Auteur Sujet: Ambulancier.. ceinture optionnelle en MISSION, patient tué, ambulanciers gravement blessés !!  (Lu 94351 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1834
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
les installations de ceintures de sécurité sont obligatoire pour les nouveaux véhicules, les anciens véhicules en sont dispensés pour l'instant

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6509
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Re : Ambulancier.. ceinture optionnelle en MISSION, gravement blessés !!
« Réponse #76 le: 10 octobre 2011, 15:59:16 pm »
JP j'ai trouvé ça :
Dans les nouvelles normes, la victime doit être sanglée au niveau des épaules (avec en général un dispositif de type ceinture de sécurité en croix sur la poitrine), et le brancard doit être arrimé à la tête et aux pieds dans l'ambulance, pour rester solidaire du support en cas d'accident de la circulation.
Les brancards sont équipés de la nouvelle fixation 3 points mais sont adaptables dans les véhicules actuels à fixation 1 point.
Les brancards sont livrés avec :
- 1 porte flacons télescopique
- 1 matelas grand confort jaune
- 2 ceintures de sécurité

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6509
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
loulig tu es modeste quand tu dis

Citer
En cas d'accident un patient non attaché c'est un projectile de 70 kg dans la cellule, il n'y a pas de raison que vous preniez ce risque.

- l’énergie cinétique est proportionnelle à la masse du mobile ;
- l’énergie cinétique est proportionnelle au carré de la vitesse du mobile ;

L’énergie cinétique étant proportionnelle au carré de la vitesse du mobile, celle-ci est un facteur aggravant.
RAPPEL :
    L’énergie d’un objet en mouvement de translation est proportionnelle à sa masse et au carré de sa vitesse.
    La distance de freinage est proportionnelle au carré de la vitesse du mobile.
    La vitesse excessive ou inadaptée est un facteur présent dans 45 % des accidents mortels.
    Le conducteur est responsable du port de la ceinture pour ses passagers mineurs (moins de 18 ans).

voici le cours :
http://www.msr.lu/mmp/online/website/content/fiches_pedagogiques/physique/104/23_FR.html

Hors ligne jp77

  • Membre d'honneur
  • *****
  • Messages: 1834
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
oui jeano c'est cela,

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6509
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Je ne sais pas la date de la rédaction de cet article dans "Turbulances" mais le port de la ceinture et la vitesse y sont déjà évoqués :
http://www.turbulances.fr/contenu/p9.htm

Le port de la ceinture est-il obligatoire en ambulances ?
Les croixbleues sur l'ambulance suffisent-elles à conjurer le sort, ou faut-il boucler sa ceinture ?
Article1 : "Le port de la ceinture de sécurité est étendue aux personnes occupant les places arrières, équipées de ceintures automobiles d'un poids total autorisé en charge n'excédant pas 3,5t, sous réserve des dispositions prévues à l'article 2 ci-après."
Article2 : le port de la ceinture n'est pas obligatoire :
a) pour les personnes adultes ou les enfants dont la taille est manifestement inadaptée au port de la ceinture et pour les enfants de moins de dix ans protégés par un dispositif spécial de sécurité homologué ;
b) pour les personnes justifiant d'une contre indication médicale et munies d'un certificat médical à cet effet. Ce certificat est délivré par la commission médicale départementale chargée d'apprécier l'aptitude physique des candidats au permis de conduire et des conducteurs qui en fixent la durée de validité ;
c) pour les occupants des ambulances lorsqu'ils effectuent des missions d'urgence ;
d) pour es conducteurs de taxi en service." (arrêté du 9 juillet1990 JO du 27 07 90)

Ainsi donc, lorsqu'il y a urgence, le port de la ceinture n'est pas obligatoire. Cette notion exclue donc par définition le VSL. Ce dernier n'entrant pas, par ailleurs, dans la catégorie des taxis, la ceinture y est bien obligatoire, sauf si le malade transporté présente la justification en bonne et due forme d'une contre indication médicale. Attention, les enfants, handicapés compris, doivent être protégés par un dispositif homologué. En ambulance, la ceinture n'est donc pas obligatoire en cas d'urgence. L'urgence pourra être attestée à posteriori par une prescription médicale rédigée par le médecin traitant, le médecin du service d'urgence, ou le médecin régulateur du 15, en fonction de la provenance de l'appel.
Le fait de rouler en urgence ne protège pourtant en rien l'ambulancier en cas de choc, et l'argument de la nécessité de sortir promptement du véhicule pour porter secours à autrui ne paraît pas très sérieux. Par contre, à l'arrière,l'ambulancier peut être amené à effectuer des gestes, notamment en ASSU.
Pour les places arrières d'une ambulance, soit il s'agit d'une fourgonnette sans point d'ancrage de ceinture à l'arrière, soit il s'agit d'un mono-space ou d'un break dont, l'aménagement ayant été modifié, les sièges ne correspondent plus aux points d'ancrages (de nouveaux points d'ancrages imposeraient un crash test). Les sièges arrières n'étant donc pas équipés de ceinture, on sort bien évidemment de l'article1. On a alors recours de manière facultative à des ceintures ventrales mais celles-ci ne sont pas considérées comme intégrées au véhicule par ancrages prévus par le constructeur, et leur port reste donc facultatif (urgence ou non). Pourtant, le port des ceintures ventrales en position centrale des mono-spaces est obligatoire. Il est vrai que ces ceintures ont été conçues par le constructeur .Il y a néanmoins, semble-t-il, un vide juridique concernant le port de la ceinture aux places arrières des ambulances. La Commission Européenne d'homologation modifiera sans doute les données dans les années à venir. S'il nous paraît essentiel d'imposer de vraies places assises (et non des banquettes ou des strapontins) disposant de ceintures ventrales obligatoires, espérons toutefois que la commission tiendra compte de l'aspect économique et ne condamnera pas les petits constructeurs par des mesures d'homologations obligatoires hors de leur portée.

TURBULANCES s'est toujours montré favorable au port de la ceinture, où que soit l'occupant et quelles que soient les circonstances. Les ambulanciers sont mieux placés que quiconque pour savoir qu'ils doivent impérativement attacher et faire attacher la ceinture, port obligatoire ou non.

L'ambulancier et l'excès de vitesse :

Rouler vite avec un malade à bord est une notion heureusement dépassée.
A l'inverse des idées reçues, plus l'état du malade est grave, moins l'ambulance route vite, pour des raisons médicales que nous aborderons dans d'autres rubriques.
Aujourd'hui, c'est l'hôpital qui se déplace vers la victime, si celle-ci ne peut s'y rendre sans risque. Cette notion est encore mal perçue du public.
Rouler vite à vide est également dépassé dans la mesure où l'urgence est justifiée lorsqu'il y a détresse, donc réponse par un moyen de proximité, donc trajet sur lequel le dépassement de la vitesse autorisée n'a pas d'incidence significative.
Cependant les ambulanciers peuvent être amenés à dépasser la limitation, avec la permission du code de la route.

Hors ligne titenantaise

  • Bonne participation
  • **
  • Messages: 45
  • Sexe: Femme
  • ADE
    • Voir le profil
Ceintures sécurité sur tous nos brancards désormais depuis cet été au sein de mon ambulance. Faut dire qu'il y a eu de la casse  ::) (plus de peur que de mal heureusement).

Donc on "perd" quelques minutes chaque jour à les mettre sur les patients mais on ne sait jamais ce qui peut arriver...

Je me rappelle effectivement qu'en formation dea j'avais lue qu'on était pas obligés de mettre la ceinture en urgences mais même si on doit bouger dans la cellule et que c'est barbant faites attention à vous !!!


Hors ligne pikachu

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 322
  • Sexe: Homme
  • Ambulancier DEA
    • Voir le profil
    • L'ambulancier pour les nuls
Urgence ou non ceinture du conducteur OBLIGATOIRE ! C'est pas une loi c'est une logique de base... Pour les brancards et les ambulances en circulation les 3/4 n'ont pas de système aux nouvelles normes. Même principe lors de l'apparition de la ceinture de sécurité à l'arrière de voitures quelques années en arrière... C'est certain que c'est pas génial et qu'il faudrait normaliser tout ça. Pour le reste c'est une conduite à avoir pour tous : patient qui monte = patient attaché. Moi je ne propose pas j'impose... Rares sont ceux qui discutent quand je pose quelques arguments bien tassés (avec diplomatie quand même bien entendu). Ensuite pour un patient installé sur mon brancard non équipé là malheureusement le matos date d'avant les nouvelles normes donc non adapté. Un jour tout le monde aura du matos aux normes un jour, mais c'est comme les voitures d'aujourd'hui qui n'avaient pas de ceinture avant il a fallu un moment avant que ça arrive.

Pour l'argument patron qui doit commander du matos aux normes : je conçois mais sans prendre leur défense pour certaines boites où actuellement c'est chaud financièrement va leur faire comprendre qu'il faut investir dans un brancard à 2/3K euros.... x le nombre d'ambulances de la société. Quand le patron te sortira c'est toi ou le brancard choisis :o (j'exagère hein quoique...)

Tout ça pour finir que : moi avec ou  sans urgence, garde ou n'importe quoi si je conduis j'ai ma ceinture. Si je suis dans la cellule avec le patient et que je ne peux pas rester sagement assis je prends mes précautions et je calme mon collègue si il s'échauffe sur la pédale de l'accélérateur. De toute manière c'est prouvé par a+b que la vitesse n'apporte rien de positif dans un cadre urgent (et encore urgent n'est pas forcément vital). Ensuite dans la vie de tous les jours la base est simple : tu montes dans un véhicule tu mets ta ceinture que tu ais une ald, que tu sois dea depuis 15 ans, que tu ais ton taxi, que tu sois malade en voiture : CEINTURE ! Tu es dans la cellule : ceinture, que tu décroches pour x actions mais ensuite tu la remets. Même si dans la réalité la ceinture dans la cellule c'est mal fichu en règle général : ventrale, normale mais intégrée au siège (bonjour la mobilité pour t'occuper du patient).

Hors ligne nico44

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 435
  • Sexe: Homme
  • DEA/PHTLS
    • Voir le profil
Je vous rejoins tous pour les ceintures sur le brancard, indispensable. Malheureusement, sur des brancards à fixation deux points l'efficacité est moindre. Mais comme le souligne Pikachu, un jour viendra.....Déjà, les nouveaux brancards qui sortent ont des harnais d'origine, fixé directement sur le brancard.

Ensuite, un autre problème se pose, la sécurité du personnel. En effet, lors de surveillance, il est difficile de rester assis sanglé sur son fauteuil. Il faut quand même faire son taf en toute sécurité. Mais là encore, on a du retard par rapport à ce qui peut se faire à l'étranger :


Hors ligne Solognot

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 329
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • www.forum-ambulance.fr
Je ne vois pas en quoi le fait de mettre la ceinture dans la cellule est si contraignant.

Si tout va bien, la seule surveillance visuelle suffit, et si l'état du patient se dégrade, je fais arrêter l'ambulance, car dans la plupart des cas j'aurais besoin de mon co-équipier

Hors ligne nico44

  • Très bonne participation
  • ***
  • Messages: 435
  • Sexe: Homme
  • DEA/PHTLS
    • Voir le profil
Je ne vois pas en quoi le fait de mettre la ceinture dans la cellule est si contraignant.

Moi non plus, je ne parle pas de "contraignant" mais juste de faire ton boulot dans les meilleurs conditions possible, le filet et une bonne alternative!!!!!

Si tout va bien, la seule surveillance visuelle suffit, et si l'état du patient se dégrade, je fais arrêter l'ambulance, car dans la plupart des cas j'aurais besoin de mon co-équipier

Voilà, tu le dit toi même, si tout va bien...Mais même si tout va bien, il reste le coté administratif (remplir le cahier bilan, remplir les coordonnées pour le remboursement.....) tous ça tu le gère mal sur un fauteuil, ensuite il y a le vomit, l'angoisse, l’oxygénothérapie, la douleur au niveau des secousses, la surveillance des constantes, enfin bref il faut rester pro jusqu'au bout (c'est mon simple avis) je trouve plus professionnel de rester debout à surveiller ton patient que d'être assis !!!

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6509
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Ben en cinq années de forum on peut s'apercevoir que les mentalités des ambulanciers auraient évolué en prenant conscience qu'ils ne sont pas des "Zoro" mais parfois des "Zéro" et que rien ne sert de courir ... l'important c'est d'arriver 8)

Qu’est-ce qu’une urgence médicale ?  :P

URGENCE : caractère de ce qui exige d'être réglé sans délai + nécessité d'agir vite.... mais faut il le faire avec "précipitation" et au mépris de toutes règles de sécurité ?   
Citer
L’urgence est une situation non prévue, de survenue brutale et demandant une réponse rapide.
    Urgence vitale : met en cause le pronostic vital du patient.
    Urgence fonctionnelle : met en cause le pronostic fonctionnel.
    Urgence ressentie : pas de danger véritable pour le patient, tableau d’angoisse.
    Urgence sociale : contexte social difficile, aigu.


Écrit par Droit-medical.com le 15 septembre 2008. Dans la rubrique Évolution  ;)   

Ambulance... Importante notion que celle de l’urgence médicale qu’il n’est pas toujours simple de définir. Le Conseil national de l’ordre des médecins (CNOM) tente de répondre à cette question dans son Bulletin du mois de juillet 2008.

Selon le docteur André Deseur, conseiller national, délégué général à la communication, président de la commission nationale garde et urgence du CNOM, « Dans la tradition française, l’urgence se définit par la mise en danger à brève échéance – l’heure ou la demi-journée – de l’intégrité physique, voire de la vie d’une personne. Dans d’autres pays, notamment en Amérique du Nord, on lui accorde un périmètre beaucoup plus large, puisqu’on l’étend à tout ce qui est ressenti comme une urgence par le patient ». Malheureusement pour les services d’urgence, les Français commencent à s’identifier aux Américains et à prendre les centres 15 pour un secrétariat spécialisé susceptible de répondre à tous les maux grâce au recours au médecin de garde.

Mais comment raisonner des gens qui appellent les pompiers dans le seul but d’être transportés gratuitement à l’hôpital ?  >:(

Il conviendrait aussi de faire cesser les dissensions au sein des services de secours. Praticiens du SAMU, de SOS médecins, généralistes, pompiers et ambulanciers ne parlent pas d’une seule voix. Philosophie, objectifs et moyens diffèrent.

Résultat, des voix s’élèvent pour que ce ne soit plus des médecins que l’on envoie en première intention, mais des infirmiers spécialisés. C’est le système américain, avec ses Paramedics. Situation paradoxale lorsque l’on sait que les SAMU ont été contraints de par la loi, il y a une quinzaine d’années, de ne faire appel qu’à des médecins thèsés pour assurer leurs interventions, alors même que certains centres avaient recours à des externes et des internes en médecine, spécialement formés, qui réussissaient à remplir ces tâches avec sérieux, aux côtés de pompiers professionnels Importante notion que celle de l’urgence médicale qu’il n’est pas toujours simple de définir. Le Conseil national de l’ordre des médecins (CNOM) tente de répondre à cette question dans son Bulletin du mois de juillet 2008.
Il conviendrait aussi de faire cesser les dissensions au sein des services de secours. Praticiens du SAMU, de SOS médecins, généralistes, pompiers ne parlent pas d’une seule voix. Philosophie, objectifs et moyens diffèrent. …
Droit-medical.com
Mis à jour le 18 novembre 2012

Source + Lire la suite: http://droit-medical.com/actualites/evolution/208-urgence-medicale#ixzz2Nc6XAaER

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6509
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Dans tout véhicule en mouvement, auto, train, nous sommes poussés vers l'arrière lorsqu'il y a une accélération. Puis, quand le véhicule a atteint sa vitesse de croisière, nous nous déplaçons à la même vitesse que lui et nous ne percevons plus le mouvement. Pourtant, nous avons emmagasiné l'énergie liée à cette vitesse que l'on appelle énergie cinétique.
Au moment d'un freinage, cette énergie continue à nous pousser vers l'avant à la même vitesse alors que le véhicule ralentit.
Si le freinage est brutal et, à plus forte raison, s'il y a choc, notre corps est projeté vers l'avant à la vitesse initiale alors que le véhicule s'arrête. C'est ici qu'intervient le rôle de la ceinture de sécurité.

RAPPEL : La ceinture de sécurité permet de solidariser les occupants à l'habitacle du véhicule et ainsi bénéficier de l'absorption de l'énergie cinétique lors de la déformation du véhicule au moment du choc.
L'énergie cinétique dépend de la masse et de la vitesse du véhicule  :P
Un choc brutal sur l'organisme n'est jamais resté sans séquelle pour le corps humain. Par inertie il peut se produire des arrachements viscéraux (le coeur ou le foie), des lésions cérébrales irrémédiables ou des hémorragies internes.

En cas de choc la force de retenue est de 50 kg avec les bras, 150 kg avec les jambes et de 3 tonnes avec la ceinture de sécurité  :o

Lors d'un choc à 50 kilomètres heure contre un mur :
- un homme de 80 kg doit développer une force de 800 kg pour retenir son corps.
- un enfant de 30 kg représente un poids de 300 kgs qu'il faut retenir. S'il n'est pas ceinturé, personne n'est en mesure de le retenir et pour lui c'est la mort ou les blessures assurées.

Après un ou plusieurs tonneaux, l'éjection d'un passager non ceinturé dans le véhicule est mortelle dans 90% des cas. Le choc contre le sol ou contre un obstacle est brutal. Quelques fois, le véhicule écrase l'usager éjecté.

Pour être efficace, la ceinture de sécurité doit être parfaitement ajustée à la morphologie. La boucle inférieure doit se placer au niveau du bassin et non trop haut, sur le ventre, au risque de causer de graves blessures en cas de choc. Il en va de même pour la boucle supérieure qui doit être réglée de façon à être placée au niveau de l'épaule et non du cou.
Enfin, la ceinture de sécurité ne doit pas être trop lâche, mais très proche du corps qu'elle maintient.

Intérêt de la ceinture de sécurité - [Ec=1/mv²], des vidéos instructives :
http://www.cndp.fr/crdp-lyon/cinetique/spip.php?article55

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6509
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Ambulanciers, la ceinture à toutes les places n'est pas optionnelle l'actualité nous apprend : Un patient tué, Un ambulancier gravement blessé.
Les ambulanciers sont des professionnels de santé connaisseur des conséquences (un choc brutal sur l'organisme n'est jamais sans séquelle pour le corps humain. Par inertie il peut se produire des arrachements viscéraux, des lésions cérébrales irrémédiables ou des hémorragies internes) et des usagers de la route, donc le risque d'accident n'est pas nul.
- Le port de la ceinture de sécurité doit devenir un réflexe pour le conducteur et les passagers avant et en cellule.
- Le port de la ceinture de sécurité doit devenir un réflexe automatique pour tous ceux qui sont dans la cellule sanitaire car vous ne voyez pas toujours la route.
- Le brancard doit être normalisé et avoir une fixation trois points pour être solidaire à l'ambulance.
- Le malade ou blessé doit être attaché au brancard avec un dispositif réglementaire.
- Aucun élément ou matériel ne doit pas être attaché ou fixé (libre de "voler") dans la cellule (aspirateur, scope, dsa, sac...).

Pourquoi ?
Parce que porter sa ceinture peut faire une grande différence en cas d’accident car sous la violence du choc, la ceinture constitue la seule chance de rester conscient pour quitter rapidement le véhicule..
La différence entre la vie et la mort.
Entre des blessures graves ou légères souvent à l'origine d'un handicap à vie.

Des faits ?
Chaque année, en moyenne :
100 personnes décèdent dans un accident de la route alors qu’elles ne portaient pas leur ceinture de sécurité et 250 personnes subissent des blessures graves dans les mêmes conditions
 
Que faire ?
Porter sa ceinture de sécurité est un geste simple qui ne demande pas un gros effort pour l'attacher ou la détacher.
Que ce soit le jour ou la nuit, en urgence 15 ou pas il est facile de s’attacher sans que cela deviennent un problème pour l'insécurité, bien au contraire.

Pour un conducteur assis à son poste de conduite, la force de retenue est de
- 50 kg  avec les bras,
- 75 kg  avec les jambes.
Pour un passager surpris c'est la kata :o
La ceinture de sécurité permet de retenir une force de 3 tonnes et lors d'un choc à 50 kilomètres heure contre un mur :
- un homme de 80 kg doit développer une force de 800 kg pour retenir son corps.
- un enfant de 30 kg représente un poids de 300 kg qu'il faut retenir.
S'ils ne sont pas ceinturés, personne n'est en mesure de se retenir et pour eux c'est la mort ou les blessures graves assurées.

Après un ou plusieurs tonneaux, l'éjection d'un passager non ceinturé dans le véhicule est mortelle dans 90% des cas. Le choc contre le sol ou contre un obstacle est brutal ou écrasé par le véhicule.

Alain Emma

  • Invité
bonjour
Mon patient refuse les ceintures de securité sur le brancard jusqu'à menacer de changer de société
Que puis je faire? Peux t'on lui faire signer une décharge?

Hors ligne Jeano 11

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 6509
  • Sexe: Homme
  • Retraité
    • Voir le profil
Moi j'en rendrais compte au patron et ferais jouer mon droit de retrait si le patron ne te soutien pas car si le patient est blessé voire pire, dans un transport, c'est toi qui va passer au tribunal et le patron ne te couvrira pas pour cette négligence présumée.
Tu t'en moques s'il change de transporteur le prochain DEA ne sera peut pas aussi cool !
C'est à toi de voir  8)

Pour plus d'infos contacte le Catsuf  8)
Voici le nouveau numéro de téléphone de l'association.
Pour toutes questions relatives à la réglementation sanitaire, n'hésitez pas.

 

Follow @SOS112FR