Auteur Sujet: Hommage au caporal chef Aurelie Salel  (Lu 3010 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne loulig

  • Excellente participation
  • ****
  • Messages: 725
  • Sexe: Homme
  • IADE
    • Voir le profil
Hommage au caporal chef Aurelie Salel
« le: 20 mars 2015, 09:57:27 »


http://www.defense.gouv.fr/actualites/la-vie-du-ministere/deces-du-caporal-chef-aurelie-salel

"L’armée de Terre s’associe à la douleur de la famille et des proches du caporal-chef Aurélie Salel de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), décédée le 14 mars 2015 suite à une intervention dans l’incendie d’un pavillon à Livry-Gargan (93). Notre soutien va également à la famille et aux proches du sapeur de 1re classe Florian Dumont toujours hospitalisé.

 caporal-chef Aurélie Salel
Dans la soirée du vendredi 13 mars, le Centre de secours de Bondy est engagé dans l’incendie d’un pavillon à Livry-Gargan (93). Au cours de l’attaque, deux militaires du Corps sont gravement brûlés. Rapidement pris en charge par leurs camarades et par les ambulances de réanimation demandées en renfort, ils sont évacués par hélicoptères vers les structures hospitalières spécialisées. Le caporal-chef Aurélie Salel, grièvement brûlée, ne survivra pas à ses blessures. Entrée à la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris en décembre 2009, elle avait servi successivement au centre de secours de Blanche (9e arrondissement), avant de rejoindre le centre de secours de Bondy (93) en mars 2014.

Droits : armée de Terre 2015 "

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Hommage au caporal chef Aurelie Salel
« Réponse #1 le: 21 mars 2015, 10:43:11 »
La jeune sapeur-pompier décédée, le caporal-chef Aurélie Salel, lors d'une intervention dans l'incendie d'un pavillon vendredi soir en Seine-Saint-Denis, était originaire de Sigean (Aude).
Aurélie Salel, 26 ans, était entrée adolescente chez les jeunes sapeurs-pompiers du centre de secours principal de Sigean. «C'était quelqu'un de passionné et particulièrement motivé», confie le chef de corps Jean-Pierre Sires.
Après sa formation, elle rejoint les pompiers volontaires dans le Gard puis a poursuivi ses études en Gironde pour devenir sapeur-pompier professionnel à Paris en 2010.
«Elle était toujours pompier volontaire chez nous», précise le chef de corps indiquant : «Elle devait être nommée sergent au sein du CSP début avril».

Vendredi, vers 19 heures, sur la commune de Livry-Gargan, un feu d'habitation s'est déclaré, les hommes du centre de secours de Bondy de la 14e compagnie d'incendie de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, à laquelle appartenait Aurélie Salel, se rendent sur place.
Pour des raisons encore indéterminées, la jeune pompier audoise ainsi qu'un de ses collègues ont été sérieusement blessés. Évacués sur un hôpital de la région parisienne, Aurélie Salel a succombé à ses blessures pendant la nuit de vendredi à samedi alors que son collègue était toujours dans un état grave.
Aurélie Salel est la première femme pompier qui succombe ainsi lors d'une intervention.  :'(
Devant ses proches et un millier de pompiers émus, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a salué le "courage admirable" du caporal-chef Aurélie Salel, 25 ans, originaire de Sigean dans l'Aude .
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a adressé ses vœux de rétablissement au pompier toujours hospitalisé et ses sincères condoléances à la famille d'Aurélie Salel.
Le président de la République, le Premier ministre, le ministre de l'Intérieur et le préfet de Seine-Saint-Denis ont transmis leurs condoléances à la famille de la jeune sapeur-pompier ainsi qu'à ses collègues.
 "Tristesse après la disparition d'une sapeur-pompier suite à une intervention. Voeux de rétablissement pour son collègue grièvement blessé", a écrit Manuel Valls sur son compte Twitter.

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Hommage au caporal chef Aurelie Salel
« Réponse #2 le: 21 mars 2015, 10:44:32 »
La première femme sapeur-pompier de Paris décédée en intervention  :-[

Devant les proches et un millier de pompiers émus, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a salué le "courage admirable" du caporal-chef Aurélie Salel, 25 ans. "Jamais elle ne recula devant le danger. Jamais elle n'hésita à risquer sa vie pour sauver celles des autres", a dit Bernard Cazeneuve, rendant hommage à cette "vie passée au service de la République et au service des Français".

Aurélie Salel est la première femme sapeur-pompier de Paris décédée en intervention, ont précisé les pompiers. Deux pompiers, dont Aurélie Salel, avaient été grièvement brûlés vendredi au cours d'une intervention dans un pavillon à Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis.
Le second blessé "se trouve dans une situation stable mais fragilisée", ont précisé les pompiers à l'AFP, sans plus de détails.
Avec son équipier, elle tentait d'éteindre un feu de pavillon à Livry-Gargan lorsque tous deux ont été très blessés. L'origine de l'incendie serait une casserole oubliée sur une gazinière au moment du départ de l'occupant du logement. Des images du drame ont montré d'impressionnantes flammes dévastant le petit logement.
Secourues par leurs collègues, les deux victimes ont été évacuées par hélicoptères et hospitalisées, mais «l'état de santé de la jeune femme, en dépit des soins prodigués, s'est dégradé pendant la nuit. Elle est décédée samedi matin à 5h», ont expliqué Bernard Boucault, préfet de police, et le général Gaëtan Poncelin de Raucourt, commandant la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP).

Un hommage a été rendu jeudi à Paris à la jeune sapeur-pompier décédée samedi des suites de ses blessures au cours d'une intervention en Seine-Saint-Denis, et décorée de la Légion d'honneur par le ministre de la Défense. Aurélie Salel, 25 ans, a été élevée à titre posthume au grade de sergent.

https://twitter.com/hashtag/PompiersParis?src=hash

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6728
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Hommage au caporal chef Aurelie Salel
« Réponse #3 le: 22 mars 2015, 17:21:37 »
Une cérémonie organisée à la caserne des sapeurs-pompiers de Sigean en l'honneur du pompier le caporal-chef Aurélie Salel qui a perdu la vie dernièrement à l'âge de 26 ans alors qu'elle était en intervention lors d'un incendie avec les Pompiers de Paris. Deux grandes photos d'Aurélie, souriante, ornaient le balcon de la cour de la caserne. Cette même caserne où elle fit son apprentissage de pompier à l'âge de 13 ans. Tandis que prenaient place les musiciens de l'Harmonie sigeanaise, remplissant l'esplanade, les nombreux pompiers venus des quatre coins de France prenaient place.

Pompiers de Paris et de partout  ;)
Dans les rangs les 132 Pompiers de Paris, mais aussi les délégations des pompiers des P.-O., du Gard, des Bouches-du-Rhône, des Alpes-de-Haute-Provence et des Alpes-Maritimes. Et bien sûr les pompiers de Sigean en activité, les anciens de l'Amicale, les jeunes sapeurs-pompiers, les pompiers du secours nautique de l'Aude et les secouristes. À 11 heures le chef de la caserne, le lieutenant Jean-Pierre Cires et le colonel M. Belondrade, avec la grande famille des pompiers de Sigean, accueillaient les parents et proches d'Aurélie en présence des représentants du SDIS, le commissariat de Narbonne, la gendarmerie et des colonels, M.Gouze et M. Beneditini, mais aussi les officiels, M. le préfet Louis Le Franc, Mme la sous-préfète Béatrice Obara, Mme la députée Marie-Hélène Fabre, M. André Viola, président du conseil général de l'Aude ; C'est un silence total qui accompagna le cercueil d'Aurélie enveloppé du drapeau français porté par six pompiers de Sigean jusqu'au centre de la caserne. Là, les médailles et décorations de bravoure lui furent remises à titre posthume, tandis que M. le préfet Louis Le Franc dans une ambiance solennelle empreinte d'émotion lui rendait un hommage émouvant.

Il salua sa profonde motivation et son dévouement au service des autres ainsi que son altruisme pour ce travail de pompier qu'elle aimait tant, jusqu'à donner sa vie au service des autres.
Marcel Salel et son épouse ont accidentellement perdu leur fils il y a quelques années, par noyade après avoir chuté d'un bateau. Comment décrire leurs pensées lorsque, au milieu de centaines de pompiers, d'abord à Paris, et ensuite à la caserne de Sigean, ils doivent maintenant faire face au cercueil de leur fille, victime du devoir lors d'une intervention sur un incendie. Entendent-ils vraiment les paroles de M. le préfet lorsque ce dernier retrace le parcours exemplaire d'Aurélie en qualité de sapeur-pompier ? Décider que les dons seront versés au sapeur-pompier binôme d'Aurélie qui, très gravement brûlé, lutte contre la mort, démontre que les Salel sont un grand monsieur et une grande dame. Compassion peut-être, respect sûrement.

Siegfried Cires, tandis que les six pompiers repartaient avec le cercueil d'Aurélie, nous disait, retenant sa peine : «aujourd'hui pour son ultime voyage, au moins Aurélie n'est pas partie toute seule».
Cérémonie :
Aurélie n'est pas partie seule, entourée de ses parents et sa grande famille des pompiers, dont les Pompiers de Paris, venus spécialement pour elle  :'(