Messages récents

Pages: [1] 2 3 4 5 6 7 8 ... 10
1
Parce que la communication est au cœur de la manœuvre opérationnelle, les techniciens des systèmes d’information et de communication en sont un maillon essentiel.  8)
De G.A. transmetteur à sous-officier Sic
« En groupement, nous sommes tous des généralistes. Même si nous avons notre domaine de prédilection, nous devons être capables d’intervenir sur tous les matériels : radio, téléphone, informatique, relais… C’est indispensable notamment pour assurer les permanences ».
La spécialité du MDC Fierquin : la radio. C’est d’ailleurs dans ce domaine qu’il a commencé sa carrière. Son BTS électronique en poche, c’est en qualité de Gendarme auxiliaire (G.A.) transmetteur qu’il effectue son service militaire. Après un mois à Tulle, il est affecté à Annecy de 1998 à 2000. Cette expérience lui ouvre grand les portes d’un poste de technicien en radiocommunication, dans le civil, à Annecy, où il passe quatre ans. « C’est là que j’ai vraiment appris le métier de la radiocommunication », poursuit le chef, qui une fois en CDI, a décidé de se représenter au concours SOG. « Je l’ai réussi et, en 2003, j’ai intégré Chaumont. À ma sortie, j’ai été affecté à l’escadron de Digne-les-Bains.
En 2006, je suis devenu transmetteur radio peloton, puis deux ans après, j’ai passé le certificat des systèmes d’information et de communication G.M., ce qui m’a permis de devenir, à l’issue d’un stage de cinq semaines, adjoint au chef transmission de l’unité ». En 2009, il poursuit dans cette voie et passe les tests DTSIC. « Dès l’instant où j’ai été G.A. transmetteur, j’ai su que je voulais être gendarme dans cette spécialité ». Au terme de sa formation à Rosny, à l’automne 2010, il commence sa nouvelle carrière à la SSIC d’Évreux. Puis, après 4 ans dans l’Eure, c’est de nouveau à Annecy qu’il pose ses bagages, « le 1er septembre 2014, 16 ans jour pour jour après mon arrivée en tant que G.A. ».
Projetables en tout temps et en tout lieu !
Disponibles et opérationnels H. 24, les techniciens Sic sont projetables sur tout événement dès l’instant où il faut ajouter des moyens radios ou informatiques. Certains événements, comme le Tour de France se préparent en amont. « L’an dernier, le département a accueilli trois étapes, c’était très impactant. Nous avons effectué une reconnaissance des parcours pour s’assurer de la couverture et apporter des solutions techniques pour le jour J. », note le militaire.

Source https://www.gendcom.gendarmerie.interieur.gouv.fr/Dossiers/Le-soutien-operationnel-de-la-gendarmerie/SIC-des-gendarmes-garants-de-la-communication-operationnelle

2
Brèves / Re : La prise régulière de paracétamol peut être dangereuse pour la santé.
« Dernier message par uscha le 14 juillet 2018, 21:12:45 »
ne jamais oublier que tous médicaments et remèdes, ne sont que des poisons dont on maîtrise mal leurs effets ...
3
Recommandations et bon sens / Re : Seniors et réflexes sécurité au quotidien !
« Dernier message par Jeano 11 le 13 juillet 2018, 12:54:36 »
Un couple de Toulousains a été méfiant et il a sans doute bien fait. Un jeune homme de 25 ans à 30 ans a sonné chez nous et a demandé à contrôler notre compteur d'eau, relatent-ils.
Il portait un casque de chantier et un vêtement Véolia.

L'attitude du visiteur intrigue le propriétaire de cette maison à Toulouse, mais il le laisse pénétrer dans son jardin  :-\  où se trouve le fameux compteur. «Il avait un seau avec des outils. Ça n'a pas duré longtemps et cet homme est reparti très vite sans avoir rien regardé».

Le couple, intrigué, décide de contacter Véolia. «C'était une visite bizarre, on a pensé à un voleur car, il y a quelques années, une voisine s'était déjà fait escroquer.»

Peu de temps après, la réponse de Véolia tombe et les septuagénaires comprennent qu'ils ont eu affaire à un malfaisant. «Vous me faites part de votre demande concernant la visite d'un technicien pour le contrôle de votre compteur d'eau, résume le conseiller clientèle du couple. Après consultation de votre dossier je ne vois pas d'intervention prévue sur votre domicile. Votre compteur étant équipé d'un télé-relevé nous n'avons plus besoin de nous déplacer pour le relevé d'index et il n'y a eu aucun déplacement de technicien enregistré sur votre dossier».

«Être vigilant»

Aujourd'hui, ceux qui ont échappé à un vol par fausse qualité veulent attirer l'attention. «Il faut que les personnes âgées ou pas soient vigilantes.
Notre compteur était dehors donc il n'a rien pu faire chez nous mais c'est vrai qu'on ne lui a pas demandé de carte professionnelle. Heureusement, il ne nous est rien arrivé.»  :-[
Faux policiers, faux agents des eaux, faux élagueurs… les «voleurs par fausse qualité» savent faire preuve d'ingéniosité pour tromper leurs victimes, souvent âgées et gagner leur confiance afin de pénétrer dans leurs logements et de leur dérober, à leur nez et à leur barbe, bijoux, espèces et autres biens de valeurs.

Pour pallier ce type de risque, les services de police comme de gendarmerie rappellent qu'en cas de doute, il ne faut pas hésiter à demander une carte professionnelle au visiteur, à appeler l'entreprise dont il se prévaut ou à composer le 17 pour savoir si les forces de l'ordre sont bien en intervention chez eux.
Le tout avec son propre téléphone et le vrai numéro afin d'éviter qu'un complice du ou des voleurs ne réponde.
4
Brèves / La prise régulière de paracétamol peut être dangereuse pour la santé.
« Dernier message par Jeano 11 le 13 juillet 2018, 09:22:37 »
Pratique et efficace, l’analgésique est couramment utilisé pour soulager une douleur passagère. Pourtant, ce médicament n’est pas sans risques, comme le rappelle les circonstances du décès de plusieurs personnes par intoxication au paracétamol.
Comment un tel médicament, vendu sans ordonnance, a-t-il pu entraîner la mort ?
De nos jours, l’absorption de paracétamol est devenue monnaie courante.  :P
Dans l’armoire à pharmacie, au bureau ou dans votre sac, le petit comprimé de paracétamol est souvent à portée de main.
Qu’ils s’appellent Doliprane, Efferalgan ou Dafalgan, la substance active est la plus consommée par les Français. Et pour cause, elle est redoutable pour soulager une douleur ou faire baisser la fièvre.

Mais, ne vous méprenez pas. Le paracétamol reste un médicament. Il peut donc avoir des effets secondaires, parfois graves.
En mai 2015, un bébé de 5 mois est décédé suite à un surdosage de doliprane. Le médecin du Samu qui avait fait une prescription approximative et un interrogatoire insuffisant des parents a depuis été suspendu par l’Ordre des médecins. Mais la prise trop régulière de la substance est aussi dangereuse pour les adultes.

Des risques pour le foie

Le surdosage, même faible, peut être toxique pour le foie.  :-[
C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est fortement déconseillé aux personnes souffrant d’une maladie grave du foie sans un avis médical. "Le paracétamol est une molécule qui, après son ingestion, est transformée par le foie en un métabolite toxique (N-acétyl p-benzoquinone imine) capable en cas de surdosage de détruire les cellules du foie", explique ainsi le pharmacologue clinicien Jean-Paul Giroud à Médisite.

Toxique pour les reins

Des chercheurs britanniques ont passé au crible huit études avec pour objectif de déterminer les dangers d’une consommation régulière. Verdict : les volontaires qui en prenaient le plus sont aussi ceux qui avaient davantage de problèmes rénaux. En cause, la molécule diminuerait la capacité rénale.

Dangereux pour le cœur

Cette même méta-analyse a montré qu’une prise régulière de paracétamol (22 comprimés de 500 mg par mois) augmentait le risque de développer une maladie cardiovasculaire dans les douze ans. Ici, la substance augmente la pression artérielle. Pour éviter cela, le Pr Giroud conseille à Science et Avenir de ne pas dépasser les 3 grammes en 24 heures et de ne pas l'associer à l'alcool.

Les bons réflexes

Ainsi, les adultes ne doivent pas dépasser les 4 grammes par jour (soit 4 comprimés de 1000 ou 8 gélules de 500 mg), en respectant un intervalle de 4 heures entre deux prises.
Même délai pour les enfants mais avec des doses réduites, et ce seulement toutes les 6 heures.
A titre indicatif, le Vidal - LA référence en matière de médicaments - préconise : 
- enfant de 3 à 5 kg : 1/2 suppositoire à 100 mg, 1 à 4 fois par jour
- enfant de 6 à 8 kg : 100 mg, 1 à 4 fois par jour
- enfant de 8 à 12 kg : 150 mg, 1 à 4 fois par jour
- enfant de 12 à 16 kg : 200 mg, 1 à 4 fois par jour
- enfant de 16 à 24 kg : 300 mg, 1 à 4 fois par jour
- enfant de 25 à 30 kg : 300 mg, 1 à 6 fois par jour
- enfant de 30 à 40 kg : 500 mg, 1 à 4 fois par jour
- enfant de plus de 40 kg : 500 mg, 1 à 6 fois par jour

Autre conseil : si la douleur persiste plus de 5 jours consécutifs, il est préférable de consulter un médecin. La prise régulière de paracétamol n’est pas si anodine qu’il y paraît.

De même, soyez vigilants si vous prenez un autre médicament. Il peut aussi contenir du paracétamol et entraîner un surdosage sans que vous vous en rendiez compte. D’où l’importance de lire avec attention les informations présentes sur la boîte et sur la notice.

MEDICAMENT – Le paracétamol vous aide à diminuer votre douleur. Mais ce n’est pas tout : selon une récente étude, il diminuerait aussi votre empathie pour les autres.
Explications sur la source de ce sujet https://www.lci.fr/sante/mort-de-naomi-musenga-oui-la-prise-reguliere-de-paracetamol-doliprane-efferalgan-dafalgan-peut-etre-toxique-2007573.html
5
Sapeurs-Pompiers / Re : Devenir SPV URGENT!!
« Dernier message par lorenzoc310 le 03 juillet 2018, 14:14:06 »
merci beaucoup  :D
6
Sapeurs-Pompiers / Re : Devenir SPV URGENT!!
« Dernier message par Jeano 11 le 03 juillet 2018, 13:15:04 »
Bonjour Lorenzo
tu sais personne n'est parfait et il vaut mieux redemander poliment ou mieux prendre notes sur un petit calepin si tu as des "fuites" de mémoire.
Aller jeune pompier  volontaire l'avenir t'appartient mais comme les jeunes chiens ne fait pas trop le fou quand l'on t'explique quelque chose.
7
Sapeurs-Pompiers / Devenir SPV URGENT!!
« Dernier message par lorenzoc310 le 03 juillet 2018, 11:19:43 »
Bonjour, alors je me présente rapidement: Je m'appelle Lorenzo et j'ai 16 ans.
J'ai récemment été au centre de secours de mon secteur, j'ai vu le chef de centre qui m'a fait part des démarches à prendre pour être SPV. Suite aux nombreux documents que j'ai reçu et que j'ai donc rempli, je ne sais,plus si il y a besoin de prendre rendez-vous chez mon médecin traitant afin de recevoir une aptitude car on m'a parler de medecin des pompiers... Ma mère a donc prit RDV chez mon médecin je voudrais pouvoir l'annulé rapidement si besoin...

Je n'ose pas demandé a mon chef de centre par peur de passer pour un "tête en l'air" et que se soit dévalorisant pour moi.

Merci de votre aide
8
Le groupe stéphanois raccourcit les délais de prévenance pour ses salariés engagés dans la Garde nationale. Il a créé un fonds leur permettant de cumuler jusqu'à 22 jours de salaire et de solde.

Citer

Par la signature d’une convention de soutien à la politique de la réserve militaire, les entreprises (tous organismes publics et privés employant du personnel, quel que soit leur statut juridique) matérialisent leur démarche citoyenne, leur adhésion à la politique des réserves militaires, à l’esprit de défense et contribuent à la sécurité nationale.

L’emploi des réservistes au sein des forces armées et formations rattachées est subordonné à un certain nombre de contraintes qui limitent leur disponibilité aussi bien en termes de réactivité que de durée d’activité. La politique de la réserve militaire repose sur l’obligation faite par la loi aux employeurs civils de libérer leurs collaborateurs-réservistes 5 jours par année civile dans le cadre de leur activité de réserve. La politique engagée par le ministère de la Défense depuis 2004 a pour objectif d’aller au-delà des dispositions légales, tout en prenant en compte les impératifs économiques et professionnels des employeurs privés et publics.

Les entreprises, organismes et administrations qui souhaitent mettre en œuvre des dispositions plus favorables à la disponibilité et à la réactivité de leurs collaborateurs-réservistes peuvent signer une convention de soutien à la politique de la réserve militaire avec le ministère de la Défense.

Source https://www.defense.gouv.fr/reserve/reserve-et-entreprises/partenariat-reserve-entreprise-defense/partenariat-reserve-entreprise-defense

Les 110.000 salariés des filiales françaises de Casino recevront avec leur bulletin de paie de juin une notice d'information détaillant les initiatives prises par le groupe en faveur de ses salariés membres de la réserve opérationnelle, et de ceux qui souhaitent le devenir. En décembre, le distributeur stéphanois a signé une convention de soutien à la Garde nationale. « De nouveaux réservistes se manifestent depuis, via une adresse mail dédiée qui a été créée ([email protected]) à leur intention », a déclaré l'un des officiers de réserve, référent défense de l'entreprise.

Ce quinquagénaire, qui avait quitté l'armée de terre voici une vingtaine d'années, avec le grade de capitaine, a rejoint depuis un an la réserve « en réaction aux attentats ». « Devenir réserviste, c'est une autre forme d'altruisme et de citoyenneté tout en intégrant une véritable communauté partageant des valeurs », explique ce cadre qui, la semaine dernière, commandait une unité affectée à la protection de l'Hôtel Matignon lors de la Fête de la musique.
Solde militaire

Le groupe de Jean-Charles Naouri a adopté une série de mesures destinées à faciliter l'exercice des périodes de réserve et à encourager un plus grand nombre de ses salariés à faire la démarche. Ils sont aujourd'hui moins de 300. « La loi oblige les entreprises à libérer leurs salariés au moins cinq jours par an sans les rémunérer. Casino a choisi de doubler cette durée tout en maintenant le salaire cumulé avec la solde militaire, ainsi que les avantages sociaux, la rémunération variable et les droits à avancement », souligne le directeur des services généraux du groupe.

Casino a également réduit le délai de prévenance de l'employeur fixé à un mois. Il est ramené à une semaine pour un à deux jours d'absence. « La réserve est une expérience que tout le monde peut vivre », explique une réserviste. Les personnes qui ne remplissent pas les conditions d'aptitude requises ont ainsi la possibilité d'y participer indirectement. Casino a instauré un « fonds de congé » auquel les salariés non réservistes peuvent faire don de jours de vacances et de RTT. Et prendre ainsi en charge les absences supplémentaires des réservistes, au-delà de dix jours. Dans la limite d'un total de vingt-deux jours.

Denis Meynard https://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-pme/0301865502790-les-reservistes-de-casino-cumulent-salaire-et-solde-2188087.php
9
Législation variée / Re : Gabarit chargement sur remorque ?
« Dernier message par Jeano 11 le 01 juillet 2018, 13:43:26 »
Le chargement du véhicule est une étape décisive lors d’un départ en vacances. Inutile de bourrer le plus possible d’affaires de manières anarchique.  :P
Vous risquerez de créer des situations dangereuses.
Alors voici quelques conseils pratiques.

Dans le coffre ; L’essentiel
Pour moins de stress, il est préférable de charger son véhicule la veille plutôt que le matin du départ ! A condition, bien sûr, de le mettre à l’abri du vol.  :'(

Pour bien charger votre coffre :
    Répartissez les bagages de façon équilibrée, en plaçant les plus lourds dans le coffre, le plus bas possible (afin de baisser le centre de gravité du véhicule et donc d’éviter de le déséquilibrer).
    Une règle d’or : dans l’habitacle, ne laissez aucun objet non arrimé. Et en aucun cas sur la plage arrière ! L’objet le plus anodin (une bouteille d’eau, un jouet ou un chat par exemple) peut se transformer en projectile au moindre coup de frein et risque de blesser un passager.
 
Ce que dit le Code de la route
Que ce soit la largeur, la longueur ou le poids, les conditions de chargement d’un véhicule sont réglementées.
    Une voiture ne peut circuler avec un poids total réel qui excède le poids total autorisé en charge, indiqué sur la carte grise.
    La largeur du chargement du véhicule ne doit pas dépasser 2,55m.
    A l’arrière, le chargement d’un véhicule (ou d’une remorque) ne doit pas dépasser de plus de 3 mètres l’extrémité du véhicule (ou de sa remorque).
    A l’avant, le chargement ne doit pas dépasser l’aplomb antérieur du véhicule.

Dans ces trois cas, le contrevenant encourt une amende forfaitaire de 135 euros. Lorsque les dépassements excèdent les limites réglementaires de plus de 20%, le contrevenant encourt une amende pénale pouvant aller jusqu’à 1 500 euros.

Enfin, l’article R.312-19 du Code de la route précise que “toutes précautions utiles doivent être prises pour que le chargement d’un véhicule ne puisse être une cause de dommage ou de danger”. Ainsi, tout conducteur d’un véhicule dont le chargement est mal arrimé encourt une amende forfaitaire de 68 euros.
Avec un coffre de toit
Il peut arriver que vous n’ayez pas assez de place dans le coffre pour ranger tous vos bagages. Vous allez alors être amené à transporter ces bagages ou ce matériel sur le toit dans un coffre.

Les précautions à prendre :
    Le coffre de toit se fixe sur les barres de toit. Soumis à des forces considérables, il doit être solidement arrimé.
    Le chargement ne doit pas dépasser le poids total en charge indiqué sur la carte grise. Respectez aussi le poids toléré par votre toit et par le coffre lui-même.
    Centrez le coffre sur le toit afin de conserver le bon équilibre du véhicule et d’éviter toute mise en roulis.
    Adaptez votre conduite au volume et à la charge du coffre. N’oubliez pas que le coffre de toit augmente la hauteur de votre véhicule. Attention à l’entrée de certains parkings, en particulier souterrains !
    Veillez à équilibrer le chargement à l’intérieur du coffre et arrimez solidement ce chargement à l’aide des sangles intérieures. Ne laissez pas de sangle flotter au vent au risque de les transformer en de dangereux fouets !
    A chaque arrêt, vérifier le bon arrimage du coffre et de son chargement.
    Les coffres présentent une résistance à l’air (générant un bruit et une surconsommation de carburant). Quand vous n’avez plus besoin de votre coffre de toit, pensez à le démonter !

Avec une remorque :
Le permis B est suffisant pour tracter une remorque dont le poids total autorisé en charge ne dépasse pas 750kg.

Les précautions à prendre :
    Équilibrez le chargement du véhicule et de la remorque.
    Conduisez de façon souple et homogène (évitez les à-coup, les freinages et accélérations brusques…).
    N’oubliez pas que l’ensemble véhicule + remorque est plus long et plus lourd, donc plus délicat à manœuvrer, notamment en ville ou sur les petites routes.
    Alourdi, le véhicule muni d’une remorque met presque 2 fois plus de temps à s’arrêter. Il convient donc d’adapter sa vitesse en fonction de la fluidité de la circulation, d’augmenter les distances de sécurité et d’anticiper plus que d’habitude toute manœuvre.
    La capacité d’accélération, quant à elle, est affaiblie : un paramètre à prendre en compte en cas de dépassement !

Transporter un vélo :
Transporter un ou plusieurs vélos n’est pas sans risque. Si vous comptez en faire sur votre lieu de vacances, équipez votre véhicule de porte-vélo. Il en existe de différentes sortes : à sangles, pour attelage ou de toit. Avant tout achat, assurez-vous de la compatibilité du modèle avec votre véhicule.
    Le modèle à sangles s’installe sur le coffre ou le hayon de la voiture. Il permet de transporter 3 vélos. Inconvénient : il cache la visibilité arrière du conducteur.
    Le modèle pour attelage se fixe par pincement de la boule de remorquage ou sur une plaque solidaire de l’attelage. Il permet de transport de 2 ou 3 vélos. Inconvénient : il réduit la vue arrière du conducteur.
    Le modèle de toit se fixe sur les barres de toit. Avec 1 seul vélo par porte-vélo. Mais il est possible d’installer plusieurs porte-vélos. Avantage : vue arrière dégagée. Inconvénients : grande hauteur du véhicule et prise au vent importante.

Les précautions à prendre :
    Ne dépassez jamais la charge prévue pour chaque porte-vélo.
    A chaque arrêt, vérifiez la tension des sangles, le serrage des vis et des boulons.
    Si vous utilisez un modèle de toit, n’oubliez jamais que les vélos augmentent la hauteur de votre véhicule. Attention à l’entrée de certains parkings (en particulier les parkings souterrains) !
    Si les vélos cachent votre plaque d’immatriculation, pensez à installer une plaque auxiliaire avec des feux arrière.
    Adoptez une conduite souple et méfiez-vous des dos d’âne.

Source https://www.preventionroutiere.asso.fr/2016/03/24/charger-son-vehicule/



10
Un habitant du pays de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), gendarme à la retraite, a été victime de « vol à la pitié » sur une autoroute normande.  :-\ :P
Ce genre d’arnaque est courant. L’homme tient à alerter ses concitoyens. Témoignage.

« J’ai un défaut : je suis trop généreux. J’ai toujours été comme ça et ce n’est pas à 70 ans que cela va changer. Là, je dois reconnaître que je me suis fait rouler. Pour moi, le mal est fait. Mais si mon témoignage peut éviter le même désagrément à d’autres personnes…

Le dimanche 26 mars 2017, j’ai été victime d’une affaire de vol à la pitié, sur l’aire d’autoroute du Bosgouet, entre Rouen et Caen. Je revenais de Dunkerque avec mon épouse et nous avons fait une pause sur la route. À peine descendus de voiture, nous sommes interpellés par un homme, âgé d’une petite quarantaine, en anglais. Il avait l’air totalement dépité. Il nous a dit avoir séjourné avec son fils de 16 ans à Paris. La veille, toutes ses affaires (ordinateur, vêtements, billets de bateaux, carte bancaire et téléphone) auraient été volées dans sa voiture. Ils ne pouvaient plus prendre leur bateau à Cherbourg le soir même et sollicitaient de l’aide sur cette aire d’autoroute, pensant qu’elle était fréquentée par des ressortissants britanniques.

« Nous lui avons donné 250 € »

Il avait besoin de 200 € pour payer le bateau et de 50 € pour manger.
Il s’engageait à nous rembourser dès son retour en Irlande. J’ai pris des précautions. Il m’a donné son nom, a présenté une carte professionnelle. Puis il m’a remis son permis de conduire à ma demande, que j’ai pris en photo.
Cela n’a eu aucun effet sur son attitude. Je lui ai aussi fait signer une garantie écrite de ce prêt, mon épouse nous a pris en photo, a photographié le véhicule. Aucune réaction. Même quand je lui ai dit que j’étais gendarme à la retraite… Nous avons donc retiré 250 € au distributeur que nous lui avons donnés.

Source https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/1001/reader/reader.html#!preferred/1/package/1001/pub/1003/page/10
Pages: [1] 2 3 4 5 6 7 8 ... 10