à 10/20).

NOTA : Le bénéfice de la réussite aux épreuves d'aptitude générale (dictée, rédaction, mathématiques, test de connaissances générales) est octroyé aux candidats pour une durée de 2 ans à compter de leur date de passage des épreuves.
- Rejetée : en cas de résultats insuffisants aux épreuves d'aptitude professionnelle ou en cas de renseignements défavorables.
(*) Pour vous rendre à la visite médicale, le centre de sélection vous adressera un bon unique de transport (BUT) qui vous permettra d'acquérir gratuitement un billet SNCF aller - retour (tarif 2ème classe), si vous voyagez par le train. Nota : pour les candidats militaires, un ordre de mission ( et non un BUT) vous sera délivré par votre formation administrative de rattachement. Il vous permettra d'acheter un billet SNCF avec 75% de réduction (tarif 2ème Classe). Les 25% que vous paierez vous seront remboursés ultérieurement par la gendarmerie.

gendy:
Les visites médicales

Vous serez soumis à deux examens médicaux :

LA VISITE MÉDICALE DE SÉLECTION

Munissez-vous de tous les documents médicaux en votre possession (carnet de santé, carnet de vaccination, compte-rendu d'hospitalisation, radiographie, examen ophtalmologique…).
Vous serez convoqué par le centre de sélection pour passer une visite médicale auprès d'un médecin militaire servant dans la gendarmerie. Le certificat médical établi par ce médecin est le seul qui fait foi de votre aptitude physique.
Pour vous rendre à la visite médicale, le centre de sélection vous adressera un bon unique de transport (BUT) qui vous permettra d'acquérir gratuitement un billet SNCF aller - retour (tarif 2ème classe), si vous voyagez par le train.

NOTA: pour tous les candidats déjà militaires, un ordre de mission sera délivré par votre formation administrative de rattachement. Il permettra aux engagés et aux sous-officiers de carrière d'acheter leur billet SNCF avec 75% de réduction (tarif 2ème classe). Les 25% qu'ils paieront leur seront remboursés ultérieurement par la gendarmerie. Un BUT sera en outre adressé aux volontaires par le centre de sélection à l'instar des candidats civils.

Vous devrez notamment présenter le profil médical (appelé " SIGYCOP ") suivant :

Voir fichier joint

(1) Les candidats opérés doivent satisfaire à un examen ophtalmologique spécifique auprès des chefs de service d'ophtalmologie des hôpitaux d'instruction des armées. Ils ne peuvent passer cet examen qu'un an aprés leur opération, s'il s'agit d'une opération de chirurgie de photokératectomie réfractive ou deux ans pour toute autre technique de chirurgie réfractive.
(2) P=1 pour les candidats déjà militaires

Ce médecin peut vous déclarer :
- apte ;
- inapte temporaire pour une durée d'un à plusieurs mois : votre départ en école ne sera prononcé que lorsque vous aurez été déclaré apte à l'occasion d'une nouvelle visite médicale ;
- inapte définitif.

LA VISITE MÉDICALE D'INCORPORATION

Cette visite médicale effectuée dès votre arrivée en école est l'ultime contrôle de votre aptitude physique. Elle est réalisée par le médecin militaire de l'école qui confirme ou infirme les résultats de la visite médicale de sélection. Le cas échéant, vous pourrez être envoyé en consultation auprès d'un médecin spécialiste des armées qui émettra un avis sur votre aptitude.
Les élèves reconnus aptes sont maintenus en école.
Les élèves déclarés inaptes sont informés de l'annulation de leur contrat pour inaptitude physique préexistant à la signature du contrat.

NOTA :
- La constatation d'une toxicomanie avérée ou décelée par des examens para-cliniques est une cause d'inaptitude à l'engagement.
- Les candidats opérés doivent satisfaire à un examen ophtalmologique spécifique auprès des chefs de service d'ophtalmologie des hôpitaux d'instruction des armées.

Les candidats doivent donc posséder une bonne condition physique, la scolarité étant particulièrement éprouvante pour les organismes. Le profil sera vérifié une nouvelle fois au cours de l'incorporation en école.

PS : Notez que la cotation du sigle Y exigée pour les élèves sous-officiers de gendarmerie, les SOG et les GAV APJA est portée de 3 à 4. (tableau ci-dessous)

Bonjour et bienvenue sur SOS112
Extrait du site http://www.lagendarmerierecrute.fr/Carrieres/Faq/Quelles-sont-les-conditions-d-aptitude-medicale-pour-entrer-en-gendarmerie

Quelles sont les conditions d'aptitude médicale pour entrer en gendarmerie ?

Tous les candidats doivent correspondre à un profil médical appelé « SIGYCOP » , vérifié lors d’une visite médicale faisant suite à la convocation au centre de sélection, effectuée par un médecin militaire.

SIGYCOP est un acronyme dont les lettres désignent :
S : ceinture scapulaire et membres supérieurs, < 2
I : ceinture pelvienne et membres inférieurs, < 2
G : état général, < 2
Y : yeux et visions, < 4
C : sens chromatique, < 3
O : oreilles et audition, < 2
P : psychisme < 0 à 1

Un score chiffré, qui peut différer selon les recrutements, est attribué à chacune des lettres. L'ensemble des sept chiffres représente le profil médical du candidat.

Les candidats doivent donc posséder une bonne condition physique, la scolarité étant particulièrement éprouvante pour les organismes. Le profil sera vérifié une nouvelle fois au cours de l'incorporation en école.

Par ailleurs, concernant la vision, tous les candidats opérés doivent satisfaire à un examen ophtalmologique spécifique auprès des chefs de service ophtalmologie des hôpitaux d’instruction des armées. Ils ne peuvent réaliser cet examen qu'un an après leur opération, s'il s'agit d'une chirurgie de photokératectomie réfractive (PKR) ou toutes techniques assimilées réalisées après l'âge de 20 ans.
Toute chirurgie pratiquée avant cet âge implique une inaptitude médicale jusqu'à 21 ans.

Critères complémentaires :
- aptitude sans réserve au port et à l'usage des armes
- coefficient de mastication au moins égal à 30 %
- absence de bégaiement prononcé
- non contre indication à la pratique de épreuves sportives de sélection

Enfin, la consommation de stupéfiants est une cause d'inaptitude.
Toutes les infos utiles sur le site de la Gendarmerie http://www.lagendarmerierecrute.fr/

gendy:
La signature du contrat d'engagement

L'école vous transmettra un livret d'accueil dans lequel vous trouverez tous les renseignements qui vous seront utiles. Le centre de sélection vous adressera un bon unique de transport (BUT) qui vous permettra d'acquérir gratuitement un billet SNCF (tarif 2ème classe), si vous voyagez par le train.

Nota : pour tous les candidats militaires, un ordre de mission vous sera délivré par votre formation administrative de rattachement. Il permettra aux engagés d'acheter leur billet SNCF avec 75% de réduction (tarif 2ème classe). Les 25% qu'ils paient leur seront remboursés ultérieurement par la gendarmerie. Un BUT sera en outre adressé aux volontaires par le centre de sélection à l'instar des candidats civils.

 
LE CONTRAT D'ENGAGEMENT

Il est signé :

    * le 1er jour de l'arrivée en école pour les candidats métropolitains, lors de la mise en route auprès de la compagnie ou du groupement de gendarmerie pour les candidats d'outre-mer
    * pour une durée de 6 ans permettant de réunir les conditions nécessaires au passage de carrière (4 ans de services militaires dont deux dans le grade de gendarme). Il peut être dénoncé au cours de la période probatoire égale au temps de formation en école (12 mois)
    * sur demande de l'intéressé
    * pour inaptitude physique préalable à l'engagement
    * pour inaptitude à l'emploi de gendarme

Il peut être annulé à tout moment pour non respect des conditions légales et réglementaires régissant l'engagement dans la gendarmerie.

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique